A Brest, la mer monte...

La mer a monté de 30 cm en 300 ans.
C'est le constat du Shom, le Service hydrographique et océanographique de la marine qui a aussi relevé une accélération du phénomène.

« Le niveau de la mer a augmenté d’environ 30 centimètres depuis 1711.
» Le niveau moyen de la mer est monté de 13 centimètres en un siècle. Un phénomène qui s’emballe depuis 1980.

« Les effets du réchauffement climatique sont désormais directement quantifiables. » Si la courbe établie par Nicolas Pouvreau est confirmée, la mer devrait avoir monté d’un mètre en 2100…

Source Ouest France

L'équipage
03 fév. 2015
03 fév. 2015

Est ce la mer qui monte, ou la Bretagne qui coule ?

03 fév. 2015

En Turquie, on nous montre des ports, à l'ouest d’Antalya de mémoire, qui sont sous l'eau depuis le début de l'ère chrétienne.
Ainsi va la vie.

03 fév. 2015

Ça va, j'aurai encore pied.

03 fév. 2015

Gradlon !
cela me rappelle furieusement la légende de la ville d'Ys

04 fév. 2015

Effectivement, c'était mon royaume (larmes)

03 fév. 2015

gast ! :lavache:

03 fév. 2015

Si je me souviens bien , Brest ce n'est pas les polders , ...,mais il faut penser aux autres.
Brest est il un point d'investigation représentatif , compte de la topographie tres fermée de la baie, c.-à-d., résultats correles ailleurs ?D'autres études ?

03 fév. 2015

En plongée aux Maldives , on montre à moins 23 metres une dépression dans les tombants , érosion par le ressac, à qu'elle profondeur la grotte peinte découverte recemment en mediterrannèe ?
Des variations , il y en a toujours eu, MAIS CELLE CI EST TROP RAPIDE, nous en sommes responsables , agissons.

03 fév. 201503 fév. 2015

Voici la thèse de Nicolas Pouvreau (dispo sur le site du SHOM, je crois) pour ceux qui veulent approfondir ce sujet

03 fév. 2015

Cela me laisse circonspect.
Montreuil sur mer est un ancien port médiéval....aujourd'hui à 10 km à l intérieur des terres.
A l été 2000 dans la vallée de chamonix, il y avait un petit belvédère au dessus du glacier d Argentiere, d ou l on pouvait voir son front et un petit lac de recueil des eaux juste devant. Le glacier des Bossons plus bas dans la vallée descendait bien en dessous d un point de vue ou est installé une halte buvette. Quand je suis retourne la bas 10 ans plus tard, le front du glacier des Bossons était à la hauteur de la halte buvette à cause du réchauffement climatique m a t on dit, et celui du glacier d Argentiere bien plus bas que le belvédère ou ma fille qui avait alors 7 mois avait perdu sa chaussette 10 ans plus tôt. Et la, personne pour me donner une explication, en tout cas celle du réchauffement climatique ne pouvait pas être avancée.
Ça monte d'un côté, ce descend de l autre, ça fait un peu vases communicants, mais dans le doute....j habite en hauteur à flanc de colline.

03 fév. 2015

Brouage, port de guerre fortifié par Vauban en 1685 est maintenant à plus de 6km de la mer...

04 fév. 2015

Je sais pas de quoi tu parles. La thèse de Pouvreau fait 474 pages...
Et la tienne ?

04 fév. 2015

Ou comment balayer 3 à 5 ans de travail du revers d'une main, sans même avoir lu...
La grande classe !

04 fév. 2015

Oui et après une lecture dite rapide,
On voit bien que cette "thèse" est pour l'essentiel du travail de biblio, type état des lieux, historique donc pas vraiment scientifique...et n'apporte rien de bien nouveau...
D'ailleurs en conclusion, très justement:
"Cet inventaire permet de faire un "état des lieux" du potentiel des observations. Il est important de les valoriser scientifiquement dans le contexte actuel de changement climatique afin d’apporter des éléments de réponse aux questions..."
Et pas celle de Ouest France plus médiatique, du style l'eau monte, au secours...mais celle ci: y'a encore du boulot si on veut comprendre!

05 fév. 2015

Quand on vient tout de suite aux insultes (faux, méprisable, troll malade...) c'est effectivement qu'on est plein d'arguments...
Comment ce que je dis pourrait être faux: je cite la thèse simplement et la conclusion (avec laquelle jésus OK D'ailleurs)...Savez lire ou Koi?
..
De plus VOS interventions = interdit de ne pas être d'accord!...C'est la nouvelle libre expression...

