Voyages au long cours, le début de la fin?

C'est l'info de la quarantaine dans les ports d'entré aux Açores qui me fait réagir.... toutes ces dispositions de repli sur soi même dans tous les pays ( bien compréhensible pour protéger des populations démunies d'd infrastructures médicales ) et les iles du monde entier, pourraient bien devenir monnaie courante, combien de temps cette crise durera t elle ? Bien malin qui pourra affirmer quand un retour a la normale sera à l ordre du jour... le protectionisme a aussi dans ces temps troublés le vent en poupe, et pas seulement dans les pays anglo saxon, ce n est pas Uncle Donald qui dira le contraire!
La " bonne Franquette" des baladins des mers, au siècle dernier va de plus en plus laisser la place aux visas, cruising permit en tous genres,tracasseries administratives , vaccins , au gré de l'humeur des des galonnés de tous poil (sortez les dollaros ! )
L 'accueil des locaux risque aussi d 'evoluer défavorablement vers des étrangers risquant d'apporter " le malheur " du pain bénit pour les indépendantistes, bien sur très peu nombreux mais suffisamment pour vous gâcher un séjour, serait ce dans le plus beau coin du monde ....( Marquises par exemple ) il faut dire aussi que l'attitude " colonialistes ) de certains Yachts souvent pavillon étoilés a fait beaucoup de dégâts...

Tous cela n'est guère réjouissant, mais il faut voir les choses en face... et peut être inventer une nouvelle façon de naviguer ....

L'équipage

amateamate21 mar. 2020 20:10

amategorlann2921 mar. 2020 20:20
1

Bonsoir amate,

comment vois-tu "une nouvelle façon de naviguer"?

Gorlann

amateVili Oumo21 mar. 2020 20:28
5

Dur de ne blâmer que les autres nations. Vivant et travaillant dans lieux touristiques, les français ne sont pas en reste pour provoquer des réactions barrières face à leur venue.

Sinon, mais c'est peut-être lié à une consommation trop importante de roman d'anticipation durant l'adolescence, ces histoires de confinement, de laisser passer, contrôle des aller et venue, interdiction du liquide... me font un peu froid dans le dos.

amateventdebout21 mar. 2020 20:35
3

Viki Oumo
bien d'accord, malheureusement il faut admettre qu'il y a bien peu de pays qui sautent de joie quand des français arrivent chez eux...

amateHubert, de Cherbourg21 mar. 2020 20:43
1

On est toujours l'étranger de quelqu'un ...
Belle. Île et les "Parisiens" par ex.

Dans le Cotentin ceux qui viennent du de Carentan sont des Horsains.

amateronchon21 mar. 2020 21:17
0

Ha Ha!! les horsains, je les ai bien connus dans les années 70 @Hubert, ils venaient en particulier de la capitale mais pas de Carentan ou St Lô , çà commençait à partir de Caen!.
Rassure toi, nos bateaux sont surveillés même la nuit.

amateVili Oumo21 mar. 2020 20:45
0

Bin oui... c'est parce que les français arrivent chez eux.

Bon d'accord, ce jeux de mot est nul, c'est pas ma faute, c'est le confinement !

amatesimbad21 mar. 2020 21:00
2

je crois que le pb n'est pas là
on vit un scénario qu'on ne voyait que ds les films catastrophe, mais là on est ds le vrai
comment justifier une telle propagation de cette saleté, si ce n'est la possibilité de traverser le globe en moins de 24h
on a rapatrié des français de Chine, à priori sans pb, mais combien sont sans doute rentrés d'urgence sans aucun contrôle, pensant être soigné correctement au cas ou, et itou en Italie, Espagne et partout ds le monde
c'est triste à dire, mais j'en voulais aux anglais avec leur quarantaine, il y a peut être un juste milieu de prendre en compte des allées et venues des touristes ou industriels pressés sans tenir compte de retombées que l'on paie aujourd'hui, certes statistiquement improbable sauf qu'aujourd'hui la probabilité est de 1/1
bon en voilier, on a déjà plus de chance d'effectuer une quarantaine, par la force des choses...
JL.C

amatejeanlittlewing21 mar. 2020 21:06
0

800 morts en 24 heures en italie, le monde sera changé après cette crise, bon courage pour les tours du monde , désormais avec le terrorisme les pirates etc

