Aimez vous les traversées?

Notre plus longue, ça a été Darwin-Maurice, 4500', 43 jours (dont 13 presque encalminés). Moi j'adore être en mer, ne rien faire, rêvasser, pêcher, bouquiner, cuisiner ... Et vous, les traversées, grand kif ou ennui mortel?

L'équipage
20 avr. 2021
20 avr. 2021

Cela peut être les deux...
Mais quand tu écoutes et tu lis bien tu comprends vite que les gens avaient envie d'arriver à destination que cela commençait à être long, perso au bout de 10 jours j'en ai marre.

J'avais un peu peur de m'ennuyer ...
J'ai eu l'occasion de "faire" Captown Bahia en convoyage via la Namibie et sainte Hélène.
C'est une bonne expérience mais sur ce type de traversée à la météo régulièrement agréable c'est sur qu'il y a beaucoup moins d'action qu'en Ecosse Féroé ou Norvège !

20 avr. 2021

Lanzarote to Naples, Florida, 41 jours. En arrivant, je voulais repartir en mer, je ne voulais pas atterrir.

20 avr. 2021

Ed ; 2jours de plus😝 45jours... St Helène / Acores dont 8 jours calme blanc avec 1h moteur matin 1h l’aprèm donc 10 miles /jours pour se dire qu’on recule pas ... expérience enrichissante sur le plan humain....mais contents d’arriver car il ne restait dans la cambuse que des trucs qu’on aimaient pas😬🙄

21 avr. 2021

Rencontré en 2015 un Amel 54 arrivant de Sté Hélène à Sta Maria , c’était vous?

21 avr. 2021

Non, cette traversée a été faite en 2000 ( tout rond) j’ai d’ailleurs regretteé de ne pas avoir fait un crochet par les Antilles comme une autre fois auparavant ... remonter un alizé musclé sur un «  petit » bateau ( 33 pieds ) sur une distance si longue est une expérience (au niveau nav ) pas nécessairement intéressante ...

20 avr. 2021

des fois oui des fois ça me gonfle , en tout cas j aime faire plus de 200 M/j

20 avr. 2021

Passe pas dans le pot au noir🙉😡😤

20 avr. 2021

Même avec un cata...

21 avr. 202121 avr. 2021

je l ai passé assez rapidement et avec juste une heure de moteur pour celui de l atlantique , celui du pacifique fut plus lent

20 avr. 2021

Bonsoir,
On ne va pas voir qui a la plus longue ?
Enfin je suis d'accord avec Ed,j'adore !
Je debranche parfois le pilote ou le regul si les conditions sont sympas pour barrer.
La mer me met dans un état particulier,et puis on a tellement le temps de faire toutes les choses de la vie,la cuisine,bricoler,lire,faire un câlin...
Des fois ça a été la bataille au près avec un vent irrégulier,ou au portant avec une mer chahutante, d'autres où c'était une glisse pure,sans bruit, et des jours et des jours sans voir aucun bateau...
Eu une fois la chance d'un énorme lamentin (??) de 8 mètres de long qui nageait à l'envers sous le bateau en me regardant d'un oeil malicieux, magique ...
Et les dauphins, et les couchers de soleil et les aubes...

20 avr. 2021

Difficile de faire une pointe...d’humour....

20 avr. 2021

Ah si une fois avec la copine on avait commencé à faire un câlin,et je ne sais pas pourquoi les cargos du coin ont commencé à se rapprocher...
Pourtant on était à l'intérieur et la vhf pas en émission...
Ça m'a tout coupé dans l'élan...
D'autres ont sûrement de meilleures anecdotes...

21 avr. 2021

Les cargos du coin étaient tous des voyeurs...( « démonstration » trop bruyante?)

21 avr. 2021

des cons voyeurs,peut etre..!?

23 avr. 202123 avr. 2021

déjà fait...

21 avr. 2021

moi pareil,super calin,les cargos qui raplliquent alors que
j’avais une semi rigide,
la seconde d’apres une demi molle...pfffff les cargos j’te jure...

j’aime bien les traversees,j’aime pas les quarts...

