Yanmar 100cv versus Volvo Penta 78cv sur un voilier de 14m et 12 tonnes

Je regarde 2 Oceanis 473, l'un avec le Yanmar, l'autre avec le Volvo

A supposer que tout le reste soit egal, quels avantages ou inconvénients de ces deux moteurs ?

J'ai entendu dire que le Volvo est très silencieux et le Yanmar très fiable ...

L'équipage
06 sept. 2013
06 sept. 2013
0

choisir yamnar forcement...volvo c'est nul
a part ca c'est une grosse mototrisation pour cette taille de bateau

06 sept. 2013
2

euh !
quelle affirmation simpliste !

par exemple, on entend bcp de possesseurs de Yanmar les appeler les" y en a marre " !

06 sept. 2013
0

Il est vrai que l'on voit souvnet ce commentaire mais qu'en est il des volvoistes. CF les tres nombreux fils sur le volvo qui chauffe:
un bon point pour volvo ils semblent facile a reparer du moins pour les anciens modeles.
A vrai dire quand on a le choix je conseillerais des marque moins cheres "montantes"..beta marine midif ( sur base kubota et mitsubishi respectivement).
.
je crois que l'avantage principal de Volvo et yamnar c'est le SAV et le circuit de distribution...Mais SAV ca veut pas dire gratuit...pieces hors de prix: ex un volvo 2003 , 4500h donc ne valant plus que 1500€ a la vente ; echangeur dans les 3000€ prix fort

.
veuillez m'excuser d'assassiner Volvo, c'est mal car c'est grace a ce moteur pourri que j'ai appris la mecanique
philippe

06 sept. 2013
0

Merci

Mais sauf les prix des pièces, le moteur est-il pourri ? N'est-il pas fiable ? Tient-t'il moins longtemps que le Yanmar ?

06 sept. 2013
0

j'ai 50 cv pour un 16/17 tonnes en charge (à peu près) ...
j'imagine donc que 78 cv c'est déjà pas mal.
Pour la marque ... je laisse les pros s'exprimer :-)

06 sept. 2013
0

50 cv pour 16/17 T ce n'est pas un critère, quand est il de sa poussé et manœuvrabilité, sur le mien FAST 38 l'archi avait prévu 35 ch un peut court quand même j'ai placé un 4108 et le bateau fait 12/13 t en croisière. André

07 sept. 2013
0

Il faut 5cv par Tonne (calcul architecte)
cordialement

07 sept. 2013
0

Maxi pour un ....trawler :mdr: :jelaferme:

07 sept. 2013
0

Dixit "saillard" pour un ...trawler :lavache: :jelaferme:

08 sept. 2013
0

et ben franqueville est pas bon, il est vrais que nous les constructeurs amateur nos bateaux sont blindés

06 sept. 2013
0

comme je suis le seul sur ce fil a pourrir volvo , je te conseille d'attendre d'autres avis

07 sept. 2013
1

Le moteur (un Volvo ... :heu:) est à peu près le seul équipement qui nous nous a jamais fait défaut en 10 ans ... Mais ça, c'était AVANT !!!
En fait c'était un MD3B ultra lourd, ultra simple et avec ses 35 cv pour nos 15 à 16 tonnes, il nous incitait à naviguer à la voile :langue2: :pecheur: :acheval:

06 sept. 2013
0

j'ai des copain qui ont VOLVO d'autre yanmar et ils sont content va savoir, chacun prêche pour sa paroisse. André

07 sept. 2013
0

Ayant eu des soucis de pompe à eau cet été j'ai été bloqué quelques jours sur un chantier du Morbihan, j'ai donc eu le loisir de discuter avec les mécanos, toujours plus instructif qu'avec le patron, il semble que l’approvisionnement en pièces de rechange soit beaucoup plus long chez yanmar que que chez volvo pour cause d'éloignement : japon et très peu de stock chez les concessionnaires (flux tendu). Ceci dit je ne connais pas les différences de prix. J'ai moi même un yanmar de 1981 qui tourne comme une horloge , hormis cette .#.*.#de pompe à eau que j'excuse quand même car elle a le même age ....