amateamate21 mar. 2020 21:30
5

Pour être franc, ( c est Amate ) j'ai bien du mal a imaginer une nouvelle façon de voyager a la voile, je laisse à la " new génération" ce soin....
peut etre réduire ses prétentions,(naviguer en côtière, Hors Saison ) !!!! nous ,nous en avions des caisses, aller partout , avec le minimum de contraintes, citoyen du monde, ca l'a fait ( très bien )/dans les annees 80, noous avions les bons outils ( bateaux solides et simples ) et surtout l'insouciance de la jeunesse, si importante pour aller loin avec très peu,je dois dire que ça m'emmerde profondément ( pardon pour cet écart de langage ) mais on peut plus dire que on navigue librement, sans contrainte, les bidules électroniques qui ont contribué a descendre dramatiquement le niveau des " navigateurs" ... et surtout les réglementations de chaque endroits visités , assurances obligatoires, materiel de survie, ben oui, si on doit venir vous recuperer, vous mettez les sauveteurs en danger... Ah, cette culture le l Assistanat ( c'est vrai qu'avec des canots a 500.ooo€ et plus , un balcon, ca coute le prix de nos bateauxCA
De l époque, mais parait qu'il faut ça pour faire une transat ( et bien sur un routeur ( Au secours ! ) autre temps , autre moeurs , je dois pas etre en phase avec mon temps,
vieux con, d 'accord, avec grand plaisir, on ne se refait pas! Bon vent a tous !

0

À amate,
Un peu d’accord avec toi, mais pas tout à fait.
Magellan ou Christophe Colomb aurait trouvé ton voilier simple des années 80 vachement moderne et révolutionnaire. Eux qui ne remontaient pas au vent, mettaient parfois des mois à franchir un cap et avaient pratiquement rien en instruments.
Il faut savoir vivre avec son temps et s’adapter. Dans une ou deux décennies, nos bateaux de croisière voleront tous. Certainement très efficace mais particulièrement laid à mes yeux, sans parler de la place dans les ports.
Mais là je te rejoins, je dois être (déjà) un vieux con...
Bonne soirée,
Patrice

amateMACIEN21 mar. 2020 21:32
0

C’est symbolique de la question majeure que l’on voit venir depuis un moment: comment allier deux tendances:
1 Quoi qu’on en dise de plus en plus de personnes accèdent à ce qui était confidentiel avant : exemples :partir en week en en voiture , faire une croisière en paquebot ou pour nous visiter le globe en voilier etc..
2 ceci entraine :circulation devenu impossible du fait des encombrements, rejet des « envahisseurs » par les populations locales etc...

Les solutions pour en sortir font froid dans le dos:
Régulation par l’argent ( par exemple
peage urbain)
Regulation par l’autoritarisme ( par exemple en chine flicage généralisé et autorisation de voyager liée à un « bon comportement social »

Dur pour nos enfants... et pourtant je reste optimiste...mais le confinement me tape un peu...

0

@MACIEN tu oublies la régulation par le rationnement (exemple les tickets de rationnement de la dernière guerre) Les iles Galapagos ne peuvent être accessibles que pendant un temps limité et après paiement d'une taxe = rationnement + régulation par l'argent.

amateventdebout21 mar. 2020 21:44
0

@ magicien
il n'y aurait pas par hasard?
Régulation de la population mondiale par.....................................

amateNumawan21 mar. 2020 21:47
1

Vous semblez oublier que beaucoup de pays vivent pour une bonne part du tourisme. Prenez les Îles Canaries par exemple. Sans le tourisme, il reste quoi comme économie?

4

Bonsoir,
sans allez si loin.
Notre bonne vieille Corse, sans le tourisme et les injections massives d’argent d’état, ce n’est pas avec les cailloux et leur chèvres qu’il pourraient vivre.
Pas sur la tête, pas sur la tête !!!
Bonne soirée,
Patrice

amatejeanlittlewing21 mar. 2020 23:07
0

C partiellement faux le tourisme rapporte et pas à tout le monde en juillet août et basta

Le niveau de vie est bas, le chômage élevé, les secteurs vitaux sont l agro alimentaires et d el industrie, piètre corse composites CCA sous traitant d Airbus et

Et le tourisme a un coup, adduction d eau , épuration et les rbb ont détournés les clients des hôtels

, 5 ans d expérience pour ma part

amateventdebout22 mar. 2020 08:23
4

ar men!
et ils faisaient comment pour vivre les Corses avant internet et les touristes????????????

