A quand les barrières de péages en mer ???

Hola !!

Il y a quelques jours, au cours d'une navigation entre les côtes du 83 et du 06, nous avions le vent et la mer dans le pif, aussi à la mi-journée j'ai décidé de rentrer dans la rade d'Agay avec deux motifs : jeter un oeil sur le moteur qui m'avait fait un "bruit bizarre", et profiter de ce stop pour restaurer l'équipage.

Je rentre donc dans ce mouillage que j'ai souvent pratiqué par le passé, et j'aperçois les bouées qui ont été installées, notamment sur babord proche de l'entrée. Je choisis de crocher la bouée la plus éloignée du rivage (un seul bateau au mouillage).
Je n'avais pas fini de tourner mon amarre qu'apparait un zodiac, sorti je ne sais d'ou, avec deux personnes à bord.
J'explique que je ne suis là que pour une demie heure, le temps de vérifier mon moteur.
En me faisant remarquer qu'il s'agit d'une faveur ils me répondent "c'est OK" et me donnent quand même une feuille indiquant les tarifs du mouillage.

Et c'est là que j'ai découvert un nouveau concept (pour moi) ... le mouillage flash !!
Pour moins de quatre heures, ils font payer 8 Euros !!
Et bien sûr, sous prétexte de préservation des fonds (mon oeil !!!) il est interdit de poser sa pioche en dehors du mouillage organisé.

29 minutes et 30 secondes plus tard, le zodiac réapparaissait, et les préposés me faisaient comprendre trés clairement, que soit je quittais le mouillage, soit je payais !!
Le fromage étant entamé, et le verre de vin qui va bien avec étant bu, nous avons quitté la rade.

Voilà donc un coin ou, avec regrets, je ne remettrai plus les pieds, ou plutôt la quille, mais, aprés plusieurs années d'absence sur l'eau, j'aimerai quand même savoir si ces pratiques sont répandues s'agissant d'arrêts de courte durée et surtout hors saison estivale.
Je ne peux m'empêcher de me demander jusqu'ou ira la cupidité de ceux qui considèrent les plaisanciers comme des vaches à lait, la mer et ses rivages uniquement comme source de revenus.

Bon vent à tous !!

L'équipage
11 mai 2011
11 mai 2011

En Med, il fait bon vivre et le climat est nettement meilleur.
Tellement doux que la période de la chasse aux pigeons dure presque toute l'année.
Dans notre grand nord du nord, il ne fait pour le moment que 20° - 22 ° mais l'eau reste froide.
On peut pas tout avoir.

11 mai 2011

Bonjour Bruno ! Hum... les pontons des îles du Grevelingenmeer, sans sanitaires, sans eau et sans électricité sont quand même payants...
Et boitacaca obligatoire.
D'accord, pour la nuit seulement, mais quand même !

11 mai 2011

tu mets un pavillon croate ou albanais et quand ils viennent tu fais celui qui ne comprends rien ou tu leur parles de sarajevo et que tu as gardé quelques ustensiles à bord et que si ils ontinuent à vouloir te raquetter tu vas t'en servir .
je sais ce n'est pas la solution , mais nous les nantis de la plaisance il faut participer au redressement de la grèce ,de l'espagne ,du portugal ,de l'itale et bientôt du nôtre .
alain

11 mai 2011

j'y suis passé le 23 avril pour une nuit, et à ma surprise les bouées étaient déjà en place .
Même pas eu le temps de choisir une bouée (le mouillage était TOTALEMENT désert) que le zodiac du préposé est arrivé de nulle part ....
On a "eu de la chance" c'était encore gratuit, car payant à partir du mois de mai ;-)
Ne pas oublier que dans beaucoup de coin de cette côte, la "pleine saison" ou plutôt la chasse au pigeon ouvre le 1er mai !!

Par contre il y a deux ans, au mois de juillet, nous avions mouillé sur ancre en fond de baie juste avant les premières rangées de bouées et n'avions pas eu de remarque de personne, malgré le passage incessant du zod, il me semblait bien que ce n'était pas (encore ?) interdit ?

11 mai 2011

Depuis longtemps en Med il n’y a plus de touristes ou de plaisanciers, il n’y a que des proies. Dommage je n’irai plus et resterai sur mes beaux souvenirs de jeunesse lointaine, lorsque j’avais le bonheur d’y vivre sans savoir que ça allait disparaître.
On peut espérer une régulation naturelle dans un futur lointain, lorsque les proies se seront vraiment aperçues qu’elles en sont et qu’elles détruisent par leur nombre ce qu’elles étaient venues chercher.

11 mai 2011

tu lui dit que tu as une avarie, que t'as pas une thune et qu'il aille se faire mettre.

11 mai 2011

c'est le problème depuis qu'il n'y a plus de marins, mais que des plaisanciers sur la mer, ils acceptent tout et payent sans arrêts.
du coup, leurs vols deviennent "textes de loi", et ils se mettent à y croire profond et l'on est tous obligé de payer pour pisser dans l'eau.
dis lui qu'il aille se torcher avec son papier et, si tout le monde fait pareil, il ne viendra plus emmerder le monde avec sa connerie.
le problème, c'est justement ceux qui acceptent de payer sans arrêts.

la préservation de l'environnement, c'est clair que c'est important. mais le fait de payer ne préserve rien du tout, mais alors vraiment rien du tout. ce n'est pas parce que tu leur file 50€ que la posidonie va repousser, c'est juste que certains vont pouvoir rouler en voiture de luxe et faire la teuf à 500€ le verre de champagne.

