2 ans pour apprendre

Bonjour,

Voila, c'est le jour 1. Apres de gros changements dans ma vie (merci COVID!) je me suis donne 2 ans pour vraiment apprendre la voile. Je pars de presque 0 étant un vrai terrien :) A treeees long terme mon reve est d'avoir un voilier bien sur...
Je n'ai aujourd'hui que ma disponibilité et un budget...

Je vis actuellement a l'étranger et vais venir en France pour me former.

Pour le moment, j'envisage de m'installer dans un petit appart dans un port de Méditerranée et sans doute commencer par des formations en club de voile.

Je suis preneur de tout conseil
- par quel bout prendriez vous ce projet a ma place?
- ou se 'poser' d'abord (il me semble que la région Agde / Palavas) offre beaucoup d'opportunités en terme d'école de voiles)
- quel type de formation pour commencer?
etc ... etc ...

Tout conseil, tuyau, commentaire ou même chambrage face a ma naïveté sera apprécie :)

Merci!

L'équipage
11 août 2021
11 août 2021

Passer deux jours sur un voilier

11 août 2021

" j'envisage de m'installer dans un petit appart dans un port de Méditerranée et sans doute commencer par des formations en club de voile."
bof. Tu auras affaire à des spécialistes de la voile le week end et les vacances, qui vont mettre 10 semaines pour te changer en équipier acceptable (fat faire vivre la fédé).
Cherche plutôt une école qui utilise des moniteurs professionnels, qui font ça toute l'année. C'est plus cher, mais tu sais à qui tu as affaire, et sur quel bateau tu vas être.
Commence par un stage "débutant", embarqué pendant une semaine, histoire de voir si ça te convient. Et trouve toi une vraie école. Si tu pratiques l'anglais et que tu as les sous, tu trouveras facilement.

11 août 2021

Oui pardon, c'est ce que j'imaginais: stages débutant embarque. Cela dit cela ne semble pas obligatoirement évident a trouver en hiver. Des tuyaux?

11 août 2021

Bon point … j'ai déjà fait ce bout la. Mais je vais faire 3 puis 4 et m'adapter j'imagine :)

11 août 2021

inscris-toi dans un club qui pratique les régates et entrainements d'hiver, tu apprendras beaucoup

11 août 2021

Oui merci - c'est ce que je suis en train de chercher actuellement. Si quelqu'un a des conseils je suis preneur :)

11 août 2021

Salut.

Très faisable et que du bonheur.

En ce qui me concerne, ça a été un choix de vie, et je ne regrette rien des trois années que je viens de pleinement consacrer à l acquisition des bases.

Ça a commencé en niveau 1 aux glénans il y a 3 ans. Je n avais jamais vu un bato de près.

Malgré des conditions d'encadrement franchement scabreuses, je recommande, puisque ça a été le début d une belle aventure qui continue aujourd hui 😉.

Bons vents.

11 août 2021

Oui je confirme que s'il y a la possibilité d’intégrer une équipe de régate, ce sera plus efficace que des stages à rallonges. Les bourses aux équipiers également sont à exploiter.
Ensuite, les connaissances se nouant (excepté pour les caractériels) les possibilités de naviguer devraient s'élargir.

11 août 202111 août 2021

Hello,

Tu peux passer par des stages en école de voile comme ucpa ou glenan ou autre. Tu va vite savoir si tu accroche ou pas.

1 à 2 semaine de stage par niveau et il y a en général 3 niveaux.

Ça suffit pour acheter ton premier bateau si c'est ton but. En plus chaque stage te fais des vacances sur l'eau.

Les régates en club, c'est certainement bien aussi pour bien maîtriser l'aspect réglages des voiles et rien ne t'empêche de continuer quand tu as ton bateau si ça te plais.

Moi j'avais raccourci, j'avais fais 2 semaines de vacances avec une connaissance expérimenté ( disons que ça faisais le niveau 1 de l'école) puis j'ai fais le niveau 2 ucpa ( 2 semaines) puis j'ai acheté un 6m et j'ai continuer à apprendre sur mon bateau ( trop impatient pour faire le niveau 3 en stage)

C'est bien sur pas la seule méthode, juste une façon de faire parmi d'autres.

11 août 2021

Super, merci! Je préfère me dire que l'achat d'un bateau est un objectif lointain, mais ca changera peut être en cours de route.

11 août 2021

Attention, dans ce que je décris, ça ne veux pas dire que tu seras formé au bout des 2 ou 3 stages, c'est juste que ça te donne un vernis et que le reste peu venir avec l'expérience que pas grand chose ne peux remplacer.
De toutes façons, une fois que tu as ton bateau, à moins d'être inconscient tu y va doucement, d'abord par petites sorties par beau temps, puis tu agrandi les ronds dans l'eau, etc, etc, une fois que tu as ton bateau c'est toi qui fixe ton rythme.
La règle est de rester humble devant les éléments et de savoir que la mer est plus forte que toi. Quand tu as intégré ça, tu as le principal.
Bonnes navs.