1

À vent debout,
Un îlien français « coûte «  3 à 5 fois plus cher qu’un métropolitain a l’état Français.
C’est pas moi qui le dit....
La Corse, sans ces dotations, il y a longtemps qu’elle serait en cessation de paiement. Comme toutes les autres îles, d’ailleurs!
On sait donc où part (une partie) de nos impôts.
Bonne journée,
Patrice

0

Oui, vidons les îles! Plus d'habitants à l'année. Il leur faut des rotations de bateau (même en hiver quand il fait pas beau!), un canot snsm qui leur sert d'ambulance (le coût pour la sécu!! ), parfois même c'est vraiment urgent, alors un hélico vient (un hélico les mecs! Un helico!), je crois qu'ils ont même le droit à des écoles alors qu'ils sont pas 30 par classe! La rumeur veux même qu'ils monopolisent des médecins en ces temps de manque de personnel soignant.
Il vaudrait mieux tout évacuer le 30 septembre, on passe un coup de balais pour faire propre, et on recouvre que à la saison suivante.

amateamate21 mar. 2020 22:46
5

Pour en revenir a ce qui nous intéresse, le voyage en bateau ( a voile) il est interessant de constater que " nos" " voiliers " deviennent de plus en plus des habitations sur l'eau, genre résidences secondaires flottante , ( passer l'hiver au chaud et jouer les aventuriers au retour !) voir ces myriades de gros catas lourdauds parqués aux Antilles, avec groupe electrogène 9 kwa , faut ça pour le congelo,le tout électrique, et la grande navigation aller retour aux Grenadines depuis le parking du Marin en Martinique... suffit de payer, trop facile, les aller retour en avion, les convoyages retour métropole par des ptits'jeunes avides de naviguer gratos sur des Bo Bateaux ...
Peut être que l'on est arrivé au bout d'un concept, ce n'est pas la nature qui s'en plaindra, vu le niveau de saturation atteint aux Antilles, tout le monde descend d'un étage, nos amis antillais irons pécher des langoustes et du poisson pour nourrir leur famille , et non les joyeux vacanciers affalés dans les hamacs ... faut pas s'inquiéter, la nature humaine a des ressources insoupçonnées .... et le superflu disparaitra de lui même ...

amateiclo42021 mar. 2020 22:52
0

Ce genre de réflexion me laisse un peu rigoler. Comme d'autres l'ont déjà écrit avant moi on est toujours un étranger quelque part: Quand je vois les réflexions racistes que j'essuie quand je rends visite à ma grand-mère en Bretagne, y compris de ploucs avec des plaques de la belle banlieue parisienne...

Tiens il y a deux ans, on a du s'interposer pour éviter que ma grand-mère "franco-française" ne flanque un coup de canne dans la tronche d'un imbécile lui ayant dit "Bonjour les frites" en la voyant descendre d'une voiture avec une plaque belge.

amateyvesbtz21 mar. 2020 23:0421 mar. 2020 23:06
0

N'oublions pas que la navigation de plaisance est récente dans nos société... naviguer pour le plaisir et la détente. la crise sanitaire actuelle va t'elle remette en cause cette société de loisirs qui est la nôtre ?

amatejuliusse21 mar. 2020 23:56
9

Personnellement, je comprends les "locaux". J'ai grandi dans un lieu très touristique, et, aujourd'hui, quand je voyage, je vois tellement de gens ne pas faire le moindre effort pour essayer de comprendre la culture locale, et au moins apprendre à dire bonjour, que j'en suis atterré.
Quand aux plaisanciers modernes, j'en connais beaucoup de très bien. Mais j'en croise encore plus qui méritent des claques. Je vous encourage à vous pointer dans la grande marina de la Corogne en été avec un 28 pieds, de traverser le ponton de transit, et de saluer les gens présents sur leurs grands bateaux en partance pour l'ARC. Si vous obtenez une réponse autre que du dédain, appelez moi, je veux voir ça.

0

Bon, mais c'est l'ARC ...
J'ai eu l'occasion de les côtoyer à SANTA Maria .... Pas trop le genre à fréquenter les voisins.
Et puis quand un orchestre vient saluer votre départ sur la jetée ...
Passablement déçu

amatePietje Scramouille22 mar. 2020 00:48
0

Bonsoir ,
les pratiques de quarantaine dans les ports existe depuis la nuit des temps .
mon père à été medecin de bord sur des paquebots mixtes avant la deuxième guerre et c'était la règle avant d'aborder le quai : une inspection sanitaire .

