yanmar 1GM , y'a du mieux mais un avis pertinent est bienvenu

voila, pour ceux qui suivent mon histoire de yanmar 1GM :
- joint de culasse changé (meilleure compression c'est évident)
- circuit gasoil sans prise d'air (purge du filtre + purge pompe haute pression + j'ai bien des giclées de gazole qui arrivent à l'injecteur + l'injecteur injecte (visuellement) correctement lorsque j'ai démonté la culasse je l'ai fait tourner pour voir le "brouillard" d'injection + réservoir (avec mise à l'air) en gravité de 15 cms en hauteur par rapport à l'injecteur) et gazole neuf.
- soupapes rodées et calées
- pompe de gavage démontée = membrane ok

résultat : 8 fois sur 10 il ne démarre pas sauf si j'essaye de le faire démarrer les gaz à fond (toujours pas de démarrage) puis je le remets en position ralentit et là, ô miracle ! => il démarre, prend son ralentit puis, au bout de quelques secondes, cale de nouveau, meme si j’accélère de nouveau.
Tout me pousse à incriminer une mauvaise arrivée gazole mais clairement je ne vois pas où ! qu'est ce que j'ai pu louper ?
=> quelqu’un connait la pression de la pompe de gavage ? => si elle est défectueuse alors peut etre que la simple mise en gravité ne suffit plus
=> un injecteur qui pulvérise sans pression (une fois la culasse démontée) peut il merder une fois remonté ?
etc...

Si jamais un "expert" de ce genre de moteur s'y connait et accepte de me donner son mail je peux envoyer des vidéos courtes des démarrages pour avoir une idée...

merci à vous

L'équipage
03 fév. 2019
03 fév. 2019
2

si l'injecteur fonctionne à l'extérieur il fonctionnera remonté
si le moteur cale il faut voir le circuit d'arrivée le mettre en pression pour détecter les fuites et aussi le retour qui doit être libre .
voir l'échappement s'il n'est pas obstrué
attention démarrer vanne d'eau fermée si le moteur à du mal
et l'ouvrir dès qu'il part .
alain

03 fév. 2019
0

As tu serré la culasse à la clé dynamométrique ?
Si oui comment as tu procédé ?

04 fév. 2019
0

hello à vous alors pour répondre :
- retour de gazole libre puisque à l'air libre et il goutte.
- échappement libre
- pas de vanne d'eau (moteur dans le garage). je le raccorderai à l'eau lorsque j'arriverai à le stabiliser
- culasse serrée à clé dynamométrique : dans l'ordre donné sur manuel 1er passage à 50 nm, 2eme serrage à 75 nm

04 fév. 2019
0

Peut-être prend t-il de l'air par le retour de gazole ?

2

Plusieurs remarques sur ton exposé d'ouverture de ce fil :

1°) "- joint de culasse changé (meilleure compression c'est évident) "
Non, ce n'est pas évident sauf si, initialement, ton joint de culasse présentait une fuite importante occasionnant une perte de compression suffisante.

2°) "gaz à fond".
Il faut comprendre que, sur ce moteur, la manette de commande de commande pas "les gaz" mais uniquement la consigne de régime donnée au régulateur centrifuge situé en face avant du moteur.

Lorsque le régime est insuffisant au regard de la consigne, le régulateur centrifuge augmente la charge moteur (ce que tu appelles "les gaz") pour rejoindre le régime de consigne.

Moteur à l'arrêt, le régime (0 trs/mn) est inférieur à la consigne (ralenti 800 tr/mn), le régulateur demande donc une charge maximum, c'est à dire : gaz à fond.

Lorsque le moteur est arrêté, le régulateur devrait toujours être "plein gaz" ce qui fait que toute action sur la commande devrait être strictement inutile.

Ce que tu décris ressemble furieusement à une anomalie de fonctionnement du régulateur.

As-tu la doc yanmar?
Si oui, tout est explicuré dedans (en glaouche).
Si non, il faut impérativement que tu l'aies pour comprendre le fonctionnement du régulateur (les ressorts antagonistes, les masselottes, etc.) et savoir intervenir.

Voili voilu.

04 fév. 2019
1

j'ai peut être la doc en français , si ça intéresse , je veux bien chercher

04 fév. 2019
1

donne moi ton adresse de courriel en mp, ça ne peut partir qu'avec wetransfer , ça fait 100mo

28 mar. 2023
0

Bonsoir
Je serai intéressé par par la doc pour régler le limiteur le débit d’injection pour un 1gm10
Car si j’ai bien lu vous auriez ça
Merci d’avance
Cordialement

04 fév. 2019
0

et comment ! ce serait top et je te remercie par avance, que tu la retrouves ou non....

04 fév. 2019
0

Bernard1968 : oui oui oui.
Et ça te vaudra bien une soupe de poisson, la meilleure que je n'ai jamais mangé, au bistrot / resto du port qui fait dépôt de pain.
;-)

04 fév. 2019
0

Car je n'ai pas compris le calage de la pompe avec la glaouche's version of this fucking doc.
Entre autres joyeusetés.

04 fév. 2019
0

merci Bernard, doc bien recue . merci de ton aide

04 fév. 2019
0

Oui mais c est pas evident de comprendre le fonctionement d un regulateur !
Qd j avais 20 ans j ai demonte un renaul couach et j arrivais pas a comprendre ce truc le regulateur avec masselote etc , c est le meme principe dans le 1GM
Mais si il n y as pas toucher il n y a pas de raison que ce soit deregle', il n y avait pas internet en 1980 !!

1

Étant donné que le principe de fonctionnement est le maintien d'un équilibre précaire entre la force centrifuge qui écarte les masselottes et la force exercée par deux ressorts antagonistes, les raisons d'un déréglage ou d'un dysfonctionnement sont multiples, depuis les articulations des masselottes qui merdoient jusqu'aux ressorts cassés ou détendus, ou oxydés en passant par le coulissement du palonnier de commande de la pompe.

En 1980, il y avait peu internet mais, en revanche, d'excellentes documentations imprimées (l'imprimerie était déjà largement développée à l'époque).

04 fév. 2019
0

Bonjour tout le monde
C'est vrai que ces truc de regulateur a masselottes c'est un peut rebutant et ça prend bien la tête pour un novice.
J'ai eu un Renault Couach RC8D que j'avais refait et en regardant le regulateur de plus prés le fonctionnement parait évidant ce qui l'est moins c'est le réglage
Bonne chance a toi cap'tain marco

04 fév. 2019
1

Merci windy , car implicitement Nemo me traite d idiote, mais c est pas grave car en refesant ce moteur a 20 ans seule ds mon garage j avais ecrit a bordeaux au siege de lusine qui m avait envoye un eclate' du piston etc
Et bien l eclate' etais faux , la chambre de precombustion sur leur photocoipie etais mise dans le mauvais sens!! Moi disiplinee ( et auto ditacte ) j ai remonter le pisotn comme sir el dessin , et bien sur le moteur ne prenait pas les tours !! Ha ha , alors j ai tout redemonter etc et voyant que l injecteur n etais pas en face du trou ds le piston bref,
J ai telephoner a bordeaux etc et du coup ils etaient super sympa etc
Apres Nemo peut etre medisant je suis pas aussi intelligente que lui , et puis la il fait 30 degre a l ombre je suis ds le QLD, tranquille

04 fév. 201904 fév. 2019
0

Je ne vois pas bien en quoi j'aurais pu te traiter d'idiot (je viens juste d'apprendre dans ton post que tu serait une fille).