étant né au bord de mer et y habitant (on peut difficilement faire plus près) je vois que toutes leurs taxes n'inversent en rien la dégradation (qui est plus que réelle) du littoral/sublitorral.
il faudrait commencer à vraiment se poser des questions sur cette vaste arnaque de soi disant protection de la nature.
ils n'en n'ont rien à foutre de la nature dans la plupart des cas. par contre, ils aiment bien ton compte en banque !
mais le truc, ça n'est pas de partir, mais bien de rester sans leur lâcher un centime.
c'est un peu comme quand tu arrive au port parce que force 7, et qu'on te dit qu'il n'y a plus de place.
là, tu jette l'ancre au milieu du port et tu lui dit qu'il aille se faire mettre car tu ne ressort pas, tu as du monde avec toi (en plus), et tu ne vas pas les mettre en danger sous prétexte que monsieur n'a plus de place. il te garde jusqu'à la fin du bms et puis c'est tout.
d'un coup, il te trouve immédiatement une solution pour te garder.....mais pas au milieu. OOOOOOHHHHHH...bizarre !!??! il lui restait finalement quelques places !!!

11 mai 2011

c'est le problème depuis qu'il n'y a plus de marins, mais que des plaisanciers sur la mer, ils acceptent tout et payent sans arrêts.

dans ce fameux mouillage d'agay il n'y a pas de possidonies mais que de la caulerpa ,avant c'etait un de mes mouillage preferé (ma fille a appris a nager la )depuis que c'est payant je n'y met plus les pieds ,si je fais juste semblant de venir m'y amarrer et des que le zodiac arrive je dis que je ne peux pas payer et je vais mouiller plus loin hors des bouées de 300m (c'est encore autorisé mais ça les ennerve ) :mdr:

11 mai 2011

Dans le Morbihan, la SAGEMOR appelle ça les "tarifs escales journées entre 9h et 17h (toute l'année)".
Mais au moins, pour le prix, tu bénéficies d'un accès ponton + eau + électricité.
Grosso-modo 1/3 à 1/4 du prix de la nuitée haute saison (en fonction de la longueur).

11 mai 2011

tu payes la bouée...

donc tu repars avec

11 mai 2011

Vers octobre dernier, j'arrivais la bas exténué, juste pour dormir quelques heures et repartir. Je lache l'ancre, un peu à l'écart des bouées, quand quelques secondes plus tard, ce zodiac apparaît me demandant de m'accrocher à une bouée et payer. Quand tu vois le fond la bas, tu comprend qu'il n'y a plus de posidonie à sauver.
Je suis parti en face mouiller, apparemment c'était le seul endroit ou il voulait bien que je mette l'ancre, et pour cause, pas de fond !

11 mai 2011

Bien d'accord avec Keltaga, c'est détestable cette confiscation des mouillages. Mais bon, dans le Sud, il y en a bien qui payent pour occuper un bout de plage avec parasol, alors c'est surement très tentant de faire payer une bouée même pour 1 heure !!
Et ce n'est que la 1ère étape, si on regarde de l'autre coté de la Manche. Après avoir payé notre bouée de mouillage dans la rivière de Dartmouth, nous étions prêts à débarquer en annexe, le long d'un quai, qui bordait une route, pas privée du tout. Et là une vieille nous attendait sur son pliant, avec son carnet à souche pour nous faire payer 1 livre chacun ==> 6 livres soit environ 8 euros !
On a débarqué sur l'autre rive, "gratis", mais c'était il y a quelques années. Peut-être plus possible aujourd'hui ?

11 mai 2011

EN écho sur un site voisin :
Dans Corse Matin, La responsable de l'agence du tourisme en Corse, Vanina Pieri:
"nous réfléchissons à la généralisation d'une taxe sur les mouillages « sauvages », comme dans le Parc marin de Bonifacio avec l'Office de l'environnement"...
J'aime bien la dénomination "mouillages sauvages".
Ce genre de taxe va finir par se généraliser sur toutes la côte méditerranéenne au détriment de ces sales pollueurs de plaisanciers!

11 mai 201111 mai 2011

Ca devient vraiment impossible !
Le problème est-il le même ailleurs en Med ? ( Grèce, Italie, Croatie, Espagnes, iles...)

Est-ce qu'il n'y aurait pas moyen de faire du chantage, du style: 'Ou c'est gratos et je vais bouffer dans le resto près de la plage, ou je me casse et rien pour le commerce local ?' Tant qu'à payer 50€, je préfère manger et ça les 'éduquerait' peut-être un peu...

PS: on devrait demander à rendre l'ancre non obligatoire puisqu'elle est inutile ;-)

11 mai 2011

Le mieux est de ne pas payé et d'attendre les conséquences juridiques, cad être d'accord avec tous ce qu'on vous dit et ne pas lacher un bifton, rappel, il n'ont pas le droit de toucher à vos amarres.

11 mai 2011

Il doit être possible, avant tout règlement de demander à avoir une facture imprimée en bonne et due forme (avec entête, N° de Sirep etc) et seulement alors régler par carte de crédit. C'est bien ce que donnent les capitaineries.

11 mai 2011

Tout à fait d'accord avec Koala-5 ! Quand il n'y a aucun justificatif, qu'est-ce qui prouve qu'il ne s'agit pas d'un racket ? Payer en liquide sans facture à entête officielle aboutit 9 fois sur 10 à un racket, au détriment du plaisancier et du port. Payez en CB et exigez une facture officielle.

11 mai 2011

Bonne idée, l'excès de zèle fonctionne toujours avec ces gens là.

