achat des places de pontons

Bonjour a tous

ce post n'est qu'un post rageur!

Je vois sur le site dans la rubrique annonce de plus en plus de "ventes"(souvent dissimulées en location de plusieurs années) emplacement au ponton, des lois non t'elle pas été vote pour l'interdiction des propriétés de domaine maritime ??

je trouve sa LAMENTABLE quelles est le message ??? Il, ni, a plus que les gens fortunés qui peuvent avoir un bateau ??

nous avions déjà les ventes copropriétaires bidons, les passes droits (les maires et: députes qui bien sur ne le font jamais quart honnête) sans oublier le cousin du grand oncle du neveu du voisin de la petite cousine et le commercent qui a de l influence pars que bien sur il soutient la commune (pour ne pas parler des élus) !! part contre être un local que grasse a ses impôts locaux qu il paye depuis 40 ans ont permit de construire les ports de plaisance attend depuis des année l attribution d un emplacement et voie toues ces injustices

voila mon post ne sert a rien ne fait rien avancer heuuuuuuuuuuuu si il sert a me défoulé

ce post est juste une invitation a vous défoulez vous aussi quart bien sur des centaines de post ne serviront a rien

société est et restera

eric29570

L'équipage
10 sept. 2013
10 sept. 2013

Les places de ponton ne s'achètent pas. Elles sont louées à titre précaire et révocable.
Autrement dit quand on achète une place port, on achète de l'eau.

10 sept. 2013

Differance subtiles mais néanmoins aussi lourd financièrement et toutes aussi injuste non ????

10 sept. 2013

Ce terme de "vente d'anneau" dans les annonces est en fait impropre.
Il s'agit de places "amodiées", c'est à dire que la puissance publique concède l'utilisation d'une place pour une durée maximale de 35 ans moyennant une redevance.
Sauf clause contraire, ce droit d'usage est cessible, il faut alors bien s'assurer du temps restant à courir.
Dans les zones à forte pénurie comme la Côte d'Azur, la loi de l'offre et la demande jouant, on peut effectivement atteindre des montants de cession élevés.
Tout cela est parfaitement légal et permet au concédant de rentrer plus rapidement des revenus et donc limiter le recours à l'emprunt.
Contrairement à l'affirmation de Gradlon, une place de ponton ne se moue pas. On paie pour un droit d'utilisation uniquement, pour une période donnée. Dans les ports publics, il s'agit généralement d'une taxe d'amarrage.

12 sept. 2013

"Contrairement à l'affirmation de Gradlon, une place de ponton ne se loue pas. On paie pour un droit d'utilisation uniquement, pour une période donnée."
Pas d'accord, le terme location signifie précisément acquérir un droit d'utilisation pour une période donnée.

Par ailleurs, les amodiations sont mortifères lorsque l’on prône une gestion dynamique des places de ports car elles nuisent à la flexibilité de l’usage. De plus elles sont juridiquement contestables. Certains ports transforment les amodiations en parts sociales de la société de gestion du port.
Le système des amodiations est en voie de disparition. Ce n'est pas un mal bien au contraire.

12 sept. 2013

Lorsque je suis partie 3 ans, passer d'un contrat annuel à une amodiation était le seul moyen de retrouver ma place au retour sans perdre la totalité des redevances (pas de suspension de contrat possible à l'époque).

J'aurais hésité à partir sans cette possibilité et d'autres ont fait le même choix, libérant ainsi des places - flexibilité donc.

12 sept. 2013

Le système des amodiations est en disparition ?

C'est vrai ?

Bon, les amodiations se terminent à leur échéance, sauf renouvèlement, justifié par des investissements supplémentaires. Donc logiquement le nombre de places en amodiation diminue avec le temps.

Mais ça reste un système intéressant pour financier la construction de nouvelles places, non ?

10 sept. 2013

Ammodiation légale en effet, et peu d'acheteurs sont dupes.

Même système pour l'immobilier à Londres, où la distinction entre leasehold et freehold est sensible, et pourtant n'est pas forcément reflétée dans le prix de vente.

12 sept. 2013

Peu acheteurs sont dupes ?

Ben, si chaque place qui est amodiée a un bateau dessus, il y a environs autant de dupes que de places, non ?

Ça fait une ch.er

:reflechi:

12 sept. 2013

Je fais partie des dupes donc...mais dans mon port ceux qui ont un contrat annuel ne récupèrent pas une partie des redevances perçues lorsqu'ils libèrent leur place; moi si !

Ce type de contrat encourage donc les absences prolongées et libère des places (l'été en général) pour les visiteurs ou les usagers en liste d'attente.

11 sept. 2013

La plaisance a toujours été un loisir de riches...
Quand on achète un bateau, on se prend pour Guiness, Lipton, Sopwith, Vanderbilt, etc..
Si on sait rester au niveau de ses moyens, on le vit bien, si on veut avoir le beurre et l'argent du beurre, on s'aigrit.
Vous pouvez toujours rêver au "grand soir" mais il faudra en assumer les conséquences...
En attendant, la rareté a un prix!

11 sept. 2013

... la rareté a un prix

C'est absolument vrai.

La France a décidé de protéger son littoral. Donc, le nombre de places est presque statique, sauf réhabilitation d'anciens ports de pêche etc.

Comme certains endroits en France sont prisés et que, grâce à l'Europe on a beaucoup de monde venant d'autres pays voisins, les français trouvent moins facilement de place à un prix "abordable".

Bien sûr, cette même situation existe dans d'autres pays de l'Europe, comme l'Italie et l'Espagne.

La "vente" d'amodiations est une manière chère mais sûre d'accéder à une place. Elle garantit l'utilisation de la place pendant une certaine durée.

Si les personnes ayant une amodiation peuvent rester sur la place une fois l'échéance atteinte, on peut presque voir l'achat d'une amodiation comme une manière de passer en tête d'une imaginaire liste d'attente.

Mais ce n'est pas certain du tout. Une place privée devient public et c'est la collectivité qui décidera de son occupation à l'avenir.

12 sept. 2013

C'est une bonne question. Plusieurs ports vont voir leurs amodiations arriver à terme dans quelques années (Garavenne à Menton en 2016, Cogolin en 2019, sauf erreur.)

On verra comment ça se passera. Le pire pour les amodiataires serait que la collectivité reprenne la gestion, qu'elle fasse un projet d'amélioration nécessitant un appel de fonds et qu'elle revende des amodiations au tarif du jour.

Les amodiataires actuels seraient obligés de payer une 2ème fois ou perdre leur place.

La meilleure situation pour les amodiataires serait de se trouver en tête de liste pour garder leur place, avec un tarif sympa.

12 sept. 2013

Su je comprend bien : quelqu'un qui a une place en amodiation dont l'échéance est proche, a intérêt à se mettre sur la liste d'attente suffisamment tôt pour la conserver...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (66)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021