Quand je prends quelqu'un pour un con, je le dis clairement. Sous entendre ne sert à rien et, en ce qui te concerne, je n'ai aucune opinion particulière sur toi et encore moins d'envie de t'exprimer quoique ce soit.

Ne soit donc pas si susceptible. :star2:

Je te plains sincèrement de devoir supporter ces températures là.:tesur:
Tu est 5 bon degrés au-dessus de mon maximum supportable. :-(

04 fév. 2019
0

@Dgitou un jour
30° wouaaaaaa tes ou?
Moi ici a Avranches il tombe des hallebardes et ça vente et ça caille lol
Mais en bon Normand on s'en fou
A+

04 fév. 201904 fév. 2019
0

hello à vous.
Merci Nemo pour ces explications complémentaires qui méritent d'y consacrer du temps.
Dgitou : non je n'y ai pas touché, en revanche je viens d'acquérir ce moteur, donc je ne connais pas son historique.
Bernard : ok pour la doc en français ce serait un luxe ! Car sur des points aussi délicats que je ne connais pas encore je préfère m'y atteler dans ma langue natale plutôt qu'en anglais où il est prompt de confondre 2 termes techniques.
pourquoi ne pas creuser cette piste en effet, apres tout, ... j'ai déja bien creusé le reste.
Pour ce qui est du jdc, en effet, il y avait une fuite de pression par un coin aplatit. d'ailleurs, l'ancien avait été serré comme un sourd, j'ai même eu peur d'écourter les gougeons qui n’avaient pas été graissé lors du dernier desserrage, il a a fallut user de temps et de wd40.
où se trouve donc cette boite de pandorre que l'on nomme le "régulateur" ? => ce doit etre un mécanisme placé juste derrière la "manette des gazs" située sur le moteur ?
Avant de démonter, je suppose qu'il faut impérativement "bloquer" les éléments tels que pompe injection etc, sur leur emplacement précis avant de tout dérégler ? => comment procéder ?

04 fév. 201916 juin 2020
0

Le régulateur est en face avant du moteur derrière le carter de distribution.

Un schéma de principe et un éclaté du dispositif.

0

Le calage de la pompe d'injection ne se fait pas à partir du positionnement de la pompe mais est effectué par l'épaisseur de la cale qui est entre pompe et bloc.

Le dispositif est d'une simplicité extrême, il faut juste disposer du manuel pour bien visualiser et comprendre ce fonctionnement.

Attend d'avoir me manuel avant d'aller y mettre les mains.
Peut être est-il déjà trop tard? :litjournal:

04 fév. 2019
0

hello Nemo. non pas trop tard car j'ai déja identifié toutes les vis à retirer pour "libérer" la "facade" mais je ne m'y suis pas encore attelé. j'avais peur que cela dérègle des positions et je sais que la pompe à injection se cale en "vertical" mais elle est aussi reliée au volant moteur pour le moment d'injection donc si j'ouvre la facade...je dois surement figer des éléments avant de pouvoir mettre mes mains la dedans ?!
sinon voici une vidéo du moiteur lorsqu'il démarre (apres avoir mis les gazs à fond puis de retirer la cale puis de démarrer de nouveau gaz à "0")
=>

1

Je viens de voir ta video.

On voit bien le fonctionnement du régulateur :
Au démarrage, le moteur est chargé en gazole et il fume.
Lorsqu'il a atteint son régime stable la fumée diminue et disparait.
Lorsqu'il commence à ralentir, la fumée réapparait et augmente à nouveau jusqu'au calage.

Lorsqu'il cale, ton moteur fume. Il est donc alimenté en gazole et le régulateur fonctionne.

Par contre, on a l'impression que ton moteur s'arrête parce qu'il ne peut plus tourner.

Tu dis que tu as réglé les culbuteurs qui ne doivent donc pas être bridés.
Ceci étant, il me semble voir des gaz d'échappement sortir par la pipe d'admission juste avant l'arrêt moteur.

Tu es certain que les culbuteurs sont bien réglés?

2

Un ou des culbuteurs qui n'auraient pas assez de jeu.

En chauffant (sans eau c'est rapide) la soupape ne ferme plus, la compression baisse et le gazole ne se met plus à feu correctement.

Je suis très surpris par la façon qu'à le moteur de s'arrêter en se mettant à souffler de la fumée sous pression par l'admission.

04 fév. 2019
0

qu'entends tu par des culbuteurs bridés?

04 fév. 2019
0

Je pense comme vous Nemo.

04 fév. 2019
0

ok , merci

04 fév. 2019
0

La doc en Français en entrain de partir ( we transfer , plus de 100mo)

04 fév. 2019
0

ok je te remercie

04 fév. 201916 juin 2020
0

Tien, voilà le chapitre en anglais concernant tout le système d'injection et la procédure de contrôle et maintenance. Tiré du manuel d'atelier des séries GM-HM.
Ça devrait pouvoir aider.
Le manuel d’atelier fait près de 70Mo, je crois qu'il ne passerait pas ici, mais on le trouve sur le Net. Rarement en français.


0

Je l'ai déjà chargé ici à plusieurs reprise sans problème.

04 fév. 2019
0

merci Philippe. je vais regarder mais d'ores et déja j'ai quand meme vérifié moultes fois les pompes de gavage, filtre, et pompe injection donc désormais... je suis un peu limité en options et surtout je tombe dans du plus précis.

04 fév. 2019
0

J'en avais déjà parlé sur un autre fil : êtes vous certain que le filetage des goujons serrant l'injecteur ne sont pas abîmés ?

04 fév. 2019
0

on va voir si ça peut se mettre , 100mo

04 fév. 2019
0

Wouhouh !
Et hop !
96Mo et quelque de plus sur le disque !
:-D

04 fév. 2019
0

Merci Benard !

04 fév. 2019
0

Merci Bernard ! mais j'avais bien recu ton mail .. c'ets super sympa à vous tous.
j'ai trouvé un gars qui a l'air de TRES bien connaitre ce moteur et qui est proche de chez moi, ... je vais le voir jeudi avant d'aller trop loin dans mes investigations de novice.
Lorsque j'aurais la réponse je reviendrai vous informer de la cause réelle.
Merci à vous en tous cas pour ce coup de pouce. c'est toujours agréable de ne pas se sentir seul devant un probleme que l'on ne maitrise pas.

04 fév. 2019
0

j'ai regardé ta vidéo sur youtube: je ne suis pas spécialiste, mais j'ai bien l'impression que ton moteur ne reçoit plus de gasoil, et que ce n'est pas un pb de régulation de vitesse.
As-tu essayé en branchant le tuyau souple directement sur le filtre à gasoil, en mettant le jerrycan en hauteur? Ce qui permettrait de lever le doute sur la pompe et sa membrane.

Bon courage, à persévérer, tu finiras par trouver.

