à mediter

j'ai trouvé dans une revue ce passage concernant le skipper que je trouve tres juste et qui me convient bien .

"la premiere regle ,les eclats de voix n'ont pas leur place à bord .le calme doit etre le maitre-mot.La deuxieme regle d'or est que le skipper ne merite ce titre que s'il est capable de donner de l'élan.Il ne doit pas etre directif.La troisieme ,c'est que les erreurs sont faites pour etre commises.elles doivent ensuite etre analysées pour qu'elles ne se reproduisent plus.
Enfin ,le chef n'a d'autorité qu'en cas de conflit.Le reste du temps,il est un équipier comme les autres.Ainsi,quand le skipper est à la barre,il n'est que barreur.Il se place de lui-m^me sous l'autorité du tacticien.
D'aucuns seront tentés de ricaner,notamment ceux qui consciemment ou non,developpent un temperament de dominant.Dans leur sillage ,ils seront aussi rejoints par les emules du capitaine William Bligh celui-là même qui commandait le Bounty.Ou encore par les féticistes de la barre à roue et par les armateurs qui puisent leur autorité dans leur compte bancaire."

reflexion du matin

josé

L'équipage
12 juin 2015
12 juin 201512 juin 2015

j'adhère aussi, avec en plus toutes les tentatives pour faire rire , mais surtout sans moquerie.

12 juin 2015

C est un bon principe

12 juin 201512 juin 2015

->Journal de bord des rescapés du Bounty : "ll n’est pas prouvé que le capitaine Bligh ait été le tyran qu’en a fait le cinéma dans les “Révoltés du Bounty...Il est par contre certain qu’il a été un grand marin, comme le prouve sa traversée de la moitié du Pacifique en 48 jours sans carte ni boussole, sur une chaloupe de 7 mètres où s’entassent 18 hommes" :)

Come dit Mady, je pense que William Bligh est un des plus grands marins des temps modernes.
On ne peut commander un navire dans des eaux inconnues sans un caractère que certains qualifieront de dominant.
Pour beaucoup de plaisanciers, dans ces temps modernes ou le compte en banque détermine si vous allez naviguer ou non, l'aventure maritime est du pur inconnu, pire que du temps du Bounty
Donc, OUI aux comportements autoritaires, si appliqués par celui qui a le boeuf

14 juin 2015

????????
alain

15 juin 2015

Et ho... les gars... nous, on fait de la plaisance, et les comportements autoritaires, personnellement, je les fuis comme la peste.
Il est parfois nécessaire à un skipper de faire preuve de fermeté dans certaines circonstances : régate, imposer des règles de sécurité par exemple...
Mais en règle générale, personnellement et en tant que skipper, je m'attache à ce que le séjour à bord soit le plus agréable pour tous, ce qui exclus certains comportement de "petit chef" comme en en voit si souvent autour de nous.

Souvent, quand je fais découvrir la voile à quelqu'un, je fais aussi remarquer le côté "spectacle" qu'offrent les mouillages en matière de comportements autoritaires de certains chefs de bord, essentiellement pendant les manoeuvres d'arrivée : un régal à l'heure de l'apéro !! :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Petit matin devant La Rochelle, pas tout à fait "après" la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (63)

Petit matin devant La Rochelle, pas tout à fait "après" la pluie...

mars 2021