bateau otage?

salut à tous,
j'ai un pote dont le bateau est stocké n'importe comment sur un chantier naval depuis quatre mois. Il a fait sortir le bateau pour un contrôle de presse étoupe (ben oui c'est comme ça :-( )et a demandé un devis de réparation moteur. Depuis juillet de cette année, rien n'a été fait, aujourd'hui le bateau se remplit d'eau de pluie et c'est pas beau dedans. Le chantier ne fait rien malgré les demandes répétées de mon pote, qui m'a mandaté pour le représenter depuis quinze jours. Rien n'a bougé depuis.
Je n'ose pas attaquer de front (lettre recommandées, constat d'huissier...) car seul le chantier à les moyens techniques de remettre le bateau à l'eau, et qu'il pourrait décider de le bloquer là si je met son patron de mauvais poil.
Quelqu'un a t'il une idée cohercitive douce pour le forcer à effectuer les travaux demandés?
Alex

L'équipage
01 déc. 2005
01 déc. 2005

ça ne pourrait pas être pire en le fachant!

si le chantier ne fait rien lorsqu'on lui demande gentillement, il faut lui foutre la trouille.

je suppose que tu as déja rencontré le patron du chantier. qu'a-t-il dit? comment explique-t-il la situation?

si il t'a envoyé paitre ou s'il t'a fait des promesses non suivies d'effet ,il faut lui rappeller sa responsabilité concernant la préservation du bateau qui lui a été confié , et l'exécution du contrat (même verbal)qu'il a accepté.

comme je suppose que le bateau n'est ni tombé du ciel ni arrivé la sur ses petites pattes , il y a eu un début d'execution et donc acceptation du contrat: le chantier à sorti le bateau de l'eau , l'a transporté et stokké dans un but précis , sur ordre du propriétaire du bateau.

au cas ou le monsieur aurait le mauvais gout de répondre qu'il n'a pas d'ordre et qu'il n'a accepté aucun contrat , il faut lui signaler les points suivants:

-si le bateau est chez lui sans ordre du propriétaire, c'est un vol.

donc passible de rconséquences désagréables.

-si il n'a pas fait de devis écrit, il est en faute: celui-ci est obligatoire.

c'est passible d'une amende.

quoi qu'il en soit il faut éxiger la remise en état.

donnes moi plus de détails pour affiner la réponse...

01 déc. 2005

cohercitif et doux, je vois pas

comment concilier les 2.

Ton pote a eu son devis pour le moteur ?

pas demoyen de couvrir le bateau avec une bache ?

Y a t'il un autre chantier naval pas loin ? si oui, tu fais prendre le bateau de ton pote par l'autre chantier en étant présent le jour de l'enlèvement

ou tu loues une remorque avec vérins pour mettre le bateau dessus et tu trouves une bande de potes pour t'aider à l'emmener ;

gentiment c'est ce que je ferais, mais s'il faut agir autrement, la décence m'empêche d'en parler ici

01 déc. 2005

Résponsables irésponsable

Si le devis a été accépté, il doit y a voir un contrat avec des clauses concernant le gardiennage, stockage, ...
Après si le chaniter a réelement la responsabilité du bateau et qu'il y a des dégats, il faut faire jouer les assurances. Après ce pause le problème de la preuve. Mais un expert doit pouvoir juger des dégats récents et avec la date du devis...

Mais, effectivement, en premier lire le contrat et s'il est responsable lui envoyer une lettre simple. Pas de réponse, lettre AR, et là oh ! miracle ca bouge.
Mais il faut réagir, parceque les simples appels téléphonique et visites sont difficiles à prouver alors qu'un écris exaustif c'est une trace, et sa réponse, aussi.

Bonne chance en tout cas.

01 déc. 2005

et comme on dit

les paroles s'envolent mais les écrits restent ;

maintenant, si le chantier n'a rien fait, ni devis ni rien, y a t'il une mésentente entre ton pote et eux qui bloquerait la situation ?

Cela dit, même dans ce cas, ça ne justifie pas que le chantier ne prenne pas soin de la "chose" dont il a la responsabilité

01 déc. 2005

Comprendre avant d'agir

Peut être vaudrait il mieux passer un coup de téléphone au chantier pour savoir ce qui se passe exactement, et poser tout simplement la question au patron du chantier.

