Bandol : intervention de la SNSM pour remorquer un voilier de 7,5 m dans la nuit

L'intervention est racontée là : www.bandol-blog.com[...]/

Félicitation d'abord aux équipiers SNSM qui sont sorti cette nuit là, dans un copieux mistral, pour rechercher et ramener ce voilier.

Et juste une question. Il est 3h 45 quand la SNSM de Bandol est engagée par le Cross Med pour porter assistance à un voilier de 7,5 m dont deux équipiers souffrent du mal de mer.

Le programme du voilier, d'après ce que je comprend, est d'aller de Bandol à Nice.

Il y avait un fort mistral. Pourquoi partir en plein milieu de la nuit, avec un petit voilier, sans fusée, sans VHF, pour ce convoyage ?

Pourquoi se jeter comme cela dans la gueule du loup ?

Après, il semble que le voilier n'avait pas d'avarie, juste le skipper qui ne s'en sortait plus dans ces mauvaises conditions avec ses équipiers malades. Pour ceux qui connaissent le coin, il y a derrière le cap sicié une anse trés protégée devant la plage du Jonquet. Plutôt que de se laisser partir en fuite vers le large, pourquoi ne pas avoir empanner pour se mettre à l'abri ?

Je ne jette pas la pierre à l'équipage, mais je me demande comment une telle situation peut se produire, avec au final la sortie de deux canots de la SNSM et d'un hélicoptère pour chercher en pleine nuit un voilier de 7,5 m qui d'évidence n'avait rien à faire là.

Jacques

L'équipage
02 mar. 2014
02 mar. 201402 mar. 2014

Bonjour
je crois que beaucoup réfléchissent après . Et que ces (beaucoup ne pensent pas aux problèmes qu'ils risquent de provoquer . Encore un grand merci a la SNSM
Les exemples ne manquent pas, j'ai vu partir de Gruissan deux personnages très jeunes avec un petit voilier pour La Grande Motte à onze heures du soir avec une tramontane sérieuse leur retour à été rapides je pense que la sortie les a effrayés ils ont eu un instant de lucidité ! MMMAAAIIISS

voilà même si certain trouvent que c'est une lapalissade je me suis fait du bien

07 avr. 2014

Bonjour, l'été 2013, il y a 2 personnes agées qui se sont engagées dans les passes du bassin d'Arcachon avec un voilier de 6mètres, ce jour là, force 4-5 pas plus. Ben le Skipper de 70 ans est dcd. L'été 2012, un Skipper de 70 ans est aussi DCD vers noirmoutiers. L'été 2011 un couple de neerlandais la soixantaine bien entammée se font pieger devant le banc d'arguin avec un voilier de plus de 30 pieds, l'hélitreuillage les a sauvé.
Il y a de tout sur la mer ce n'est pas une question d'age. Beaucoup de personnes d'un certain age surestiment leur condition physique et en paie parfois le prix. Cordialement Franck

02 mar. 201402 mar. 2014

Bonjour,
y a (aura) t il un compte rendu d'intervention publié par les sauveteurs après leur sortie ?
Avoir leur version des faits, et leur impression ?
Chapeau aux sauveteurs, à terre comme en mer (et en l'air) !

02 mar. 2014

Si on se met à aller chercher et remorquer un bateau parcequ'un équipier a le mal de mer!
Si j'étais à la SNSM j'enverrais illico la facture (nécessairement salée) de cette demande abusive de sauvetage. Cela permettrait au moins d'alimenter les caisses de la SNSM.

02 mar. 201402 mar. 2014

La facture sera salée , seuls les sauvetages des personnes sont gratuits , mais il semble que le bateau ait été remorqué. La snsm a un tarif en fonction du type de bateau mis sur l'intervention, et ça va très très vite. Aucun doute à avoir , la snsm enverra une facture qui sera loin d'être symbolique.

03 mar. 2014

Le déclenchement des secours a, semble-t-il, été initié suite à la demande du CCMM.

03 mar. 2014

Oui, à priori, le premier contact avec le cross n'était pas une demande d'assistance au bateau mais au deux malades.

Ce qui est vraiment curieux c'est que le Cross n'ai pas pensé à leur dire d'empanner pour aller à l'abri plutot que de les laisser partir vers le Sud Est.

02 mar. 2014

on ne nous dit pas tout ..........
pourquoi partir discrètement de nuit pas mistral
???
il y a de l'agatha christie la dessous
:policier:
alain

04 avr. 2014

du Mary Higgings CLark Plutot : faut vivre avec son temps !! :-p

02 mar. 2014

Les abandons de voiliers sont de plus en plus nombreux... et il faut dire les choses.

04 avr. 2014

au moins va dans le bon sens pour libérere des places au port....faut toujours positiver !! :-p

02 mar. 201402 mar. 2014

Bonjour,
il y a quand même des baffes qui se perdent... :acheval: :acheval: :acheval: :acheval:

02 mar. 2014

beaucoup se font tromper par les conditions au port (surtout par vent de terre) qui sont très souvent beaucoup plus clémentes qu'en mer, et après, par inexpérience, ils se font une très grosse frayeur et prennent de mauvaises décisions

02 mar. 2014

Partir de nuit par mistral en hiver avec un bateau mal équipé, c'est du grand n'importe quoi !!

02 mar. 2014

A priori on a à faire à 3 néophytes, incapables de juger de la météo et de leur capacité. Avec deux équipiers au tas, imaginez l'état d'esprit du dernier restant debout... Il n'avait pas de vhf. Dommage qu'il ait eu un tel. portable. Il aurait ss doute fini par s'en sortir sans déranger les secours.
Nb : le secours la nuit c'est pas facile. Voir la remorque passée curieusement par dessus le balcon du canot de sauvetage

02 mar. 2014

Voila ce qui arrive quand on est pris par le temps et que l'on est sans expérience ......
Bravo à la SNSM ..

02 mar. 2014

Un bon PV bien mediatisé pour servir d'exemple et donné a reflechir a d'eventuelles autres "grands marins"...

03 mar. 2014

ENCORE UN PV, vous n'avez rien d'autre comme suggestion

05 mar. 2014

A moins qu'il ne mesure 1.97m 140Kg et ancien boxeur ;-)

03 mar. 2014

Si cela n'etait que de moi et sans risque de me retrouver devant un tribunal... (vive notre epoque moderne), je dirais une grande tarte dans la gue--- !!!

02 mar. 2014

Hey... soyez pas trop durs... se sont des jeunes (l'un est breton avec une certaine expérience) qui n'ont pas trop de temps et qui devaient rapatrier rapidement le bateau sur Villefranche pour éviter de payer le port. C'est un Samouraï qui était juste en face du nôtre.
On devait leur refiler notre vieille GV, mais ils sont partis avant.
Un peu casse-cou, certes. ..

02 mar. 2014

Ben ils ont gagné, ça va leur coûter beaucoup plus cher et c'est très bien !
Un jeune breton expérimenté, tu dis ? Pffff
Et tu les as pas retenus dans leur entreprise irresponsable ?
Toi qui, bien que marseillaise, a un peu plus d'expérience et de jugeotte, non ?
Pas très digne d'une modo sur HéO ton opinion !
:jelaferme:

02 mar. 2014

Flora, t'es sérieuse ?

Parce que tu imagines une seconde que Calou, qui habite Marseille, était sur le quai de Bandol dans la nuit de vendredi à samedi pour aller parler à 3 jeunes qui partaient vers nice à 1h du matin ?

Tu crois que c'est le rôle des modos de Hisse et oh ? Quel rapport ?

On est carrément en plein délire, là, tu en as conscience ?

Jacques

02 mar. 201402 mar. 2014

Oui Erendil je suis sérieuse et je n'ai rien à ajouter à ce que j'ai déjà dit.

Les mots ont un sens et je n'ai pas l'habitude de parler à tort et à travers.

03 mar. 2014

En plein délire

02 mar. 2014

Aux fers la modo !! Rien à voir avec le sujet ni avec la dignité...

Tu dérapes pas un peu là, Marie-Noëlle ? Qui, ou qu'est-ce qui te fait préjuger de notre présence lors du départ de ces gamins ? En plus départ en pleine nuit d'après Jacques, rencontré sur le ponton à notre retour de ballade, qui nous a raconté leur mésaventure. 3 heures du mat, on dormait à poing fermés dans notre lit à Marseille.

Pas grand chose de réel et d'étayé dans ton opinion... à part que je suis bien Marseillaise.

Ces gamins, on les a rencontrés 1 fois il y a près d'un mois. Ils nous ont raconté leur projet. Point !

Mais ils étaient vraiment très jeunes et très sympathiques, très gentils, respectueux, enthousiastes, agréables, souriants, charmants...
Bref, heureux de leur toute nouvelle acquisition, et de s'en aller naviguer.

Et là j'apprends qu'il leur est arrivé une putain d'aventure, ils ont du connaitre l'enfer, ils ont dû avoir très peur et être vraiment dépités d'avoir fait une telle bétise.

Loin de moi l'idée de minimiser les risques qu'ils ont pris, et ont fait prendre à d'autres. Quant à la facture, ils vont la payer, et c'est normal, même si je pense qu'ils ne devaient pas rouler sur l'or.

Je voulais juste vous donner un éclairage, ce sont des gamins.
Certains se droguent, d'autres font les fous à moto ou en bagnole. Eux, ils voulaient naviguer, ramener leur bateau chez eux.
La prise de risque est indissociable de l'adolescence, qui n'a pas pris de risques au même age ? Si tu me réponds "moi", et bien j'aurais de la peine pour toi.

Alors, voila, j'ai pris la peine de te répondre, mais en fait la seule chose qui m'importe, c'est qu'ils s'en soient sortis sains et sauf.

Et je ne vais certainement pas hurler avec la meute.

02 mar. 2014

là, c'est vraiment nul ta remarque ... :non:

02 mar. 2014

J'avais bien compris Christophe ! :whaou:

02 mar. 2014

je parlais à Flora / MarieNo bien sûr !...

02 mar. 2014

commentaires...commentaires !?une évidence s'impose:quelque soit la raison de leur départ(manque de temps/économie de frais de port...)aucune n'est "valable"surtout si la MTO avait prévu le coup de vent ou pire si celui ci était déjà établi....ceci compte tenu de l'équipage et surtout de la taille du bateau(et son équipement)
bien sur,un solide 40/50 pieds,avec 3/4 solides équipiers et un vraiTMT sur étai volant.....c'est du domaine du possible,"faisable".....je l'ai vécu sans trop de stress sur un X 40...mais bon....

02 mar. 2014

et j'ajoute que perso si 'avais été leur voisin de ponton,j'aurais cadenassé une chaine sur un de leur taquets!!
Merci Flora de stigmatiser cette attitude,la jeunesse n'étant pas un sauf conduit pour une (belle!)connerie

02 mar. 2014

Ah ouais, c'est comme cela que tu pratiques ?

Ton voisin a un projet qui ne te plais pas, tu cadenasses son bateau ?

L'idée de lui parler ne te vient pas à l'esprit ?

Et la seule solution, c'est de les stigmatiser ?

Encore une fois, leur parler, non, ce n'est pas une idée ?

Jacques

05 mar. 2014

100 % avec Brufan

Mais pourquoi porter un jugement ? le faite de connaitre cette histoire m’enseigne j'en tire là le seul interré de la chose, on n’est pas dans Closer ou autre publication du même acabit.
Que certain donne leurs ressentis est une chose, leurs préconisations si il pense que cela puisse élever le débat en est une autre .Mais de là à juger !!! Cela me semble toujours très présomptueux
!

03 mar. 2014

evidemment,jacques,je n'aurais pas "cadenassé" leur bateau!!tu me vois en soiréé ou début de nuit aller chez un ship acheter chaine de 6 et cadenas!...cette (fausse) solution radicale,c'est pour dire que j'aurais tout fait'en discutant et argumentant avec eux,pour les dissuader.....certains évoquent,à juste titre,la prise de risques propre à l'adolescence(de 14/15 ans à 20/21 ans??)quel age avaient ces "jeunes"..??
l'apprentissage par "l'experience" n'implique pas une attitude "suicidaire ou hyper dangereuse...mais des "expériences"ou l'on maitrise la gestion du couple risque/sécurité.....il se trouve que je suis moniteur de ski assez spécialisé dans le ski hors piste..eh bien que les clients/élèves soient jeunes ou moins jeunes il arrive(risques d'avalanches trop marqué)de refuser des les emmener,et ce meme si ce refus(expliqué/discuté...)fait perdre 2/300 euros...il arrive aussi que l'on intervienne trés "vigoureusement" auprés de jeunes skieurs déjà trés bons,pour les dissuader d'aller sur telle ou telle pente pour les memes raisons....
il m'est arrivé plusieurs fois au risque de passer pour un emmerdeur donneur de leçons "d'empecher le départ "de tel ou tel plaisancier(ste marie de la mer/port man/Valencia/Fornells...)
effectivement l anse de fabregas est un excellent abri du mistral,quant à la possibilité de virer Cepé et de se refugier vers st mandrier/pin rolland...c'est déjà plus exigeant(remonter au vent/rafales déviéés par le relief/nombreux feux dans la rade/lumières sur Toulon et toute la cote.....

04 mar. 2014

En ce bas monde, si nous voulons conserver un peu de libertés, il ne faut jamais perdre de vue que :
- chacun est responsable de ses actes et doit les assumer (sans essayer systématiquement de rejeter la faute sur d'autres)
- On ne juge pas tant qu'on ne connait pas complètement un dossier après avoir entendu l'accusation et la défense...