Et je ne suis absolument pas d'accord de dire que dans les années 80 tout était bien etc etc
je n'ai jamais reçu un meilleur acceuil que à Rapa Nui en 2015! ( au contraire de l'acceuil des pecheurs de port Halliguen en 1983....)

amateamate22 mar. 2020 08:48
2

Je te comprend pas trop, d'après toi qu'est ce qui allait mal dans a décade 80 ???? Pour notre 1er tdm , nous avons vécu les plus belles années de notre vie, un bateau a 25 balais, 6 ans non stop a bord, des amis tjrs fidèles après 40 ans et de fabuleuses rencontres, humains et nature... la différence, je peux t'en citer une en exemple, les iles du Venez, un pays de cocagne a l'époque, devenu aujourd'hui l 'un des plus dangereux , infréquentable ! et j'en parle en connaissance de cause, crois moi ! La cour de récré se rétrécit de plus en plus...

amateentre-cotes22 mar. 2020 09:33
0

Je suis d'accord avec toi. Nous avons passé deux semaines seuls au mouillage à Tahuata (Marquises) et nous avons pu y construire des liens d'amitié avec des familles sur place avec lesquelles nous sommes toujours en contact. De même à Ua Pou. C'était en 2017 et 2018.
Tout dépend de l'attitude qu'on peut avoir avec ceux qui vous accueillent.
Mais c'est sûr que comme le dit juliusse, des comportements comme on le voit avec l'arc (Mindelo 2016) n'arrangent pas les choses.

amatepierre 2 the minimalist22 mar. 2020 01:10
2

La solution ? Naviguer local sur un petit voilier!
Quand je vais naviguer c'est pour me detendre et me depayser point n'est besoin d'emmener ma maison avec moi ,une cabane suffit

amateDjango22 mar. 2020 07:12
1

Voyage au long cours...le GPS a amené pléthores de retraités sur les mers...peut-être qu'une pandémie et ses retombées vont en éradiquer une partie non négligeable
Forcément la navigation locale subira...et même...on peut rêver...les gros machins à moteur feront ventouses
:0))

1

le GPS a amené pléthores de retraités sur les mers

Je crois que la plupart des retraités naviguaient avant le gps ou même le deca
C'était plutôt Tonio et consol

1

Comme le dit le fil, je parle de long cours pas de sortie ds son bassin habituel
Pour moi long cours signifie quasiment TDM

amateventdebout22 mar. 2020 08:30
2

django,
rassure toi, il y a des retraités qui tiennent le coup et des jeunes qui endurent mal la pandémie, il y en aura poour tout le monde...

amatejuliusse22 mar. 2020 09:41
3

Je ne pense pas que cela change beaucoup, des contrôles aux frontières, des clearance, il y en a déjà.
Quand au bateau, j'ai souvent pu constater un accueil assez chaleureux aux petits bateaux, mélange de curiosité et sympathie pour celui qui voyage simplement.
Hors de France, je ne compte plus les fois où on m'a dit :"longueur du bateau ? 8,14?(sur papier) Allez, on va dire moins de 8m pour le tarif".

amategorlann2922 mar. 2020 11:01
0

Bonjour,

je confirme ce que dit Juliusse sur l' accueil des "petits" bateaux à l' étranger, et surtout hors des entiers battus.

Avec toutefois une exception: en juillet 90, à ny Alesund (Spitsberg), où j' ai passé l' équivalent d' une nuit ammaré avec mon bateau à un appontement pourri, une jolie Norvégienne est venue me faire payer 40 Krones (environ 40 Francs à l' époque)!
J' ai bien tenté de négocier, lui expliquant que si j' étais là avec un bateau de 7m30, ce n' était pas pour un record mais parce que mes moyens ne me permettaient pas de naviguer sur un plus grand (et plus adapté), je n' ai eu d' autre choix que de payer...

Sur ce coup là, à essayer de "chipoter", j' ai probablement dû faire passer les Français pour des radins, alors qu' un autre avec un canote de 25m aurait raqué le même prix avec le sourire!

