Wauquiez : Centurion et Gladiateur

Bonjour, qui peut me dire si la construction du Centurion 32 est aussi robuste que le Gladiateur ? Merci.

L'équipage
26 fév. 2012
26 fév. 2012
0

et pourquoi serait elle moins robuste ???

26 fév. 2012
0

D'un modèle à l'autre les constructions changent souvent...

26 fév. 2012
0

pas chez mr Wauquiez

26 fév. 2012
0

c'est la même époque de construction où chez Wauquiez le mieux était l'ennemi du bien ...
le chantier ne lésinait pas sur les épaisseurs et la qualité des matériaux.
En ce temps là personne ne connaissait l'osmose.
Les cloisons étaient stratifiées avec la coque .
Les médias n'ont jamais rapporté de perte de quille ou d'avaries de faiblesse .
Les premiers gladiateurs ont souffert d'une épontille un peu sous dimensionnée et (ou) d'affaisement d'un bloc de bois posé sous cette dernière mais le probléme était connu et repris dans la plupart des cas par le chantier ou les propriétaires .

26 fév. 2012
0

Bonjour Botpipel,
Je vois que tu connais bien le Gladiateur.
J'avais depuis peu le mien n° 12, qu'en faisant du près par mistral 8 à 9 et + dans les rafales (avec une suédoise), (j'ai un témoin qui n'est pas la suédoise...), que non seulement j'ai écrasé la cale en bois de hêtre mais également flambé l'épontille!
Après cela, le chantier m'a fourni une cale en stratifié et une épontille d'Amphitrite. Je cois que tous les Gladiateurs qui ont suivi furent équipés ainsi.
En ce qui concerne le Centurion 32, sa qualité de construction est du même type de solidité.

27 fév. 2012
0

Bonjour,
Il n'y a jamais une goutte d'eau dans les fonds de mon Gladiateur.
J'ai installé un récupérateur de douche avec pompe électrique et évacuation par le lavabo. Il n'y a pas une trace de rouille sur les énormes boulons de quille! Boulons qui sont deux fois plus gros que ceux des 40 pieds actuels...
Enfin, quand j'ai eu cet incident d'épontille, dans l'heure qui l'avait précédé, mon équipier et moi étions ahuris des capacités de remontée au vent du bateau dans de telles conditions de vent et de mer.

27 fév. 2012
0

Salut "bitpipel". Peux tu me dire quelle est la longueur inscrite sur l'acte de francisation des Gladiateurs ? ( pour connaître la catégorie)

27 fév. 2012
0

j'ai le n° 15 donc fabriqué à même époque que Cerigo , mon épontille n'était pas flambée mais la cale qui se trouve sur la quille était attaquée par le vieillissement car elle se trouve dans la quille et reçevait les eaux de ruisellement de douche et sanitaire . Maintenant c'est également un bloc stratifié , j'ai quand même remplacé l'épontille par une autre fabriquée maison. Ceci dit après 30 ans et sans dématage ni casse, je n'aimais pas trop le haubanage un peu lache par condition ventées au près .
Ceci dit si certains se posent la question de la disparité de prix de vente des Gladiateurs , on peut trouver des quasi épaves dans leur jus mais avec une bonne qualité de coque ou des bateux entretenus et rénovés avec une nouvelle motorisation un grément neuf, des belles voiles, des intérieurs neufs, une coque traitée époxy, des winch surdimensionnés etc...
Sans doute cela explique la différence de prix , mais j'avoue que je préfére conserver mon Gladiateur après avoir fait ces travaux car je m'y sent en sécurité par des conditions de mer où certains se font peur avec des unités plus modernes ou plus importantes.
Le jour où il sera en vente c'est parce que le skipper sera lui même hors d'état, mais je suis sur qu'il fera encore le bonheur d'un amateur de bon et beau bateau .

28 juin 2013
0

que faire face à un affaissement d'épontille?