11 août 2021

Il faut distinguer deux choses: le contrôle de la voilure et la vie à bord d'un voilier.
Tout voilier, tout petit ou très gros, peut être soumis à des situations imprévues très brutales pouvant coucher le bateau, qui nécessitent une réponse quasi réflexe sur le contrôle de la voilure. Ce type de réponse réflexe et la bonne compréhension fondamentale du réglage des voiles peuvent être appris à coût très faible et à ancrage maximum dans son cerveau en pratiquant d'abord le temps qu'il faut du petit dériveur (pour un monocoque)
que ce soit tout seul ou mieux avec un formateur.
Avec ce bagage capital pour la sécurité vous pouvez passez sans aucune difficulté avec un temps d'adaptation très court pour une formation (ou autoformation) sur une unité bien plus grosse mais nettement plus stable (et nettement plus coûteuse. Cela n'empêche pas mais n'a rien à voir avec un embarquement court d'initiation subi sans aucune connaissance vélique (une sorte de baptême de mer) où vu l'environnement technique beaucoup plus fourni vous avez peu de chance de comprendre vraiment l'essentiel d'un voilier, les voiles étant LE moteur d'un voilier.
Toutes les importantes connaissances théoriques à apprendre et maîtriser ensuite peuvent se faire en individuel mais l'équivalent très basique des permis A et B peut être digéré plus rapidement en école. Lire énormément sur tout ce qui concerne ce monde en réalité TRES technique mais qui est au début vu comme un rêve.
Quelle que soit votre démarche pour apprendre, le but final est d'être un vrai skipper sur lequel d'autres doivent pouvoir compter en toute circonstance quand ils sont à votre bord.

11 août 2021

Très censé tout cela.
Je dévore des manuels techniques depuis quelques temps déjà (mais sans la pratique cela ne sert sans doute pas a grand chose) et ai commence des stages sur dériveur ici au Canada avant mon départ pour la France. Merci pour ces conseils!

11 août 2021

Comme vous êtes au Canada, vous devez avoir lu et vu les récits de plusieurs voileux solitaires ou en famille (La Vlimeuse par exemple car il y en a d'autres et des associations à retrouver sur Internet) et naturellement la superbe maîtrise d'un petit 9m dans des conditions difficiles par Yves Gélinas (Jean du Sud et l'Oizo Magick) son film associé étant remarquable (idem pour Alain Kalita (cf son site) 10ans plus tard) (ces exemples sont cités pour au moins savoir ce dont on parle à partir d'un certain moment,
la mer, vue sa formidable puissance, ayant toujours le dernier mot, ce qui doit inciter à tenir compte de la Météo (à apprendre) et avoir confiance dans un BON bateau,mais en connaissant aussi ses limites.

11 août 2021

Non rien lu de tout cela. Je me renseigne. Merci!!!

11 août 2021

faire l'acquisition du bouquin des glénan et le lire dans tous les sens,

cela alimentera ta réflexion lorque tu mettras les pieds sur un bateau
il faut le faire le plus souvent possible, embarque en régate (sauf avec des barjos qui veulent toujours gagner), participe aux entrainements d'hiver, il manque très souvent d'équipier pour ceux qui n'ont pas la prétentions de monter sur le podium. voir auprès des clubs. çà fait plus d'un demi siècle que je navigue et j'en apprends encore... alors, commence bien vite et continue.

11 août 2021

Super, merci. Je me suis déjà tape le bouquin des Glenans d'une vieille édition et me le refais avec une édition plus récente :)
Effectivement, trouver des opportunités en régates semble intéressant. Il y a un site/forum la dessus (je ne vois pas trop ca dans les bourses au équipiers).

11 août 2021

L'esprit course c'est pour gagner à tout prix, casse incluse payée par le sponsor.
Naviguer en plaisance habituelle c'est naviguer en sécurité en essayant de se faire plaisir et surtout de faire plaisir à vos passagers qu'il est très facile de dégouter définitivement.
La base dériveur permet d'apprendre des comportements essentiels sans risque et de pousser loin le bateau. Passé sur bateau de haute mer la chose la plus importante, à alors acquérir, une fois admis compris, imposé, qu'on ne part en mer que quand le bateau est complètement prêt à passer en autonomie de navigation, c'est le sens très important de l'anticipation pour le réglage de la voilure face à la météo prévisible (regarder le ciel la mer l'anémomètre et le baromètre) le but étant de ne pas déchirer de voile ou au pire de tomber le mât. Vous allez pouvoir constater que cette simple évidence, ne l'est pas pour certains.

11 août 2021

Au niveau lectures, comme ci dessus, lire Le Cours des glénans, avec en supplément "Les Voiles" de B. Cheret et la "météo" de Bernot.. il faut parfois un peu s'accrocher, mais cela reste pour moi les vraies lectures.

