A refaire, que feriez-vous pour préparer un nouveau confinement ?

Bonjour à tous,

Maintenant que nous savons ce que veut dire confiné et covid19, je souhaite faire un sondage afin de connaitre vos points de vue sur la question :

Préférez-vous être confinés sur votre voilier ou à terre ? Et pourquoi ?

Si vous préférez le voilier, vous aimerez le prochain confinement au mouillage ou au port ? Et pourquoi ?

Bref, vous avez compris le sujet, êtres-vous plutôt à hâter votre départ pour ne pas être prisonnier à terre, où rejoingnez-vous le port rapidement afin de ne pas être bloqué au mouillage ?

A vous lire,

L'équipage
17 sept. 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
17 sept. 2020
8

Ca dépend du voilier je préfère ma maison et mon jardin que mon sangria en Bretagne.
Après sur un 50 pieds au mouillage aux Antilles ce se discute

17 sept. 202017 sept. 2020
2

salut
un peu anxiogène ton sujet !
pour le confinement en France je n'ai pas d'infos, je suppose que tu es confiné là ou tu te trouves lorsque débute le confinement puisque par définition tu n'as pas le droit de circuler, par contre si tu quittes la France avec ton voilier et si tu vas de pays en pays je ne peux te dire qu'une chose, tu n'as pas le choix, ils te confinent sur ton voilier avec surveillance rapprochée, drone police armée, bref tu obtiens le statut de terroriste, j'ai été confiné ainsi au mouillage (entre 14 et 18 jours) 3 fois en 3 mois dans 3 "paradis exotiques" différents, ce n'est pas vraiment rigolo même si certain disent que c'est mieux que d'être confiné dans un studio d'une banlieue parisienne. j'ai aussi été confiné à un ponton de quarantaine au port, dans l'absolu je préfère au mouillage, la gestapo ne vient pas te contrôler la nuit.
bref si tu prévois le risque d'être confiné quelque part je te conseille de prendre de la bouffe de la boisson des bouquins une connexion wifi et des équipiers avec qui tu t'entends bien, le tout pour 1 mois.
tu nous fais flipper là tu crois qu'ils vont recommencer ces conneries ?

17 sept. 2020
-1

Après avoir reçu les nouvelles des copains confinés un peu partout, ceux qui ont érré de ports en ports en n'étant acceptés nulle part (qui se sont tapés Panama-Aukland non stop car NZ), ceux qui ont galéré à 500 bateaux dans les baies, qui n'ont pu être ravitaillés que par des chariots déposés au bout du ponton, ceux qui ont abandonné leur bateau qu'ils n'arrivent pas à rejoindre... on a préféré jouer la sécurité et ne pas mettre à l'eau cette année et le jouer sécure. On a peut être eu tort et partir naviguer cet hiver était peut être une solution pour être tout seul loin, mais bon. Vu que ce fil va partir en vrille rapidement, je ne trouve pas que le voyage et la transmission potentielle du virus soit un acte civil actuellement.

17 sept. 2020
1

Je suis confiné dans mon jardin, à la campagne, entouré de hautes haies, d'arbres et de fleurs. Un vrai bonheur. Sûr que si j'étais dans un 2 pièces - en HLM - au rez de chaussée - je verrais les choses différemment. MM

17 sept. 2020
0

Impossible de répondre au soudage je vie en campagne entouré de dizaines d'hectares de près de bois etc donc je n'ai pas vécu de confinement

17 sept. 2020
0

J'adore le bateau, mais en période de confinement, je pense que là ou je suis le mieux, c'est à la campagne. J'ai jamais autant apprécié la maison familliale que pendant ce confinement. Pour moi le bateau, c'est quand tout va bien.

17 sept. 2020
9

de ED850 : "je ne trouve pas que le voyage et la transmission potentielle du virus soit un acte civil actuellement"

à part sur les croisières Costa ou Carnival je n'ai pas connaissance à ce jour d'un seul équipage arrivé dans un endroit quelconque et avoir été testé positif ! le seul virus détecté chez les navigateurs est le virus de la liberté, du coup on va dire que tous ceux qui naviguent sont sains de corps et d'esprit et que le danger réel c'est la terre.
putaingue t'as raison ce fil va partir en vrille, Surcouf1962, honte à toi.