04 fév. 2019
0

canon la doc :) merci :)... surtout que cet histoire de "regulateur centrifuge) c'est pas simple. ou alors je suis beta :) je vais suivre avec attention le post :)
je fais controler mon bloc pour une remise à neuf. autant dans l'ensemble ca va. mais le controle des gaz la c'est pas le plus simple.

1

Sur le principe, c'est simple :

Plus le moteur tourne vite, plus les masselottes ont tendance à s'écarter avec la force centrifuge (cf. régulateur à boules, mesdames, n'essayez pas avec vos compagnons, c'est très désagréable :cheri: ).

Les masselottes sont reliées par des articulations à un coulisseau qui se déplace en même temps que les masselottes bougent.

Le coulisseau commande les gaz sur la pompe à injection au travers d'un palonnier avec un ressort de rappel.

Plus les masselottes tournent vite, plus la pression du coulisseau est importante sur le palonnier ce qui permet d’appauvrir l'injection et, donc, de ralentir le moteur.

De l'autre côté du palonnier de commande des gaz, tu as la manette de consigne qui, à l'inverse, vient exercer au travers d'un ressort (en fait, deux mais c'est du détail) un effort sur le palonnier afin d'enrichir l'injection et, donc d'accélérer le moteur.

Lorsqu'une consigne est donnée (le ralenti n'est qu'une consigne comme les autres), c'est donc l'antagonisme entre l'effort exercé par le ressort du levier de consigne sur le palonnier et l'effort de sens opposé exercé par le coulisseau qui va permettre la création d'un équilibre du palonnier et donc de la commande des gaz afin de conserver la même vitesse de rotation (pour une consigne donnée, il n'y a que la pression du coulisseau sous l'effort fourni par les masselottes qui varie et c'est à partir de cette pression que la valeur des gaz se régule).

On voit bien que, dans ce dispositif, un ressort mal taré, mal réglé, cassé, un coulisseau grippé ou branlant, une articulation fatiguée, etc. vont semer un merdier considérable. :litjournal:

Merci de votre attention. :alavotre:

0

Tu es obligé d'avoir deux dispositifs puisque tu as deux informations différentes dont l'équilibre donne le compromis du réglage de l'instant :
- la consigne
- le régime de l'instant.

0

Le palonnier commande la richesse au niveau de la pompe
Le palonnier agit sur la pompe avec la résultante entre la consigne qui augmente le régime et la réponse du coulisseau actionné par les masselottes qui le diminue. :langue2:

0

C'est plutôt "précis" que "galère".
Il faut juste que chacun des maillon de cette chaine de décision soit tel que les autres maillons imagine qu'il est.

Un ressort qui casse, se détend, une articulation qui coince ou qui a du jeu, un axe qui a du jeu et le fragile équilibre est détruit.

0

La vidéo est effectivement intéressante parce qu'elle montre que, alors même qu'il s'arrête, ton moteur est encore alimenté en gazole et, en plus, alimenté en excès puisqu'il fume noir.

Comme pour faire fonctionner un diesel il ne faut que de l'air (y'en a) du gazole (ça fume il y en a) et de la compression (ça, par contre, on n'en sait rien) on pourrait se concentrer sur la compression.

Le moteur démarre. Il y a donc de la compression pour démarrer.
Il tourne, il y en a donc toujours.
Mais soudain il ne tourne plus et, comme on l'a vu plus haut, c'est peut être que la compression a disparu (poil au nez).

Si, par exemple, il y a une soupape d'admission sans jeu ou avec un jeu trop faible, on peut imaginer que, en chauffant (d'autant plus vite que le moteur n'est pas refroidi), la tringlerie de commande de poussée de la soupape se dilate et interdise à la soupape de se refermer.

Du coup, fini la compression suffisante, du coup, fini la combustion correcte du gazole, du coup, suralimentation sous l'effet du régulateur.

Le réglage des soupapes a été touché.

On voit sur la vidéo que, lors du calage, de la fumée sort par l'admission sous pression (ce qui démontre, d'ailleurs, que la soupape est ouverte alors qu'il y a de la pression dans le cylindre).

C'est pas bien compliqué d'aller vérifier si la soupape d'admission n'est pas bridée.

Un diagnostic c'est, dans cet ordre et rien que dans cet ordre :
- observer
- comprendre
- identifier :litjournal:

05 fév. 2019
0

merci pour la formation accelerée :) c'est plus clair. donc si je synthétise pour voir si j'ai bien pigé
d'un coté on a l'injection avec la commande extérieure qui envoi de plus en plus de GO et donc fait tourner plus ou moins vite le moulin. De l'autre une force centrifuge provoquée par la rotation du moteur qui va elle aussi diminuer le flot GO en appuyant plus ou moins sur des ressorts qui vont aussi agir sur la pompe.
j'ai bon?
si c'est bien cela. Pourquoi faut il deux système? un qui appauvri (maselotte etc...) et un qui enrichi (palonnier ext). le systeme exterieur ne permettrait t'il pas a lui seul de réguler? en jouant sur l'injection?

05 fév. 2019
0

ok donc si je recapepete :

le palonnier donne la consigne.. il agit sur l'injection qui augmente le régime (pas de de capaciter de diminuer) augmente donc le régime
le centrifuge régule l'injection en régulant a la baisse l'injection donc régule le régime.

en fait comme je veux comprendre ce qui se passe je suis avide questions :)

05 fév. 2019
0

lol merci pour ta gentillesse d'explication. ok pour ma compréhension surement simpliste l'un augmente et l'autre le ramene a la raison (l'équilibre ;) ) a une consigne donner. mais du coup pour contrôler (verifier) à par un espèce de jeu entre tension et longueur c'est une galere non ?

05 fév. 2019
0

oui effectivement. mais pas aisé de contrôler avec un équipement classique.
donc si on se réfère à la pb initiale (j'essai d'aiguiser mes capacités d'analyse au regard de la compréhension du bigniou :)
: le moteur démarre donc ya de l'essence... il se stabilise.. et ensuite s’arrête "tout seul" quelque soit l'opération. ca laisserai supposer que la "tringelerie" interieure est en cause et provoque un fonctionnement irrégulier et "etoufferai le moulin".

mais du coup ce qui intrigue c'est fumée noire qui semble dire qu'il trop de GO consommé.un pb de compression serait possible? le G.O l'étouffe (noye le moulin ? ) ... quid de la synchro d'injection ? après ya pas de raison que cela ait bougé sauf si le carter de pignon a été demonté.

c'est chiant quand ya pas de bougie on peut pas vérifier facilement :(

s'il bouffait de l'huile auto combustion il ne stopperai pas.

05 fév. 2019
0

oui la fumée qui sors par l'arrivé d'air c'est chelou... plus compression = imbrulé. après ca pourrait sortir car c'est ce qui reste dans la chambre non ? trop de G.O pourrait être envisable? -> PB la tringlerie et régulation centrifuge.. mais pas raison si pas touché.. donc haut moteur.. la ya pas quarantes options. PB de soupapes ou de jeu. je suis curieux de savoir :) j'aime bien jouer a cluedo moi :)

05 fév. 2019
0

Trop fort et pedago Nemo

04 fév. 2019
0

Je viens juste de voir la vidéo. Je suis d'accord avec Nemo, ton moteur s'arrête parce qu'il ne peut plus tourner.

