10 ans après

voici un fil qui date d'une dizaine d'années :

www.hisse-et-oh.com[...]s-marin

serait-il possible de recueillir quelques avis actualisés sur le sujet ?

Réponses modérées bienvenues, polémiques à éviter,

merci.. :heu:

L'équipage
20 jan. 2013
20 jan. 2013

Mon budget limite à toujours résolu rapidement la question !

ça c'etait de moi a l'epoque


d'accord avec toi freja

il ne faut pas confondre progré avec electronique
on peut avoir un boat moderne et regarder la mer
avec ses yeux directement au lieu de voir a travers des ecrans qui faussent la perception
de la nature
samedi 13 décembre 2003 2

dix ans apres je pense toujours pareil :-)

20 jan. 2013

pas réellement surpris... :heu:

20 jan. 201320 jan. 2013

Pendant des siècles, les marins ont été à la pointe de la technologie
(comme les aviateurs plus tard)...
compas magnétique, cartes marines, sextant, moteur, radio, radar, gps...
L'Almanach du Marin Breton luttait contre l'alcool et pour la Tsf à bord...

20 jan. 2013

si vous ne connaissez pas encore les frères Berque, alors visionnez ça: des vrais poètes

20 jan. 2013

merci pour la vidéo. :pouce:

Qui mieux que les frères Berque pouvaient illustrer le propos ? :heu:

20 jan. 2013

j'aime beaucoup cette phrase, du post de décembre 2003.

"Il avait en quelque sorte retrouvé ce sentiment de liberté, que nous recherchons tous plus ou moins consciemment quand nous prenons la mer, etc."

Après m'être pourri la vie à Madagascar avec un bateau de voyage complexe possédant toute l'électronique qui va bien, j'ai retrouvé ma liberté (et des économies) en naviguant sur un petit trimaran, avec pour tout instrument, le moins cher des GPS Garmin portable et un compas de relèvement, qui tiennent tous les deux dans la même poche.

Que du bonheur : deux piles pour tout circuit électrique !

Vincent

20 jan. 2013

yvan bourgnon l'illustre bien aussi. privé de sponsors il s'adapte, revient à ses premeirs amours, le cata de plage. avec , depuis 2 ans il traverse la méditerrannée, la manche défie le cap horn pendant une navigation de 500 milles (voir vidéo) et va partir au printemps pour un tour du monde avec escale.
bon vous me direz qu'il a prévu des escales le ptit joueur!!!

20 jan. 2013

le lien que tu donnes ne s'ouvre pas :tesur:

20 jan. 201320 jan. 2013

Il faut faire précéder un lien de http://
Comme cela

sinon, le lien devient par défaut
www.hisse-et-oh.com[...]m/watch
ce qui est bien sûr incorrect..

Bon, c'est de la technologie, je sais que ce n'est pas bien vu dans ce fil...

20 jan. 201316 juin 2020

Dans le domaine des évolutions technologiques, il y a toujours un stade "juste", celui à partir duquel elle cesse de nous aider pour nous poser des problèmes. L'exemple c'est l'ouvre boite en fer blanc, ce modèle là fonctionne super bien

Au delà, ça coûte cher et ça dure pas !

merçi guillemot et babar 74 deux exemples tres frappant chacun dans leurs genres :pouce:

20 jan. 2013

quand je le colle ça marche

20 jan. 2013

"Et que les hommes curieux tentent les horizons qui leurrent"
disait le poète.
On a toujours sa nouvelle frontière à atteindre, qu'elle soit philosophique, physique, culturelle ou sociale.
Le but est le seul vrai, les moyens n'ont pas d'importance...

Tel se sentira bien dans ses baskets avec un tableau de bord d'Airbus au dessus de la table à cartes de son Lagoon 50, tel autre revivra à ramper dans un Muscadet qu'il aura sauvé de la destruction pour retrouver ce f... compas de relèvement, l'important est qu'ils se sentent utiles et qu'ils n'emm....t pas les autres!

le retour vers la simplicité en matiere de voile est un mouvement qui est apparu dans les années 80 a l'innitiative d'un groupe americain dont le chef de file etait dick newick(le pape,a l'epoque du trimaran rapide)c'est paradoxal de voir que ces idées sont partis d'un des pays au monde le plus technologique et le plus consumeriste,tout cela porte a interogation ?

20 jan. 2013

Bonjour,
Je suis entièrement de l'avis de Bigornot:
Chacun fait ce qui lui plait avec les moyens qu'il a.
Si qq'un aime la technologie et a les moyens, je ne vois pas pourquoi il ne se ferait pas plaisir.
Si tel autre préfère naviguer aux étoiles et au sextant, et sans électricité, très bien.