02 mar. 2014

Peu ou pas expérimentes et sans le sou: deux caractéristiques classiques à la prise de risque. Pour m'être trouvé il y bien longtemps dans une situation semblable ( mais sans voir recours à quiconque, je me suis démerdé) ,je mesure l'indulgence qu'il convient d'avoir. Mais les nécessites de la sécurité ne vont jamais de pair avec l'économie . C'est la vie qui m'a appris à faire les bons choix, à ordonner convenablement mes priorités . Et je ne suis pas surpris de voir encore des jeunes prendre des risques. Heureusement, l'histoire finit bien. Mais on peut trembler.... Rétrospectivement. C'est la vie.

02 mar. 2014

Ca devient n'importe quoi ce fil... Personne ici n'a jamais appris la sécurité en mer à ses dépens?

Responsabiliser des tiers sur le départ en mer de quidams, ou les cadenasser au ponton c'est vraiment débile.

Le chef de bord est le seul habilité à prendre la décision de sortir en mer. Pas ses voisins de pontons.

La jeunesse, c'est l'apprentissage par l'expérience, et donc les conneries. Ils ont déconné, ils ont payé. On ne les y reprendra plus.

02 mar. 2014

Ce n'est pas la prise de risque qui me gène dans cette histoire. Des risques en bateau ou autrement, j'en ai pris, et j'en reprendrais.

La première chose que je cherchais à comprendre, c'était pourquoi partir en pleine nuit dans un mistral établi et pas prèt de tomber, pour une nav de 60 milles, sans matos.

La deuxième, concrète, c'est pourquoi ils ne sont pas allés se mettre à l'abri, plutot que de partir en fuite vers le large.

Il y a cette plage abritée derrière sicié, et après la rade de Toulon, inratable et franchement, quand tu tournes derrière le cap Cepet, ta vie change. Pourquoi se laisser embarquer 10 milles au large ?

Jacques

02 mar. 2014

Tout à fait d'accord Jacques, la décision de de partir en mer sans le matos adéquat, puis en fuite au large mérite question.

C'est un bon fil plutôt constructifs, mais certains commentaires ici n'apportent rien à la responsabilisation des chefs de bord et équipages.

05 avr. 2014

Il faut un bon bateau ou à défaut un très bon moteur surtout au large du cap avec un mer pas facile

02 mar. 201402 mar. 2014

Voilà un peu plus de bon sens, avec juste du recul, en suite à Dr Fee.. et Erendil

02 mar. 2014

Alcool ?

02 mar. 2014

En effet, Jacques, mais c'est eux qui ont la réponse .

02 mar. 2014

bon, c'est une grosse bourde, c'est sûr ...
mais ils sont sains et saufs, c'est tout !

et puis y'a bien des "vieux" qui font des conneries, non ?

02 mar. 2014

En fait j'imagine qu'ils ont dû vouloir partir avant que le vent monte samedi, et espérer passer le cap Sicié pour pouvoir se mettre à l'abri. Mais ils se sont fait surprendre.
La météo a des ratés, régulièrement. On en a eu encore l'exemple lors de notre sortie aujourd'hui comme je le disais sur un autre fil.
Leur GV était dans un sale état, c'est pour ça qu'on devait leur donner la nôtre, s'est-elle complètement déchirée ?

03 mar. 2014

et sicié ce n'est pas de la tarte pour un petit bateau.

c'est vraiment imprudent, mais lié à la jeunesse,

02 mar. 2014

De nuit, probablement sans cartes, ne sachant pas que la côte est franche, en difficulté, ils ont du peut etre se dire qu'il valait mieux tirer au large que de se ramasser sur un caillou.

02 mar. 2014

On banalise de plus en plus la navigation , on dit dans les salons , facile , vous tirer sur la ficelle la voile s enroule vous appuyer sur le bouton et vous voyez votre bateau ou il est etc .... après en mer c est plus pareil ...

02 mar. 2014

L'expérience est une lumière qui éclaire derrière nous....

02 mar. 201402 mar. 2014

L'analyse de ces fortunes de mer a un sens. Le but est d'avoir en tête des comportements à tenir dans des situations difficiles. Dans ces cas, mal de mer, vent, houle, du stress, il est impossible de se concentrer, et on se laisse facilement embarquer. Le temps passe vite et on est quasi hagard, sans arriver à se tenir à une option. Et c'est comme cela que l'on peut se retrouver en fuite à 10 milles au large en ayant raté un abri qui aurait, au début, été accessible en 15 mn.

Avoir des scénarios préparés permet d'agir par automatisme, sans avoir à partir dans des raisonnements impossible, en se posant juste les questions simples essentielles : d'où vient le vent ? Où est ce que l'on va comme ça ? Est ce qu'il y a un abri à proximité sous le vent ?

Déja un peu d'action. On regarde, on voit le feu au bout du cap sicié, on sait que derrière, c'est eau lisse et 10 nds de vent, on a un objectif simple.

C'est déja un élément de conduite à tenir, analyser rapidement la situation, le problème, et chosir dans son catalogue de scénarios le mieux adapté et s'y tenir.

Si les trois plaisanciers viennent raconter leur histoire, le débat peut prendre une autre tournure : décortiquer ce qui s'est passé, et chercher à comprendre à quel moment une décision prise (ou non prise) a fait basculer la situation.

Effectivement, eux seuls savent pourquoi ils sont partis au milieu de la nuit dans le mistral. L'expérience leur apprendra qu'en méditerranée, le vent ne souffle jamais fort longtemps. Deux trois jours plus tard, les conditions sont toujours différentes.

Jacques

02 mar. 201402 mar. 2014

Je suis sur que pas mal d'entre vous (les héonautes en général) on fait ce genre de connerie à leur age.

Vous ne vous rappelez donc pas qu'avant un certain age, on se crois invincible?

j'imagine le discours ... ça passe? mais oui, ça passe, le vent va tomber, la nuit le vent tombe toujours, une fois le cap sicié passé, ça ira mieux, ect, ect, ... j'en passe et des meilleurs ....

J'imagine aussi qu'une fois en mer, ils ont appliquer la devise de beaucoup ici : "La sécurité est au large; le danger près de la cote" Avec le stress, Il n'ont sans doute pas repérer l'abri qui semble évident quand on connais bien le coin.

Alors dés fois ça passe et personne ne le sais, et des fois ça passe pas et la on se fait passer au jugement sur les forums...

Bien sur, c'est une grosse connerie, on est bien d'accord, vous avez raison de le souligner et je pense qu'il ne le referons plus, mais certains commentaires n'ont rien à faire ici, pas plus que ce samourai en pleine nuit dans le mistral.

02 mar. 2014

ce qu' il aurait été intéressant à connaitre c' est la meteo annoncée cette nuit la par meteo france, le mistral était il prévu ?, mais de toute façon partir de nuit sans vhf ni feux avec une voile en mauvais etat est plus qu' imprudent

02 mar. 2014

Il me semble qu'il était prévu que le vent monte en fin de nuit.
Et puis, c'est quand même très chaotique en ce moment.

03 mar. 2014

il n'y a qu'a demander:

3 - Prévisions pour la nuit du vendredi 28 février au samedi 1 mars
VENT :
- de Port Camargue au Levant : Nord-Ouest 6 à 7, fraîchissant parfois
8 dans la nuit. Rafales.
- du Levant à St Raphaël : Nord-Ouest fraîchissant 5 à 6. Rafales.
MER : devenant agitée à forte.
HOULE : Sud-Ouest 1 à 1.5 m, s'amplifiant localement 1.5 à 2 m de
Marseille à Sicié en fin de nuit.
TEMPS : devenant peu nuageux.
VISIBILITE : bonne.

02 mar. 2014

Va savoir s'ils ont vomis sur la carte... :-( :-(

03 mar. 2014

Bien qu'il ne faille pas être dur avec les "jeunes fougueux" (c'est par ses erreurs qu'on apprend) ,je suis en parti d'accord avec Flora, car les jeunes (ou moins jeunes) de nos jours, se déresponsabilisent très vite, naissant et vivant dans une société de consommation "du tout cuit", clé en main , où s'acheter un billet d'avion, prendre des transports, c'est facile (suffit d'avoir le fric); Ils veulent "du fun", s'éclater (même si ça peut faire mal );
Trouver un bateau d'occas et faire selon son humeur, c'est facile, mais c'est sans compter qu'il faut de l'experience (et ça ne s'achete pas si facilement) et la mer reste toujours la mer (idem pour la montagne, la nature en general);
Et quand ça ne marche pas comme ils esperaient, ils appellent au secours
Ou alors quand des baigneurs d'australie se font niaquer par un requin, ils crient au "méchant requin", et les autorités sont là pour faire la chasse aux requins; c'est pathétique;
Les requins vivent leur vie, la mer et la montagne aussi;
Tout le monde n'est pas un aventurier ni marin en deux jours
Et même un pilote de formule1 doué dans sa catégorie, n'est pas un skieur hors piste pro, c'est comme ça, quand on fait une connerie, on fait une connerie c'est tout !

03 mar. 2014

Ils ont pu aussi se faire une bonne trouille en virant les Magnons (où ça peut brasser pas mal par Mistral). Mais, alors, la lecture de la carte suffisait à se rendre compte qu'ensuite la côte est accore et qu'effectivement, après les 2 frères, tout va beaucoup mieux.
La panique a dû prendre le dessus.

03 mar. 201403 mar. 2014

Que des jeunes pas trop expérimentés et fauchés se mettent dans cette situation, je réprouve mais "pardonne", mais que :
Quelqu'un d'expérimenté se lance un jour de fort Mistral du Languedoc direct vers l’Afrique et nécessite Le RI Mérou...
Que certain locataires quittent partent de nuit au large du Roussillon et appelle l'hélico pour les évacuer parce que ça bouge ( étonnés d'avoir a sauter à l'eau)...
Là NON !

03 mar. 2014

Je me souviens de mes premières navigations sur des bateaux de location au début du printemps ou à la fin de l’automne pour bénéficier du tarif le moins cher…
Les soirées d’hiver à potasser toutes les règles de navigation, les feux, la déclinaison, la déviation la variation, les marées, la lecture des cartes ….. et j’en passe….. les ambitions démesurées d’aller à tel ou tel endroit merveilleux…
Venait le temps de l’embarquement, l’inventaire, la prise en main et vogue la galère…. Premier point, première estime, le mal de mer, la gerbe et rien ne va plus….. Bon ça fait 30 ans il n’y avait pas le net pour que je raconte toutes les conneries que j’ai pu faire et les risques que j’ai pu prendre sans aucune conséquence heureusement !
Depuis 10 ans j’ai un bateau que je connais par cœur et je vis dessus depuis 2 ans avec pas mal de nav en solo.
Je pense que les donneurs de leçons n’ont jamais fait de conneries…ils en ont de la chance….
Ma conclusion est que ce n’est pas en naviguant 15 jours par an qu’on arrive à maitriser ( à peu près) le bateau et la navigation. Donc je demanderai un peu d’indulgence pour ces jeunes qui je suis sur vont retenir la leçon même si ils ont fait fort quand même !!!

03 mar. 2014

A 14 ans, je suis parti avec le muscadet de mon père de Cancale...en Angleterre et retour. Ça c'est bien passé. Ça aurait pu mal se passer. Et oui, on fait des co..ries quand on est jeune, mais toute bêtise qui se termine bien a un avantage dans la plus part des cas: c'est une expérience, bonne ou mauvaise mais elle fait partie de l'apprentissage.
Et bravo à tous ceux qui n'ont jamais fait de bêtises, ils sont très forts.

03 mar. 2014

Si elles se terminent bien, c'est sûrement nos plus grosses conneries qui forgent nos plus beaux souvenirs

03 mar. 2014

Point positif on a évité une ventouse au mouillage dans la rade... La rade c'est pas un parking a épaves !!!

03 mar. 2014

je joue eu vieux con, dans les 70 sans VHF et sans portable fallait se démerder seul.
sans portable il aurait réfléchi et peut être penser que les abris anti mistral sont légions sur cette cote.
j’espère juste qu'ils vont pas etre dégouté. Si tu as 2 malades graves dans les pieds du premier qui a une certaine expérience c'est pire qu’être en solo !

03 mar. 2014

merci pour ton post sympa, ce n'est pas le premier d'ailleurs, je sais on ne peut pas plaire à tout le mode.

je ne dis pas que c’était mieux avant, c'était comme c'était donc on gérait pour se sortir des mauvais pas. on ne pouvait pas appeler maman sur notre morlais calvi en requin, mes seuls liens avec la famille ont été une carte postale de chaque escale.
maintenant je suis connecté et quand mon fils navigue en corse je suis sa trace!. et ça me plait d’ailleurs.
:oups:

03 mar. 2014

faut arrêter avec le CMA car on passe pour ce que tu dis en première ligne;o))

03 mar. 2014

ooo pas de parano;o))on discute...

03 mar. 201403 mar. 2014

@tomtomgo Mais c'est dingue ça ! Qui t'a indiqué que ce bateau est une épave ? Et pourquoi imagines-tu qu'il ne sera qu'une ventouse de plus ?
Je les ai vu bricoler dessus toute la journée, levés aux aurores.
Ils sont venus visiter le nôtre pour chiper des idées, des améliorations. Ils sont très volontaires. Très motivés.
C'est parce qu'ils n'ont pas du fric qui déborde de leurs poches qu'ils n'ont pas droit de naviguer ?
Punaise ! Combien de fois j'ai lu ici, sur ce forum, ces commentaires sur la moyenne d'age des plaisanciers, sur y'a pas de jeunes pour prendre la relève, etc.
C'est clair qu'avec tous les encouragements prodigués par certains...