Ensuite la pratique du dériveur (Laser, Europe etc..) pour bien sentir le vent et apprendre à barrer et quelques stages Glénans ou autres pour ce qui est pratique de la grosse bête. La régate c'est pour après, il me semble..

11 août 2021

Pas forcément. Quitte à passer par les Glenans, faire en priorité les stages 1 voile à terre sur Glénan 5.7, c'est la presta la plus intéressante pou 1 à 2 semaines. Le reste, au fil des stages est vraiment de moins en moins intéressant voire merdique, et il vaut mieux bifurquer sur de la régate ou de la co-navigation.

11 août 2021

Merci! Quelqu'un a un avis Glenan vs UCPA?

11 août 2021

Il me semble que de toute façon en hiver en Méditerranée il n'y a que UCPA (ou bien je cherche mal...)

11 août 2021

+10 pour ce commentaire pour la chemise verte (Chemise tribord)

11 août 2021

Je crois que le mieux pour apprendre la voile c’est un club FFV avec sorties régulières

Ensuite pour la croisière
Formation théorique (livre des glenans. Guide de la manœuvre de tabarly meteo par bernot) passage des permis côtier hauturier et crr

En parallèle de la croisière en école en embarquement libre… tout est possible

Je doute toutefois que les stages Ucpa ou glenans fasse de toi un plaisancier il y a trop de monde à bord. C’est bien pour débuter mais cela ne suffit pas

Et surtout naviguer naviguer naviguer dès que l’on peut

Pour ma part c’est ce programme que je suis et pendant ce temps là j’économise

11 août 2021

Super, merci!

Pour ceux qui connaissent la cote Méditerranéenne, ou iriez vous poser votre barda a ma place?
Un endroit pas trop désagréable a vivre, pas trop cher (pas Cassis ;) et avec un bonne offre de club/écoles de voile.
Je pensais au sud de Montpellier (Palavas?), mais Toulon serait il mieux? Bref ... je cherche ...

11 août 2021

AMHA (mais je suis pas forcement objectif la dessus) Toulon est nettement mieux que Palavas question voile.
Le basin de nav est tout simplement magnifique avec des iles à proximité de tous les cotés. Des mouillages paradisiaques à quelques encablures, ...
C'est aussi une bonne base de départ pour aller en Corse, en Italie, Sardaigne, etc, etc,
La ville gagne à être connue. Bref que des avantages pour Toulon qui est un paradis de la plaisance.

11 août 2021

Près de Montpellier, il y a l'étang de Thau, vaste plan d'eau tout à fait intéressant pour un débutant, toujours du vent et on navigue en toutes saisons.

Une base des Glénans aux Onglous (Marseillan) et des clubs de voile qui régatent tous les dimanches au départ de Mèze essentiellement. Accès à la mer par la traversée de Sète. Les Glénans ne naviguent pas que sur l'étang de Thau, ils ont des bateaux basés à Sète, côté mer.

Sète est une belle ville très vivante. Un endroit sympa pour s'installer, à mon avis !

11 août 2021

Oui, Sète est une belle ville, vivante et attachante.
Toulon est mieux pour la plaisance à mon avis de part la configuration de la cote et la proximité de destinations remarquables que ça soit pour de courtes escapades ou plus longues avec des mouillages très nombreux et variés.

11 août 2021

Je suis d'accord, mais il dit qu'il veut être proche de Montpellier...

11 août 2021

Ah, OK, j'avais pas compris ça je croyais qu'il "ratissait" plus large il demandais aussi si Toulon était bien.
Alors effectivement, Sète est bien. Après il faut voir aussi si il y a des contraintes de boulot, dans ce cas, en fonction du métier, Marseille peut être mieux.

16 sept. 2021

Petite info. On regate beaucoup plus au départ de Balaruc.
Le club le plus actif de la région en habitable c'est l'ASBB Balaruc
Infos sur le site Asbbvoile

Nous recherchons toujours des equipiers
Pascal

18 sept. 2021

Le site, avec de bien belles photos qui parlent...

asbbvoile.fr[...]dex.php

18 sept. 2021

Merci! C’est certain qu’une place d’équipier m’interessera!!! Qui contacter pour cela?

18 sept. 2021

Je les ai contactés via le site - merci beaucoup!

11 août 202111 août 2021

Commence par le permis côtier. Ce n’est pas obligatoire pour la voile mais pas inutile non plus. Ensuite ou parallèlement je dirais une vingtaine de sorties en école de voile, dont au moins une consacrée exclusivement aux manœuvres de port. Ensuite achète ton premier bateau c’est la meilleure école. Pour finir je dirais (mais c’est personnel) qu’on navigue plus et qu’on apprend plus en Atlantique ou en Manche qu’en Med.

11 août 2021

En Méditerranée Marseille
Magnifique et recorge de club de voile sur différents supports

11 août 202111 août 2021

Glénans vs UCPA ?

