61%

c'est la part de marché (neuf + occasion) des voilers de moins de 8m .
5% celle des voiliers de plus de 12m.

voila ce qu'on peut lire entre autre dans l'excellent (d'habitude je critique, quand c'est bon, c'est bien de le dire aussi) article de voiles & voiliers d'octobre sur le marché de la plaisance.
je trouve que ce dossier met bien à mal bon nombres d'idées toutes faites dont celle qui veut que la taille moyenne d'un voilier se situerait aujourd'hui bien au dela des 10m.

Non des ports comme La Rochelle ou la Port-la-foret ne sont pas necessairement trés representatif, de la flottille nationnale, la preuve.
le dossier aborde un peu tout des zones geographiques ou l'offre de l'occasion sont les plus riches, au pourquoi du comment de la cote élevée des multis d'occasions ou encore de l'achat à l'etranger et des modéles de bateaux les plus demandés.

Quelque part et cet avis n'engage biensur que moi ces 61% me rejuisse, je trouvais triste l'idée que la plaisance puisse s'embourgeoisée ou que les petites unitées puissent disparaitres (j'aime tous les types de voiliers), ce n'est pas le cas et c'est tant mieux !

L'équipage
21 sept. 2008

ben les articles de vet v

ne sont pas la bible ;-)nous en med on sait ce qu'on voit !bon j'ai pas encore lu l'article ,je te dirai ce que j'en pense apres ,en tout cas je suis content si les bateaux modestes sont encore en majorité ,mais je pense que ce sont des boats a moteurs et des semirigides !

21 sept. 2008

non non

on parle bien de voiliers.

moi ça ne m'etonne qu'a moitié.
Combien de petites unités de 6-7m dans les rivieres, vasiere, petit port, mouillages pour une belle unitées de plus de 11-12m sur un catway ?
ma vision des choses est peut être incomplete du fait que je sois en bretagne qui est riche de se genre d'endroits contrairement à la med mais la tienne l'est tout autant.
la med n'est pas plus representative que la bretagne, la flotte y est pourtant bien differente.
V&V n'est pas une bible certe mais j'imagine qu'ils ont étés pêcher ces infos au seul endroit ou on peut les avoirs, je ne vois aucune raison de douter des ces chiffres...

21 sept. 2008

heu...

les ventes de bateaux neufs montrent la tendance du marché [b]du neuf[/b], c'est certes interessant mais pas du tout representatif de ce qu'achéte aujourd'hui le plaisancier lambda désireux d'acheter un voiler, mais alors pas du tout... (12000 voilier d'occasion vendus par an contre 3800 voiliers neufs).

je ne vois absolument pas en quoi cumuler les ventes du neuf et de l'occasion est un non sens, mais biensur il sagit tout de même de savoir de quoi on parle.

21 sept. 2008

si on parle de la tendance

du marché du neuf, qui necessairement à vocation a remplacer tout doucement (trés doucement tout même, les vieux canots ont semble t'il la caréne dur) alors je suis d'accord.

mais, je me suis sans doute mal exprimé, ce n'est pas de cela dont je parlais.
Ce que je voulais dire c'est que le futur acheteur (au sens particulier j'entend) d'un voilier ne semble pas rechercher une si grosse unité que je pensais.

Autre chose et j'aimerais bien que les pros s'expriment, sachant qu'une grosse unitée est plus rentable pour un chantier qu'une petite (sans doute une question de ratio cout de fabrication/prix de vente) peut-on imaginer que ça fausse quelque peut egalement la demande réel du marché ?

Même question en ce qui concerne les sociétés de locations (et je pense particulierement aux catas) le fait qu'ils soient gros consommateurs de grand bateaux, ceci ne pousse t'il pas les chantiers à fabriquer des bateaux finallement peu en en adéquation avec la demande du plaisancier particulier ?
Des bateaux comme les Lagoon ou les derniers FP ne semblent vraiment fait que pour la loc, quel particulier attacherais une importance au nombre de salle d'eau ou de chiotte à bord ?

21 sept. 2008

Additionner des pommes et des courgettes

Cumuler les ventes en neuf et en occas est Amha un non sens et revient a additioner des pommes et des courgettes ;-)

Les transactions en occas ne sont que des transferts au sein d'une flotte déjà existante.

Par contre les ventes de bateaux neufs montrent la tendance du marché, ces même bateaux étant ceux qui feront l'objet de transaction en occasion demain.

De plus nous parlons là de biens "durables et à cycle long.