27 fév. 2012
0

Quelques différences entre les deux :
Centurion 32 Le lest en plomb est assez bas et boulonné sur un puis assez volumineux (certains y on mis une vache à eau). Impression de solidité par rapport au Gladiateur au détriment de la glisse. Certains Gladiateur auraient un lest en fonte. Jeu possible au niveau de la fixation du lest sur le Gladiateur.
Le Centurion 32 serait mieux armé qu'un Gladiateur face à un OFNI.
Le Centurion 32 a 3 points de fixation haubans et bas hauban juste stratifiés au niveau du pont avec des équerres qui semble bien légères : c'est un point faible. Coté Gladiateur, des ridoirs permettent le renvoi du point de tire réparti vers le bas de la coque.
Le Gladiateur a plus de volume, plus habitable, hauteur sous barrots supérieure de qcqs cm.
Très peu de Centurion 32 avec un sail drive et je ne connais pas de Gladiateur avec autre chose qu'un sail drive.
Plus de surface de voile pour le Gladiateur.
Tirant d'eau plus important pour le Gladiateur (1m94 versus 1m78).
En jauge HN groupe 17,5 pour le Gladiateur et 13 ou 15 (fonction du mat) pour le Centurion 32.
Bau de 3m38 pour le Gladiateur versus 2m93 pour le Centurion 32.
Longueur de 10m00 pour le Gladiateur versus 9m75 pour le Centurion => on risque de payer pour la tranche 10m et plus pour le Gladiateur ...
Sinon, de très fortes similitudes de construction.

27 fév. 2012
0

Bonjour ODeclav,
Je n'ai jamais entendu parler de problèmes de fixation de quille des Gladiateurs. Le mien n'a jamais été déquillé, il n'y a aucune goutte d'eau dans les fonds et pourtant, une fois, il a labouré une caye pendant 5 à 10 minutes ; je pensais perdre ma quille! Erreur de sonde sur la carte.
Un Gladiateur qui prend l'eau par sa quille a vraiment dû avoir de très fortes mauvaises rencontres... :lavache:

28 fév. 2012
0

ce n'est pas du jeu à mon avis, du jeu c'est HYPER GRAVE, stop on déquille, la c'est une infiltration inévitable qui apparait sur 90 % des bateaux
le métal et le poly ne sont pas homogènes, comme les bateaux métalliques

mastiquer et re mastiquer

sika aurait l'avantage de la souplesse relative

28 fév. 2012
1

Je ne pensais pas à une infiltration mais juste du jeu dans la liaison qui nécessite un mastiquage de temps en temps.
Test à faire : laisser le voilier sur sangle jusqu'à ce que le coque soit sèche.
Le caler sur sa quille : si de l'eau sort via la liaison lest/coque c'est qu'il existe un jeu.
Autre test : on mastic la liaison lest/coque. On ne voit plus rien après primaire et antifouling. Si au carénage suivant, on devine la limite, c'est qu'il y a du jeu.

28 fév. 2012
0

C'est exactement cela!
Depuis 35 ans, tous les 3 ou 4 ans je mastique un peu la liaison.
Si il y avait du jeu, il y longtemps que j'aurais perdu ma quille!!

27 fév. 201216 juin 2020
0

Voilà d'autres chiffres tirés des essais.

27 fév. 2012
0

Voilà qui est précis ! Je savais que je pouvais compter sur vous ! Merci en tout cas. Mais pour la longueur, Quelle est celle qui figure sur l'acte de francisation ? (si quelqu'un en a un sous les yeux...) car c'est elle qui sera prise en compte. Je le vois partout affiché à 9m 99 ou 9m 98...

27 fév. 2012
0

9,20 m

27 fév. 2012
0

Gladiateur, concernant le mien:
tirant d'eau 1,80
longueur 9,98m
je crois qu'ils sont tous identiques.
Je n'en ai pas encore vu avec lest en fonte.
Concernant le sail drive je n'y vois que des + par rapport au Centurion dont un point très important: une marche arrière hyper facile même avec une bipale.

27 fév. 2012
0

[Humour ON] C'est marrant cette habitude qu'ont les marins de diminuer la taille de leur bateau sur l'acte de francisation et de l'augmenter au bistrot :-D [Humour OFF]

Je me demande tout de même d'où proviennent les 9,20m de massale...