21 avr. 2021

Ma plus longue en solitaire ça a été Fortaleza Horta . 2800 mn. Dont 2500 au près serré après le pot au noir. Mais sur un bateau de voyage très peu gitard.
Aucun souci, de belles journées d’alizee, de bonnes nuits. Quelques litres de cachaça pour l’apéro, quelque citrons et un peu de sucre. Arrivée à Horta, 24 h de sommeil et 15 jours de fiesta et de visite des environs. Je le referai demain si je pouvais.
D’une façon generale les traversées sont pour moi une partie de ce que je recherche lors des voyages en bateau.
Le voilier n’est pas qu’un moyen de transport vers la destination tant attendue. Le plaisir est aussi dans le temps de la traversée. Évidemment plus sympa en équipage qu’en solitaire.

21 avr. 2021

Hello,
Maintenant que je ne suis plus malade(enfin normalement...), je pense que j'apprécierai plus la prochaine, mon équipière également sûrement...
Le truc, quand on ne se sent pas bien, c'est qu'on n'est pas causant, donc au bout de 15j sans se causer ou presque, ça peut interpeller...je n'ai d'ailleurs plus jamais eu de nouvelles de la petite qui m'avait courageusement accompagné à l'époque, pas sûr qu'elle garde un souvenir remarquable de l'aventure de son côté non plus...

21 avr. 202121 avr. 2021

Nous, on s'est un peu demandé comment allait être le nouveau départ. Il y a 30 ans, les traversées étaient très cool. les quarts étaient inconnus (peu de trafic et le chien veillait la nuit), et les journées avec 3 enfants jeunes étaient bien occupées et très régulières : contrôle des manoeuvres - petit déjeuner - école - 1ere droite de hauteur - déjeuner - deuxième droite de hauteur - sieste/lecture - école - apéro - contrôle manoeuvres - diner - petite soirée - coucher, avec quelques moments de bricolage (vidange moteur, vernis ...).
Ensuite on n'a fait que de courtes traversées plus contraignantes en Europe vers l'Espagne ou l'Irlande, ou il faut veiller. C'est très différent et beaucoup plus fatigant.
Et on a retrouvé le bonheur des longues traversées tout aussi plaisantes à 2 qu'en famille, avec maintenant l'AIS qui est quand même une sacrée sécurité.

21 avr. 2021

Pas trop envie d’en refaire une, en tout pas sur mon bateau et pas comme skipper, un meilleur moyen de profiter des bons moments

21 avr. 2021

A défaut de ne plus pouvoir quitter l'Europe, nous restons en Méditerranée. Corse, Sardaigne, Sicile, Grèce : il reste encore beaucoup à voir !

On a mis 3 jours pour traverser de Sicile vers la Grèce. On a choisit -inconsciemment- le chemin le plus long avec une descente vers Syracuse qu'on voulait absolument voir (une semaine fabuleuse!), pour une arrivée sur Cephalonie que mon équipière avait choisie.
Et pour parfaire le tableau, on est partis, un matin sur coup de tête, en faisant fi du F7 annoncé du NNW. Sur un DI lourd, c'est parait-il une erreur. Un vent assez fort, qui je pense est monté à F8, avec des rafales >40 noeuds, mais une direction relativement constante, avec une houle comme la Méd sait les concocter.
2 ris GV et trinquette, la houle qui bouche l'horizon et la coque alu en forme qui passe tout ça avec une grande douceur qui nous donne un immense sentiment de sécurité, sentiment renforcé par l'autonomie en eau, en vin et en vivres, et le soleil au dessus en permanence : le pied.
Comme à chaque fois : pas de quart établi, chacun prend le relais de l'autre quand il s'y sent prêt.
Peu de rencontres, avec l'AIS qui informe immédiatement que l'autre nous a pris en compte : on le surveille sans rien toucher. Par contre, aperçu aucun animal.
Je pense qu'on a battu le record pour cette traversée, le record de lenteur.
J'ai dormi, beaucoup. J'ai lu, écrit un peu. Dévoré des séries enregistrées sur l'ipad (Walking Dead pendant les quarts de nuit, je conseille!!!). On a cuisiné, et très bien mangé. 3 jours complets, donc 2 nuits.
Arrivée le soir tout au fond d'une très très très longue baie à 22h00. Le désert! Une demie heure de plus il faisait nuit noire et on passait une nuit supplémentaire en mer! Même pas fatigués, même pas pressés de poser pied à terre, on est restés dans ce mouillage totalement désert et hyper protégé. Mais il a bien fallu faire les formalités et se rapprocher du port. Pas osé m'amarrer au quai, mais les ports grecs permettent le mouillage dans leur baie naturelle. Puis la queue aux CG pour avoir l'adresse à l'autre bout de la ville, la queue pour avoir l'étage, la queue pour avoir le numéro du premier bureau, qui nous renvoie à un autre bureau devant lequel il faut attendre son tour, puis aller payer dans un troisième bureau, revenir au deuxième pour avoir le papier à présenter aux CG où on remplit enfin le dossier en 45 minutes... ça occupe la demi-journée si on s'y prend dès l'ouverture; sinon on peut payer une officine qui fait tout ça à notre place pour 50 euros (ce serait dommage : partout l'accueil est fait avec le sourire). Aujourd'hui, ça se fait de chez soi et par internet, c'est moins dépaysant - les CG grecques sont superbes!-, et plus angoissant : pendant 3 jours on se demande si payé, pas payé, ça a marché ? Les officines fonctionnent toujours...