03 mar. 2014

Jean, j'ai modifié et spécifié à qui je m'adresse pendant que tu écrivais ce message !!

03 mar. 2014

En effet. Quelqu'un aurait des infos la dessus? Définitions de sauvetage? D'assistance? Un sauvetage qui s'accompagne d' un remorquage devient-il de l'assistance facturable ?

04 mar. 2014

A côté de la plaque ! Encore !! :-p
Ils habitent justement vers Nice ou Villefranche !

"Pour info j'ai laissé mon bateau 2 ans dans la rade, par manque de place et de budget." Et ben alors !! Tu devrais être le plus compréhensif puisque tu as déjà profité du bon plan ! :non: :oups:

03 mar. 2014

je ne sais pas à qui tu t'adresses ? si c'est moi je n'ai pas parlé d'épave.
je trouve dommage qu'il n'ait pu se sortir du pétrin par lui même ce qui nécessitait simplement d'empanner.

sinon quand la snsm parle de formalités d'assistance , ça veut dire facture ? si c'est formalités de sauvetage, pas de facture ?

04 mar. 2014

En effet rien ne laisse penser que le bateau n'est pas entretenu. En revanche, si ils habitent dfu cote de Toulon/Marseille, je doute qu'ils puissent être réactifs en cas de coup de vent. On est encore tôt en saison, un coup de vent n est pas impossible. Quant à voir des jeunes qui naviguent j'en suis ravi, je suis jeune aussi et pas très argenté. Pour info j'ai laissé mon bateau 2 ans dans la rade, par manque de place et de budget.

03 mar. 201403 mar. 2014

ça c'est d'une finesse;o))adresser au post sur les épaves...

03 mar. 2014

?
Boudiou, il y a des interventions que j'ai bien du mal à comprendre, même en faisant des efforts. Je me demande si Tomtom malgré son GPS ne s'est pas perdu en route....

03 mar. 2014

Histoire de mettre les pendules à l'heure.
.
J'ai écrit l'article ci-dessous en mai 1979 dans Loisirs Nautiques.
Il a été repris dans le numéro spécial de Bateaux intitulé :
"Les articles qui ont fait l'histoire de la grande croisière depuis 1968" d'août 2009.''
.
Nous étions peu expérimentés à l'époque, mais jamais il ne nous serait venu à l'idée d'appeler la SNSM, comment d'ailleurs ? pas de VHF encore moins de portable.
.
Depuis j'ai fait de l'ordre de 20.000 milles à la voile.
.
desilesetduvent.heoblog.com[...]dex.php
.

03 mar. 2014

Il me semble qu'il y avait une logique certaine à partir de nuit. Je présume qu'il préférait arriver de jour le dimanche à Villefranche.
Sur ce point la c'était bien pensé.

03 mar. 2014

Je reviens sur ce fil car il me semble que nous oublions tous une règle que nos amis anglo saxons érigent en dogme , c'est le respect des règles de sécurité . Le skipper , " Breton , sachant faire de la voile " a pris la décision de partir , en pleine nuit ( je suppose qu'il avait calculé que pour rejoindre Nice avant la fin du Dimanche il fallait 12 à 13 h de nav. ) , mais : pas de VHF ( on est des bons ....) pas de feux de navs ( la nuit personne ne patrouille ) , bref on enfreint à qui mieux mieux les lois et règles de sécu , on met en danger la vie d'autrui et on paye .
Cet incident reflète bien notre état d'esprit , frondeur , anarchiste et finalement pitoyable car il remet en cause la majorité d'entre nous et bien entendu , le législateur aura beau jeu de nous pondre des lois plus contraignantes . CQFD .....

03 mar. 2014

Le Samouraï est un bon voilier, particulièrement dans la brise. Au portant, il me semble qu'il n'y avait pas de difficultés particulières. Ce n'est pas le manque de VHF, de feu ou de GPS qui doivent empêcher de naviguer.
Par contre, la facilité des téléphones portables et l'efficacité des secours sont surement une cause du nombre d'abandons important de voiliers. Il est clair que ceux qui naviguaient à 20 ans dans les années 70 ont fait d'autres conneries, moi le premier, mais jamais nous n'imaginions nous en sortir autrement que par nos propres moyens.

Je me souviens, entre autre, d'un départ de Serk à minuit après avoir bu quelques pintes au pub "Bel Air" et force 7 de suet au louvoyage pour rentrer...

03 mar. 2014

entièrement ok V35 et c'est comme ça et c'est tout;o))

03 mar. 2014

Il y a bien du vrai dans ce que tu dis, Safioran. Mais on s'efforce - pour en tirer des leçons - d'imaginer ce qui a pu se passer , comment les décisions se sont construites. Expliquer n'est pas absoudre. Et tu as parfaitement raison de rappeler que la sécurité est fondamentale. Cet avis sera je pense communément partagé. Reste que je me demande ce que je vais raconter à des jeunes téméraires et sans le sou pour qu'ils en prennent conscience. Ces trois-là, je crois qu'ils auront compris sans autre discours. Mais les autres, ceux qui jettent sur moi leur regard indulgent sur un Papy frileux?

03 mar. 201403 mar. 2014

Je suis aussi un jeune (24ans) mais perso la crise d'adolescence est passé et je regarde la météo avant d'aller en mer, encore plus lorsqu'il s'agit d'une longue nav... (et je l'aurai fait aussi à 14 ans.... )
tant mieu qu'ils ai put être secouru et qu'ils soient en vie, même si je pense qu'ils étaient inconscients, imprudents et qu'il est inexcusable de partir de nuit sans feux et a fortiori sans VHF... (perso 'javais acheté ma vhf portable et étanche avant même d'avoir le bateau )
Bon je ne leur jette pas la pierre, je penses qu'entre la frayeur et la facture (salé) ils y réfléchiront à deux fois la prochaine fois...
De plus j'espère que ce futur nouveaux bateau au mouillage à Villefranche sera entretenu et non jeté là à l'abandon dans la rade...

03 mar. 2014

damsterdam

Calou a répondu sur ce point. Ils ont peut être fait une connerie de partir dans la nuit, mais on en a tous faite et on en refera tous.

Parcontre, ils sont tous les 3 attachés à leur bateau, qu'ils ont remis en état.

Jacques

03 mar. 2014

Oui c'est pour ça que je ne leur jette pas la pierre et suis ravi que de nouveaux jeunes voileux viennent dans mon coin ^^

03 mar. 2014

Pouvez vous m'expliquer à quoi sert une VHF en naviguant de nuit, au portant dans le mistral?

03 mar. 2014

C'est clair que la VHF n'est pas un instrument de navigation.

Sans VHF et sans portable, ils se seraient demmerdés seuls, et probable qu'on les auraient finalement retrouvés au large de la Corse une fois le vent calmé.

Là, le problème, c'est qu'ils ont lancés les secours sans aucun moyen de reperage : ni VHF, ni feux, ni fusée. Ce qui explique les moyens mis en oeuvre pour les retrouver (deux canots, un hélico, une vigie).

Jacques

03 mar. 201403 mar. 2014

@Viking
Du temps où le sémaphore de Pomègues était armé, j'ai entendu un guetteur rassurer et conseiller utilement un couple de plaisancier surpris par notre mistral farceur qui avait dé-ralingué leur gv sur enrouleur...
Il leur a conseillé de gagné l'abri de l’île pour remettre en ordre.
S'il y a toujours des marin dans les sémaphore, ceux du Bec de l'aigle auraient pu conseiller de gagner l'abri de Sicié.
CQFD
Mais bien sûr, mieux vaux-t-il n'avoir besoin de personne ! :-D

03 mar. 2014

à la question : "quelle est l'utilité d'une VHF de nuit et au portant" je répondrais que si il l'avaient eu ils n'en seraient pas là...
et puis une veille sur le canal 16 pour les BMS et surtout la météo en continu sur le canal 23 ça peut quand même être fort utile...

03 mar. 2014

Elle peut servir quand tu n'as plus de piles sur ton portable.

03 mar. 2014

Et bien que de donneurs de leçon,personne a était jeune , ici on parle de voile, mais chacun dans son univers a fait des conneries et en fait encore, mais ce garde bien de le dire ici.Bon je ne faisais que passer. Bon vent à tous.

03 mar. 2014

C'est un truc qui me surprend quand même. Pourquoi, lors de l'appel téléphonique de détresse, il n'a pas été conseillé au bateau d'empanner pour aller s'abriter aux 2 frères ?

Je vois un bateau en perdition qui part vers le large, mon premier conseil est de lui dire déja d'aller vers un abri.

Jacques

03 mar. 2014

Peut etre qu'ils n'ont pas osé empanner de peur de casser, en continuant ils auraient pu se vautrer a Porquerolles ou vers Giens. Car, sans pouvoir se positionner je n'aimerais pas me trouver à l'Ouest de Porquerolles de nuit , dans le baston, sachant que à 1 mile à l'Ouest, les fonds remontent et c'est nettement plus gros et les cailloux ne sont pas loin. De plus en étant vent arrière à partir des Magnons ils peut etre ont il pense que ca passerait mieux
Ils sont vivants et la SNSM est intervenue pour sauver des vies et pas pour remorquer un voilier en panne d'essence.
Ils ont fait les cons, mais qui peut se targuer de dire qu'il n'a jamais fait de conneries exepté les "Restaquai"; Je pense qu'ils ont plus appris en une nuit que beaucoup d'entre nous en plusieurs années;
par contre ils sont peut etre partis au large car hormis les deux freres et éventuellement l'entrée la Rade de Toulon, il n'y a plus d'abris avant La Badine. Ils sont vivants, l'addition ...moins chere que 3 cercueils.

03 mar. 2014

juste qu'avec une vhf ils auraient été localisés au mieux, voire assistés, pilotés à distance par un sémaphore, en cas de souci de santé, une assistance médicale à distance, etc ...
les secours, la snsm et les flotilles de l'aéronavale ne cessent de répéter qu'un portable n'est pas adequat pour des secours, la vhf !!...

03 mar. 2014

Certains commentaires sont assez affligeants...
- Le jeune skipper s'est retrouvé sans équipier, alors qu'il pensait en avoir 2.
- Le médecin régulateur du CCMM a préconisé une évacuation sanitaire
=> ça change un peu la donne non ?

Certes, pas de feux de nav, pas de VHF, sans savoir ce situé, c'est mal barré... Mais, à lire le récit, je trouve que le skipper a fait preuve de sang-froid et que finalement, le bateau et l'équipage sont sauvé...

Il y en a qui, avec beaucoup plus de moyens, n'ont pas eu le même sang froid...

03 mar. 2014

ok avec toi dagget et je rajoute que les "épaves" que l'on voit de ci de là, sont souvent propriétés de personnes agées, les jeunes ont la fougue, trop parfois;o))

03 mar. 2014

Sang frois, peut être pas, non.

Je n'étais pas à bord, mais un peu de sang froid, j'aurais pris le temps de regarder autour de moi, j'aurais vu le feu de sicié, j'aurais vu que ma route me menait au SE, donc plein large sans abri possible.

Le voilier était sous génois. Je ne sais pas s'il était à mousquetons ou à enrouleur, mais dans tous les cas, seul sur un 7,5 m, pas trop difficile quand même de tenter l'empannage, qui permettait de chercher un abri.

Les équipiers avaient le mal de mer, pour en avoir beaucoup souffert, je sais que rien n'est pire que l'absence de perspective. Malade à crever, j'allais toujours mieux en approchant un port ou un abri, même si les conditions étaient toujours pires. Le fait de savoir qu'ils allaient vers un abri, ce n'est pas pareil comme situation que de plonger en plein dans le noir.

Je ne leur jette pas la pierre, je l'ai assez dit. Je cherche juste des idées de conduite dans ce genre de circonstance, et je m'interroge sur le Cross, qui, au niveau d'info que nous avons, ne semble pas leur avoir donné de conseil.

Continuez au SE dans le mistral était la pire des solutions. Le pire du pire du mistral, dans notre coin, c'est le sud de l'archipel de Porquerolles, et particulièrement le sud de la zone Camarat Levant. Pile vers là où ils allaient.

Jacques

03 mar. 2014

Dans les situations critiques, le stress est au maximum. Il engendre des conduites illogiques, parfois insensées . Ce jeune skipper a du se réfugier dans des certitudes ancrées au fond de lui : la côte , c'est dangereux, ton salut est au large. Et devant l'état de ses compagnons, un appel au secours médicaux : ils devaient probablement dégueuler sang et tripes et clamer haut et fort qu'ils voulaient mourir.

03 mar. 2014

Ton idée de conduite à tenir que tu citais plus haut me paraît complète et suffisante: essayer de prévoir tous les scénarii possibles avant le départ. Cela rejoint un bon conseil qu'on m'a donné quand j'ai fait mes premières armes: tout est dans l'anticipation.

05 mar. 2014

en observant les photos,il semble bien que le bateau n'avait pas d'enrouleur de foc.....
mais avaient ils un solent à ris ou mieux un TMT...,?
de toutes façons avec 6/7..+ rafales,partir avec un génois(non réductible puisque sans enrouleur)....????!!

03 mar. 2014

@django peux tu définir "les personnes agées" toi? moi? :reflechi: :reflechi: :jelaferme: :acheval:

03 mar. 2014

oui toi moi, mais bon pas toutes, sur 10 épaves je pense qu'elles appartiennent toutes à des + 50 qui ont des blèmes de flouze;o))

03 mar. 2014

+100 points pour la bonne réponse!