07 sept. 2013
0

J'ai un 55 CV Volvo sur mon O 393 et j'en suis très content . Je n'aurais pas acheté ce bateau avec le 40 CV . Je suis partisan d'avoir le plus gros moteur possible, quand on a besoin de puissance ou de vitesse pour se sortir d'un mauvais pas ou rentrer vite fait dans un abri ... regardant moi-même les 473 de près, je privilégie ceux équipés en 100 CV .

Par contre entre Volvo et Yanmar, sur ces moteurs modernes et récents, je ne vois pas de grosse différence en dehors des problèmes de disponibilité de pièce évoquées plus haut . J'avais un Yanmar sur mon précédent canote qui me donnait toute satisfaction ... Il suffit de s'assurer que l'entretien a été fait correctement par des pros et pas par des amateurs et basta ! :-)

07 sept. 2013
0

J'ai un 55 cv yanmar pour 14 tonnes en charge et 12 tonnes lège , quand je suis propre à 2200 trm 7.5 nds gps avec une max prop tripale
Vent dans le nez léger clapot je perds 1 nd
En manouevre, amplement suffisant, d'ailleurs a ce jour, le moteur ne sert plus qu'au port ou pour mouiller. Cet été 3 semaines de nav , 750 miles 17h de moteur.
Il parait que Volvo est mieux que yanmar pendant la garantie, après ......
maintenant 100 cv pour un 47 pieds, tu auras un max de cv inexploités et ta conso risque de grimper.
quand aux maneuvres de port, la puissance importe peu, sur ces unités c'est le propulseur qui compte ... et le skipper

08 sept. 2013
0

bonjour pour des voiliers de 12/16tonnes en charge l'important c'est aussi le couple!!est il en bas ou en haut des tours/ minute? l'inverseur, la demultiplication et l'helice sont aussi tres importants!la puissançe brute doit etre defini aussi par rapport à la longueur et le deplaçement du voilier. si par exemple vous obtenez la vitesse maxi limite avec un 60 cv vous n'irez pas plus vite avec un 200cv! pour aller plus vite il faudrait dejauger(voilier?)dans ce cas pour un 14 m de 15 tonnes ça devrait friser les mille chevaux ! l'interet d'avoir une puissançe consequante est surtout pour les manoeuvres de port(surtout pour un deriveur)! mais pour un voilier de 15 tonnes un 50 chevaux un moteur avec un couple bas et relativement lineaire mais surtout la bonne demultiplication de l'inverseur et une heliçe calculèe pour le diametre et le pas à 85 pour cent de la tolerançe maxi on fait deja du bon boulot dans un port !

un 65 cv dans la meme configuration et calcul avec une tripales serait l'ideal
personnelement je prefere les moteurs tournant lentement de forte cylindrèe et sans turbo pour les voiliers( et avec pas trop de gestion electronique) mais ça devient diffiçile à trouver, les motoristes preferant proposer pour les voiliers des moteurs fait pour les bateaux à moteur et qu'ils vendent en bien plus grand nombre(et souvent avec des inverseurs mal adaptès à manoeuvrer un lourd voilier dans un port) maintenant la bonne solution(ça n'engage que moi)est d'avoir le moteur adaptè à la vitesse maxi critique du voiler mais surtout un propulseur d'etrave serieux( de preferençe hydraulique avec pompe couplè au moteur ) du coup plus de probleme dans les port et inutile de surmotoriser cordialement

08 sept. 2013
0

Ou un 24 volts avec couplage automatique des batteries, ca permet de passer sur une gamme beaucoup plus puissante qu'en 12 volts

08 sept. 2013
0

Pour avoir un Yanmar 4JH3TE de 75CV le probleme de ces moteurs est la vitesse de rotation tres elévée d'ontenir de la puissance. Les 75V sont obtenus a 3.800 tours créeant un niveau de bruit insupportable dans la cabine arriere.

Dans la pratique je ne dépasse jamais 2500 tours mais meme a cette vitesse il est tres diificile de dormir dans une cabine avec plus de 80dB. A cette vitesse le moteur ne délivre qu'un petit 42CV . A ma vitesse de croisere tolérable par mes oreilles qui est de 2000tr, mon 75V n'en délivre qu'un petit 30CV !!