11 mai 2011

Bonjour,
Je me pose la question suivante : les plaisanciers sont-ils prêts à engager une action quelconque ? Une pétition circule contre la pollution par les hydrocarbures dans le port de sète. Cela aurait dû soulever une armée de constestataires pour la signer, c'est pas le cas. Les plaisanciers sont bien des vaches à lait et de plus, ils aiment se faire traire. Notre taxe de navigation a permis l'achat du littoral qui nous est interdit maintenent, je me pose la question de mettre en route une pétition contre les bouées payantes, car il y a marre que des petits roîtelets de la bay d'Agay ou de Corse et d'ailleurs fassent du fric sur notre dos en utilisant la mer qui est notre patrimoine à tous.
:oups: :lavache: :whaou: :heu: :tesur: :pouce:

11 mai 2011

Au sud de l'Angleterre sur la Beaulieu River, nous avons payé, il y a 3 ans, 5 livres pour nous être amarré à un ponton pendant env 1 h 30 à 2 h environ pour déjeuner.
Impossible de mouiller dans la rivière.
Chez les British, ce racket est la règle.
Vive les pratiques des anglo-saxons et leur modèle très libéral.
:non: :non:

11 mai 2011

Hola !!

Si quelqu'un lance une pétition internautique contre ces pratiques, il est évident qu'il y aura au moins une signature :o))
D'autant que la suite de mon programme va me conduire en Corse !!

Y aura-t-il, sur le forum, un juriste qui pourrait nous dire si le domaine maritime, peut être soumis à une règlementation prise par un aparatchik local.
L'autorité de police et donc les compétences d'un élu, quelles que soient ses motivations (même si je n'ai pas de doutes sur le sujet) ne s'arrêtent-elles pas à "quelques" mètres de la mer (exemple des plages privées ou du chemin du littoral).

Bon vent à tous !!

12 mai 2011

Hola Gregori !

Je commence à me documenter, et je peux t'affirmer que ce que les pandores t'ont dit est faux !!

Le domaine maritime commence à la limite "eau-terre", au delà, les municipalités ne peuvent intervenir que sur délégations d'occupations temporaires, et celà n'a rien à voir avec la limite des engins de plage fixée à 300m.

Bon vent à toi.

11 mai 2011

L'année dernières les gendarmes m'ont expliqué que jusque à 300 mètres cela relève de la municipalité .
Peut on en conclure que au delà, on est libre ????? bon en med à 300m ça limite quand même pas mal les possibilités à moins d'avoir un paquet de chaîne ....
En tout cas la question mérite sans doute un éclaircissement .

bonjour
la Beaulieu River est un cas particulier : c'est une rivière privée.
Mais sur la Salcombe river, publique, il faut aussi payer une taxe pour "utiliser" la rivière si on passe la nuit en amont. 2 livres à la fin des années 70 pour un 8 mètres

Hubert, de Cherbourg

14 mai 201114 mai 2011

Et les Scilly où tu as une ligne imaginaire (ou virtuelle), en deça, tu payes, au delà, c'est gratuit.
Tous les Frenchies sont "collés" du bon côté de le ligne...

RV

11 mai 2011

Je ne suis pas contre payer pour un service ou la sécurité d'un mouillage ou même pour préserver les fonds (si si)... mais l'histoire comptée là tient bien du racket organisé.

Bien d'accord pour une pétition et tant qu'à faire partie d'un "groupement" de plaisanciers (je mets les guillemets suite aux différentes discussions sur ce qu'est hisse et ho...), pourquoi pas une pétition bien tournée en page d'accueil.
Mare en effet d'être systématiquement stigmatisés comme profiteur/nantis qui z'ont qu'à payer et être encore content qu'on les acceptent, (ces pollueurs...).

:non:

11 mai 2011

Hola Eurus,

Je te confirme, à la virgule prés, la véracité de la relation de mon mouillage en rade d'Agay, le mercredi 4 Mai entre 13h et 13h30.

Bon vent à toi !

12 mai 2011

8 euro pour deux aller-retours à deux sur un zodiac,pas bien rentable pour le port... :policier:

12 mai 201112 mai 2011

Bonjour,
Il me semble que les autorités compétentes sur le domaine maritime sont : la gendarmerie maritime et les douanes. Pour ce qui est des bouées payantes, s'ils ont eu l'autorisation de l'état, elle deviennent légales. Notre échange sur le type de facture avec le n° siret, la distance du continant ou la couleur de l'eau, voire la température etc... à savoir ci c'est rentable pour le port ou pas, c'est pas notre problème, il me semble que la question est de savoir si on doit continuer à se faire plumer ou pas et de restreindre notre espace de liberté. Il ne manque plus qu'une loi qui interdirait toute navigation à toute embarcation de moins de 50 pieds équipé d'un moteur de 300 cv au mini avec l'âge du capt-propriétaire de moins de 62 ans. Que pensent les soixantuitards ? si on remettait en route nos 20 Ans ?

12 mai 201112 mai 2011

Bonjour a tous,
Je ne pense pas qu’une pétition puisse servir a grand-chose, a part être reprise au bénéfice des stars du nautisme, qui sont supposées représenter les plaisancier auprès de l’administration, D’autant plus que durant la bonne saison, le nombre augmente et devient majoritaire, par ceux qui ne se sentent pas vraiment concernés. Mais une association ou mouvement de plaisanciers pour le retour au mouillages gratuits et raisonnés, me semble plus impactante. On ne peut qu'imaginer l’augmentation de ses adhérents au fur et a mesures des abus, et donc un refus de plus en plus systématique et en masse de payer par tous, avec en prime un petit autocollant d'insatisfaction sur la bouée tel que sur la boite au lettre contre les pubs.

