Yachtmaster

bonsoir

j'ai appris qu'on pouvait passer cette formation : Yachtmaster qui est reconnue internationalement . Mais quelles sont les équivalences en France ?

Wunderbra

L'équipage
20 déc. 2012
20 déc. 2012
0

On peut passer le yachtmaster en France, il y a une formation à partir du Crouesty www.bluesailing-school.com[...]/

22 déc. 2012
0

merci

20 déc. 2012
0

Salut Myriam,
je prépare un topo sur le sujet, mais je n'ai pas encore tous les renseignements.
en attendant, le YM est reconnu en France si aggré par les affaires maritimes, qu délivre un "visa de reconnaissance", à condition que le brevet porte la mention STCW.
plus d'infos début 2013,
bon vent d'ici là.
Alex
(vu au Nautic)

22 déc. 2012
0

Merci beaucoup Aroc tiens moi au courant
;-)

21 déc. 2012
0

pas si simple ni évidente l'équivalence/visa de reconnaissance, dans des cas connus personnellement cela s'est fait (bcp plus souvent pas fait) un peu à la tête du client..

il y a déjà plusieurs fils sur le sujet

22 déc. 2012
0

merci à tous Je compte sur Aroc pour me tenir informée un peu plus sur ce le sujet

;-)

22 jan. 2013
0

Bonjour Wundeurbra,

Oui, tu peux passer cette formation en France ou ailleurs. Effectivement, le YM est reconnu internationalement, c'est dailleurs le brevet le plus reconnu à l'international dans ces tailles d'unités. Y compris en France.

Ce brevets, lorsque "professionnalisé" te permets de travailler comme Capitaine sur des unités jusqu'à 200GT.

Si tu as besoin de plus d'infos, je te propose de me contacter directement. Pas facile de répondre à toutes les questions par écrit.

A +,

Fab
skipper-fabricevauclair.hostzi.com[...]/

22 jan. 2013
0

Merci Fab d'apporter tes connaissances sur HEO, nous sommes nombreux à chercher des réponses en dehors de celles des bureaux des AM.
Pour travailler en France sous pavillon français, on me dit qu'il faut être porté sur un rôle d'équipage (relativement facile) ou demander un rôle d'entreprise (beaucoup moins facile)
Mais il paraît que cela dépend des quartiers maritimes...
des infos?
Merci d'avance
Alex

25 jan. 2013
0

Salut,

Pour travailler en France, plusieurs options:

Si tu es ton propre patron. Tu peux soit effectivement faire une demande de rôle d'entreprise et cotiser à l'ENIM. Voire alors avec les AFMAR, soit te déclarer à ton compte (auto-entrepreneur, EURL ou autre) et cotiser au régime général URSSAF. Les AFMAR encourage l'option 1 bien sur. Personnellement, je fonctionne avec l'option 2. Le problème avec l'option 2 est qu'il est plus compliqué de faire reconnaitre ses nav pour revalidation des diplômes. D'où l'intérêt de travailler avec un YM (beaucoup moins contraignant pour la revalidation et pas d'histoire de validation de diplôme).

Si tu bosses pour un armateur, effectivement, tu seras porter sur le rôle d'équipage mais dans ce cas la, c'est l'armateur qui s'en charge.

Normalement, ca ne doit pas dépendre des quartiers des AFMAR, c'est national.

En tout cas, pour travailler en France, sous pavillon Français, il te faut soit un Cap 200 (voile le cas échéant) soit un YM "commercially endorsed STCW95" .

A +,

Fab

skipper-fabricevauclair.hostzi.com[...]/

27 jan. 2013
0

Fab

Tu as l'air de connaitre mais moi les impots ont refusé le statut d'autoentrepreneur et m'obligent à monter une société dont je ne veux pas, et les affmar de nice ont refusé le ym stcw !! la totale.

tu es skipper de ton boat avec pavillon francais avec un ym et tu payes tes impots en france ?

est-ce que l'on peut en parler ?

27 août 2013
0

Salut,

L'URSAFF reconnait le métier de Skipper ainsi que la CIPAV pour ta retraite et le RSI pour la sécu. Il y a donc le choix entre régime général (autoentrepreneur ou autre) ou ENIM. Le principal soucis du régime général est que les AFMAR ne reconnaitront pas 100% de ton temps de mer pour re-valider tes dîplomes français (Cap 200 par exemple). Si tu bosses avec ton YM, no problem car c'est des déclarations sur l'honneur.

