achat d'un voilier en viager?

en répondant une connerie sur un autre post( oui, je sais, comme d'hab vous me direz....), une question (sérieuse cette fois) me vient à l'esprit:
achat d'un voilier en viager: possible ou pas?
avantage:
-le moins jeune (je suis gentil) garde son bateau et récupère un peu de thune histoire de payer les frais d'entretiens, sans avoir besoin de louer son bateau
-il partage sa passion en sortant de temps en temps avec le encore moins vieux et lui apprend au passage pleins de choses vu son experience
-plus besoin de chercher un équiper ou un coup de main pour l'entretien
- une belle histoire d'amitié et de lien avec le bateau avant que....paf le chien!
Moi je trouve l'idée pas conne (forcément, c'est la mienne....).
potentiel de marché: énorme! y a bcp de "moins jeune" qui ont un bateau et beaucoup de "moins vieux" qui ont un peu de rond mais pas assez pour en acheter un potable....
Alors, vos avis? je débloque une fois de plus ou d'autres pensent comme moi que l'idée pourrait être bonne?
Si c'est possible et qu'un moins jeune est d'accord sur le principe pour un halberg rassy je suis preneur!!!!!!!!!
:mdr:

L'équipage
22 jan. 2016
22 jan. 2016

Tu peux te toucher ! Hors de question de vendre mon bateau à un sale gamin comme toi ;-)

22 jan. 2016

pfff, t'es jaloux de mon bonheur tribal!

Ce n'est pas sot, mais par rapport aux maisons, il y a un gros problème de dépréciation avec le temps qui rend l'affaire hasardeuse pour l'acheteur.

22 jan. 2016

ça dépend du voilier, certains se déprécient et d'autres non; et arrivé à un certain age (je parle du bateau) la valeur bouge plus trop; et plus que l'idée de bonne affaire c'est plutot le lien entre un propriétaire aimant son bateau et un futur propriétaire qui l'aimera toutautant, avec en prime un belle histoire d'amitié et de partage

22 jan. 2016

paf la bome! :doc: :goodbye:

22 jan. 2016

ah oui, tiens, c'est pas con! histoire de raccourcir les délais :mdr:

24 jan. 2016

Non, pour se débarrasser du jeune désagréable et prétentieux !

22 jan. 201622 jan. 2016

!
dans ce cas au contraire, tu allonges ton temps..........................................................................................................................................................................................................................................................de cabane

22 jan. 2016

c'est moby qui a eu l'idée, je plaiderai l'association.....

22 jan. 201622 jan. 2016

Le viager c'est pour les biens d'une valeur certaine, disons à partir de 100 000 roros, souvent beaucoup plus.
Le marché regorge de voiliers très navigables à moins de la moitié qui se vendent difficilement.

Un gars qui a un voilier de + de 100 000 E n'a (à mon avis) pas trop besoin de l'appoint d'un viager ; s'il est cacochyme et sans héritier, il l'a déjà vendu, ou est tellement blindé qu'il s'en fout.

22 jan. 2016

un gars qui a un bateau d'une valeur d'environ 30-50000 euros serait peut-être content d'avoir 100-150 euros par mois plus un petit bouquet histoire d'entretenir le bateau et de partager sa passion, non?

22 jan. 2016

encore une fortune de mer en perspective :scie: :mdr:

22 jan. 2016

comment vous êtes! moi je vois le coté sympa qui arrange les deux partis vous vous voyez une manière de gagner un bateau rapidement

22 jan. 2016

Faut essayer le loto... :mdr:

23 jan. 2016

non,non, tu as raison......ils y en a qui sont restés au film de Tchernia.
La vente d'un bien mobilier par viager existe, et ce peut être bien, ne serai ce que pour le vendeur de voir, son bien continuer a rester en bon état, mais.......quid de la place de port.....il n'y a pas de contournement possible dans ce cas.

23 jan. 2016

Le viager bonzamis j'y crois pas trop parce qu'on n'est pas dans un monde de bisounours, et l'expérience montre que la plupart des contrats de copropriété co-usage de bateaux, même entre amis de longue date, aboutissent souvent à des clash ou à des procès.
Dans le cas d'un viager immobilier, qui accepterait que le débirentier s'installe chez lui, avec ses habitudes et son mode de vie ?
C'est pourquoi, plutôt qu'un viager, je préconiserai une vente à terme assortie d'obligations d'entretien partagé très détaillées, et d'un droit d'usage spécifique à définir : par exemple, l'acquéreur paye 20% de suite, puis le solde par mensualités sur 10 ans, et le vendeur (son banquier de facto) peut continuer à naviguer pendant ce laps de temps à telle période...
Cela doit être garanti par une hypothèque maritime de premier rang et couvert par une assurance bétonnée pour toutes les avaries possibles, les deux à la charge de l'acquéreur, de même que la place de port.

23 jan. 2016

non la place de port n'est pas systématiquement transmissible.
Le combine pour contourner les règlements de plus en plus tordu n'est pas compatible avec ce mode de vente.