Quand on aime, on a toujours 20 ans.

12 mai 2011

Les pétitions ne fâchent personne. Elles sont devenues une sorte de forme dévoyée du combat politique et citoyen.
En revanche il serait en effet intéressant d'avoir l'avis d'un juriste sur ces pratiques omniprésentes et, le cas échéant, quelques arguments à faire valoir quand on est confronté au problème.

12 mai 2011

Méthode Rainbow warrior...

Leur payer le minimum,
Se mettre à l'eau avec un recycleur, du petit cable,
leur installer la salade au bout de l'helice relier à un hamecon bien aiguisé planté à la proue...
S'installer pour l'apéro et une bonne rigolade en perspective.

12 mai 2011

Hola !!

Etant têtu et de mauvaise humeur (pardon d'être du pays basque, et de battre les bretons sur ce terrain), je continue à chercher des éléments concernant ce mouillage de la rade d'Agay.

J'ai trouvé l'arrêté interpréfectoral qui institue et régit la DELEGATION D'OCCUPATION TEMPORAIRE. C'est à cet arrêté que se réfère le document remis par l'office du tourisme aux plaisanciers mouillant à cet endroit, pour justifier le paiement d'une "redevance" de mouillage.

Une anomalie est déjà flagrante :
- je suis passé en rade d'Agay le 4 Mai 2011,
- l'arrêté précise que le mouillage sera payant du 1er Juin au 30 Septembre (article 1er de l'arrêté)
- le texte auquel se réfère le dépliant de l'OT justifiant le paiement étant le seul cité, j'en déduis qu'à la date du 4 Mai la réclamation d'une quelconque taxe de mouillage était ABUSIVE.
- certains autres détails de l'arrêté méritent d'être appronfondis, notamment en ce qui concerne les obligations du délégataire (Mairie), de l'information des plaisanciers et du personnel chargé de l'application du règlement du mouillage

De plus, jusqu'à preuve du contraire, les lois régissant la navigation s'imposent là comme ailleurs, et en cas de péril, pour le navire ou son équipage, le mouillage ou l'amarrage sans contrepartie onéreuse ne peuvent être réfusés. C'est au capitaine du navire, et à lui seul, qu'appartient cette capacité de juger de l'état de péril.

D'autre part, pour être informé sur les mouillages que vous pratiquez et qui sont payants, ils doivent TOUS faire l'objet d'un arrêté de DELEGATION d'OCCUPATION TEMPORAIRE (D.O.T).

A cet arrêté sont obligatoirement joints les cartes du plan d'eau, ainsi que la délimitation des zones de mouillages "règlementés".

Dans le cas de la rade d'Agay, en consultant les plans in fine de l'arrêté, vous remarquerez qu'il existe trois zones :
- le mouillage réglementé
- le mouillage interdit
- le "reste", ou par définition ce qui n'est pas interdit est autorisé (dans ce cas précis il reste de la place y compris en bordure immédiate des zones réglementées).

Le lien avec ce document :

www.premar-mediterranee.gouv.fr[...]pdf.pdf
( je re-précise qu'il ne peut s'appliquer qu'au mouillage d'Agay)

Si la question vous intéresse, pour un mouillage précis, il vous "suffit" donc de connaître les références de l'arrêté accordant cette D.O.T pour "votre" mouillage et vous trouverez les mêmes infos avec les cartes.
Seul cet arrêté, ou un autre arrêté interpréfectoral ultérieur, peut s'appliquer, au delà de toutes autres décisions, notamment municipales.
Sur simple appel téléphonique, la mairie du lieu de mouillage DOIT vous communiquer les références de l'arrêté de D.O.T.

Je continue à fouiller la question, en recherchant notamment la jurisprudence, car je ne doute pas qu'il y ait déjà eu des procédures pour non paiement ou refus de paiement.

Bon vent à tous !!

12 mai 2011

bravo !
Commençons par emmerder toutes les mairies du littoral par nos coups de fils !
réclamons tous les références des fameuses DOT et réclamons des renseignements histoire de monopoliser le personnel de mairie.

13 mai 201113 mai 2011

Super
On devrait même se faire un petit pdf avec 'Le manuel du parfait emmerdeur' ou comment, avec le sourire, demander gentiment tout les documents qu'il faut 'au Zodiac de perception' .
Nul n'est censé ignorer la loi, y compris ceux qui l'appliquent.

Ps: intéressant le document. On y voit bien que le zone de mouillage organisée ne va pas jusqu'au milieu de la Baie et que l'autorisation peut être retirée à la mairie si elle ne respecte pas ses engagements. Il y a moyen de faire des menaces qui portent en cas de réclamation de règlement hors période...

13 mai 2011

Hola !!

Content de voir que mes ressentiments ne sont pas isolés.
Je suis persuadé qu'une démarche individuelle, à titre "d'emmerdeurs emmerdés" serait plus efficace (même si je reste réaliste) qu'une énième péitition informatique qui ne ferait pas bouger un poil de la c... gauche d'une des personnes concernées.

