Après la brafougne, la pétole. Et alors ?

Quand vous avez essuyé un sérieux coup de chaud à bord et qu'ensuite vous vous retrouvez englués dans la pétole, je suppose que vous faites le point sur la casse, sur les bleus, sur vos erreurs éventuelles, sur la torpeur qui a envahi votre belle-mère, votre maîtresse ou le chien qui est à bord.
A moins que vous n'invoquiez la malchance comme un bridgeur.

Pas mal de sujets, ici, mènent à la réflexion mais elle est souvent stoppée net par des certitudes à peine résumées.
Pas question sur un forum d'ébranler la suspension critique du jugement en vue d'analyser davantage ou de mieux comprendre.
Au clavier, vous êtes observés alors faut que ça claque !

Mais en mer, hein ? en mer, .... quand vous êtes seuls avec vous-même ... en slip et en chaussettes, .... :reflechi:

La réflexion, cette attention particulière à ce qui est en vous, vous conduit-elle à refaire l'histoire en vous représentant les causes, les circonstances, les effets ?

Cette réflexion vous mène-t-elle à la méditation, en tirez-vous une leçon sur votre ambition déraisonnable et désordonnée, sur votre soif maladive de conquête qui pourrait peut-être un jour vous conduire au désastre ?

Bref, en un mot, faites-vous jaillir en vous ce qu'il y a de général et d'humain ? ;-)

L'équipage
28 août 2014
28 août 2014

Hou là là !

28 août 2014

Hou là là , oui
faut consulter un analyste ...
çà vous fera 500 euros pour la consultation, mon brave monsieur :litjournal:

28 août 201428 août 2014

Oui.

Mais ce n'est pas pour autant que je fais jaillir quoi que ce soit et je pense que, si nous étions plusieurs à être seuls à cet instant, je tolérerais mal que quelqu'un d'autre jaillisse en moi.

C'est vrai que cette configuration nous reporte à ton interrogation : ou cours-je, qu'asper-je, dans quel état j'erre.

Il me semble donc que oui est la seule réponse raisonnable, à cela près qu'il s'agit d'une certitudes à peine résumée.

Pas question sur un forum d'ébranler la suspension critique du jugement en vue d'analyser davantage ou de mieux comprendre, pas plus qu'en mer par pétole.

Un oui, donc, mais un oui mais. :litjournal:

28 août 2014

ouf!
il y a peut je m inquiétais un peut du long silence de Gad ! :reflechi:
Me voila rassuré ! :heu:
Sans doute était il partit pour une retraite de 40 jours au Tibet! :jelaferme:
le revoila revenu a 0 mètre d altitude plein d interrogations existentielles! :coucou:
:alavotre:

29 août 2014

C'est donc l’excès d'oxygène (de celui que l'on respire, pas celui de J.M.Jarre).

28 août 2014

Après moi en pleine mer, je dors...
Si on arrive au port, bha je vais boire des coup et après je dors...
car c'est a tête reposé que réponse à tes questions tu trouveras :D

28 août 2014

heu, si Gad est au niveau de la mer, alors je dois être dans une faille océanique.
Parce que moi, durant la pétole qui suit le coup dur, et bé ce que je fais, c'est étendre mon petit linge sur les filières, s'il en reste...

Bah voui, suis un peu "terre à terre". Mais c'est comme ça, j'aime pas avoir les pieds mouillés trop longtemps; ça incomode mon entourage. Idem pour mon Q, mais là, c'est moi que ça dérange.

(Non, Gad, ne me remercie pas pour ma contribution. C'est bien normal; je fête ton retour à terre ;-) )

28 août 2014

C'est bon!!!! la distribution des Ministères, c'était ya 2 jours; sinon........t'avais une chance!!!!

:doc:

29 août 2014

Y en a qui fument leur vaigrage, ici...

29 août 2014

Voila à quoi mène le fait d'avoir choisi une isolation écolo en chanvre naturel...
Quand à la "soif maladive de conquête" sic je la laisse à ceux qui ont besoin d'en parler, car perso je ne vois pas ce qu'il y a de "conquête" à aller faire un tour sur l'eau :reflechi:

03 sept. 201416 juin 2020

je ne vois pas de qui tu causes :heu: :tesur: :lavache:

post coitum omne animal triste est :-)

01 sept. 2014

Et alors !
plus de nouvelles de Gad! :tesur:
a t il avancé dans ses questionnements ? :reflechi:
ou est il descendu pour les journées des vieux gréements a St Tropez , encore que ce ne sont pas des régates ou l on participe en chaussettes et slip ! :jelaferme:
rien que le prix de la place d équipier ! :jelaferme:
:alavotre:

03 sept. 2014

«Faites-vous jaillir en vous ce qu'il y a de général et d'humain».