17 sept. 2020
9

L'idéal : bateau dans le jardin, du matos pour peindre, vernir, bricoler...le catalogue SVB à portée de main et hop, un bateau neuf pour l'été prochain !

17 sept. 2020
1

Bonsoir,
Partis de Normandie le 1er janvier, nous avons attrapé le confinement au Portugal, en Algarve. A Vilamoura, marina 100% artificielle et sans charme mais la moins chère de la région parmi celles qui étaient accessibles. Avantage de cet espace, réserve à touristes désertée, nous y avons vécu un confinement léger à l’écart de tout contrôle pendant 2 mois.
A la fin du confinement, contrairement à nos projets, nous sommes entrés en Méditerranée, en route pour la Grèce. Nous étions partis pour plus loin, mais rester en Europe compte tenu des incertitudes actuelles et futures nous a semblé le meilleur moyen de vivre malgré tout en voyage dans les prochains mois.
Après quelques semaines en France pour motifs familiaux et amicaux, nous nous apprêtons à découvrir les charmes de la Grèce en voilier hors période estivale."Lusiades" est équipé pour le froid, alors.
Notre entourage a été plutôt surpris que nous ne rentrions pas en France pendant le confinement et que nous rejoignions maintenant le bateau.
Nous verrons…
Philippe

17 sept. 2020
-1

Tu veux signifier que sommes devenus Chinois ? Je commencerai par lacher une grosse caisse le temps de réfléchir.

17 sept. 2020
0

êtres-vous plutôt à hâter votre départ pour ne pas être prisonnier à terre, où rejoingnez-vous le port

Ben... disons qu'à la maison, je suis déjà au port, et le bateau est à 1/4 d'heure à pieds. Et en allant dans l'autre sens, j'ai des km² de garrigue et d'étangs à disposition sans personne pour m'emm...

Donc, si jamais ça doit revenir, cette déconfiture, je fais des réserves de canard gras et de lingots de Castelnaudary pour me faire du cassoulet bien douillettement à la maison, et j'irai péter un coup au bateau pour graisser les winchs, un coup dans les caillasses en crapahutant, pour perdre les kilos honteusement accumulés avec ces produits du terroir (forcément agréablement accompagnés de divers breuvages et autres douceurs pré et post cassoulet).

Parce que bon, c'est pas que ça soit forcément désagréable de pêcher le sar et de le cuisiner au riz après un ouzo et trois olives noires, mais au bout de 15 jour confiné et au même régime, tu risques le béri-béri, et surtout, surtout, la bouteille d'ouzo doit être terriblement légère !

17 sept. 202017 sept. 2020
1

Le premier (et j'espère le dernier) confinement, je l'ai passé quasiment intégralement sur Hisse-et-Ho (et sur leboncoin à regarder les bateaux).
S'il devait y en avoir un autre, à choisir, je préférerais le passer en mer...

18 sept. 2020
0

Si le premier confinement se fit au début du printemps , le prochain (si cela se confirmait) se serait peut être jusqu'à l'hiver, interdits de sortie de port, novembre en général pluvieux , j'ai connu il ya 20 ans la pluie, mon appartement en gros travaux , ce n'est pas agréable de vivre dans l'humidité froide meme sur un 38 pieds

19 sept. 2020
3

tu nous parles d'un probable nouveau confinement pour l'hiver avec interdiction de sortir du port et ça t'arrangerait parce que tu pourrais rester au chaud dans ta maison au lieu de moisir sur ton bateau, ça va pas muttix1 ! tu sais que ici il y a des gens qui naviguent toute l'année et pas mal qui vivent sur leur bateau et n'ont même plus de maison, enlève ça tout de suite tu vas te faire lyncher !

allez HéO c'est fini, trop de pessimistes, on est foutu, on ferme et on va se jeter à la mer !

