barracuda: potentiellement agressif ou curieux

Bonjour à Toutes et Tous.
Aujourd'hui , au mouillage dans 5 m d'eau, en Martinique, près de l'ilet ramier, j'ai croisé un gros barracuda au comportement qui m'a paru étrange.
je ne fais ni de la plongée, ni de la chasse sous marine aussi je n'ai que peu d'expérience de ces poissons, à part les avoir croisés en vitesse lors de ballades PMT.
Je grattais la coque de mon voilier ( antifouling mort) avec une spatule accrochée au bout d'une gaffe ( méthode indiquée par un voisin de ponton, très pratique pour éviter trop d'apnée ) depuis 10 minutes quand un gros barracuda isolé, de plus d'un mètre ( 1,50 m ? ) à commencer à tourner autour de moi lentement.
il se tenait à 2 m de profondeur, et faisais des cercles en dessous de moi. cercles d'abord assez éloignés, puis plus serrés. le tout a petite vitesse.
Jamais il ne m'a fait face. Le manège a duré 5 bonnes minutes. J'ai pointé la gaffe vers lui en l'agitant, pas de réaction de sa part. Il continuait à tourner, imperturbable.
Vu sa taille, j'avoue que j'ai commencé a avoir les pétoches et je suis donc sorti de l'eau considérant que la coque était assez propre !
Est ce quelqu'un a déjà vu cela ?
Comment doit on le comprendre : future attaque ou curiosité.
En rentrat, j'ai vu sur internet qu'il y a eu quelques rares attaques de barracuda sur les humains.

Merci d'avance si vous avez une idée, cela me servira peut être le mois prochain ?

L'équipage
18 oct. 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
18 oct. 2020
7

Je crois qu'il protestait contre ta pollution de son habitat.;-)

18 oct. 2020
0

Hello,

Ouais les barracudas sont parfois flippants sous l’eau, il y en a un qui m’a fait sortir de l’eau pendant le confinement à Marie Galante, j’avais relaté ça . Les semaines suivantes on l’a recroisé plein de fois en nageant, et il ne nous a jamais posé de problème.

18 oct. 2020
0

Meme experience, dans la marina de la pointe du bout En Martinique ou en bouteilles, palmes et stab, je nettoyais ma coque avec une spatule inox. Deja , plonger dans ce qui est un veritable cloaque, on ne m’y reprendra plus. Au bout de dix minutes, j’ai découvert un tres gros barracuda solitaire, impassible qui se tenait a 3 / 4 metres de moi. J’avais quand meme un gilet stabilisateur, un bloc de 15 litres, des palmes. Un chapelet de bulles, qui généralement contribue a rendre l’ensemble sous l’eau assez massif. Mon barracuda n’étant visiblement pas impressionné, j’ai battu le record du monde du mec qui remonte sur une jupe arrière avec un bloc acier de 15 litres sur le dos. En plongée pleine eau, les gros individus solitaires sont complètement impassibles au passage d’un plongeur, contrairement aux plus petits qui évoluent en banc serrés.

18 oct. 2020
0

J'ai remarqué que le bruit des flèches les attirait. C'est un peu comme la cloche du repas. Un gros m'a piqué trois fois mon poisson sur la flèche ensuite rassasié il est parti. Il se tenait à deux mètres de moi, fonçait, croquait le poisson au milieu et engloutissait ensuite la tête et la queue à une vitesse effarante. Une autre fois c'est un banc de petit qui m'a entouré, je me suis mis dos au tombant j'avais le dingy à une dizaine de mètres impossible de l’atteindre, dès que je quittais le tombant ils m'entouraient et je retournais dans mon coin, ce petit jeu a bien duré 20 minutes. C'est les copains qui sont venu me chercher. Jamais d'attaque mais pas tranquille quand même.

18 oct. 2020
0

En résumé.
Nous sommes plusieurs a avoir eu peur, mais personne ne s'est fait attaquer.
Je m en souviendrais

18 oct. 2020
0

Holà
C'est vrai qu'ils sont impressionnants mais pas trop agressifs envers les humains...
En carenant on doit évacuer des petites crevettes et faire du bruit avec les raclements,ça attire les curieux.

18 oct. 2020
0

souvent des accidents imputés aux requins son commis par des gros bara solitaires .
si on les chasse en plus il faut être très sur de son tir ,blessé c'est très dangereux, j'en connais un qui y a laissé le gros orteil et la palme avec.
alain

18 oct. 2020
0

ce sont les reflets de ta spatule qui attisaient sa curiosité.

18 oct. 202018 oct. 2020
0

Bonjour,
à Calpe, plongée nulle sur le tombant de "El Piῆon". 30m, rien à voir, paroi raclée et fond de vase, nous remontions lentement en suivant un câble de chalutier qui avait perdu une paravane dans une faille. Et à un moment, je vois un banc de maquereaux au dessus de moi, mais des maquereaux bizarres, comme étirés, mais bon, on est pas chez nous, si ça se trouve, ils sont comme ça, ici. Et vingt secondes après, je me retrouve dans un banc de barracudas, 1m50 de long. Le coeur monte en régime, je purge le stab pour redescendre et en sortir, mais ils ne m'ont même pas calculé, en fait, ma présence ne les gênaient en aucune manière, aucune agressivité, cool, quoi.