De ce point de vue la , chez VOLVO équivalent la puissance maxi est obtenu a 2800 tr/mn .

Donc si l'on fait du moteur dans la pétole de nuite , ca devient devient vite infernal avec les Yanmars!!

08 sept. 2013
0

Si à 2000 tours tu as une vitesse convenable, navigues à 2000.
Ce qui me parait bizarre c'est que le 75 cv est un 55 turbo compressé et le turbo doit déclencher a un régime pas très élevé
donc en principe à 2000 trs tu devrais bien avancer.
De plus 75 cv à 3800 trs ca me parait enorme comme vitesse de rotation quant on voit que le 55 cv Yanmar ne doit pas dépasser 3000
trs maxi. Il est possible que ton hélice mouline et que la mienne tire un peu long, vu que je ne peut pas dépasser 2800 trs/mn

08 sept. 201308 sept. 2013
1

Quand on motorise un bateau, on compte 4 à 6 CV/ton. Cela suffit largement pour atteindre la vitesse limite de carène. Quand il y a plus, on ne sait pas en profiter et l'on a toujours des difficultés à trouver l'hélice qui convient. La prolifération des (trop) gros moteurs a fait les beaux jours des fabricants d'hélices 4 pales...
Bon vent
Pierre
www.featherstream.fr[...]

10 sept. 2013
0

et tu fais des bateau a moteur alors

09 sept. 201316 juin 2020
0

Le régime de puissance maxi continu recommandé est a 3700tr/mn pour 69CV . Je joint la doc

Mer plate , sans vent, 2200tr/mn = 5 noeuds

Parc contre vent de face 20noeuds & houle donne 3,5 noeuds a 2200 . A 2500 tr/ mn j arrive a 4,5 noeuds

Cela dit je fais entre 3,5 et 4,5L de gasoil par heure. le moteur a 1400h , bien entretenu , démarre au quart de poil , mais a 2000tr, c'est impossible de s 'entendre en le carré et le cockpit .

Donc je fais plus de voile que de moteur par gout et pour mes oreilles !

Yanmar a baissé sa vitesse de rotation a je crois 3500 tr/mn dans sa toute derniere génération, mais globalement ca reste tres tres bruyant .

IL faut dire aussi que le montage sur arbre d 'helice classique n'est pas favorable au bruit car ce sont les supports moteurs qui transmettent la poussée de l'hélice sur la coque. Les S ou Z Drive sont sensiblement moins bruyants car montés beaucoup plus souple

Cela dit les chantiers ( francais) s'en foutent et il n'y a que peu de temps que les revues nautiques donnent des relevés de bruit au moteur. Mais on voit souvent du 90dB 95db , alors que dans la réglementation du travail 80db est le seuil de déclenchement des actions de prévention !!


10 sept. 2013
0

Tu peux mettre une butée Aquadrive et la poussée se ferat sur la butée et tu pourras mettre des silent blocs un peu plus "souple"

09 sept. 2013
0

On dirait que l'avantage d'un plus gros moteur est qu'on à plus de réserves. Certes on ne va pas dégauger un voilier de 12 tonnes mais on va peut être pouvoir maintenir 6-7 nœuds de vitesse face au vent et au clapot.

09 sept. 2013
1

Quant au bruit. Il peut être dû à une hélice sous dimensionnée (c'est sans doute une des principales raisons d'un bruit excessif). Si l'on met une 3 pales derrière un moteur surdimensionné, on a 90% de chances d'être dans ce cas. L'hélice cavite et fait plus de bruite que le moteur. Je me souviens d'un grand Carcia qui était dans ce cas. Il avait une 3-pale à mise en drapeau combinée à un réducteur ayant un ratio trop petit (en plus l'arbre tournait trop vite)

Une autre raison de se méfier de la surmotorisation est celle-ci. Elle nécessite une hélice plus grande alors qu'il n'y a parfois pas assez de place entre l'arbre et la coque. Dans ce cas, on est obligé de réduire artificiellement le diamètre et d'ajouter des pales (plus de surface = mois de cavitation). Bref, on est obligé d'accepter un mauvais compromis.

