Y'a plus de chef

Cette réflexion ne traduit pas une angoisse personnelle:
Imaginez le chef de bord dans l'incapacité
totale d'assurer la navigation.
Il reste sa compagne, ou un équipier peu versé
dans l'art de naviguer.
Quelles solutions ?
Quelles chances d'arriver à bon port?
on peut supposer avec les moyens de communication
ou sans les dits moyens.
Expériences connues?

L'équipage
20 avr. 2005
20 avr. 2005
0

cauchemard.....
:-( canal 16 ou touche distress! mais cela reste un cauchemard ... :aurevoirdame:

reste qu'il faut a tt prix expliquer a l'equipage le fonctionnement de la vhf, des fusées, du rhum, et de la religion

que la sainte trinité vous protège

:goodbye:

20 avr. 2005
0

Un bouquin...
... "Mourrir dans les Alisées"

retrace l'histoire d'un couple avec un gamin de 10 ans (?)...

Le chef de bord et de famille succombe d'une crise cardiaque en plein milieu de l'Atlantique.

A lire, très intèressant malgré le côté morbide de l'évènement, surtout pour le courage de cette femme et son fils.

20 avr. 2005
0

merci attalia

je ne me souvenais plus

josé

20 avr. 2005
0

histoire vraie

une famille avec femme et enfant se rendant aux Antilles, le skipper à fait une crise cardiaque et en ait mort au pied de son mat je crois.Dommage je ne me souviens plus du titre du livre et bien ils ont reussi tout de même à relier la terre.

josé

20 avr. 2005
0

c'est fou ce réflexe...
...d'appeler au secours avant même de chercher à se demmerder tout seul...

0

sur tous les bateaux des copains, on a fait un petit test:
"regarde, tu mets la barre dessous, tu laches toutes les écoutes et tu attends"

le bateau se met travers au vent et à la vague, et reste gentiment comme ça sans avancer.

m'importe qui peut comprendre et retenir ça.

D'accord, les voiles s'abiment, ça fait des dégats, le bateau roule un peu, mais pas trop...

mais c'est une solution qui permet de réfléchir, de chercher les consignes écrites par le patron, et même éventuellement au patron d'essayer de rattrapper le bateau à la nage...

essayez, ça marche super jusqu'à force 6, on a jamais essayé plus haut.

20 avr. 2005
0

hé ho (et hisse) quand même..
Vous poussez un peu les gars...
Vous n'allez pas me dire que votre équipière (équipier, je sais qu'il y a des vapeurs aussi) ne peut pas piloter votre boeing ?
Alors c'est que vous avez failli à votre rôle !!
En fait j'ai la parade absolue si on a peur que l'équipage soit inopérent en cas de chute à l'eau ou de délirium tremens :
Naviguer en solitaire
En ce qui me concerne, c'est tout juste si mes équipiers me laisse toucher aux maneuvres quand je suis à bord, alors je me dis que quand je tomberai, ils auront un souci en moins...

:topla

20 avr. 2005
0

intelligence

les hommes et les femmes (aussi) sont des etres intelligents et devant d'adversité nous avons des ressources insoupconnées d'addaptation aux situations les plus extremes et les plus inattendues

josé

20 avr. 2005
0

Kiwi
Kiwi, c'est une mise à la cape que ça s'appelle, mettre foc à contre, GV choquée en grand et barre sous le vent,
ça permet d'arréter le bateau avec mise au calme relative,
en bordant un peu la GV, on redevient propulsif,
c'est une des procédures en cas d'homme à la mer puisqu'on dérive comme lui (à condition d'être venu à son vent)
ça marche quelque soit la force du vent sauf que quand ça souffle trop, fo faire une cape seche, c'est à dire sans voile aucune,
maintenant, j'ai jamais essayé par tempete, ...
cordialités maritimes

20 avr. 2005
0

JPP
JPP,
ça veut dire que si tu invites à ton bord des marins néophites, il faut rapidement leur apprendre les gestes qui sauvent, sinon, tu fais prendre un tres gros risque à tous le monde
et ta responsabilité est engagé en tant que chef de bord, donc ta responsabilité civile, donc un éventuel recours juridique contre toi,
le jeu de l'apprentissage des regles de sécurité en vaut la chandelle
cordialités maritimes

0

justement non
c'est pas une vraie mise à la cape, parce qu'on ne borde rien, on lache tout...

comme ça c'est aussi faisable par la petite fille de 10 ans,

et faut pas rester comme ça trop longtemps, parce que le genois qui bat, à la longue...

20 avr. 2005
0

je ne sais comment vous faite

mais pour ma part lorqu'il y a un nouveau à bord je fais un tour du bateau en lui indiquant ou se trouve les choses (harnais,brassiere,fusées etc et la vhf )

Et pour ma part je ne fais pas grand chose à part deboucher les bieres et servire l'apero :-D

josé

20 avr. 2005
0

Ok avec plus haut
Face à la nécessité, on se démerde....et même les personnes moyennement douées y parviennent. Pas forcément bien mais y arrivent.