Lors du trajet des Açores jusqu'à Marseille, en convoyage d'un Cigale, on avait croisé des tas de cargos mais surtout énormément de mammifères, des tortues, comme à chaque traversée Corse ou Sicile, mais en Ionnienne, rien. Là encore, j'avais un sentiment de plénitude.
Mais je n'aime pas les quarts à horaires fixés, je comprends leur nécessité en équipage, mais en équipage réduit ils n'ont pas de sens, et je préfère mon équipage réduit; je préfère doubler mon quart quand je m'y sens bien, ou le laisser à l'autre quand il en a envie. Chez nous, pour signifier le moment du changement, il suffit de s'agiter un peu dans le carré, préparer thé ou café, ou faire un peu de cuisine. Et ça se fait naturellement.

Finalement, renouveler cette expérience de convoyage en équipage ne me tente pas; il est faux de dire qu'on y apprend des choses : rien, strictement rien; c'est une expérience, certes, mais ça ne reste que ça; et comme tout s'est bien passé, ben il en reste rien d'autre que la possibilité de se la raconter. Le bateau n'avait aucune autonomie, et le capitaine avait vu très juste pour la bouffe, la boisson. Même le gaz était limité : impossible d'utiliser le four, par exemple. Bateau course-croisière taillé pour la course plus que pour la croisière, il n'avait aucune autonomie en électricité non plus : fallait n'utiliser ni le radar, ni le pilote pour éviter les heures moteur (GO limité). Et l'idée d'un régulateur d'allures aurait parue saugrenue. Par contre, on pouvait filmer le speedo, ça oui il était admiré !
Comme quoi chacun sa vision des choses...

21 avr. 2021

J'aime bien ton récit... Il est très explicite finalement...

21 avr. 2021

A part la météo, la multiplication des cargos depuis vingt-cinq ou trente ans est devenue un vrai problème pour la voile.
... et c’est nous-mêmes qui avons créé un marché pour ces cargos, c’est nous qui avons contribué à leur expansion sur les océans.

21 avr. 2021

mon cata etait equipé d’un ais réception only.
je ne l’ai pas changé.ok ,c’est un choix on pourrait en discuter..etc.
mais la ou je veux en venir c’est que certains bateaux n’ont pas d’ais,d’autres comme le miens uniquement en reception.
peut on se fier a l’ais de son bateau ( emission / reception) et aller dormir en attendant qu’une alarme vous previenne d’un bateau a proximité?
ou bien vous vous dites que ca serait vraiment,quasiment,statistiquement impossible qu’un autre croise votre route et qu’en plus il ne soit pas equiper d’un ais?

21 avr. 2021

je pense que ça dépends vraiment des lieux. Bon, en Europe, jusque sur les côtes d'Afrique, veille attentive.
Ensuite, dans l'Atlantique, t'as les routes des cargos (que t'as sur Marine Traffic/Ocean passage for the world, ou que tu te fais). Avec un AIS, veille "légère".
Pacifique/Océan Indien, veille uniquement sur les routes définies.
Le danger autres voiliers me semble minime : on va généralement dans le même sens à des vitesses proches. L'inconnu peut aussi venir des gros chalutiers asiatiques qui vont partout et dans tous les sens et qui ne sont pas toujours AISés.
Mais je n'avais que récepteur en AIS et j'ai croisé de nuit un Ultim à 35 kn et je me suis dit qu'à cette vitesse, il ne voyait rien devant. J'ai mis un émetteur/récepteur.