Mais imaginez ... juste pour la rade d'Agay, tous les jours, trois ou quatre bateaux, qui sans aucune concertation préalable, se présenteraient au mouillage et appliqueraient tout simplement leurs droits.
- oui, je veux payer, mais je veux connaître les termes exact de cet arrêté pris sur le domaine maritime
- oui, je veux payer, mais je veux que les services prévus en contre-partie soient effectifs (affichage informatif, cuve eaux noires, recueil déchets bi-journaliers, sanitaires...)
- oui, je veux payer, mais je veux connaître la qualité et la compétence de celui qui me fait payer
- non, je ne paie pas, je suis en péril, je dois m'amarrer temporairement d'urgence pour la sauvegarde du bateau et/ou de mes équipiers
- non, vous ne monterez pas à bord pour constater ce péril, je suis le seul à pouvoir juger de la situation à bord de mon bateau,
- non, je ne veux pas payer, je vais mouiller quelques mètres plus loin, en zone autorisée en vertu de ce même arrêté

Si ce type de démarche citoyenne se multipliait, dans ce mouillage et les autres du même type, celà se saura trés vite, tant dans le milieu des plaisanciers dont certains adopteront la même attitude, que dans les milieux administratifs locaux ou régionaux qui alors pourraient se dire que les moutons marins n'ont plus envie de se faire tondre sans mot dire.

Perso, je sais que mes navs estivales vont me conduire vers d'autres mouillages de ce type notamment en Corse. Je vais faire le nécessaire pour obtenir, comme pour la rade d'Agay, les infos sur la règlementation de ces endroits et bien lire les arrêtés qui les ont institués, les imprimer et les emporter. Je suis certain que des "libertés" ont été prises avec les dispositions originelles, et c'est là que nous devons mettre notre doigt ... pardon, notre étrave !

Bon vent à tous !!

13 mai 201113 mai 2011

je ne suis pas certain qu'il faille emmerder les mairies du littoral, elles ne regardent que la pression de leurs propres habitants. Comme le dit Patxi, réclamer le contenu de l'arrêté sur la zone et les dates et aller plus loin, il m'étonne qu'il aient les moyens d'étendre les bouées à l'infini. Ensuite tenter d'avoir les comptes de la commune pour influencer quelques élus (car je doute que la rentabilité soit au rdv ) sur le fait que l'argent de leurs contribuables est dépensé de mauvaise manière et peut être dans l'intention de "nuire"

13 mai 2011

Peut-être, mais tu notera que réclamer un droit en mai alors que ça n'est autorisé qu'à partir de début juin n'est pas très légal, il me semble, non ?

13 mai 2011

Sur cet aspect, tu as bien entendu raison, je parlais pus généralement de la prolifération des bouées, lequelles sont d'ailleurs de moins en moins occupées à cause du prix

13 mai 201113 mai 2011

On est bien d'accord sur le fait que ça doit coûter beaucoup plus chez à la commune que cela lui rapporte. C'est donc une hérésie.

13 mai 2011

bonjour,
En matière de droit, c'est celui qui conteste qui doit démontrer que c'est l'autre partie qui a tord. C'est pas à l'employé avec son zodiac à vous remettre le dossier pour que vous puissiez en faire l'étude (bonjour les vacances).

Partir avec la bouée = destruction de bien public.

Effectivement partir sans payer est la seule solution, une action en justice ne couvrirait pas les frais de leur avocat. Quoiqu'en matière de droit public, le ratio frais/dépenses n'est pas toujours fait. J'ai encore en mémoire un hôpital qui m'a envoyé l'huissier pour : 0,02 centimes. Par contre s'il font intervenir la police maritime, la note risque d'étre salée.
:oups: :oups: :policier: :policier: :non: :non:

13 mai 2011

Hola Roland,

Je suis d'accord avec toi, celui qui conteste doit savoir pourquoi il conteste, et c'est pour celà que je dis qu'avant de me rendre dans ces endroits je vais rechercher les arrêtés de DOT qui s'y appliquent sachant que chaque endroit aura des obligations et des droits distincts. Celà me permettra également d'avoir les cartes des plans d'eau concernés.
Mais si je constate une anomalie (type de celle relevée concernant les dates d'autorisation de redevances pour Agay), je ne lâcherai pas le morceau ni le mouillage !

Pour mémoire, même si c'est utopique, ces personnes (élus, administratifs...) sont censés intervenir au profit du public, donc de toi et moi, et pour le bien public, dans le respect des lois et règlements.

Dans les dispositions actuelles, face à un juge, à condition que ton argumentation tienne la route, je ne suis pas persuadé que le plus "gros" l'emporterait !!

Bon vent à toi.

13 mai 2011

Je reviens sur mon post précédent.
Est-ce légal de dire:

[i]- Oui je veux payer, mais je n'ai qu'une carte de crédit !
- Oui je veux payer mais je veux une facture officielle (imprimée) et pas un bout de papier gribouillé sur un vague carnet à souche.[/i]

Peuvent-ils exiger un règlement en liquide ou en chèque et nous expulser si on refuse ?

13 mai 201113 mai 2011

Pour info :
www.economie.gouv.fr[...]b25.htm

Le seul moyen de paiement qui ne peut pas être refusé par le commerçant est le paiement en liquide.

Et c'est au client d'avoir la somme exacte.

13 mai 2011

Pour tout paiement, il doit être proposé au moins 2 formes de paiement. Donc, le type dans sa barcasse, il peut te proposer liquide ou chèque par ex. Notre taxe de navigation devrait servir à l'installation de bouées d'amarrage gratuites. Interpellons nos élus régionaux pour qu'ils posent la question à l'assemblée des incohérences relevées.

13 mai 2011

Je n'en suis pas sûr. Une source ?

Et pour le paiement en liquide, c'est au client d'avoir la somme exacte, et avec au maximum 50 pièces métalliques (pas de limite en billets). Le commerçant peut refuser un paiement de 8€ en 800 pièces de 1 centime.