Sur 7 mois de voyage, je crois que c' est le seul endroit où on m' avait fait payer (mais c' était il y a 30 ans).

amatejuliusse22 mar. 2020 11:13
0

Je connais un petit port(uniquement petits bateaux) où quand tu arrives au ponton pour passagers, le président du club vient te voir avec un guidon, tu lui demandes combien c'est et il te dit:"non non, c'était juste pour dire bienvenue et donner le guidon du club".

amateventdebout22 mar. 2020 11:18
0

c'est un petit paradis perdu! garde le pour toi veinard...

amatejuliusse22 mar. 2020 11:39
0

Carrément, je connais plusieurs ports comme ça. Les entrées sont complexes, il faut connaître car peu ou pas de balisage et un dragage fait à la va vite juste pour laisser passer un bateau.
Sans les garder pour moi, comme je les ai trouvé seul, je dis aux gens de faire pareil.

amateventdebout22 mar. 2020 12:03
0

tu as raison!

amatetdm202322 mar. 2020 14:17
0

Bien sûr, quand je lis ce post, et alors que l'on se projette justement sur un projet de voyage au long cours, ça fait un peu flipper.

Cela étant dit, avant que je voyage en autostop de la côte est à la côte ouest des USA sans problème, tout le monde me disait que ce serait difficile/impossible, ou encore "dans les années 70 c'était la belle époque, mais maintenant..."

Sans doute les choses changent, j'espère ne pas devoir changer de projet. C'est trop tôt pour le dire.

1

@tdm2023"Sans doute les choses changent, j'espère ne pas devoir changer de projet. C'est trop tôt pour le dire." as-tu écrit.

Mais non, ne change surtout pas de projet,et si les choses ont changé, ce n'est pas d'hier mais c'est vrai que le temps de Moitessier est bien révolu et que voyager en bateau a un coût, et après-tout c'est bien normal, pourquoi devrait-il en être autrement?

Quand aux populations autochtones qui accueillaient le voyageur avec des fleurs et qui permettaient à celui-ci de s'installer en profitant des bienfaits que la nature leur prodiguait, c'est là aussi fini depuis longtemps, et il faut bien comprendre que pour eux tu es un touriste comme un autre et il n'y a pas lieu de s'en offusquer, d'autant que la plupart du temps, dès lors que tu t'éloignes un petit peu des hauts lieux touristiques hyper fréquentés, l'accueil est la plupart du temps agréable.

Et puis n'oublions pas que le voyage en bateau ce n'est pas seulement la découverte de nouveaux rivages, c'est aussi la navigation, et sur ce plan rien n'a changé, les escadrilles de poissons volants à l'étrave sont toujours là, les levers et couchers de soleil aussi,la croix du sud est toujours à la même place, la joie d'arriver dans un endroit nouveau après avoir traversé un océan est toujours aussi intense. Il faut juste comprendre et admettre certaines réalités.

0

merci pour ce message encourageant
pour tout te dire je n'étais pas encore prêt à changer de projet

tu as écrit : "la plupart du temps, dès lors que tu t'éloignes un petit peu des hauts lieux touristiques hyper fréquentés, l'accueil est la plupart du temps agréable."

C'est pour ça que je voudrais faire le bon choix de bateau. C'est à dire un bateau qui me permettra de sortir des sentiers battus et si possible sans trop de moteur, donc un bateau qui navigue bien ! qui fait du près, qui avance bien (le tout en toute sécurité, avec un confort acceptable, et dans mon budget...)

3

Pour tdm 2023, bien sur, l'idée de sortir des "sentiers battus est très sympa, dans cette optique, tu peut quasiment supprimer la bande tropicale 20N 20S, because ,comme les copains il faut suivre les saisons, donc etre dans le flot ( si on peut dire ) ensuite on recherche des mouillages " tenables, c a d abrites des vents dominants, et du coup on se rend compte que sur une chaine d iles comme les Antilles, exemple classique ils ne sont pas des milliers, par contre ,des bateaux ils y en des ...dizaines de milliers... ,bref parmi mes amis vieux baroudeurs qui aiment leur tranquillité, ils sont tous remontes vers les pays nordiques, avec des nav bien plus difficiles, météo changeante, du moteur, souvent beaucoup car on reste pas trainer a attendre le vent ...une autre façon de naviguer, plus dans les "expéditions" que dans la vie a bord sans compter les mois, puisque par définition en tour du monde on se trouve tjrs en bonne saison.. quand au Pacifique, la Polynésie est si vaste que l'on peut trouver des endroits paumés, si paumés que l'on finit par s'en aller, faute de bouffe, eau, et... relations humaines, ( Hogsty, Minerva Reef , (ras le bol de manger des langoustes 😜
Li faut aussi dire que les mouillages déserts peuvent aussi dans certains pays réserver des surprises désagréables et anxiogènes ... vol et piraterie? Il faut donc se méfier des fausses bonnes idées, et penser que sur le nombre de bateaux, certains ont eu la même que toi... avant toi... mais quand on a vraiment l'envie, faut tenter le coup et se faire sa propre expérience, surtout en bateau ! Bon vent