23 jan. 2016

"la plupart des contrats de copropriété co-usage de bateaux, même entre amis de longue date, aboutissent souvent à des clash"...
Tu es mal informé ou tu ne connais que des gens négatifs.
J'ai une bonne dizaine de voiliers en association autour de moi et un seul à rencontré un souci avec un copropriétaire associable et procédurier.

23 jan. 2016

Viking, quels est le régime juridique de ces "copropriétés" ?
Associés partageant tout (sauf les femmes, quoique...) et naviguant ensemble sans heurts, ce qui au plan psychologique serait une exception à l'évolution observée des relations interpersonnelles dans un volume clos.
Ou quirataires avec droits d'usage successifs selon des statuts proches de la multipropriété ? Dans ce cas qui gère et peut engager la société ?
En toute hypothèse, comment les quirataires réglent-ils les conflits si, par exemple, l'un d'eux refuse de payer tout ou partie des frais d'entretien, ou considère que tel équipement nouveau est inutile, ou souhaite vendre sa part à un tiers non accepté par ses "associés" ?
Ce sont des épisodes ordinaires (sauf dans un phalanstère marin, mais y en-a-t-il beaucoup ?) qui peuvent être réglé à l'amiable, ou par voie arbitrale ou judiciaire.
L'amiable est préférable, ça fait moins de vagues, mais c'est pas toujours possible quand on a affaire à un grincheux ou à un faisan.

23 jan. 2016

Adav29 j'en ai parlé a mon cousin Lucien Calment il est très intéressé par ton idée . :mdr: :mdr:

23 jan. 2016

si il dure trop longtemps ton cousin je lui en donnerai une boite, de calments...ptet que ça aidera :mdr:

23 jan. 2016

Et si ton MOINS Jeune est un disciple de Jeanne Calmant
125 ans a l'horamètre !!!
Tu risque de patienter un bon moment au bout du Ponton
Et d'ici là ton beau voilier il sera repassé à la Vapeur
Mais bonne idée quand même

23 jan. 2016

tout le monde voit ça comme un moyen de faire une bonne affaire, pas moi (pourtant je bosse dans l'immo...); je voyais plus ça comme une transmission de passion, de temps et d'experience partagé.
Si le proprio vit 125 ans tant mieux pour lui et tant pis pour le moins vieux, c'est le jeu ma pov'lucette!

23 jan. 2016

il ya aussi MOB

mais là gaf aux papas 22

tu touches pas 20 000Fr
tu ne sejourne pas rue de la PAIX
tu va en prison
et tu sort meme pas
quand tu as fais trois double

23 jan. 2016

L'idée est très bonne, reste à affiner les modalités.

23 jan. 2016

le viager: un capital + un loyer pour le proprio d'origine.

les assurances, charges portuaires, taxes francisation, entretien moteur, voile et divers, restent-ils à la charge du proprio d'origine ou sont-ils partagés au prorata de l'utilisation?

En principe dans un viager, les frais de gros entretiens (clos, couvert, chaudière, ravalement) sont à la charge de celui qui achète, les consommables, assurances à la charge de l'occupant.

Qui propose un modèle de contrat de vente en viager (décès du proprio) ou en possession différée pour n'avoir plus rien à payer et en avoir l'usage exclusif au bout de 5 années par exemple )?

Le problème est en effet que ceux qui achètent bossent encore et ceux qui possèdent ne peuvent souvent plus utiliser leur bateau bien avant d'embarquer avec le passeur des Enfers.

C'étaient quelques éléments de réflexion faisant suite à une lecture de nombreuses annonces de vente de bateau dans lesquelles la raison première de la vente est l'age des propriétaires, la santé dégradée ou la maladie

:aurevoirdame: :alavotre: :oups: :litjournal:

23 jan. 2016

Si l'on applique les règles du viager, le débirentier devient propriétaire le jour de la signature de l'acte, donc lui incombent les frais de port, les assurances et taxes, l'entretien du gros oeuvre.
Mais en cas de bisbille, comment le juge qualifiera-t-il la maintenance et/ou le remplacement des espars, voiles, gréement, moteur ?
Peut-on assimiler un pont qui se délamine à une toiture en ruine ?
Si le crédirentier vit à bord, des experts pourront démontrer qu'il s'agit de dépenses d'entretien d'usage lui revenant.
Sinon, quand s'arrêtera l'entretien "courant" pour devenir "substantiel" lié à la vétusté ? Quelle péréquation appliquer liée aux périodes d'utilisation ?
Tout cela pourra être listé dans le moindre détail, mais cela en vaut-il la peine ?

24 jan. 2016

Il me semble plus sain, d'accepter que les choses passent, et savoir se séparer de ce voilier, devenu trop physique, trop couteux, plus vraiment adapté à notre vie, pour s'attacher à d'autres plaisir plus en adéquation avec ce qu'on est véritablement.