J'ai fréquenté les deux... il y a 25 ans, les choses ont certainement changé depuis.

Dans l'ordre, j'ai fait :
• 1 stage UCPA 1 semaine voile légère/catamaran (Port-Camargue)
• 1 stage UCPA 1 semaine habitable/class 8 (Port-Camargue)
• 1 stage Glénans 1 semaine dériveur (Marseillan)
• 1 stage UCPA 1 semaine dériveur (Bénodet/Bretagne)

On oublie la logique, j'aurais dû commencer par le dériveur évidemment. Et honnêtement, une semaine de class 8 en deuxième semaine, mauvais plan ! J'ai galéré, j'étais limite dégoûtée de la voile...

Sinon, techniquement, je n'ai pas vu une grande différence entre les Glénans et l'UCPA : les cours sont assurés par des bénévoles (Glénans) ou des moniteurs en formation (UCPA), peut-être un '+' pour le matériel à l'UCPA, en meilleur état. Le contenu des cours était le même : un peu de théorie et sécurité, préparation des bateaux, navigation en demi-journée (selon météo) et débriefing en fin de journée.

La vraie différence vient plutôt du confort et des infrastructures, là aussi un '+' pour l'UCPA, mais comme dit plus haut, c'était il y a 25 ans, et je n'ai pas testé les Glénans ...aux Glénans ni tous les centres UCPA. D'ailleurs, le centre UCPA de Port-Camargue a bien changé et, à ma connaissance, ne propose plus de stage class 8.

Ces stages ont été une bonne base, j'ai ensuite complété par de la navigation sur habitable en famille, avec des amis ou en école de voile FFV.

11 août 2021

Les installations de la base des Glénans de Marseillan ont été rénovées récemment (vu de mes yeux !). C'est un très bel endroit en pleine nature, l'entrée du canal du Midi.

11 août 2021

Que de bons conseils tout ca. Merci a tous! Ce forum m'impressionne :)

Je me dis que le point de chute sera plutôt Sète probablement (pour raison perso - vieux parents plus proches) - mais effectivement, Toulon semble le coin idéal. Marseille, sans doute un peu cher.
Et oui, je me dis que la Méditerranée est un début, un jour la Bretagne ou La Rochelle peut être après (de toute façon, je cale un tour de France a vélo dans ces deux ans - ca je connais mieux ;)

11 août 2021

La Méditerranée peut devenir redoutable en très peu de temps, est plus difficile que l'Atlantique beaucoup plus régulier. Tenir compte de la météo est essentielle dans les deux cas pour se décider à partir (et aussi pour gagner un abri en côtier).

12 août 2021

Faut relativiser quand même... la météo à 24 h est fiable et il y a des ports très proches les uns des autres, accessibles à toute heure.

12 août 2021

A l'époque où je fréquentais la Med la Météo était exacte mais souvent décalée en temps ce qui faisait que ceux, trop impatients de partir, pouvaient se faire secouer. Tant qu'on est au port cela va, après il faut se méfier, en particulier quand on essaye de faire du mouillage sauvage. Les seuls avantages de la Med, par rapport à l'Atlantique, sont l'absence relative de marée et naturellement le Soleil plus abondant.

12 août 2021

C’est ce que je voulais dire … la
Med c’est un peu tout ou rien et pas de marées. En atlantique ou manche on a plus souvent des conditions moyennes et c’est plus formateur (je trouve)

12 août 2021

A la base des Glénans de Marseillan. Est ce encore possible d'apprendre la voile en échange de travail sur la base?

@tuperware : oui, le bénévolat et l'esprit communautaire participatif sont les piliers des Glénans.

12 août 2021

Heureux que cela perdure.

12 août 2021

Bon courage , bien venu dans la secte et le formatage,renseigne toi sur l'exploitation des bénèvoles pleins de réves.
Rien n'est gratuit.

13 août 2021

@ ric56 la réponse est pour moi ?

12 août 2021

quelle idée d'aller dans le sud, tu serais venu en bretagne directement ...

;-))

12 août 2021

Je suis d’accord avec Outremer , bien mieux d’apprendre la voile en Méd !elle est bien plus formatrice, point de vue condition de nav et météo …d’ailleurs «  les Glenans  » devraient quitter les Glénans, pour s’implanter uniquement là-bas 👉,il y a un réel potentiel!( €€€ ) on retrouve un souffle nouveau , on évolue ,quoi! ( et les oiseaux se réapproprient leurs lieux de nidifications, et les voiliers les zones de mouillages confisquées par les Kite surf .. ) ça fait 2 antennes qu’ils m’arrachent MRD 😡, Ric, je suis sûr que tu approuves… ) allez, bon vent les Glenans, en Med!!!!

