Attirance irrésistible ?

Bonjour,
j'aimerais qu'on m'explique, quand on est au mouillage, bien peinard, avec quelques hectares d'eau libre autour, pourquoi il y a toujours un gogol à moteur qui vient mouiller à promiscuité aussitôt suivi par un ou deux autres qui font exactement pareil. Instinct grégaire? Peur de la solitude? Besoin de protection? Eau plus chaude juste à cet endroit? J'avoue que je me perds en conjectures... et que j'ai un peu pété les plombs hier devant le Grau du Roi quand l'autre abruti est venu mouiller à 10m de mon ancre sans même respecter le rayon d'évitage. Je crois lui avoir appris des trucs sur sa mère qu'il ignorait certainement...

L'équipage
22 juil. 2013
22 juil. 2013

Y a aussi des voiliers qui font ça.

22 juil. 2013

A la plage c'est pareil... :mdr:

22 juil. 2013

la peur de la solitude+++ les grands enfants ont peur d'être tous seul comme les petits ont peur du noir. Relis Kipling .

22 juil. 2013

Parce-qu’ils se disent que si tu es là, c'est qu'il y a de l'eau, et que les fonds ne seront pas risqué pour leur ancre.

Ou alors, c'est ton sex-appeal... :cheri:

22 juil. 2013

le sexe à pile ne s'use que si l'on s'en sert... :acheval:

22 juil. 2013

Que si l'on ne s'en sert pas!

22 juil. 201322 juil. 2013

mais soit pas aggressif voyons, l'homme est un animal sociable qui aime la compagnie des autres meme s'il recherche le calme..Et puis tu vois ca facilite les echanges tu a pu causer a ce mec et evoquer le bon souvenir de sa mere

22 juil. 2013

J'ai rencontré le même problème avec un voilier anglais. J'avais choisi mon emplacement en fonction du vent la veille et il n'y en avait pas quand il est arrivé; les fonds et l'exposition au vent dominant étaient identiques dans un rayon de 2 milles.

Quand il a posé son ancre dans l'alignement de mon étrave je n'ai pas hurlé parce que je savais que mon mouillage était sur le côté à cause du courant (et je croyais qu'il repartirait le soir) mais quand il s'est trouvé devant moi à 2 heures du matin sous un gros orage avec des fortes rafales j'ai trouvé le temps long.

Les amis qui m'avaient rejointe après son arrivée n'en revenaient pas - eux en tout cas ont bien gardé leurs distances.

Quand je suis repartie (en solo) je suis revenue trop tôt à la barre de peur d'être poussée sur lui et mon ancre a endommagé l'étrave; je m'en veux encore de ne pas lui avoir fait peur !

22 juil. 2013

"gogol à moteur qui vient mouiller à promiscuité "
heu, il est réellement venu à promiscuité et non à proximité??? Alors il était peut être bourré? (Tiens, d'habitude ça fait rire...).

Dans mon aire de jeu à fort marnage, il est clair que lorsqu'on est ancré ailleurs que dans une zone de mouillage répertoriée, cela donne des idées aux bateaux passants à proximité; du coup ils s'arrêtent et jettent leur pioche. Y a de la place pour tout le monde et je ne suis ni propriétaire, ni locataire des lieux. Maintenant, s'ils approchent trop près à mon goût, je le fais savoir et la plupart du temps, ça se passe en douceur.

22 juil. 2013

bonjour .je me pose souvent la meme question ! je n'ai jamais trouvè la reponse ! sans doute l'anxiete de plaisanciers peu sure d'eux et que votre presençe rassure!! si vous avez un deriveur d'une certaine taille et que vous vous appretez à vous poser c'est encore pire !! vous verrez toujours se preçipiter plusieurs gros quillards dans votre petit coin tranquille avec les consequençes previsible! c'est pareil avec les mouettes= la mer est vide , l'horizon est completement desert! balancez votre gamele par dessus bord= elle rapplique par dizaine, insondable mystere! cordialement

22 juil. 2013

C'est surtout que c'est rassurant, quand on découvre un lieu on est toujours plus rassuré de voir d'autres bateaux au mouillage.

22 juil. 2013

recherche de sécurité + instinct grégaire = situation décrite..

22 juil. 2013

C'est probablement pareil pour les camping-cars qui se regroupent sur des parkings déserts hors-saison sans raison apparente.