19 sept. 2020
0

Quizas bonjour
Je ne suis pas pessimiste je répondais à cette question , hélas lors du confinement à Cannes il était interdit de sortir du port, ce qui devait être le cas aussi ailleurs je ne souhaite pas être reconfiné car à 85 ans, veuf, je vis seul mais heureusement j'ai des amis et on rigole

22 sept. 2020
0

Bonjour à tous,

Je réponds à quelques un, à la volée :

"un peu anxiogène ton sujet !
tu nous fais flipper là tu crois qu'ils vont recommencer ces conneries ?"
==> Anxiogène ? Je n'aime pas faire l'autruche et vous ?
==> Recommencer ? L'actualité vous le dira, mais... disons que jusqu'ici tout à bien fonctionné. L'autre étape sera la vaccination obligatoire non ?

"putaingue t'as raison ce fil va partir en vrille, Surcouf1962, honte à toi."
==> :-))) mdr oui je sais, mais il n'en tient qu'à vous de le faire évoluer correctement sans vous écharper ;-))

"...nous avons attrapé le confinement au Portugal, en Algarve..."
==> Haaa voilà un commentaire positif, ce que j'attendais par dizaine !

"...S'il devait y en avoir un autre, à choisir, je préférerais le passer en mer.."
==> Haaa super ! Et pourquoi, à part les yeux carrés ? Mais je crois déceler chez TDM2023, un TourDuMonde prévu pour 2023 ?!? Ha je comprends mieux !

"...ce n'est pas agréable de vivre dans l'humidité froide meme sur un 38 pieds"
==> Maintenant rien ne vous oblige à rester dans le Nord ! Sauf les képis, oui, je ne suis pas convaincu.

"...trop de pessimistes, on est foutu, on ferme..." Non personne ne veut être pessimiste, mais juste noter une certaine réalité. Maintenant, je comprends que d'être confiné à Cannes avec Ste Honora et son havre de paix à 2MN et ne pas pouvoir y aller, c'est plus que ragent.

Alors, comment dire, je m'attendais à ça, mais aussi, venant de marins passionnés comme vous tous, je pensais bien qu'une bonne poignée se positionnerait comme : "on prend un max d'affaires et on se taille ..." Mais non. A part 1 ou 2.
C'est peut-être que c'est pas un si bon choix que ça alors.

22 sept. 2020
0

soyons realiste les yeux ouverts on glisse petit à petit vers un confinement ,soit localité par localité ou generalisé plus ou moins important ..et les autorités nous y "preparent" par petites touches ...

donc prenons preparons nous , pour ma part j'ai encore du bois a coupé je fais faire affuté le chaine de ma tronçonneuse et je vais bien trouvé un ou deux meubles à faire .

on s'en sortira lorsque le vaccin sera generalisé c'est à dire dans 1 ou 2 ans

22 sept. 2020
0

Parce que tu ne sais pas affûter toi-même la chaîne de ta tronçonneuse ? Il est temps d'apprendre si tu veux survivre 😖

23 sept. 2020
1

Oulala Calypso, comment tu y vas avec ton vaccin ! Si t'en veux prends le mais stp ne proclames pas son caractère indispensable et libérateur comme une Vérité. Stop au syndrome de Stockholm 😁😁😁 Tu sais que les labos ont une clause pour ne pas engager leur responsabilité vis à vis d'effets secondaires...c'est rassurant !!!
Ainsi, mon -1 n'est pas un rejet de ta personne mais signifie que je ne suis pas d'accord avec tes affirmations, et que je ne partage pas ta foi dans le vaccin magique 😉😉

23 sept. 2020
6

Ayant la chance d'avoir une maison confortable, je préfère y être confiné plutôt que dans mon bateau pourtant lui aussi confortable.
Simplement parce que je suis gourmand et que c'est en France que je trouve le plus facilement ce qui me plaît pour cuisiner.
Plus sérieusement, être confiné dans un bateau en voyage avec l'incertitude des décisions locales de chaque pays ou région ne me tente pas du tout.
Les deux derniers mois passés en Norvège, où les gestes barrières sont parfaitement respectés par une population respectueuse des autres me tenterais pas mal pour un confinement éventuel mais le manque de lumière et la pluie pendant les 4 à 5 mois d'hiver sont trop pénibles à mon goût.
Alors retour à la maison et j'apprécie mon jardin.

