A l'ouest du Rhône, découverte.

Bonjour à tous,
L'idée est de découvrir la région à l'ouest du Rhône, par le petit Rhône, la Camargue, Aigues-mortes puis l'etang de Thau et ses différents ports, puis une partie du canal du midi, avec des retours en mer quand c'est possible.
La première partie irait jusqu'à l'étang de Thau, en partant des Saintes Maries.
En plus des informations obtenues par les guides et les cartographies, j'aimerais bien avoir les conseils pratiques de ceux qui connaissent bien cette région, n'ayant jamais navigué dans ce coin là.
En commençant par le point de départ, remonter le petit Rhône: quels sont les embûches éventuelles, suivant la météo les jours précédents, ou autres.
Passer l'écluse de St Gilles est-ce possible tous les jours, quelque soit l'heure?
Je prévois un moteur eléctrique ou la godille pour la partie qui longe la Camargue, pour profiter de la faune le plus possible.
Vos avis et conseils pour tous ces endroits seront précieux car c'est une première pour moi qui ne connait que la mer.
Quels sont les endroits à ne pas râter, y compris les restos ou autres plaisirs de la vie?
J'ai à ma disposition: les cartes IGN papier, la carto Iphigénie et les cartes Inland sur Isailor.
Le navire amiral de cette expédition sera le Pabouk love, 80cm sous la flottaison, un kayac soit Oru pliant soit Nomad gonflable devrait permettre d'explorer les détails.
Si la météo le veut bien, cette première partie devrait se faire cet automne, pendant les ponts et les week ends, pour changer un peu de terrain de jeu.
Merci d'avance pour vos contributions, toute info sera la bienvenue.
Au plaisir de vous rencontrer si vous êtes sur place.

L'équipage
02 oct. 2016
02 oct. 2016

Oui voilier, mais avec mât articulé, il sera donc baissé pour la partie fluviale.
Pas de problème pour le bac du Sauvage donc, par contre certains ponts du canal du Rhône à Séte me paraissent bien bas sur les photos, d'où mes interrogations, connais-tu le tirand d'air minimum? Mais des bateaux bien plus gros passent.
Le moteur électrique sert d'appoint au thermique, ou pour les endroits qui le justifient vraiment, j'ai deux batteries qui me donnent une autonomie de plusieurs milles sur une eau plate, a toute petite vitesse, mais c'est le but. De ce côté, ça devrait aller, l'aspect matériel est à peu près ok.
Je suis préoccupé par la force du courant sur le petit Rhône, que je suppose très variable, donc une durée de trajet très variable aussi.
Connais-tu l'écluse de St Gilles?
Le plan est de profiter de la géographie, pour jouer entre les eaux intérieures, et extérieures, et profiter des moindres recoins en prenant son temps pour alterner voile, moteur, rames, kayac, randos, photos, oiseaux etc. Bref découvrir vraiment cette région.
Donc tous les petits détails ou secrets m'intérèssent, sur l'eau, à terre...
Merci pour ces infos, tu es du coin?

02 oct. 2016

Bien sûr, VNF, pour les infos d'horaire,
j'ignore tout de ce monde fluvial, ça se voit?????????
Oui Maguelone, je connais vue de terre, merci.
Et sur Sète ou l'étang de Thau, des petits coins charmants, à ne pas rater?
Pour les inondations, j'ai déjà donné dans le Var en 2010, je devrais y penser mais merci tout de même pour le rappel, sous pretexte que ce sont des eaux intérieures, j'aurais vite fait de ne pas faire attention.

03 oct. 2016
04 oct. 2016

Te dire précisément combien je sais pas mais y a peu d'eau sur le petit Rhône et peu de bateaux qui rejoignent la mer par le petit Rhône pour pas dire aucun!!!

T as le canal du Rhône à sete ou le Rhône jusqu' à port st louis mais le petit Rhône, je veux pas te dissuader mais renseigne toi bien.