Une 4-pales ne suffit parfois pas. Alors on déclasse le moteur à un régime et une puissance plus bas, ce qui revient au même que si l'on avait installé un moteur moins puissant. Au final, on a des inconénients majeurs sans le moindre avantage, pour beaucoup plus cher !

Il n'y a que les fabricants de moteurs qui en profitent et l'on comprend facilement pourquoi ils poussent au surdimensionnement en laissant leurs clients rêver... jusqu'au premier essai en mer.

Bonne journée

Pierre, www.featherstream.fr[...]

09 sept. 2013
0

Je suis du même avis et j'aime bien les explications de Plang et entre autres celles concernant cette tendance à la sur-motorisation, qui finalement n'apportent pas d'avantages réels si ce n'est aux fabricants.

Pour un voilier, à quoi bon vouloir monter une puissance triple ou quadruple de celle nécessaire pour qu'il atteigne sa vitesse limite de carène ?

Juste un petit rappel concernant l'hélice (tiré du Vagnon)

09 sept. 2013
0

Pour un Océanis 473, la vitesse de carène est d'environs 8,8 noeuds. Je ne pense pas qu'un moteur de 40-50 cv permette de maintenir 8,8 noeuds en vitesse de croisière sur ce bateau, qui fera aux alentours de 14 tonnes en charge.

Probablement même 100cv ne suffiront pas non plus à maintenir 8,8 noeuds. Par contre, il pourra s'en approcher et permettra certainement d'atteindre cette vitesse dans certaines conditions. Cela pourrait permettre de se mettre à l'abri avec l'arrivé d'un orage...

09 sept. 2013
0

Oui, mais j'ai dit qu'un moteur de 40-50 chevaux ne suffirait pas, ce que tu confirmes :pouce:

Par contre, avec du clapôt et du vent de face, ça se corse, même avec un moteur de 78CV. La résistance causée par le vent et les vagues peut facilement enlever 1-2 noeuds à la vitesse. C'est en ce moment-là que les chevaux supplémentaires peuvent être appréciés et permettront peut être de maintenir les 8,8 noeuds de vitesse de carène. :non:

09 sept. 201309 sept. 2013
2

"alors on peut se contenter de 6 ou 6.5 kts ! Sinon, quand on a un voilier et qu'il y a du vent, on tire des bords..."

Ce n'est pas moi qui ai lancé ce fil... :non:

mais peut être qu'en cas d'urgence (skipper malade ou blessée, gros coup de vent qui se pointe, trop fort courant contraire dans un chenal étroit) l'équipage n'a pas le temps ni la capacité de tirer des bords. :reflechi:

Ce qui me paraît tout de même bizarre dans ta logique, c'est que beaucoup de grands chantiers (Amel, Wauquiez, Beneteau, Jeanneau etc.) font tous cette même "erreur". Il y aurait donc eu des milliers de bateaux "sur-motorisés" livrés sur le marché. C'est donc une grande conspiration entre tous les chantiers, Yanmar, Volvo, Total, Shell... et personne ne s'en est rendu compte, ni dénoncé cette conspiration jusqu'à ce que Argonaute lance ce fil ... :-( :mdr: :heu: :whaou:

Ou alors, c'est en fait wikileaks qui a mis le doigt dessus. :topla:

09 sept. 2013
0

J'en pense que c'est pas un problème ... surtout pour tracter .

10 sept. 2013
0

Il existe depuis longtemps des pas variables (pas autoprop) mais pas variable en 4 pales, si ce n'etait le cout sans doute l'idéal

10 sept. 2013
0

Merci Longcours.
Je n'ai pas pu ouvrir le lien sur la poussée, mais je retiens ce chiffre d'environ 8,5 kg/CV.

09 sept. 2013
0

C'est plus la longueur de flottaison que le poids qui joue sur la vitesse et la puissance nécessaire pour l'atteindre.

Une péniche automoteur de 38 m et 400 tonnes en charge peut monter à une bonne quinzaine de Km.h, voir plus avec un moteur de 250 à 300 CV.