0

Pour tdm 2023, bien sur, l'idée de sortir des "sentiers battus est très sympa, dans cette optique, tu peut quasiment supprimer la bande tropicale 20N 20S, because ,comme les copains il faut suivre les saisons, donc etre dans le flot ( si on peut dire ) ensuite on recherche des mouillages " tenables, c a d abrites des vents dominants, et du coup on se rend compte que sur une chaine d iles comme les Antilles, exemple classique ils ne sont pas des milliers, par contre ,des bateaux ils y en des ...dizaines de milliers... ,bref parmi mes amis vieux baroudeurs qui aiment leur tranquillité, ils sont tous remontes vers les pays nordiques, avec des nav bien plus difficiles, météo changeante, du moteur, souvent beaucoup car on reste pas trainer a attendre le vent ...une autre façon de naviguer, plus dans les "expéditions" que dans la vie a bord sans compter les mois, puisque par définition en tour du monde on se trouve tjrs en bonne saison.. quand au Pacifique, la Polynésie est si vaste que l'on peut trouver des endroits paumés, si paumés que l'on finit par s'en aller, faute de bouffe, eau, et... relations humaines, ( Hogsty, Minerva Reef , (ras le bol de manger des langoustes 😜
Li faut aussi dire que les mouillages déserts peuvent aussi dans certains pays réserver des surprises désagréables et anxiogènes ... vol et piraterie? Il faut donc se méfier des fausses bonnes idées, et penser que sur le nombre de bateaux, certains ont eu la même que toi... avant toi... mais quand on a vraiment l'envie, faut tenter le coup et se faire sa propre expérience, surtout en bateau ! Bon vent

0

@amate, je suis assez d'accord avec toi.

0

merci beaucoup pour cette réponse d'expérience, qui permet de prendre de la distance

0

@amate, totalement d'accord, très réaliste.

2

@tdm2023 : si tu recherches sécurité confort performances assurances etc... pour ton futur bateau tu vas rechercher les mêmes critères pour tes lieux de navigation et tes escales, ceci étant incompatible avec la recherche des "sentiers non-battus".
en aparté : annoncer un tdm 2023 dans son pseudo, je l'ai déjà dit à certains, c'est de la connerie, si c'est un challenge perso tu le fais ton tdm et tu le racontes à l'arrivée, si c'est juste un rêve ou pour épater la galerie ou placer haut la barre de ta motivation et de ton investissement financier c'est risqué vu que certainement moins de 1% qui l'annonce le font et 99% on de bonnes excuses pour ne pas l'avoir fait, ça me parait plus sur d'annoncer 'je pars en mer pour un temps indéfini" ou "je me casse" ou "je vais à Porquerolles" tu paraîtras plus humble et tu auras moins de désillusions.
et dans l'absolu pourquoi tous ceux qui partent pour la première fois un peu loin en bateau annoncent un TdM, c'est pour mettre dans le guiness book ou bien ???

0

oui, je me suis rendu compte que mon pseudo sonnait un peu "ambitieux"
Au début je pensais que ça faisait gagner du temps à mes interlocuteurs. Effectivement, c'est le cas, tout le monde voit que je ne sais pas de quoi je parle..
je vais changer

après, j'ai déjà fait de bons morceaux d'aventure terrestre, donc ce genre d'échelle de voyage ne me parait pas incroyable
mais effectivement la navigation je débute, et je suis bien conscient que ça ne se prend pas à la légère.
en tous cas, c'est plus cher que l'autostop

3

Bon bah, j'ai l'impression qu'on peut pas changer son pseudo. Donc je fais une annonce publique ici :

mon pseudo "tdm2023" c'est en fait l'abbréviation de "tdm2023_inchallah"

1

Bonjour,
Je ne pense pas que la taille du bateau influe sur le caractère des gens.
J’ai démarré avec un 5 m, j’ai aujourd’hui un 47´. J’ai le même esprit, toujours prêt à donner un coup de main. J’ai apprécié mes différents bateaux. Et comme un gamin, je suis toujours heureux d’en croiser un possédant une belle ligne, quelque soit sa taille ou son âge...
Mon grand voyage devrait démarrer en 2022. Nous irons au devant des populations en spectateurs discrets, et non pas en conquérants: aucun intérêt.
Comme le clivage voile/moteur. J’ai d’excellent copains avec une caisse à boulons et je connais ou vu de superbes abrutis en voiliers, petits ou grands, neufs ou vieux.
Un ami a cette maxime: je navigue car il y a moins de cons sur l’eau...mais il y en a quand même!
Bonne soirée,
Patrice