04 oct. 2016

Tu as raison, et tu vois c'est ce que j'essaye de faire, ici, mais ça ne déchaine pas les foules.
C'est bien parcequ'il n'y a que peu de bateaux, et peu de voitures autour,que je voudrais essayer d'y aller.
Les quelques endroits où l'on voit le petit Rhône et les canaux de Camargue,m' attirent vraiment, c'est encore très sauvage, justement parce qu'il y a des difficultés peut-être, mais arriver à Sète où Meze par là, ca doit valoir le coup.
Sur les sites de Kayac, les infos ne sont pas utilisables car ils n'ont vraiment pas les mêmes contraintes, ils passent partout.
A ma connaissance, en France, il y a peu de pratiquants de ce que les anglais appellent le "dinghy cruising", a part les voiles avirons.
Merci pour ton avis, je vais en tenir compte, quitte a ne pas tout mélanger, et faire le petit Rhône d'un côté avec un dériveur intégral et les canaux et l'étang avec le Pabouk.

04 oct. 2016

C'est un fil pour la Taverne, ça ? Ca me paraît très intéressant mais plutôt technique que blablateur...

04 oct. 2016

Bonjour,
Le canal du Rhône à Sète est navigable, il y a des loueurs qui le pratiquent couramment. Exemple :
www.nicols.com[...]ne-sete
.
Il rejoint l'étang de Thau par Frontignan.
Tout l'étang de Thau est sympa et agréable à naviguer toute l'année. Si tu as besoin d'assistance pour mâter, il y a le chantier NaviBois au débouché du canal de Rhône à Sète.
Tu dois pouvoir démâter aussi à l'autre bout à Marseillan, petit port adorable à mon goût.
Et prendre ensuite le canal du Midi par les Onglous.
On peut sortir de ce canal vers la mer par l'écluse ronde d'Agde, le fleuve Hérault et le grau d'Agde où on peut aussi remâter, etc...
Attention à la période de "chômage du canal", on le vide pour nettoyage, généralement pendant 2 ou 3 semaines en octobre ou novembre.
Bonne préparation pour ton projet !
:-)
PS j'habite non loin du débouché du canal de la Robine à la mer, Port-La Nouvelle. Ce canal est magnifique aussi ! Praticable avec ton tirant d'eau.

04 oct. 2016

C'est presque un circuit à faire uniquement en kayak :heu:

04 oct. 2016

@Carthage: bonjour LN, tu as tout a fait raison, mais je n'ose pas appeler ça technique par rapport aux posts sur le presse étoupe, préférer naviguer sous gv ou sous génois, ou tout ce qui concerne les moteurs....
Comme je l'ai dit plus haut, à part quelques voiles avirons, ou les multis, le cabotage en autonomie, sur de tout petits bateaux, n'est ni très répandu, ni pris très au sérieux, par rapport aux British.
Pour avoir fait partie plusieurs années de la "dinghy cruising association", je suis très admiratif de ce que font ces gens là avec leurs vaisseaux de tout poil, il faut dire que leur géographie s'y prête bien, mais pas seulement. Les limites de sécurité sont vraiment très vite atteintes à ce jeu là, il faut bien tout anticiper et préparer..
Alors peut-être aurais-je dû mettre ce fil en technique, je n'ai les compétences ni pour le savoir, ni pour le faire maintenant. Si d'autres veulent le faire, pas de problème de mon côté.

04 oct. 2016

@Nora:)
Voilà du précis, merci pour tout:
En effet je peux mâter et démâter sans aide, mais l'adresse du chantier peut me servir en cas de problème matériel.
Tout ce qui concerne le canal lui-même ne me pose pas trop de problème, c'est classique, organisé et même un peu fréquenté.
Par contre merci beaucoup pour les commentaires sur l'étang lui-même, je retiens tout: Marseillan, l'écluse ronde, toutes les sorties vers la mer, que je pense bien utiliser en saute-mouton, les unes après les autres, pour tout voir si je peux. Et si je ne peux pas, je reviendrai.
Pour le chômage je m'adapterai avec les dates et d'éventuels demi tour, ça fera partie de la découverte!
Ok aussi pour le canal de la Robine, c'est exactement le genre de renseignement que j'espérais. A l'occasion je te ferai un petit signe, si tu le veux bien.
Concernant l'Hérault, je profite de tes savoirs, que peut on y faire? Jusqu'où? En bateau, en kayac, à pied si il le faut, ça fait évidemment partie du projet.
Encore merci pour tout.

04 oct. 2016

L'Hérault en amont d'Agde est barré par un "saut", comme on dirait en Guyane... faisable avec un kayak en le portant mais je n'en sais pas plus !