21 avr. 2021

Petite histoire sur une traversée retour Antilles /Acores ... en mer depuis trois jours , AIS récepteur uniquement ( aussi ) un cargo en face ,pas loin 2 ,3 milles il fait quasiment nuit 19h et il est sans feu de navigation. ..appel en VHF pour contact, Au bout de 3appels une réponse en anglais du genre «  va te faire.... » et tout à coup écran AIS vide ...il avait débranché ... le cargo fantôme a disparu derrière nous, j’ai eu une pensée pour des voiliers dans la zone ( c’était l’époque de la « migration »... comme quoi, un bon vieux coup d’œil, à l’ancienne , de temps en temps, ça fait pas de mal

21 avr. 202121 avr. 2021

A la lecture des différents fils récents, celui-ci et celui pour l'expérience requise pour traverser l'atlantique, et ici le risque de collision avec cargos évoqué, je me pose la question à quel point le temps passé sur internet ne cause pas au final une sérieuse distortion de la réalité, notament du risque. Surtout auprès des personnes qui ont peu d'expérience.
Je veux dire si parmis 10'000 lecteurs occasionels de HEO si il y en a un qui démate, la probabilité est haute qu'il vienne raconter son histoire ici. En perception du risque cela a un éffet démultiplicateur. Idem avec le risque de collision.
Par rapport à il y a 30 ans c'est clair que la consommation s'est démultipliée et donc la quantité de cargos aussi, mais ce qui s'est aussi démultiplié est la visibilité des incidents dont la probabilité reste encore fort faible.
Cela a un double éffet, à force de lire les catastrophes qui s'égrènent sur le net, on devient anxieux, donc on a tendance à surconsommer pour "s'acheter" de la sécurité (changement des haubans tous les 10 ans etc.) et cela donne en retour plus de cargos et plus de pollution. De l'éffet négatif d'internet sur nous tous :-). J'écris ça car à l'évocation de ces longues traversées, je me rend compte que la longue liste des pépins possibles qui se déroule sous nos yeux tous les jours sur internet (HEO), et l'anxiété qui en découle me gacherait probablement le plaisir d'une telle traversée.

21 avr. 2021

La politique de l’autruche? ça n’exclût malheureusement pas le danger ⚠️

21 avr. 202121 avr. 2021

Non Blue kiss, j'aimerais une utilisation des ressources du net pour une approche du risque basée sur des stats. Comme les assureurs font par exemple. On serait infiniment surpris souvent. Ce serait plus adulte et ça permettrait une meilleure utilisation des ressources, moins de gaspillage.

21 avr. 2021

si 2 % de risque de collision,a priori cela ne m’arrivera pas ,je retourne ( ooops,je continue) a dormir...
pas ma came..a chacun sa vision des choses.

22 avr. 2021

Mitch58 : pour toi ( photo) en souhaitant un bon dodo...croisé cette barge ( 8m sur 3 environ ) en milieu de traversée Antilles Acores , provenance Canada , tout acier’ caissons blindés , incoulable.. on a fait un carton en pêche dessous .. il faisait beau, jour, la Chance 🍀....

22 avr. 2021

Je dois dire que je m'endormais très facilement en nav, enfin, jusqu'au jour ou, je me suis réveillé un matin aux aurores avec une vue splendide sur un cargo au mouillage, une 100taine de mètres derrière...vu de mon carré, c'est comme si j'étais passé à travers, en plein milieu... La dérive aidant, j'imagine donc que je ne suis pas passé loin du tout.
J'avais décidé de passer par la côte au vent de St Barth, et confiant, j'étais parti me coucher, en ne comptant que sur l'alarme AIS de la VHF...heureusement qu'une fois de plus, mon ange gardien veillait, lui...
Depuis, c'est drôle, je m'endors moins facilement...et j'ai une marque MOB sur open cpn, au cas où je déciderais de repasser par là un jour.