Est-ce possible de lui mettre un refroidissement, pas trop de débit ni pression, assez léger et en continu pour voir, histoire de...
Je serais curieux de voir le résultat (après contrôle à froid des culbuteurs et jeu aux soupapes).
Et histoire de... aussi, mettre l'alimentation en gazole en charge, c'est à dire en l'air dans un bidon qui alimente le moteur.

04 fév. 2019
0

On dirait bien que le gasoil n’arrive pas en quantité suffisante. As tu essayé sans la pompe de gavage en mettant un réservoir par gravité en direct sur la pompe à injection ?

05 fév. 2019
0

Et aussi ... pourquoi il tourne bizarrement ton arbre moteur ? C’est probablement sans lien avec ton problème mais il y a peut etre un petit souci aussi avec l’inverseur.

05 fév. 2019
0

pour ceux qui veulent comprendre comment ca va marche :) trop canon : entre les super explication de Nemo et ce monsieur youtube j'ai tout pigé :) :

.. en tout cas moi je suis heureux.. certe cela ne resouds pas le soucis de notre ami :) (enfin pas encore)

05 fév. 2019
1

On dit souvent qu'un bon mécanicien va du plus simple au plus compliqué , un mauvais ....., mais ça peut être mieux pour son compte en banque.

La , il semble que le plus simple serait de vérifier le jeu aux soupapes , et de voir ensuite .

07 fév. 2019
0

Hello, quelles sont les nouvelles captain Marco ? Il y a du mieux ? Une autre hypothèse (voir l’autre fil sur le 1gm) serait un poussoir de soupape qui se grippe ... pas au démarrage pour toi mais après quelques cycles en raison de l’echauffement ?

13 fév. 2019
0

hello, petit up en fin de post

07 fév. 201907 fév. 2019
0

hello,
je profite du sujet autour de ce petit moulin qui visiblement equipe de nombreuse embarcations.
faire usiner le cylindre en 0.5 ca se fait? le piston c'est bien 105325-22580? car quand tu vas sur dutch part.. ils te disent que c'est pas pour le 1GM10.. mais pour un autre moulin.. (meme pas le 3gm30) bref.. que je demande pas au rectifieur un truc impossible et une piece introuvable. .. et pas de detail de la pieces sur dieselpart

et a part ca :) alors? ca avance ;)

14 fév. 2019
0

Si , ça se trouve
dieselpartseurope.com[...]result/
C'est le piston avec segments aux cotes réparations , (0,50) qui se monte sur les 1GM10, les 2GM20 ou les 3GM30

Evidemment , en cotes standard , c'est moins cher
dieselpartseurope.com[...]result/

ou
www.marine-power.co.uk[...]dex.php

La dans le dernier lien , on voit bien que ce sont les mêmes pistons pour les 1GM10, 2GM20, 3GM30, bien sur ce ne sont pas les mêmes pour les 1GM puisque l'alésage est beaucoup plus petit.

14 fév. 2019
0

yes j'entends et je lis et j'ai trouvé aussi.. et c'est bien la le soucis.. tu demande a dieselpart europe. = non c'est pas pour lui; donc tu demandes.. ok mais pas quel moulin alors?.. et la pas de réponse.. coté doc technique ils te disent : pas de réalesage au dela de 0.25... et même chez yanmar shop on te dit : ben le 0.25 existe plus.. je remets pas en cause les savoir de chacun mais force est de constater qu'il n'y a pas une communication claire sur le sujet... TOAD marine aux US te confirme aussi que c'est bon.. la doc yanmar est assez imprecise (ca depends des années).. les dealer yanmar te disent que 0.25 et 0.5 existent pas...bref le box pour savoir la verité :) cela dit.. quid de la segmentation quand tu as réalesé en +0.5 ?

07 fév. 2019
0

bonsoir
je suis surpris par les vibrations du moteur , son bruit , et en plus il refoule la fumee par l'admition .
il demarre , secou un max sans prendre de tour et cale .
mes " aventures " de premieres courroiesde distributions donnaient un peu les memes symptomes , et c'etait
mauvais calage .
( j'ai toujours fait deux tours moteur a la main avant demarrage ) .

c'est la premiere chose que je ferai regarder par quelqu'un de competent
et pour le regulateur de pompe a injection ( c'est un travail de pro ) un
" dieseliste "

salut

10 fév. 2019
0

Pour moi,le fait de refouler de la "fumée" par l'admission vient du fait que le moteur est en surchauffe et que le mélange détonne avant le PMH et la fermeture de la soupape d'admission. Jusqu'à plus ample informé, bien sûr, de loin, pas évident de dire ce qui se passe.

0

Euh..le 1GM est un moteur diesel...

Pas de détonation et mise à feu immédiate dès l'injection.

D'autre part, lors de l'injection, la soupape d'admission est fermée depuis 1/2 tour de vilebrequin. :non:

10 fév. 2019
1

C'est possible que vu que c'est un mono cylindre de la fumée sorte par l'admission quand le moteur n'arrive plus à vaincre la compression et repart dans le mauvais sens. Les gaz d'échappement sortent alors par la soupape d'admission.

10 fév. 2019
0

bonsoir ,
si la fumée sort par la soupape d'admission c'est peut être
parce qu'elle ne sort pas par l'échappement .
donc regarder de ce coté pour voir si la sortie est libre .
partir de la soupape d'échappement jusqu'à la sortie à la coque ,rien ne doit créer de contre pression ..

il y a aussi la piste de l'alternateur trop puissant ou avec une démultiplication insuffisante ,qui charge trop le moteur au ralenti ,ça c'est vu sur un moteur neuf ..

alain

10 fév. 2019
0

Apparemment la fumée sort par l'admission que juste avant que le moteur ne s'arrête, ce qui me fait penser qu'il n'a plus assez d'énergie pour vaincre la compression et repart donc en arrière. Donc probablement un problème de pompe d'injection, d'injecteur ou de prise d'air dans le circuit de fuel.
Si la sortie d'échappement était bouchée le moteur n'aurait pas tourné du tout. Je crois même que le coude d'échappement est démonté.
Bonne idée d'ôter la courroie d'alternateur.

13 fév. 2019
0

hello à vous tous et désolé pour ce retour tardif mais je vais vous donner des nouvelles fraîches :

1 pour répondre aux différentes questions sur les soupapes : je les ai calées, rodées, vérifiées et de ce coté là je dirais que c'est ok ! meme si, comme vous, je pense à une soupape mal calée.

2 j'ai emmené le moteur chez le mécano donc et là, lorsque que je lui ai montré le moteur il n'avait plus de compression du tout à la main ! => alors que, pour rappel, après avoir tout refait (jdc + soupapes + joints de queue de soupapes etc...) il en avait à la main ! ... pas simple à comprendre !

3 Bref, j'ai RE-déculassé et ouvert le carter bas moteur pour le ramener au mécano qui voulait mesurer l’usure (de la chemise je suppose).

Verdict selon mécano... tadada.. roulements de tambours !
=> moteur usé à 30/100 eme (alors que préconisations max à 12/100 eme), en clair : pas ou trop peu de pression donc le gazole s'accumule dans le cylindre lors des tentatives de démarrage puis à un moment le gazole détonne enfin car cumulé, puis le moteur "mange" ce qu'il s'est accumulé de gazole puis cale par la suite car le gazole ramené par l'injecteur ne suffit plus à le maintenir en retour de compression.