13 août 2021

Je (outremer) n'ai jamais dit qu'il était mieux de commencer en Med plutôt qu'en Atlantique
alors que ce serait plutôt l'inverse, mais qu'il fallait par principe beaucoup plus se méfier de la Med qui peut surprendre très brutalement par rapport à l'Atlantique plus prévisible, plus régulière, et naturellement ouverte sur de beaucoup plus grands espaces.
( la plongée sous-marine est beaucoup plus technique en Atlantique qu'en Med).

13 août 2021

Amusant de se dire que la voile s'apprends mieux en Méditerranée, j'aurais pensé l'exact inverse.
Sinon, ma recommandation perso, c'est de faire un peu d'école (pour commencer, et plus tard, pour confirmer en tant que chef de bord), mais SURTOUT, rapidement, faire l'équipier sur des bourses aux équipiers.

Je trouve cela infiniment plus formateur, sur énormément d'aspects. (types de bateaux, types de plaisanciers, types de navigations, types de voyages, types de problèmes ...). Après, il faut évidemment prendre des profils d'offres assez différentes (convoyages pro, convoyages particuliers, croisière touristique/tranquille ...)
Mais bon, une formation théorique, c'est pas mal non plus, mais il faut avoir un vrai recul dessus : ce n'est pas parce que l'école fait (et dit de faire) comme ca que c'est la règle absolue (typiquement, la façon de faire des quarts de nuit à 6 ne fonctionne pas quand on est plus que 1 et demi)
L'autre truc que je trouve assez formateur, c'est de vivre quelque temps sur un chantier naval, et de proposer des coups de main pour aider les autres, juste pour apprendre. (parce que quand on doit apprendre avec son propre bateau, faut payer en plus les pièces)

13 août 2021

ne pas confondre la voile et la navigation ,en med c'est plus facile pour apprendre la voile ,
en atlantique on apprends à naviguer mais il faut déjà maitriser le voilier .
alain

13 août 202113 août 2021

J'ai fais mes 2 stages en Med mais j'ai commencé à naviguer en Atlantique ou j'avais basé mon premier bateau, puis après une dizaine d'années je suis "revenu" en Med.

Globalement, je trouve la navigation à voile (un peu) plus facile en Atlantique qu'en Med car la météo est plus stable et les abris ne manquent pas car la cote est plus découpée (plus de bras de rivières notamment) Bien sur il y a les marées et les courants mais c'est bien prévisible et donc facile à gérer. J'ai naviguer principalement en Bretagne sud donc marnage et courant raisonnable, je pense que c'est différent en Bretagne Nord et en Manche.

Je me souvient encore de ma première nuit au mouillage sur une bouée à Tréguier dans l'estuaire de la Vilaine, j'avais calculé que la quille devait juste affleurer le fond à marée basse en pleine nuit. un peu inquiet, je me suis levé à l'heure de marée basse pour vérifier que tout allait bien et j'ai eu la grande satisfaction de sentir la quille toucher doucement la vase puis remonter tout aussi doucement.
Une autre fois, dans l'avant port de Port-Maria (Quiberon), nous arrivons tard, je néglige de vérifier les hauteurs car nous étions passés quelques jours avant ... evidement le coéficient ayant changé la hauteur n'avait plus rien à voir et le bateau c'est couché doucement dans la vase en pleine nuit ... rien d'autre à faire que d'attendre la renverse ... quelle rigolade.

Bref débuter en Atlantique est effectivement très formateur pour la nav mais on apprend aussi pleins de choses en MEd.

13 août 2021

Nb
C'est trehiguier dans la villaine

13 août 2021

C'est quand mémé un scandale que les modérateurs laissent passer des fakes : Tréguier sur la villaine ,c'est du moins 10!!!

13 août 2021

c'est bien ce que j'écris ...
alain

15 sept. 2021

Merci a cette communauté pour toutes vos réponses dans le fil comme en message prive. Le jour J approche pour moi et déjà quelques bons plans et propositions de navigation! Si vous en avez d'autre dans la région de Sète / Palavas / Agde, n'hésitez pas!

15 sept. 2021

Je te propose
un bateau EXTRAORDINAIRE et HISTORIQUE

voilier habitable de 7m 40 un ALPA certainement du meuilleur architecte de tout les temps
OLIN STEPHENS
ce bateau et complet j ai navigue avec , il a passe beaucouq d etemps a terre
il possede sa remorque
il est dans mon jardin , sur sa remorque

grement complet voile et mème un spi , mème les jumelles pour mater , et bien sur demater

un petit diesel qui fonctionne a merveille , et saildrive

je le vends 7000 euros
tu le met a l eau dans mon port dans le 06
et quelqus jours apres tu navigueras autours des iles du 06

pas besoin court de nav
eevntuellement tu tinscrira au clud de voile et le dimanche equipier

et bien sur je serrai la pour tes premiers pas ,et te faire une eventuelle porte d entre dans le yachting insdustrie

j ai quelques connaissance dans ce secteur d activité

captainjpp

15 sept. 2021

Merci, j'apprécie :) En revanche je vais suivre le conseil de beaucoup ... bien prendre le temps avant de se lancer dans un quelconque achat :)