05 fév. 2015

Cabu n'est plus là mais l'esprit beauf, lui, n'en a pas finit.

04 fév. 2015

50 pages pour une thèse, le niveau baisse!
C'est vrais que pomme c, pomme V c'est du boulot!

04 fév. 2015

Oui 50 pages environ de rédaction propre (enfin propre...) et le reste du copié-collé avec de la bonne sauce...

04 fév. 201516 juin 2020

Ce que tu dis est faux et méprisable à la fois. Il faudrait un psychiatre pour expliquer cette volonté de mentir, de salir et de mépriser cet excellent travail. Pendant des années, Prouvrau a dépouillé des manuscrits du XVIIIe, retrouvé et contrôlé les repères de marée anciens, et soumis le tout à une analyse critique et statistique fine. Il présente AUSSI en détail et de manière critique tous les travaux antérieurs parce que que c'est ça un travail de thèse.
Dans le débat actuel sur la montée du niveau, les données de Brest sur une si longue durée joue un rôle essentiel, et il faut être sûr au maximum d'avoir éliminé les causes d'erreurs.
Tu ne peux pas avoir lu cette thèse, ce que j'ai fait puisque je l'avais depuis longtemps sur mon disque dur.
Un exemple

PS 14 interventions sous ce pseudo sur HeO dont 13 sur ce seul fil. Un troll malade ?

05 fév. 2015

BOOOOOF....M'ENFIN..

03 fév. 2015

quand la mer monte j'ai honte ,j'ai honte ,quand elle descends je suis content ,content (air connu)
justement pour arrêter le réchauffement climatique il est urgent de ne rien faire du tout ,plus on s'agite plus ça chauffe
donc se coucher sous un pommier et attendre ...
alain :scie:

03 fév. 2015

Aigues Morte c pareil non?
:reflechi:

03 fév. 2015

Merci :alavotre:

03 fév. 2015

Au cours des 20000 dernières années, le niveau des mers a monté d'environ 120m, soit 60cm par siècle. Alors 30cm en 3 siècle, soit 10cm par siècle, pas de quoi s'affoler.
L'entrée de la grotte Cosquer, aujourd'hui à environ 50m sous la surface (de mémoire... qui flanche parfois!) était à flanc de colline lorsqu'elle fut peinte.
Je reste très "climatosceptique" face à ces phénomènes naturels.

03 fév. 2015

Certains confondent ensablement (apport d'alluvions par les courants côtiers ou par des fleuves) et variation du niveau de la mer !

Quant à la forte remontée de 10 000 à 5000 ans, elle s'explique par la fonte de la calotte glaciaire recouvrant toute l'Europe du nord et du NW par le formidable réchauffement climatique NATUREL de cette époque.
L'actuel est lié à l'activité humaine, cela ne fait plus aucun doute quand on mesure la quantité de gaz de serre présents sur de longues périodes. L'origine de ces gaz n'est pas un fait de la nature, mais le résultat des activités humaines: la nature n'a pas décidé depuis quelques dizaines d'années d'augmenter fortement par exemple le CO2 (dioxyde de carbone)
Et il est quand même extraordinaire de prendre des milliers de chercheurs pour des ignares ou des imbéciles...

04 fév. 2015

bjr ,
les chercheurs pourquoi les écouter ,moi je préfère les trouveurs .
alain

04 fév. 2015

Moi aussi, pas ceux qui répètent indéfiniment les mêmes 'bons' mots éculés...

04 fév. 2015

Il y a 10000 ans, à part les pets de mammouths, gros producteurs de méthane, il y avait assez peu d'émissions de gaz à effet de serre. Et pourtant le réchauffement a entrainé la fonte de cette calotte glaciaire, ce qui semble être le cas actuellement, encore que l'Antarctique se refroidisse plutôt.
Au fil de son histoire, la terre n'a cessé de se réchauffer et se refroidir successivement.
La concentration de gaz à effet de serre est-elle donc la cause ou la conséquence du changement climatique? Les "scientifiques" du GIEC ressemblent plutôt à un rassemblement de lobbyistes! Ils ignorent royalement tous les facteurs externes à leurs raisonnements, tels que l'influence des éruptions solaires et quelques autres.