03 mar. 2014

Tous ceux qui sont plus âgés que moi :heu:

03 mar. 201416 juin 2020

a toute fin utile .


03 mar. 2014

au lieu de vous lancer des callioux au sujet de ce fait d'hiver(pas de faute)
pensez à remonter le moral de cet équipage qui doit l'avoir en fond de cale ,s'ils sont encore là le week end prochain je leur offrirais un verre à bord .
alain

03 mar. 2014

Alain, ils ont été remorqués à St Mandrier. Ils ne sont plus à Bandol.

03 mar. 2014

En tout cas, il vaut mieux qu'ils aient été secourus, plutôt qu'on ait assisté à un drame.

03 mar. 2014

Quel drame pouvait il y avoir?
Le seul réel était que les malades, choisissent plutôt "tout que rester sur ce fichu voilier" et embarquent sur le canot de survie.
le Samouraï aurait été retrouvé un peu plus dans l'est...

03 mar. 2014

Pas certain qu'ils avaient une survie à bord. Sinon, ils auraient pu prendre ses fusées pour se signaler pendant la recherche.

03 mar. 2014

Quand t'as 2 malades + un skipper qui commence à paniquer, on ne sait jamais comment ça peut tourner.

03 mar. 2014

Je trouve la plupart d'entre vous très peu charitable. Qui sait, un jour vous ou moi serons peut etre ceux qui font une connerie grosse comme une maison et qui crient aux secours ensuite alors qu'une jolie baie nous tendait la main à quelques centaines de mètres........

03 mar. 2014

@Fleurdelys : mmmmhhhhh.... j'en doute; car c'est déjà fait pour ma part.
Sauf qu'avec mon imagination, des conneries je pourrais peut être encore en inventer? :-p

Blague à part, comme la plupart d'entre vous, j'ai déjà décidé de partir dans des conditions météo plus que médiocres, non à cause d'un impératif absolu mais juste pour fanfaronner.
Je me souviens entre autres d'un retour de Guernesey à Granville avec un bon vent dans le Q et une mer forte sur un Ket 6.20 alors que les carferries et vedettes de passager étaient clouées dans les ports. Balcon AR tordu, GV déchirée et capot de rouf dégondé.
Quand à la fin du périple il a fallu loffer pour rentrer dans le Hérel, le bateau n'a pas voulu; on s'est couché et finalement on a râté l'entrée. Mon pote et moi, on avait à peine 20 ans.

04 mar. 2014

Passer Cicié par mistral ou vent d'est n'est vraiment pas une sinécure,même de jour,surtout à 200/300m. du caillou, en pensant être à l'abri,le choix de tirer vers le large est souvent LA solution pour éviter de casser le bateau et d'être brinquebalé par des vagues croisées à cet endroit. De nuit cela peut être cauchemardesque et pour un équipage sans doute pas encore amariné,malade,l'enfer sur un petit bateau et on peut comprendre leurs angoisses...j'ai connu.
Mais les commentaires sont libres...
Bernard

04 mar. 201404 mar. 2014

La théorie de passer Sicié au large par mistral est discutée.

Par mistral, le vent à Sicié est ouest. La mer ne vient pas du large, mais parrallèlement au trait de cote.

Il suffit de voir, par régate, les mecs coller à la falaise pour en comprendre que l'option a du sens.

Par vent de sud, oui, il faut passer large.

Par vent d'est, j'ai encore tendance à coller à la falaise, pour la même raison que par mistral, le vent est parralèle au trait de côte.

La partie délicate fait moins de 2 milles. Perso, je prèfère tirer au plus court que faire un détour 2 milles au large.

Paradoxalement, c'est surtout par petit temps qu'il est parfois payant de tirer au large. Le vent est trés merdique devant la station d'épuration, et tu te retrouves facilement à tirer des bords carrés dans tous les sens, alors que plus au large tu tire droit.

Dans cette histoire, ils n'ont apparament rien choisi. Ils sont partis en fuite pour finir 10 milles au large.

Jacques

04 mar. 2014

Tout à fait d'accord Jacques!
Lire aussi attentivement le CR de la SNSM et regarder la video. c'est très "parlant".
Je pense que le skipper a été "dépassé" par l’enchaînement de situation et plus de moteur pour s'appuyer!
Et on dis MERCI aux équipages sauveteurs.
Amitiés.

04 mar. 201404 mar. 2014

jacques, enfin, quand meme !

un "vent" "merdique" devant la station d'épuration ...
:acheval: :acheval: :acheval:

04 mar. 2014

D'accord avec Jean ! Je suis beaucoup plus choqué par l'absence de poésie dans le passage du cap Sicié au raz de la station d'épuration que par les erreurs de jugement de cet équipage encore pur...

05 mar. 2014

encore une fois,si les infos sont exactes,je ne vois pas matière à de longues interrogations car
1/le coup de vent était établi,annoncé 6/7 rafales...donc du 8 possible.ils savaient (ou auraient du savoir...?)bref il n'y a pas eu coup de vent surprise(dans ce cas on peut etre indulgent et compréhensif...
2/la "jeunesse"(et pas l'adolescence!) n'est pas un sauf conduit et n'implique pas la mansuétude(un peu condescendante?)des vieux marins expérimentés(je ne leur jette pas la pierre/qui n'a pas fait de conneries/ça peut nous arriver à tous/c'est le propre de la jeunesse.....)
3/enfin le bateau était"petit",peut etre aux voiles fatiguéés ,et l'équipage hétérogène...la nuit n'arrangeant pas les choses

Mais pour qui te prends-tu?!

Qui crois-tu être pour t'arroger le droit de juger ce que ces gamins ont fait (ou ce que tu crois comprendre qu'ils ont fait...).
De quel Droit penses-tu tenir le pouvoir dont tu crois disposer de distribuer indulgence, compréhension et mansuétude?

J'ai le regret (pour ton égo qui me semble de taille considérable) de t'informer que tu n'es strictement rien dans cette affaire.

Tout au plus, tu es un voyeur planté devant un accident débitant après coup : conseils savants, jugements à l'emporte pièce et démonstrations lumineuse enjolivant sa qualité sous entendue de marin expérimenté.

Tu ne sais rien d'autre que le ragot sur leur motivation pour partir comme ils l'ont fait.
Tu ne sais rien d'autre que le ragot sur l'état de leur navire.
Tu ne sais rien d'autre que le ragot sur leurs compétences.

Tout ce que tu sais, c'est qu'ils sont sains et sauf.

Comme le dis plus haut Brufan :
Chacun est responsable de ses actes et doit les assumer.

Tu n'as aucune légitimité pour t'occuper de la préservation (supposée) de la vie de ces gamins, ce ne sont pas tes affaires.

C'est leur vie, pas la tienne.

:policier: :litjournal:

05 mar. 201405 mar. 2014

Le règlement de compte éventuel entre les sauveteurs et les sauvés est l'affaire exclusive des sauveteurs et des sauvés.

Que je sache, personne ici ne fait partie ni des uns ni des autres.

Que ces gens se soient trouvés dans une situation nécessitant un sauvetage, c'est indiscutable.
En revanche, les raisons pour lesquelles ils se sont trouvés là, nous n'en savons rien.
C'est pour cela que le vantard qui décerne des prix de mansuétude ou d'indulgence m'insupporte.

Sur le plan des sauveteurs et de la quiétude de leurs nuits, ils sont, que je sache, volontaires adultes et responsables.
Ce qu'ils font est de leur seule volonté et, à moins de considérer que ce sont des malades ayant adopté ce type d'auto mutilation, ils tirent de cette activité une satisfaction suffisante pour continuer à la pratiquer.
C'est donc leur choix responsable que de risquer le confort de leurs nuits d'astreinte pour sauver ceux qui se sont trouvés dans des situations dangereuses et tous autant que nous sommes, à moins de rester à terre, sommes en mer des candidats potentiels pour ce type de situation.

C'est pour cela que le vantard donneur de leçon me fait un peu marrer.
De toute évidence, il manque un peu d'expérience sur les vacheries de la vraie vie, le marin d'opérette...

Les faits sont effectivement têtus et ces mecs ont eu de la chance de pouvoir sortir indemne de la situation dans laquelle ils étaient.

C'est tout ce que nous en savons, tout le reste n'est que délire et fanfaronnade. :litjournal:

Un P.S. pour rebondir sur le rajout après coup de ton post :
L'expérience est plus riche de la compréhension des échecs que des succès inexpliqués.
Ces jeunes qui, eux, savent "pourquoi" ils se sont trouvé là à ce moment là, sauront certainement tirer plus enseignements de cette expérience que les donneurs de leçon qui savent déjà tout.

Je parierais bien qu'ils re-navigueront, rassurés de savoir que leur navire les aurait accompagné et plus efficaces car plus confiants et plus rationnels. :litjournal:

Le risque objectif réellement couru est, objectivement, minime.
Statistiquement, la mer est moins dangereuse que l'orage (le nombre de foudroyé est plusieurs fois supérieur aux nombre de victimes de la mer, ce n'est pas demain qu'on aura interdiction de sortir les jours d'orage.

Tu sais comme moi que la mer fait beaucoup plus peur aux équipages qu'au bateau et rien que ça limite spontanément le risque.

Reste les accidents : mauvaise information, mauvaise évaluation, mauvaise décision, etc. mais c'est en pratique peu de chose.

Pour positiver, ça fait de l'entrainement en condition réelles pour les sauveteurs.
:mdr:

05 mar. 201405 mar. 2014

Tu commets une erreur sémantique :
Tu as entièrement raison lorsque tu dis :
"IL me semble responsable d'analyser un accident pour en tirer les expériences.."

En revanche, lorsque tu dis "L'indépendance et la liberté ne sont pas suffisants pour accepter toutes les conneries... " tu n'analyses pas : tu juges.

Sur la fin de ton post, et outre le fait que ce n'est pas la société mais les sauveteurs qui les ont sauvé, l'indépendance et la Liberté (excuse-moi, mais chez moi, ce mot prend une majuscule) sont précisément le fondement de la responsabilité.
C'est cette responsabilité qui fait prendre et assumer des décisions.
Si ces décisions doivent conduire à la mort, pourquoi pas.
Si des sauveteurs existent, tant mieux, tant pis, c'est chacun des sauvés lorsqu'il aura terminé sa vie qui pourra dire si oui ou non avoir été sauvé a été pour eux positif.

Je ne suis philosophiquement pas d'accord avec la vénération néo-tendance moderniste de la sacralisation de la vizumène.

Lorsque ces gamins se sont retrouvés en mer, lorsqu'ils ont cherché a avoir du secours, ils se sont retrouvés face à la conséquence de leur choix.

Ils ont pris de nouvelles décision (téléphoner, attendre, etc.) qu'ils ont à nouveau assumées.

Ce n'est pas GRÂCE aux sauveteurs qu'ils ont été sauvés mais PAR les sauveteurs GRÂCE à leur décision d’accepter leur échec, GRÂCE à leur décision de téléphoner, GRÂCE à eux-même puisqu'ils ont su tenir dans leur détresse.

Et personne ici n'a le moindre droit de les juger.

:non:

05 mar. 201405 mar. 2014

"Il n'est pas suffisant d'ériger la liberté et la responsabilité en dogme pour s'exonérer du risque d'être jugé . "

Certes, mais par des juges qui ont qualité pour ce faire et certainement pas des Don Quichotte d'opérettes qui agitent leurs égo pour pourfendre des moulins.

"Ne crois tu pas que la société ( au sens de groupe humain vivant dans un espace délimité ) puisse se pencher sur les bêtises de chacun pour en tirer les conséquences ? "

Comme je le disais dans réponse précédente, l'analyse est utile et justifiée.
En ce qui concerne les dépenses engagées, elles ne l'ont pas été pour sauver ces gamins, mais pour satisfaire à ce que j'ai appelé plus haut la vénération néo-tendance moderniste de la sacralisation de la vizumène.

Qu'il soit nécessaire d'évaluer le bien fondé de ces dépenses : je suis d'accord, qu'il soit nécessaire d'évaluer le bien fondé des moyens engagés : tout aussi d'accord.

C'est certainement beaucoup et peut être trop.

Peut être faudrait-il rendre à la mer son réel danger (celui avancé ici par ceux qui sont aussi prompts à évoquer ce dangers qu'à remarquer qu'il est heureusement écarté par la présence efficace des sauveteurs...) pour rendre aux décisions leur réelle portée.

Dans le cas précis, Vicking souligne, à juste titre, que le navire sur lequel ces gamins naviguaient "est un bon voilier de brise parfaitement capable de naviguer à F 6 / 7 au prés. Alors au portant, comme c'était le cas... ".

Objectivement, une telle mise en œuvre était-elle nécessaire?

Peut être pas.

Peut être aurait-il mieux valu les laisser naviguer et apprendre ou mourir un peu plus tôt que prévu.

Mais peut être que cette mise en œuvre est-elle aussi l'accomplissement par les sauveteurs de ce qu'ils pensent être leur devoir, leur mission, leur raison d'être sans laquelle ils ne seraient que des gens tristement normaux.

Peut être que cette mise en œuvre était nécessaire pour la justification même de ce que la société est capable de mettre en œuvre.

Pour conclure, je dirais que si la bêtise est en mesure de générer une dette de la part de l'idiot et si nous devions accorder à chacun le droit de désigner son idiot, nous serions tous taxés jusqu'à la moelle.

Analysons, pourquoi pas, dissertons, avec plaisir, mais, de grâce, ne jugeons pas.

Juger, c'est croire que l'on sait. Croire que l'on sait interdit de douter mais c'est en doutant qu'on se pose des questions et sans question : pas de réponse.

