Alterner periodes à terre et en mer (voyages)

Hello,
En ces temps "modernes", je sais que les voyages à la voile, sont plus souvent entrecoupés de periodes terrestres, et vu le cout parfois plus abordables des billets d'avion, ou pour "changer d'activités"; Par exemple pour ceux qui vivent en metropole, et ont leur bateau aux antilles, où ils passent des periodes ou l'hiver à bord;
J'aimerais savoir si certains ont des "retours d'experience", de navigations "au long cours", vie et voyage a bord de leur bateau ou itineraires autour du monde "par etapes" puis escales (laisser le bateau dans des ports ou chantiers ou places à sec), alterné avec des periodes de retour à terre, donc en general avec un vol retour dans leur pays, la france ou autre ? que ce soit pour revoir leur famille, ou si leur conjoint(e) n'est pas assez fana de voile pour le suivre, ou plus utilement pour retravailler quelques mois dans leur pays, avant de retourner à bord quelques temps, etc;
Pour ma part, j'envisage cette possibilité, n'ayant pas eu la "chance" de rencontrer une compagne aimant la voile, plutot terre à terre, même si elle aime les voyages ponctuellement; Pour compliquer la chose, elle vit au japon (japonaise), où je suis allé plusieurs fois, et j'envisage prochainement de me poser a nouveau là bas, sans retour prevu en france; Mais je n'ai toujours pas abandonné un possible projet voile, et la possibilité de me trouver un voilier ailleurs, forcement plus de choix et de bonnes "affaires" (qu'au japon) en europe, ou aux usa-canada, voire en new zealand ou autre; Dans tous les cas, ca restera un bateau "modeste", disons entre 26 et 30 pieds, donc moins de risques de depenses enormes, mais le but sera quand même d'essayer des navigations avec, voir des parcours en voyage, entrecoupés donc de retour au japon, pour renflouer financièrement et aussi retrouver mon amie le reste du temps;
Une des questions, hormis "relationnelles", est de savoir si les aller-retour reviendront "trop cher" à force, tout depend bien sur des cas et de la frequence !
Si certains ont un avis, merci

L'équipage
05 juil. 2017
05 juil. 2017

Nous faisons ça depuis 9 ans , 5 mois a bord et 7 a bosser , le plus compliqué est de trouver les endroits ou laisser le bateau en toute sécurité a tarif raisonnable , coté avion , facile , mais peut être long et cher , hivernage au Brésil , aux Antilles , En Polynésie , au Fidji et actuellement en N.Calédonie .....Prochain prévu Bali et Singapour

05 juil. 201705 juil. 2017

Merci pour ta réponse, ça se fait apparemment de différentes façons en effet;
Apres pour le cout, tout depend du nombre d'allers retours par an forcement, etc !
Comparativement aux gens qui voyagent deux ou trois fois dans l'année à l'etranger de manière "classique", ca revient à mon sens pas forcement plus cher, voire moins si on tient compte que l'hebergement sur place est reduit de beaucoup en vivant a bord, comparé a ceux qui voyagent en general avec hotels -transports sur place etc;
A voir;

06 juil. 2017

Le voyage par " terre " coute cher aussi . Tout dépend ton programme .

06 juil. 2017

Depuis plusieurs années de decembre a avril nous vivons sur notre bateau aux Antilles. Toujours au chaud. Flanner sur l'Arc Antillais est un vrai bonheur. A la belle saison nous revenons chez nous pour revoir et nous occuper de la famille et faire tout ce qui est plus facile de faire dans l'hexagone. Si vous pouvez n'hesitez pas.

06 juil. 201706 juil. 2017

Creek , pour moi un bateau est fait pour voyager a différents endroits , faire tj la même zone m interresse pas
J étai opticien , j ai vite changer pour devenir skipper avec les diplomes adaptés , ce qui me permet de bosser en saison ici , ma femme bosse aussi a la saison

06 juil. 2017

Je n'aime pas non plus la routine ;) et pour moi aussi un voilier est fait pour bouger, voyager, sinon pas la peine d'acheter (à mon sens);
Le but sera, si je tente l'aventure, de faire des periples en voilier "around the world" (par etapes possibles en laissant le bateau au grès du parcours dans des petits ports, ou hivernage à sec) avec des retours au japon); Pour l'aspect finance, je compte autant bosser "à terre", (cours particuliers de français et vente de creations au japon, je suis artiste-artisan), qu'en voyage, y compris aux escales en bateau (même jobs independants)

06 juil. 2017

le plus dur est de trouver ou laisser le bateau , la je passe beaucoup de temps a chercher , envoyer des mails etc ...