18 oct. 2020
1

Ah les barracudas ! moi qui n'avais jamais mis la tête sous l'eau avant 35 ans, j'avais appris à nager en leur compagnie ! Très impressionnant c'est vrai, d'autant qu'ils ouvrent et ferment leur gueule régulièrement en te tournant autour. Mais jamais ils ne vont t'attaquer. Ils sont curieux, c'est tout. No problem.
Mais si tu les chasses, comme dit Fritz, c'est une autre histoire, ils peuvent se retourner pour se défendre, évidemment.

Très facile à pêcher à la traîne... et très bon. Pas partout, il peut être toxique !

De mon temps (je ne sais pas aujourd'hui ?) on ne le mangeait que pêché dans les îles du Sud (Grenadines, Roques). Plutôt les petits spécimens, pas les plus gros.

18 oct. 2020
0

En pêche sous-marine à St Bart, j'ai eu aussi un face à face inquiétant avec un gros. Nous n'avons pas bougé, ni l'un ni l'autre pendant pas mal de temps, puis il a commencé à l'éloigner, toujours en me faisant face, jusqu'à disparaître dans les profondeurs. Je n'ai plus eu trop envie de continuer ma chasse...
Sinon, j'en ai pris des plus petits, et j'ai une anecdote qui prouve que même morts, ils sont encore dangereux: un ami s'est sérieusement blessé à la main (plusieurs points de suture) en tentant de rattraper un barracuda, complétement mort, qui posé sur le pontage d'un canot, sur un coup de roulis, commençait à glisser. Il a voulu le rattraper avant qu'il ne retombe à l'eau, il a mal visé et l'a pris par la gueule.

Jean

18 oct. 2020
0

Attention, en Martinique, le risque ciguatera est de plus en plus important. Laissez les barracudas (ainsi que les caranques et autres carnassiers) tranquilles, surtout les gros !

Philippe

18 oct. 2020
0

Les poissons sont curieux dès qu'on va dans l'eau ils veulent savoir qui est cet intrus.
L'an dernier je mouillé dans une baie à Serifos et quand je vais vérifier mon ancre je remarque que la coque est verte du fait que je suis resté bloqué plus d'un mois a quai après qu'un copain m'aie laissé descendre d'un coup le long du mât mon doigt n'avait pas apprécié.
Je sors le balai brossé et commence a nettoyer la verdure tout de suite une ribambelle de poissons divers qui viennent admirer mon travail. J'y ai même vu des gros poissons qui ne sont répertoriés sur aucun document comme méditerranéens.
Les barracudas dès qu'on plonge dans certains coins ils viennent souvent nous rendre visite. Je n'en ai jamais rencontré d'agressifs.
Sous notre principal danger c'est la panique. Si vous paniquez et que vous commencez à faire n'importe quoi les poissons vont se sentir agressés et là ça peut devenir dangereux. Les petits se regroupent et les gros ne sont jamais loin et même si ce n'est pas l'heure du casse-croûte ils foncent et vaut mieux pas se trouver sur le chemin.

18 oct. 2020
0

Le golfe persique est blindé de requins et barracudas, les pecheurs de perles avaient une peur blueue des derniers, et rien à carrer des premier.
Moi depuis je les évite.

18 oct. 2020
4

le barracuda attaque pour bouffer tout ce qui brille, donc poisson au bout d'une flèche, Rolex sur un poignet, collier en diamant, spatule au bout d'une main ou string en paillette sur une bimbo, comme il est myope il tourne en rond de plus en plus près, mais étant aussi presbyte dans le doute il fonce sur le truc et il ratisse large en ouvrant sa grande gueule pour ne rien louper et il repart avec votre main gauche rolexée ou votre cou diamanté, dans les eaux Monégasques la pêche au bara est très rentable, dans les eaux Sètoises vous ne récupérerez que des bijoux en toc et des boulons en galva .

19 oct. 2020
1

Le barracuda n'a jamais essayé de me manger.
Par contre, je m'en suis maintes fois régalé.
Il faut tirer les petits-moyens 50 cm à un mètre, car les gros ont une force herculéenne pour filer en emportant la flèche et l'arbalète, et choisir un sujet isolé car en bandes quand ils voient qu'un copain va mal, ils se jettent dessus pour le dévorer vivant.
Mais les humains n'en font-ils pas autant ?
Fin du carré philo. ;-)

20 oct. 2020
0

Lés baracs sont probablement attirés par les reflets de la spatules.
Il y en avait un aussi gros que mon bulbe de quille il y a deux semaines a sainte Anne. Il est resté placide mais curieux.