Et rien qu'en regardant l'offre des grands chantiers qui s'évertuent à répondre aux attentes de 80% des plaisanciers, je trouve que l'offre est des plus limité en deça de 30 pieds

21 sept. 2008

Ma vision des choses

La seule donnée qui permettrait de tirer une tendance serait l'évolution du parc existant.

Toute chose egale part ailleurs, le ratio, transaction occas, mise sur le marché de bateaux neufs, est sensiblement ce que l'on rencontre en automobile et dznd une moindre mesure en immobilier. la grande variable entre ces 3 marchés étant la durée de vie des biens concernés
Auto: moyenne
Bateau: longue
Immo : très longue

Donc un élément ponderant l'impact des ventes neuves par rapport au parc

Le marché de l'ancien n'est qu'une redistribution de l'existant...

Bon sur ce je remet le cervo en mode veille,

A la tienne sylvain :alavotre:

21 sept. 2008

pourcentage

J'en déduis donc 34% pour la catégorie des 8 à 12m
J'ai eu un canot breton en bois de 8m
Un corsair jog en contre plaqué de 5.50m
Un muscadet en contre plaqué de 6.40m
Un cumulant un de 9;50m en acier
Un flot 40 de 12.32m en acier que j'ai gardé 30 ans
Et maintenant un petit Trismus en alu de 10m, dériveur lesté bien plus adapté à mon âge pour le long cours en solitaire. (tout ça en 45 ans)
Jamais de bateau en fiberglass, ni de catamaran, ni de trimaran: il faudrait deux vies!

21 sept. 2008

une chose à noter

On constate que la vente des bateaux neuf dans les petites unités n'est plus aussi florissante qu'il y a quelques années par contre la zone reservée à la grande plaisance au salon de La Rochelle a grandi.

Ce qui pousse certains chantier a ce tourner vers la grande plaisance ,normal et donc delaissé les unités plus modeste.Peut etre à part les transportables

josé

21 sept. 2008

Au Salon Nautique

ça fait des années qu'on assiste à la disparition progressive des offres de petites unités. On ne voit que des monstres hors de prix, avec des gens bien habillés et très intéressés sur les stands ! Donc il y a des clients...
J'interprète ça comme un signe que l'ultra-libéralisme tue lentement la classe moyenne, il n'y aura plus que des riches et des pauvres, avec rien au milieu... :-(

21 sept. 2008

Une chose est sur

Une chose est sur la taille moyenne ne cesse d’augmenter depuis 10 ans, il se vend plus de voiliers en France métropolitaine de 10 à15m (1270 unités pour 2006 source D.A.M.) que de 6 à 10m (1143 unités pour 2006). Et sûrement le plus triste, il ne navigue pas plus que par le passé.

21 sept. 2008

Mais

lors de ces salons, il semble que beaucoup de particuliers viennent pour voir des modèles à louer et éventuellement organiser les futures location, sans parler des rêveurs (dont je suis), et de ceux qui font des projets à très long terme.
Les vrais acheteurs de ces "grosses unités" ne sont pas proportionnellement si nombreux.

Enfin, à part les grands chantiers, tous les petits chantiers ne peuvent investir dans de telles expositions car le coût est réellement élevé.

21 sept. 2008

chiffres ...

Ce qui serait plus interessant à mon avis , c' est de connaître l 'evolution du marchè ...

Mais vois tu , ce qui me gêne un peu , c' est de parler de longueur .
Pour moi , la seul info valable serait de regarder la defunte jauge . Les bateaux ont surtout pris du volume !
On croit voir un 10 mètres alors qu' en fait c' est un 9 m !!!!

21 sept. 2008

autre point de vue

avez-vous remarqué qu'un 40 pieds prend 2 fois plus de place qu'un 20 pieds? et comme en plus ils sont plus hauts et qu'on les colle au milieu des halls d'exposition, on ne voit qu'eux même s'ils sont moins nombreux que les plus petits!

21 sept. 2008

je suis d'accord

avec clarivoile, les salons ne sont absolument pas representatif car hors de porté de bon nombre de petits chantiers pas plus que l'est le nombre de curieux à bord des unités prestigieuses dans ce type de salon.

21 sept. 2008

daccord aussi avec C.E.

un salon n'est pas amortissable si on vent des petites unités....ou alors il faut marger beaucoup dessus donc bénéficier d'un effet de mode comme les Rhéa ou les Tofinou (je parle de bateaux de ma région, car je connais mais il doit y en avoir d'autres....)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

🎶Always the Sun 🎶

Après la pluie...

  • 4.5 (131)

🎶Always the Sun 🎶

mars 2021