Y'a t'il quelqu'un qui sache se servir d'une chaussette de spi ????

La mienne bloque à mi course au hissage. Et l'affalage est souvent épique. Il s'agit d'un spi symétrique. Pour l'affalage je ne dévente pas avec le génois mais me mais travert, tangon sur'l été et étouffe la bête avec la dite chaussette. J'usqua force 3 ça passe, au delà, étant seul je ne prend pas le risque. Si quelqu'un à un retour d'expérience, je suis preneur. Merci

L'équipage
27 mai 2008
27 mai 2008
0

Ou est le pb de déventer avec le génois? Pourquoi travers?
RV

27 mai 2008
0

différence de technique ???
Le prblm du génois est que la chaussette frotte sur la voile et rend hasardeux la descente de la dite chaussette vu que cela se fait sans visibilité. Pour le travers c'est ce que je trouve de plus pratique. Je suis preneur d'idée ou de technique.....a plus

28 mai 2008
0

travers ou grand large?
Dans les deux cas ça coince en tête. Quand je suis travers je laisse filé le bras ce qui à pour effet de dégonflé le spi et de le reculé vers le mat, ceci afin de le mettre d'aplomb avec le panier de la chaussette. En théorie, en pratique ça cloche toujours un peut. Je débute dans l'art du spi et suis néophyte dans celui de la chaussette .
A plus...

28 mai 2008
0

D'accord avec Pym
Pourquoi tu n'étouffes pas ton spi derrière la GV?

As-tu essayé?

RV

28 mai 2008
0

Ben si...
...le problème est bien de l'étouffer.

Si ton spi est gonflé il va résister et empêcher ta chaussette de descendre.

Si il est dégonflé il ne peut pas s'opposer à quoique ce soit.

En pratique, si tu es vent arrière ou quasi, choque ton bras pour amener le tangon le long de l'étai. Normalement, le spi va s'avachir tout seul derrière la GV. Laisse le faire (tu as tout le temps, il est dégonflé.

Quand il est complètement avachi, descend ta chaussette ou, si tu n'y arrives pas, tu peux toujours disposer la baille à spi dans la descente et affaler le spi par dessous la bôme directement dans la baille en le guidant avec l'écoute au début (si tu fais comme ça, tu pourras ensuite essayer de faire exactement le mouvement inverse pour le lancer, ainsi, =tu feras l'économie d'une chaussette :-) ).

28 mai 2008
0

Gna, gna, gna....
Pfff.
:heu:

28 mai 2008
0

Grrrrr....
:-(

28 mai 2008
0

et en choquant l'écoute en grand
ça aide grandement les choses

27 mai 2008
0

Plus pratique au travers ?
Ce serait-y pas plus pratique de te mettre à environ 10° du vent (presque en vent arrière), de relacher le bras pour que le tangon vienne à proximité de l'étai pour effacer le spi derrière la GV et là, je suis certain que ta chaussette descendra que le panty d'une pucelle (si je puis oser cette métaphore gauloise)puisque ton spi sera dégonflé.

Amha, oeuf corse.

28 mai 2008
0

le prblm n'est pas tant de l'etouffer
mais bien de pouvoir redescendre cette foutu chaussette, que ce soit à 10° ou au travers, spi gonflé ou dégonflé sa bloque. Cela dit je reconnais ne pas trop avoir insisté sur le grand largue voir le portant, sinon oui j'ai essayé. Je dois mal m'y prendre...
A+

28 mai 2008
0

Voilà
Vent arrière ou quasi, pas grand largue...

RV

28 mai 2008
0

PYM
Ton avatar parle pour toi ! ;-)

28 mai 2008
0

recidive
j'ai d'autre photo si tu veux :oups:

:mdr:

28 mai 2008
0

Oui Pym
je fais idem mais je largue le mousqueton du bras quand il arrive à l'étai. Le spi vient tout seul ensuite.

28 mai 2008
0

Ca t'oblige à aller cavaler à l'avant Olivoile
Et moi, j'sus feignant. je ramène le bras evec la bordure du spi vers la descente et je largue tout après avoir affalé dans la baille.

28 mai 2008
0

Olivoile...suite
Quoique, si tu utilises une chaussette, peut qu'il faut en effet larguer le bras.

Je sais pas je ne mets pas de chaussette à mon spi, je suis spi nu dans mon sabot.
:-)

28 mai 2008
0

cavaler à l'avant
oui, et sans chaussette, mais c'est vite fait et quand je hisse le spi c'est que le temps est à peu près calme, donc pas de difficulté pour se déplacer quelques secondes.

28 mai 2008
0

Avec ou sans chaussette,
j'ai toujours fait comme ça, et c'est bien pour ce faire qu'ont été conçu les mousquetons à ouverture en charge.
Parcontre il est important de se placer sous le vent du tangon si on ne veut pas le prendre dans la tronche une fois le spi libéré

28 mai 2008
0

Spiderman vous repond ;-) ***
1)se caler plein vent arriere
2) choquer le bras (tangon) jusque l'etai
3) le spi se degonfle de lui meme et part derriere la grand voile
4) aller a l'avant
5) je largue le mousquetons à ouverture en charge du cote de l'ecoute
6) je descend calmement la chausse
7) un fois descendue je largue largue le mousquetons à ouverture en charge du cote bras
8) j'affale avec la drisse la chaussette et rentre le tout dans le sac.
Propre, Facile, jusque 18 noeuds

***private joke

28 mai 2008
0

eh voila , emol ,
tout a été super bien expliqué par Pym and others.