Mais bien entendu, si ton choix est pour plus de puissance; tu te sentiras mieux avec et c'est ce qui compte.

09 sept. 2013
0

Pour Limeyblimey. Oui c'est vrai la vitesse de carène est de 8.8 kts. La vitesse de carène se calcule par rapport à la longueur à la flottaison.

Pour atteindre cette vitesse il faut minimum 4.5 CV/t (soit 68 CV). C'est une caractéristique qui se calcule d'une manière similaire à la vitesse de carène. Le moteur de 78 CV est donc suffisant (5.6 CV/t) . Il donne une marge de 15% de plus. Désolé, prétendre que "le bateau n'atteindra peut-être pas sa vitesse de carène avec 100 CV" n'est pas correct.

La vitesse de carène est une indication de la vitesse maxi. Pour aller au-delà, il faut (théoriquement) se mettre à planer, c'est-à-dire monter sur et dépasser sa vague d'étrave, ce qu'un voilier de se type ne sait pas faire. Ceci dit, entre la vitesse de carène et la vitesse au planning, il y a une zone de fonctionnement indéfinie. Certains bateaux mal dessinés peinent à l'atteindre, d'autres bien dessinés peuvent la dépasser légèrement. Cette remarque est liée à la forme de la carène (sans tenir compte de fouling éventuel).

Pierre, www.featherstream.fr[...]

09 sept. 2013
0

Limeyblimey,

Oui mais ! Si vous surmotorisez le bateau et que vous installez une hélice calculée pour atteindre la vitesse de carène, par exemple à mi-régime (pour avoir de la réserve) par temps normal, alors cette hélice aura trop de pas pour marcher face au vent et au clapot à régime supérieur. Cela ne donnera pas de bons résultats. Quand il y a de la brise et que l'on est obligé de marcher au moteur, alors on peut se contenter de 6 ou 6.5 kts ! Sinon, quand on a un voilier et qu'il y a du vent, on tire des bords... :bravo:

Il n'y a qu'une hélice qui pourrait éventuellement convenir à ce genre d'approche et il faut encore vérifier qu'elle ne sera pas elle-même surchargée (sauf erreur elle n'existe pas en 4-pales), c'est l'Autoprop qui a un pas variable.

Pierre, www.featherstream.fr[...]

09 sept. 2013
0

Je pense que le but des chantiers en question est de vendre leur produit et de ne pas perdre de parts de marché.

La puissance du moteur étant un élément attractif pour le client potentiel, mettre une grosse bête au lieu d'une moyenne, ne leur coûte pas beaucoup plus en prix de revient et si ça fait vendre, pourquoi s'en priver.

Ne pas oublier que la vitesse limite d'une coque se mesure par rapport à l'eau et non pas par rapport au fond. Avec un courant de 5 nœuds dans le nez, un voilier dont la VL est de 8 nœuds, n'avancera qu'à 3 nœuds sur le fond, même avec une sur-motorisation.
En revanche, face à un bon clapot de face, plus de puissance permettra en effet de ne pas être trop freiné par les vagues.

09 sept. 2013
0

Snowden a sûrement dénoncé cette conspiration. En fait c'est la vrai raison pourquoi il est poursuivi. Rien à voir avec la NSA.

:policier: :litjournal:

09 sept. 2013
0

Et mettre des moteurs de 200 ch et plus sur des bagnoles pour rouler à 130 sur l'autoroute, vous en pensez quoi ? :jelaferme:

09 sept. 2013
0

c 'est du commerce, de plus c'est inutile car si à 2000 trs tu est à 6 nds à 3000 tu n'est pas à 9

10 sept. 2013
0

Ton bateau de face represente peut etre une douzaines de m2 (en comptant la section de ta coque, le mat, le gréément , etc etc ; ) comme ce ne sont pas des m2 "plat prennons un coeff de 0,7 (comme preconisé sur ce tableau )
a134.idata.over-blog.com[...]ent.JPG
8,4m2 soyons fous entrons dans le tableau avec 9 m2 à 22 nds tes 9 m2 te mangerons 45 kgs
un cheval à l'arbre te poussera (la c'est de la grosse estimation à la grosse louche car il faudait tenir compte de variables que je n'ai pas , si tu es curieux tu regarde dans un programme style Maxsurf une regle de trois entre la colonne kn et cv) , un exemple de "performance maxi pour un moteur de 130 cv ici : a141.idata.over-blog.com[...]ces.JPG , tu vois que la moyenne des performance entre la moins bonne tripale et la meilleure quadripale te donne une moyenne de 8,42 kgs de poussé par cv
donc tes 45kgs te "mangerons" 5,5 cv