:litjournal:

Dans cette affaire, dont, sur le fond, je me bas les oreilles avec une cuisse d’alligator femelle, je ne souhaite aucun choix (mon dieu que la formule est curieuse).

Si les sauveteurs n'avaient pas été là, ils auraient peut être appris comment faire si le bateau avait tenu bon et si la côte avait eu le bon goût de se tenir à distance, ou alors ils auraient sombré et ils seraient sans doute morts.

Je ne vois pas ce qu'il y a de discutable dans cette lapalissade.

Si les sauveteurs jugent nécessaire d'ester à leur encontre c'est leur droit, comme ce serait celui des sauvés de se défendre devant des professionnels.

Là encore, je ne vois pas ce qu'il peut y avoir de discutable.

Tu dis dans ton post une chose curieuse : il ont enfreint quelle Loi?

Si ils ont pu communiquer avec leur téléphone, je pense qu'ils étaient dans la zone des 6 milles, dans cette zone il n'y a pas d'obligation de détenir une radio, pas plus que de détenir un génois à enrouleur, pas plus que de limiter ces sorties à des sorties de jour, pas plus que sortir par 6/7 au portant avec un navire qui est largement en mesure d'étaler ce temps.

Que je sache, la trouille n'est pas punie par la Loi.

En ce qui concerne les feux de navigation, ce n'est pas ça qui aurait pu les mettre en danger, pas plus que les autres ce jour là.

Je ne lis nulle part qu'ils en étaient dépourvus mais j'ai dû mal lire.

Même remarque sur l'absence des feux à main, ce n'est pas leur absence qui change quoique ce soit.
Preuve en est qu'ils disposaient d'un téléphone portable qui a fait son office et que les sauveteurs les ont retrouvés.

Partant du principe qu'ils étaint en côtier pas besoin de survie (et à quoi aurait-elle servi, puisque le bateau ne sombrait pas).

Au risque de t'informer : un tourmentin n'est plus obligatoire.
Et l'état général du bateau n'est pas réglementé.
Mais je suis certain que cela t'a échappé...

Pour ce qui est de tes faits d'arme je te laisse à leur étalage.

05 mar. 2014

il a fallu 3 heures de remorquage à 4 noeuds, ce qui n'est pas suffisant pour déterminer s'ils étaient à plus de 6 milles d'un abri mais peut le laisser penser

Désolé, pas vu la référence à l'article.

"Par F 7 , j'ai passé le Sicié dans tt les sens , au portant , au près , en solo et en double , avec femme et enfants , et jamais , je ne me suis senti en danger , j'y ai même pris du plaisir , surfant à 11 nds ss tourmentin avec mon vieil Aloa 29 , et à 14,7 nds , avec le SF 37 sous solent tangonné" .

Tu appellerais ça comment?

En ce qui te concerne, il me semble bien avoir compris qu'il s'agissait de toi lorsque tu évoquais des marins expérimentés.

C'est donc bien un propos "soi-disant".

Je constate que, toi aussi, tu affectes un sous entendu péjoratif aux éloges auto attribués.

N'étant pas informé, mais alors pas du tout, sur cette affaire, je ne me permets pas de juger.
Toi, si.

En ce qui me concerne, je ne me sens aucune légitimité, même raisonnable, à intervenir pour la préservation de la vie d'autrui.

L'autrui en question, si il se met en danger volontairement, est maitre de sa décision.
C'est un peu, en gros, le principe de la sélection naturelle...

Rassure-toi, je ne m’excite ni agresse, je cherche juste à indiquer que c'est le jugement qui me choque alors que l'analyse serait la bienvenue.

:litjournal:

05 mar. 201405 mar. 2014

ils sont vivants grâce au téléphone portable, à l'helico et à 2 vedettes sncm
les volontaires de la sncm avaient peut être autre chose à faire dans la nuit de samedi à dimanche que faire ce qu'ils ont fait.
donc les faits sont têtus, pas besoin de jugement.
je crains juste qu'ils soient écoeurés et ce serait dommage.
un samourai est un bon petit bateau

05 mar. 2014

@nemo, d'accord avec toi, mon inquiétude est justement sur la restriction de MA, NOTRE liberté car - et je ne parle que de la région que je connais - il y a régulièrement des imprudences, comme l'autre qui est parti en solo de st laurent du vent pour la corse entre 2 bms il y a 15 jours (sauvé par un hélico, bateau abandonné).
je crains le jour ou il faudra se signaler aux autorités avant de partir ...

05 mar. 2014

Mon cher Nemo , je ne comprends pas ta vindicte à propos de la non ingérence des intervenants du fil sur la responsabilité et les conséquences des actes de ces jeunes navigateurs , encore moins tes expressions " marins d'opérettes etc ... " .
IL me semble responsable d'analyser un accident pour en tirer les expériences et ne pas commettre les mêmes bêtises .
L'indépendance et la liberté ne sont pas suffisants pour accepter toutes les conneries , que tu le veuille ou non , nous vivons en société avec des limites ( acceptées ou non ) , et c'est grâce à la société qu'ils sont en vie, j'en conclus qu' ils ont dépassé cette limite et donc qu'ils se sont exposé , au jugement des autres .
Tout ceci reste du domaine de la polémique constructive entre héonautes passionnés de mer et de navigations .

05 mar. 2014

Il n'est pas suffisant d'ériger la liberté et la responsabilité en dogme pour s'exonérer du risque d'être jugé .
Ne crois tu pas que la société ( au sens de groupe humain vivant dans un espace délimité ) puisse se pencher sur les bêtises de chacun pour en tirer les conséquences ?
Les heures d'hélico , les vies humaines mise en danger , les dépenses , sont assurées ( et non facturées au prix réel ) par cette société , d'ou , eu égard à cette dette , elle a droit de regard .

05 mar. 2014

Peut on en conclure , que tu aurais souhaité le choix suivant :
1° : qu'ils meurent comme tu le suggère dans ta ligne "Peut être aurait-il mieux valu les laisser naviguer et apprendre ou mourir un peu plus tôt que prévu. "
2° qu'ils soient jugés par des professionnels et qu'ils écopent d'une amende au moins égale aux dépenses engagées , et là , ce n'est plus 14 000 € mais beaucoup plus .

Ceci démontre que la société a des bienfaits , qui permettent de partager : les expériences , les frais , les joies et les peines .
Je penses que cette affaire n'est pas finie , car avec tout le bronx qu'ils ont foutu , il ne m'étonnerait pas qu'un juge , un vrai , dresse quelques amendes pour avoir enfreint les lois encadrant notre activité , que l'on soit d'opérette ou "vachement fort " .

05 mar. 2014

La première loi qu'ils ont enfreint est l'absence de feux de navigation ( RIPAM ) .
La seconde , plus tendancieuse est l'absence de sécurité conforme aux règlements ( survie en état , fusées , moyens de repérage etc ... dont je ne connais pas l'état à bord et donc que je m'abstiendrais de juger ) , et le mauvais état des voiles qui couronne le tout (puisque c'est le moyen de propulsion principal ) , peut être l'absence de tourmentin (obligatoire ) etc .....
A leur place , avec mon expérience de matelot d'opérette , je serais parti en tout début de mâtinée , sous toilé , avec une appréhension de l'état de la mer dès les Magnons puis , réglant le bateau avec la bonne voile , j'aurais fait de l'Est , quitta à arriver de nuit , avec une mer plus calme .
Par F 7 , j'ai passé le Sicié dans tt les sens , au portant , au près , en solo et en double , avec femme et enfants , et jamais , je ne me suis senti en danger , j'y ai même pris du plaisir , surfant à 11 nds ss tourmentin avec mon vieil Aloa 29 , et à 14,7 nds , avec le SF 37 sous solent tangonné .
Que du plaisir et pas de danger ni de prise de risque .
Rien de plus .

05 mar. 2014

Nemo,

L'article précise qu'ils n'avaient pas de feu de route. Outre que c'est effectivement illégal, c'est surtout ce qui a fait que deux canots et un hélico ont été mobilisés pour les retrouver.

Le portable a donc bien permis de les retrouver, mais avec 4 fois plus de moyens que ceux normallement nécessaires.

05 mar. 2014

L'article mentionne une distance de 10 milles, mais on ne sait pas depuis où. Si c'est depuis Sicié, c'est donc 10 milles au large. Si c'est depuis Bandol, ce n'est plus qu'à 6 milles au large.

Par ailleurs, l'article indique une vitesse de 10 nds en fuite. Cela me semble extravagant.

05 mar. 2014

@nemo1
mais pourquoi stigmatise tu la soi disant suffisance ou arrogance de ceux qui expriment un avis différent du tien..
"pour ce qui est de tes faits d'arme je te laisse à leur étalage"(et vlan pour Safioran!
"enjolivant sa qualité de marin soi disant expérimenté"et vlan c'est pour moi!
allez ce soir une bonne tisane calmante et au lit...une bonne nuit et il n'en paraitra plus rien

03 avr. 2014

Juste bravo nemo....juste bravo .... Tu es un bon gars... Et ce qui se passe en mer reste en mer....

05 mar. 2014

quand j'évoque la mansuétude,la compréhension,l'indulgence...si tu veux bien lire je ne parle pas de la mienne!!
je parle des intervenants,qui eux(je conçois que ce sont des formules qui schématisent trop leur opinion),disent qu'ils ne "jettent pas la pierre"...que ce sont des jeunes et "qui n'a pas fait de connerie dans sa jeunesse"...ect...
si tu veux bien lire je précise "si les infos sont exactes"...il est donc inutile de t'exciter en supposant que je ne sais rien à part des ragots,
tout un chacun,contrairement à ce que tu dit, a une raisonable légitimité à intervenir pour la préservation de la vie d'autrui...autrui en l'occurence n'étant peut etre pas ceux que tu appèlle "des gamins"mais des jeunes"hommes"??
quant à terminer ton(agréssive)intervention par un "c'est leur vie pas la tienne"c'est une assez simpliste "philosophie" des rapports humains
enfin est il utile de te le préciser, dans cette affaire(sic!)tu n'est pas plus informé que moi.....je ne retire donc rien de mon point de vue exprimé ci dessus en 3 points

05 mar. 2014

@ nemo
"l'autrui s il se met en danger volontairement est maitre de sa decision"cette opinion est acceptable...quoique...
par contre ton "c'est un peu en gros le principe de la séléction naturelle"est tout à fait indigent(méconnaissance de Darwin/antropomorphyisme de paccotille)et surtout tout à fait"inhumain"...en gros comme tu dis..!

05 mar. 2014

Ben c'est comme à la cérémonie des Césars ici! 190 étoiles distribuées. Dommage qu'on n'ait pas d'Oscar à donner au plus étoilé... :acheval: :acheval:

05 mar. 2014

Si la meteo annonçait du 6 raf 7 je ne serai pas parti surtout la nuit avec un petit bateau ou pas , mais en meme temps c' etait gerable au portant , dans ma petite experience j'ai fait Marseille Toulon avec plus, mais avec un equipage confirmé et je ne sais pas ce que j aurais fait avec 2 équipiers malades.

05 mar. 2014

Le Samouraï est un bon voilier de brise parfaitement capable de naviguer à F 6 / 7 au prés. Alors au portant, comme c'était le cas...
Par contre si l'on n'est pas capable d'affaler un génois endraillé, il faut d'abord commencer par l'école de croisière...
Est ce un remorquage, une assistance ou un sauvetage?

05 mar. 2014

ils ont fait une connerie certe , mais ce sont des ados ,là ils ont fait un bond en avant ils ont appris ...et ça ce termine bien ,il n'y a pas lieu de les lyncher

J'en connais au moins un qui n'était pas forcement plus fin au m^me age .

a lire les interventions personnes n'a fait de connerie en nav .. formidable ...

josé

05 mar. 2014

Force est de constater que toutes les interventions de "sauvetage" réalisées en France depuis décembre ont des points communs:
- Ce sont des abandons de voiliers.
- des équipages qui partaient alors que la météo était défavorables.
- Il n'y avait pas d'urgence vitale.
- Pour deux d'entre eux, au moins, les équipages étaient manifestement expérimentés.
- Des alertes donnés par téléphone.
- En Méditerranée.

05 mar. 201405 mar. 2014

tu as raison de préciser en med dont les tempêtes sont sous estimées et la facilité de navigation, pas ou peu de cailloux et de chenaux encourage les imprudents.

Sortir de saint malo par 6 ou 7 demande déjà de connaitre ses fondamentaux !

05 mar. 2014

le mistral est parfaitement annoncé et suivi mais simplement, imaginer un st malo roscoff avec un départ de nuit par 6 ou 7, ça calme même les plus motivés des débutants

05 mar. 2014

heu... je pense que ce phénomène existe aussi au nord de la Loire

05 mar. 2014

Est-ce que nous autres à l'ouest (ou N-W) n'avons pas l'avantage d'un système météo plus basique, plus lisible ? La météo se trompe sur la force d'un coup de vent, son heure d'arrivée, ou l'heure de l'acalmie mais peu sur le creux ou le chemin parcouru par la (les) dépression(s) ?
Question totalement ouverte....

05 mar. 2014

Peut être que les vapeurs d'une soirée bien arrosée annihilent certaines réflexions...

05 mar. 2014

les changements en Méd me semblent plus brutaux. Mais s'ils sont annoncés....