15 sept. 2021

un point que je souhaiterai preciser
tu n aurras pas beaucouq de preobleme avec la voiles
enormement d emonde y arrive

si tu veux te former dans un domaine autour du volier , c est la techniqeu meca elec

beaucouq plus importante

captainjpp

15 sept. 2021

Effectivement ; je compte profiter de l'hiver pour commencer a avoir quelques notion la dessus :)

16 sept. 2021

quelques jours pour faire le tour des iles de cannes sur un bateau d exeption ou reflechir .....reflechir ....reflechir ...............................................reflechir ...

a voir

captainjpp

18 sept. 2021

Je te fais un petit programme, avec un petit bateau entre 5.5 et 7 mètres, sur 20 jours.

Tous les jours tu grès ton bateau, tu appareilles, et tu fais 3 virements de bords 3 empannages, 1 mise à la cape, 1 prise de ris.

C'est l'heure de déjeuner tu prend une bouée ou tu mouilles.

Tu repars tu fais 3 virements un empannage 1 mise à la cape 1 prise de ris.

Tu rentres, tu accostes, tu t'amarres etc et tu dégrées le bateau.

Le jour suivant pareil ...

Au bout de 20 jours le temps pour exécuter cela aura diminué de moitié.

Tu sauras toujours ou est le vent et tu sauras toujours ou tu es le plan d'eau.

Maintenant il faut apprendre à naviguer...c'est un autre programme.

En gros tu maîtrises la bête et tu es repéré dans l'espace par rapport au vent.

18 sept. 2021

Beau programme! Merci!

Bon avant il faut que j’apprenne toutes ces manoeuvres (dèja faites sur dériveur pour certaines)… et puis trouver le bateau pour cela :)

19 sept. 2021

Quand tu sorts pas because le temps ben il ya deux choses que tu peux apprendre à terre: la météo et la lecture de carte et son usage comme si tu préparais le côtier et l'hauturier.

après une 15 quinzaine de jours d'entraînement que le temps pour faire le programme a drastiquement baissé ...( tu peux enchaîner les trois virements et les empannages dans le sens que tu veux en 20 minutes )

Il faut rajouter les exos de HLM à la voile qui représente une synthèse de tout cela( repère dans l'espace, par rapport au vent, à la houle, au vague...) + les manœuvres qui vont bien suivant la méthode choisie...il y en a plein avec ou sans mise à la cape, avec ou sans empannage, mais toutes avec une caractéristique commune: passage sous le vent de l'hlm pour remonter au bon plein vers lui.

Tout en sachant que le meilleur moyen c'est le moteur.

Le plus long sera l'apprentissage sérieux de la météo: si tu ne veux pas faire comme tous les blaireaux qui prennent les grib ( sans comprendre) pour un horaire de chemin de fer...et comme forcément cela ne correspond jamais, ils râlent contre les spoutnik qui ont détraqué le climat et les météorologues qui étaient bien meilleurs avant.

19 sept. 2021

Il faut bien comprendre une chose c'est que tous les milles nautiques ne se valent pas

20 jours dans les alizés ne valent pas 20 jours de mon petit programme ou tu auras fait 120 virements 120 empannages 40 prises de ris 20 mouillages 20 appareillages et 20 accostage ou tu auras dégrées ton voilier X fois et fait des exo de HLM X fois.

1 journée de nav dans une mer à marée et courant ce n'est pas pareil que dans une mer sans.

La manche c'est pas MED.

19 sept. 2021

ok avec MBI...si vous voulez naviguer dans des zones ou le courant est important nous avons la chance inouie d'avoir chez nous un terrain de jeux superbe ..LA manche ...ouest et est dans les Anglos normandes ...Et cela c'est de la navigation pure ....rien a voir avec la méditéranée ni la bretagne sud à partir du parallele 47°52' (concarneau)...a part quelques particularitées comme le golfe du morbihan et les alentours de Belle Ile ...Houat...houedic..cet été deux voiliers de douze metres ont talonnés et coulés en bretagne nord (les septs iles et roscoff)....naviguer avec le courant de marée n'a rien à voir avec naviguer sans.... DONC qui peut le plus peut le moins...il faut apprendre à naviguer avec les courants de marées de la bretagne nord ....jean de Roscoff

19 sept. 2021

Je ne doute pas du fait que la Manche et la Bretagne sont de très bons endroits pour apprendre. Mais je suis un gars du Sud… je vais commencer par là ;)

19 sept. 2021

Faut dire qu'on à pas de marées et de courant mais...du soleil 😎

19 sept. 2021

La pratique du dériveur en régate : la compétence de haut niveau en voilier quelqu’il soit, vient très vite. Pour la météo prendre des cours avec un météorologue pédagogique, ça fait gagner des années d’incompréhension.

19 sept. 2021

Bon point… pour avancer un peu quelqu’un aurait il une reco de litterature pour apprendre la météo?