11 sept. 2013
0

Oups désolé j'ai du "manger" une partie du lien
sinon tu peut avoir le tableau en faisant dérouler cette page jusqu'au dit tableau:
long-cours.62.over-blog.com[...]01.html

10 sept. 2013
0

Je ne connais pas la longueur à la flottaison du 473 mais pour 12,20m de flottaison ( env. 8,4 nds de vitesse de carène) et un deplacement de 14 t les barèmes s'accordent à 47cv sur arbre pour 8 nds et pour 9 nds (c'est à dire endépassant tavitesse de carène....95 cv !!

09 sept. 2013
0

pour plang. bonjour en grande partie ok avec vous, mais ne pas oublier le pas de l'heliçe,aussi important que le diametre! lors de l'achat d'un moteur il faut imperativement faire etablir par le motoriste un calcul exact de l'heliçe possible par rapport au ratio de l'inverseur qui lui doit deja etre exact en fonction de la taille et du deplacement du bateau! ce calcul se fait par ordinateur et par des organismes competants!! faute de quoi bien sur votre voiler avançera mais le moteur ne prendra pas ses tours, plafonnera, chauffera et un jour fera un joint de culasse! ou alors(heliçe 2 pales trop petite) moulinera ,s'embalera et le bateau avançera de façon mediocre! le faitd'avoir une heliçe qui mouline en permanançe et produit beaucoup de bules d'air(cavitation) fini à la longue par provoquer un phenomene electrolitique sur l'heliçe et sont environnement!

lors de la mise au point de mon garçia j'ai testé plusieurs moteurs ,4 inverseurs differents et plusieurs heliçes(le motoriste ayant un probleme recurant de vibrations et de bruits insuportables sur de nombreux bateaux a pris les frais à sa charge pour les mises au point! les diferrençes de rendement de performançes, de bruits et de vibrations laissent pantoi suivant les solutions employèes(n'ayant à l'epoque pas trouvè de propulseur d'etrave performant pour le deriveur integrale)je voulais une mecanique avec un couple capable de stoper net le bateau, et un effet coup de fouet sur le safran afin d'avoir des manoeuvres de port acceptables derive relevèe; la mise au point n'a pas ete aisè ,le moteur de 3 litres avait un couple interessant à bas regime mais les dampers mecaniques occasionnaient des vibrations dans toute la coque alu, les dampers souple(torflexs ) n'absorbaient pas le couple et les silents blocs internes se decollaient=plus de propulsion,!! les inverseurs à cones ne donnaient pas satisfaction non plus, nous avons aussi essayè different type d'huile pour l'inverseur ; pour finir j'ai optè pour un nanni 5 cylindre sans turbo un inverseur hydraulique zf un peu surdimentionnè et une heliçe à 85 pour cent de la tolerançe maxi( en pas et diametre) ,les 65 cv sont delivrès à environ 2200 tours j'ai augmentè le regime mini à 1100 tours et remontè un damper mecanique= resultat plus de vibrations, manoeuvres de port tout temps sans souçis vitesse habituel 7,5 noeuds, consommation 3 litres heurece qui avec 800 litres de gasoil me laissent de l'autonomie(ceux qui surmotorisent oublient souvent qu'il reduisent enormement l'autonomie! à ce jour 750 heures par tous les temps avec ce moteur et que des satisfactions! à signaler aussi les rapports et l'aide exeptionnels meme au bout dumonde avec ce motoriste français qui marinisent des bases kubota, man et toyota ;de plus contrairement à d'autre marques çitèes les pieces nanni sont abordables ! si c'etait à refaire je reprendrais un nanni ou un deutz( refroidissement en majoritè à bain d'huile interressant pour les regions froides

certains penseront sans doute que je me" masturbe" le cortex mais sur les bateaux professionels les mises au point pour certification sont aussi extremement longues, alors si l'on veut faire les memes parcours pour des annèes en ayant une confiançe absolue dans son bateau (surtout dans les coups durs) alors on ne regrette pas ces fastueuses mises au point( qui etonnent certains sur des bateaux neufs) ça evitent aussi d'etre pris en otage par les mecaniçiens parfois plus que douteux de certains pays proches ou exotiques cordialement