Voila. alors désormais je pense que la personne est compétente, mais je ne comprends pas pourquoi j'avais de la compression apres avoir changé le jdc puis plus lorsque je l'ai ramené au mécano apres quelques essais (filmés).
En plus ma culasse et mes soupapes sont vraiment belles et en bon état (pas de rouille).
Bref, conseil du mécano : ne pas faire de frais supplémentaires et revendre le moteur en pièces car les pièces sont toutes en bon état.

donc je vais remettre mon moteur HB et oublier ce projet de moteur InBoard pour l'instant..

0

Ah?... :tesur:

0

Juste deux questions :
Pour effectuer ses mesures, le mécano a bien déposé l'équipage mobile?
D'où sort la préconisation à 12/100ème, de quelle préconisation s'agit-il, quelle cote a-t-il mesuré?

14 fév. 2019
0

Bof ... je n’y crois pas car ton moteur démarre tout de même. Le gasoil cumulé et non pulvérisé ne détonnera pas davantage que du gasoil pas cumulé et pulvérisé s’il n’y a pas une compression suffisante. Et en pareil cas tu devrais retrouver du gasoil en quantité non négligeable dans ton huile. Ta culasse est parfaite on est d’accord mais as tu vérifié que tes poussoirs de soupape ne grippent pas ? Ou comme le dit ST que ton injecteur porte bien sur son siège ? Mais vu qu’il démarre, et tourne un petit moment avant de s’arrêter je penche plutôt pour la première cause : un poussoir de soupape qui se grippe. Ça expliquerait en tous cas qu’un jour tu as de la compression (poussoir qui descend bien) et un autre jour tu n’as plus de compression du tout (poussoir reste grippé en position haute).

13 fév. 2019
1

on voit de tout :lavache:

0

Oui, hein,.
Ça te le fait aussi... :tesur:

13 fév. 2019
0

Je l'ai déjà dit plusieurs fois : il faut contrôler le filetage des goujons de l'injecteur !
Donc tu enlèves l'injecteur puis tu remets les écrous sur les goujons. Tu les serres ; s'ils bloquent à la hauteur des injecteurs le problème vient de là, 100 % sûr.

13 fév. 2019
0

En plus le diagnostic du mécano est complètement faux : comment voulez vous que s'il n'y a pas de compression le gasoil qui s'est accumulé s'enflamme, alors qu'il n'est même pas pulvérisé !

13 fév. 2019
0

ouais ouais... moi aussi je suis perdu ! merci super typhoon... et merci nemo, et fritz the cat et .. tout le monde en fait ! mais là... que dire ?
J ignore d'ou sort le chiffre 12/100 eme.
faut essayer pour les gougeons de l'injecteur..; euh... donc je desserre les 2 écrous de l'injecteur (unique) et je retire l'injecteur puis resserre les écrous à la hauteur d' 'injecteur ? et...? comment savoir que c'est la bonne hauteur au 8eme de tour pret ? et à quoi cela sert sachant que l'injecteur injecte correctement (vérifié une fois déculassé qu'il y' avait bien un "nuage" de gazole) ?
ce soir c'est too much...
alors quitte à partir dans des divagations, comme la seule différence entre le 1GM et le 1GM10 semble etre l'alésage, est ce qu'on ne peut pas transformer ce 1GM en 1GM10 ? purée où est ce que j'en suis rendu ? !
le hic c'est que .. je suis pas convaincu par ce diag à 100% car j'avais de la compression apres avoir changé le jdc...

14 fév. 2019
0

Aller au pif,mais pas trop quand même,
0.12 côte de rejet
0.30 cylindre en patate

14 fév. 2019
0

Oui,mais pas loin quand même.

0

Sauf que ce ne sont pas les valeurs données pour le 1GM ...

13 fév. 2019
0

Parce que si les écrous bloquent + ou - à hauteur de l'injecteur çà veut dire que l'injecteur n'est pas bien enfoncé dans la culasse et que la perte de compression se passe par là (entre l'injecteur et la culasse).
Vu qu'il n'y a qu'un injecteur puisque c'est un mono cylindre ton moteur ne démarre pas. C'est aussi con que çà.
Les pannes c'est toujours con mais il faut être intelligent pour les trouver !

14 fév. 2019
0

Donc s'il y a perte de compression, même si l'injecteur pulvérise bien, le gasoil ne s'enflammera pas.
En serrant les écrous pour vérifier l'état des filetages des goujons tu dois descendre plus bas que le 8ème tour sans anicroche. Si les filetages se sont dilatés (ce qui serait logique sur un vieux moteur car ils souffrent autant que les boulons de culasse) tu dois les changer par des nouveaux.
Pour serrer les nouveaux goujons tu dois mettre deux écrous l'un sur l'autre et serrer celui du dessus, ainsi le goujon sera bien calé dans la culasse. Si tu ne mets qu'un écrou et bien ce sera l'écrou qui descendra sur le filetage et le goujon ne sera peut-être pas descendu assez dans la culasse. Tu me comprends ? (Note : pour enlever les vieux goujons tu mets aussi deux écrous serrés l'un contre l'autre et tu déserres celui du bas (en serrant un peu celui du haut) ).
Après tu retires les deux écrous en maintenant avec une clé celui du dessous et avec une autre clé tu déserres celui du haut. Une fois les écrous enlevés tu places l'injecteur et tu le serre à la clé dynamométrique au couple préconisé par le constructeur.

14 fév. 2019
1

Ou tu laisse tes vieux goujons dilatés et tu mets 2 entretoises sous les écrous (2 écrous percés au bon diamètre feront l’affaire)

14 fév. 2019
0

@ philippe
Si i tu serres au bon couple avec les 2 entretoises il y a risque de casser les goujons, vu qu'ils sont déjà fragilisés.

14 fév. 2019
0

Je prends ce fil en cours et je suis effaré de tout ce que j'ai pu lire.
Comme le dit fritz the cat, on voit de tout et je rajouterais on lit de tout.
En bref, pourquoi faire simple si l'on peut faire compliqué.
En réalité, ce type de moteur Diésel est un moteur rudimentaire. Il y a un vilebrequin, un piston, des soupapes et un système basique d'injection.
Alors, qu'est-ce qui ne vas pas ? Ou du moins, par où commencer ? Il suffit de ce poser les bonnes questions et surtout dans le bon sens.
Tout le monde y vas de ces élucubrations, mais personne ne commence par le commencement et ça part dans tous les sens sans aucune logique. Notez bien que je ne critique personne et que j'encourage et félicite tous ceux qui essaye de faire de leur mieux pour aider notre ami.
Voilà, donc à partir de maintenant, si vous le voulez, recommencez depuis le début pour trouver, non pas la panne, mais sa cause.
Je n'en dirais pas plus pour aujourd'hui, mais j'attends vos premières constatations.
Non, je ne joues pas, mais j'essaye par là de vous confronter à la mécanique et cela vous sera bien utile en cas de problème en mer. :scie:

14 fév. 2019
0

hello Clo;
Je comprends ta position mais c’est justement apres avoir essayé de trouver la cause par mes propres moyens (dont les limites sont inévitablement arrivées) que j'ai déposé le moteur chez un pro.
Il m'a dit avoir démonté le piston et mesuré l'usure qui , selon lui, est trop avancée pour que le moteur fonctionne correctement. Moi je me réfère à ce qu'il em dit et je récupère bientôt le moteur il va me montrer.
en revanche, cette histoire de pression qu'est bonne puis plus bonne .... et ca me laisse penser que l'usure est peut etre qu'une partie de la cause... mais meme si je prends un autre piston à diam supérieur et que j'utilise un rodoir de cylindre, quid du reste de la panne ?
question réglage de soupapes et état des soupapes je pense vraiment avoir fait comme il fallait = démontage, inspection, rodage, changement joints de queue, remontage, calage au pmh etc...et, en tournant à la main tout fonctionne normalement semble t il.