13 mai 2011

il n' ya pas qu'en mediteranne que c'est comme ça.

tu va au port du havre, tu n'est pas encore ammarer qu'il te tende deja la note. ça m'est arriver plusieur fois.

maintenant je n'y vais plus, ou plus au ponton visiteur

13 mai 2011

Je fréquente régulièrement Le Havre et je n'ai jamais reçu de visite au ponton visiteurs pour payer immédiatement.
Il m'arrive de passer au bureau plusieurs heures après mon arrivée au ponton juste en dessous de la capitainerie.
Lorsque j'y arrive pour déjeuner et repartir dans l'après midi, je ne vois personne non plus. La première fois, je me suis signalé au bureau en indiquant la nature de cette brève escale et il me fut indiqué que je ne devais rien. Depuis, dans ce cas, je ne vais même plus au bureau et je n'ai pas fait l'objet de poursuites!

13 mai 2011

alors ça a surement changer. t'en meux.

bonne nouvelle

13 mai 2011

Perso,je n'ai pas envie de bataillier avec des cons quand je navigue.
Je ne vois que deux solutions:
- Couper les chaines des bouées (on a tous un coupe-boulon à bord)
- ou quitter ce pays de racket permament.

Vu que le racket permanent a malheureusement tendance à s'étendre, je serais partisan de la première solution.

13 mai 2011

Pour info
www.ville-saintraphael.fr[...]dex.php
Là ou il faut faire suivre notre fil.

dejs@ville-saintraphael.fr
pour moi c'est fait , il suffit de saturer leur boite et de plus on peut aussi saturé celle du port
ancreavis@ville-saintraphael.fr

C'est fait aussi
A nous de leur saturé leur boite et les "emmer..." un max

13 mai 2011

Hola !!

Voici une copie du courriel que je viens d'adresser au port de St Raphael.
Si j'obtiens une réponse, je la publierais ici.
Bon vent à tous !!

.../...

Monsieur,
Madame,

Le mercredi 4 Mai 2011, vers 13h, je suis rentré au mouillage de la rade d'Agay, suite à un probable problème mécanique.
Dés la prise d'une des bouées extérieures situées à tribord de la passe d'accés, j'ai été abordé par un zodiac à bord duquel se trouvaient deux personnes qui m'ont demandé de m'acquitter d'une redevance de 8 Euros au titre de ce vous appellez le "mouillage flash".
Suite à cette interpellation, je ne suis resté qu'un bref moment dans ce mouillage et j'ai repris la mer, trouvant purement scandaleux de faire payer une redevance pour un mouillage prévu d'une durée aussi brève.

L'objet de mon courriel concerne la validité du recueil de cette redevance à cette date.

En effet, aprés lecture de l'arrêté interpréfectoral attribuant à la ville de Saint Raphael, un "droit d'occupation temporaire" d'une partie de la rade d'Agay, il est clairement dit, dans l'article premier de cet arrêté que la redevance pour le mouillage ne sera perçue qu'entre le 1er Juin et 30 Septembre.
POURQUOI M'A-T-ON RECLAME CETTE REDEVANCE DE MOUILLAGE LE 4 MAI ?

Je n'ose penser que les employés municipaux en charge du mouillage de la rade d'Agay puisse s'affranchir de vos directives et agir de leur propre initiative en dehors des périodes règlementairement prévues.
Je précise que refusant l'idée de devoir payer pour mettre mon bateau en sécurité, j'ai été contraint, pour éviter un quelconque incident avec vos collecteurs, de reprendre la mer et de me réfugier dans un autre port pour procéder aux contrôles que nécessitait mon bateau.
Vous remerciant pour votre réponse,
Salutations distinguées

13 mai 2011

Tu devrais envoyer une copie de ce courrier à la Préfecture Maritime, qui est l'autorité décisionnaire et qui est censée s'assurer du respect de sa propre réglementation.

13 mai 2011

Bonjour
et la FIN , qu'en pense -t-elle de tout ça?
En Bretagne nord aussi, il fut un temps où on devait payer même sur ancre à l'Aberwrac'h. je ne sais pas si c'est toujours d'actualité surtout depuis le nouveau port?
Cdt

14 mai 2011

A Sauzon,meme si on va mouiller et échouer aprés la zone des bouéés visiteurs de la zone déchouage(il y a aussi des bouéés "extèrieures ou les bateaux restent à flot)...une taxe est perçue....

13 mai 2011

En 2009, j'ai également été racketté dans la rade d'Agay; Comme il n'y avait aucune contrepartie, je suis allé avitailler à Port Fréjus.
Parlons enfin de bonnes pratiques : j'ai plusieurs fois eu l'occasion d'avitailler à Cassis GRATUITEMENT, eau et électricité pendant 3 heures : chapeau !

13 mai 2011

Pour Calvi l'AOT d'exploitation de la zone de mouillage sur bouées date du 11 juin 1996 avec une validité de 15 ans(www.premar-mediterranee.gouv.fr[...]207.pdf ).
Affaire à suivre, en cas de cafouillage administratif le mouillage redeviendra peut-être libre...temporairement hélas!

13 mai 2011

Bonjour Vinc

L'opposé au port de Boulogne à la belle saison il y a une petite equipe qui d'aide à
amarrer et un Super acceuille.

Le Moko

14 mai 2011

Idem à Fécamp et à Dieppe!
La Manche serait-elle plus accueillante?
Et chez nos voisins belges, à la marina des Forces Aériennes à Nieuwpoort, les membres du club doivent aider à l'amarrage des bateaux visiteurs. Panneaux affichés un peu partout dans la marina!

