4 jours a la derive avant d"etre secouru

Quatre jours à dériver sans vivres avant d'être sauvé à Porquerolles
AFP | 15.09.03 | 11h55

Un homme de 36 ans, parti pour un trajet en voilier d'un mille et demi (2,5 km), a fini par passer quatre jours cauchemardesques à dériver au large des côtes varoises, sans eau ni vivres, après avoir été pris dans un gros coup de vent, a-t-on appris lundi auprès des secours.Sa mésaventure, révélée par Var-Matin, a commencé mardi dernier lorsque ce marin originaire de l'Allier a voulu quitter la calanque marseillaise de Sormiou pour rejoindre celle, voisine, de Morgiou, en dépit de mauvaises conditions météorologiques.Sous l'effet d'un vent de force 7-8, la voile de son Cap Corse, un voilier de 5,8 m, s'est déchirée, puis l'étai de foc s'est cassé et le petit moteur de 2 CV n'a pas suffi, avant de tomber en panne d'essence, à le ramener vers la côte distante d'à peine 500 mètres. Comble de malchance, la coque prenait l'eau, noyant son téléphone portable, seul moyen de communication à bord, a raconté un responsable de la société nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) de Hyères (Var).Avec à bord juste une boîte de choucroute et une autre de lentilles, l'homme a passé 36 heures à dériver au large des côtes varoises, en écopant, percutant par deux fois un feu de détresse sans être vu par le bateau passant.Ce n'est qu'au quatrième jour, le samedi midi, qu'un paquebot devait le repérer et attendre dans les parages les secours aussitôt alertés, non sans lui avoir fait porter des fruits et de l'eau."Nous avons récupéré ce jeune homme hagard, sous les applaudissements des passagers du paquebot. Nous l'avons ramené avec son bateau et soigné, notamment ses pieds car il avait passé ces quatre jours pieds nus dans l'eau de mer", a raconté Régis Meyer de la SNSM.

L'équipage
15 sept. 2003
15 sept. 2003

une idée de cadeau

Pour ce jeune homme : une VHF !!!

15 sept. 2003

Quid de l'équipement de sécurité ?

Fusées !
Corne !
etc... et surtout : comprendre un bulletin météo, et prévenir quelqu'un à terre quand on part, surtout quand on part seul.
En tout cas, voici encore une raison de plus pour ne surtout pas considérer le GSM comme une sécurité telle que la VHF...

15 sept. 2003

Pas si vite !

Hum, encore une fois il ne faut pas juger sans connaitre l'histoire, et pas une simple dépêche AFP.
Une VHF n'est pas plus étanche qu'un téléphone portable (sauf une VHF portable dans une housse étanche - combien d'entre nous en possède ?).
Nico, la dépêche indique qu'il a percuté deux fusées. Et surtout, as tu déjà essayé ta corne de brume (la petite rouge qu'on trouve sur tous les bateau) ? Crois tu sincèrement qu'elle soit d'une quelquonque utilité quand le vent souffle ? Allons, soyons sérieux !

Cette histoire m'interpelle doublement d'abord parceque j'avais écrit dans un autre thread qu'il valait mieux que ces histoires nous fassent réflechir sur notre propre comportement et nos propres erreurs plutôt que de pointer du doigt celle des autres, mais surtout parcequ'il m'est arrivé la même aventure au même endroit la première fois que nous nous sommes lancés seuls en bateau !

Nous naviguions avec notre premier bateau de loc, un Gibsea 302. Nous sommes arrivés dans la calanque en milieu d'AM: un bon repas, un bon (très bon) coup de rouge et hop sieste dans le cockpit à cuver. J'ai bien senti qu'un peu de houle se levait, mais j'ai bien écouté la météo qui annonçait un temps radieux. Nous n'avons donc pas bougé et l'enfer est arrivé dans la nuit: un bon coup de vent d'est qui rentrait dans la calanque et levait une mer incroyable du fait de la configuration de la calanque: ça déferlait de partout et nous étions mouillé près de la falaise ! Au bout de 24H passées à se croire dans le tambour d'une machine à laver, j'étais près à abandonner le bateau, je voyais le drame arriver, nous commençions à être salement malades. Dans un effort incroyable, j'ai réussi à relever le mouillage (nous n'avions pas de guindeau), non sans avoir risqué de me briser une jambe ou être emporté à cause des vagues et de la chaine qui me filait dans les mains (et s'entourait autour de moi). Puis nosu avons réussi à sortir de cette calanque infernale et là 6ème erreur (je vous laisse trouver les 5 premières, ça peut être un jeu rigolo !): j'ai eu peur de m'éloigner trop de notre base de retour (Bandol) et ai décidé de filer vers Cassis, avec la mer droit dans la figure. Il faut réaliser comment peut être la mer dans ce coin à cause des falaises proches. Nous avons vécu 3 ou 4 heures d'enfer, avant de rejoindre finalement la calanque juste avant Cassis (je ne souviens plus du nom)

Je me souviendrai toujours, et m'en voudrai toujours de cette option complètement con que j'avais choisi. Cela m'a servi par la suite à l'heure de faire des choix

Je suppose que c'est un peu la même chose qui est arrivée à ce jeune homme, mais avec un 5,80, cela ne pardonne pas !

