Y a des trucs qui cassent!

Bonjour,
L'autre jour sur un virement de bord, le premier coulisseau de GV a cassé puis tous....dommage la régate se fera sans nous....mais pas grave.
Puis a la reflexions et au large comment on fait?.
Pas pour les coulisseaux j'ai compris j'en ai désormais en stock a bord, mais pour tous les trucs béte auquel on a pas pensé!
Vous en connaisez d'autres des piéges a c... comme ça?

L'équipage
14 juin 2006
14 juin 2006
0

Coulisseaux
Une astuce de plus en plus pratiqué est de monter les coulisseaux situés au niveau des points d'amures avec du sandows.
Ce sont ceux qui souffrent le plus lors des prises de ris.
Voir pour les GV lattées de monter tous les coulisseaux avec du sandow, et de n'avoir que ceux en bout de latte monté rigide.

14 juin 2006
0

en général
tout peut casser, tout ou presque, et selon l'age du matos on doit plus ou mopins redoubler d'attention...
pour les voiles et gréement, les sautes de vent et les empannages sont le facteur déclenchant
ailleurs les coups de gite, les utilisations brutales, font des dégats
l'art de naviguer reste dans la perception et l'anticipation, sans oublier les fusibles au matos chéri qu'on ne veut pas casser...
car quand tout casse, tout lasse :-)

14 juin 2006
0

le problème des matériaux et des uv aussi
tout ce qui est en plastique n'aime pas les uv ni la chaleur et les coulisseaux y sont beaoucoup soumis, ce qui peut être aussi une explication de leur "attitude négative" récemment sur ton bateau.

Pour avoir vu beaucoup de choses se casser ... mes conclusions sont :
- pour toutes les vis, toujours mettre un coup de loctite à cause des vibrations.
- éviter les électrolyses-corrosions aluminimum-inox.
- graisser réellement et souvent les axes des réas (plus facile à dire qu'à faire surtout en tête de mat)
- éviter de laisser le soleil tout bouffer (du moteur HB à la bouée couronne etc) donc tout ranger à l'intérieur autant que possible en dehors des navigations
- ne rien laisser balloter (genre le morceau de grand voile quand on a pris un ris)

bref faut ranger et entretenir !

14 juin 2006
0

tout controler
chaque hiver penser a enlever le mat (tous les ans ou tous les 2 ans)
chaque annee je vois des étai avant tordu qui cassent (voile enrouleur) en haut ou en bas : on peut vraiment éviter en controlant
pour le moment vu que des chanceux a qui c'est arriver par petit temps, mais en mer et par bon vent quand ça lache ça peut faire de méchants dégats

14 juin 2006
0

Ca irait plus vite
de recencer ce qui ne casse pas !

Par contre, pour savoir ce qui va casser, il y a une méthode simple qui rejoint ce que dit Catherine: ce qui va casser, c'est soit ce que l'on a pas vérifié, soit ce que l'on a changé en croyant bien faire.

14 juin 2006
0

Y a pas un proverbe qui dit :
"Ce qui va casser, c'est ce qui n' a pas encore cassé" ?

14 juin 2006
0

Le pire....
...pour cette GV c'est qu'elle est partie en révision cet hiver pour une pose de ris sup (N°3)! :-(

14 juin 2006
0

la poignée
de la cocotte minute alors que le roti de veau est dedans et que l'équipage commence à baver épais en attendant le repas.

mon angoisse :
le génois enroulé à moitié (ou au tiers) l'enrouleur se coince et le vent qui monte, qui monte... et je n'arirve pas à faire tourner ce nom de d...de p...n de censuré de tambour

on fait comment dans ce cas?

14 juin 2006
0

Tu libère les écoutes et tu tentes de finir d'enrouler
à la main en faisant tourner la voile autour de l'étai (ça marche par vent pas trop fort et pour des petits génois...).
Sinon faut tout dérouler et affaler...

Enfin, c'est ce qui me semble à tenter, parce que j'ai encore pas vécu la situation...
Et dans tous les cas c'est scabreux !

14 juin 2006
0

plus je vous lit
plus j'aime mes mousquetons.