En vérité, je vous le dis, notre talentueux babillard, dans sa détresse désœuvrée, nous implore avec afféterie, d'exprimer ce qu'il a fait jaillir de ses propres circonvolutions canopéennes!
Ce qu'il veut nous cacher:

Vivant après la tempête une déréliction douloureuse, il s'ébaudit d'avoir évité la mort alors que pendant l'épisode dramatique, il se disait à propos de la faucheuse «pourvu que je vive jusque là».
Il poursuivait son délire par une erratique catharsis composées de fulgurances transcendantales, de menues bêteries, de merveilleux panthéisme rêvé, de carabistouilles controuvées le conduisant à tout à l'ego -ad nauseam-!

Ses réflexions amphigouriques non occluses par ses certitudes
d’épistémologiste le dirigeaient vers les excès, adonc vers le Palais de la Sagesse selon William Blake. Il maudissait les dieux qui protègent les marins à terre mais envoient paître les marins en mer! Plongé dans son étude ontologique,il chérissait la passion qui l'avait entraîné hic et nunc.
Trop tard! Aléa jacta est.

Avez-vous dit délire ?

Bons vents à Yv et à Gad. :mdr: :acheval:

03 sept. 201403 sept. 2014

CERIGO, regarde bien tes penons, borde un peu, encore un effort, remonte à ton vent ! :coucou:

Plutôt que catharsis, je préfère la purgation, une des découvertes les plus profondes que nous devons à Aristote (comme tu le sais), l'évacuation de la partie peccante de l'exercice de nos affections (voir Renouvier, "Science de la morale", livre III, ch. XLI, relu intégralement 2 fois cette nuit).

Passons sur ton regard oblique qui ne verrait en moi qu'afféterie, que bêteries ou que carabistouilles fantasmées.

De qui se moque-t-on ?:policier:

Mais, plus grave : comment m'imaginer panthéiste, Moi ?
Contrairement à Goethe ou a Spinoza je ne suis pas ivre de Dieu, je n'ai jamais senti en moi son souffle majestueux. :whaou:
Je te demande donc impérativement de revoir tes équations à mon sujet !
T'as dû te planter dans une variable. :mdr:

Tu t'intéresses à mes certitudes et c'est bien. Je te félicite. :tesur:
Mais sache que contrairement à toi, pauvre intuitif barbotant dans la croyance, les miennes sont médiates, discursives car je n'adhère qu'aux assertions vraies, reconnaissant toujours après coup (mais avec évidence) qu'elles sont telles.
Alors que tu sembles faire partie de ceux pour qui seul l'enthousiasme l'engendre.
Tu es dans la persuasion, dans la conviction intime.
Nos lecteurs, je n'en doute pas, apprécieront ! :-p

Tout ceci est ridicule.
Tu me fais penser à ces animalcules qui se conservent desséchés et qui, remis à l'eau, nous offrent sans cesse leur intuition obscure.

Bref ....
Comme le dirait Espinas, à ton style châtié, je dis ceci : cessons de nous lancer l'anathème comme si nous étions autant de raisons infaillibles en possession du dernier mot des choses et que nos adversaires fussent des criminels ou des insensés. :cheri:

CERIGO, je te le demande devant l'assemblée inquiète qui nous lit : travaille sur toi, mène une introspection basée sur la méthode des concepts, sur celle des cas exceptionnels et, enfin, sur celle des exemples.
Débarrasse tes pensées des préjugés qui les masquent. :scie:

yv et cerigo :pouce:

03 sept. 2014

Une étoile pour toi car si je me suis amusé, j'ai encore plus rigolé en te lisant!
Yv Gad, encore une petite gorgée...

03 sept. 2014

:topla: :alavotre: :alavotre:

03 sept. 201416 juin 2020

je ne vois pas de qui tu causes :heu: :tesur: :lavache:

(message mal placé) voilà c'est remis au bon endroit... et celui ci en doublon

03 sept. 201416 juin 2020

Hé hé .... Tu vois double !

03 sept. 2014

C'est à moi qu'on cause? A qui d'autre?

"Tribal, ultra-fin, naturel"... Voilà qui me flatte. Mais pour en revenir à ma contribution, après la brafougne y a que mes chaussettes qui fument

03 sept. 2014

Tribal ultra-fin, naturel ...

Après avoir fumé, tes chaussettes vont craquer ... :mdr:

03 sept. 201403 sept. 2014

Tribal ultra-fin : c'est comme les haricots verts. Fins, c'est immangeable, très fins, tu passes ton temps à cracher des fil, ultra fins c'est convenable.
.
Tribal naturel : par opposition à synthétique. Molécule qui n'a pas été débarrassée de son stéréo-isomère (isomère optique), au mieux d'aucune utilité, au pire poison mortel.
;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (76)

Nos belles soirées !

novembre 2021