22 juil. 2013

De même si tu es sous pilote , pas un bateau en vue, cinq minutes à peine et il en arrive un droit devant , alors que le reste de la mer est vide.......
même effet si tu pose ta voiture en épi avec plein de places autour tu retrouve une peinture chiffonnée ou tu vois quelqu'un essayer de sortir de sa voiture sans pouvoir ouvrir correctement sa portière
Bizarre, bizarre.........

22 juil. 201322 juil. 2013

bjr,
c'est tout simple :
les citadins qui vivent les uns sur les autres toute l'année ,rèvent tous d' lîle déserte avec cocotiers, les plus hardis louent ou achètent un bato ,mais quand ils se retrouvent tous ,seuls, au milieu de l'eau surtout si le moteur est arrèté
c'est l'angoisse qui les étreint ,ils sont devant une responsablilité insurmontable :
sur qui je peux compter s'il nous arrive quelque chose .
donc allons pas trop loin de quelqu'un qui doit savoir s'y prendre car il a un mat dessus ,c'est aussi valable pour les plaisanciers en général .....

évidement il y a des exeptions :des vieux bourrus qui confondent le tonneau de diogène et leur bato

pêrso je ne suis pas contre un bato à jeune équipage féminin naturiste qui viendrait se mettre à couple ..

alain :heu: :heu:

22 juil. 2013

oui c'est vrai parce que pour l'instant j'ai encore qu'un femme, il m'en faut trois
philippe

22 juil. 2013

moi c'est le contraire ! Je commence à flipper quand je vois un gus qui s'approche de mon mouillage, l'ancre en pendouille, en rôdant autour de mon bateau..

:tesur:

22 juil. 2013

A l'époque où les mouillages n'étaient pas encore surpeuplés j'étais fière d'emmener une amie à un endroit où les 2 coffres disponibles étaient libres un week-end de 14 juillet.

Elle n'était pas angoissée en temps normal mais j'ai senti qu'elle était rassurée quand un 2ème bateau est venu passer la nuit sur la 2° bouée. C'était pourtant la même personne qui m'avait demandé très calmement "quelle voile je t'envoie ?" le jour où mon moteur avait calé au moment de mouiller l'ancre.

22 juil. 2013

Cette réaction que tu éprouves lorsqu’un bateau s’approche du tien est tout à fait normale. Elle est équivalente à celle d’un animal qui montre les crocs lorsque l’on franchi une espèce de ligne invisible qui est celle de son territoire.
Tu la provoques toi aussi chez les autres lorsque tu t’approches trop de ce qu’il considère être leur territoire privé. Par exemple arriver à couple d’un bateau qui croyait être tranquille.
Du côté de « l’agresseur » le mot est sans doute un peu fort mais il souligne que tout cela en réalité relève de la psychologie animale (nous sommes des primates à peine évolués) il cherche la confrontation. Si le plan est vaste et libre il ira spontanément chercher le contact avec ses congénères. Il s’agit quelquefois d’un rapport de domination qui s’installe. Quand le bateau est de taille imposante avec un moteur puissant, l’agression peut être vécue comme insupportable et gâcher le plaisir d’un mouillage.

22 juil. 2013

c'est plus prosaïque que çà : l'expérience m'a prouvé que pour une cohabitation calme, voire une rencontre sympathique, il y a bien plus de risques de tomber sur un hurluberlu qui ne calculera pas le rayon d'évitage, donc problème certain si le vent tourne,

ou d'une bande de fêtards qui, sous prétexte de vacances, va se mettre à brailler une partie de la nuit, avec la zik qui va bien avec,

ou d'un pater familias dont la progéniture ne trouvera pas meilleur amusement que de tourner en rond sans fin avec l'annexe motorisée,

liste des nuisances possibles non-exhaustive.. :tesur:

24 juil. 2013

A la place de moteur puissant tu pourrais tout aussi bien ecrire avec un mat plus grand :langue2:

Sinon pour avoir une piqure de rappel sur nos liens tres fort avec les primates ...relire (entre autre ) Desmond Morris....