14 juin 2006
0

c'était juste pour dire
plus c'est simple , moins ça risque de casser et moins c'est cher.

pas de bas étai pour le tourmentin, quelques bouts poulies , roulements en moins , pas de risque de vriller l'étai, des voiles qui ressemblent (normalement) à des voiles et non à des sacs moitié roulés etc.

bon, on risque de se mouiller les pieds si on réduit trop tard.

quand à la commodité au moment d'affaler ,ce n'est qu'une question de gout et de paresse :-D

14 juin 2006
0

faudrait rendre obligatoire le casque
bon, ca se gère même par 30 noeuds de vent...
solution testée et approuvé par le fbi et la fda :

  • se préparer et allez vite
  • se sangler mais le passage sous la drisse faut essayer de pas la laisser claquer au mauvais moment (border un peu ou se mettre au portant)...
  • avec une bonne longeur de bout dans la main
  • choquer les écoutes et se mettre face au vent (oauis faut être deux)
  • là il faut etre rapide comme l'homme araignée. -passer son bout long au dessus de l'écoute le faire passer le plus loin possible derrière le génois et comme avec une corde à sauter on essaye de choper la chute en tirant en même temps et en ramenant le paquet au niveau de l'étai. Si la chute n'est pas trop haute c'est faisable !
  • si la chute est haute,essayer d'étouffer la toile en partant de l'étai et en ramenant le paquet morceau par morceau avec les mains. -ligoter fermement en faisant un tour mort autour de l'étai.
  • respirer un bon coup, essuyer le sang.
  • reste plus qu'à essayer de ranger le bordel au dessus en équilibre sur le balcon (je vous rappele y'a force 7-8 et les vagues qui vont avec). Dans ce cas, vaut mieux se mettre un peu portant. faut encore balancer des bouts ...
  • après il ne reste qu'une voile, on attend que ca se tasse pour déméler le bordel et comprendre pourquoi on a merdé mais ça ça se discute autour d'un verre avec des copains au port.
14 juin 2006
0

y'a du changement
depuis qques années
c'est plus le couteau, c'est la leatherman :-) :-) :-)

09 mai 2010
0

Donc grand voyageur
Je me situais très tranquillement dans la catégorie des navigateurs calmes : un peu d'Angleterre, un peu vers le sud jusqu'à la Loire ; mais vu ce que je stocke à bord je vais donc me qualifier de "grand voyageur" !!!

Merci Maraudeur.

Lionel javascript:WriteBinette(':-D')

15 juin 2006
0

moins confortable
qu'un voilier au moteur dans le clapot (j'ose même pas penser dans des creux sérieux) je vois pas.

je pense que ça me foutrait une pétoche royale (ou républicaine, c'est selon)

avec tout ça, personne n'a proposé de solution pour la poignée de la cocote minute qui casse...

15 juin 2006
0

Juste pour ajouter...
Que d'après mon expérience, les poulies et manilles ne cassent généralement pas trop lorque employées dans l'axe...

Mais à coup sûr casseront si elles sont en porte à faux (effort de nature à tordre les joues par exemple).

BMBV / Loïc

14 juin 2006
0

ben oui, mais
si ca monte ca claque, pour liberer les écoutes ...la contre écoute ça peut le faire (faut pas être grand largue), mais l'écoute?

donc puisque je n'arrive pas à défaire le nœud de chaise sur l'écoute, je prend mon couteau américain sans tire bouchon que j'ouvre d'une seule main après avoir pris soin de passer une garcette autour du poignet (pour pas perdre le dit couteau américain qui coûte vachement trop cher surtout qu'en plus il a pas de tire bouchon) et je coupe d'un seul coup et d'une seule main puisque de l'autre je fais gaffe à ce que le couteua reste sur le bateau et moi avec puisqu'il est attaché à mon poignet par la garcette qui fait que je le perd pas parce qu'il coût vachement trop cher vu qu'il a pas de tire bouchon

vous suivez?

donc là selon toute logique je me retrouver avec un écoute qui se barre à l'eau (pour se prendre dans l'hélice un peu plus tard je suppose), un bout d'écoute avec le nœud frappé sur le poitn d'écoute du génois partiellement enroulé qui n'espère qu'une chose : Cingler les joues douces du skipper (ma pomme) pour se venger des outrages subis et de mon imprévoyance voire du défaut d'entretien.

A ce stade, pour moi 2 solutions :
1 je me reveille en sueur, je regarde le réveil et me rendors
2 comme j'ai un côté masculin assez développé (donc lâche) je sous traite le reste de l'opération aux éventuels membres de l'équipage

toute autre solution débouchant sur une nouvelle problématique ne sera absolument pas prise en compte

:alavotre:

14 juin 2006
0

Que neni !
Et la drisse qui se coince dans le rea (vécu) ? Mousquetons ou pas ........

14 juin 2006
0

Ta solution ressemble à celle que j'étais entrain de concocter
mais non testée...
prendre un long bout, le faire passer derrière l'enrouleur.
Faire un noeud coulant dans la boucle duquel passe l'étai et le genois battant.
avec la drisse de spi frappée sur cette boucle hisser la boucle à mi hauteur, ou à la hauteur la + efficace pour étouffer la toile.
Tirer sur le bout pour resserer le noeud coulant autour de la voile...
Jouable ? à tester cet été...