24 jan. 2016

Combien d'années entre le moment où on ne peut plus naviguer même aidé et la fin de la vie ? Pendant cette période le vendeur ne peut plus vendre le bateau pour utiliser son argent autrement et l'acheteur voit vieillir un bateau qui ne correspondra peut-être plus à ses besoins quand il sera libéré de sa dette.

24 août 2016

salut David
le viager sur le bateau... et sur l'expérience et l'amitié du vendeur parait sympa mais un peu compliqué à mon gout,
quid au lieu d'un viager d'une vente à terme (loyer mensuel sur X mois) avec éventuellement caution de garantie, assurances et contrat en béton. je suis sur que de nombreux proprio de voiliers seraient prêts à proposer une vente à loyer modéré sur une longue période leur permettant à terme de récupérer la valeur réelle de leur bateau plutôt que de mettre leur bateau en vente sur un marché hyper saturé devant le brader ou attendre des années un hypothétique acheteur tout en payant de gros frais de maintenance.
500€/mois sur 15 ans : 90.000 => Halberg Rassy jusqu'à 38
Un peu de charter, de airbnb ou en résidence principal et c'est amorti ! un dossier bien étudié, je suis sur qu'il y a des acheteurs et des vendeurs en viager pure ou en vente à terme.
avis éclairés par des expériences dans ce domaine bienvenus,
vannes à 2 balles, critiques juste pour dire de critiquer et je n'ai rien à dire mais je le dis, (franchouillard de base quoi ...) => pas de panique, on se retrouve sur le post qui fait le buzz "comment décoincer une fermeture éclair"

24 août 2016

au risque de me repeter et apres un survol des reponse je teins a repreciser qu'un bateau entretenu ne se deprecie pas , mais les habitudes sont tenaces

tu achètes un bateau 60 000 euros, tu fais 40 000 euros de frais de remise à niveau, tu le revends 60 000 euros : en effet il ne se déprécie pas .....

25 août 2016

non non en dollars Bigouden !! :mdr:

24 août 2016

ça dépend, tu parles en ancien ou en nouveaux euros? :heu:

24 août 201624 août 2016

Je crois qu'il y a des gens qui n'ont pas tout compris au viager :

L'acheteur est propriétaire à la signature du contrat, et l'utilisation du bien par le vendeur après signature s'apparente à une location, et se déduit du montant de la rente "libre".

Exemple pour un bateau de estimé à 60 000€, qui se loue environ 1500€ / semaine en haute saison, et un vendeur de 69 ans.

Le viager est libre : l'acheteur dispose de l'intégralité du bateau tout de suite. Tous les frais du bateau sont à sa charge. Il paie un bouquet de 20 000€, et le solde 40 000, pour 69 ans, c'est 10%. Il va payer jusqu'à la mort du vendeur 4000€ par an.

Le viager n'est pas libre : le vendeur continue d'utiliser le bateau 2 semaines par an. L'acheteur paie au vendeur un bouquet de 20 000€. L'acheteur continue de payer les frais du bateau. La rente libre, c'est 4000€, moins les 3000€ pour la location 2 semaines : l'acheteur paie 1000€ de rente annuelle, et le vendeur est tenu de rendre le bateau dans l'état ou il l'a pris au début de sa location.

Le viager n'est pas libre : le vendeur continue d'utiliser le bateau 4 semaines par an. La location, c'est 6000€. C'est le montant maxi de la rente. Donc l'acheteur ne paie pas de bouquet, ne verse pas de rente. Mais paye tout l'entretien et laisse le bateau à disposition 4 semaines par an. Et le vendeur locataire rend le bateau dans l'état ou il l'a pris au début de sa loc.

24 août 201624 août 2016

@mayko
"au risque de me repeter" un des risques de l'age ?
"je teins a repreciser qu'un bateau entretenu ne se deprecie pas" tout à fait ! certains prennent même de la valeur ... sentimentale bien sur !
"mais les habitudes sont tenaces" un des risques de l'age ?
au fait quand redescends-tu de ton mat ?

25 août 2016

de françois2
"Le viager est libre : l'acheteur dispose de l'intégralité du bateau tout de suite. Tous les frais du bateau sont à sa charge. Il paie un bouquet de 20 000€, et le solde 40 000, pour 69 ans, c'est 10%. Il va payer jusqu'à la mort du vendeur 4000€ par an. "
cette option parait intéressante, un petit ou pas de bouquet et des loyers mensuels, cela s'apparenterait à une vente à terme ou un crédit entre particuliers, il suffirait de blinder le contrat de viager, dégâts (assurance tous risques) mauvais entretien ou non paiement des mensualités, tout compte fait problèmes similaires à la vente maison en viager, non ?
les options "viager pas libre/location par le vendeur" ou l'option de adav29 "viager/partage utilisation et connaissances" sont aussi intéressantes.
en ce temps difficile de la vente trad. voilier d'occasion il serait peut-être intéressant d'étudier des alternatives pour toucher une clientèle différente à la clientèle habituelle du marché bateau occasion ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Litiri

Souvenir d'été

  • 4.5 (172)

Litiri

novembre 2021