05 mar. 201405 mar. 2014

Force est de constater que toutes les interventions de "sauvetage" réalisées en France depuis décembre ont des points communs:
- Ce sont des abandons de voiliers.
- des équipages qui partaient alors que la météo était défavorables.
- Il n'y avait pas d'urgence vitale.
- Pour deux d'entre eux, au moins, les équipages étaient manifestement inexpérimentés ( et non expérimentés... méa culpa).
- Des alertes donnés par téléphone.
- En Méditerranée.

05 mar. 2014

il n'y a qu'a lire les bulletins de la SNSM !
trés instructifs.

05 mar. 2014

vinking35, j'ai un doute sur la direction de ton "post"
juste pour remettre le train sur les rails....ou le bateau devant son sillage..

"L'un était breton et expérimenté..."

Bon, c'est juste pour casser une state pourrave amicalement...

05 mar. 2014

Je ne connais pas l' atlantique mais sa meteo à la reputation d' etre plus previsible à l' avance et la navigation entre les cailloux beaucoup plus delicate qu' en méditerranée, sans parler des marées, ici je me suis trouvé deja avec un mistral beaucoup plus fort que prevu ou inversement avec un force 8 annoncé et faire tout au moteur, par contre je regarde rarement une carte marine à tort peut etre.
quand aux commentaires je les trouve pour la plupart responsables et justes, cela aurait été different sur un site généraliste ou les intervenants ne savent pas de quoi on parle, enfin dernier point je trouve rassurant que les secours soit toujours aussi efficaces, pourvu que ça dure.

05 mar. 201405 mar. 2014

Bon courage a ces jeunes pour faire face aux consequences et a l´opprobe a laquelle participent les donneurs de lecon, j´espere qu´ils ne seront pas degoutes de la voile, c´est une activite qui implique des moments de detresse humaine autant qu´elle est synonyme de liberte. Je vous souhaite de ressortir vite en mer dans de bonnes conditions pour vous faire plaisir!

05 mar. 2014

Une seule reflexion : NO COMMENT la mer est la plus forte et même avec de l'expérience on peut se trouver dans la panade

05 mar. 2014

"les cons ça ose tout...et c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnait"......dialogues d'Audiard.....dans les tontons flingueurs ....je crois

05 mar. 2014

En regardant les photos prises par la Snsm . La grand voile est en vrac il semblerai que les coulisseaux soient cassés . Le tourmentin est endraillé mais non hissé . Ils ne pouvaient pas empanner pour entrer en baie des sablettes (pas de GV) il leur restait le tourmentin mais il n'est pas hissé un empechement peut être :si drisse en pied de mat : Accobatie dangereuse assurée sur un roof pas engageant ,Et moteur en panne et une dérive vers le sud .

06 mar. 2014

ou alors, plus simple que cela : ils sont partis en équipage et se sont retrouvés en solo. C'est d'ailleurs ce qui est mentionné comme étant à l'origine de leur appel aux secours.
Et les manoeuvres en solo - réduction de voile, changement de foc - sur un bateau pas équipé, c'est pas aisé.

05 mar. 2014

Bonjour,

J'ai fait l'erreur de repondre sur ce fil, maintenant je recois un mail toutes les 5 minutes.
Y'a t'il un moyen de se désabonner de ce fil uniquement ?

Merci

05 mar. 2014

Des jeunes qui se donnent pour leur bateau et continue à naviguer en hiver j'ai tendance de base à les trouver sympas. Vraiment dommage qu'ils se prennent leur premier gros revers comme ça car ils vont prendre cher.

J'ai l'impression que leur decision de partir de nuit dénote d'une certaine réflexion. Ils ont donc probablement fait une erreur d'appréciation sur la difficulté du parcour et sur leur capacité. Dommage pour les conséquences mais je préfère entendre une histoire comme celle-là que toutes les interventions débiles des sauveteurs l'été avec des zozos en pas d'essence ou je ne sais quelle autre connerie.

J'espère qu'ils ne lâcheront pas l'affaire et leur souhaite bien du courage!

06 mar. 2014

Pour gérer les notifications aller dans mon compte en haut à gauche puis paramètres et decocher les options adhoc.

03 avr. 2014

Quand je lis ce fil depuis le début, j'ai le mal de mer ! Je ne rajouterais donc pas de commentaires allant dans un sens (indulgence/jeunesse/) ou dans un autre (respect des règles/sanction/coût du sauvetage), les positions sont - comme d'habitude - très tranchées (or dans la vie comme sur l'eau, ce qui est réel est souvent invisible).
Naviguons !

03 avr. 2014

J'ai discuté avec un des équipiers de la SNSM qui a effectué ce sauvetage.

Le bateau n'avait effectivement ni feu de mat ni fusée ni VHF.

Il a été repéré alors qu'il était hors de la zone de couverture des portables en tournant l'écran éclairé de son téléphone vers l'hélico, qui a pu le voir ainsi.

L'équipier SNSM ne sait pas pourquoi ils n'ont pas empanné, mais m'indique que le gars (seul à la barre alors que les 2 autres étaient malades à l'intérieur) était totalement dépassé.

Le retour de la vedette, qui a donc remorqué le bateau à St Mandrier, vers Bandol a été trés chaud, en particulier pour les 2 milles le long de Sicié, vent de face.

Jacques

03 avr. 2014

bravo aux volontaires bénévoles de la SNSM qui ont sauvés les 3 intrépides

03 avr. 2014

Tu le vois quand les pales de l'hélico attaquent l'antenne VHF :acheval:

08 avr. 2014

JVN, système de vision nocturne qui distingue la moindre petite lumière. Un rouge du bout de cigarette est visible à 2/3 km ...

03 avr. 2014

Et leur voilier !

03 avr. 2014

Et bravo à l'équipage de l'hélicoptère qui a vu un écran de portable "dans un copieux mistral" ! Même avec des jumelles à amplification, doit pas falloir être trop loin pour repérer un GSM depuis un hélico !

08 avr. 2014

Je pensais qu'ils avaient pour l'infra rouge.
Ton info peut être utile !

03 avr. 2014

un Aïe-phone avec sa fonction torche?
ça va devenir un équipement obligatoire en lieu et place des fusées! Mais ça "périme" plus vite...

03 avr. 2014

Comme quoi après Florence,le portable est maintenant devenu l'accessoire indispensable...

03 avr. 2014

Dans ce cas la au lieu d' empanner je prefere faire un virement lof pour lof c'est plus sécurisant.

03 avr. 2014

Puriste ?

04 avr. 2014

je pense que ds pareille situation, inexpérimentés, de nuit avec du vent fort, sur un p'tit canote, mal équipé, avec mal de mer en plus, beaucoup auraient appelé les secours. Empanner pour se planquer du mistral demande qd même un peu d'expérience et/ou de lucidité et sang-froid, pas forcément évidents dans une telle situation. L'erreur a bien été de partir, après...

05 avr. 2014
08 avr. 2014

D'autres Bretons experimenté s'y feront prendre.
.
- Mistral 6/7 vu du port un Breton verra un lac pepere.
- Mistral 6/7 veut dire claques et passages à 40nds voir 45
- La confiance médiocre justifiée par l'experience envers les previsions de MF notamment sur la force des vents.
- La nuit le Mistral dormirait . On lit ça dans tous les traité meteo. Vaudrait donc mieux partir de nuit.
- Le piege de la Med avec ses effets couloirs à vents et sans vents. Avec 6/7 en certains endroit on voit pétole, et on y va.
- Plus on s'eloigne plus le vent est reputé stable. Le danger de la mer et des rafales de vent est à la cote, raisonnement:Il faut tirer au large.
.
Reste l'imprévu : se retrouver en solo avec 2 malades, et un moteur caractériel.
.
La VHF n'est pas obligatoire..... peut être insuffisance d'éclairage
.
Ils n'ont fait aucune erreur significative.
.

:coucou:

08 avr. 2014

" La nuit le Mistral dormirait . On lit ça dans tous les traité meteo." !!??: des traités du 18°S ?

08 avr. 2014

Papy jame, nous ne cherchons pas à savoir leur erreur, ca, c'est leur problème. Le but de ce fil c'est de savoir ce que nous nous aurions fait dans cette situation.

"Plus on s'éloigne plus le vent est réputé stable, il faut tirer au large". Trés reservé là dessus. En Provence, le mistral souffle de l'ouest quand il est fort, et tourne vers le nord en tombant.

Perso, je reste à terre. Le vent fort et irrégulier, ca se gère plus facilement, en réduisant notamment, que les deux ou trois metre de creux raides et rapprochés que l'on trouvera à 1 ou 2 milles au large.

Le mistral est un vent particulier, et ce qui surprends les gens de l'atlantique, c'est effectivement que tous les ports de med sont trés abrités du mistral. Les anciens savaient vivre et choisisaient où créer leur village. Alors qu'au large, c'est la vraie baston. C'est la différence avec le vent d'ouest en Bretagne.

Jacques

08 avr. 2014

Si "Le but de ce fil c'est de savoir ce que nous nous aurions fait dans cette situation," je réponds qu'à 20 ans, avec un Samouraï, avec deux copains, au vent arrière, je serais parti, de nuit dans le mistral, considéré comme une aubaine pour faire route au portant. Et, si j'avais sous estimé le vent , j'aurais empanné pour me mettre à l'abri de Sicié après avoir affalé, éventuellement, le génois ou le foc endraillé.
Mais selon toute vraisemblance, nous serions arrivé à Nice quelques heures après. Sans enrouleur, sans feux, sans VHF, sans GPS et sans téléphone portable. En 1972, cela n'existait pas. Par contre, j'avais un cursus complet de stages dans une école de croisière...
40 ans après, sur le même voilier, j'aurais attendu le jour...

08 avr. 2014

@Pogodjinn

Voiles et voiliers hors serie n°11 J'APPRENDS LA METEO" page 27 je cite :
"Le Mistral présente des signes intangibles quelque soit son origine. Plus fort de jour que de nuit, surtout pres des cotes par ciel clair, il reprend souvent de plus bel au matin."
.
@ Viking35 Nos amis on dans ce raisonnement eu raison de partir la nuit.
.
@Les Bretons ( et aussi les autres) en Med : Vagnon voile V5 je cite
" Ne jamais mettre en fuite par tempete de Mistral ou Tramontane"
Domage qu'il n'y ai pas d'explication de fournie à cette consigne.
Perso je pense que le vent et la mer doit forcir avec la distance.

Ils n'auraient pas du mettre en fuite si on écoute Vagnon..... Encore faut il pouvoir, la cape en solution ?
Qu'en pense les marins confirmés en Med ?
.
Cordialement

08 avr. 2014

Permettez moi de citer WIKIPEDIA
La loi de Murphy est un adage qui s'énonce de cette manière : « Tout ce qui peut mal tourner va mal tourner » (« Anything that can go wrong, will go wrong » Edward A. Murphy Jr.).

Selon une autre version du même adage, s'il existe au moins deux façons de faire quelque chose et qu'au moins l'une de ces façons peut entraîner une catastrophe, il se trouvera forcément quelqu'un quelque part pour emprunter cette voie.

On peut interpréter cette loi de deux manières : l'une, humoristique, est de prendre cette loi à la lettre, et de l'ériger en principe de pessimisme. Vue sous cet angle, la loi de Murphy est le constat, élevé au rang de principe fondamental de l'univers, que « le pire est toujours certain ». Familièrement, cette loi est aussi appelée « loi de l'emmerdement maximum » (LEM)1 ou « loi de la vexation universelle ».

L'autre vision consiste à voir la loi de Murphy comme une règle de conception : on ne considère pas la loi de Murphy comme vraie, mais on conçoit tout système comme si la loi était vraie. En particulier, un équipement doit être à l'épreuve, non seulement des accidents les plus improbables, mais aussi des manœuvres les plus stupides de la part de l'utilisateur. Elle justifie donc les principes de la conception de sûreté préconisant de planifier et d'éliminer d'emblée les possibilités de mauvaise utilisation...( )
Cordialement.

Ohuarf, pfff, hi hi hi :pouce:

Et la petite marmotte qui plie le papier alu :mdr: :mdr: :mdr:
On te ferait avaler n'importe quoi à toi.

Juste pour info : les bateaux des grandes marques sont auto certifiés...

Merci pour ce bon moment de rigolade (quand je vais raconter à mes potes qui font des bagnoles ça va aussi les faire marrer) :pouce:

Je crains que tes rapports avec les réalités industrielles ne soit que parcellaires.
Ce que tu décris, est effectivement ce que l'on inculque aux BE pour cerner les dérives mais, dans la vraie vie, les référentiels étant internes et, par conséquents, subjectifs, la notion de sûreté de fonctionnement est très relative (c'est un euphémisme...).

Je te confirme que non : ce n'est pas une obligation légale, pas plus en matière nautique qu'automobile et, effectivement, je continue à bien me marrer. :pouce:

09 avr. 2014

En ingenierie la sureté de fonctionnement est une obligation légale. La liste exhaustive des incidents cotés en frequence , gravité, detection avant incident.
Pour cette raison que l'on retrouve des instuctions utilisateur sur le produit manufacturé surprenant : Genre "ne pas laver d'animaux dans la machine à laver."
Chaque point à risque type rupture et viellissement de materiaux doit être quantifié en ppm/durée d'utilisation.
Cette obligation legale dans toute ingenierie doit s'appliquer aussi en nautisme sur les pieces à risques avérés. Ce n'est pas du loobbying mais une contrainte subie par les chantiers.

09 avr. 2014

L'autocertification impose la démarche de sureté de fonctionnement.
Demande à tes potes qui font des bagnoles sur leur ingenierie systeme. Notamment sur le plan d'integration/validation. Puis en prod sur le controle produit process.
Je te laisse rigoler...........