10 sept. 201310 sept. 2013
1

je suis ce fil depuis le debut puisque j'ai ete le premier a y dire une connerie....mais finalement je pensais que le sujet etais yamnar ou volvo..mais non voila que ca devient un fil bateau a moteur.
.
Je lis 5 a 6ch /tonne: pour moi ca fait 60 a 72ch et j'en ai 35, je trouve encore que c'est genereux car je marche a 5 nds a 1700t ( maxi 2800)..QUAND IL N'Y A PAS DE VENT.
I semblerait que vous ayez oublié que nous sommes a voile ( pour la plupart) et que l'on remonte le vent en tirant des bords..on peut aussi mouiller prendre un coffre partir du mouillage a la voile du moins c'est ce que les bretons m'ont appris.
cet ete j'ai meme vu des voilier faire route au moteur au portant avec 15-20nds de vent ...
marcher a 8 nds au moteur sur un 12-14m alors qu'on ne va peut etre pas a cette vitesse a la voile ....que se passe t il ????etes vous pressés d'aller a la plage , au resto , en boite ...!!!???
.
aller je me recouche :jelaferme:

10 sept. 2013
0

100 cv pour 14 t : 7,14 cv/t ...pour un voilier
A comparer aux 5,75cv/t de ce passagemaker
setsail.com[...]-range/
Aurora magnetica a effectué (de mémoire) 4 transat avec 2 X 82 cv pour plus de 40 t
Polar Bound avec son gros Gardner (mais petite puissance ) à fait je ne sait combien de passages NW, NE de traversées ...
Il faut rester raisonnable dans les puissances (dit le gars qui a deux trops gros moteurs !!)
nous avons eu 32 cv pour 22 t et environs 12m à la flottaison pas assez pour faire autre chose que des manoeuvre ou du calme plat ( mais cela oblige à faire de la voile )
aussi eu 72 cv pour 20 t cela aurait été si nous n'avions pas eu une helice "batarde Meta".
Nous avons aussi eu 2 x 80 cv pour 35 t c'etait bien
Sur notre bateau actuel 2 X 110 cv auraient été bien suffisant
ou pour plus 'economie un seul 200 cv

Les voiliers sont donc maintenant plus motorisés que les "passagemakers"
(sauf le notre ! mais j'ai expliqué pourquoi ici
long-cours.62.over-blog.com[...]01.html juste une opportunité $$$$)

10 sept. 2013
0

apres avoir du faire les canaux de patagonie sans moteur grace a Volvo j'ai meme pensé ne pas avoir de moteur du tout. et je vous signale qu'avec nous il y avait des francais sur un 10m qui n'en avaient pas de moteur...et tres content d'eux...sommes nous de la meme espece

19 fév. 2015
0

Je suis retombé sur ce fil en faisant des recherches.

Par curiosité, pourquoi ne parle-t'on pas de couple en même temps que des chevaux ?

L'affichage "sport" de ma voiture m'indique qu'à 130km/h sur l'autoroute et à 2100 tours/minute, je n'utilise que 60cv environs. A bas regime, c'est surtout le couple qui propulse la voiture.

Qu'en est-il des voiliers sous moteur ? Je suppose que c'est la même chose. Donc un plus gros diesel devrait être capable de pousser un bateau à une certaine vitesse en utilisant son plus grand couple à un nombre de tours très bas, si le pas de l'hélice le permet. Logiquement, ça devrait consommer moins et utiliser moins vite le mécanique...

Mais je n'y connais rien. Alors, les experts ?

:reflechi:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (45)

mars 2021