Avis port à sec pour voilier [la Trinité]

Hello,

j'ai actuellement une place à flot en Bretagne nord et, pour des raisons principalement climatiques, j'envisage de descendre en Bretagne sud. Il y aurait une place au port à sec de la trinité sur mer. Quelqu'un connait ce port à sec, est ce bien pour un gros voilier, des contraintes particulières auxquelles je ne penserais pas ?

J'ai bien envie d'y aller, les tarifs sont équivalents mais j'ai peur d'oublier une contrainte liée à cette approche. De mon côté, je prends le bateau au minimum sur un week end, en général

L'équipage
27 sept. 2015
28 sept. 2015

Le port à sec de Port Dun est géré par la CPM, comme celui de la Trinité. Il y a donc un certain nombre de services apportés aux propriétaires des bateaux du port à sec. Tu obtiendras tous les renseignements auprès de la capitainerie de la Trinité.
Mais ce système n'est pas conçu pour des sorties fréquentes échelonnées tout au long de l'année. Bien tenir compte des marées pour la mise à terre ou la mise à l'eau, surtout avec un GTE.

29 sept. 2015

ok, merci

30 sept. 2015

Il y a aussi le port à sec du Crouesty.
Un de mes copains s'y est mis (avec un 30 pieds).
Il est content.Je crois que le contrat porte sur une dizaine de mises à l'eau+sorties par an.

30 sept. 2015

Je viens de voir que tu as un 43 pieds;ce n'est pas pareil qu'un 30 pieds.
Idem se renseigner à la capitainerie.

02 oct. 2015

Bonjour,

J'ai un Bavaria 34 au port à terre géré par le port de La Trinité. Il est en fait à St Philibert chez nolimit.
C'est ma première année. Aucun problème. J'ai fait sortir le bateau 5 ou 6 fois depuis le début de l'année, parfois juste pour un we.
Il n'y a pas de problème de marée. En fait, la seule contrainte est de les prévenir au moins 4 jours ouvrables avant. Ce sont eux qui gèrent les éventuels problèmes de hauteur d'eau.
Le port de La Trinité t'envoie un sms t'indiquant où se trouve ton bateau. Si tu veux plus de renseignements envoie moi un mp.

02 oct. 2015

Bravo à ceux qui gèrent ces ports. C'est un exemple de gestion intelligente des capacités portuaires en fonction de l'usage réel que l'on fait des bateaux. De telles pratiques devraient se généraliser à tous les grands ports de plaisance.

Oui, mais non :

Sortir le bateau de l'eau lorsqu'il ne sert pas c'est :
- des ports vides, trop grands et, du coup, moins rentables,
- plus de carénages et donc plus de sortie d'eau vendues à prix d'or, plus de vente de gentil fouligne,
- interdire à son propriétaire de voyager au ponton.

Je serais curieux d'imaginer ce que donnerait le port des Minimes qui a déjà bien du mal à remplir ses places en plus si il avait des occupations en moins.

02 oct. 201502 oct. 2015

Je ne suis pas certain que ton affirmation relative à la saturation des ports soit toujours d'actualité dans les faits.

:litjournal:

Je ne parle ici que du littoral atlantique, je ne connais pas les autres bassins.

Certes.

Mais reconnais aussi que la capacité d'accueil de ce port est supérieure au besoin (il y a un paquet de places vides).

Je pense que, si on suit à la lettre la philosophie Gadlon, un port ne devrait avoir que quelques places visiteurs :
ceux qui naviguent sont absents et ceux qui ne sont pas en train de naviguer sont à sec.

Avec la place gagnée, il suffirait de bétonner le port pour disposer de toute la place voulue(ben oui quoi : un bateau à sec ne tient pas plus de place qu'un bateau à l'eau...).

Beau projet, belle perspective :pouce:

Je ne sais pas mais comme le port à sec de rochefort fait 150 places (www.ville-rochefort.fr[...]autisme ), j'imagine que c'est au maximum 150 bateaux.

Me gourre-je :reflechi:

02 oct. 2015

Tu as le goût du paradoxe. Moi j'avais cru comprendre que les ports étaient saturés que les listes d'attente étaient interminables et que la bonne idée était que les ports proposent des solutions diversifiées selon l'usage que l'on fait de nos bateaux. S'ils choisissent cette voie loin de diminuer leur activité ils l'augmenteront.

04 oct. 2015

Les ports morbihannais sont toujours saturés et il y a toujours une bonne liste d'attente.
Les ports à sec (pour voiliers;je ne parle pas des petites vedettes) sont une solution pour les gens qui n'ont pas encore de place à flot.
Les ports à sec ne vident pas le port,car c'est un 2 ème choix pour les bénéficiaires.

02 oct. 201502 oct. 2015

Euhh Patrick, en fait, je ne vois pas trop aux Minimes ou on pourrait mettre tous les bateaux qui seraient susceptibles de sortir de l'eau :heu: :jelaferme: :goodbye:
(et la remarque est aussi valable pour bien d'autres ports)
PS : ma barque hiverne au sec. :mdr:

02 oct. 2015

Si tu savais le nombre de Rochellais qui viennent hiverner au sec à Rochefort !

02 oct. 2015

C'est vrai la demande globale de places a fléchi. Je ne reviens pas sur les causes. Alors que la pression est moins forte les ports qui anticipent et voient plus loin que la gestion de leur parking ont tout intérêt à créer un nouveau business dans le juste à temps à flot.
A mon avis, la seule compagnie a avoir compris cela est la compagnie des ports du Morbihan.