23 sept. 2020
4

J'ai rencontré dernièrement des gens qui m'ont expliqués que là où ils étaient (dans un petit port en pleine nature), le confinement avait été l'une des meilleures experiences qu'ils puissent avoir... Et personnellement, cela ne m'a pas semblé absurde.

Les générations précédentes ont connus les déplacements à outrance (chose qui n'existait pas avant, où l'on ne sortait de son patelin que ceux qui avaient la "chance" de participer à une guerre quelconque)
Notre génération connait les télécommunications, et un réseau mondial d'échanges...

Ce serait bien que l'on apprenne à vivre autrement, c'est aussi ca, évoluer.

... Et cela ne remet pas en question la navigation, bien au contraire : on sait tous que la navigation certes nous déplace, mais si on la qualifie de "moyen de transport", alors c'est le pire de tous.
La navigation est une itinérance, et nous ne sommes pas à priori "forcés" de nous déplacer.

Ceux qui en souffrent, ce sont ceux qui considèrent le bateau comme une maison de vacance, inadaptée à une vie de longue durée : alors, là, oui, on ne peut pas rejoindre le bateau.
Mais sinon, pouvoir être confiné sur son bateau, là où on veut, est plutôt une chance je trouve.

Mais clairement, cela demande de faire évoluer notre mode de vie, pour revenir sur quelque chose de plus simple (pas forcément moins technologique, mais plus simple)

23 sept. 2020
2

Il y a un avant et un après COVID. Certains modes de vie ne pourront pas résister à ces bouleversements : être entassés en ville, dans les transports en commun, le travail au bureau en "open s'paice", les voyages à gogo, les croisières en cage à lapin, prendre l'avion comme on prend le bus etc. Le Covid est en train de condamner certaines activités (les paquebots) ou d'accélérer le déclin d'autres (l'avion qui avait déjà du plomb dans l'aile avec le flygskam). Ceux là, s'ils ne se réinventent pas, sont condamnées à court ou moyen terme.

On peut donc se poser la question pour la croisière au long cours, et cela mériterait peut-être un fil : quel avenir pour la croisière à voile, les TDM, et autre TDA ? Pourra-t-on encore tranquillement se balader de pays en pays, avec son petit yacht à XXX k€, tout cela dans un monde en pleine crise sociale, économique et environnementale? Sera-t-on toujours aussi bien accueillis à l'étranger dans un contexte sanitaire et sécuritaire de plus en plus compliqué? Personnellement, je crains que la croisière s'amuse de moins en moins.

On peut croire au vaccin et rêver que tout redeviendra comme avant. Je crois au contraire que vaccin ou pas, rien ne sera comme avant. Probablement pour le meilleur et pour le pire.

23 sept. 2020
1

J'ai bien survécu au premier, c'est à dire que je suis toujours marié et n'ai tué, ni battu mes enfants.

Il y a une grosse liste de travaux d'hiver sur le rafiot, à tout prendre j'irai un mois sur le chantier bosser moitié pro à distance, moitié bricolage.

23 sept. 2020
0

oui, le confinement a été pour nous et beaucoup de nos copains une parenthèse enchanté!
il faut dire que malgré les 35h, on bosse de plus en plus, avec des rythme de plus en plus cons, de plus en plus de transports et engénéral, on quitte la maison a 6h pour être de retour à 18h et enchainer à la maison sur les devoirs, les taches ménagères etc...
Bref, le temps manque cruellement alors pour une fois, avoir le temps était un régal!
et puis on a perdu tout espoire d'une retraite ou du moins d'une retraite en forme comme l'ont eu nos parents avec des départs en moyenne à 55/57ans. sans parler des évolutions, aujourd'hui, on ne progresse plus dans une entreprise, on recrute directement pour un poste et les nouvelles habitudes poussent à la mobilité et donc au mal être...