13 mai 2011

rentabilité bien sur!
Relisez l'arrété pour la rade d'agay et vous constaterez que le nombre de bouées réservées aux locaux n'est pas négligeable. Je pense qu'elles sont déja payées par cette taxe.
Donc pas forcément rentable pour tous mais retour sur "investissement" immédiat pour l'équipement.

Je pense qu'il faudrait insister sur le fait que ces bouées payantes font fuir de nombreux bateaux ailleurs, qui donc ne dépenseront pas leur argent dans les commerces de la ville, pour avitailler, pour acheter son pain, pour se faire un restau... Y a pas une association de petits commerçants à informer sur place ?

Sinon en fin de compte, reste-t-il des zones où vous avez le droit de jeter l'ancre sans payer dans cette baie ? Car si oui, suffit de boycotter leurs bouées.

C'est marrant, je ne peux m'empêcher de faire un parallèle : comme sur terre, la mer (pour ces gens-là) c'est un vaste parking où il faut payer pour se garer, manque juste l'horodateur sur les bouées...

14 mai 2011

La réponse des gestionnaires de Rade d'Agay.

Suite à mon courriel de demandes d'explications voici la réponse reçue.

.../...

Monsieur,
Suite à votre courriel, nous vous informons que le droit d’occupation temporaire attribuer à la régie des ports raphaëloise est du 1 mai au 30 septembre 2011. Les mises à jour de documents sur internet malheureusement ne suivent pas l’évolution du temps.
Pour exemple le guide marine 2011 de cette année qui nous a encore annoncé avec les dates du 1 juin au 30 septembre !!!
Pourtant cela fait deux années de suite qu’on leur adresse un courrier et un courrier pour tenir compte des changements de date.
Pour la panne de votre bateau du 4 mai.
Vous êtes venu sur notre mouillage dans les périodes d’exploitation, donc le placeur est naturellement venu vous proposez les services que nous offrons.
Habituellement pour un bateau qui a une avarie, ce qui nous arrive assez régulièrement, nous venons en aide aux plaisanciers, nous sécurisons les personnes si nécessaire, et nous plaçons gracieusement le bateau sur notre dispositif pour la journée.
Par contre à l’inverse beaucoup de plaisanciers viennent s’amarrer sur nos bouées et ont toujours un problème avec leur bateau, et prennent le temps de déjeuner !!!
Nous nous devons de rester vigilant, et je pense que les placeurs sont repassés vous voir plus pour savoir si vous vous en sortiez avec votre panne, entre panne d’essence, batterie à plat, Coupe circuit qui c’est débranché, nous avons avec les années d’expériences un peu l’habitude des types de panne.
Merci de votre courriel, nous allons prendre les dispositions nécessaires pour que la préfecture maritime mettre à jour sa base d’arrêté concernant notre mouillage
A l’occasion si vous repassez sur le secteur, nous serions heureux de vous accueillir sur notre mouillage écologique et de vous en montrez le fonctionnement
Salutations distinguées
L’équipe du mouillage organisé

.../...

Je trouve les termes de ces explications un peu "légers" :
- "ils" reconnaissent avoir fixé les dates de perception du 1er Mai au 30 Septembre, mais sans préciser la nature et les références de l'acte administratif modifiant l'arrêté cité (seul un arrêté interpréfectoral peut modifier l'arrêté de D.O.T),
- "ils" s'arrogent la compétence afin de juger de l'opportunité pour un bateau de devoir relâcher pour un quelconque problème,
- "ils" s'octroient le droit de juger de ce qu'il est permis de faire à bord durant cet amarrage,

Inutile de préciser que cette réponse m'apparait totalement insatisfaisante et insuffisante, je vais donc passer à l'étape suivante en saisissant les autorités de tutelles compétentes (administratives et judiciaires)

Bon vent à tous !!

14 mai 2011

Je n'ai pas du tout la même lecture que toi. J'ai trouvé leur mail fort courtois et je souscris à leurs explications et à leurs craintes d'abus, malheureusement fort courants.

RV

14 mai 2011

Hola Captainherve ... !!

Je ne parle pas de la forme de la réponse, que je trouvé également courtoise, ni de leur argumentation qui par définition est subjective.

Mon propos est de me limiter aux bases légales et/ou règlementaires autorisant de telles pratiques.
Il se touve qu'en l'espèce, les faits et les justifications apportées confirment mon sentiment s'agissant du caractère abusif de la perception d'une redevance réclamée à la date du 4 Mai, soit avant la date fixée par arrêté, c'est à dire le 1er Juin (ceci n'ayant strictement rien à voir avec le pourquoi et le comment du mouillage).

Il y a certaine pratiques, comme disait Brassens, " que ma mère m'a défendu de nommer ici" ... qui même faites poliment, avec le sourire et éventuellement une crème quelconque je n'apprécie pas du tout ...
A chacun ses pratiques :o))

Bon vent à toi !!

14 mai 2011

Ils ont eu la courtoisie de répondre en effet, ce qui est louable. Il est possible que celui qui a répondu n'a pas décidé du fonctionnement de ce mouillage, il applique la règle et en subit les conséquences à sa manière.

Ce qui est frustrant en revanche, c'est que certaines côtes sont tellement encombrées de bouées payantes que la seule alternative pour s'arrêter et passer la nuit serait de partir au large, balancer une ancre flottante et s'arranger avec la houle.

14 mai 2011

Bonjour,

Il est une formule de pur marketing employée par les vendeurs d'abonnements téléphoniques ou de voitures qui m'exaspère, c'est les offres ...que nous payons, naturellement :
Ces gestionnaires s'assimilent d'eux-mêmes à cette pratique détestable.
je cite l'équipe du mouillage organisé: "donc le placeur est naturellement venu vous proposez les services que nous offrons".
La vraie phrase est : LE PLACEUR EST VENU ENCAISSER LE MONTANT DES SERVICES IMPOSES QUE NOUS VENDONS.
Je ne vois pas ce qu'"offrir" vient faire ici.