02 oct. 2015

Je n'ai pas la "philolosophie" que tu me prêtes. Les bateaux doivent être traités de manière différente selon l'usage que l'on en fait. Le problème français est que les ports sont de conception ancienne et qu'ils n'ont pas intégrés à l'origine des zones de stockage au sec. Ces zones ne sont d'ailleurs pas nécessairement à côté du port. Elles peuvent être mutualisées entre différents ports, dans une rade par exemple.
Dans les creations les plus modernes (voir la Turquie) le nombre de places à sec et à flot est équivalent et le port gère l'ensemble du service.
Un bateau qui ne navigue pas est beaucoup mieux à sec qu'à flot. C'est cette philosophie que j'impose à mon propre bateau qui ne s'en porte pas plus mal.

"Les bateaux doivent être traités de manière différente selon l'usage que l'on en fait"

Je suis intégralement d'accord

Si tu considère qu'il existe beaucoup plus d'usages différents que "naviguer" ou ne "pas naviguer" nous risquons même d'être d'accords.
Sauf que...j'y crois pas trop parce que c'est précisément ces "autres usages" qui bordélifient le propos.

Pour ton info, j'ai usé et abusé du PàS pour mon plus grand bonheur durant de nombreuses années.

Je goûte maintenant le port à ponton.

Je peux t'assurer qu'il y a des "usages" qui sont beaucoup plus compatibles avec le ponton qu'avec le ber.

02 oct. 2015

De naviguer à pas naviguer il y a : un peu, modérément, à la folie, pas du tout. ;-)

02 oct. 2015

Petits inconvénients vrais :

Un jour, sur mon challenger, j'ai eu besoin de passer un bout fin entre la coque et l'aménagement intérieur, dans l'attente de le remplacer par une câble de branchement du GPS. Cela n'avait pas été facile mais le bout coulissait sans problème.
Lorsque je suis revenu quelque temps après, mon bateau avait été changé de place dans le chantier naval. Lorsque j'ai voulu remplacer le bout par mon cable, je n'y suis pas arrivé. le bout était définitivement coincé. Il y est encore plusieurs années après.
Autrement dit, au cours des manipulation par le chantier, la coque et l'aménagement intérieur ont travaillé.

Sur mon actuel bateau, l'escalier de sortie s'enlève pour pouvoir soulevé la trappe d'accès au moteur. Jusqu'à présent, jamais cela n'avait posé de problème. Ce bateau est actuellement déjà hiverné hors d'eau dans un chantier. Lorsque j'ai voulu retirer l'escalier pour hiverner le moteur, cela a été très dur. Traduction, lors du calage sur ber, la coque a été compressée latéralement et l'escalier se coince.

Vous admettrez que ça n'est bon ni pour les coques ni pour les aménagements intérieurs.

Ne craignez vous pas que les manipulations très fréquentes qui résulte de l'utilisation des services d'un port à sec ne fragilisent vos bateaux ?

03 oct. 2015

Il faut sans doute améliorer le calage sur ber afin que l'opération soit plus courte et moins "traumatisante" pour le bateau. Le soutien peut être composé de sangles et non de patins par exemple. Par ailleurs, un bateau toujours à flot risque l'osmose à plus brève échéance et consomme davantage d'antifouling. De toutes les façons, le développement de la mise au sec implique de revoir toute la séquence de gestion des emplacements et de passer à une gestion dynamique. Les logiciels de gestion des ports sont inadaptés aujourd'hui.

03 oct. 2015

"Améliorer les calages sur ber" ....

Mais dans le cas d'un port à sec, il y au moins deux raisons d'être méfiant :
1° On ne maitrise pas la qualité des calages car souvent, le propriétaire du bateau n'y assiste pas,
2° On ne maitrise pas le savoir faire du personnel qui déplace le bateau ni l'expérience acquise par lui, ni son intérêt pour le travail qu'il fait.

03 oct. 201516 juin 2020

Un système de ber adapté à la manutention et au calage rapide des voiliers

12 oct. 2015

bonjour,

merci pour tous ces éléments

tjrs preneur d'autres avis sur les ports à secs et les gros voiliers et sur celui de la Trinité en particulier

12 oct. 2015

Le barème tarifaire du contrat " crouesty à la carte" ( port à sec de la CPM au Crouesty) prévoit des prix jusqu'à une longueur de 24m et 6m de large. Ils sont donc visiblement équipés pour manutentionner des bateaux de bonne taille !

14 oct. 2015

Presque 3 annees au port a sec de St Philibert avec un 39 pieds, il y a qqls annees .Tres bien. Pour cette taille ils le mettent sur bouee en general si tu n'es pas present a la mise a l'eau.
Mais je ne pense pas qu'il faille abuser des mises a l'eau ( 10 de memoire ds le forfait : a verifier ) ca fait travailler la coque a mon avis.En revanche fini les carenages et le bateau est preserve de l'osmose.Le PAS c'est l'ideal quand tu fais du bateau 2 fois par an .Ds celui-la on beneficie des memes avantages proposes par la Sagemor qui gere La Trinite , Crouesty etc...C'est le port de la Trinite qui s 'occupe du bateau ( factures,mises a l'eau etc..) j'ai trouve ca vraiment tres pratique.
Herve

14 oct. 2015

merci de ton avis, très intéressant

pour le coup de la bouée, comment on fait si l'annexe reste à bord ? :-)

14 oct. 201514 oct. 2015

La capitainerie de la Trinité assure un service de rade gratuit vers les bateaux mouillés sur les corps mort du port.
As-tu pris contact avec la capitainerie pour obtenir les conditions du port à sec ?

06 fév. 2016

mon bateau est au port a sec de martigues , ils ont mis un patin sur la vanne des WC et enfoncé le joint , j ai bien peur d avoir une fuite quand je le remettrai a l eau et de payer une manutention supplementaire ! avec un cric hydraulique j ai soulevé le bateau et deplacé legerement le patin !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (120)

un éléphant ça trombe

mars 2021