Puisqu'on voit monter le niveau de la mer, il serait tout de même bon de développer une stratégie de protection des côtes plutôt que d'attendre les résultats hypothétiques de multiples conférences internationales. Que voit-on? Rien? La leçon de Xynthia n'a pas été retenue.

04 fév. 2015

Pas mal vu! Il y a pas mal d'arguments dans ce sens mais on les entend jamais...La plupart des gens se contente des "certitudes" diffusées par TFhein et FRtruc...

04 fév. 2015

Lors d'une ancienne réunion de climatologue, un astrophysicien spécialiste du soleil et des vents solaires qui ont une énorme influence sur la haute atmosphère et donc le climat est venu informer le groupe de ses travaux en montrant un graphique d'évolution de cette irradiation. Il se superposait exactement à l'évolution climatique. Immédiatement le chef des climatologues s'est levé et la presque traité d'imbécile. L'année d'après ses travaux d'astrophysique étaient inclus pour 20% dans l'évaluation du climat. Il y a donc deux problèmes: pourquoi d'une année sur l'autre entendre ou ne pas entendre de vrais scientifiques (pas des politiques) et pourquoi 20% et pas 19 ou 21% (on rappelle que pour le CO2 athmosphérique la teneur moyenne est de 0,03%
en évolution vers 0,04%).
Des gens optimistes disent que le réchauffement climatique aux causes nombreuses interferrant avec le CO2 va en réalité atténuer l'évolution vers la nouvelle glaciation en route dont on parlait avant cette phobie actuelle (premières publications dans les années 1960). A l'époque sombre de la guerre froide tous les évènements météorologiques étaient rapportés aux très nombreuses explosions nucléaires atmosphèriques.

Pour la montée des mers il faut aussi tenir compte de la plasticité de la croute terrestre. Actuellement dans le Nord des terres remontent déchargées de leur glace.
Scientifiquemeent tout est extrèmement complexe, tout évolue, tout interagit. On ne peut pas faire de vraie science dans un contexte politique (le Pape qui a fait condamné Galilé suivait ses travaux et savait parfaitement que Galilé avait raison).

04 fév. 201504 fév. 2015

La réponse est simple. Ce triste sire et ses acolytes faisaient partie du même groupe du CNRS que les spécialistes du climat. En tant que lobby, ils avaient l'habitude de pomper la quasi totalité des crédits pour leurs recherches sur la tectonique des plaques, la géochimie, etc, donc les meilleurs étudiants.
Puis quand les indices du réchauffement climatique sont apparus, les climatologues (qu'il méprisait profondément comme d'ailleurs une bonne partie de l'humanité, voir l'affaire du mammouth) ont obtenu de plus en plus de crédits, au détriment de ses centres d'intérêt. Les meilleurs étudiants sont partis vers la climato... Il y a 20 ans, la climato, discipline sans moyens, était balbutiantes, et les prévisions peu fiables. Puis le nombre de chercheurs dans le monde a explosé, les résultats expérimentaux aussi, grâce aux financements les méthodes et théories ont été améliorées, donc la qualité des résultats...
Insupportable pour celui qui se prenait pour un génie...
PS dans 100 articles scientifiques, il y en a peut-être 10 de médiocres, 80 de qualité correcte, et 10 de révolutionnaires. Si on se concentre sur les 10 médiocres, on peut écrire le livre qu'il a écrit...
Ce serait comme juger HeO à partir de 'certaines' interventions...

04 fév. 2015

Il ne nie pas le réchauffement climatique, il dit qu'il doute encore du rôle unique de l'activité humaine dans ce phénomène.

04 fév. 201504 fév. 2015

"Le CO2 est une extraordinaire opportunité pour notre économie.".
Alors, cessons de pleurnicher et trinquons !
L'économie verte bourgeonne et la spéculation veille. :heu:

A voir absolument.
C'était programmé ce soir sur Arte donc à voir en streaming sur Arte+7 jusqu'à lundi prochain.
J'ai la flemme de chercher, merci aux courageux de mettre le lien quand ils l'auront trouvé.

television.telerama.fr[...]386.php

04 fév. 201504 fév. 2015

La preuve que la terre (mer) est plate... l'océan monte également ici.
Bientôt les palmiers vont pousser sur ma banquise.

www.lapresse.ca[...]eau.php

www.lapresse.ca[...]aux.php

:alavotre:

04 fév. 2015

Si le niveau de la mer monte, c'est à cause de ces saligots de plaisanciers qui n'ont pas de cuves à eaux grises et à eaux noires et qui font pipi dans l'eau ! Comme en plus ce sont des gros buveurs, :alavotre: :topla: :alavotre: ceci explique cela !