14 fév. 201914 fév. 2019
3

@Clo-13190
Et???

14 fév. 2019
0

oui ok je comprends la théorie. Je vais récupérer le moteur fin de semaine;
Ton idée super typhoon peut tenir la route pour un moteur qui ne démarre pas mais pas pour le fait qu'il tourne puis s'arrète, puis ne démarre plus, pusi redémarre etc...
pour les soupapes j'ai vérifié les tiges de soupapes, de culbuteur, j'ai calé à 20/100 au PMH, j'ai actionné à la main et ca actionne correctement.

14 fév. 2019
0

@ captain
Tu te trompes, s' il y a de l'huile qui s'accumule et se met entre l'injecteur et la culasse elle fait barrage. Une fois brûlée ton moteur s'arrête.

14 fév. 201914 fév. 2019
0

Bon clo-13190 tu nous a mis l'eau à la bouche , en tout cas à moi.
Alors tu nous fait un exposé sur la façon logique de procéder , je suis demandeur , et semble t il pas le seul.
Si au cours de l'évaluation des problèmes évoqués par clo et validés par némo et fritz, il faut prendre les compressions .
Pour faire avancer le smilblic , j'ai dans mon bazar un viel injecteur , si tu as le temps de le démonter, je te l'envoie , tu achètes un mano à visser dessus (ça doit pouvoir se trouver pas trop cher) , tu fais les mesures ,et quand ton moteur tourne , tu me renvoie le corps de l'injecteur , tu garde le mano.
On aura au moins une donnée fiable sur les compressions.
Faut en sortir de cette histoire avec méthode et logique.

14 fév. 2019
0

Tu as un corps d'injecteur qui traine ?
J'étais à Kernevel samedi ...
Comme j'ai l'intention de prendre les compressions de Bob, donc d'acheter un compressiomètre, j'avoue que tu me tentes...

14 fév. 2019
0

Si tu as quelqu'un qui passe à la gare maritime de Lorient , je peux essayer de te le faire passer par la .
Sinon , ça peut s'envoyer , ça sera moins cher que de boire un verre à la buvette pour leur demander de le garder;mais , je veux récupérer ce corps après usage , pour pouvoir moi même prendre les compressions quand je le souhaiterai, ou le prêter à d'autres.

A part ça Clio , tu penses à tous ceux qui salivent en attendant tes lumières!

14 fév. 2019
0

hello, je suis en plein dedans aussi..
un moteur peu démarrer avec une compression basse mais fume car risque de bouffer de l'huile et zero patate, voir ne fonctionne pas.

ya pas 40 options :
- si pas de compressions c'est qu'il y a une fuite.. :mauvais serrage qqpart, pb de joint, soit par l'injecteur (joints, étanchéité, serrage etc..), soit par les soupapes(mauvais réglage, mauvaise étanchéité) soit par la segmentation (collé, usée, deplacée...), le joint de culasse (serrage, mauvaise pose, vieux ...) et l'usure "naturelle" (ovalisation du cylindre, ou piston) voir un mix :) .. tout le précédent est réparable. l'ovalisation du cylindre c'est une galère chez Yanmar car ils font plus de pistons cote réparation. les cotes de rectifs sont pas claires et les informations a ce sujet sont propre a chaque personne a qui tu demandes, (je suis en plein dedans)... selon moi mais je suis pas un expert.. si tu as une bonne compression tu te poses pas trop de questions et le pb vient d'ailleurs (pompe essence.. timing, réglages etc...).. si tu as pas de compression .. tu checks tout ca points par points. déjà s'il tourne a la main tu sais que tu as un soucis par la.
après un rectifieur va etre dans la remise en état "neuf".. forcement si les cotes sont mauvaises il va dire que le moteur fonctionnera pas bien.. et il a raison. certe tu peux demarrer etc..; mais tu peux avoir des remontées d'huile, perte de puissance, usure prématurée,etc.. jusqu'au jour ou ca merde complet..c'est surement l'état dans lequel tu es.. ... j'ai eu le même pb sur ma becane.= changement de piston/cylinde + soupapes trop fatiguée..) 25kkm a cause d'un mauvais rodage du précédent proprio.. pourtant elle roulait mais bouffait de l'huile a foison et fumait et était mole .. jusqu'au jour ou je me suis a caler a tout bout de champs f a cause de l'huile qui remontait sur la bougie et étouffait l’étincelle.

selon moi COMPRESSION avant tout. après on regarde le reste
calage de soupapes, injecteur et injection...
en moto ya des outils accessibles idem tu peux savoir si ca vient plutot du haut(culasse) ou plutôt en bas (cylindre/piston)
... bernard si tu est convaincu par le fait que ca passe avec un veil injecteur je vais essayer :) j'ai un injecteur de trop (nouzzle kput) et le compressiometre.. mais on recherche quelle valeure car c'est pas dans la doc technique...

14 fév. 201914 fév. 2019
0

je completerai en disant que c'est bien pour ca que depuis qu'une personne me dit ca demarre.. je dis cool :) mais ca présage pas de l'état du moulin et des emmerdes a venir, puissance, fumée, bruit suspects... etc... et c'est pour ca quand je vois des "moteurs refait.." je veux le détail de ce qui a été analysé..

14 fév. 2019
0

démarrer c'est pas suffisant, même très malade mon YSM 8 démarrait bien mais on peinait à dépasser 1,5 nœud c comme ça que je suis allé au travel lift

14 fév. 2019
1

Tout d'abord, ne vous attendez pas à ce que je face des miracles, ni que je trouve par un coup de baguette magique "la" ou "les" pannes.
C'est pourtant pour un professionnel quelquefois très difficile.
Donc pour trouver une panne, deux solutions : 1) avoir un énorme coup de chance. 2) Savoir comment fonctionne le moteur pour savoir où chercher. Bref le Bé à Ba.
Le principe du moteur à explosion est que la détente justement due à l'explosion repousse un "piston" qui à son tour actionne un vilebrequin, etc. etc.
Pour avoir cette explosion il y a plusieurs solutions suivant le type de moteur. S'agissant là d'un moteur Diésel, je ne parlerais donc pas de moteur avec allumage et bougie.
Monsieur Diésel a donc inventé ce moteur pour qu'il fonctionne donc pratiquement tout seul, sans apport d'énergie extérieure et donc de ces propres moyens, sauf à l'alimenter en carburant : Le Gas-oil aujourd'hui.
Mais pour que ce mélange G.O./air s'enflamme, il faut créer une chaleur suffisamment importante et ainsi provoquer l'explosion. Jusque là tout le monde suit ?
Donc Monsieur Diésel s'était aperçu qu'en comprimant de l'air dans une pompe à vélo l'air compressé dans le corps de pompe chauffait et même au point de se brûler les doigts. En imaginant y mélanger un liquide sous forme de vapeur, le moteur Diésel était né.