franchement, le seul poids du confinement était de voir tous ces citadins arriver dans mon village alors qu'on nous empêchait de nous dégourdir les jambes en forêt et sur la plage (pour info, dans mon village, on est bordé d'un côté par la plage et de l'autre la forêt et si on passe 100m de n'importe quelle maison, on est déjà soit dans la forêt, soit sur la plage et notre densité est de 13hab/km2).
Donc oui, ne pas pouvoir surfer ou aller faire du vélo etc... était vraiment lourd car on était devenu la cible, l'image médiatique et on avait 10 passages d'hélicos quotidiens et des flics en moto en f^oret pour essayer de gauler 10 surfeurs dans le mois pour faire plaisir aux citadins qui n'avaient pas le droit de venir à la plage avec les beaux jours.

mais bon, je signe dès demain pour un nouveau confinement, j'ai déjà les parpaings, le ciment et le sable, il faut juste que j'ai le temps de rentrer les poutres, les lambourdes, les tuiles et tout le reste.
mettez m'en 2 mois encore avant la saison des pluies! en plus, nous qui étions très protégés, avec la saison, on est maintenant rouge cramoisi, on va vachement moins attirer les citadins sans soleil dans une région touchée!

23 sept. 2020
4

Mon témoignage :
J'ai été confiné dans le sud-est de la France, sur mon voilier, au port.
Sur mon voilier :
- je n'ai pas d'eau chaude,
- les cuve d'eau douce me servent uniquement pour l'eau de cuisine et brossage de dents
- l'eau potable je la prends régulièrement dans plusieurs gourdes que je remplis avec l'eau du robinet au quai
- quelques mois plus tôt j'avais repensé le WC de sorte qu'il ne puisse plus jamais tomber en panne et uniquement en usage "navigation" : il s'agit d'un seau dans lequel je mets uniquement des copeaux de bois et excréments. En navigation je vide le tout au large. Au mouillage, j'attends d'être au large pour le vider. Au port, j'utilise les sanitaires publics. Durant le confinement j'ai été malade avec forte suspicion que ce soit le Covid19 (et impossible d'obtenir un dépistage), j'ai donc refusé d'utiliser les sanitaires publics du port.
- le carré intérieur n'est pas top confortable mais il n'est pas trop mal
- le carré extérieur est.... c'est uniquement un cockpit ouvert sur lequel j'ai posé (durant le confinement) un fauteuil pliable en toile uniquement en journée
- l'espace de vie intérieur c'est uniquement le carré : bien trop délicat d'être simultanément deux personnes à être debout
Nous avons passé le confinement à deux adultes (couple) dans le voilier.

Durant le confinement, nous pensions avoir droit comme tout le monde à un rayon de 1 Km de balade et 1h par jour. Nous nous faisions une raison que ce rayon d'1Km était un demi-cercle puisque nous ne pouvions pas sortir en mer (la gendarmerie maritime circulait régulièrement dans le port pour vérifier que personne ne bouge). Mais ..... Mais un jour nous sommes sortis du voilier, équipé de notre jolie autorisation individuelle entièrement manuscrite par nos soins, nous avons parcouru le ponton, nous sommes sortis sur le quai, et après avoir marché 25 mètres au-delà du ponton (25m mesurés par Google Earth) nous sommes tombés sur une troupe de policiers statiques. ils étaient juste pile à la sortie du port.
Ils nous ont interpelé, et sans fanfaronner nous avons anticipé en sortant de notre poche le joli papier que nous pensions qu'ils attendraient. Raté. Les premiers mots du policier ont été «Faites demi-tour, rentrez chez vous immédiatement».

Surpris, j'ai vraiment poliment répondu que c'est officiel que nous habitons sur le port et que nous venons de parcourir 25 mètres depuis le ponton et que nous sommes très largement à l'intérieur du droit des 1Km de rayon.