Il me semble important d'avoir assuré un avitaillement suffisant pour qu'au moins on puisse se nourrir et boire. Je dis bien se nourrir et pas "manger".

Ensuite, soit on est dans une zone fréquentée et ce serait bien le diable si l'on n'y rencontre personne, soit on est en grande traversée et vents et courants mèneront toujours quelque part.

Il est évident qu'on embarque pas des néophites ou des enfants trop jeunes sans avoir pris les précautions élémentaires d'initiation minimale car c'est à ce niveau que serait l'inconscience.

20 avr. 2005
0

je suis la plupart du temps en avion avec Chantal
elle sait ou est la radio et le manche et l'accélérateur

c'est pas gagné quand meme car il n'y a pas de sns en aéronautique

amicalement

20 avr. 2005
0

Pour Laurent
Je suis surpris par ta technique de cape courante...
Je sais qu'elle est fonction du bateau mais il me semble que grand voile choquée en grand çà doit battre sec non ?
Moi je fais plutôt classique GV bordée et si je veux faire route je ramène la barre un peu moins dessous...

20 avr. 2005
0

salut
pas de honte à appeller les secours, si effectivement les personnes à bord sont dans l'incapacité de manoeuvrer le boat.

Surtout s'il y a des enfants à bord, des personnes sans compétence sur un boat ne sont pas en sécurité et la situation peut se dégrader rapidement (météo, dérive....)
Autant leur apprendre a appeller les secours pour qu'ils soient pris en charge le plus rapidement possible et éviter de les exposer d'avantage et inutilement.

Sans être un partisan des secours à tout prix, je suis persuadé que les équipes de secours seront les premières à trouver normal de porter assitance dans ce cas la ou un réel danger pour l'équipage restant peut exister.

deuxièmement, si le skipper est dans l'incapacité d'assurer la navigation (et sauf s'il est DCD, disparu ou ivre mort) autant le faire évacuer le plus rapidement possible en appellant les secours.

20 avr. 2005
0

il n'y a pas de honte à appeler les secours
mais une grande honte à ne pas avoir prévu si d'aventure il y a des facteurs de risque. Rappelons ici que plus de 80% des sorties de la SNSM pourraient être évitées. Evidemment, on me retorquera que dans la fraction de seconde qui précède l'infarctus ou la chute à l'eau, tout va bien....

20 avr. 2005
0

pour gatsby
pour gatsby,
on dit la même chose,
effectivement, la GV choquée en grand, fasseye et claque fort, mais en fait, cela dépend de ce que tu veux,
si tu veux arréter le bato, fo choquer en grand, si tu reprends un peu de GV, tu reprends un peu de vitesse, c comme tu le souhaites, avec tous les scénariis entre tout choqué et tout bordé, et jouer avec le safran, etc etc ...
pour ce que j'en sais, c'est la seule vrai façon d'arréter réellement le bato et de manière confortable pour l'équipage,
mais j'ai toujours essayé ça dans des conditions "normales" voires "soutenues" et jamais en conditions tempêtes,
cordialités maritimes

20 avr. 2005
0

Je pense Maraudeur
qu'il ne faut pas exonérer l'imprévoyance de ceux qui négligent leur santé .
Je suis ainsi partisan de légiférer et d'inclure dans le futur nouveau permis un contrôle obligatoire du cholestérol avec traitement obligatoire si nécessaire .

:policier::policier::policier::policier::policier::policier::policier::policier::policier::policier:

:jelaferme:

20 avr. 2005
0

re
et jamais avec des déferlantes ...
mais j'ai pas vraiment envie d'essayer, ...

21 avr. 2005
0

Pas de Pro
Autentique
Un comité d'entreprise organise une virée
à Belle Ile (c'est pas loin).
Femmes innocentes de la voile ravies embarquées
sur super bateau de location avec super Skiper
Pro (?) et sympa.
Celui çi décide de tenter le diable:
Il décide de boire un café sur le pont, bateau
en route, tout en procédant à une manoeuve.
Le ciel se fache: chute, fractures de côtes, KO.
Les miracles existent: juste au moment de partir
un passant voileux avait accepté d'occuper une place libre. C'est lui qui a ramené le Bateau.
Moralité il y a Pro et Pro.

21 avr. 2005
0

tu ma fait peur la
mdrrrr a liege belle ile est une galerie commerciale!! warffffffff
heu pub désolé :reflechi:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Décembre à Manly beach.  été australien

Souvenir d'été

  • 4.5 (41)

Décembre à Manly beach. été australien

novembre 2021