20 oct. 2020
0

Les gros carnassiers sont en haut de la chaîne alimentaire. Donc il ne craignent personne et ils sont simplement curieux.
Mais le barracuda a vraiment une gueule pas sympathique contrairement au mérou et on a moins envie de lui faire des chatouilles.
J’en ai vu un à Porquerolles au milieu des oblades habituelles, pas très gros mais pas rassurant.

20 oct. 2020
0

Le Barracuda a son territoire, il nous tourne autour lentement quand on est chez lui. J’ai fait la même experience que certains d’entre vous aux Bahamas, c’est un peu flippant. Effectivement il peut se méprendre si quelque chose brille.

22 oct. 202022 oct. 2020
1

il y a un ,voir 2 barracudas ,d’1,5m qui habitent a anse a l’âne en martinique.
on peux le voir au ponton de la navette.
pendant le confinement,il n’y avait pas de service de navette,aucun bateau ne bougeait.
il avait son territoire au bout du ponton.
quand je gratte mes coques avec la spatule,il vient,se met entres les 2 coques,a ma hauteur a 2 / 3 metres de moi et il regarde ce que je fais.
sa grande gueule pleines de dents,qui s’ouvre et se referme doucement..
sale gueule le barracuda .
je le garde au coin de l’œil,et tout a coup il a disparu..
je fais un 360 pour voir s’il n’est pas derrière moi,des fois que..

22 oct. 2020
0

C'est exactement ça. C'est un poisson hyper curieux, comme il traine dans son coin il va et vient. Ça m'est arrivé aussi de sortir de l'eau carrément encerclé par ces bolides pas méchants.
En meute dans les moments de bouffe ils nous mangent pareil, comme ils sont autour des plateformes en Afrique par exemple.

23 oct. 2020
0

Il y en à nouveau de plus en plus ici. Il y en a toujours eu mais dans le Nord du bassin en quantité modérée.
Assez loin des cotes, et ceux quis'incrustent à la côte, quand on connait leurs heures de passage on essaie de les prendre. En ce moment c'est la fête pour eux on dirait et moi je ne chasse plus.

23 oct. 2020
0

comme j'ai eu l'occasion de plonger avec pas mal de sortes de requins et de barracudas en autonome et en chasse aussi ,ces engins souvent de 2m de long qui surgissent de nulle part et repartent sans que l'on ne s'en aperçoive ,je parle des solitaires ,qui ,quand ils baillent ouvrent une boite à dents aiguisées comme des bistouris ,m'ont toujours impressionné ,je n'ai connu qu'un accident d'un chasseur
qui s'est fait couper la palme et le gros orteil avec ,c'était du coté de l'île de gorée au lieu dit l'aquarium par un gros barracuda ,il faut dire que l'eau n'y est pas très claire ,c'est 3 à 4m de visi les meilleurs jours en saison fraiche .
souvent j'en ai parlé avec de polynésiens entre autre jean tapu et araï qui s'en méfiaient comme de la peste .
il y a plus d'accidents causés par les physalies en eau tropicales que par les carnassiers .
donc protégez vous ,une combine en lycra protège efficacement aussi du corail de feu .
alain

23 oct. 2020
2

une technique pour l’eloigner:
tu lui parles en espagnole ....et il se barre a cuba...!!

je sors,je sors>>>>>>>

23 oct. 2020
0

J’ai pour ma part eu une eau tjrs claire et limpide à « l’aquarium « de Gorée. Beaucoup moins à l’opposée sur l’épave du Tacoma. Les barracudas, non solitaires nous ignoraient souvent. Plus d’inquiétudes avec certains requins présent dans ces zones. En Med c’est des Bécunes, même famille mais pas même espèces. Plus petits et inoffensifs, enfin...évitez d’y mettre les doigts! Les gros des Caraïbes ou Pacifique ont une réputation plus variable, de je t’ignore à insistant. Chasseur donc de nature curieux. Les incidents rares.
En remontant d’une apnée le long d’un tombant à Djibouti pas très loin du détroit de tous les fantasme, langouste à la main, je me suis retrouvé dans un banc de centaines d’individus maousses, mon cœur à fait un drôle de truc! Vraiment pas rassuré...Ils m’ont totalement ignoré en me contournant à quelques centimètres. La langouste pourtant se débattait dans une de mes mains avec des coups de queue bien sec et bruyant.

24 oct. 202024 oct. 2020
0

Bécunes et ses cousins sont des barras. Des chasseurs qui vivent en banc sur les plateaux continentaux qui ne sont pas pélagiques. Poisson qui est opportuniste car il a besoin de garnir sa carcasse, dont pleins d'individus dominant fréquentent le littoral en solo ou a deux trois. C'est un poisson trés puissant. Agressif que sur la bouffe, un peu léger, avec des grandes dents qui ne fait que bailler avec son énorme oeil menaçant.
Un tonton qui était au Gabon disait qu'il ne fallait pas nager au pied des plateformes ou il mangeaient en meute.

Après la pluie...

  • 4.5 (48)

mars 2021