Le canal de la Robine traverse Narbonne, jolie petite ville où je vais souvent pour raisons familiales. Un petit visu avec plaisir, tu peux me contacter en MP.

04 oct. 2016

Mon avatar a toujours été une fleur d'hibiscus : rouge pétant au début, jaune plus discret à l'occasion d'un changement de pseudo et aujourd'hui passe-muraille...
:policier: :langue2:

04 oct. 2016

Ok dès que j'en sais plus sur les dates je te préviens et on prévoit quelque chose dans ton coin.
Avais tu un autre avatar il y cinq ans?
Je voudrais en effet, faire ce canal mais peut-être pas tout de suite, à cause du temps dispo.
Bientôt j'en aurai tout plein????

04 oct. 2016

Je me suis fait retoqué il y a quelques années en demandant le tirant d'eau de l'Arpège:
Réponse: t'as qu'a le mesurer.... j'étais à 1300km!
Ca m'avait rendu passe muraille, comme tu dis. :-( :-D :-( ;-)

04 oct. 2016

A Phi,
Merci pour le tirant d'eau et le courant qui m'en sort, ç a ne s'invente pas de jouer comme ça,
je n'ai pas de sondeur à l'avant mais une bande molle en Inox???????? et j'irai doucement. Le principe de rester du côté qui "creuse" doit marcher là aussi, non?
Si il n'y a pas trop de courant, si je touche, c'est que j'ai pied...si je touche, il monte un peu et le ballast se vide un peu...
Je n'ai pas bien compris ce qu'il ne faut pas faire par Nord Ouest fort, essayer de rejoindre le Grau du Roi? C'est un vent de terre, qui me ramène au point de départ si trop fort, quelque chose m'échappe? Est-que tu voudrais bien préciser?

04 oct. 2016

Merci à Xabia pour ta bonne idée qui fait gentiment abstraction de mon âge et de mes compétences en kayac. 17 km contre courant et vent, je peux le faire peut-être, mais le lendemain c'est repos et paracetamol.
Sans rire, j'ai besoin d'un peu plus de confort si ça dure quelques jours, si la météo se dégrade, si je veux que Mme vienne ou revienne. Et je le veux.
La gestion du matériel devient vraiment pointue: dormir manger, se protéger. Je ne recherche pas l'extrême, mais plutôt la simplicité.
On vient de faire Lyon kayac sur la Saône, c'était superbe mais on a pas envie d'en faire plus. En autonomie, les limites sont vraiment très vite atteintes, seuls.
Ca n'est pas comme une sortie journée, mais le kayac sera de la partie pour les recoins et la discrétion.
Merci

04 oct. 2016

Ok,
Mer plate à terre ou pas? Pour le demi tour si besoin?

04 oct. 2016

Oui le mistral vient de terre, en longeant la côte de très près, avec ton faible tirant d'eau, pas de mer. Au pire tu mouilles !
En revanche, ça peut être très agité et impraticable par mauvais temps d'E et SE, avec la mer qui déferle vite.

04 oct. 2016

Ca ressemble quand même bien au mistral dans notre coin, non? (De Carro a St Raphael, on va dire)
Par contre plus violent par E SE?
Mais, encore une fois, le truc cette fois, va être d'essayer de jouer autrement en profitant au max de la petite taille du Pabouk pour "explorer" votre coin, et retrouver des endroits plus sauvages et inaccessibles, si possible pour essayer d'oublier ou de contourner les zones envahies. Je suis pas sûr de trouver les bons mots pour décrire ce que je veux mettre en place.
Minimiser la matière pour être au plus près des sensations de ce que j'appelle "le premier matin du monde"
Mais dès que je mets des mots ça fait tarte ou prétentieux. Du moins quand ce sont mes mots. N'est pas écrivain qui veut, malgré les claviers faciles.
Les images de Roger Barnes en parle mieux, ( goog.. dinghy cruising)
quoi que maintenant une toute petite cabine apporte le petit + nécéssaire, surtout a deux.
et il me semble que votre région se prête bien à ça, avec ces étangs, canaux passages vers la mer....d'où mes questions.
@LN: voilà pourquoi je n'ai pas mis ce fil dans la technique, la technique ne m''intéresse que comme moyen d'avoir accès au reste. Par contre les différents avis sont précieux, de la part de gens qui peuvent pressentir le but et donc m'orienter vers les bons endroits.
Est- ce clair? Hum hum!