Cela trahit bien l'esprit mercantile de ces pseudos écologistes.

Commentaire: aucune discussion n'est possible, pas d'alternative, nous nous sommes approprié ce domaine maritime "vous êtes venu sur NOTRE mouillage", si tu n'es pas content...casses toi pauv'e ...!

Alexandre

14 mai 201114 mai 2011

salut,

je trouve bien le fait que vous essayez de faire les choses proprement et en rêgle.
(les lettres et tout et tout...)
mais malheureusement, les personnes en face jouent le jeu elles aussi.
le truc est de ne pas rentrer dans leur jeu, vu que c'est bien de leur jeu qu'il s'agit.
et on est toujours perdant quand on rentre dans le jeu dont les rêgles sont déjà définies depuis longtemps...et par quelqu'un d'autre.

vous voulez préserver la nature quand vous mouillez ?
très bien, concernant le mouillage, il suffit de jeter l'ancre sur des endroits dénué de végétation (et évitez de faire caca si il y a trop de concentration).
le fait de donner de la thune ne permet que de se sentir "citoyen" et de se faire une bonne conscience.
vous voulez mouiller dans cette crique ? cherchez l'endroit ou l'ancre ne va pas ratisser.
ça à l'air de glisser ? empennelez en une deuxième pour éviter ça.
c'est mal posé ?
recommencez l'opération.
il n'y a pas d'endroit où poser l'ancre sans labourer ?
forcez vous à changer de coin.

la nature n'est pas concernée par le chèque que vous allez faire à qui que ce soit, elle n'y trouve aucun intérêt !

on vous demande de payer pour mouiller afin de protéger l'environnement ?
soit vous acceptez pour le confort uniquement, soit vous gambergez un peu au niveau de la préservation et, du coup, vous vous sentez obligé de les envoyez se faire mettre.

on nous demande encore de la thune ? ok ! mais qu'ils ne viennent pas nous présenter l'argument de la nature. sinon, ne lâchez rien, car on est en train de vous prendre pour un con !

l'environnement ne pourra être préservé que par des actions concrètes sans but lucratif, mais pas par de l'argent.
ceux qui pensent l'inverse sont à l'ouest...et ils le veulent bien...parce que pour l'instant...ils en ont encore.

vive la politique !

allé, je vais envoyer mon génois ! :mdr:

14 mai 2011

je m'emporte, je m'emporte....... :oups:

14 mai 2011

débat récurrent....pour ma part je ne trouve pas scandaleux de payer pour des bouéés d'un mouillage organisé.....tout le problème est de savoir si nous payons "le juste prix" ou plus que celui ci.Il faudrait donc avoir connaissance des éléments/des couts/qui entrent ds la composition des prix.
Prix des ancres à vis et de leur pose/entretien et vérif périodique/duréé de vie de tt ce bazar:dépenses de personnel/Zodiac et son moteur se jetant(avec célérité!)sur tout nouvel arrivant.....
Une pratique qui ne devrait pas exister(est ce le cas à AGAY?)un prix qui varie en fonction de la taille du bateau,car je suppose que la "vis" des bouéés/le bout ou la chaine et la bouéé sont identiques,de meme taille,et donc de meme cout!!!Certes pour les 40/50 pieds ,vu leur franc bord obligent les percepteurs à lever plus haut les bras afin d'encaisser...mais cet effort supplémentaire justifie t il le supplément de prix!!??
Evidemment,moi aussi je regrette les annéés 75/85!meme en pleine saison pas mal de mouillages(corse/continent/porquerolles/port man/port cros/Baléares/Eoliennes/pontines....)étaient libres d'ancrer et peu saturés....Sans parler de la costa brava et del sol qui en saison sont quasi infréquentables(mouillages bondés de pneumatiques et ports bondés et aux tarifs himalayens...
Allez(si vous pouvez) en Norvègeparadisiaque/poissoneux/et il n'y a personne

14 mai 201114 mai 2011

Non, le problème est de ne pas imposer la prise de coffre payant, et non pas de payer celui-ci si on désire le prendre qu'en même. Et puis c'est quoi un mouillage "écologique"? Pourquoi pas bio pendant qu'on y est. A bord on ne mange que du bio, donc je suis exo?
Faut pas rêver, il lisent également les forums, et c'est pour eux une bonne opportunité de se justifier poliment en répondant a ton courriel. Comme dit plus haut, ne faisons pas leur pub en cherchant midi a quatorze heure, on pointe en dénonçant et on tire en boycottant.

Est-ce que ce sont les bouées qui sont payantes, ou bien le fait de mouiller son ancre dans cette baie ??? (mais dans ce cas-là, il devrait y avoir 2 tarifs différents... Non ?)

La prise de coffre est obligatoire ou pas, en fait ? (désolé si la réponse est plus haut dans le post, chui un peu lent ;-)

On voit bien dans cette mentalité le besoin pour les municipalités de vouloir faire payer toutes les zones où quelqu'un peut "se garer", que ce soit en voiture, en camping-car ou en bateau.

Dernière étape : à quand les trottoirs payants dans cette ville ? Et les plages payantes pour pouvoir débarquer en annexe aussi, ça viendra un jour que ça m'étonnerait même plus par les temps qui courent (le politiquement correct et tout le toutim)...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (1)

Le beau temps !

mars 2021