Sa réponse a été «Je sais, je vous ai vu. Les 1Km ne sont pas un droit mais une tolérance, et là nous vous ordonnons de rentrer immédiatement chez vous»

J'ai eu le temps de répondre «Mais je...» qu'il m'a interrompu pour me dire «sans discussion, c'est un ordre, si vous ne le faites pas immédiatement je vous verbalise». Le monsieur étant à colère et faisant autorité, j'ai évité le bras de fer et je suis immédiatement retourné à l'intérieur de mes quatre mètres carrés d'espace de vie avec la nauséabonde odeur de caca (8 jours sans être vidé... je l'ai vidé le lendemain).

J'ai TRES mal vécu ce moment avec le policier et juste après. TRES mal vécu de me sentir enfermé dans quatre mètres carrés au confort sommaire.

Hyper révolutionnaires (auto-dérision), nous avons bravé l'interdit en sortant les jours suivants : 1 heure maxi montre en main, et uniquement sur le port, et avec le stress de tomber sur des policiers (de préférence pas le même type que l'autre fois).
Chaque jour c'était notre "ronde" d'une heure, tels des prisonniers, pour se détendre les jambes.

Lorsque j'ai raconté (durant le confinement) ma situation à mon entourage, j'ai eu assez peu de compassion en retour. J'ai plutôt eu des grandes gueules à coups de "moi j'aurai fait ceci, moi je lui aurai dit d'aller se faire voir, moi je...». J'ai également eu des «Oh moi je me balade tranquille dans tout mon village à la campagne, au-delà des 1Km, et je fais aussi des balades en foret».
Moi.... j'alternais entre de longues heures sur mon fauteuil pliant toilé dans le cockpit et ma balade semi-autorisée d'une heure uniquement sur le port.

Je me suis juré que s'il y avait à nouveau un confinement (c'est la question de départ de ce topic), je ne referai pas un confinement dans les même circonstances.

Ceci étant, je sais ce que je ne referai pas, mais je ne sais pas précisément ce que je ferai. Je suppose (pas sûr) que j'aurai peut-être le temps d'avoir le choix (suis-je naïf?) : Soit je larguerai les amarres avant pour quitter les eaux françaises (pour aller où?) afin d'être à des mouillages peinards , soit je me casserai à la campagne pour être dans une grande maison familiale avec eau chaude et vrai WC et balades en foret.

Pour ce qui est de la gestion-anticipation "nourriture" et "préparation du voilier", j'ai un jugement positif envers moi-même de ce que j'ai fait juste avant le confinement.

23 sept. 2020
4

Un très bon souvenir du confinement. Nous avions entrepris un tour de l'Atlantique mon fils et moi et mon épouse et une amie nous ont rejoint en Guadeloupe pour trois semaines de croisière.
A part Marie Galante, nous n'avons rien visité d'autre.
A l'annonce du confinement nous sommes allés aux Saintes à Terre de Haut. Nous y avons été chassés immédiatement suite à un arrêté municipal. Nous nous sommes réfugiés au mouillage de Grand baie à Terre de Bas. Nous y avons passé 7 semaines en fait très agréable même si à 4 sur un Bongo 960 cela ressemblait plus à du camping rustique. Après quelques jours où nous n'étions pas très bien vus par certains locaux, nous avons été finalement très bien acceptés par les habitants. Ils faisaient beaucoup pour nous aider. On nous donnait des fruits, des repas locaux, on nous livrait les médicaments et ils nous approvisionnaient en eau et tout cela gratuitement. Nous faisions parti du décor.
Nous n'étions que 5 voiliers au mouillage et rapidement nous avons formé une petite communauté très sympathique. heureusement que nous étions au mouillage et pas coincés dans un port. Baignades, quelques balades sur l'île au motif de faire des courses ou d'aller au distributeur de billets à l'autre bout de l'île...
Le temps du confinement est passé relativement vite. Si s'était à refaire, alors dans les mêmes conditions.

24 sept. 2020
1

Ici en Martinique, je n'ai pas ressenti de problème lié au confinement. Le bateau est assez spacieux pour 2.
Peut-être aurais-je du demander une ordonnance de petites pastilles bleus? La vieillesse est le seul naufrage que je vive au quotidien.(je sais que je peux en commander sur le net, mais c'est de la...contrebande)
Merci à Volubilis pour ce compte rendu, si inhabituel...