23 avr. 2021

la preuve,faut etre barge pour ne pas veiller..un minimum.
il ya tjrs l’exeption qui confirme la regle.

24 avr. 2021

Suis pas non plus un stakhanoviste des quarts de nuits dans le cockpit ( me cale plutôt du côté de la descente) avec une tendance à « l’engourdissement » ..mais faut bien reconnaître que le trafic est incroyablement dense en Atlantique à notre époque... ( comparée à ma 1ere en 83) rien que pour recouper le rail Ouessant Finistère , on calcule pour arriver de jour ( vive le GPS et l’AIS ) et déjà, c’est Rock’n’Roll... mais cette barge ( une sorte de bateau phare) elle rentrait pas dans les « statistiques des 2% » il y a pas mal de trucs bizarres en mer qui sont pas référencés..donc, méf avec les stats ...

21 avr. 2021

Pour continuer sur le trafic, en 91 sur la route Açores France 0 cargos, en 2015 un en visu tous les jours et de nombreux contacts sur la route ouessant- finisterre dont un qui faisait une route collision et qui s’est dérouté sans problème à ma demande.
Pour répondre à ED, les traversées, c’est sympa, mais l’arrivée c’est bien aussi... surtout quand on n’avait pas de cartographie gps et qu’on se demandait jusqu’au dernier moment si on ne s’était pas planté dans la nav et que on scrutait l’horizon bien avant l’arrivée.
T’inquiète pas, tu le reverras le grand large.

21 avr. 2021

On n'est pas obligé d'avoir un GPS si on veut retrouver ces sensations ! 🤣

21 avr. 2021

Pierre3 :” (..)à force de lire les catastrophes qui s'égrènent sur le net, on devient anxieux”

Certains deviennent probablement anxieux mais d’autres deviennent avertis, et ils en tirent des conséquences.
Il vaut toujours mieux avoir une petite idée de ce qui peut arriver, n’est-ce pas?

21 avr. 2021

CapRac +1 Un homme averti en vaut deux ... dicton plus que maritime!!!!

25 avr. 2021

Ce qui n'empêche pas, en solitaire, d'aller se coucher de temps en temps !

25 avr. 2021

C’est même recommandé si on veut pas arriver complètement cramé à destination, moment de nav où il faut être en forme....on est d’accord, NO polémique .

21 avr. 2021

je n'en ai plus envie ,pourtant je pourrais avec mon cat boat
maintenant ,la corse ,la sardaigne ou l'espagne ,
naviguer seul ce n'est pas facile quand l'amirale à pris sa retraite à la maison
je ne suis jamais tranquille .
j'en ai assez fait comme ça
mais laissez moi encore mes rèves ,j'aime toujours les nuits en mer ,les levers de soleil et l'environnement marin ou il se passe toujours quelque chose ,de toute façons quand on ne voit plus la terre ce pourrait être n'importe où
alain

21 avr. 2021

quand le cap’tain est en nav,l’amie râle...a terre.

21 avr. 2021

j ai bien vu la différence dans une grande traversée entre la faire en cata ou en mono , la vie , le confort est bien meilleur en catamaran .

21 avr. 2021

Ah bien vu Tikipat une bonne façon de relancer le sujet, hi hi hi...
J'ai fait un voyage tout au sextant et on ne fait pas les approches de la même façon évidemment.
Comme un couillon j'avais déprogrammé le satnav et impossible de le remettre en marche...
Coup de bol une super nana m'avait appris à me servir d'un sextant juste avant et j'avais pris les tables américaines pour ce convoyage.
Bon je n'étais pas super bon,mais pour la longitude ça allait,et comme j'allais vers le canal de Panama ça l'a fait.
Le chapeau du capitaine lors de mon point d'étoiles faisait bien 60 miles de côté sur le triangle mais je savais ou j'étais au moins...par la force des choses le début et la fin du voyage se sont faits sans moteur,un peu roots mais au fond très excitant,tous les sens sont en éveil du coup.
C'est un super souvenir,j'ecoutais Tanita Tikaram , "Twist in my sobriety" et quand je l'entends ça me replonge instantanément dans l'ambiance .
Bon ça n'était pas le Cap Horn,bien qu'un peu dangereux parfois,juste une petite aventure qui m'a marqué pour la vie et plein de choses me sont arrivées qui m'ont beaucoup appris.
Pour les arrivées oui c'est magique et souvent on sent les odeurs bien en avance.
Là c'était en solo la solitude prolongée c'est un régal,surtout avec de bons bouquins et de la musique.
Voyager à plusieurs est très agréable aussi,mais c'est différent.
Depuis si longtemps que je construis j'ai navigué avec des potes ou des clients régulièrement,mais le voyage me manque,la luminosité me manque,la lumière des tropiques et la douceur du climat aussi.
Les grandes traversées me guérissent, m'apaisent et me coucounent au fond...
On s'échappe du monde terrien pour un autre qui est très envoutant,à mon modeste niveau.