;-)

08 avr. 2014

?; je serais curieux d'avoir des stats de météoFrance là-dessus pour confirmer...(et si confirmé, une explication météo de cette baisse "auto." du mistraou la nuit);
je pensais au thermique l'été, mais il aurait l'effet plutôt inverse puisqu'il souffle de mer vers terre le jour, donc plutôt sud-nord, et de terre la nuit, nord-sud...donc il doit y avoir autre chose.

si vérifié, je n'en déduis pas pour autant comme toi qu'ils ont eu raison de partir de nuit.
ils auraient surtout eu raison d'attendre que le mistraou faiblisse ou tombe pour partir, vu le bateau , l'équipement, le niveau de l'équipage...

Pour la fuite, effectivement, houle et vent doivent forcir au large (ptêt plus régulier par contre, mais bon, qd il ya 30-40 nds...).
de là à dire "ne jamais mettre en fuite...", il y a un pas que je ne franchirai pas (mais je n'ai pas l'autorité du "Monsieur Vagnon...");

nb: parait que le plus méchant en Méd, c'est une bonne mer croisée avec tram+ mistral. pas testé pour ma part. et ds le genre, un bon retour de Corse, avec Mistral ds le nez, est à déconseiller (mieux vaut partir plus N, puis longer la côte).

09 avr. 2014

Vagnon confirme : Eviter comme la peste de passer au large de la zone de convergence Mistral et Tramontane. Disons....au large du coté de Grau du Roi ou Sete
cordialement

09 avr. 201409 avr. 2014

le mistral d'été tombe la nuit de manière spectaculaire, dans la journée du coté d’Hyères si mes souvenirs sont exacts la brise de mer n'est pas sud elle est sw wsw et s"ajoute au mistral

l'hiver avec de surcroit un bateau non conforme à la logique minimum d'équipement et aux régalements il faudrait savoir naviguer pour partir de nuit - sans feux sans vhf !!!!!!!!!!!!- par mistral et de nuit. car pour coller à la cote ce qu'il fallait faire il faut savoir ou on est et il n'y a pas beaucoup de feux

11 avr. 2014

@ Papy_jame :
- prendre le "Vagnon de la voile" comme référence prouve que tu as fait quelques progrès,
- prendre "Voiles et Voiliers" comme référence prouve que tu en as encore énormément à faire;

12 avr. 2014

@ Papy_jame :
- tout fait d'accord avec toi, le "Vagnon de la voile" est en haut de la pyramide,
- on va dire que certains articles de V&V sont approximatifs, et c'est bien dommage

12 avr. 2014

salut Papy jame , pour la navigation solo , tu conseilles quoi comme littérature?

13 avr. 2014

@ Papy_jame et bernard1968 :
pour avoir fait beaucoup de solo, les 2 mots clés sont anticipation et chronologie;
- chronologie très précise des manœuvres à adapter entre l'équipage et le solo,
- anticipation encore plus précoce pour éviter la précipitation synonyme de gaffes;
la grande question aussi est de savoir qui est à la barre : soit un pilote auto, soit un régulateur d'allure, soit un système tout simple à base de de sandow et de bout mais il faut que le bateau soit bien équilibré etc.
l'adaptation du bateau à faire du solo est aussi un point très important;
je doute qu'une lecture soit vraiment la solution mais plutôt l'expérimentation avant tout

11 avr. 2014

Ha ha Je pense que meme le plus mauvais de chez voiles et voiliers a fait plus de bateau que moi, donc je pends note de ce qu'ils racontent. Je reconnais que j'ai lu des trucs de chez eux qui me laisse perplexe. Leur hors serie "naviguer en equipage reduit" c'est presque nul pour le solo. et ' j'apprends la meteo " c'est passable.

.
Pour l'instant Vagnon voile est ce que j'ai trouvé de mieux et de loin.
.
Cordialement

12 avr. 2014

Ben.... pour l'instant je n'ai rien trouvé comme bonne bible. C'est pour cela que j'ai acheté le "Voiles et Voiliers" "équipage réduit".
.
Mais "équipage réduit" ç'est moins de monde que le dans bouquin des Glenans, mais ça n'a encore rien à voir avec solo. bon y a des infos pour le solo mais bof vraiment pas beaucoup.
Cordialement

14 avr. 2014

Larent 100% d'accord avec ce que tu dis , neanmoins que ce soit sur ces forums ou de la litterature on peut decouvrir des astuces auxquelles on avait pas pensé.
N'est ce pas un peu pour ça qu'on achete la litterature technique à theme ?
Perso j'ai acheté le pilote d'entrée, et mis un lazy bagg des la 2eme sortie solo.
Cordialement

14 avr. 2014

8 mètres de çreux par mistral au large, c est frequent dixit les pilotes de ferry et vu l espacement entre les vagues c adoit craindre

08 avr. 2014

Pourquoi aurait il du se mettre en fuite puisqu'ils choisissait de partir au portant?

Quand au mistral plus fort de jour et alors? Force 8 au portant sur un Samouraï n'est pas un problème. Même au prés, un Samouraï correctement mené remonte au vent.
Pour Papy: Si le Vagnon recommande de ne pas se mettre en fuite par tempête de Mistral ou Tramontane, c'est tout simplement qu'il est moins risqué d'en baver quelques heures dans une mer peu formée que de partir au large vers la Corse ou les Baléares.

08 avr. 2014

Le mistral souffle sinon de terre, au moins parrallélement à elle.

La fuite par mistral conduit à se retrouver au large, et donc de supporter 2 crans de plus de vent sur l'échelle Beaufort, et des vagues de 2 ou 3 mètres.

C'est pourquoi on se demande depuis le début pourquoi le Cross ne leur a pas demandé d'empanner pour se coller à terre.

Jacques

08 avr. 2014

Oui Jacques , le Mistral n'est pas aussi régulier en orientation car il est orienté en fonction de la position du centre dépressionnaire sur le Golfe de Gènes , ce qui fait que de toute façon , en partant de Bandol , tu te retrouve au portant , mais à un moment ou un autre , il faut empanner , et là , la nuit , avec deux malades à bord , le gars , il a pas eu confiance en lui et s'est retrouvé piégé .
Je reste persuadé qu'il aurait mieux valu qu'ils parte au petit matin , avec une apprèhension de moins ( la nuit ) et une situation visuelle plus facile par rapport aux caps à franchir , car après le Sicié , il y a l'Escampobarriou et l'accroissement de la hauteur des vagues .... pas simple à franchir tous çà .
Quand à l'affaiblissement du Mistral la nuit , faut vraiment être naïf pour compter la dessus ...

09 avr. 2014

1/mistral:
il existe de nombreuses variantes isobariques generant mistral et tram...certaines entrainant des succéssions de renforcements et affaiblissements du vent....non spécialiste,je suis incapable d'expliquer,mais assez souvent on constate un affaiblissement nocturne(entre minuit et 6h/8h du mat)
2/@viking 35
"force 8,au portant, sur un Samourai n'est pas un problème"
A(l'extrème!)limite on peut etre d'accord avec cette affirmation...mais encore faut il que la voilure soit adaptéé et adaptable à cette force de vent(TMT/solent à ris/qualité et grammage du tissu/usure par raguage.....)Or au vu des photos du sauvetage,et sauf erreur,la voile d'avant,sur mousquetons(d'ailleurs fort mal rangéé/rabantéé/étoufféé/)semble etre trés (trop)grande...un génois?
de plus le "petit cul" du samourai(par ailleurs trés bon bateau au prés)ne doit pas faciliter les "choses" au portant(3/4m de creux déférlants selon le rapport SNSM)
3/pour aller s'abriter sous Sicié(fabregas étant l'idéal)faut tout de meme faire du largue/petit largue..;et meme si Sicié abrite de la mer faut établir la voilure qui va(force 8)...et tout ce bazard en pleine nuit!
bref la "sagesse",le sens marin, et tout simplement le "bon sens"...ne militent pas pour un départ à cette heure et dans ces conditions MTO,et dans cette zone(Sicié/....puis Escampobariou puis lardier.....)

10 avr. 2014

certains d'entre vous devraient vraiment écrire des livres.

Vous ne connaissez rien à l'histoire et pourtant.... vous commencez...

  • par jugez:Votre grande sagesse reconnue par toutes et tous, vous permet de délivrer Le message à tous ces gens qui vous admirent. Pas un petit message du genre "cool ils n'ont rien les gosses", non, ce genre de messages idiot est indigne de votre intelligence! Non, il faut punir, que ça saigne!! Que ces jeunes soient donc menés place de Grève pour y être guillotinés. Votre jugement sans appel possible est si beau. Vous êtes fiers de vous, oui, fier de vous, et vous pensez que les petites gens peuvent aussi être fiers de vous. Vous les imaginez debout, sur leurs fauteuils, leur chaises, à applaudir votre si beau message, des larmes coulent de bonheur, les encouragements fusent, vous en rajoutez un peu pour accuser le voisin de ponton, lui aussi doit être jugé, il n'est pas intervenu!!! Qu'on le fusille, hmmhmm comme c'est bon, comme vous êtes beau, grand et fort. Il est temps de passer à la deuxième partie du message, la les petites gens vont exulter...

-Vous racontez ensuite vos exploits: Vous rappelez le jour ou il y avait F12, seul sur le 55 pieds que votre admirateur, Tabarly, vous avez prêté.15m de vague, mais vous, vous contrôliez, jamais besoin de personne, "de mon temps c'était mieux", vous étiez jeunes, mais tellement plus beau, tellement plus fort, tellement plus tout que cette vermine dont vous ne connaissez pas le nom.
Votre histoire personnelle? Oh si vous avez un peu exagéré c'est uniquement pour que les petites gens en profitents,vivent par procuration la vie d'un vrai héros, les pauvres, vous leur devez bien ça...Leur admiration est telle qu'un petit rajout ne fera que renforcer cette image de Chef indiscutable que vous pensez avoir. Maintenant, Ils ont compris qui vous étiez, ils savent qu'ils ont eu la chance, le temps de 2 ou 3 post, de toucher ce que tous aimeraient être, mais ce que tous savent être impossible, les gens comme vous sont uniques!!!!

Ce qui est bien avec l'intelligence c'est que chacun se juge avec ce qu'il a.... ça évite des souffrances inutiles à certain(e)s.....

.... mais ça fait vraiment froid dans le dos.

Bonne journée

10 avr. 2014

Steph: Tu as tout faux. Mais est ce parque nous avons de l'expérience que nous devons nous taire?

Est ce que ceux qui ont vu des Samouraï naviguer à la fin des années 60, dans toutes les conditions, y compris le Mistral à la SNIM par exemple ne doivent pas l'écrire? Jupiter, Samouraï, Bigoin sont ils des noms qui te disent quelque chose?

Pour ne pas avoir l'impression d'être CMA, je priverais donc certains d'entre vous d'une anecdote sur les capacités d'un Samouraï dans un coup de vent en Manche le 14 juillet 1969...

10 avr. 2014

@Stéphane , le propre d'un fil , est de débattre d'un sujet , en l’occurrence , d'un sauvetage de jeunes ayant pris la mer , de nuit , par fort Mistral ( tu noteras que je n'ai pas jugé utile de préciser les détails .....) .
Ainsi , selon ton point de vue , il faudrait taire ses avis et accepter cela , sans rien dire , et par exemple continuer de payer l'inconséquence de ses jeunes , en payant les heures de sauvetage , les heures d'hélico .
Il serait temps que chacun prenne conscience que l'inconséquence des uns est payée par l'ensemble de la communauté .
Les pannes d'essence , les avaries mineures qui déclenchent les pan pan et autres appels à la SNSM , les imprudences qui conduisent à des baigneurs estropiés ou pire , sont le résultat d'une approche de la mer trop cool et trop égoïste . Nos amis anglo saxons l'ont compris , eux qui mettent l'accent sur la sécurité , le respect de l'autre .Nos dérives actuelles , résultat d'une démocratisation galopante de la plaisance , ont besoin de temps en temps de remise dans le droit chemin .

10 avr. 2014

Parce que ne pas empanner, c'est quitter le droit chemin ??? :lavache:
Se tromper, c'est quitter le droit chemin ? :-(

Les petits jeunes, ils ont eu peur. Ils ont mal jugé et jaugé la situation. Ils ont fait des erreurs. Ils se sont surestimés. Ils n'ont pas su analyser les choses avec sang froid et recul. Ils ont été imprudents. Ok pour tout ça. Que celui qui n'a jamais fait au moins une des erreurs listées ici se jette le premier à la baille. Parce que si c'est ça, ne pas être dans le droit chemin, je suis au regret d'annoncer à l'univers entier que dans le droit chemin, il y a moins de monde que dans le vide intersidéral...

10 avr. 2014

Bon, si je résume ta pensée, Safioran, c'est une question de pognon?
@Steph83 : T'inquiètes pas trop; on peut se répandre ici, raconter tout et n'importe quoi, déblatérer sur des sujets de société ou disserter sur des futilités, ça n'a à mon avis que très peu d'influence sur la façon dont le monde tourne... Et finalement c'est peut être mieux ainsi.
;-)

10 avr. 2014

Franchement , résumer ma pensée à une question de pognon , est franchement réducteur voire insultant si c'est ton objectif , mais ne crois tu pas que la responsabilité ( ou l'irresponsabilité de qq'uns ) puisse être un sujet de réflexion ? Monter sur un bateau n'est pas AMHA , un acte innocent , idem dans une voiture , surtout quand on voit ce que cela à engendré comme repression . A force d'être cool et tolérant on s'expose à des surréactions que je préfère éviter pour conserver une certaine liberté .
" La tolérance , il y a des maisons pour celà "

10 avr. 2014

" La tolérance , il y a des maisons pour celà "

L''intolérance, par contre, on la rencontre partout...