Souhaitons lui qu'il se remmette très vite de son aventure, et que cela ne le dégoûte pas de retourner naviguer !

15 sept. 2003

METEO METEO METEO

METEO est le maitre-mot, mais bien trop souvent négligé...

15 sept. 2003

Corne de brume

B'jour à tous,

Je voudrais savoir si quelqu'un parmi vous a testé le sifflet d'arbitre de foot (pas celui à bille) mais le "Phox" ?
Je pense que si on l'entend dans un stade avec 100000 personne (pas en France) on doit pouvoir l'entendre en mer surtout que sa fréquence est très aigue.

Enfin ce n'est que mon avis

ATHOS / RAOUL / F 31

16 sept. 2003

sifflet d'arbitre

Nous avons à bord 3 sifflets d'arbitre, et lors des nav de nuit, nous les avons autour du cou.(il y en a un aussi de stocké dans le continer perso de survie)Sans quoi, nous les utilisons fréquemment quand l'un de nous 3 a pris l'annexe et discute sur un bateau voisin, alors que l'on a besoin de la dite annexe...Même avec du vent, cela porte bien et très loin...alors que ceux qui sont dans les gilets de sauvetage, c'est vraiment des gadgets!!En plus, c'est très facile et pas cher, tous les magasins de sport en ont.

15 sept. 2003

justement

Nico, dans mon cas la météo était fausse ! (bulletin du CROSS à la VHF)

15 sept. 2003

Savent même pas compter, faut pas espérer qu'ils disent toute la vérité

Quatre jours à dériver (...)
Un homme (...) a fini par passer quatre jours cauchemardesques
Sa mésaventure (...) a commencé mardi dernier
l'homme a passé 36 heures à dérive
Ce n'est qu'au quatrième jour, le samedi midi

C'est 36h (1,5 jour) ou 4 jours?
A partir de là, on est en droit de remettre en doute la précision de toute la dépêche...

15 sept. 2003

Récupération à 70 miles des côtes?

Chiffre donné au reportage de tf1...
Avec des images prises prés de la côte.
Ca m'etonne, quelqu'un a t'il + d'infos?

15 sept. 2003

je suis étonné

salut à tous;
relativisons cette information qui comme toutes contient des erreurs comme l'a montré hubert crepy.
Néammoins, pas d'eau à bord, panne d'essence, ça commence à faire beaucoup d'imprudences non?
Je possède un cap corse, et pour rien au monde je ne m'aventurerais dans une mer de F7 ou 8!! Le pauvre, il a dû se pisser dessus pendant un moment... N'aurait-il pas dû rester dans sa calanque, quitte à se faire brasser sérieusement? Je ne connais pas la navigation en méditerrannée, mais moi je n'aurais pas bougé..
enfin c'est une histoire qui se finit bien!
nico de lyon

16 sept. 2003

pour nicolas...

Il n'y a pas besoin de connaitre en détail l'histoire de ce malheureux jeune homme (au sens qu'il doit être malheureux de ne rien avoir dans le citron) pour la juger :

  • seul sans VHF et sortir des calanques par un temps pareil sont des éléments qui suffisent. Il faut quand même arreter de compatir sur les plaisanciers pour lesquels incompétence X inconscience est la base de leur sens marin. C'est pas parce qu'un type est sur un bateau et que tu partages avec lui le même loisir que ca empeche de le juger ou alors tu compatis aussi sur les dingues au volant parce que tu as aussi une voiture ...

  • j'ai une VHF fixe + par sécurité une portable dans un sac étanche. Je considère que c'est un investissement essentiel pour la sécurité (le tout coute aujourd'hui environ 200 euros)

  • par contre bravo pour le récit détaillé de ton aventure : pour ceux qui ne connaissent pas la mediterannée, une règle sans faille = la houle se lève de l'est => on se casse vite fait de l'autre côté

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (177)

Les enfants de la mer

novembre 2021