De grâce, laissez nous vivre !!!

20 jan. 2013

Je provoque un peu, mais non sans raison : un bateau sans ordi, c'est comme une maison sans ordi, un boulot sans ordi, un téléphone filaire et une voiture qui peut démarrer avec une manivelle... C'est sympa, mais ça fait un peu vieillot. Et je viens d'installer deux panneaux solaires sur la timonerie de ma vieille coque. Pas vraiment top question look mais terriblement efficace. Debarqué le groupe qui démarrait quand il voulait et plus de stockage d'essence. Et débarqué le tangon aussi, spi asymétrique à venir... et c'est quand même sympa de voir qu'en prenant de l'âge, la vie est de plus en plus facile... Pas sympa l'AIS?

De grâce, laissez nous vivre !!!

quelqu'un a dit une parole qui t'empeche de vivre ?

20 jan. 2013

@dgedg,
Je ne vois pas en quoi revendiquer d'aimer naviguer avec des moyens simples peut agresser les amateurs de haute technologie, il me semble que tu fais un procès d'intention à des gens qui ont simplement fait d'autre choix que les tiens.
@ Bigornot,
"Le but est le seul vrai, les moyens n'ont pas d'importance...", question de point de vue, voire de choix philosophique.
Pour moi la fin ne justifiera jamais les moyens. Au contraire, je pense que la façon d'atteindre le but est aussi importante que le but en lui même.

Ce qui n'est pas anodin quand on pratique la façon la plus lente, la plus humide et la plus inconfortable pour aller d'un endroit où on est bien à un endroit où on a rien à foutre. ;-)

20 jan. 2013

L'électronique peut aussi améliorer la sécurité !
Le GPS en est le premier exemple.
L'AIS c'est quand même pas mal pour éviter de se planter sur un gros.
Le radar en cas de grosse brume assure un atterrissage.
Des cartes électroniques remplacent avantageusement un jeu de cartes papier, même s'il faut en garder au cas ou !
Et objectivement tout cela n'empêche pas de regarder la mer.
Bien évidemment ces équipements ont un coût qui n'entre pas toujours dans le budget. De plus on peut aimer la simplicité.

21 jan. 2013

@ J-C
Je me serais mal exprimé?
Je suis bien d'accord que la fin ne "justifie" pas les moyens...
Ce que je voulais dire c'est que , en matière de plaisance, le but n’étant pas une considération matérielle (pèche, commerce, géographie, biologie...) mais spirituelle (sentiment d'aboutissement, de réussite dans son propre dépassement, de bien être en groupe ou en solitaire, que sais-je..) les moyens mis en œuvre n'obéissent pas à des règles très codifiées (taille des filets, nombre de conteneurs, etc...).
Chacun mettra ses propres moyens (plus ou moins, gros ou petits, courts ou longs, sûrs ou risqués) pour s'accomplir et ces choix-là n’appartiennent qu'à soi-même...
Je n'imagine pas un seul instant me moquer ni jalouser tel ou tel plaisancier, même si je ne voudrai jamais faire comme certains.
Dans la vie, le respect de l'autre me semble essentiel!

21 jan. 2013

Fil d'une dizaine d'années !!!

Ce n'est pas le sujet du fil, Mais au fait , quelle âge a HEO ?

21 jan. 201316 juin 2020

Voici la page d'accueil du 23 février 2001

21 jan. 2013

La création d'H&O semble remonter au 10 février 2000
Voir
www.hisse-et-oh.com[...]sages/1

21 jan. 201316 juin 2020

Une page de forum avec des contributions de septembre 2000

PS Pour les curieux, voir la Wayback Machine (la machine à remonter le temps) ici
archive.org[...]web.php

21 jan. 2013

LOL.....J'ai encore un sondeur à éclat :pouce:

21 jan. 2013

de toute façon,si il y a un bord de prés serré a faire pour passer un cap,toute l’électronique du monde ne servira a rien.

21 jan. 201321 jan. 2013

Sauf à ne pas se mettre dans les cailloux devant ce cap si ça semble au pif le faire "tout juste"...

21 jan. 201321 jan. 2013

je reprends une phrase de Babar 74, qui me semble très vraie :

"Dans le domaine des évolutions technologiques, il y a toujours un stade "juste", celui à partir duquel elle cesse de nous aider pour nous poser des problèmes"

Sous prétexte de progrès, je trouve que la vie courante s'est extraordinairement complexifiée.

Combien de manuels d'appareils - normalement simples - demandent des dizaines de pages d'explications, d'applications, de gadgetisation dont on n'a que faire. ?

Une seule chose peut vraiment aider l'homme, à mon avis : la simplification. Le véritable progrès devrait être basé là-dessus. Or on assiste exactement au contraire.