14 juin 2006
0

Pourquoi les bateaux
de grand voyage sont-ils souvent lourdement chargés ? Sauf celui de Django qui n'emmène que sa b... et son couteau.

Simplement parce que tout casse un jour ou l'autre. Roulis et tangage variations du vent, chocs divers, flême de prendre un ris quand çà va encore pour gagner un hypothétique quart de noeud dans la tête etc... etc...

Et là si l'on a ce qu'il faut avec l'outillage nécessaire, çà peut commencer à faire du poids.

14 juin 2006
0

Cà marcherait pas de
tourner en rond les écoutes libres?
un tour de bateau un tour de genois?
amha bien sur fonction de l'etat de la mer de l'endroit ou çà se passe mais ds ce cas en s'appuyant au moteur on reste a l'abri du cockpit non?

15 juin 2006
0

Si !
Achète-toi une Lagostina.
Les poignées peuvent pas pêter (euh, pèter ? péter ? je sais faire, mais je sais pas écrire !)

15 juin 2006
0

Une fois
Le safran cassé bien droit au niveau des joues.
Pas de sigre précurseur et force 4 ce jour là sans plus. Et bien le sans safran allure portante sur un moth! bonjour!

08 mai 2010
0

adieu coulisseaux
bonjour à tous . Cette après midi , lors d'un changement de bord par petit vent tout les coulisseaux de la grand voile se sont cassés sauf un . Ceux qui ont cassés était jaunis alors que le coulisseau qui a tenu était bien blanc. Est ce que ça peut être du au vieillissement par les UV ?

Merci de m'éclairer

0

coquetier
il peut aussi faire un joli coquetier comme un spi ... rigolez pas, j'ai mis un jour une demi heure à défaire un génois enroulé sur l'étai avec une belle poche en haut ...

Hubert, de Cherbourg

09 mai 2010
0

UV
Bonjour,

Oui ce sont les UV.
Si le coulisseau qui a résisté était blanc et les autres jaunes, c'est qu'il était moins attaqué que les autres.

J'ai aussi eu ça lors d'une régate. Un empannage et tous les coulisseaux ont sauté comme une fermeture éclair.

Et les étudiant minutieusement, ok ils étaient usagés et plutot d'un bon aspect, mais le plastique semblait encore résistant.
Et bien non, ca ne veut rien dire. On peut peut être juger de l'usure et de la résistance d'une pièce métallique si on voit de la matière qui s'est enlevée ou amincie, mais le plastique des coulisseaux n'était pas du tout bouffé.
On aurait dit que c'est dans la masse, la structure du plastique qui s'était modifiée et fragilisée.
Du coup j'en ai tout un jeu de rechange, car quand ça pète, c'est tous les coulisseaux à la fois. Et à mon avis en changer un sur deux en secours c'est un coup à tous les repéter 5mn plus tard.

08 mai 2010
0

pour le tambour de genois bloqué...
tu te mes bout au vent et tu enlèves les écoutes.
Ton genois bat au vent violement.
Tu mets le moteur et tu vas faire des cercles sur l'eau en revenant bout au vent à chaque fois...et ton genois va s'enrouler tout seul malgré ton tambour bloqué!

Ca marche....pour l'avoir vécu!

Philou

08 mai 2010
0

merci pour les réponses
mais ça ne dit rien pour mes coulisseaux

09 mai 2010
0

la barre franche.
Tiens, si, ça c'est un truc angoissant.
La barre franche qui casse.

On peut toujours bricoler avec des bouts et les winchs , mais selon où ça casse ça peut être la cata.

Amicalement.
FX

09 mai 2010
0

euh
elle est si dure que ça ta barre franche ??
Le bois pourri cela se voit amha.
En tout cas sur mon bateau ( en croisière journalière) la gaffe et le grey tape assureront le dépannage....

09 mai 201016 juin 2020
0

Affirmatif
:topla:

09 mai 2010
0

A ce moment là
l'effort le plus important est supporté par le safran qui est très braqué par rapport à la trajectoire. Il faut soulager avec l'écoute de GV et(ou) avec la barre d'écoute dans les surventes

09 mai 201016 juin 2020
0

Une couche de vernis...
ou de peinture tous les ans, et la barre ne cassera pas. Si en plus tu lui concoctes une housse, elle vivra aussi longtemps que le bateau

09 mai 2010
0

Bare sur Sun Light
Bonjour Aica,

Non, elle n'est pas dure et elle est solide.
Le Sun Lignt a une barre douce quand bien sûr on a tout équilibré.
Mais ça nous est arrivé de barrer avec une barre dure pendant quelques minutes, la barre sur le ventre quand ça monte rapidement.
Et quand ca arrive comme ça brutalement, on est toujours surpris et je me demande toujours si ça va pas péter tellement ça surprend.

Amicalement.
François-Xavier.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (186)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021