22 juil. 2013

Mettre sa boule de mouillage, ça aide souvent à conserver un espace d'intimité acceptable.
Beaucoup confondent avec le pavillon noir (les plus rusés croient au signal du navire échoué et désemparé en cours de pillage), du coup ils prennent du tour. :mdr:
Il y a bien sûr les fonceurs mimétistes, quand on commence à se poser dans 1,30 mètres d'eau, ils se disent : "Il y a un gros là-bas, il doit y avoir de l'eau..." et ça fait souvent un grand "CRAAACK !!!" à dix brasses de l'étrave, parfois à une encablure, puis ils prennent la fuite rapidement, sans mot dire. :-p

23 juil. 2013

oui Bikeel, très bien vu ! ou encore derrière une barre rocheuse peu profonde mais il faut soit avoir une parfaite connaissance du plan d'eau ou avoir un bateau à faible tirant d'eau.
J'avoue, à ma grande joie sadique, avoir joué (au con ?) avec ça longtemps mais hélas ! il en reste toujours au moins un pour recommencer et qui finit par passer.

23 juil. 201323 juil. 2013

Non, faut quand même rester sérieux, ma charité naturelle me fait prévenir, si un gros, de facture inconnue s'approche, je me place à l'étrave pour montrer qu'il y a peu d'eau, par une gestuelle adaptée.
Parfois ils me regardent bêtement, et croient voir le "guignol des mers" :coucou:, manque de chance c'était un DI, mais il me reste néanmoins ma bonne conscience. :-(

Parfois quand la mimique fait son effet, on assiste à un grand coup de barre du skipper qui vient de jeter un oeil distraitement sur son sondeur, tout absorbé qu'il était à venir le plus près possible, on reçoit alors un petit geste amical de remerciement très réconfortant.
Il y a quand même des coins du globe, où "naufrageur", c'est un des petits métiers de la mer, et si le touriste y est exceptionnellement toléré, il ne doit pas nuire, par sa présence, au petit commerce local.
Enfin d'après ce que j'ai lu ici ou là, mythe ou réalité, ça reste à vérifier. :mdr:
Une alternative, consiste, si on trouve que c'est un peu chaud à l'endroit où on a planté sa pioche, de faire prendre l'air au pavillon "Uniform", ça peut aussi avoir son petit effet.
Il y a aussi les intrépides qui suivent dans le sillage, quand on coupe entre les "Les Islattes" et "Le Rocha" (N Saint Martin de Ré) pour aller "beacher" dans la fosse de Loix, coin bien tranquille, s'il en est. Exposé du N au SE, faut le préciser :
photos.linternaute.com[...]1625071
(je vais encore me faire enguirlander parce que c'est une photo touristique :oups:, mais c'est justement pour illustrer, on notera la petite tête de roche à babord avant du bateau échoué, faut éviter d'aller se poser sur ce genre de trucs qui pullulent par là).
On entend souvent, dans ce coin, des grands "boum", l'approche est assez franche et ne prévient pas, heureusement sans dégâts, c'est du sable, si on ne serre pas trop près la tourelle des Islattes.
Les relevés de sonde sont pas trop précis par là et sans doute pas de première fraîcheur.
Sans compter que la plupart des levées hydrographiques de nos cartes doivent bien dater de Charles-François Beautemps-Beaupré, voire d'avant. Donc prendre un pied de pilote ou même deux, ne peut pas nuire, en dehors des sentiers battus :-p

24 juil. 2013

Par deux fois ce type de protection a montrer son efficacité , premiére fois nous sommes mouillés dans une calanque tres protégées (comme je les aime) du sud de la Corse, l'entrée comporte un seuil à environ 1,60m (non je ne vous dirais pas ou , mais ceux qui y sont allés reconaitrons) puis il faut faire un S pour se retrouver derriére un banc de sable, et la arrive un gros semi rigide à fond (il devait se dire si il y a une goelette de 14 m , je fonce) même pas eu le temps de lui faire signe que son gros moteur faisait un double salto arrière...
La deuxième fois encore dans un mouillage que j'aime en Bretagne sud sur une rivière célébre, aprés les vires courts , prenez la branche à droite , mais attention une langue de roche se trouve à tribord...et la nous sommes peinard au mouillage lorsqu'arrive un voilier de 11m ayant participé à une course locale, la j'ai le temps de leur faire signe mais l'équipage féminin doit croire que emoustillé par leur approche je leur souhaite la bien venu (on voit quelles ne conaissent pas le caractère de ma femme , je ne suis pas suicidaire...) et bing gros talonage du mal à se degager et finalement elles repartent (soupir de deception de ma part de soulagement de la part de ma femme) elles n'ont pas du comprendre comment un gros bateau (pres de 27 m ) pouvait etre la ou elles n'avaient pu rentrer .
Que les femmes de ce site se rassure moins de 10 mn plus tard le même type de bateau avec équipage masculin nous a rejouer "talonage le retour".
Cela tend à prouver que des "gogols" (comme ecrit tres aimablement plus haut) c'est equitablement reparti. :mdr: :mdr:

24 juil. 2013

Non avec le Damien c'etait en Corse
En bretagne c'etait avec celui la :
long-cours.62.over-blog.com[...]pg.html

26 juil. 2013

Voila un qui sait ce que "mouillage sur"veut dire :bravo: :heu:

24 juil. 2013

c'était avec quoi ? Un "Damien II", à Toulven ? ;-)

26 juil. 2013

trés certainement...S..dans le golfe de...S.M....

23 juil. 2013

La notion de proximité varie selon l'endroit où l'on habite (ville vs campagne, chez-vous vs chez-moi...).

Sur la plage, chez moi, j'avais l'habitude de me sentir coincé dès que quelqu'un s'installait à moins de 100 pieds de moi.

Lors d'un séjour chez vous, j'ai compris que si l'espace est suffisant on peut s'assoir sur la plage, sinon on se fait bronzer debout. :lavache:

J'imagine que les gens qui ont l'habitude de se faire bronzer debout ne se rendent pas compte qu'ils mouillent à l'intérieur de votre rayon d'évitage. :alavotre:

23 juil. 2013

Tout cela est finement observé Cher Professeur.

A ce stade de nos analyses il faudrait faire intervenir une notion bien culturelle celle du « Trop long n’a jamais manqué ». En effet, dans nos écoles on enseigne de mouiller en longueur de chaîne 3 fois la hauteur d’eau. Eh bien pour assurer notre tranquillité il faut désormais passer à 5 voir 10 fois pour avoir une surface d’évitage propre à mettre à bonne distance toute velléité d’intrusion.

Marquer son coin de flotte comme le chien pisse aux limites de son territoire est pour certains plus qu’un bonheur.

23 juil. 2013

Même mettre une bouée d'orin, comme doit le faire tout bon marin, pour marquer son rayon d'évitage, ne sert à rien.
Aussi microscopique qu'on la choisisse, il y en aura toujours un pour venir s'amarrer dessus, qui se dira :
"Chouette, avec toute cette foule, un corps mort libre, rien que pour moi c'est une chance inespérée." :mdr:

24 juil. 2013

la jouer à la magritte:
"ceci n'est pas une bouée de mouillage"
un peu trop long pour écrire au feutre (-:

23 juil. 201316 juin 2020

Pareil que hoolof, ce dimanche.

Pour être tranquille, on décide de mouiller tôt le matin le long des collines du Rove , le long de la côte bleue, vers Marseille.
Surtout pas un mouillage, type crique , où tout le monde se sent obligé d'aller.

11 milles de long de Carro à Marseille, il y a de la place.

On repère une petite plaque de sable, on jette la pioche.
Personne, allez hop à poil, et on profite.

A peine à 10 m des rochers, faut quand même surveiller.

Ben devine, un bateau à moteur se pointe, il mouille à quelques mètres, il met sa canne à pêche, et dès que le thermique se lève, il dérape et se rapproche réguièrement de nous, jusqu'au moment où il est obligé de relever son mouillage pour aller plus loin, avant de nous rentre dedans.

Dans l'après midi, 2 autres bateau à moteur se sont positionnés à proximité, mais trop proches, de façon qu'au lieu de profiter du paysage, et de la liberté d'être nu, il faut constament surveiller les autres et veiller à ne pas les géner par notre nudité.

C'est chiant.

Tout le monde a le même droit de mouiller où il veut, bien entendu, dans les mouillages répertiorés , bon on se serre un peu et c'est normal,

mais quand tu cherches le long de la côte , une zone de mouillage improbable, le fait que les bateaux se rapprochent de toi de façon grégaire, malgré les explications données plus haut, ben c'est pénible.

30 ou 40 m, c'est pas beaucoup d'écart sur 20 km de côte !
les fonds sont réguliers , le long de la côte,
alors les possibilités de mouiller sont inombrables.

Alors pensons y , quand on cherche un mouillage.

