1 ere sortie seul dans le golfe de fos

bonjour
je vais bientôt faire ma 1ere sortie seul sur un gib sea 33 dans le golfe de fos
quel souvenirs avez vous de votre 1 ère sortie seul, c'est elle bien passer ? bon ou mauvais souvenirs ?
quelques astuces et conseils ?
MERCI

L'équipage
14 oct. 2014
14 oct. 201414 oct. 2014

Bonjour
J'y ai fait ma première sortie également. Le golfe est un bon spot pour se prendre en main. Les fonds sont sains et la mer ne lève jamais trop.
L'essentiel: prendre une bonne météo.
Ne pas trop se frotter au chenal des cargos pour ne pas subir des manœuvres obligatoire.
L’accès à la gracieuse est limité depuis l'interdiction de passer au delà des bouées 7 et 8

www.boat.fr[...]-de-fos

Mesure complètement stupide pour les voilier car selon le vent, on peut être obliger de tirer des bords pour revenir entre la cardinale de la gracieuse et la bouée rouge. l'amende en cas de franchissement est pas mal.

Passe toujours sous le vent des cargos aux mouillages. Au vent, tu finis toujours par dériver dessus à l'approche.
Nous sommes partis au tas à notre deuxième sortie, avec un vent d'automne à rafales. Depuis, je réduit la voilure à temps. Chose que l'on a tendance à repousser un peu au début... Donc, n'hésite pas à prendre un ris, ne serai-t ce que pour t'entrainer.

Régale toi, et tire de longs bords, le golfe est vaste et qui sait, on s'y croisera peu t’être ce WE (Sun Dance 36 Onis)

Bonnes navs

15 oct. 2014

Salut Jean Marie (zoom)
Ce WE on s' y croisera peut être.... nous comptons bien profiter jusqu'au bout du Golfe avant de migrer sur Marseille...
pour en revenir au fil, je crois qu'une 1ere nav en solo, que ce soit dans le Golfe de Fos ou ailleurs, reste une 1ere nav en solo....
Intimidante... il faut un certain courage pour "oser"...
Comme le dit Zoom, le principal est d'anticiper pour ne pas se faire surprendre, du moins au début (j'en suis à ce stade)
D'où la nécessité de bien prendre la météo
pour le reste, amha, le seul vrai problème reste les entrée / sortie de ta place au port (surtout si la météo se dégrade entre temps)
Un (petit) conseil : AVANT cette 1ere, entraine toi quelques fois à garer seul le bateau, avec l'équipage prêt à t'aider au cas où. ..
sinon il n'y a pas de raison que ça se passe mal, et perso, quel sentiment de victoire sur moi-même j'ai ressenti au soir de ma 1ere... (du genre.... je l'ai fais ! Yès !!!)
Frédéric

15 oct. 2014

Hello Jean-Marie,

Tu es au port municipal?

Si tu sors ce WE, le samedi est plutôt calme (un peu trop calme!). Le dimanche est annoncé en Sud établi.

Si cela se confirme, j'irai sans doute essayer mon nouveau bateau (zoom retour à Fred). En tirant des bords dans le they de la gracieuse, tu as le vent... sans les conditions de mer et sans les cargos...

Car ce sont les cargos dont il faut le plus se méfier dans le golfe, surtout en solo.

Le nombre de fois où je barre sous le vent pour voir si tout est clair derrière mon génois...

A ma connaissance (limitée!), les restrictions de navigations ne posent pas problème pour ballader dans le they

Peut être à bientôt

Jean-Marie bis

15 oct. 2014

En fait, je voulais dire que je n'allais jamais dans cette zone, c'est trop moche!!

15 oct. 2014

la dernière fois que j'y suis passé pour aller au visu des moustiques il y avait un vent du sud de 25/30 NDS
qui levait une houle pas possible l'entrée sur port st louis c'est faite avec des surfs à 12nds
même la prise de quai dans le port a étée eolé olé
alain

15 oct. 2014

Pour répondre à la question d'ordre général de François, moi qui navigue plutôt en équipage, même réduit, les qq fois où je suis seul sur mon bateau je ressens qq chose de particulier, difficile à expliquer.
Un sentiment de plénitude et un nouvel attrait, le plaisir des choses bien faites. Même si les manoeuvres sont simples à bord de ma petite embarcation, je m'auto-congratule lors d'une manoeuvre bien anticipée et correctement effectuée, comme je me remets en cause quand je la foire.
Et de l'excitation, par exemple quand en quittant le mouillage, je place le bateau là où il faut, à l'équilibre entre vent et courant, et quand je me crache dans les mains pour hisser les 30m² de GV entièrement lattée le + vite possible.
On est bien loin de l'exploit, c'est sûr, mais j'en tire bcp de statisfaction !

15 oct. 2014

Le problème en revenant, ce sont les chevilles, parfois elles éclatent le pantalon... :litjournal:

15 oct. 2014

no chance; je profite de naviguer nu quand je navigue seul.
Et de toute manière, en écrivant "On est bien loin de l'exploit", je dois pouvoir enfiler des slims jusqu'à la fin de mes jours

Et pourquoi ne pas embarquer un skipper pro pour une mise en main.