19 sept. 2021

tu achètes le dvd de Jean yves Bernot et après son livre météo et stratégie et là tu auras le meilleur enseignement possible.

fr.shopping.rakuten.com[...]ot.html

19 sept. 2021

Pour ma part je commencerais par « la voile pour les nuls » qui traite de tous les sujets, météo comprise.
Perso c’est par là que j’ai commencé.
Bonne lecture.

19 sept. 2021

bonjour
vous parlez de meteo
une devinette

quand es ce que la meteo marine est née ...............en france

bien a vous
captainjpp

19 sept. 2021

Je dirais juste après la guerre... à la fin des années 40 ?

19 sept. 2021
19 sept. 2021
20 sept. 2021

Les premières prévisions météos a partir d’observations structurées c’est les chinois environs 1000 AVJC. Puis les grecs en particulier à la période ptolémaïque 200 AJC à Alexandrie centre intellectuel de la connaissance ou déjà on savait que la terre était ronde et avait estimé sa circonférence à 35000 km!
En France dès le 18eme les premières approches scientifiques basé sur les relevés de température et de pressions atmosphériques . Puis un développement important à l’initiative des militaires après le naufrage de la frégate Sémillante chargée de transporter des conscrits pour la guerre de Crimée dans les bouches de Bonifacio qui s’est fracassée sur les récifs des îles Lavezzi à cause d’une terrible tempête. Aucun survivant. Plusieurs centaines de morts.

20 sept. 2021

cela pourrait tres bien etre l introduction du court du court de meteo

aujourd hui a la pointe de l iles il y a pointe semillante un petit phare sud des lavezzi
les morts 702 donc 400 fantasins

a mon souvenir un survivant , mais je ne retrouve pas de references
apres cela l amirauté a obliger les capitaine sen partance a prendre la meteo

captainjpp

21 sept. 2021

2 ans pour apprendre la voile, t'es large.
Les 3/4 des gens n'ont fait que 2 a 3 semaines de stages et ont pris leurs premiers bateaux.
La voile c'est pas super compliqué. Y'a bien 6-7 manœuvres a savoir faire, comme virement de bord, l’empannage, prise de ris, étais largable, cape, manœuvre au moteur et mouillage. En med il y a aussi la pendille qui est plutôt dure en néophyte vu qu'il faut culer dans la place.
D'ailleurs on vois bien, ici ça parle surtout de bricolage, comme si la navigation était un sujet annexe sur un voilier.

21 sept. 2021

Tu as raison ; je me suis mal exprimé. Il ne s’agit pas que de navigation mais aussi de bases de meca, electricité, météo etc…
C’est aussi vivre suffisamment d’expérience afin de confirmer si je désire un voilier, et eventuellement quel type…

21 sept. 202121 sept. 2021

Je vais prendre le contre pied de la réponse de Jatim, pas par un quelconque interet de la polémique, mais simplement pour que les demandeurs disposent de l'éventail complet d'élements de réponses.

Donc, c'est l'exemple typique des reactions "simplistes" que l'on recoit en tant que neophyte de la voile. J'y ai eu droit aussi quand j'ai démarré en 2000.
Je comprend mal l'interêt de ce type de réponse, comme ci les conseilleurs ne se souvenaient plus des difficultés qu'ils ont eux-mêmes vécu, ou bien il y a d'autres explications.
Certes peu de voileux suivent un cursus complet de formation, mais c'est pour d'autres raisons comme la pauvreté d'offre en France de stages réellement efficaces de maitrise d'un voilier. Et surtout le fait qu'une bonne partie ont appris grace au cercle famillial, donc ils ont largement dégrossi le sujet.

Pour ceux qui veulent commençer, il est préférable de rester conscient du le fait que la voile et la navigation peuvent être bien piegeuses, et il faut rester humble et compter avec les miles et le temps pour devenir un CDB autonome et presque serein.

21 sept. 202121 sept. 2021

@jatim
Il ne faut pas dire des choses comme cela, sans nuance. Et dans l'absolue ...tout peut devenir très compliqué et en plus c'est relatif à ton expérience, quand je lis ici que certains n'osent pas se mettre au prés par 25knt de vent pour prendre un ris, et préfèrrent bourriner au portants avec un winch " si cela veut bien descendre..." pour faire descendre la GV bref oui cela se résume à peux de manoeuvres ce qui ne veut pas dire que c'est toujours pareil et que les difficultés ont les mêmes.

23 sept. 2021

La voile c’est pas un jeu parce qu’on peut vite se retrouver dans une situation où on casse du matos qui coûte très cher et pire encore, on se met en danger (ou encore pire on met en danger les autres).
Sur ce 2eme plan c’est comme la montagne. On peut rigoler des gens qui donnent des conseils et chausser des baskets pour faire le Mont Blanc. 8 fois sur 10 ça passera sauf que si les choses ne se passent pas exactement comme prévu alors c’est pas une merde, mais une escadrille de merdes qui te tombera dessus.
Donc oui c’est facile de faire avancer un voilier, mais être capable de faire face à toutes les situations est beaucoup plus difficile. En fait on est jamais totalement formé pour ça. L’apprentissage est permanent.
L’humilité est indispensable, et la curiosité d’apprendre, de lire et de demander.
Après tu peux avoir de la chance et qu’il ne t’arrive jamais rien. On sait jamais.