04 fév. 2015

Le "réchauffement" climatique est une extraordinaire opportunité :
- pour les politiques, trouver des justifications,
- pour les gouvernants, de bonnes taxes,
- pour les scientifiques, de bons subsides,
- pour les écolos, de bonnes prêches,
- pour les marchands, de la bonne camelote,
- pour les gogos, avaler la bonne soupe...

04 fév. 2015

et c'est reparti !... ppffffffffff :litjournal:

04 fév. 2015

Si t'as pas capté que mon post était sarcastique .... :goodbye:

04 fév. 2015

Et toutes les "explications" précédentes justifient magnifiquement :
- pour soi même, de ne rien faire.

04 fév. 2015

Hélas, Guillemot, ce n'est pas le seul exemple...
Le Sida est pour certains une punition de Dieu contre les homosexuels, pour d'autres une invention capitaliste qui ne peut se produire dans les pays 'socialistes' etc...
Einstein disait (à peu près) qu'il ne savait pas si l'univers était infini, mais que pour la bêtise humaine, il était sûr...

04 fév. 2015

Je ne suis pas contre le débat mais ignorer les effets du réchauffement climatique et son origine, c'est un peu s'opposer à la règle de calcul 1+1=2. Pour les ports qui se retrouvent loin de la mer, c'est tout simplement que des digues ont été construites pour gagner des terres sur la mer et que de nombreux chantiers de construction étaient dans les terres ( cf en Bretagne, en Vendée,...), rien à voir avec le climat

04 fév. 2015

Nous n'avons pas encore eu l'argument de la pensée unique... Quoique sans être dit nous y sommes.
en effet, ceux qui acceptent la version officielle sont forcément limités!
Ceux qui avancent les théories les plus fumeuses relevées sur le net ont forcément un esprit critique.

04 fév. 2015

on vous cache tous, on vous dit rien,
la théorie du complot ... :doc:

04 fév. 2015

On a pas d'autres choix que d'écouter les scientifiques. C'est eux qui détiennent la moins mauvaise des vérités.

04 fév. 2015

Si seulement ils étaient d'accord entre eux! Mais de la controverse scientifique nait l'avancement de la connaissance.
Le problème actuellement, c'est qu'il y a une "science officielle", un peu comme une religion, qui écarte toutes les thèses qui ne confortent pas son opinion préétablie.
Elle ne nous a toujours pas expliquée pourquoi la terre a commencé à se réchauffer il y a quelque 10000 à 20000 ans, pourquoi nous avons connu "l'optimum médiéval", avec des températures supérieures à ce que nous connaissons maintenant, suivi d'un "petit épisode glaciaire" qui dura quelques siècles jusqu'au milieu du 19è. Comme par hasard, ce milieu du 19è est le début de la révolution industrielle. De là à en conclure un rapport de cause à effet, le saut est osé.
Le Giec s'efforce en priorité de faire coïncider les faits avec ses conclusions préétablies et malheur à ceux qui pensent qu'il y a peut être autre chose. Ce que rapporte Outremer est particulièrement édifiant sure ce point!
Quant à discréditer Claude Allègre en des termes excessifs, le procédé est assez bas, comme l'allusion à "l'épisode du mammouth". Il s'agissait en fait de s'attaquer aux quelque 30000 postes équivalents a temps plein de fonctionnaires de l'EN "détachés" dans de multiples services au lieu d'enseigner. Je fus impliqué personnellement dans l'aventure des Instituts Universitaires Professionnalisés, excellente idée de C.A. à une époque où les universités refusaient tout enseignement non académique.

Je crois qu'il existe quantité d'éléments qui influent sur le climat (naturels comme El Nino par exemple, liés à l'astrophysique comme les éruptions solaires, et naturellement anthropiques et quelques autres), mais avec des interactions compliquées.

04 fév. 2015

... mais on peut, après les avoir écoutés, utiliser son propre bon sens et ses propres capacités d'analyse, plutôt qu'un flot constant d'opinions sans fondement.

04 fév. 201516 juin 2020

Dans le style "faites ce que je dis..mais faites pas..."
Moi suis pas "bon écolo" ma couchette est moins confortable (punition?)