23 juil. 2013

Un truc peut être efficace pour éloigner le grégaire de base : fr.wikipedia.org[...]_Dazzle
La proximité avec un tel bateau doit suffire à provoquer au mieux le mal de mer et en outre cela a été créé pour rendre difficile le positionnement et le jugement de distance du bateau en question… 2 éléments importants pour mouiller à proximité d'autrui… qui a tenté ? :lavache: :mdr:

23 juil. 201316 juin 2020

Vous êtes gentils, les gars, mais c'est pas toujours facile de savoir où poser sa pioche (voir sur la photo, récupérée sur BoatBits).
Le pire, c'est quand il y a des monos et des multis

Et si tu mouilles à bonne distance devant ou derrière quelqu'un, il y a toujours un gars qui vient se mettre entre les 2 (même chose que pour les distances de sécurité sur autoroute).
Mais quand il y a de la place, c'est vrai que je trouve ça lourd. Surtout quand le gars envoie la musique (du rock russe, par ex...). En plus du moteur qui tourne, pour faire des glaçons, sans doute ...

23 juil. 201323 juil. 2013

Parmi les bugs de mouillage vécus, il y a aussi ceux, qui à deux heures du matin, dans un orage à déplumer les albatros, viennent s’amarrer à vos haubans :-(
Si, si, c'est pas une blague :-D
Epilogue : on arrangé ça, et il ont eu le droit de rester, les pauvres bougres bataillaient terrorisés depuis plusieurs heures en mer, et quand ils ont vu de la lumière (feu de mouillage), ils sont venus demander l’aumône d'un abri pour la nuit. :-)

24 juil. 201324 juil. 2013

C'est curieux sur HetO, on dirait que tous les héossiens (ou presque) ne font jamais ce genre de chose (et d'autres...). A vous lire, j'ai l'impression qu'il n'y a ici que des Gugus qui font toujours tout dans les règles de l'art. Tous en choeur : "Ho ben non surtout pas moi!!!" Ce qui m'étonne d'autant plus que, quand je discute avec des plaisanciers de rencontre, ils me semblent plus dans la réalité et avoue plus facilement leur légèreté passagère. Serait-ce l'effet du virtuel ? La crainte de l'écrit ? Bizarre...:pecheur:

24 juil. 2013

Bien sûr qu'on a tous commis quelques impairs, mais justement, c'est celà, l'expérience, et on essaie de ne pas les reproduire. Si je me vautre sur ma prise de mouillage, courant, fardage ou mauvaise évaluation, je dérape et je recommence pour me repositionner correctement.
Et je peux dire que je suis un " Gugus" qui justement essaie de tout bien faire pour ne pas emmerder les autres.
Y compris montrer ma boule de mouillage et ma bouée d'orin. Je crois que je vais aussi embarquer un patator...

24 juil. 2013

Un patator ??? Gâcheur de patates!!! Sacrilège!!! Décidément aucun respect... :lavache:

24 juil. 2013

" gogol à moteur" bonjour les aprioris et
bonjour l'ambiance "...appris des trucs sur sa mère qu'il ignorait certainement..."
:heu: :oups: :lavache: :mdr:

24 juil. 2013

Et tu as oublié "l'autre abruti" :-D
Hé bé ya de l'ambiance par chez vous!!!
Et après les mêmes vont regretter le bon accueil et la solidarité d'autrefois...
Une anecdote en passant : un soir, par facilité, j'avais pris le coffre d'un pêcheur en Irlande. Un autre pêcheur est venu m'indiquer un autre coffre car celui-ci allait rentrer. Allez en Galice et vous trouverez le même type d'accueil.

24 juil. 2013

Tu as raison "gogol à moteur" c'est carrément insultant vis à vis des trisomiques!

24 juil. 2013

Une telle remarque confirme que l'intelligence et le respect d'autrui n'est pas forcement lié à la possession d'un voilier ou à la pratique de lavoile :heu: :lavache:

24 juil. 2013

Si monsieur invectiveur sut un peu les fil d H&O il aura sans doute vu les nombreux liens que j'ai deja mis ici , et si mon profil l'interresse tant il aura pris la peine de clicquer ...
Quand à remplir des fiches trés peu pour moi, je n'ai de profil ni sur Face boock et consort ce n'est pas pour en faire un ici , surtout lorsque l'on fini par apprendre ce qu'il en est fait ( je parle ici de Facebook et consort)
Et ma phrase ci dessus n'a rien de moralisateur, c'est juste un constat .
Quand à la notion de K.. ou de gogol , j'ai déja ecris ici maintes fois que ce qui etait rassurant ( ou inquietant !? :reflechi:) c'est que nous sommes tous le K.. ou le gogol (si tu préfére ) de quelqu'un. :mdr:

24 juil. 201324 juil. 2013

Monsieur le Moralisateur aurait-il l'obligeance de bien vouloir remplir sa fiche afin que nous, les voileux inintelligents et irrespectueux, sussions à qui nous devons ces pertinentes observations ?
En même temps, si on ne peut même plus rigoler, alors... :acheval: :acheval: :acheval:

24 juil. 2013

Un truc qui marche au poil pour être au calme
Vu à kérel il n'y a pas très longtemps.
Un orin long avec plein de petits flotteurs et un gros pour finir. Chacun s'écarte soigneusement pour ne pas prendre l'hélice et personne ne prend ça pour une bouée de mouillage. Personne ne se met au vent de peur de se prendre l'hélice en reculant...
bref génial !

un seul défaut, ça donne des envies de meurtre car dans ce cas on ne met que 10 bateaux dans un coin où habituellement on en met 30

Enfin surtout faites profil bas car il y a des affamés de fric qui en vous lisant vont se dire:" Tiens donc ! et si on mettait des mouillages payants !"

C'est déjà le prétexte utilisé pour la baie d'Agay et conseurs (glénans, Houat etc...)

Alors chut ! profil bas ! Silence ! ou il va encore y avoir un zélote avide qui va s'occuper de nous.

24 juil. 2013

J'ai un très très long bout flottant orange fluo, style ski nautique, que je laisse flotter au fil des vents et courants, mais moi, c'est pour tenir à distance les jets skiteurs et leurs bouzins de moulins à café.
Il faut un peu de surveillance quand même, s' agit pas que le bout se prenne dans l' hélice d'un vrai bateau, mais je vois que je ne suis plus le seul à le faire :pecheur:
Et dire que la bande des 300M est limitée à 5 Nds :non:

24 juil. 2013

Pour faire le tri, entre les bons et les mauvais voisins (enfin d'après certains critères d'ici), vous pouvez faire un petit test :
faire courir sur le pont le bosco dans tous les sens avec force cris d'orfraie, et agitation de chaines, ça fait plus crédible.
Dès que le public est au balcon, monter posément sur le pont, et envoyer le pavillon "Yankee".
Ceux qui prennent la fuite et appareillent sans délais, ben c'étaient les bons, ceux qui restent on ne sait pas vraiment.
Arrgg!!! Encore raté, c'était pas vraiment le bon truc et le but recherché :mdr:

24 juil. 2013

AJ n'est pas mal non plus surtout si comme nous vous êtes tout gris :lavache: :lavache: :lavache:
Si c'est peu probable dans nos tailles on peut essayer
ZV.ou SW :mdr: :mdr: :mdr:
Mais SQ1 me semble plus approprié à l'humeur de certains :pouce: :jelaferme: :acheval:

24 juil. 2013

On peut aussi essayer d'éloigner l’inopportun par la ruse, en engageant une conversation nonchalante et avenante, dire néanmoins d'un air confidentiel :
"Vous avez vu toute la colonie d'énormes ragondins qui nagent autour des bateaux la nuit ? Je ne savais pas qu'ils venaient jusqu'en mer."
Effet assuré, si des oreilles féminines sont à portée de voix.
:mdr:
Si, si, de plus ça semble se vérifier :
www.penfoulic.com[...]dex.php

24 juil. 2013

Et si tu tombe sur une adepte du patée de ragondin !?

24 juil. 2013

En se moment il suffit de dire que tu as aperçu un aileron ou qu'une baleine a essayée de gober ton annexe ...bon on se retrouve dehors ! :jelaferme: :acheval:

24 juil. 2013

complément d'information pour la dame : 50% des ragondins sauvages sont porteurs de la Leptospirose, maladie potentiellement mortelle pour l'homme (le pâté vient de bestioles d'élevage). Ça c'est vrai.
On pourrait aussi créer une légende urbaine pour donner encore un peu plus de piquant : "et il parait que les écologistes ont largué des crocodiles de mer par hélicoptère, pour lutter contre ces ragondins"...

bon, OK, je sors ....