23 sept. 2021

Pour ma part, je cherche un cursus complet de formation avant d’envisager d’avoir mon bateau.
Dommage qu’il ne semble pas y avoir de cursus complet (nav, meca, electro), alors j’essaye de glaner des infos sur ce forum - et faire cela d’un peu de bric et de broc…
Si certains voulaient se lancer la dedans, il semble y avoir un business :)

23 sept. 2021

Il y a des bouquins et la pratique. Tu dis que tu vas t’installer dans un port de Méditerranée et t’inscrire dans une école de voile : c’est excellent.
Tu peux commencer par du dériveur. Rien de mieux pour comprendre le vent et les allures.
Ensuite tu peux faire un stage croisière et enfin trouver dès embarquement en régate. Ça permet de se trouver en situation extrême d’un point de vue croisière, mais contrôlée.
Bien sûr tu peux passer ton côtier puis ton hauturier. Il y a des formations pour ça.

Une fois que tu auras fait tout ça tu t’achètes ton bateau et tu te fais plaisir :-)

23 sept. 2021

stw.fr[...]/
onglet formations

23 sept. 2021

Alors j'aurai pu écrire un pavé, comme le bouquin des glénans.. Mais en 3 lignes, la plupart, des "jeunes" qui commencent la voile (généralement les jeunes apprennent plus vite, cerveau plus élastique, plus concentrés, plus jeune quoi), font 2/3 semaines de stages et sont opérationnels. C'est mon cas, j'ai juste repris un coach pendant quelques journées pour prendre en main mon navire, plus pour me rassuré, que par manque de technique. Et avec ça, j'arrive a faire des ronds dans l'eau le week-end dans toute la Bretagne sud, plus facile que la Bretagne Nord. Après j'ai pas le temps pour partir loin, faut bien que je fasse mes 45 heures pour payer vos retraites :D

Évidemment il y a des nuances, il y aura des gens qui ne feront que 1 semaine et prendront un 7m, et d'autre qui auront besoin de 2 mois, + 3 semaines de croisière sur le bateau d'un copain. Aussi, il est important de noté qu'en lisant les bouquins/blogs d'un nombre impressionnant de circum-navigateurs, leurs formations en voile n'est pas beaucoup beaucoup plus longue. 3 semaines de voile, 1 ou 2 demi journée de routage et météo, 2/3 jours de stages d'entretiens moteurs, et un stage snsm de sécurité. Après ce n'est que de la préparation du bateau, avec toute la redondance pour pouvoir réparer quoique ce soit.

23 sept. 2021

J’ai fait l’étape dériveur. Maintenant je demande juste un bateau avec des toilettes!!! :)))

23 sept. 2021

Passe ton côtier, et prépare ton hauturier.
Et achète toi un 25 pieds pas trop cher pour aller t’amuser.
Une fois que tu auras bien pratiqué et que tu auras assimilé les calculs de marées (en Med avec 40cm de marnage ça doit être intéressant) et appris à faire un point alors tu revends et tu t’achètes le bateau de tes rêves :-)

23 sept. 2021

un ALPA 7,40 7000 euros

7 jours pour l armer
le 8 iem tour des iles de cannes
la 8 semaine traverse vers la corse

bien a vous
captainjpp

23 sept. 2021

Jatim à parfaitement raison, et cela ne veut pas dire qu'au bout de quelques stage on sait tout (on ne sait jamais tout d'ailleurs). ça veut juste dire que au bout de ces quelques stages on est prêt à commencer son apprentissage par l'expérience (entre autre), que cet apprentissage ne finira jamais et qu'il est indispensable d'être confronté à la réalité pour progresser.

Après, le temps nécessaire pour cette première étape, donc les stages ou autre moyen d'acquérir les bases est variable selon chacun, mais c'est pas la peine d'y passer des années.

24 sept. 2021

Une bonne méthode d'apprentissage c'est le BDA => le Bateau Des Autres
Cela veut dire naviguer avec des skippers qui cherchent des équipiers, et il y en a énormément.
Il existe de nombreuses bourses aux équipiers qui permettent de trouver des embarquements.
Plus tu navigues, plus tu apprends, surtout avec des bateaux de toute nature, dans des bassins de navigations diversifiés et avec des skippers différents.
Bien évidemment cela n'empêche pas de faire quelques stages de type Ecole des Glénans, mais c'est insuffisant pour être autonome sur un voilier.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

Après la pluie...

  • 4.5 (114)

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

mars 2021