L'éventail des réponses peut être très variable entre "j'ai pas eu le temps" et "votre mandataire ne m'a pas versé l'accompte demandé" ou "il me doit 35 ans de facture"

C'est difficile de donner un avis ou des moyens d'agir, d'après ce que tu nous racontes Aroc.
Le proprio a t il signé une commande ?

La première démarche doit être de comprendre la situation exactement. Après vient l'action.

01 déc. 2005

précisions

merci les gars pour tout ça, j'avais un peu fait le tour de la question avant de vous la poser. Si je pouvais tirer le bateau de là je l’aurais fait, et même le caler proprement mais il est un peu trop lourd pour mes petits bras.
Off course j'ai baché le bateau au dessu de la descente. Comme il est posé étrave plus basse que l'arrière, ça rentre par les rails de capot de descente. De là à vider la soupe qu'il y a dans les fonds moi même, il y a une marge, d'autant plus que le chantier est responsable de la dégradation du bateau et que si j'en suprime la preuve j'aurais l'air de ???
Le patron du chantier je le connais bien, je crois que même si j’envoie les gendarmes (et pour quelle raison exactement ?) ça ne le fera pas bouger. La loi dit que dés qu’un chantier accepte les clés d’un bateau il en prend la responsabilité, OK, mais comment faire pour exiger et contraindre en même temps ?
J’ai signé un ordre de travaux il y a dix jours puisque j’ai été mandaté par mon pote (qui vit en éthiopie, super simple !), contresigné par le patron du chantier, avec d’une part les opérations facturables et d’autre part celles qui sont à sa charge. Il a signé, mais rien fait en dix jours et visiblement il s’en bat les.. oreilles. Bien sur toujours pas de devis, bien que je lui ai dit que j’étais prèt à verser un acompte sur travaux.
Mon pote n’a jamais demandé qu’on stocke le bateau à terre, mais là pas d’écrits. Chiant !

D’ailleurs c’est un autre pote qui a transmit la demande puisque je n’étais pas là. Il voulait juste que le problème d’entrée d’eau soit résolu, et le bateau remis à l’eau dans la foulée. Pas besoin d’être à sec pour refaire un moteur. Rien n’a été contrôlé ni effectué depuis. J’en déduis que la sortie d’eau peut être justifiée, mais pas le stockage, puisque le chantier ne sait toujours pas d’où vient le problème, faute de s’en être occupé. Le pote n’a pas voulu régler le stockage, mais à payé la sortie d’eau. Ce crétin aurait du écrire un ordre de travail mais cela n’a pas été fait.
Je lis sur le fil « il faut faire jouer les assurances » OK, Comment ? je ne vois pas d’autre solution que d’appeler un huissier. Vrai ou faux ? est ce qu’on peut demander un constat par les gendarmes en déposant une plainte, et quel type de plainte peut on déposer dans ce cas ?

A vous lire
Alex

01 déc. 2005

Assurance effectivement

Il faut contacter l'assurance qui te diras les éléments dont ils ont besoins. Constat d'expert agréé, coordonnées de l'assurance du chantier...

En plus, avec l'assurance il y a peut-être l'aide juridique, donc, c'est le 1er à contacter.

Pour eux c'est neutre, ils se retournent contre l'assurance du chantier.

Après tout dépend de l'assurance et des éléments que tu peux apporter.

01 déc. 2005

peut-etre que ...

pour une fois (on fermera les yeux) tu peux aller à la pêche aux infos chez nos voisins et néanmoins amis de STW je pense que Dahan doit être à même de te répondre correctement

01 déc. 2005

Oui, assurance aussi

C'est le premier reflexe. Après, si le patron du chantier n'a pas peur des gendarmes, ça m'étonnerais qu'il ne réagisse pas rapidement à la visite d'un huissier.
Formalise déjà par une lettre recommandée la suite que tu vas donner à cette affaire, mais seulement après avoir informé par oral le patron du chantier de la suite que tu vas donner. Le dialogue dans le calme est très important, il permet de montrer que tu n'es pas un procédurier (expèce en voie de prolifération actuellement) et que c'est lui par son absence de réactivité qui se met dans cette situation.
Après, si la réponse c'est "rien à péter", bah au moins tu n'auras pas de cas de conscience, il aura eu toutes ses chances.
Bon courage, ça peut ne pas être rigolo ce genre d'histoire.