21 oct. 2014

parce qu'avec un skipper on n'est plus en solo c'est mathématique

21 oct. 2014

:pouce:

15 oct. 201415 oct. 2014

Pour ma première sortie seul, (évidemment sans compter celles en dériveur), on m'avait demandé de convoyer un Cognac (petit bateau facile) de Copenhague à Ouistreham. J'y ai donc vécu beaucoup de premières fois sur ce trajet: des mers et côtes très différents de ma Manche habituelle, premières écluses, premiers canaux, premier sousmarin et première plate forme pétrolière de nuit, ...
Donc souvenirs assez inoubliables, plein de rencontres sympas ... ou moins. Pas de galères malgré quelques passages délicats où je n'en menais pas large. Entre autres aterrissages de Hollande avec 3 cartes du même endroit qui n'ont que le nom de commun, rond point devant Rotterdam de nuit, 3 jours bloqués par une dépression à Cuxhaven mortel mais rencontre avec un One Tonner Soviétique à l'équipement surréaliste, ...
J'avais du temps devant moi, donc ce ne fut pas du tout le convoyage rapide, mais une jolie ballade puisque j'ai mis 3 semaines.(sauf la fin, Neuport Ouistreham d'une traite.)
Au début bien sûr on se demande si on va s'en sortir, et on prend bien la météo, on calcule bien sa nav (c'était bien avant les GPS), on prévoit des plans B, et on ne part que si on le sent bien.
La leçon qui vient évidemment très vite, c'est l'ANTICIPATION pour tout.
Ce fut donc La révélation, et depuis je navigue principalement en solo.

15 oct. 2014

bonjour, je consulte souvent les sujets , "navigation en solo", mais une question me perturbe, si on peut dire..
quelle difference en solo ou pas ????quelqu'un peut il synthethiser sa problematique. A vrai dire il y a un inconvenient reel mais il est surtout de l'ordre du confort c'est comment gerer la veille surtout la nuit...enfin je suppose qu'on parle de solo avec un pilote ou un regul, sinon ca complique si le bateau ne sait pas garder sa route plus de 10s ce qui est generalement le cas sauf au pres

15 oct. 2014

Pour moi les différences sont déjà pour la majorité des manoeuvres qui sont quand même plus simples à plusieurs, notamment celles où il faudrait être à faire plusieurs choses à la fois à plusieurs endroits différents du bateau. A commencer par quitter/revenir à sa place de port.
Ensuite effectivement sur un petit bateau équipé d'un pilote qui ne soit pas hors de prix, il existe des conditions où quitter la barre plus de 15 secondes peut mal se passer. Donc décomposer les choses en séquences de 15 secondes, pas toujours facile.

15 oct. 2014

Ma première fois en solo tellement excité d’être enfin ‘’THE Master and Commander du Bateau’’ sans personne de malade ni de mauvaise humeur parce que l’eau est trop mouillée. Préparation de la nav, la VHF portable à coté pour me signaler au sémaphore en passant, la traine presque à poste grand-voile et génois gonflés à bloc.. , Passage de la barre la vie est belle, deux trois bords plus tard et une 20 de mille plus loin, je me boirais bien un bon café et des petit gâteaux et là………….. Grosse déception j’ai oublié l’avitaillement de la journée sur le bord du ponton ! Je me voyais bien décharger la voiture de tous mon barda la veste de quart, les jumelles, le GPS, mes lunettes de soleil ….mais la glacière et la bouf était malgré mon excellente mémoire étaient toujours devants la place 15 A du ponton.
Ce fut le seul couac de cette nav, car en reprenant mon amarre au 15 A il y avait un thermos des petits gâteaux et une glacière qui attendaient joyeusement mon retour de grand navigateur solitaire avec une larme de fierté que j’ai pu lire dans leurs yeux ébahie et heureux de n’avoir pas était sacrifier sur l’hôtel de mon indifférence pour eux de cette première fois pour moi !

16 oct. 2014

pour ma part, je ne trouve pas du tout cool la navigation dans le golfe de Fos. Pas mal de bateaux de commerce au mouillage ou de moteurs en déplacement, et une belle épave pour te rappeler que les fonds ne sont pas sains du tout...
Mais il faut dire que je ne le pratique qu'à chaque mise à l'eau ou rentrée, c'est à dire pas très souvent.
Malgré tout, et de façon inexplicable, je commence à bien aimer le coin à Port St Louis. Va savoir...

16 oct. 2014

Et encore, tu verras quand tu nous rencontreras au visu des moustiques :alavotre:

18 oct. 2014

pour le moment je sort juste la journée
je vais éviter la nav de nuit dans le golfe de fos parce que c'est las Vegas avec toutes ces usines et les cargos
peut être un mouillage au 4 cheminée ou vers le carreau
merci pour vos conseil

21 oct. 2014

L'anse de Bonnieu juste après les 4 cheminées
attention aux Laurons il n'y a pas d'eau

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (82)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021