vulnérabilité des safrans suspendus sur tableau arrière

Je relisais avec intérêt il y a qqs jours un n° de Loisirs Nautiques (445/janvier 2009) traitant notamment de la compatibilité des certaines unités de taille modeste (< 8m) pour des projets hauturiers.
Il apparait que les safrans suspendus sur tableau arrière sont une source d'avarie, car particulièrement exposés.
J'ai par ailleurs eu vent de ce même type d'avarie (rupture de la pelle au niveau de la flottaison) sur d'autres voiliers (Challenger Scout, Fantasia).

C'est précisément la configuration de mon Challenger Europe, à part que :!
- la pelle est en composite,
- la pelle n'est pas traversée de multiples boulons (pas à proximité de la flottaison en tout cas).

Alors, est-ce qq1 a svp une solution, une expérience utile concernant ce sujet ?
(yakaré, takari ??)

L'équipage
01 mai 2011
01 mai 2011
0

l'avantage aussi c'est que cela se dépose facilement a flot... quand cela casse c'est souvent que la pièce a été fragilisée par le temps ou des infiltrations d'eau, sur mon challenger horizon j'avais refait le safran, les différentes épaisseures se désolidarisaient.. par contre avoir des ferrures d'avances n'est pas un luxe, surtout lorsque l'on va raser les bancs de sables...

0

je n'acheterai pas un bateau dont je ne peux pas surveiller le safran ,pour moi le safran sur le tableau arriere est un plus au niveau de la securité et non pas un inconvenient

01 mai 2011
0

une plage arriere en tube inox est une bonne sécurité pour les chocs que l'on pourrait occasionné sur le safran,a chaque sorti je vérifie mes ferrures et axes de safrans,des fois que quelqu'un tape sans m'! avertir!

02 mai 2011
0

en règle général toutes les pelles qui n'ont pas de skeg de protection me semblent être vulnérable????

02 mai 2011
0

je partage ton avis Pierre2, je préfère pouvoir contrôler facilement mon appareil à gouverner, c'est pour cette raison que j'ai tjs eu des bateaux avec safran suspendu sur tableau arrière.
J'ai solidifier min système existant en modifiant les ferrures et en rajoutant des bagues en bronze et ertalon pour évier le jeu.
Dans une certaine mesure, mon moteur en puits (embase) "protège" un peu la pelle...

En fait, je ne comprends pas comment cassent ces safrans dans une mer formée

02 mai 2011
0

Bonjour,

c'est un faux problème.
C'est sûr qu'au bout de 30 ans, si l'entretien n'a pas été fait correctement, les safrans sont fragiles.
Ils ont l'avantage de pouvoir être renforcés facilement:

-Renforcement des points d'attaches sur le tableau arrière (fibre de verre, plaque métallique...)
-Stratification du safran avec fibre de verre + mèches kevlar ou carbone pour renforcer.

Grégoire

02 mai 2011
0

bonjour à tous,
de mon côté , je préfère un safran précédé d'un aileron de moulage, c'est à dire moulé en même temps que la coque, car certains sont rapportés comme une quille.
Pour le sail 902 et le Jouet 940 MS c'est de moulage.
bon ok ils font plus de 8m.
Cdt

02 mai 2011
0

Dans beaucoup de pays de la Med (Italie, Coatie, Grèce), etc.., on mouille sur ancre cul au quai et beaucoup de quais sont précédés sous l'eau de grosses pierres. Un safran dans l'axe du tableau arrière présente de gros risques, même non suspendu.
Exemple du Sun Fizz.

RV

02 mai 201102 mai 2011
0

on n'est plus au temps des phéniciens où on remontait les bateaux sur les plages, l'arrière le premier.

aujourd'hui, un bateau à voile a un moteur et un bateau à moteur se dirige par l'arrière;

Mettre l'arrière à quai n'est ni marin ni confortable pour la vie à bord;

Je ne pense pas qu'il soit habituel de faire de la marche arrière avec un voilier;

personnellement pour toutes ces raisons, et aussi pour celles indiquées par Captainhervé, je mets la plupart du temps l'avant de mon Sun fizz à quai et ai aménagé le balcon pour faciliter l'embarquement et le débarquement;

Ceci ne m'empêche pas de bénéficier à l'arrière de deux demi plateformes de part et d'autre de l'échelle de bain qui sont très agréable pour la vie au mouillage, voire utile AR à quai.

02 mai 2011
0

Oui, Pir2lune,
la bonne solution est d'avoir un balcon avant ouvert en son milieu, mais c'est contraire à la réglementation.

Ce qui n'empêche pas de faire comme on l'entend, bien évidemment.

RV

02 mai 2011
0

Salut
D'ailleurs à ce sujet savez-vous où l'on peut trouver/faire fabriquer une plate-forme arrière qui protégerai le safran et aussi rendre plus confortable une remontée à bord ?

02 mai 201102 mai 2011
0

Le seul pb de safran que j'ai rencontré a été avec un Aquila, les vis de la crapaudine ont été montées par le chantier ( jeanneau ) sans sika directement dans l'aileron. Cinq ans après, la crapaudine s'est barrée pendant un départ au lof et la mèche de safran s'est légèrement faussée, réparation facile toutefois. En revanche, jamais eu de pb avec mon Gib Sea 26 ou mon Kelt 9m qui ont tous les deux un safran suspendu.

02 mai 201102 mai 2011
0

et dans mon école de croisière, on a déjà du refaire deux fois complètement les safrans. Mais c'est vrai qu'à La Rochelle, on a parfois des problèmes avec les parcs à huitres.

RV

03 mai 201116 juin 2020
0

Ce qu'on oublie peut-être en comparant les mérites des deux conceptions, c'est que le safran est avant tout fait pour diriger la bateau. Les fonctions annexes comme soc de charrue ou pare-chocs voire béquille additionnelle peuvent effectivement avoir été oubliées dans le cahier des charges. C'est vrai que sur un dériveur, le safran est tout de même plus exposé que sur un quillard. Dérive haute, s'entend...

03 mai 2011
0

A ma connaissance, les dommages des safrans sur ces petits bateau sont surtout ceux des dériveurs lestés (on oublie de relever). Le mien n'a pas fait exception.
Yacaré mais il doit être en mer actuellement sur son quillard a eu de gros problêmes.
par grosse mer AR, ils prennent.
s'il pouvait donner ses impressions !
JJ

03 mai 2011
0

Le concept des safrans au tableau n’est pas plus mauvais qu’un autre s’il est bien conçu, bien dimensionné avec un matériau adapté, et bien réalisé. Ceci est d’ailleurs également valable pour les safrans suspendus.

J’ai d’ailleurs eu l’occasion de percuter à environ 8 nœuds, un requin pèlerin avec l’un de mes deux safrans (au tableau), sans dommage notable.
J’ai entendu un léger craquement et je me suis aperçu un mois après qu’il y avait une petite fissure juste sous la ferrure. Fissure réparée sans problème. Pour info mes safrans sont en stratifié polyester remplis de mousse époxy.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

juste après l'orage dans le petit port irlandais

Après la pluie...

  • 4.5 (129)

juste après l'orage dans le petit port irlandais

mars 2021