;-)

27 fév. 201227 fév. 2012
0

le mien aussi(de gladiateur) est donné pour 9.20 longueur de signalement .Chez Wauquiez ils n'étaient pas vantard à cette époque c'était la longueur de flotaison , j'avoue que je ne m'en suis jamais plaint lors d'escales , mais aujoud'hui les capitaineries ne sont pas dupes . Les revues nautiques le donnent à 9.99m .
Chez les grands chantiers industriels la longueur était souvent celle hors tout balcons et appendices compris (sur les notices commerciales.

Le lest en fonte ...... jamais vu sans doute une option pour les pauvres de l'époque .

Par contre il en existe avec une ligne d'arbre et certains ont une barre à roue .

27 fév. 2012
0

Longueur de mon Gladiateur inscrite sur mon acte de francisation: 9,98 m. .

28 fév. 2012
0

Moi aussi, j'ai un Sangria de 7,60 m (à vendre) de 1982 et il est marqué : "longueur de signalement" 6,86 m. À l'époque c'était courant. et ça change la catégorie ! Mais c'est vrai, je ne vais plus au bar... Ceci dit, dans le cas d'un Gladiateur 9,20 ou 9,99 ça ne change pas le catégorie : de 9 à 10 m.

03 avr. 2012
0

La "longueur de signalement" est la distance entre la verticale de l'étrave et l'axe du gouvernail. C'est, je crois, purement administratif et en tous cas jamais pris en compte pour les taxes de ports! Au port, ce qui compte, c'est la longueur hors tout.
Certains font un savant calcul longueur hors tout x largeur maxi, le maître bau.
A Blankenberge, une approche originale : on est taxé à la largeur, ce qui n'est pas plus bête qu'autre chose et règle d'entrée le problème des multicoques. Encore que ces derniers soient plutôt rares dans nos mers septentrionales.

28 fév. 2012
0

pour répodre à baboujoli
comme l'indiquait koala le gladiateur est homologué en 1ère catégorie et le centurion 32 en 2ème catégorie (anciennes catégories maintenant simplifiées).
Dans les ports il y a peu d'influence pour les places à demeure car pour ce qui me concerne le Cap d'agde la limite est 9,5m à 11 m ou un peu plus et il ne tiennent plus compte du livret de francisation car les bateaux sont mesurés et donc un gladiateur mesure 10 m voir plus (en fonction de la dilatation et de la température .....je plaisante ).
En escale souvent les port tiennent maintenant compte de la largeur et de la longueur pour un calcul de surface le classant dans les bateaux de 10 à 11 voir 12 m .

02 avr. 2012
0

Bonjour à tous,

Je suis sur la piste d'un GLADIATEUR en Atlantique et je me demandais s'il n'était pas trop pénible à manœuvrer en solo à un âge quasi "canonique" (63) ?
En tout cas à lire vos posts, vous semblez tous plutôt satisfait de votre unité.
Me trompe-je ?
Dans mes recherches et l'un ou l'autre le soulève, j'ai lu que tous les efforts de compression du mât passent par une épontille qui repose sur le lest et que c'est un point à surveiller tout spécialement.
Vrai apparemment...

Dernière (?) question : vu les 34 ans du voilier il faudra sans doute que je m'attende à refaire une peinture de coque...

A vous lire
Gil

03 avr. 2012
0

Bonjour Bastaques,
Comme je n'ai que 10 ans de plus que toi et que je navigue presque toujours en solo, je pense que tu as le temps de t'adapter au Gladiateur.
J'ai 2 Lewmar 44 ST (qui, il y a 35 ans m'avaient coûté chacun le prix d'une petite moto) et je n'envisage pas encore de manivelle électrique... même s'il est vrai qu'au bout de 3 ou 4 virements dans la piaule, je commence à être essoufflé!
Que ce soit une épontille ou un mât sur la quille, je ne crois pas qu'il y ait une grande différence de compression. Suivant la date de la 1° mise à l'eau de ton futur bateau, David MERLOT (Google) pourrait t'indiquer s'il a bénéficié des modifications apportées après le flambage de mon épontille en novembre 1977.
Il y a 3 ans, j'ai fait repeindre la bande bleue mais le gelcoat est toujours vivant tout en précisant que depuis le début, j'ai protégé la coque par de la cire lustrante. Peut-être, pour ses 40 ans, je lui referai une beauté...
Je viens de faire 1100 milles cet hiver aux Antilles et malgré/à cause d'un alizé continuellement beaucoup plus vigoureux que d'habitude, j'ai une nouvelle fois béni ma décision d'avoir jeté mon dévolu il y a 35 ans sur ce bateau qui est pour moi -of course- le meilleur du monde... :-D

02 avr. 2012
0

Et un traitement osmose pour un de ces jours... Tous les bateaux de cet âge en ont, même si c'est pas visible.
Mais c'est pas très grave, ça coûte de l'argent, c'est tout.