24 sept. 2020
1

Enfin en retraite en mars, j'espérais bien partir 4à5 mois.Mais le confinement est arrivé. Dés qu'on a pu quitter le port on s'est "sauvé", la cambuse remplie.Juin et Juillet il n'y avait personne nul part, nous avons vraiment apprécié. A présent on attend de voir venir à la maison.Br

24 sept. 2020
1

@josselin,
les smarties sont en vente libre depuis longtemps,choisi ta couleur et youpala..!!!
je confirme pour moi également en martinique,je suis allé bosser sur le bateau presque tous les jours,finaliser tous les trucs que j’avais remis a plus tard...ormis naviguer,qui a ete dur,j’ai reussi a obtenir une autorisation pour vidanger eau noire a + de 3 miles des cotes.
la fameuse raison d’insalubrité du navire ...

24 sept. 2020
0

@Mitch.
Salut. Je comprend mieux pourquoi le pharmacien m'a regardé d'un air de dire:"il est vraiment con ce mec!" D'autant, que, sur ordonnance, ça m'a fait pioncer. Haha, pour un premier essai, j'ai eu droit à un regard de l'oeil gauche de ma douce, le pire. Bon, j'ai fait à manger et la vaisselle...

25 sept. 2020
1

Si on suis bien les conseils de Nicolas Bedos il n y aura pas de nouveau confinement
Bien sûr à nous les vieux il faut que les jeunes nous donnent un coup de main
S il vous plaît les jeunes ne nous mettez pas en quarantaine laissez nous vivre avec vous

26 sept. 2020
-3

Si reconfinement...Reunir d'urgence un maximum de personnes determinées à un endroit donné et attendre de pied ferme la volaille!
Ca commence à Marseille et c'est bien!

26 sept. 202026 sept. 2020
2

Je définirais bien à l'avance des projets bricolages et aurait le stock nécessaire pour les porter à bien. J'ai pu énormément avancer sur beaucoup de projets lors du premier confinement mais me suis parfois heurté à des soucis d'ordre technique, les magazins de bricolage etc étant fermés.

26 sept. 2020
-1

Ou alors immigrer en Suède pour fuir cette soumission collective...mais faudra apprendre a pisser assis!

26 sept. 2020
0

Il n'y aura pas de nouveau confinement ,aucun risque, la chasse vient d'ouvrir et ces gens influents n'accepteront jamais de se faire confiner ,d'ailleurs les lâchés de faisans ont déjà eu lieur, par contre , je fais d'ores et déjà très attention lorsque je vais me promener en campagne.

26 sept. 2020
1

j'ai effectivement vu ça cet après-midi dans mon coin, avec un panneau le long de la route "chasse en cours".
Eh oui, on élève des animaux pour permettre à une horde de débiles de les tuer pour faire mumuse; c'est grotesque et éthiquement condamnable.

26 sept. 2020
0

"ethiquement condamnable" desolé mais les chasseurs "debiles" sont utiles et bien plus respecteux de l'environnement que la tres grands majorités de ceux qui les juges ;je ne suis pas chasseur mais bien content qu'ils controlent le nombre de renards par chez moi pour eviter les maladies

26 sept. 2020
0

Moi, pour un nouveau confinement, j'ai prévu l'essentiel.
Je me suis fait avoir à Fakarava et ça m'a manqué plus que ma Germaine.... alors une fois mais pas deux....

26 sept. 2020
1

Nous ça a été confinement aux canaries, 2 cas importés, puis on s est échappés pour poursuivre le confinement en transat
Fin de confinement aux Antilles, personnes sur les plages, le paradis.
à refaire on ferait le même.

//hors sujet : faut arrêter de dire que les chasseurs respectent, de façon général, la nature. J aime les renards, les sangliers qui retourne le jardin, les chevreuils etc... Il n y a jamais trop d animaux,ils n ont juste plus assez de place depuis que l on régule leur environnement.