22 avr. 2021

je voulais dire , le confort change la traversée donc le plaisir ou pas . Comme le GPS qui rassure , ayant fait 2 transats a l époque et une pacifique au sextant , c est moins reposant qu aujourd hui ou sur un écran tu visualises ton voilier

22 avr. 2021

Pardon quel merveille l'AIS

22 avr. 2021

merveille et ais ce n'est pas la même chose ...
le premier c'est le radar étranger qui s'intruse dans ton périmètre privé ,le second c'est c'est moi que vla pousse toi de devant
alain

22 avr. 2021

Avec les détecteurs de radars tu peux aller plus vite et avec l'AIS tu es fiché

22 avr. 2021

J'adore les traversées. ..et je ne fait pratiquement plus que ça !! Adieu les ballades d'une journée ou les traversées inter îles de 48 ou 72 h...Les plus crevantes en fait! Par contre quarts de 3h jour et nuit sur tous les océans malgré e/r ais (1 de chaque..si panne, je ne perds qu'1 fonction), radar (pour lever les doutes), feux allumés , vhf aussi...
Il est exceptionnel qu'un cargo m'obligé à manoeuvrer. Par contre les pêcheurs chinois ...oui, souvent, alors qu'ils ne sont pas en pêche mais en attente.
Petit sujet de réflexion pour ceux qui naviguent au fond de leur bannette : imaginez vous dans votre radeau de survie avec fusées, miroir, fumigènes ...à 1 ou 2 milles d'un voilier aveugle, équipage dans la bannette. ..vous le vivez le cauchemar. ..ça peut être une réalité, et même votre réalité ! Enfin s'il n'à pas ses feux vous ne le verrez pas, c'est mieux...

22 avr. 2021

Il m'est déjà arrivé de repérer des gros navires de nuit invisibles sur l'AIS (canaries-cap vert). Donc veille visuelle permanente a moins de 200 miles des côtes, surtout que sur notre bateau on a pas d'AIS.

Sinon au grand large pour moi c'est que du bonheur, et j'ai toujours été triste d'arriver.

Après 2-3j d'adaptation on prends le rythme de la mer et on en reviens à l'essentiel. Si je pouvais avoir un coin de forêt sur mon bateau pour me dégourdir les jambes, je ne toucherais plus jamais terre!!

Je pense que la clé c'est d'avoir confiance en son bateau et bien fait l'avitaillement (en prevoyant laaaarge).

Par contre jamais encore rencontré de vrais gros temps ni de grande traversée au près, c'est certainement très différent, et c'est là que la prépa du bateau prends tout son sens!

23 avr. 2021

Une des choses étonnantes, lors des arrivées de traversée, était la relative difficulté que nous avions à faire descendre les enfants à terre. Elles se sentaient bien à bord, milieu protégé et connu, et ne ressentaient pas le besoin de sortir. Bon assez rapidement, ça passait, mais les premiers mots lorsqu'on leur proposait d'aller dans l'annexe étaient souvent "non on n'a pas envie".

23 avr. 2021

dans les années 70 je naviguais a la radio fm on captait les premieres radios a 20 a 30 miles de la cote(suffisant a 6nds de moyenne) et au sextant ebco et l'amiral Sakaze (les marins comprendront...) maintenant il faut de l'ais,des batteries lipo,de l'iridium, de l'open cpm,des ecrans tactiles,des enrouleurs,du carbone,de l'hydraulique,des repetiteurs nmea des balise de detresse etc etc etc ! combien de pannes potentielles mais je pense que les pseudos navigateurs preferent bricoler et reparer leur nombreux gadgets plutot de profiter de l'escale!! dans le temps les discussions dans le carre autour dune bouteille de rhum tournaient (pour les francais) sur les chiottes et la bouffe maintenant c'est la technique a la mode!!!le traversées etaient un plaisir une liberte totale l'arrivée etait toujours pas sympa avec les formalités avec les uniformes!!! bientot ma derniere traversée sur l'autoroute des antilles portugal martinique(pour les supermarchés!!) direct en rasant les canaries sans escales un plaisir.... on fera des finitions !

