Yachtmaster en UK : retour d'expérience

En janvier, mon fils a passé en deux semaines l'examen de Yachtmaster à Falmouth ( Cornouailles).

Pour un français dominant la langue anglaise et sachant réellement naviguer, c'est une bonne solution. Le cout était modique et il était logé gracieusemment sur un voilier de l'école.

L'examen est fortement axé sur la pratique et le sens marin. Lors de 5 jours ( deux instructeurs pour 3 candidats) sur le voilier multiplient les situations à gérer dans la baie de Falmouth ( pilotage, navigation de nuit, à l'aveugle...)

l'objectif est de juger des capacités du candidat à être chef de bord. Cela est fait dans un bon esprit.

Par contre, le plaisancier moyen ou Méditerranéen devra revoir sérieusement ses bases du fait des marées, du courant et du pilotage)

L'équipage
26 mar. 2010
26 mar. 2010
0

depuis le temps qu'on le dit
depuis le temps qu'on le dit...

c'est vraiment une autre approche, en France on raisonne "quelle est la formation pour rejoindre tel niveau", en UK ils raisonnent "il faut avoir un certain niveau, vous pouvez y arriver soit par vous mêmes que par une formation, l'important est avoir le niveau"

donc les discours "le niveau YM est ridicule par rapport au niveau Cap200 car pour l'un il faut juste une semaine et pour le Cap200 il faut six mois+embarquement" n'ont pas tellement de sens..
:-)

26 mar. 2010
0

J'ai aussi un copain qui...
Il y a longtemps, un copain français a validé son Ocean Yachtmaster en embarquant un instructeur à bord alors qu'il était skipper d'un voilier de 17 m lors d'un Fastnet.

26 mar. 2010
0

tout à fait
tout à fait, il n'est absolument pas nécéssaire de faire quoi que ce soit comme cours/formation, on peut très bien prendre rendez vous en individuel avec un examinateur RYA, on l'amène sur son propre bateau pendant une journée d'examen et si on a le niveau on a le YM

cela dit, tout le monde est assez d'accord sur le fait que si on pense avoir le niveau requis, la semaine de "rafraichissement" proposée par les écoles (cinq jours de mer avec examen le 6eme et 7eme jours) est une solution chaudement conseillée, ce ne sont pas cinq jours de "cours" mais cinq jours de repetition générale, de mise à niveau, de test fictices d'examen, donc apparemment très utiles

perso c'est cette solution que j'ai retenue, plus tard dans l'année je vous donnerai mon impression
:-)

26 mar. 2010
0

Durée et coût de la formation
Y a-t-il une différence entre une formation fasttrack de 17 semaines à 8000 GBP, une formation courte à 700 GBP la semaine (cf autre fil) et une formation en deux semaines pour un prix modique ? S'agit-il du même examen ?

26 mar. 2010
0

ehm
la formation courte une semaine n'est pas une formation, c'est juste une revision générale, pour améliorer des petites choses en vue de l'examen, disons combler les lacunes

si on y va sans avoir une idée de comment calculer un port secondaire ou sans connaître tout le ripam ou les calculs de la table à carte ils ne vont pas passer des heures à l'enseigner, ils vont juste aider à savoir ce que l'on doit reviser, l'école va dire "il vaut mieux que vous revisiez ceci car il paraît que ce que vous savez n'est pas suffisant pour l'examen", et eventuellement donner un petit coup de main s'il y a le temps.
Idem les manoeuvres: ils font tout essayer à tout le monde plusieurs fois, si quelqu'un hésite par ex. en une prise de bouée à la voile on le repète quelques fois mais ils ne vont pas y passer des journées, il y a vraiment beaucoup à reviser.

Ceux qui l'ont fait disent que entre nav nocturnes, manoeuvres sur manoeuvres et test variés pendant les cinq jours on n'a pas beaucoup la tête à passer des heures sur des bouquins quand on a deux heures de repos...

Le fastrack par contre c'est parfois defini "de zéro à héro", là on peut y aller sans rien savoir.

Je conseille de lire le "Syllabus" de la RYA pour le YM, il y a la liste exacte de tout ce que l'on doit savoir du pdv théorique.

26 mar. 2010
0

j'ajoute
je vois qu'avec Viking on double les messages à une minute de distance :-D

j'ajouterais: à la fin des cinq jours, l'instructeur de l'école peut bien dire "à mon avis vous n'êtes pas prêt pour l'examen, car il y a ceci et cela (théorique ou pratique) qui devrait être mieux maîtrisé"
puis on est bien sûr libres de décider d'essayer quand même l'examen

:-)

26 mar. 2010
0

Ne pas confondre Formation et validation des connaissances
Je suis totalement en phase avec Roberto.

Il faut plus parler de rafraichissement des connaissances que de formation.

Du fait des conditions pour se présenter à l'examen, vous avez acquis préalablement les connaissances et possédez de l'expérience.

Il ne faut donc pas parler de "formation "courte mais de validation des connaissances.

Les quelques jours de théorie prévus sont donc surtout un rafraichissement et pour les Français à une adaptation aux calculs des hauteurs d'eaux différentes des notres.