04 fév. 201504 fév. 2015

On est en plein dans : "comment alimenter la controverse à partir de faux équilibres médiatiques".
.
La controverse est alimentée à partir d'articles de mauvaise qualité, dont la représentation est extrêmement faible au regard du nombre de publications convergentes de qualité.
Pourtant, la représentation médiatique de ces publications est très importante : cherchez la cause !
.
On peut donc avoir l'impression, à lire certains commentaires et articles, que des principes scientifiques font encore l'objet de débats, voir de controverses, alors que le débat scientifique n'existe plus parce que le consensus a été établi !
.
il faut prendre la peine d'aller à la source de l'information scientifique, pour se rendre compte qu'elle est datée et rectifiée, ou simplement qu'elle n'existe pas.
.
Et comme dit Pythéas, il y a encore des articles dans certains pays (Afrique notamment) où on peut lire que le SIDA est une invention capitaliste pour certains, socialiste pour d'autres !

04 fév. 2015

J'ai trouvé le pourquoi ! :bravo:
(grâce à Bil56 et à son post www.hisse-et-oh.com[...]dinaire )

C'est parce qu'il y a de plus en plus de gens à venir sur nos côtes, alors elles s'enfoncent dans la mer...

Essayez d'aller à plusieurs sur un catway vous verrez que j'ai raison ! :doc:

04 fév. 201504 fév. 2015

Ça ne prouve rien ! quand on est plusieurs sur le bout d’un catway ,il y a forcément moins de monde sur le terreplein donc le terreplein remonte principe de Roberval (1602 1675) :mdr: :mdr: :mdr: :doc: :doc: :doc:

04 fév. 2015

Oui a_guy !
Tu as raison de rappeler le principe de Roberval. Il faut dire aux gens d'aller à la montagne plutôt qu'en bord de mer et le problème sera résolu.

(je n'ai pas trouvé des mots ptits cons du professeur Shadock pour appuyer mon propos, mais je n'ai rien pompé non plus)

04 fév. 2015

Il me semble que plus personne ne conteste le réchauffement climatique, plus personne ne conteste que l'homme y est pour quelque chose.
Par contre il reste des incertitudes sur :
- les effets (conséquences)
- l'ampleur (entre + combien et + combien)
- la part de l'homme dans les gaz à effets de serre
Donc les recherches continuent.

Pour la Bretagne, il y a aussi l'effet de marée (qui s'applique aussi à la croute qui flotte sur le manteau, j'avais lu ou entendu 20cm) mais je suppose que l'étude en a tenu compte.
Pour les atolls du Pacifique, leur destin est de s'effondrer, c'est leur cycle géologique "naturel".

04 fév. 2015

Nous sommes dans une période post "petite glaciation" donc il est normal que la terre se réchauffe; mais l'activité humaine balance dans l'atmosphère une (trop ?) grande quantité de gaz à effet de serre (provenant notamment de matières carbonées fossiles) et l'influence de cet effet de serre inquiète et cela me semble à juste titre;
le principe de précaution consistant à limiter voire diminuer nos emissions relève du bon sens commun;
laissons les scientifiques à leurs joutes intelectuelles et preservons tout simplement notre planète

04 fév. 201504 fév. 2015

"laissons les scientifiques à leurs joutes intellectuelles"
Non, justement, comme je l'ai écrit au dessus il n'y en a pas.
.
Ne pas confondre expertise et questionnement scientifique avec polémique médiatique.
.
Tu aurais du dire : "laissons les joutes intellectuelles au débat public et préservons tout simplement notre planète" :heu:

04 fév. 2015

La science a toujours progressé par remise en cause des certitudes et des consensus par quelques hérétiques. A une certaine époque, cela pouvait leur valoir le bûcher auquel Galilée échappa de justesse.
Alors l'argument du "consensus" ne vaut pas un coup de cidre, comme on dit en Normandie.
Petit commentaire personnel : l'ineffable Jouzel avec son petit sourire satisfait de lui même, qui monopolise les plateaux de télévision (on ne voit pas les autres) m'agace profondément avec ses affirmations à l'emporte pièce!

04 fév. 2015

Bien vu!
L'esprit scientifique c'est le doute, la vérification par l'expérience et certainement pas l'acceptation de vérités dites absolues...La théorie du "réchauffement climatique" simplifié à l'extreme (alors que justement c'est très complexe) avec pour cause essentielle le CO2 et l'homme est un véritable problème...Regardez seulement le nombre de scientifiques parmi les politiques et les décideurs...

04 fév. 2015

@ Guillemot : t'es gentil mais tu permets que j'exprime mon opinion et de la manière que je veux ?