0

il serait peut raisonnable de louer un cata de 35 pieds pendant une semaine et de partir en famille pour voir ce que çà donne, ne serait ce qu'un aller retour en Corse, çà permettrait voir ce que c'est en "vrai"

0

@ventdebout effectivement ce serait raisonnable, ce serait cher aussi.
Avant le fameux départ TDM 2023.. beaucoup d'étapes encore.. Pour le moment on essaye d'accumuler un maximum d'expériences de navigation. Puis il faudra se tester sur des distances plus longues, etc. La "longue route" elle commence avant le départ.

(j'ai bien conscience que je suis sûrement pas le seul doux rêveur à passer par ce site et à parler de tour du monde sans avoir jamais traversé vers la Corse.. certains projets de ce genre ont du être abandonnés, certains ont été réalisés.. on verra - de tous temps, sans aucun doute, les bateaux ont été de formidables machines à rêver)

J'en profite pour faire un appel : si vous cherchez un équipier pour des convoyages en Med (Marseille, Corse, Baléares par exemple), n'hésitez pas à me contacter. Je n'ai pas un très haut niveau (niveau 3/4), mais je ne demande qu'à apprendre.

0

@TM2023 rempli ton profil (au moins la localisation) si tu veux trouver un embarquement pas trop éloigné

0

Voilà c'est fait, merci pour le conseil.
Je suis basé à Marseille.

0

Si il veut voir ce que c'est sortir des sentiers battus, une location en Bretonnie du nord sera un bon entraînement. Mais pour y trouver un cata à louer, c'est plus compliqué...

0

C'est sûr, je suis là en toute humilité, bien conscient de mon statut de marin d'eau douce. La seule fois que je suis sorti avec un peu de mer (genre force 5, avec 1m50 de houle), j'ai été malade comme pas possible, totalement incapable de rien, au point de me demander si c'était vraiment pour moi.. Donc avant de louer un cata pour une semaine, en famille, j'ai d'autres étapes préliminaires..

0

@tdn2023 : je n'avais pas lu tes autres post avant d'écrire le mien plus haut, fait un premier pas, change de pseudo, tu le reprendras dans 10 ans, hi hi hi !

1

@quizas
C'est de bonne guerre qu'on se foute de moi et de mon pseudo.
C'est une chose assez commune que les gens expérimentés se moquent de ceux qui ne le sont pas, et qui affichent de grandes ambitions. Pas de soucis.

Mon pseudo sera encore plus comique en 2025, quand j'en serai encore à prendre des cours de dériveur dans la rade..

En tous cas, je prends avec respect tous les avis qui s'expriment sur ce forum. La grande majorité sont constructifs et font preuve de bienveillance, même à l'égard d'un débutant un peu trop ambitieux..

0

@tdm2023,c'est bien, je vois que tu commences à comprendre que tout n'est pas si simple.
Au delà du fait que ça coûte cher, souvent bien plus cher qu'on ne l'imagine, que les coins idylliques avec joli mouillage très abrité et isolé sont de plus en plus rares, que les législations locales sont de plus en plus contraignantes, il reste une chose avant tout, prioritaire à mon humble avis:
Pars faire un tour de plusieurs jours en mer par temps un peu rude et vois si tu tiens le coup.
Parce que un TDM par les alizés n'est pas synonyme de balade par beau temps continu sur mer calme.

0

"Pars faire un tour de plusieurs jours en mer par temps un peu rude et vois si tu tiens le coup."
C'est mon objectif pour cet été.

0

C cela la particularité, même en montagne tu affrontes des conditions difficiles, tu trembles tu as peur mais tu rentres dans le refuge, en bateau ben non faut assumer, je me souviens d’une équipière qui ensuite a fait des navigations hauturières et qui une nuit s obligeait à penser au métro au fond d un muscadet , conditions difficiles entre les roches douvre et le trieux de nuit, grosse mer contre courant et neige

Ensuite les alizés ça ira. La corse l été ce ne sera pas un bon entraînement

0

oui, il faut que je me teste dans le mauvais temps c'est une évidence et une urgence, étape indispensable pour valider la faisabilité du projet..