C'est mon avis personnel.

exact ,tout devient de plus en plus complexe ,c'est devenu un phenomene de societé ,regardez la gestion de notre pays !le monde moderne semble se complaire la dedans :-)

21 jan. 2013

Tout est très relatif... En général, les modes d'emploi rendent les choses plus complexes qu'elles ne le sont, parce que mal traduits, mal rédigés...
Regardez un gamin utiliser n'importe quel appareil : ordi, appareil photo, téléphone, GPS... Ils l'allume et apprennent à le faire fonctionner... en le faisant fonctionner.

21 jan. 201321 jan. 2013

C'est ce que l'on retrouve dans le "paradoxe de Solow"
« On voit des ordinateurs partout, sauf dans les statistiques de productivité »
le progrès technique apporté par les nouvelles technologies de l'information et de la communication n'aurait pas autant d'impact sur l'ensemble de l'économie que les précédentes révolutions industrielles qui ont dégagé d'importants gisements de productivité, eux-mêmes à l'origine de longs cycles de croissance (les fameux cycles de Kondratieff).
Robert Solow fut prix Noble d'économie en 1987...
fr.wikipedia.org[...]t_Solow
L'aveu récent des directeurs du FMI ne pourra pas me faire dire le contraire!

21 jan. 201321 jan. 2013

pour en revenir au monde qui nous intéresse : le nautisme.

l'inflation d'appareils divers et d'une technologie toujours plus poussée amène-t-elle plus de progrès que de contraintes ?

Je pencherais personnellement vers les contraintes

Beaucoup d'appareils demandent de l'énergie, puisqu'à base électrique ou électronique.

Cette énergie demande elle-même l'installation d'autres appareils pour pouvoir en fournir.

Les uns et les autres sont susceptibles de pannes, le nombre de celles-ci étant potentiellement proportionnelle au nombre d'appareils embarqués.

Dès lors deux solutions :

  • soit l'on est un Mac Gyver nautique, et l'on est capable de réparer par soi-même à peu près tout. Mais perte de temps et soucis.

  • soit l'on est obligé de faire appel à un professionnel, d'où également perte de temps et d'argent et prise de tête.

La question qu'il convient de se poser, c'est de distinguer l'indispensable, l'utile et le superflu.

Ceci afin d'arriver au compromis dont il est question plus haut, entre l'aide réelle et les soucis inhérents.

Mais ce n'est là que mon avis (très) personnel.

Chacun fait bien entendu ce qu'il veut, et l'on empêche personne de vivre ! (cf. post de Dgedg) :-)

PS un bon exemple en est fourni par l'abandon de Stamm dans le VG, sur problèmes d'hydrogénérateurs, fournisseur d'énergie pour ses multiples appareils. S'il avait navigué basique, il continuait l'épreuve, ce qui est quand même le but premier pour un coureur au large ! :heu:

21 jan. 2013

"un bon exemple en est fourni par l'abandon de Stamm dans le VG, sur problèmes d'hydrogénérateurs, fournisseur d'énergie pour ses multiples appareils. S'il avait navigué basique, il continuait l'épreuve, ce qui est quand même le but premier pour un coureur au large ! "

Sauf que d'autres coureurs toujours en course ont eux aussi des hydrogénérateurs, d'une conception différente, et n'ont pas ces problèmes...

La question n'est pas tant "l"électronique est-elle un avantage ou une source de problèmes", que "comment adapter au mieux l'électronique aux contraintes du nautisme".

On a aujourd'hui des GPS carto étanches lisibles au soleil et peu gourmands en énergie, parfaitement adaptés, aussi sûrs que peut l'être une carte papier qui s'envole...

Bien sûr, il y a des pots cassés à subir, des plâtres à essuyer, et en général ce sont les coureurs au large qui le font...

ce qu'il faut bien dire aussi c'est que le choix de la simplicité est tres souvent guidé par une question de budjet ,tout le monde ne peut pas se payer un cata haut comme un immeuble avec l'electronnique qui va bien ,les propulseurs d'etrave,les enrouleurs electriques etc ....... :-)

21 jan. 201321 jan. 2013

oui. Tout le monde n'a pas le budget pour s'acheter un nid à problèmes ! :mdr:

la tranquilité d'esprit n'a pas de prix (AMTHA) :-)

21 jan. 2013

Cher ?
Toute l'électronique possible pour un bateau de plaisance revient moins cher qu'une survie quand on cherche de l'occasion et les bons prix sur internet...
Et cela sert heureusement plus souvent...
En panne ?
Plus souvent qu'un moteur, démarreur, alternateur, batteries, feux, pompe de cale, passe-coques, wc marin, bagues de safran, sondeur, enrouleur de génois etc ?
Je ne suis pas sûr

Pour naviguer avec plaisir, il faut d'abord être bien dans sa tête, et ça, ça ne dépend pas des choses matérielles...