04 fév. 2015

Se faire le défenseur des protocoles scientifiques au début d'une phrase, pour les fustiger à la fin de cette dernière.
Quelle bouillie...

04 fév. 2015

1 milliard d individus sur terre pendant quelques siècles, post moyen âge, jusqu au début de l'industrialisation. 3 milliards avant la guerre de 1914. Dans les années 70 au primaire j apprenais que l'on serait bientôt 5 milliards, puis 6 milliards à la fin des 90 ( je précise que j avais quitté le primaire), puis 7 milliards actuellement.
7 milliards d individus qui respirent et qui rejettent du CO2 même en dormant. J avais sorti la calculette lors du grenelle de l environnement, mes cours de physiologie respiratoire, consulte des statistiqtiques sur les assurances automobiles et des statistiques de l OCDE sur le nombre de véhicules en circulation. J en arrivais à la conclusion que les 600 millions de véhicules automobiles parcourant en moyenne 60 km par jour rejetaient 43 fois moins de CO2 que les 7 milliards d individus qui respirent en permanence. J avais même trouve que l individu qui mettait une minute pour parcourir 1 km en voiture rejetait moins de CO2 que celui qui mettait 10 mn à pied pour le même trajet en faisant un effort qui augmentait ses rejets et ce à condition que sa voiture rejette moins de 225g de CO2 au km.
Alors l activité humaine certe rejette du CO2, c est une évidence, mais de toute façon l'humain même inactif en rejette plus que ses activités corollaires.
Faut il s en plaindre ou s en réjouir, je n en sais rien. De toute façon j aime bien mes 7 milliards de coplanetaire, sinon j'irai pas m agglutiner avec quelques uns d entre eux derrière une ligne de départ les week ends alors qu il y a plein de place ailleurs.

05 fév. 2015

Je vois une faille dans ton raisonnement. Lorsque tu compares la quantité de CO2 rejetée par la voiture et que tu compares par rapport au piéton, tu oublies que ledit piéton devenu conducteur continue de respirer. Son CO2 personnel (encore qu'il en rejette moins car moins actif qu'en marchant d'un bon pas!) devrait donc être ajouté à celui de la voiture. Si en plus il fait du covoiturage, c'est une quantité à multiplier par le nombre de passagers!
En fonction de tes estimations, une solution radicale et immédiatement efficace serait de ne respirer qu'un coup sur deux, ce qui réduirait de 50% le CO2 du à la respiration!
Plus sérieusement, un problème de taille est posé par les pays dits émergents dont les populations rêvent de vivre "comme nous" : Afrique, Chine, Inde et quelques autres, ce qui représente presque la moitié de la population terrestre. Devons nous leur interdire tout développement?

05 fév. 2015

J avais pense a ajouter les 14 cycles respiratoires sur la mn du conducteur, par contre ce que j ai oublie c est que tout ce transforme rien ne se perd, et que notre CO2 n est pas du Co2 fossile comme me l a fait remarquer pierre 44000.
Est ce qu il est envisageable de recycler le surplus de CO2 en augmentant les surfaces forestieres ou en l " emprisonnant"?
Quant a interdire le developpement des pays emergeants, ca ne me semble non souhaitable et de mon point de vue injuste.

04 fév. 2015

@ ftiti : sauf que le carbone expulsé par les êtres humains est dans le cycle normal et naturel du carbone et ce cycle est équilibré (rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme);
à l'inverse, le carbone fossile n'était plus dans le cycle naturel atmosphérique du carbone et cela crée un déséquilibre

05 fév. 2015

Et amonnez c'est la moutarde qui monte :mdr: :acheval:

06 fév. 201506 fév. 2015

C'est marrant, quand on parle de la montée des eaux, rameneé au débat infini sur le CO², on en vient à débattre de plusieurs "solutions miracle" pour stopper le réchauffement climatique.
La solution miracle? LE BATEAU (et l'anthropophagie) !!!
Vivement Waterworld... :acheval:

06 fév. 2015

L'avantage du bateau, c'est qu'il monte avec le niveau de la mer!
Donc même si le niveau monte de quelques mètres, le navigateur aura toujours les pieds au sec.
On nous pompe l'air avec quelques centimètres alors que notre Manche n'arrête pas de monter et descendre de plusieurs mètres deux fois par 24 heures... en attendant la grande marée de coeff.119 le mois prochain.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (183)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021