Rappelons le niveau requis pour passer le YACHTMASTER OFFSHORE:
Niveau pratique requis pour présenter l’examen :

* 50 jours en mer dont 5 jours en tant que skipper
* 2500 Milles (en mer à marées)
* 5 traversées de plus de 60 NM dont 2 de nuit et 2 en tant que skipper

Certifications écrites à fournir avant l’examen :

* Certificat d’opérateur radio restreint à la VHF
* Certificat Premier secours

26 mar. 2010
0

Merci pour vos réponses
Je comprends mieux maintenant.
Je prends un cas de figure authentique. Quelqu'un a le Capitaine yacht 200 (formation de base + Médical II + CGO en plus du CRR), pas encore complètement validé. Il a déjà fait deux saisons en Med (non tidal waters) comme matelot sur des yachts à moteur, donc il n'est pas très loin des prérequis de l'examen, sauf qu'il n'a jamais navigué en mer à marées. Mais le calcul des marées fait partie du cursus du Capitaine 200, et en plus il a le permis hauturier.
Il aimerait ajouter le titre de yachmaster offshore (power) à son CV.
Que doit-il faire ? Si j'ai bien compris, un stage de quelques jours devrait suffire à valider ses connaissances et son expérience.

26 mar. 2010
0

amha
à mon avis un stage de quelques jours suffit, pour la théorie il ne doit pas y avoir de problèmes, par contre peut-être (?) y rajouter une journée en solo pour bien maîtriser les manoeuvres avec les courants s'il ne les connaît pas: prise de mouillage mais surtout manoeuvres de port, dans des espaces restreints, etc

juste une opinion :-)

26 mar. 2010
0

Merci Viking35
Je reconnais bien là ton humour. Il me semble d'ailleurs qu'on avait déjà dialogué sur le sujet des balises, bouées et tourelles en Med il y a quelque temps.
Quelques précisions quand même.
La personne dont je parlais (ce n'est pas moi, tu auras deviné de qui il peut s'agir) ne fait pas seulement de la navigation "entre copains." Elle travaille comme matelot salarié sur un yacht à moteur de 85 pieds depuis deux ans.
Je vais dire "il" maintenant, parce que c'est un garçon.
Tu me rappelles le niveau pratique pour passer l'examen. Le garçon en question est capitaine yacht 200, il a le Médical II et le CGO, il a 8 mois de mer sur ce bateau, il connaît tous les documents du SHOM par cœur (en particulier le Ripam et le 3C), il totalise je ne sais combien de milliers de milles, il a fait je ne sais combien de traversées de plus de 60 nautiques (par exemple Sardaigne/Ibiza ou Barcelone/Cannes), etc. Ca devrait suffire, non ? Ce n'est ni un amateur ni un rigolo. Le yachting professionnel est son métier à part entière.
Tu me dis que la Med est un lac. Vaste débat. D'accord, les marées sont insignifiantes et les courants peu marqués. Mais as-tu jamais navigué par force 9 au large du Cap Creus, as-tu jamais traversé la Mer Egée avec un fort meltem ou doublé le Cap Corse par mistral établi ? Je sais que tu as une grande expérience de la mer, mais il faut arrêter de dire des sottises.
Bon, merci quand même. Nous allons nous renseigner ailleurs.

25 mai 201125 mai 2011
0

Vrai sur le plan navigation, je suis bien heureux d'avoir appris dans les anglos avant le gps mais un coup de vent est aussi terrifiant et bien plus fréquent qu'en atlantique dans certaines zones mais prévu par la météo depuis bien longtemps.

26 mar. 2010
0

A l'attention de wrenna
Rappelons le niveau requis pour passer le YACHTMASTER OFFSHORE:
Niveau pratique requis pour présenter l’examen :

  • 50 jours en mer dont 5 jours en tant que skipper
  • 2500 Milles (en mer à marées)
  • 5 traversées de plus de 60 NM dont 2 de nuit et 2 en tant que skipper

Certifications écrites à fournir avant l’examen :

  • Certificat d’opérateur radio restreint à la VHF
  • Certificat Premier secours

Ils ne plaisantent pas et les certificats pour des navigations entre copains ne seront pas prises en compte.

La philosophie du Yachtmaster est de privilégier l'expérience acquise.

Et le principe des Anglais est que l'on ne sait pas naviguer en naviguant sur un lac...

Ils n'ont pas totalement tort. Si vous faites les 5 jours de pratique à Falmouth, vous croiserez plus de balises, bouées et tourelles qu'en une saison en Méditerranée.

26 mar. 2010
0

Ne rouvrons pas la polémique, ce n'est pas e sujet
En effet, je me souviens d'un fil qui avait fait polémique il y a deux ans et ou j'avais démontré qu'il existait plus de tourelles et de bouées dans les baies de Morlaix ou de St Malo que dans toute la Méditerranée française...

Dans ma réponse précédente, je me basais sur ce que je connais du point de vue maritime anglo-saxon. Vision dont je suis proche.

