Bateau dépollueur

13 avr. 2018
13 avr. 2018

A 30 millions le projet + la maintenance équipages , bateau etc ... on pouvait envoyer des personnes pour éduquer la ou on utilise les sacs plastiques ...
Qui finance ??

13 avr. 2018

Et pourquoi pas, si les sponsors, donateurs, instituts divers, vus sur son site, participent, alors on ne peut qu’applaudir et encourager le projet
:pouce:

13 avr. 2018

pour l instant , 150 k€ , on est loin des 30 millions , pourquoi pas , simplement l éducation serait meilleurs

13 avr. 2018

Bonsoir. Ce n'est pas le projet en soi qui m'interpelle mais bien les années ou il faudra attendre pour qu'enfin il devienne opérationnel alors que nous avons des tas de vieux rafiots qui pourrissent le long de nos côte. Suffirait de les réunir et de les emmener sur zone et récupérer ces plastiques afin de les traiter éventuellement sur place.

Aux politiques de faire ce qu'il y a à faire de manière concrète et peut être, seront ils entendus.

13 avr. 2018

C' est évident que l' on ne va pas s' en sortir sans faire de la prévention-information.
Mais pour le "continent de plastique", il "faudrait" bien aller ramasser çà, et le projet d' Yvan Bourgnon va dans ce sens.
Gorlann

13 avr. 2018

les bombardement sur la syrie sa polue ou pas ?

13 avr. 201813 avr. 2018

Projet intéressant, pour la surface des eaux. C'est déjà ça. Et trié à la main, donc pour les déchets palpables.

Le problème c'est que la majorité du plastique est en micro-particules et entre deux eaux, entre 5 et 30 mètres de profondeur.

Ce projet, des bateaux aux embouchures des 10 fleuves les plus polluants est un signe positif, et en même temps une goutte dans l'océan.

Je crois aussi que le salut viendra de l'éducation ou la prise de conscience par l'homme. Ce qui malheureusement n'est pas pour demain à l'échelle mondiale.

Mais il faut bien commencer quelque part...

13 avr. 2018

Les pollutions de ce type sont des "crimes contre l'humanité" et sans un éducation en profondeur cela risque malheureusement de perdurer encore longtemps .

Maintenant que je suis à la retraite, je vais pouvoir de nouveau naviguer. Mais j'aimerais en plus de naviguer pour mon plaisir pouvoir naviguer utile et je recherche l'idée positive pour lutter en ce sens. Témoigner c'est déjà ça mais si vous avez des suggestions ou des idées, je suis preneur!!!

14 avr. 2018

Le plastique dans l'eau (océans, mer, rivières) et sur terre (agriculture, zones à forte affluence) n'est qu'une goutte d'eau visible, qu'un indicateur de la saturation de la nature, de la terre. On ne voit pas le nano plastique déjà en place, donc si on ne le voit pas, il n'existe pas, c'est un principe très simple.
Rien n’empêche de ramasser ou d'avoir des initiatives comme lui, mais Bourgnon avec son joujou à 30 millions me laisse dubitatif. Le temps de trouver les fonds, le construire puis le tester, on aura perdu 10 ans et il n'y aura qu'un seul bateau sur l'eau.
Le gamin qui avait trouvé comment le faire avec un mini bateau radiocommandé est plus intéressant et infiniment moins cher. Mais c'est un gamin, totalement inconnu, ce n'est pas monsieur Bourgnon.
Le recyclage du plastique sali, pollué est impossible aussi, donc il ira où, ce plastique en gros morceaux, en Inde?
Et le nano plastique, le plus dangereux, induisant malformations, allergies, intolérances, on en fera quoi si on le piège?
On va filtrer l'eau des océans?
Ça me fait rire doucement.
Pourquoi ne pas éduquer, essayer de comprendre qu'avant on ne jetait pas dans les rivières, ruisseaux mais on ramenait à la maison, à la poubelle.
Pourquoi en est-on arrivé là serait peut-être une question à se poser.

Mais il y a une autre pollution, bien silencieuse et en phase avec les commémorations des deux dernières guerres en Europe : Les dépôts de munitions sous-marins, le gaz moutarde dans des obus qui se corrodent, le mercure dans les amorces (1 gramme par obus minimum), les produits chimiques instables dans la vase, vase qui est remuée à chaque fois qu'un filet, un chalut passe...
Personne n'en parle, surtout pas les états car c'est une énorme bombe à retardement qui interdira toute consommation de poisson à très long terme et dans des zones importantes et induira la mort des poissons par empoisonnement.
Là, on va fêter le centenaire de la fin de la première guerre. L'estimation de durée de vie d'une enveloppe d'obus est de 70_80 ans en moyenne. On arrive au seuil critique. Pas un politique n'a levé le petit doigt et sera très étonné lors de la découverte de cette pollution.
Il y a peu, des pécheurs pro étrangers (je crois) ont été atteint accidentellement par "une sorte de liquide huileux qui était dans les filets, sur les poissons" . Ils ont nettoyé filet, poissons et mains et le soir se sont retrouvés avec des démangeaisons atroces et pour certains, je crois à l’hôpital. On en a pas parlé ou très peu.

14 avr. 2018

Avec les bouteilles en plastique embarquées on peut réaliser un balai ou plein d’autres objets pour s’occuper pendant les longues traversées. Il y en a qui ont fabriquer un pont en Roumanie, et celui-ci aussi:

14 avr. 201814 avr. 2018

C'est vrai que les sources de pollutions sont nombreuses et multiples et si l'on essayait de les recenser ici, je crois qu'on ferait "péter" le serveur.

Mais chaque action, chaque geste aussi infime soit-il que va dans le bon sens doit être ajouté aux autres. Mais PhilippeG vous avez raison, tout est dans l'éducation que nous transmettons.

Je suis un peu trop vieux maintenant pour espérer en voir l'aboutissement mais je pense que toute contribution aussi modeste soit-elle est la bienvenue.

14 avr. 2018

Et pourquoi ne pas faire son annexe en bouteilles (on peut y adapter une petite voile)

14 avr. 201814 avr. 2018

après les projections du film sur son tour du monde, Yvan nous parle de ce projet (et de son passage du nord ouest), il envisage qu'une partie des déchets plastiques soit brulée (je ne sais plus le terme exact) pour produire de l'énergie électrique (et ça permet d'en récolter plus avant de retourner à terre), que la propulsion lors des phases de ramassage soit uniquement électrique (il faut une vitesse constante de 3nd si je me souviens bien), et que les voiles soient utilisées uniquement pour aller d'un point à un autre.

18 avr. 201818 avr. 2018

Trois générations maximum puis le début de la grande extinction.
Donc on sera clamsés. Oui mais...Ceux qu'on aime ? Arrêter de se reproduire volontairement ou involontairement ne serait-ce que pour faire un peu de rab!
Avant de crever comme des rats nos petites graines iront s'excuser auprès de toutes les bestioles et de la nature en général.

18 avr. 2018

Ce n'est pourtant pas définitivement gagné pour notre Captain courageux.
Les Britanniques par inadvertance viennent de découvrir une enzyme craqueuse et bouffeuse de plastique (à l'instant aux infos).
Enfin il faudra quand même y aller en bateau.

18 avr. 2018

pas bateau en plastique alors ....

18 avr. 2018

Excellent le Catana.
ça me rappelle une chanson de reggiani: Plastique quetique quetique qu'auront bouffés les rats.

Un bato Alu ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (149)

novembre 2021