21 jan. 2013

Pytheas

On ne compare pas le prix de l'électronique à celui du radeau de survie :

on l'ajoute !

On ne compare pas les emmerdes de l'électronique à celles de la longue liste de matériel que tu cites :

on les ajoute !

;-)

21 jan. 2013

Ouaip... J'ai déjà eu panne de moteur, de safran et deux ou trois autres trucs inutiles dans le genre, mais jamais de GPS... :jelaferme:

21 jan. 201316 juin 2020

Pourquoi alors focaliser sur l'électronique, s'il y a tant de sources d'em.... ?
Inutile ? C'est pour moi un élément de sécurité comme le radeau de sauvetage...

PS Pour détendre l'atmosphère, le sous-marin nucléaire britannique de dernière génération qui s'est échoué de nuit en Ecosse en 2010 n'était pas équipé de cartographie électronique: cartes papier seulement, et relèvements optiques. Pas de VHF à la passerelle... La totale...
Recommandation officielle de la commission d'enquête: Comme mesure provisoire, installer un portable avec une application de navigation...
Le rapport est public (en anglais)...
www.gov.uk[...]er-2010

21 jan. 2013

@c'est Emma : la réponse est clairement "oui" : bien plus facile et rapide avec de connaitre sa position sans avoir à faire relevés, calculs et gribouillis avec aller-retour cockpit-tac.

21 jan. 2013

Pour moi
- un matin de fin septembre, vers Belle-île, dans la brume épaisse, avec un bruit de gros moteur se rapprochant, j'aurai donné mon royaume pour un radar...J'ai acheté un modèle d'expo pas cher...
- une nuit très au large de la Galice, un ro-ro (château très à l'avant) en route parfaite sur moi... Je ne voyais pas ses feux de nav cachés dans les lueurs des cabines sous la passerelle... Droite ?, Gauche?, j'ai lancé le moteur à fond pour dégager encore plus vite, à gauche au pif, il a allumé un projecteur pour me chercher en passant à quelques dizaines de m de moi. J'ai acheté un émetteur AIS...
- un gros traumatisme du même genre au large du Portugal que j'ai tenu à raconter sur mon blog H&O pour me libérer...
J'en ai encore dans ma besace... je les attire peut-être
Mais je tiens à ma peau, alors la mode...

21 jan. 2013

Mais les cartes électroniques sont basées sur les mêmes relevés que les cartes papier. Alors s'il y a imprécision (et y a !), c'est sur les 2...

21 jan. 2013

la question à se poser est : ma sécurité y gagne-t-elle vraiment ?

Le superflu de l'un peut parfaitement être l'utile de l'autre.

Mais ce que l'on peut reprocher (indépendemment des problèmes de pannes, évoqués plus haut + fournisseurs d'énergie), c'est que l'effet de mode entre pour une large part, de même que les arguments de vendeurs évidemment intéressés par le sujet, qui font acheter des gadgets "pour votre sécurité", et font croire que ce (parfois) utile est indispensable !

Si tel était le cas, ceux qui naviguaient avant l'ère du presse-bouton et du tout-écran auraient dû tous faire naufrage !

21 jan. 2013

ce que voulais faire comprendre, c'est que la véritable sécurité, on la porte en soi-même. C'est à dire par l'acquisition de la navigation par de moyens naturels, ou à tout le moins faciles à mettre en oeuvre, à condition de les connaître et de les avoir appris.

Chacun est libre de s'équiper comme il veut, mais il me semble bien qu'il s'agit d'un "sentiment" de sécurité plus que de réalité.

Tant que ça marche, pourquoi pas.

Le jour où ça ne marche plus, content est celui qui aura appris par les moyens traditionnels.

je ne voulais pas dire autre chose.

@ Hi tes propos se rapportent au GPS, qui il faut le reconnaître est une avançée considérable dans le positionnement en mer.

je veux parler de bien autres choses : relis l'anecdote dans le sujet initial sur le gus qui ne pouvait barrer qu'aux instruments !

oui et en echange deux cargos se sont crasché sur les cotes anglaises en accusant l'imprecision des cartes electroniques

21 jan. 2013

Exact. je ne fais du bateau que depuis 2,5 ans, mais problème GPS pas connu, autre oui.

Bref, si on devait se débarrasser de tout ce qui pourrait poser problème sur un voilier, autant jeter le bateau et partir en nav à la nage.
:heu:

ce n'est pas le necessaire qui est superflu mais les excés,comme pour tout :-p

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (194)

Le beau temps !

mars 2021