Le Yachtmaster est plus basé sur la capacité à dominer des situations délicates et à gérer un équipage qu'à naviguer au large par 35 nds.

D'autre part, il est destiné à naviguer partout dans le monde et dans ce cas, mieux vaut être à l'aise dans les calculs de hauteur d'eau et de balisage.

Dans le cas de ton ami, je pense que s'il parle et écrit anglais, passer le Yachtmaster sera une formalité.

18 fév. 2011
0

Instructeur Yachtmaster (voile et moteur) Francais
Bonjour à tous,

Bon j'arrive un peu tard dans la discussion mais comme on dit, mieux vaux tard que jamais ;-).

Je voulais juste apporter ma petite contribution au débat en conseillant le YM à quiconque veut devenir skipper pro et parle un minimum anglais (conversation suffi). Moins cher, plus flexible, davantage axé sur la réelle expérience, le bon sens et la valeur du candidat.

Je suis moi-même Instructeur Yachtmaster (Voile et moteur) et Cap 200 Voile depuis des années. Je bosse pour le moment en Freelance principalement au sud de l'Angleterre et évidement surtout dans le Solent qui est la Mecque du Yachting. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.

A +,

25 mai 2011
0

Je confirme que si pense avoir le niveau, la semaine de préparation suffit.
Elle est également très utile parce l'exam se fera sur le même voilier, donc on saura comment il réagit.
L'exam est assez poussé niveau nav pratique (blind navigation pour rentrer dans un port, trouver une bouée non allumée de nuit,...), pas particulièrement dur niveau voile. Le but c'est pas de montrer qu'on est Desjoyaux, mais qu'on est capable de diriger un équipage en toute sécurité.
Un truc qui est important pour les manœuvres de port, les instructeurs anglais détestent que l'on saute du voilier pour aller sur le catway lors d'un amarrage. Le voilier doit être assez prés pour qu'on puis descendre tranquillement (le top c'est le ferry gliding si courant). Si on voit qu'on va être trop loin il vaut mieux recommencer que forcer le truc.
Et aussi à bord durant l'exam, vous serez tour a tour skipper ou equipier. Quand vous êtes équipier, faut pas déborder de son rôle, il n'aiment pas.
Et la sécurité en Angleterre c'est primordial. Si vous prenez un ris, il faut que tout le monde mettent les life jackets, la nuit (se baser sur les horaires du guide nautique) il faut mettre les life jackets. Ça peut être disqualifiant tout de suite si on oublie.

Sinon Skipfab, moi je bosse a Port Solent. Tu y passes de temps en temps?

Bonne soiree,

Aurelien

25 mai 2011
0

Salut Moustic,

c'etait pas de l'etonnement. J'ai appris a faire de la voile en Angleterre.
J'indiquais juste les quelques points qui peuvent faire rater l'exam.
Par exemple, les horaires de nuits officiels sont importants. Souvent il ne fait pas vraiment nuit encore, facile de le faire trop tard.
A oui et le grand classique c'est de hisser les voiles trop tard. La on peux être sur que l'instructeur coupera le moteur pour simuler une panne et on se retrouve sans moteur et sans voiles...

26 mai 2011
0

Oui Bluesailing existe aussi à Antibes, il me semble. Quelqu'un peut en faire un retour d'expérience sur le forum ?

25 mai 2011
0

Ben oui, quoiqu'on dise, les british, c'est des marins !
Mais ces préceptes (accostage en douceur, sécurité, mettre les brassières dès le 1er ris et la nuit, etc...) s'apprennent aussi dans toute école de voile qui se respecte, non ?
Je suis étonnée de ton étonnement !
;-)

0

Il y a aussi Blue Sailing au Crouesty (je n'ai aucune action) : c'est moins loin, c'est en France et c'est pas plus cher, non?
()

26 mai 201126 mai 2011
0

Salut Orelio,
Eh bien tant mieux si on t'enseigne les grands classiques ! Hisser au moins la GV dès que l'on peut dans le port et l'affaler au tout dernier moment en fait partie... Moi qui ai appris sur des bateaux sans moteur, j'ai gardé cette saine habitude... tout en appréciant maintenant le confort d'un moteur... tant qu'il fonctionne !
Bonne continuation et M.... pour l'exam !
Marie-No

26 mai 2011
0

Ca vient de m'arriver y a pas 8 jours.
Rentrer au port avec la GV (y a compet de jet ski) et ça aide pour les prioritées.
Et là dans l'avant port la panne de moteur la plus idiote qui soit:
plus moyens de mettre la main sur la clef de démarrage.
Le temps de descendre, fouiller les affaires et récuperer le trousseau j'étais pas très fier !

26 mai 2011
0

bonjour,
il n'y a pas de raison de polémiquer sur le Yachtmaster ou sur le capitaine 200. La question principale est : avec qui vais-je travailler? Quelles sont les oportunités d'embauches avec l'un ou l'autre ?
Après , concernant le niveau du marin, la taille de la barbe ou le port de la casquette, c'est quand même très proche sur le programme. Et la différence de niveaux, vient surtout du centre de formation.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (116)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021