02 avr. 2012
0

Salut, pour naviguer seul sur ce bateau, tu dois privilégier un bon enrouleur et des self-tailings de génois généreux.
Sur le mien, j'ai des Barient 48 et ce n'est pas de trop.
L'épontille de mât, n'est pas un gros problème s'il est à solutionner(peu onéreux et rapide).
Pour la peinture de coque, a toi de voir.

03 avr. 2012
0

MERCI à vous -CERIGO - baboujoli - nelson- pour vos remarques.
Je reprends un peu espoir ! J'avais quelques doutes sur la manœuvrabilité de ce voilier. D'autant plus que je ne souhaite pas transformer la coque en élevage d'algues ou de moules ! Il est du côté de la Rochelle...
Je serai dans une dizaine de jours près de Concarneau : une visite à vous faire ?
Bastaques / Gil

04 avr. 2012
0

Je me dois d'ajouter:
- si le bateau est un peu surtoilé, barrer peut devenir assez physique. Pendant les 30 premières années de voileux et de régatier, j'avais l'habitude de toujours charger au max... Avec les ans, je me suis calmé en me rendant compte que ma modération dans l'exposition du linge n'altérait que très peu la vitesse du bâtiment.
- j'ai installé un pilote in-board SPX 10 (290 kgs de poussée vs 80 avec le ST 4000) et cela a tout changé! Je ne prends plus la barre sauf pour m'amuser à faire la course au près (et je m'amuse souvent :-D) et je la relève à la verticale ce qui me procure un cockpit immense et dégagé.

05 jan. 201305 jan. 2013
0

salut Cergio
comment as tu fait pour installer ton pilote in board spx10 vu que les safran est pris entierement sous tunnel resine?

24 mar. 2013
0

Bonjour Julou,
Le hasard me fait tomber sur ton message de janvier.
J' ai coupé simplement le tube de jaumière le plus haut possible pour y fixer la mèche de safran. Quelle que soit la gîte, l'eau ne rentre pas. La bague de safran inférieure doit y être pour quelque chose. Il n'est pas utile de sortir le safran pour opérer.

25 mar. 2013
0

bonjour cergio, merci pour le tuyau mais je viens d'acheter un simrad tp32 il y a deux semaines, poussée 84 mais je peux pas relever la barre comme toi . au moins j'ai la solution pour installer un pilote direct safran plus tard . merci pour le tuyau en tout cas.
questio: as tu des traces de rouille sur to safran au niveau de la bague inferieure?

27 mar. 2013
0

Bonjour,
Dommage de ne pas avoir attendu pour le XP!
Je viens de mettre le bateau à terre et il n'y a pas de rouille.
Mais il m'est arrivé d'en trouver des traces autour de la crapaudine en inox. Rien de grave donc.
Au mouillage, je te recommande de bloquer la barre pour ne pas user les bagues de safran. Les miennes sont d'origine après 36 ans et près de 70000 milles.

28 mar. 2013
0

bonjour cergio,
j'ai acheté une rallonge de barre qui se bloque sur le coté pour ne pas user les bagues . c'etait mon premier investissement. je viens d'acheter à david merlot les hublots et joints . c'est mon 3eme bateau et je dois dire qu'il a une ame , je m'y suis vraiment attaché et j'en prend grand soin. de là à lui meuler la resine pour un xp ; j'attendrai d'avoir plus d'expriences et de naviguer d'avantage , car en un an , j'ai à peine fait 300 mn avce . il fait -10 depuis 6 mois à lille ( j'exagere un peu )

11 juin 2019
0

un peu de déterrage.....
Trés bon post, je suis de plus ej plus rassuré sur mon choix
je vais le bookmarquer

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (192)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021