05 oct. 2016

Compris pour la différence ,j'y ferai attention, merci

Suprbe programme lessis mor,le petit cabotage c est le pied,j ai fait le canal du midi jusqu a l embouchure de l herault. Sur un petit bateau il y a quelques annees et j en garde un tres bon souvenir :-)

06 oct. 2016

Oui je crois,
La logistique n'est pas le plus simple, si on le fait par saut de puce. Il faut un moyen de rejoindre le point de départ... avec l'Arpège je peux prendre un vélo avec moi, là il faudrait que je trouve des étapes qui permettent de faire le retour en rando à pied...ou en kayac....
Et trouver un endroit où laisser le boat. Ou alors je ne fais que point par point avec la remorque et j'attends pour les rejoindre entre eux d'avoir plus de temps, et c'est dur d'attendre..
Bref il faut encore refléchir un peu, mais le projet se précise.
Et toi tu es sur un projet qui n'est pas très éloigné, si j'ai bien compris, sauf que tu veux, en plus aller vite. Où en es tu de tes recherches? :bravo: :litjournal:

La, j economise :-/

06 oct. 2016

C'est pas le plus facile, ni le plus excitant :mdr:
Je ne vois plus ton fil sur le transportable?

Si il est remonté hier

08 nov. 201616 juin 2020

Bonsoir à tous,
Un petit retour sur ces premiers bords à l'est du Rhône, en partie pour remercier tous ceux qui ont donné des conseils ou avis, en partie pour donner envie aux "transportables"qui ne connaissent pas encore ces plans d'eau.
Pour faire très court, ça vaut vraiment la peine de se déplacer.
Je n'ai pas trouvé de mise à l'eau pour Lessis mor à Meze, qui ait suffisamment de profondeur, il me fallait 80cm. Pour les multi, ça doit être jouable.
A Marseillan, sur les conseils de flora :), il y a deux m.a e. près du port sur la rive droite, peu pentues, peu de profondeur et surtout très étroites, vraiment très étroites, à réserver aux très petits transportables. Par contre sur l'autre rive, au lieu dit: Tabarka, malgré des apparences défavorables, une m.a.e. large avec de l'eau tout de suite, un ponton où s'installer pour charger, mâter....Il y avait très peu de vent au moment de mettre à l'eau ou de sortir le bateau, je ne peux pas garantir que cela soit aussi calme par sud est fort.
Le port de Marseillan est charmant en effet, animé, plein de restos et cafés, mais peu de ravitaillement faciles d'accès.
Le ponton visiteur est juste en face de l'accès au port par le S.E. Donc a la moindre houle, nuit bousculée garantie avec le ressac.
Peu de vent le matin, jusqu'à F5 l'après midi, peu de vagues, le réve.
Un peu de monde sur l'eau du côté des Onglous, à cause des Glénans, partout ailleurs peu de voile.
Des mouillages possibles un peu partout, mais souvent avec une route ou le train, pas loin, pas terrible pour le calme.
Une petite baie tout juste à l'ouest du club de voile de Meze: peu d'eau, pas de voitures ni de train, peu de constructions, et des "flamencos": lever et coucher de soleil de rêve.
Pour ceux qui en profite pour découvrir à terre aussi: Pezenas à 17km, prévoir une journée entière, une pépinière spécialisée depuis plus de trente ans dans les plantes méditerranéennes résistantes au calcaire, à la sécheresse, au gèle... ( Filippi) sans actions chez eux! Et pleins d'autres choses encores: les vins, les tielles, les huitres, moules, maigres etc...
Bref si vous ne connaissez pas, cherchez des endroits inhabituels, plus authentiques que la côte d'Azur, n'hésitez pas a y transporter vos coques.
Ps je ne sais pas mettre ce fil dans le club des transportables, où l'on pourrait faire une banque de données des coins sympas. Si l'un de nous sait faire le transfert?

08 nov. 201616 juin 2020

Hou la la c'est le monde à l'envers,
Comprends pas pourquoi.
Help si quelqu'un sait recadrer tout ça, il faudra que j'apprenne.
Bonne nuit à tous.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Litiri

Souvenir d'été

  • 4.5 (115)

Litiri

novembre 2021