A propos de "Plus de 100 migrants sur un Bavaria 50"

Je vois un cadenas sur cette discussion. Je voulais ajouter un commentaire et je n'y arrive pas. Je ne sais pas si j'ai le droit d'ajouter quelque chose ni de rouvrir le sujet.
Je ne crois pas être polémique, alors je me risque ... en espérant ne pas enfreindre les règles.


Creek, comme te le suggère plusieurs héosiens, il faudrait être plus nuancé.
Le problème est dramatiquement difficile.
On aurait envie de te poser la question bien connue « Qu’as-tu fait de ton frère ? » - tu prêterais ton bateau à un sans-abris – si tu n’en avais plus (momentanément ?) l’usage mais ce n’est pas pour autant qu’il faille avoir l’air de juger aussi sévèrement les « bourge » (c’est au moins ce que ton intervention laisse croire).
Et sans doute faut-il élargir la vision d’un occident dominateur et exploiteur. Je crois que partout l’homme est l’homme – croire autrement serait un non-sens biologique, historique … ce serait scientifiquement absurde. Partant de là, on est amené à admettre que tous les hommes partout dans le monde sont des dominateurs et des exploiteurs en puissance. Le hasard, les facteurs favorables du milieu, (lire à ce sujet Jared Diamond : « De l’inégalité parmi les société »), l’histoire ont créé des conditions favorables à un occident colonisateur et dominateur. A preuve, dans les continents exploités, une bonne part des habitants (qui n’étaient d’ailleurs pas partout les premiers occupants), ont grandement aidé les envahisseurs. On oublie que sans l’alliance spontanée des peuples dominés par l’empire Inca, les espagnols n’auraient jamais pu faire tomber cet empire. On oublie que sans les royaumes africains, il n’y aurait pas eu d’approvisionnement en esclaves du commerce triangulaire. Je ne m’estime donc pas coupable de ce que mes ancêtres ont fait ou n’ont pas fait. Que ma situation actuelle soit d’être hautement privilégié, j’en suis intimement convaincu.
Alors qu’est-ce qu’on fait ?
J’ai des réponses … mais c’est ici un forum de bateau, alors restons au niveau des bateaux : quand l’exode a commencé en Méditerranée, je me suis demandé si je n’aurais pas mieux fait de m’acheter un bateau d’occasion plus moderne et plus marin que le mien mais moins joli – ça ne m’aurait pas couté plus cher et ça m’aurait permis d’aller croiser au large de la Tunisie pour y cueillir volontairement des migrants à la dérive. Avec mon pointu à voile, ce n’est pas possible.
Plus prosaïquement, nous avons accueilli plusieurs mois chez nous un migrant qui errait sur les trottoirs … il avait traversé la mer sur un pneumatique. Mon bateau n’a pas été utile pour ça donc.
Mais accueillir tous les migrants est peut-être une fausse bonne solution. Il vaudrait mieux que ces gens ne soient pas poussés par la misère à fuir leur pays – et pour faire reculer la misère, la seule réponse efficace à terme ne peut être que politique : combattre efficacement la corruption et la dictature. Vaste programme !
Mais … c’est possible.

Hisse Et Oh n’est pas le lieu ni la place pour traiter des sujets politique. Merci de respecter la charte et les CGU du site.

L'équipage
30 août 2021
    un éléphant ça trombe

    Après la pluie...

    • 4.5 (57)

    un éléphant ça trombe

    mars 2021