10 avr. 201410 avr. 2014

@Safioran : "continuer de payer l'inconséquence de ses jeunes "
"que chacun prenne conscience que l'inconséquence des uns est payée par l'ensemble de la communauté"

Je n'ai pas voulu t'insulter; du tout du tout. J'ai juste noté tes deux phrases; dont j'ai peut être mal compris le sens? Il ne s'agit pas de payer les frais induits? Par "payer", tu pensais à jugement, peine de prison?
"Jeunes inconséquents" (n'est-ce pas là la 1ère caractéristique de la jeunesse?), "Démocratisation galopante", "remise dans le droit chemin"... C'est un discours qui me fait réagir; rien d 'insultant si je te dis que c'est un discours réac ?

10 avr. 2014

Je me moque juste des jugements à l'emporte pièce.

Relisez certains posts, ça frise l'absurde.

Entre: on devrait les laisser mourir et c'est la faute du voisin de ponton il y a tout le panel.

Le droit à l'erreur existe, condamner des gens derrière un PC pour se faire valoir ça me désespère en effet.

Si un jour je me retrouve dans l'embarras sur l'eau parce que j'ai commis une erreur, j'espère tomber sur des gens plus compréhensifs que certains.

Je vais faire un parallèle avec le boulot, je manage des gens , ils font une erreur, à lire certains post il me faut les virer et porter plainte!

Ce droit à l'erreur que vous accepter pour vous même (je sais certains pensent que cela ne peut pas leur arriver), acceptez le pour les autres.

Ça s'appelle la tolérance.

10 avr. 2014

Bon , ça commence à partir en live , et ce n'est plus aussi intéressant , mais pour conclure .
Oui au droit à l'erreur .
Oui à la tolérance admissible , pas à l'incivilité ......
Oui à l'entraide , mais pas au joyeux foutoir .
Non à la prise de risque inconsidérée et irréfléchie .
Non à la condamnation à priori . D'ailleurs je serais curieux de connaître les suites que vont donner les autorités à ce sauvetage .
Sur ce , je sors , il fait soleil et rester derrière un PC ......

10 avr. 2014

Certes, mais avec les tablettes on a le pc et le soleil...

Par contre, j'ai peut être mal lu, mais je n'ai vu nulle part dans ce fil quoique ce soit qui évoque une incivilité, un foutoir...

Il est là, le problème ; on peut reprocher à ces jeunes plein de choses, mais pas d'incivilité. C'est quand on fait des amalgames dans ce genre qu'on met en danger la collectivité, pas en étant imprudent...

10 avr. 2014

C'était Franck Ar-cochon!
:langue2: :heu:

10 avr. 2014

Il serait toutefois intéressant de connaître les indemnités demandées pour une telle intervention. J'avoue que je n'en ai aucune idée et avoir en tête des ordres de grandeur pour des interventions de ce type pourrait être salutaire.
Quelqu'un sait ou trouver l'info?

Si quelqu'un connait l'équipage de ce bateau et qu'ils ne sont pas trop traumatisés par leur aventure il pourrait être intéressant de les solliciter pour témoigner sur HEO.

10 avr. 2014

De l'ordre d'une fourchette comprise entre 130 et 260 euros de l'heure pour une vedette. L'hélicoptère , je ne sais pas.certaines compagnies d'assurances prennent en charge un forfait pouvant aller jusqu'à 3000 voire 5000 euros ( mais pas une dos toutes les trois semaines).
Pour terminer, ce jeune skipper à eu la chance de beaucoup apprendre en une seule fois: que la réglementation en matière de sécurité n'est pas sortie tout droit des phantasmes d'un haut fonctionnaire
Que la composition de l'équipage doit être prise en compte quand on va se balader en mer
Qu'arriver à une heure donnée dépend de la météo et non des impératifs des terriens ( un voilier, c'est pas un autobus)
Et j'en passe et j'en passe.
Et cette belle connerie restera j'en suis sûr, un de ses meilleurs souvenirs.
........ À moins qu'il ne nous épate une nouvelle fois! :-D :-p ;-)

10 avr. 2014

Un canot tous temps (Boulogne) en 2013, environ 360€ l'heure.

12 avr. 2014

Pour une tout temps , je pense que c'est un peu plus cher . En l'espèce , ça n'était peut être pas une tout temps.
On peut imaginer que les gars n'étaient pas assurés tous risques et qu'ils ne pourront pas se faire rembourser.
La note sera salée, par rapport à la valeur du bateau , et aux disponibilités supposées des gars; tout simplement parce que le prix l'entretient d'une telle vedette est très couteux.

Chaque matelot à la snsm a une indemnité de sortie de l'ordre de 20euro , pas de l'heure , mais pour toute la sortie quel que soit le temps et l'heure. C'était de l'ordre de 15 jusqu'à il y a peu . ( avec un équipage de 5 marins ça fait 100 euro) .

Maintenant concernant les gars , il faut relativiser leur responsabilité. On pourrait parler des gars en zodiac qui appellent le cross pour panne de moteur .....panne sèche , pas toujours , pas souvent des jeunes ,et pas toujours , pas souvent désargentés.

10 avr. 2014

A propos des marins d'expérience :

"L'expérience n'est une lumière qui n'éclaire que soi-même" (Lao Tseu)

10 avr. 2014

L expérience est plus riche de la compréhension des échecs que des succès inexpliqués ( nemo1 mercredi 5/03/2014 0929)!...

Merci, mais je ne suis pas l'auteur de cette phrase. Il ne s'agit que d'une citation (mais de qui????) au contenu de laquelle j'adhère pleinement. :litjournal: :alavotre:

11 avr. 2014

"quand la crainte ne veille pas,il arrive ce qui était à craindre"
du meme lao Tseu.......

10 avr. 2014

Mille fois d'accord avec Nemo

10 avr. 2014
  • Pour moi ils n'ont pas fait d'erreurs significative. L'assistance est justifiée.
  • Pour les couts du sauvetage : S'il n'y avait jamais personne ou presque à sauver, les structures de sauvetages seraient dissoutes, sans ressources et sans experience. .
  • Que vaut un helicot avec des toiles d'araignées dans les cylindres ? Plus il y a de sauvetages, plus les moyens investis sont justifiés et rentabilisés. Pour les comptables le cout moyen d'un sauvetage baisse par l'effet de volume. . C'est la fonction qui fait l'organe. . Merci et bravo à la jeunesse ! :coucou:
11 avr. 2014

Pour des voiliers, 50 % des sauvetages à la suite d'un Mayday sont effectués grâce à un hélicoptère.

11 avr. 2014

Viking, je te soupçonne d'avoir été statisticien dans une vie antérieure :langue2: :acheval:

11 avr. 201411 avr. 2014

quand j'etais jeune j'ai fait les memes betises qu'eux(meme pire) en samourai ,mais j'ai toujours eu de la chance :-)

11 avr. 2014

et pas de téléphone portable, self suffisant, on pouvait pas appeler maman, j'ai donnédans le fil quelques expes personnelles dans les anglos de nuit, rafales de neige et du 8 en muscadet.

11 avr. 2014

Pierre, si ça s'est bien terminé à chaque fois, alors c'était pas des bêtises, juste de l'audace. Et si ça s'est répété, c'était pas grâce à la chance, juste grâce à la technique (et un peu de réussite). ;-)

11 avr. 2014

La frontière entre l'audace et les bêtises, ça peut s'appeler la chance (ou une anticipation plus grande).

j'ai toujours pensé que le facteur chance etait important en mer ,sur trente vagues de 4m de haut il n'y en a qu'une qui deferle et si tu es sur son chemin c'est pas bon :-)apres avoir eu beaucoup de chance on peut dire qu'on a de l'experience ;-)

12 avr. 201412 avr. 2014

le chef de bord n'a pas une obligation de moyens, le chef de bord a une obligation de résultat;
que les conséquences du résultat soit graves ou vénielles, peu importe, ce n'est pas à nous de juger; il n'empêche que le chef de bord est responsable

16 avr. 2014

intrigué par l affirmation de nemo1:

"satistiquement la mer est moins dangereuse que l'orage(le nombre de foudroyés est plusieurs fois supérieur au nombre de victimes de la mer)ce n'est pas demain qu'on aura interdiction de sortir les jours d'orage...."


victimes en mer
cross jobourg+gris nez:2011=48/2012=34/2013=18
cross Etel:2012=43/2013=37
cross méd:2012=54
ainsi,par exemple en 2012 le total des décés et disparus manche/atlantique/Méd a été de 131....(péche/plaisance/Commerce/Rivages...)voir détails sur les sites des cross.....
et la foudre?
elle tue chaque annéé,entre 20 et 50 personnes....selon l'activité orageuse.....
par contre la foudre provoque bon an mal an:
17000 départs de feux ou incendies
50000 compteurs electriques détruits ou endommagés
20000 tetes de bétail touchéés
puissions nous,oh!juste ciel!etre à l'abri des foudres de némo1......et accéssoirement des foudres célèstes.....

Nous sommes d'accord sur la mortalité de la foudre qui reste du même ordre que le nombre de gagnant du gros lot au Loto.
En revanche, j'ai quelque difficulté avec tes 131 morts par an.
Je penses que tu inclus les accidents de plage, les pêchoux Kronenbourg, etc.

En matière de plaisance, c'est fifrelin tripette (cf: www.hisse-et-oh.com[...]-a-2013 ) et en matière pro c'est à mettre en parallèle avec le respect (ou non) des règles de sécu (cf. Bugaled Breitz, histoire d'animer le débat).

Effectivement, il meurt moins de bétail à la suite d'un décès en mer...

:litjournal:

16 avr. 2014

ce qui se conçoit bien s énonce clairement......
le nbre de morts par foudre n'est pas plusieurs fois supérieur au nbre de morts"en mer"
effectivement les "131 décés en 2012"incluent" tout" comme d'ailleurs je le signale ci dessus!!
les 20 à 50 décés dus à la foudre incluent eux aussi "tout"les pros(agriculteurs par ex)et les plaisanciers(promeneurs dans les calanques par ex)les alpinistes......ect....
"fifrelin-tripette" n'est pas une catégorie employéé en statistiques....
quant au "bétail".....et au Bugaled Breitz.....??

16 avr. 2014

bien d'accord avec ça. La foudre ne fait pas le distingo; la mer non plus.

Mais tu peux t'économiser : Qd Némo fait du Némo, on ne peut avoir le "dernier fil"
Si dans les accidents de mer, faut enlever les pêcheurs, les pros, ceux qui n'ont pas respecté les règles de sécu, etc... tu verras alors que Némo aura raison et qu'on arrivera à 49 morts quand la foudre en fait 50. Cqfd

16 avr. 2014

cqfd
"le nombre de tués par la foudre est plusieurs fois supérieur aux victimes de la mer"
c'est pour ça,que tu as raison avec némo....en effet 49 est plusieurs fois supérieur à 50....!ou inversement.....!

16 avr. 201416 avr. 2014

Le bétail c'est pour reprendre ta remarque : "...par contre la foudre provoque bon an mal an:..." "...20000 tetes de bétail touchéés..."

Pour le BB je te renvoie à l'analyse technique des causes du naufrage.

Pour faire plaisir à Tribal et ne pas te laisser le dernier mot : quand bien même tu prends en compte la mortalité à la marge pour arriver à 131 morts par an (c'est Viking qui va être surpris...), c'est un nombre qui reste pour le moins modeste et, ramené à mon propos supra : la mer est, bien sûr, dangereuse, mais sa pratique n'est pas objectivement risquée.

Ce qui se conçoit bien s énonce clairement, il suffit juste de savoir de quoi on parle.

Par ailleurs et pour conclure : ce qui s'énonce clairement n'est pas nécessairement compris et c'est toujours plus facile de penser que ce qu'on n'a pas compris a été mal exprimé plutôt que de remettre en cause ses propres capacités à comprendre... :litjournal: :mdr:

16 avr. 2014

Mais non, Nemo, je ne suis pas surpris puisqu'il s'agit des activités nautiques dans leur ensemble.

Depuis 1995 sur des voiliers, j'ai enregistré 35 décès soit environ deux par an! Mais je ne compte pas les hommes à la mer, ni les accidents d'annexes qui décuplent surement ce chiffre.

Ouf. :pecheur:

16 avr. 2014

cross Etel 2012
43 décés=
5 pecheurs pro
4 plongeurs bouteilles
3 apnéistes
12 baigneurs
6 divers
13 plaisanciers(français et étrangers)
parmi ces 13=
7 HLM
3 suite à naufrage(trimaran)
1 abordage entre navires
2 problèmes médicaux
sauf erreur ces plaisanciers étaient sur navires immatriculés
Cross Méd 2010
57 décés=
15 baigneurs
11 plongeurs bouteilles
4 apnéistes
4 croisiéristes
3 chutes de falaise
1 marin de commerce
9 plaisanciers

16 avr. 2014

Mais combien de baigneurs foudroyés? ;-)

17 avr. 2014

04914XXXXX Ces chiffres sont à ramener au nombres de pratiquant pour obtenir le risque en % ou ppm.
Plein été en Med : 2 millions de baigneurs quand 200 bateaux sont sur l'eau.
.
Pour l'orage en mer, le coup de vent tourbillonant qui va avec, est probablement plus dangeureux que la foudre si on a mis une chaine de l'eau au mat.
Cordialement

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer