Waterlock et corrosion interne du moteur

Suite au post intéressant de Wide glide concernant l'importance d'avoir une ligne d'échappement suffisament dimensionée je comprends mieux le fonctionnement d'une ligne d'échappement "classique" d'un bateau équipé d'un inboard.
A savoir:
1/ de l'eau de mer est injectée au niveau du coude d'échappement avec pour but de refroidir les gaz d'échappement.
2/ ensuite les gaz brulés ainsi refroidis passent dans un "waterlock", c'est à dire dans un petit container rempli d'eau qui agit comme silencieux.

C'est la que je ne comprends pas un truc, en fin de saison mon mécano met un chiffon gras au niveau de la sortie d'échappement et un autre au niveau du filtre à air pour éviter que de l'humidité s'installe dans le bloc moteur (avec en résultat possibilité de corrosion au niveau des segments ou sièges soupapes). Mais à quoi cela sert-il si la ligne d'échappement est en accès direct avec cette "flaque d'eau" qu'est le waterlock ?
Y en a-t-il ici qui mettent le chiffon gras au niveau de la durite d'accès au waterlock ? Cela me parraitrait plus logique.
Comme on écrit toujours que ce qui tue les moteurs de voilier est le manque de fonctionnement régulié en toute logique la procédure de mise en hivernage devrait être trés soignée.
Au plaisir de vous lire.

L'équipage
14 juil. 2020
14 juil. 202014 juil. 2020
2

Perso, depuis 25 ans que j'ai un moteur in-board, je débranche la durite d'échappement et je pulvérise un peu d'huile de stockage dans la pipe d'échappement(collecteur) que je bouchonne soigneusement avec un bouchon en liège taillé à la bonne dimension...
(je débranche également la durite d'eau de refroidissement provenant de l'échangeur et bouchonne là aussi...)


14 juil. 2020
0

la méthode donnée est valable à condition de purger le pot de l'eau qu'il contient, sinon boucher directement à la sortie du coude


14 juil. 2020
0

Eh ben oui, tu as raison Pierre3, depuis des décennies j'y avais pas encore pensé!
Merci!
Cdlt
JM


14 juil. 2020
0

Pierre3
Ton mecano fait bien les choses en bouchant par un chiffon huilé la sortie d’échappement au niveau de la coque et du filtre à air.
L’intérêt de boucher la sortie coque , c’est surtout d’éviter au vent de s’engouffrer dans le tuyau d’échappement , de remonter jusqu’au Waterlock et de se charger en air salin pour ensuite pénétrer dans la culasse / soupape ouverte de l’échappement et de corroder ainsi le moteur.
L’idéal serait d’obstruer le tuyau d’échappement en amont du waterlock, mais c’est souvent un peu compliqué.

Le waterlock a 3 fonctions:
- silencieux.
- Refroidissement des gaz ,
- Chicane empêchant le retour vers le moteur de l’eau de refroidissement non expulsée des l’arrêt du moteur,mais aussi celle qui pourrait provenir d’une vague arrière un peu forte et qui remonterait la ligne.
C’est sa fonction bouchon(lock).

Pour lutter contre la corrosion interne de l’hiver,je sui partisan de faire tourner le moteur à quai de manière régulière.

Wide Glide


14 juil. 2020
0

Merci à tous pour vos retours.


14 juil. 2020
0

Bonjour. Même chose en ce qui me concerne, à la sortie des gaz, j'ai un clapet en caoutchouc qui obstrue l'entrée d'air ou de vague, efficace et surtout, je fais tourner le moteur tous les huit dix jours même en hiver avec l'hélice en prise pour faire monter le moteur en température pendant 1/4 heure ou plus. Rien dans le filtre à air le compartiment est vaste et l'air frais arrive par une prise sur l'hiloire.


14 juil. 2020
0

Le truc est que j'habite à 700 km de mon bateau qui passe 9 mois (voir 10) par an au sec dans une région notoirement humide en hiver, la Normandie. Donc dans mon cas la procédure d'hivernage doit-être ceinture et bretelles. Il n'est pas question de faire tourner le moteur en hiver.


red sky:La Normandie n'est pas notoirement humide, elle manque juste de soleil.·le 30 août 2020 09:16
14 juil. 2020
0

360 jours /an dans l'eau par 52° N.
Jamais pris la moindre précaution sur mes inboards depuis plus de 30 ans...
Jamais eu de panne non plus.


14 juil. 2020
1

Tu as évidemment raison.
Ceci étant les water lock ont un bouchon de vidange (au moins les Vétus en plastique) qui permet d’enlever l’eau.


JeanLW:Oui mais quand on balance 5 litres d antigel pour l hiver. Produit protecteur également on ne peut vider toute la chaîne de refroidissement ·le 30 août 2020 00:01
14 juil. 2020
0

Mon commentaire s’adressait à Pierre3 pour son post initial


14 juil. 2020
0

Merci pour cette info Chalkis.

Donc on peut vidanger le waterlock avant l'hivernage.

Est-ce qu'on doit par la suite re-remplir le waterlock ou celui-ci se remplit-il de lui-même par l'apport d'eau de refroidissement au niveau du coude d'échappement lorsqu'il est à nouveau en fonctionnement ?


14 juil. 202014 juil. 2020
0

Pour ceux qui se demandent pourquoi je psychotte sur la corrosion interne.
Une expérience:
Moteur récent qui tourne impec.
Ensuite:
12 mois sans fonctionnement, sans protection aucune, bateau au sec.
1er démarrage, moteur ne fonctionne pas ou fonctionne sur un (des deux) cylindre.
Mesure des compressions: manque de compression sur un des 2 cylindres.
Verdict du mécano: probablement un segment "collé" par la corrosion (ou idem pour tête de soupape).
Suite à un peu d'acharnement du mécano("dégommage" il dit, aucune idée de ce que ça veut dire), le cylindre reprend de la compression et le moteur fini par tourner normalement.
Sinon j'étais bon pour faire déculasser le moteur, changer le(s) segment(s) et mes vacances étaient foutues.
Depuis je suis devenu un peu parano et veut "boucher" mes moteurs par tous ses trous avant l'hiver.


15 juil. 2020
2

Le water lock se remplit automatiquement au redémarrage.
Deux options après rinçage à l’eau douce du circuit de refroidissement:
1- remplir le circuit avec du liquide de refroidissement « 4 saisons anti-corrosion  » en mettant le tuyau d’aspiration d’eau de mer dans un seau et boucher la sortie d’échappement
2- enlever la durite qui va du coude d’échappement au water lock ainsi que la durite qui amène l’eau de mer dans le coude et boucher les deux orifices du coude d’échappement avec un chiffon huilé.

Se contenter de vider l’eau du water lock est moins efficace car d’une part il restera un peu d’eau et d’autre part il y aura encore de l’eau dans la durite qui amène l’eau dans le coude.


15 juil. 202015 juil. 2020
1

Merci bcp pour ces explications chalkis. Ceci dit il ne me semble pas absurde de penser que certains moteurs sont plus sensibles à la corrosion interne que d'autres. Quand on lit la masse de fils qui traitent de problème moteurs sur HEO il est normal que le préventif soit un réel enjeu. Je ne me suis pas amusé à faire de statistiques mais je ne serais pas étonné qu'il y ai largement plus de fils consacrés aux problèmes moteurs qu'à propos de destinations de navigation ce qui pourrait indiquer qu'en moyenne l'heonaute est plus souvent en prise avec l'entretien/réparation de son bateau et de ses systèmes qu'occupé à naviguer. La prévention (l'objet de ce fil) vise pour moi à essayer d'inverser ces statistiques préssenties (plus naviguer et moins m'occuper de soucis techniques de tous poils). Une autre façon pour moi de garder de ratio est de faire en sorte que mon bateau soit le plus simple possible.


15 juil. 2020
0

Généralement ce sont les soupapes d’échappement qui souffrent, l’humidité qui remonte du pot mélangeur provoque une corrosion au niveau du siège des soupapes qui ne se ferment plus correctement entraînant un défaut de compression avec parfois démarrage impossible. Les moteurs monocylindre étant les plus sensibles, certaines marques sont également plus sensibles que d’autres.


29 août 2020
0

Confirmation par l’exemple !

Mon voilier est stocké à sec dans le sud de la France.

Jusqu’à présent, je naviguais environ 50j/an répartis entre avril et octobre. Mon 2GM20 démarrait à chaque sortie au doigt et a l’œil.

Mais je ne l’ai pas sorti ces 2 dernières années, sans prendre aucune précaution. Et cet été, impossible de démarrer. Intervention du mécano (qui a réussi à le faire démarrer in extremis). Diagnostic : corrosion au niveau d’une soupape (cause du non-démarrage), et probablement d’une autre pièce au niveau des pistons et dont je n’ai pas retenu le nom (qui fait que mon moteur fume maintenant énormément)

Le mécano a conseillé de mettre un chiffon gras au niveau du filtre à air et de la sortie d’échappement. Autant dire que je vais désormais appliquer cela à la lettre ! Cela dit, le chiffon dans l’échappement ne sert à rien effectivement à cause du waterlock, il faut déposer le tube d’échappement et mettre le chiffon au niveau du collecteur.


29 août 2020
0

Bonsoir
Bien suivre à la lettre la procédure qu'à détaillée Chalkis c'est exactement ce que mon pote mécano m'a conseillé de faire.
En plus le liquide de refroidissement est gras et a des propriétés antirouille.
Je prends une turbine particulière qui ne sert que pour cette opération,car une pale va rester tout l'hiver pliée et au redémarrage je remets la bonne.


nbeaulat:Super idée la turbine spéciale hivernage !·le 29 août 2020 23:13
faby9:Mais pourquoi remettre une turbine, dans ce cas ? ·le 30 août 2020 03:59
30 août 202030 août 2020
0

A Faby
Excuse je ne comprends pas trop ta question...
Je me suis mal expliqué sûrement.

Une turbine dans le corps de la pompe a forcément une pale pliée (le corps de la pompe n'est pas rond pour favoriser l'aspiration si je dis pas de conneries) au repos.
Ca fait une contrainte dessus.

Quand j'hiverne avant de mettre le liquide de refroidissement si la turbine est encore bonne pour l'été d'après je la sors,la mets de côté et fait tourner le moteur avec une autre qui restera tout l'hiver dans le liquide,qui supportera la contrainte d'une pale pliée pendant x mois.
Au printemps je remets la turbine qui va servir l'été et garde celle de l'hiver pour le prochain hivernage.

Celle de l'hiver peut servir de rechange mais de toute façon j'en ai toujours une troisième de rab.
C'est un mécano qui m'a conseillé ce truc.

Il m'a conseillé aussi de stocker l'été les turbines au fond du bateau à l'endroit le plus frais pour éviter la chaleur qui comme les courroies attaque de longue le "caoutchouc".
Ici dans le sud on dit la même chose pour les courroies de distribution des voitures,il fait tellement chaud que même si la voiture n'a que peu roulé il vaut mieux les changer au bout d'un certain temps,elles ont tendance à sécher et craqueler avec le temps.

Le liquide de refroidissement dans le circuit d'eau de mer évite aussi le risque du gel si le bateau est au sec (bien plus sensible au froid que dans l'eau).
Le gel peut faire sauter la pastille de sablage ou fendre le bloc si l'eau de mer restée dedans gèle avec de grosses températures négatives.
Trucs de mecanos je ne fais que répéter...


faby9:Je mets moi aussi du liquide de l'antigel dans le circuit d'eau de mer; j'en mets également dans les WC. Pas pour le gel, mais contre la grippe, ou le grippage...Ma réflexion n'était pas achevée : on a besoin du rouet pour envoyer le liquide : tu es donc tenu d'en mettre un en remplacement du bon. Je ne le faisais pas, mais je pense que je le ferai cette année. Je vais aussi détendre les courroies (j'ai 2 alternateurs). Pour les chiffons en entrée d'air, le mécano qui nous a fait le cours n'était pas très chaud : le nombre de gens qui l'oublient au démarrage, parait que ça fait des dégâts !·le 30 août 2020 08:37
James :C'est sûr que si en plus ils oublient de rebrancher le waterlock ça craint du boudin !Un pense-bête attaché à la clef sinon...Pas con le coup de détendre les courroies...·le 30 août 2020 09:14
faby9:La clé, en hivernage, s'accroche à la vanne edm moteur. et comme la batterie est débranchée... y'a du boulot à faire avant.·le 30 août 2020 09:34
Solent:Je débranche la durite en sortie d’échappement, elle est facilement accessible et je met de la graisse silicone pour faciliter le démontage. Je bouche les orifices échappement, durite ( sinon le mistral rentre dans le compartiment moteur) et filtre à air avec un chiffon ou un gant en caoutchouc.Après les opérations d’hivernage, Stopsel puis un peu d’antigel dans de l’eau douce, j’enlève le rouet. Si il est encore bon je le réinstalle au printemps.Je mets des gros scotch bleu avec une alerte sur le panneau de démarrage, sur la pompe à eau + un sur la descente.Pas de risque que j’oublie.·le 30 août 2020 09:48
30 août 2020
1

Je suis surpris qu'une courroie soit sensible à la chaleur atmosphérique dans la mesure où elle est dans une ambiance beaucoup plus chaude en fonctionnement.


red sky:notamment sur une voiture.....·le 30 août 2020 09:18
30 août 202030 août 2020
0

Bonjour Polmar,
Regarde une courroie de distribution sur une voiture diesel qui a fait 5000 km en 10 ans dans le sud et n'a jamais été changée...
Ça ne se fait pas en un jour évidemment.
Les pneus d'une voiture garée dehors toujours au même endroit vont se craqueler côté où les rayons du soleil de l'après-midi portent...vu sur un camion que j'avais acheté,pourtant en Vendée !
Chaleur et uv en plus c'est pas bon de longue...
Ici quand il fait très chaud vers les 37/40 degrés voire au-dessus, il fait aussi très sec,le taux d'humidité doit être super bas...même les machines portatives se mettent en sécurité parfois.
Il y a des matériaux que je ne travaille plus dans ces pics de chaleur,comme le polycarbonate,le pvc ou le polyethylene qui normalement sont super faciles à travailler.
Une fois j'ai dû arroser le travail de la lame de la scie sauteuse qui pourtant a un variateur.
Pareil pour percer du pvc de 20 mm en épaisseur...
Ça se recollait derrière alors que d'habitude ça ne le faisait jamais.

Une fois m'étonnant d'un soufflet de bielette de rotule de direction de ma voiture bouffé après un an et demi seulement,un prof de mécanique me disait qu'il se faisait une usure prématurée des caoutchoucs de synthèse à cause de l'ozone ???
J'avais pris une rotule chez Oscaro pas chère c'était peut-être mon erreur ?
Le sel des routes de montagne l'hiver n'arrange rien aussi...
J'ai changé les triangles de direction l'année dernière et pris chez Volkswagen pour avoir le silent block incorporé de qualité mais au final très decu par la qualité de l'acier simplement embouti et peint à l'arrache comparé à la vieille pièce mecano-soudee qui avait fait 300 000 km et 16 ans...
Je dois cet automne changer les deux cardans et je ne pense pas les prendre chez VW du coup.
Tout ça c'est peut-être du chipotage mais c'est des sous au final qui partent un peu trop vite à la poubelle.


30 août 2020
0

Bonjour à tous, bonjour à tous.
Oui je fais comme le dit ton mécano, mais après chaque sortie je bouche la sortie d'échappement sur la coque avec une balle de tennis percée et retenue par un petit bout.
Elle s'encastre parfaitement dans la sortie de l'échappement
Comme ça elle est éjectée au démarrage lorsque j'oublie de l’enlever.

Bien retenu le fait d'installer un rouet de pompe spécial hivernage mais comment faites vous pour le joint??

  • Es que je vais trouver à acheter un joint neuf ?

  • Faut il en faire un dans du papier spécial que l'on trouve je ne sais pas où ?

  • Ou comme on le disait dans le temps avec du papier d'une ville carte du Schom ? (dommage)

Bonne journée
Pedro


faby9:Pas mal le coup de la balle de tennis !Pour le rouet, j'en ai un vieux à qui il manque une pale : il fera l'affaire et sera facile à installer. Pour le joint, je pense qu'on peut remettre le vieux s'il n'est pas déchiré, sans pression ça ne devrait pas fuir beaucoup... à changer au printemps de toutes façons. ·le 30 août 2020 10:43
James :Rigolo ton truc de la balle de tennis et sûrement efficace !Pour le joint du rouet je graisse à la graisse silicone celui fourni.Donc je le re utilise s'il est encore bon la fois d'après. Pour les astuces,je n'ai pas assez d'expériences style cartes marines .D'autres ont sûrement de bonnes idees . .·le 30 août 2020 10:45

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bergen , sous le soleil

Souvenir d'été

  • 4.5 (20)

Bergen , sous le soleil

novembre 2021