01 déc. 2005

peut etre autre solution

Car il est vrai que le bateau est en otage si tu contraint trop le chef de chantier il peut faire trainer le truc autant qu'il veut.

Alors et bien si tu peux tu vas le voir tous les jours , tous les jours , tous les jours , il finira par ne plus avoir d'argument.Et tu notes par ecrit chaque jour se qu'il te dit ainsi tu arrivera à le coincer.

Tu vas le voir tous les jours avec le sourire bien sur :-D si un jour tu ne peux y aller tu envois quelqu'un.

josé

01 déc. 2005

ok

je vais voir coté assurances et assitance juridique. Aller voir le gars tous les jours, pas simple, quand le gars est introuvable la moitié de la semaine. je vais passer par le courrier recommandé, ça fait quatre fois que je lui dit que je souhaite éviter d'en arriver là.
J'ai déja fait un constat daté avec photos, mais je ne vois pas ce que ça vaut sur le plan juridique.
je vous tiens au courant, merci
Alex

02 déc. 2005

c'est triste

constat daté avec photos : c'est bon pour l'assureur, je crois que l'assureur doit aussi avoir une lettre recomandée avec les faits et constats : il enverra l'expert

02 déc. 2005

ca y est, il a bougé!

merci quand même pour vos avis.
Alex

02 déc. 2005

Curieux,

C'est à croire qu'il est parfois sur HEO ! ;-)

Tant mieux pour la bateau !

02 déc. 2005

si ça se trouve

ptet que ton gus regarde les forums sur internet ...

02 déc. 2005

2-0 balle au centre

Grain2sel, c'est la deuxième fois que je te coiffe sur le poteau ! :-D :-D :-D

02 déc. 2005

grrrrr

à croire que tu le fait exprès rien qu'a pour m'embeter ! ;-)

un jour j'aurais ma revanche :-D :-D :-D

02 déc. 2005

comment qu'il cause lui

je vous prie de bien vouloir modérer vos propos monsieur :-D

et c'est pas la peine de rallumer la querelle inscrits/ non inscrits

pfffffff ces vieux ronchons

04 déc. 2005

suite

suite
cher ami, il se passe de droles de chose dans le milieu de la plaisance, mieux vaut etre prudent
quatre mois, ça va commencer à faire de l'argent plus la réparation...
moi, je suis une femme, et j'évite de laisser mon bateau sous la direction de tous les charlots du coin et il n'y a pas que du beau monde
Donc, si j'étais lui je prendrais les mesures de la ligne d'arbre et j'achèterais un presse étoupe neuf ; c'est facile à changer
pour le moteur, attention, les bons à riens sont légion et vont lui soutirer toutes ses économies pour les vacances se renseigner avec les copains d'hisse et ho
attention au rackett sur les chantiers et dans les ports
bon courage, qu'il fasse vite quand meme
a plus

06 déc. 2005

c'est gentil

de me prévenir, je suis bien placé pour le savoir. Du temps ou j'avais mon chantier, je n'ai jamais laissé la moinde chance à un client d'aborder le sujet sur un forum. Mais je pourrais en dire long sur la malhonèteté de certains clients. Loin de moi l'idée de défendre des a-prioris négatifs. Maintenant que je suis touriste, faut juste que je m'habitue à votre point de vue :-D :-D :-D
Alex

un pote a eu le même problème

hivernage pépère et relativement bon marché dans le hangar d'un petit chantier hollandais.

il veut changer son moteur, évidemment il demande prix à divers mécaniciens du coin, et au chantier en question.

le chantier est le plus cher, mais lui fait aussitôt savoir que d'autres entreprises ne peuvent pas effectuer les travaux chez eux...

Heu, conclusion, le bateau sera mis à l'eau en début de saison et ramorqué chez un diéseliste raisonnable..

quel merdier!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (137)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021