416 globicéphales échoués en Nouvelle-Zélande

Ce n'est pas la première fois, mais pour le coup, 416 c'est beaucoup...

plus.lesoir.be[...]zelande

L'équipage
10 fév. 2017
10 fév. 2017

La nature n'attend même plus qu'on la détruise....
www.lefigaro.fr[...]urs.php

10 fév. 2017

Bien sur que non, c'est certainement dû aux filets dérivants ! :tesur:
Pascal

10 fév. 201716 juin 2020

Article payant sans doute...

Ici quelques autres liens:
ici.radio-canada.ca[...]cephale

www.huffingtonpost.fr[...]taires/

la1ere.francetvinfo.fr[...]93.html

Avec photos AFP et Reuters

10 fév. 2017

Info aussi dans le Télegramme de Brest ce matin:

En ce moment, des dizaines de dauphins morts sont retrouvés, chaque jour, à la côte.

Plus de 50 à la pointe bretonne depuis le début de l'année. Près de 200 en quatre jours sur les côtes de Vendée et en Charente-Maritime
© Le Télégrammehttp://

Vu l'état des corps qui viennent s'échouer par petit temps sur les plages de sables, je penche plutôt pour les filets pélagiques que pour les sonars.

10 fév. 2017
10 fév. 2017
10 fév. 2017

" Selon des estimations, il ne reste que 55 dauphins Maui adultes"
Et une espèce de plus que nos descendants regarderons sur papier glacé ou écran tactile... comme tu dis, quelle horreur...

10 fév. 2017

Quelle tristesse, quel gachis.....
Sur la 2eme photo de micmarin bravo à toute ces personnes qui essayent de faire quelque chose .

10 fév. 2017

Bravo à ces bénévoles qui tentent de faire quelque chose !
:pouce:
N'y connaissant moi-même rien, que font ils ?

Ils tentent de les garder humide en attendant une marée haute pour qu'ils puissent repartir en mer, ou en attendant qu'ils soient remorqués en mer par des moyens mécaniques ?

Comment se fait il qu'il y ait une "omerta" de la part des pêcheurs sur ces sujets ?

Les pêcheurs ont ils la même mentalité et les mêmes méthodes que les chasseurs ?
(a savoir nier la réalité pour promouvoir leurs activités, qu'elles soient bénéfiques -régulation de la population des sangliers- ou dévastatrices ?)

10 fév. 201710 fév. 2017

Pour répondre à ta première question: un globicéphale vivant qui s'échoue connait deux gros problèmes. Un, de par son poids, il lui est difficile de respirer, de gonfler ses poumons. Contre cela il n'y a rien à faire. Le second problème est leur peau qui se désèche. Elle devient fragile, moins souple, et des blessures se produisent. Aussi ils ont trop chaud en plein soleil.

Pour aider on les couvre de linges que l'on maintient mouillé. L'eau en s'évaporant refroidit leur corps, et aussi cela maintient la peau humide.

Et oui ils attendent la marée pour essayer de les repousser au large. Mais les espoirs sont minces, ils meurent presque toujours étouffer, ne sachant plus respirer à cause de leur état d'épuisement.

11 fév. 2017

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (46)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021