08 juil. 201708 juil. 2017

J'ai eu quelques retours d'experience de gars qui naviguent en solo ou duo sur "petits voiliers" avec escales "autours du monde" pour le poser et retour en france (pour voir leur famille et bosser), d'apres certains c'est devenu beaucoup plus facile de trouver des petits ports de plaisances, marina ou chantiers a sec un peu partout où laisser un voilier, pour pas tres cher, et en "bonne securité" en general; Dans leur cas, leur voilier n'excède pas 30 ou 32 pieds, plutot monocoque de 25 à 29 pieds, donc j'imagine que c'est forcement plus facile de trouver un lieu de stockage ou hivernage, comparé à un 35 ou 40 pieds, ou un cata ! moins cher aussi; Des avantages et inconvenients dans les deux cas

09 juil. 2017

sur , question de confort aussi , pour nous pas question de voyager sur un mono et encore moins sur un 30 pieds .Alors on bosse pour payer notre voyage

10 juil. 2017

J'envisage aussi cette possibilité à terme. Le premier propriétaire de mon bateau à fait ça pendant des années en le laissant sur l’Hudson US. Lui c'était pour le boulot mais il y a longtemps (milieu 90 je crois). Du coup parler de facilités pour les A/R je ne saurais dire...

Après lors de mes navs, j'ai rencontré pas mal de gens qui le font. J'avais remarqué que TOUS avaient des rentrées d'argent régulières, soit par de l'immobilier en location, des retraités (riches ou non), soit par le biais d’un boulot prisé. La débrouille est le lot de tous mais la rigueur s'impose si l'on veux retrouver son fidèle destrier en ordre à notre retour! Choix de la marina, sécurité, proximité des services de commodités, etc.. . L'hivernage doit être impeccable! Perso je crains les endroits où il y a une forte humidité de peur de retrouver tous moisi à l'intérieur, comme en Guyane par exemple!

En tout cas ton post est intéressant, merci! :pouce:

Et perso je ne me vois pas voyager en catamaran mais si un jour je dois malheureusement réduire en taille et quitter mon fidèle bateau, je réduirais de taille mais je prie pour avoir toujours un petit barcot.

J'espère que tu atteindra tes souhaits!

10 juil. 2017

le cata reste plus cher que le mono , budget d entretien et hivernage , mais la vie le voyage la nav est tellement plus sympa ..... Je suis skipper , ici on dit " capitaine "car je fais uniquement du bateau moteur , la voile ça paye moins et c est chiant en pro donc je rentre dans le golf de St Tropez pendant 6 mois ou je trouve du boulot . Il y a pas mal d endroit pour laisser le bateau autour du monde , le moisi s installe tj un peu pendant l hivernage , les aérateurs extracteurs solaire c est bien .

10 juil. 2017

Bonjour,
Nous avons fait cela pendant les huit ans de notre tour du monde. Nous avons laissé Uhambo à terre dans la plupart des cas. Sans problèmes particuliers.

10 juil. 2017

faire attention avec les douanes , bien se renseigner dans le pays ou tu laisses le bateau

10 juil. 2017

Bonsoir,
Nous n'avons eu aucun probleme au Bresil, en Argentine, au Chili, en Polynésie, en Nouvelle Zelande et en Afrique du Sud, pour laisser le bateau.
Les problèmes viennent plutôt des voyages retour en avion si l'on a pris son billet AR depuis le pays étranger: se munir de tous les éléments permettant de certifier la légitimité du retour et le vérifier auprès de la compagnie d'aviation. Sinon achat d'un AR au départ de France imposé par le transporteur.
Alain

14 juil. 201714 juil. 2017

Merci pour les retours (d'experiences!) , je pensais aussi à ce dilemme des choix de billets d'avion AR ou aller simple suivant nos choix, fixe ou non;
Pour ma part, si on envisage de revenir "regulièrement" dans son pays "d'origine" ou d'installation, il me semble interessant de prendre un billet AR depuis son "propre pays" avec retour modifiable par exemple, ce qui permet de quitter son pays à une date fixe et de pouvoir varier la date de retour suivant les aleas, necessités et imprevus d'un voyage, (en mer ou aux escales dans ce cas), et avec moins de risque de problèmes de douane qu'un billet AR acheté depuis le pays "d'escale", où en effet les problèmes des douanes doivent être plus fréquents; A voir!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Recouvrance, Portsmouth, commémoration Trafalgar, 2005, durant le feu d'artifices

Souvenir d'été

  • 4.5 (72)

Recouvrance, Portsmouth, commémoration Trafalgar, 2005, durant le feu d'artifices

novembre 2021