Conclusion : Il faut une bonne compression pour que le piston face marcher la machine! Le premier moteur ainsi inventé était un moteur de principe à 2 temps. Donc pas de distribution, donc pas de soupape, juste un piston enfermé dans un cylindre, couvert hermétiquement d'un bouchon (la culasse) et un tube d'aspiration par lequel entrait l'air et de la vapeur d'un combustible. Le fameux mélange 15g d'air pour 1g de combustible.
Mais ce fonctionnement était vraiment simpliste et suivant l'adage "pourquoi faire simple...." on a compliqué les choses pour rendre ce moteur plus performant, et plus facile à dompter.
On y a donc rajouté des soupapes et un système "d'injection" pour pouvoir contrôler sa vitesse et ainsi sa puissance de manière plus radicale. Bref, on l'a "domestiqué et dompté". Bien évidemment tous ces rajouts ne nous facilite pas la vie aujourd'hui, quoi-que ?
Je ne vais pas vous faire un cours de mécanique complet, pour ma part il m'a fallut 5 ans d'études et près de 40 de pratique.
Donc, restons simple et commençons par le début.
La première chose à s'assurer est (déjà dit plus haut par Jassact) prendre la COMPRESSION de ce moteur afin de partir déjà sur une base.
Ensuite, s'assurer (si la compression est bonne) que L'AIR arrive correctement par le collecteur d'admission, puis pareil pour le combustible, ce qui implique le réservoir sans oublier l'évent, la tuyauterie, les filtres, la pompe de gavage, la pompe haute pression et jusqu'au fonctionnement de l'injecteur. Évidemment le calage de la pompe H.P. et le tarage de l'injecteur en fait partie.
Ensuite, même si la compression soit bonne (ne pas confondre avec "le taux de compression", Vérifier le jeu aux soupapes, en effectuant ce contrôle suivant la position du piston (sur un mono cylindre, le mieux est de faire ouvrir une soupape complètement et de régler l'autre et ainsi de suite).
Viens ensuite l'échappement, qui doit suffisamment dégagé pour permettre l'évacuation des gaz brûlés.
La lubrification est aussi très importante, elle contribue au fonctionnement en réduisant au maximum les frottements des pièces en mouvement et participe aussi à améliorer la compression.
Le refroidissement n'est pas à négliger, bien au contraire, un moteur trop froid ne fonctionne pas correctement, de même trop chaud et ça cause des dégâts (déformation de la culasse, dilatations des anormales, etc.).
Vous l'avez compris, j'ai contrôlé tous les éléments dans l'ordre de leur fonctionnement : les 4 temps de la plupart des moteurs actuels.

Les principales pannes du moteur Diésel sont : Les filtres et la compression. Viennent ensuite tout ce qui permet le bon fonctionnement, je ne vais pas vous refaire la liste.

A vous de jouer Messieurs.

14 fév. 201914 fév. 2019
0

au fait @capitain marco : initialement pourquoi as décidé de démonter ton moulin?? changer le joint et faire les soupapes? visiblement tu avais pas fait la segmentation. car s'il marche pas besoin de l'ouvrir... ou tu avais peur de t’embêter cet hiver? ;)... (ha oui aussi j'avais pas dit mais tu peux avoir aussi des fissures dans ta culasse comme soucis ;) )

14 fév. 2019
3

généralement à part par manque d'huile un piston ne s'use pas puisqu'il ne doit pas toucher la chemise ,c'est le rôle des segments ..

un cylindre s'ovalise en forme de tonneau avec le temps
pour mesurer l'usure on rentre un segment dedans et on mesure la coupe à différentes hauteurs quand on n'a pas de comparateur .

c'est très rare qu'un diesel consomme de l'huile ,c'est plus le G.O qui passe dans le carter au travers des segments .

si l'huile remonte par le reniflard il y a risque d'emballement et à la limite d'explosion du moteur .

pour prendre la compression on la prend une première fois à sec et une deuxième fois avec une giclée d'huile si la différence est significative c'est que la segmentation est hs

si elle ne change pas et qu'elle est insuffisante c'est les soupapes qui fuient .

un moteur diesel fonctionne par combustion et un essence par explosion surtout pas par détonation dans l'essence il y a des produits antidétonants ,si ça t'étonne c'est bien .

alain

15 fév. 2019
0

Marco dit qu’un jour il avait de la compression et que quelques jours plus tard il n’en a plus du tout .... qu’il arrive parfois à démarrer mais que le moteur s’arrête ensuite ... que de la fumée refoule parfois par l’admission ... pour moi tout ça conforte l’hypothese d’un dysfonctionnement des soupapes ... mais il les a rodées et ce dysfonctionnement est aléatoire, pas systématique ... je persiste à penser qu’un poussoir de soupape qui grippe peut en être la cause.

15 fév. 2019
0

@ philippe
Je suppose que par poussoir de soupape tu veux dire culbuteur.
Si le culbuteur est bloqué la tige qui le commande se pliera.
Normalement çà devrait se voir.

15 fév. 201915 fév. 2019
1

Non. Par poussoir de soupape je veux dire poussoir de soupape. C’est dans le bloc pas dans la culasse et il ne casse rien du tout quand il grippe. Quant au culbuteur grippé qui fait plier la tige m’est avis qu’il préférera gripper basculé et soupape ouverte ...

15 fév. 201916 juin 2020
3

ST va chercher l’eclaté ou démonte un moteur au lieu de raconter n’importe quoi. Il y a un arbre à cames qui actionne des poussoirs lesquels actionnent des tiges lesquelles actionnent les culbuteurs. Tiens c’est cadeau, pièce numéro 15 sur la photo ci jointe

15 fév. 2019
1

J’en pense que c’est en théorie possible (accumulation de gasoil qui rend étanche un cylindre usé, permettant le démarrage, puis arrêt car plus de compression une fois ce «fond » de gasoil consommé) mais ça me semble quand même un peu capillotracté en pratique. Ce qui me gêne c’est qu’en parallèle de cette hypothèse nous sommes plusieurs à avoir proposé d’autres hypothèses, au moins aussi plausibles et faciles à vérifier, mais que nous n’avons pas de retour. Ta proposition sur la portée d’injecteur est plausible et très facile à vérifier. Mon idée sur les poussoirs qui grippent c’est du vécu aussi (perso sur 2gm et par Bernard sur 1GM voir son fil) ... bref pour avancer il faudrait procéder par élimination ce qui n’est pas fait ... donc on piétine et c’est un peu frustrant.

15 fév. 2019
0

Je crois qu'il n'y a pas de poussoir sur ce type de moteur.
Les poussoirs c'est pour les moteurs avec arbre à came en tête.