23 avr. 2021

@rapanui je comprend pourquoi tu te fais ton cata a tes envies , pareil je fais du simple mais le gps sera la , mon vieux sextant sera a bord mais plus pour la nostalgie des mes 20 ans

23 avr. 2021

L’Amiral Lacaze

23 avr. 2021
24 avr. 2021

Étonnant, mémoire défaillante , mais l amiral lacaze existe aussi

24 avr. 2021

merci

24 avr. 2021

dieumegard, c'est la bataille

24 avr. 2021

Sacaze, pas sakaze...

24 avr. 2021

Le tout est de ne pas se laisser envahir ( et dépassé ) par une usine à gaz autour de la table à carte.. j’ai le mini syndical ,en Appareils Séparés , GPS , AIS receveur uniquement un sondeur et lOpen CPM sur mon ordi que j’utilise par intermittence mais intéressant pour confirmer.. le fait de ne avoir une centrale de nav permet 1 de pas dépasser un budget.
+ ou_ 1000 balles avec des trucs premiers prix ( qui marchent bien) et 2 conserver une autonomie , pas une cata si quelque chose ne marche plus ... j’ai fait au sextant dans le temps sans enrouleur et bcp moins de confort.. tjrs pas de frigo à bord’ mais un bon régulateur ( Wind Pilot ) .mais je pense que c’est bien de « picorer » dans les technologies sans perdre sa liberté.. ce qui je crois ne risque pas de nous arriver , ni à toi , ni à moi...bon vent Rapanui !

24 avr. 2021

Le minimum syndical pour une traversée, GPS portable, routier papier, Vhf et un moyen de communiquer avec la terre

24 avr. 2021

Pour moi , «  le moyen de communiquer avec la terre «  c’est justement l’inverse que je recherche en traversée ... la déconnexion , quel luxe !!!! ( Mais je respecte ton point de vue)

24 avr. 2021

ouais, j'avais un iridium pour appeler et recevoir des messages, mais quitte à choisir, j'aurais préféré avoir du Stugeron!
Je prendrai les 2 pour la prochaine...

25 avr. 2021

je l'ai connu ,ancien commandant de sous marin ,mais je ne vais faire sa biographie
alain

25 avr. 2021

je réponds et ça s'affiche 5 posts plus loin
bizarrre

23 avr. 2021

Oui, on a quand même quelques trucs qui ont changé la vie. L'enrouleur de foc, le GPS et les cartes sur tablettes qui font que tu sais toujours ou t'es, même après 5 jours de nuages, les panneaux solaires qui t'évitent de mettre ta lampe à pétrole la nuit qui se voyait pas à 100m, et puis l'AIS qu'est quand même bien sécurisant au large.
Bon, après, c'est vrai qu'il y a plus de monde et que les Antilles ont un petit gout de côte d'azur, mais la mer est grande et il y a encore beaucoup de coins sympas.

24 avr. 2021

Moi j'adore ! ma plus longue : Hyères-Porquerolles, 5Mi en 1H environ, franchement j'ai pas trouvé ça ennuyeux...

24 avr. 2021

en autonome ?
sans aide?
au pif...?

24 avr. 2021

faut être fondu, et risquer de se retrouver dans la mèdes

25 avr. 2021

ou à la tour

24 avr. 2021

@ missingdata , Tu avais pris un routeur , gps ais ? pas eue peur ?

25 avr. 2021

sans escale à la badine?

24 avr. 2021

Missingdatac : à quand un bouquin, un film sur cette incroyable épopée maritime ??? Fait nous rêver !!!

25 avr. 2021

S'il y en a qui veulent prendre des risques c'est leur problèmes

25 avr. 2021

Mais on ira pas les chercher❗️❗️❗️😧😬😄

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (173)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021