A +,

Fab

25 jan. 2013
0

Question subsidiaire que se pose toute ma "promo".
Pourquoi passer le module "voile", alors qu'il semble qu'on puisse travailler pareillement avec un C200+med 3+ CGO ?
A quoi sert ce module voile, finalement?
Alex

25 jan. 2013
0

Non uniquement avec un C500 = Med III et CGO. Tu n'a plus besoin d'un C200 voile.

26 jan. 2013
0

OK,
donc question logique, what's the difference entre C200 et C500?
je peux passer quelques heures à chercher, mais si quelqu'un le sait...
merci d'avance
Alex

26 jan. 2013
0

le différence, c'est la taille du bateau

26 jan. 2013
0

Capitaine 200, limité a 200 UMS, et a 60 mn des cotes.
Capitaine 500, Limité a 500 UMS, et a 200 MN, sauf si plus d'un an service en mer sur unité de plus de 100 UMS, dans ce cas illimité en distance si Medical III et CGO.
Unité de mesure du tonnage des bateaux.

26 jan. 201326 jan. 2013
0

pour compléter indigoyacht, si ma mémoire est bonne, avec le module voile, médical III et CGO, tu peux aller à 200M des côtes avec seulement le C200
et bien sûr avec un bateau à voile de 200 UMS maxi

26 jan. 2013
0

Oui mais pas de traversée avec un 200 voile, par contre un 500 validée illimité t'ouvre les voiliers.

26 jan. 2013
0

explique indigoyacht, je ne comprends pas ta précision stp

26 jan. 201326 jan. 2013
0

un C200 Voile, ne peut pas faire de traversée océanique ou a plus de 200 MN des cotes, meme s'il a un Med III et un CGO. auparavant c'était possible, plus maintenant.
Un C500 validé avec un an de service en mer sur unité de plus de 100 UMS devient illimité en distance. avec Med III et CGO. Et en plus il peut etre a la barre de voilier. Donc faire un C200 c'est bien, mais passer un C500 puis illimité ca évite de faire le module voile.
c'est le système..
ne me tapes pas dessus :doc:

26 jan. 2013
0

Je ne crois pas,
le C200 V était limité dans certains cas parcequ'il ne contenait pas le CGO ni le med 3.
Actuellement, pas de limites de distance avec le 200V, mais limite de tonnage.
C'est tout de même incroyable la diversité des réponses qu'on peut obtenir.
A suivre, je vais tenter d'en savoir plus la semaine prochaine.
Alex

26 jan. 2013
0

je ne savais pas pour le 2eme point

26 jan. 2013
0

non non aroc, indigoyacht a raison,
ou alors ça a changé depuis 2008

26 jan. 2013
0

Ecoutez, j'ai des copains qui avaient un C200 voile illimité, avec la revalidation de leur brevet, au bout de 5 ans, ils ont perdus l'illimité....

alors ?

27 jan. 2013
0

Bon, je vais à la pêche aux infos et reviens vers vous,
A+
Alex

27 jan. 2013
0

sur le site de l'unapro un debut de reponse
ici difference entre BE et cap 200
il serait interessant qu'il fasse de même entre YM et cap 200

www.unappro.fr[...]tif.pdf

27 jan. 2013
0

Moi j'ai en tête un autre truc

Cap200V CRO MedII -> limité à 60 miles d'un abri

Cap200V CGO MedII -> limité à 200 miles d'un abri pour le transport de passagers et illimité pour le convoyage

Mais je connais un Cap200V qui a le MedIII et qui pense que c'est obligatoire, pas certainn mais il pense...

27 jan. 2013
0

indigoyacht> j'ai vu ta remarque. plus je réflechi plus je me dis que c'est un truc comme ça. Avant le MédII était suffisant mais maintenant il faut le MédIII alors que le MédIII ça va avec le cap500... Tes copains qui ont perdu l'illimité ont peut être que le MédII ? Ils doivent passer le MédIII (bon courage...) pour retrouver l'illimité. ça doit être un truc comme ça. Moi le MedIII je pourrais jamais !!!!!

28 jan. 2013
0

@ vagabond13, non, ils ont Med III et CGO.
L illimité est pour le 500, avec 1 an sur unité de plus de 100 UMS, après validation du brevet.