Juste 2 trucs à vérifier, puisque tu dis que ta chaussette ne descend pas bien ni au travers ,ni à 10° , ni au port, ni jamais ...

1- ton bout de va et vient à l'intérieur de la chaussette est-il clean, sans coques , passe-t-il bien dans la poulie qui est en haut , son diamètre correspond il à celui de la poulie ?...

2- l'entonnoir avale-tout de chaussette est-il assez gros pour ton spi ? On voit parfois des toutes petites soquettes sur de gros mollets !

28 mai 2008
0

OK IL FAUT DEGONFLE AVANT DE DESCENDRE LA CHAUSSETTE.
Visiblement il faut que je revoit ma méthode. On m'à tjrs vanté les mérites de la chaussette et pour le moment je suis plutôt décu. Je pense qu'il faut pratiqué. La suite après essais, si le temps si prête. Mois de Mai sur Toulon déguelasse. Pour loupiot, connais pas, la chaussette c'est déjà merdique alors j'ose à peine imaginé un enrouleur de spi....
A+

28 mai 2008
0

quid de l'enrouleur de spi..
En alternative à la chaussette, je vois actuellement arriver des pubs sur les enrouleurs de spi. les vidéos sont alléchantes mais qu'en est il de la pratique? Avez vous une expérience de ce matériel ?

29 mai 2008
0

J'ai eu le Pb, Mettre une poulie plus grande
Sur un Assymetrique de 88m2, j'ai galèré pd des années , jusqu'au jour où un plaisancier m'a montré que c'était dû à un diametre trop petit du réa (2 à 3 cm ) phénomène de torsion du bout de va et vient et bloquage .
Avec une poulie de 7 à 8 cmm (type écoute de dériveur) Ca marche super, et c'est un vrai bonheur .

29 mai 2008
0

il y a aussi des mauvaises chaussettes
il faut la bonne taille, la corolle bien polie du tissus qui glisse bien et etc
poir ma part jamais eu de problemes
je spie 3 a 5 minutes maxi apres la decisions, j affale sous la gv je largue le mousqueton qui est a l etai

29 mai 2008
0

Torsion !!!
Effectivement mon bout de va et vient vrille et il a un diamètre de 4. Il s'agit du bout et de la poulie d'origine. Je vais monté plus gros , cela m'a toujours parue un peut faible pour un spi de 60m2. Merci pour l'info.
A+

29 mai 2008
0

moi aussi
j'ai une chaussette de spi . Je l'ai eue avec le bateau .

Elle est au grenier depuis un bout de temps . Après l'avoir utilisée deux fois .

D'abord naviguer avec un préservatif raccordé sur une lunette de chiotte en tête de mat, ce n'est pas très classe .

Ca prend de la place . L'espèce d'entonnoir en plastique occupe la place de deux caisses de bordeaux et pèse au moins autant qu'une .

En plus ça augmente le roulis au vent arrière et par petit temps ça empèche, par son poids, le spi de porter comme il faut .

Ca fait encore des poulies et des ficelles qu'on ne sait pas où amarrer .

Et pis c'est tellement jouissif de rentrer un spi dans la descente, de brasser la toile à plein bras, de se vautrer dans le nylon, de réparer les accrocs et de se battre avec le sac .

29 mai 200816 juin 2020
0

Tout à fait d'accord
en particulier avec l'espèce de bidon à l'envers en haut du mât qui est du plus mauvais effet. Mais bon, c'est tellement pratique quand ça marche.

Le mien est un asymétrique. (Je ne sais pas si c'est vraiment un spi d'ailleurs, c'est ce qu'Elvström appelle un "stromer", à mi-chemin je pense entre un spi et un gennaker.) Le problème au début, c'est que nous aussi on avait du mal à le hisser parce que les écoutes s'emmêlaient systématiquement avec la navette dans la chaussette. Maintenant, je frappe les écoutes sur le spi avec une manille rapide une fois seulement qu'il est sorti, ça va mieux. Comme on ne s'en sert que par petit temps (moins de 10nds de vent,) ce n'est pas trop difficile.

Autre problème, les virements de bord. On n'a pas de bout dehors, donc la voile ne peut pas passer entre son guidant et l'étai du génois, même si on relâche un peu la bosse du point d'amure. (La poulie est fixée sur la ferrure d'étrave, juste devant la fixation de l'étai.) Le spi a tendance à vouloir passer en partie derrière l'étai, et il se coince sur le génois enroulé. Au début, on faisait faire un tour presque complet au bateau pour virer. Maintenant, on descend la chaussette, quelqu'un à l'avant l'aide à passer devant l'étai, et on le renvoie sur l'autre bord. On perd un peu de temps, mais bof, ce n'est pas bien grave.

Si quelqu'un connaît une meilleure technique, je suis preneur.

29 mai 2008
0

Déroule le génois.
Tu as essayé en déroulant de quelque tour le génois et en le bordant comme au prés serré. En faisant comme ça tu empêche le spi de s'enroulé autour de l'étai et le force à passé au delà.
A+

29 mai 2008
0

Non, pas encore
On tente la manip à la première occase.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (196)

Piégeage des gouttes

mars 2021