24 juil. 2013

J'ai vu un Italien essayer un truc inavouable qui marche très bien. Il sort à poil de son bateau et regarde les nanas (ou les mecs!) d'un air gourmand avec un grand sourire.
Mais il faut avoir le bon profil, musclé, velu, éventuellement barbu avec un truc qui pend jusqu'aux genoux au repos.

02 août 2013

ca ca me plait, je le fais parfois involontairement....a vrai dire c'est la technique surtout en marina quand des gens" pas gogols" gueulent comme des monstres parce que c'est les vacances: je vient a poil et discute comme si ne rien;et j'attends qu'il la ferment; comme souventce sont des bedonnants alcolos( pardon pour eux) ca les calment vite fait..
c'est vari que je suis beau tout nu !!!!

24 juil. 2013

Moi, j'en ai vu un, italien aussi, qui en culant un peu vigoureusement a mouillé dans son annexe dont le bout était sans doute trop long. Avec un sourire éclatant il attendait le rappel de l'ancre. Il a fini chez le voisin.

25 juil. 2013

trop fort le coup de l'ancre flottante (-:

25 juil. 2013

le coup de l'ancre dans l'annexe je l'ai vu a porquerolles au langoustier avec une vedette avec fly
le bato a fini sur la plage et pour se dégager il a mis en route les moteurs :
bilan 2 arbres d'hélices tordus et les hélices en choux fleurs
alain

25 juil. 2013

Bon beh 2 conclusions :
- 1 lorsque je jetterai l'ancre dans le golfe d'aigues mortes je remercie hoolof de signaler par le pavillon adhoc qu'il est dans le coin afin que je taille la route fissa
- 2 j'ai tenté. 3 mouillages en vain hier à Port Man, fatigué par ma traversée j'ai foiré chaque tentative pour diverses raisons . E manifestement j'étais trop près au goût de mes potentiels voisins, du coup j'ai taille la route et jeté mon dévolu à l'extérieur dudit mouillage. Seul et enfin tranquille pour balancer 50 m de chaîne dans un fond incertain :)

25 juil. 2013

lisez attentivement les sujets des posts avant de polémiquer.

hoolof parle d'un cas de figure , et d'un seul :
quand on est au mouillage, bien peinard, avec quelques hectares d'eau libre autour,

et mon intervention précédente, ne concernait que ce cas, et certains intervenants l'ont très bien compris.
D'autres lisent en diagonale....

il ne parle pas d'un mouillage encombré, où il faut , bien entendu composer avec les autres, ce qui est normal,
et je comprend l'amertume de chrysm dans le cas décrit.

Mais le sujet est :
QUAND TU ES TOUT SEUL ET QU IL Y A PLEIN DE PLACE AUTOUR

ça se lit mieux en Majuscules ?

29 juil. 201329 juil. 2013

Désole que tu prennes cela pour de l'amertume . Comme ce fil est dans le bar, j'ai chambré un peu hoolof. Avant que je ne mouille sur son ancre dans le secteur du Grau il va passer des manilles sous les barres de flèches !
J'aurai du écrire Haddock pour que ça fasse barbe dessus ou dessous ?

27 juil. 2013

bjr,
à coté de l'oustaou de diou à porquerolles ,il y a une petite crique pratiquable par beau temps par un bato pas deux ,il faut mouiller et reculer ,porter deux amarres à terre.
quand on est bien enquillé la dedans
de la mer on ne voit que le mat qui dépasse .
hé bien à chaque fois que j'y suis allé en été j'ai eu au moins dix batos qui viennent voir s'il n'y a pas de place pour eux et même certains essaient de rentrer quand même .
quand j'avais le hood c'était pas possible ,mais cette année je vais y aller avec un bato plus petit ,je vous tiens au courant ...
alain

01 août 2013

bonsoir ,
plus j'observe mon chien ,mieux je connais les hommes ,
il ne mordra jamais la main qui le nourrit , mais il garde son panier de telle manière qu'il est impossible de l'en sortir quand il y est .
le bato c'est pareil on est prêt à montrer les dents ou comme l'italien son arsenal si un autre s'approche trop près
au fait ton italien il n'a jamais été arreté pour port d'arme prohibée ???
c'est que ça ne doit pas être très impressionnant ...
comme disait une copine j''en ai vu d'autres ....
alain
:aurevoirdame:

01 août 2013

Elle a du vécu ta copine ?

01 août 2013

il est bien connu qu'avec les copains on partage son pain
comme avec les copines on..........
alain :cheri:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (196)

novembre 2021