28 jan. 2013
0

Plus précisément :

Médical I + CRO -> limité à 20 miles d'un abri
Médical II + CGO -> limité à 60 miles d'un abri
Médical III + CGO -> limité à 200 miles d'un abri, illimité en cas de convoyage uniquement

Même avec le MédIII tu ne peux pas prendre des passagers audelà des 200 miles...

28 jan. 2013
0

"Même avec le MédIII tu ne peux pas prendre des passagers audelà des 200 miles..."

Curiosité: comment font par exemple tous ceux qui vendent des places pour embarquer par exemple dans l'ARC, ou autre transocéanique ?
Je ne peux pas croire que tous les skippers de ces bateaux aient des qualifications de tels niveaux (du moins pour quelques uns, j'en suis sûr, ils ne les ont absolument pas).
"Venez! Participez à l'ARC", tout bien publicisé, vendu en direct ou par des agences, tout très officiel... tiens 1000 - 2000 etc euro per personne.
Ca veut dire qu'il n'y a aucun contrôle? donc finalement toutes ces règles ne sont presque jamais appliquées ?

:policier:

28 jan. 2013
0

Non, pas de contrôle et rien à se reprocher pour des skippers qui n'ont pas de brevets. Il suffit de demander une participation aux frais pour justifier de la somme encaissée, et de la déclarer dans ses revenus si on est honnête. Tant que c'est exceptionnel, pas de problème.

Pour travailler avec le brevet, c'est différent, si on prétend se faire payer pour une prestation d'accompagnement (skipper en charter), il faut assumer le brevet, déclarer un rôle d'entreprise et donner 50% des gains aux aff mar.

Réponses de ce jour; pas de limites de distances pour un C200V, à conditions qu'il ait validé son diplôme en brevet (365 jours de nav comme second ou CDQ déclaré aux aff mar ou dans un pays ayant passé des accords de correspondance avec la France (théoriquement tous les pays de l'OMI)
Dérogations possibles selon article 5 du ..... mais je ne sais pas encore sous quelles conditions.

Le C200V serait spécifiquement calibré pour travailler en NUC...

A suivre

28 jan. 2013
0

"Il suffit de demander une participation aux frais pour justifier de la somme encaissée, et de la déclarer dans ses revenus si on est honnête. "

Juste pour comparer les différentes réglementations: au UK -Pays qui est souvent cité comme plus... libéral du pdv nautique- la participation au frais peut seulement inclure les dépenses vives (reçus/factures) directement imputables à la présence à bord, il y a une minuscule liste très exhaustive et par exemple la nourriture est incluse, mais pas le diesel, ni par ex la pharmacie de bord, le gaz, etc; hors de question d'inclure "frais généraux" genre PAF nouvelle voile ou bidons d'huile moteur, là l'activité professionnelle abusive est immédiatement présumée

19 fév. 2013
0

Salut skip Fab !!

juste une question,
Sais tu par hazard en cas d'accident comment cela se passe en tant que auto entrepreneur plus tôt que cotisation ENIM ??

cordialement

27 août 2013
0

Salut, tu es couvert par la sécu normale (RSI) comme travailleur indépendant.
Une assurance RC pro est aussi importante.
Ciao.

01 juin 2013
0

Juste pour relancer le fil et vous donner mon expérience. Même si les affmar sont censées donner un visa de reconnaissance aux Yachtmaster commercially endorsed leur permettant de travailler sous pavillon français, concrètement, il n'en est rien.
Je suis Yachtmaster commercially endorsed et j'ai le cap 200 avec CGO et medical 3 mais il me manque 6 mois d'Enim pour le valider complètement.
J'ai déposer ma demande de visa de reconnaissance au mois de février pour patronner un bateau à partir d'avril... et en juin je n'ai toujours rien reçu.
Ma demande est parti de Concarneau vers Nantes, puis de Nantes à Paris, j'imagine qu'ensuite elle est partit à la RYA à Portmouth.
Toujours est il qu'au mois d'avril mon armateur a pris un autre capitaine et que moi je passe l'été à passer des aussières et servir des cafés comme matelot sur un bateau de promenade en méditerranée pour finir de valider le cap 200.
Alors si il y en a qui ont déjà réussi à obtenir un visa de reconnaissance et pas des copains qui ont entendu dire que, ou qui ont lu que...
je veux bien les entendre directement.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (11)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021