15 fév. 2019
0

Ok mais je ne pense pas que le problème vient de là.
Que penses tu du diagnostic du mécano ?

15 fév. 2019
0

bonsoir
interessant le sujet et les diverses reponses
mais je pense comme certains que le diagnostique du mecano qui a explique que le gasoil non brule qui s'accumule va a un moment
" detonner " !

salut

15 fév. 201915 fév. 2019
0

Pardon si je ne lis pas tout.
À l'écoute du moteur, m.youtube.com[...]/watch :
J'ai l'impression que la ligne de carburant n'amorce pas. J'avais eu bcp de difficultés à amorcer mon 3GM30 à l'atelier.
Et ça aurait du etre plus facile car il etait à terre. (plus bas)
Commence par l'alimenter directement ou avec une poire d'amorçage de hors bord.
J'ai l'impression que la pompe intégrée au moteur, a cause de son grand age, perd d'abord sa capacité d'amorçage.

15 fév. 2019
1

Ici, je proposais de reprendre l'essai de démarrage du moteur :
www.hisse-et-oh.com[...]ienvenu

"Est-ce possible de lui mettre un refroidissement, pas trop de débit ni pression, assez léger et en continu pour voir, histoire de...
Je serais curieux de voir le résultat (après contrôle à froid des culbuteurs et jeu aux soupapes).
Et histoire de... aussi, mettre l'alimentation en gazole en charge, c'est à dire en l'air dans un bidon qui alimente le moteur."

Je trouve dommage d'avoir porté le moteur chez un mécanicien avant même d'avoir refait ces quelques manipulations et essais élémentaires.

Compression :
Le ratio de compression mesuré doit se situer entre 16 et 22:1 pour le monocylindre.

Pour les cotes d'usure et d'ovalisation on ne parle nulle part dans le manuel d'atelier de cette cote de 12/100 eme;
Cotes d'origine :

- diamètre du cylindre d'origine = 72 mm +0.03/ - 0 avec un jeu maximal admissible de 0.3mm

- diamètre extérieur piston = cote d'origine à 72 mm et même jeu max admissible (0.3mm cumulé) et une limite d'usure de 71.8mm de diamètre.

- Ovalisation du cylindre en cote d'origine entre 0 et 0.01mm avec une ovalisation à la limite d'usure de 0.1mm.

Le reste des cotes est clairement expliqué et listé dans le manuel d'atelier tant anglais que français.

15 fév. 2019
1

je vais faire mon candide ;) : donc un cylindre qui serait à 72.2 sur un axe et 72.3 sur l'autre, dans la mesure ou nous aurions un piston parfaitement neuf a 72 ca fonctionne?

ou 72,07 et 72,17 avec un piston de 71.9 c'est ok ?

15 fév. 2019
0

pour info , 72 c'est sur le 1GM, sur le 1GM10 , c'est 75

15 fév. 2019
1

Pour le coté "candide", je n'ai fait que regarder et survoler le manuel d'atelier en ma possession, ce n'est pas mon moteur mais j'essaie d'aider au lieu de poser une question qui ne fait rien avancer dans la compréhension du problème de Marco.
Je n'ai jamais eu besoin des services d'un mécanicien sur mes moteurs, je me suis toujours débrouillé seul tout en ne trouvant souvent pas les réponses à mes éventuelles questions ici.

Tu as débloqué ton écrou de vilo, au fait?
;-)

19 fév. 2019
0

oui :) bon mais faudra changer l'écrou car il a un peu souffert.. depuis j'ai fabriqué un outil pour mettre sur une clé dyn ou a choc.. bon en fait ca a pas servi a grand chose car le cylindre est bien fatigué et faudrait passer en cotre 0.5.... bon et depuis j'ai trouvé un moulin en super etat a un tarif trés trés compétitif... (moins que la renov du mien..) conclusion jhe vais vendre de la pieces d'occaz

15 fév. 2019
0

Je vais sûrement dire une connerie mais cette histoire de compression on/off m'intrigue. Ça pourrait pas venir d'un problème de decompresseur manuel qui ferait une merdouille ?

16 fév. 2019
0

Je pense pareil mais pas à cause du levier ...

15 fév. 2019
0

C'est un moteur qui ne demande qu'a fonctionner, il pète vif et bien. Oubliez les questions de compression, d'usure, de reglage de culbuteurs. Si on me disait que quelqu'un a mal calé la pignonerie du vilo à l'ACT, peut être, c'est le seul truc .
J'ai un gros doute sur la ligne d'alimentation.
On peut avoir une photo du réservoir utilisé ?
Dans un cas pareil, la première chose que je ferais et de l'alimenter par un goutte-à-goutte direct, bouteille haute tête à 2m , tete en bas.

16 fév. 2019
0

tu récupères une bouteille de goutte à goutte , où?

16 fév. 201916 fév. 2019
0

C'est pour dire qu'il faut éviter tout réservoir à syphon, à plongeur.
Pour ma part j'utilise un réservoir d'huile de graissage séparé d'un cyclo Derbi, adapté à cet effet.
C'est un reservoir par gravité.
Par exemple: Une bouteille d'eau gazeuse, fond ouvert et bouchon percé équipé d'une tétine, valve de chambre a air modele vissé ...
Reservoir de lave glace ...

16 fév. 2019
0

Bonnes idées , il me manque une casse sur mon ile

16 fév. 2019
1

Salut Bernard,

tu peux aussi utiliser n' importe quel réservoir de mobylette ou moto.

Gorlann

16 fév. 2019
0

C'est assez facile de se fabriquer un réservoir par gravité même temporaire, je le faisais lorsque j'avais à équilibrer la carburation et la synchro de mes BM (flat touine).

16 fév. 2019
0

Bonnes idées , il me manque une casse sur mon ile

16 fév. 2019
1

Une panne sur le circuit d’alimentation étant probable, j’irai voir du côté de la pompe à injection .
(Avoir vu « cracher » l’injecteur est une indication mais pas suffisante pour s’assurer du bon fonctionnement de celle-ci)

16 fév. 2019
0

tout à fait.
La gravité ne suffit même pas à garantir une purge correcte. De plus la pompe du moteur n'est qu'une bien piètre pompe d'amorçage. Gravité + poire de hors bord et déserrer la conduite d'alim sur pompe d'injection pour purger correctement jusque là.

16 fév. 2019
1

mets une pompe électrique
ça coûte 20€ maxi
alain

16 fév. 2019
0

ça fait 13 jours que les mécanos sont sur la panne. Vous allez voir la note !

:lavache:

16 fév. 201916 fév. 2019
0

Ça fait 13 jours qu'on attend des réponses...

La démocratie ne fonctionne pas mieux en mécanique que dans la gestion du quotidien des Hommes. :litjournal:

17 fév. 2019
0

À Tom
Je viens d’étre Grisé, peut on savoir pour quoi ?

17 fév. 201916 juin 2020
1

Albor, tu vas trop loin ! ?????????????????
Tu es libre de penser, mais pas de parler.
:topla: :jelaferme:

17 fév. 2019
Phare de la pointe de Vénus Tahiti

Phare du monde

  • 4.5 (36)

Phare de la pointe de Vénus Tahiti

2022