1

@jean, tout à fait, je lui disais plus haut que la Bretagne Nord serait un meilleur entraînement.

0

Ok, pourquoi pas.. mais comment trouver un plan ? sur la bourse aux équipiers ?
il faut trouver un skipper prêt à embarquer un quasi-débutant, susceptible de vomir non-stop (j'exagère.. un peu)

Il y a des convoyages qui s'organisent en Bretagne Nord ?

Peut-être que je ferais bien de faire la traversée vers la Corse ou les Baléares, comme une première étape avant la Bretagne Nord..

0

tu devrais faire hyères - calvi aujourd'hui en cata :-)

0

mon instinct me dit que non :

0

et pourtant çà te permettrait de "comprendre" la vie en cata ;-)

0

pas beaucoup de cata en Med sur la bourse aux équipiers
..à suivre

0

tu m'étonnes! hihihi

4

bonjour
à l'approche de la retraite j'aI commandé un Lucia 40 en 2017 pour un projet atlantique puis caraïbes et peut-être clignotant à gauche vers Panama. Mais depuis, il y a eu Irma et au moment de la livraison, j'ai rencontré des difficultés pour trouver un assureur, la Maif m'a dit on n'assure plus ce type de bateau ! Heureusement j'avais gardé un devis et ils ont accepté d'être raisonnable mais en restant en Europe ! J'ai suivi un stage de météo hauturière et il est probable que les phénomènes de cyclones violents se multiplient... alors ou mettre le bateau ? Car même à terre sanglés ils morflent !
Puis on a vécu pendant 6 mois à bord en Bretagne.
On a été très déçu par ce cata ultra confortable mais pas vraiment fait pour la voile avec le vent dans le pif !
Enfin je me suis demandé si débarquer avec ce type de canote dans certains endroits n'était pas indécent même si j'avais imaginé un programme avec Voile sans Frontières.
DQepuis j'ai vendu le cata et je repars sur un Dragonfly 35 avec un programme européen, il y a de quoi faire !

0

Je trouves ton evolution tres pertinente atalante ! L'europe est immense et peu de gens la connaissent ,pourquoi faire le tour du monde qui d'ailleurs se referme de plus en plus alors que nous avons tout sous la main ?

3

Parce que c'est l'éternel but de l'homme d'aller voir de l'autre côté de l'horizon ? Et ce depuis la nuit des temps.

0

même avec un bateau simple tu feras tj très riche selon les endroits ou tu seras ...

0

J ai découvert la baltique de 2005 à 2009, je ne rêve que d y retourner, d avril à début octobre c super ! Mais on se baigne pas même si l eau n est pas si froide

1

En 2018 alors que je mécaniquais dans la cale moteur du bateau à Cartagena ( Colombie ) , j'ai réussi à convaincre mon amirauté pourtant folle du voyage , que le monde changeait et que le voyage ne serait plus comme avant ni comme je le rêvais . Trop d'argent à chaque escale , la maintenance qui prend le pas sur les visites et les rencontres , les mêmes moustiques , les mêmes palmiers et sables blancs , puis ce tour de l'Amérique du Sud en autocar ou nous avons rencontrer d'autre tourdumondistes , à pied , en vélo , en moto . Bref j'ai vendu notre bateau , puis acheté un toît pour m'abriter en Grèce et mettre mon petit capital à l'abri . Je pressentais cette crise de civilisation et nous mettre à l'abri de cet effrondrement était mon objectif . Seul bémol , aujourd'hui , nous sommes confinés à Marseille ( pas malheureux qd même ) , et j'essaie de nous projeter dans deux mois , mais l'avenir est sombre ex. Le transport maritime est en train de se bloquer , l'économie mondiale va faire de même et rejoindre mon havre de paix va être un sacré challenge .
Si c'était à refaire , on devrait ouvrir un nouveau fil ....

0

Triste mais lucide, pour ma part j avais abandonné tout projet de navigation hors bassin méditerranéen il y a 5 ans vu les difficultés géopolitiques

Et depuis meme ce bassin s est sacrément réduit, est ce que les autorités turques sont accueillantes ? La population je ne m inquiéte pas

0

A Safioran,
C'estce qu'on appelle " laisser parler son instinct... " cette petite voix intérieure, plus forte que ce mode de penser universelle inculquées par tous ces gens ( politiques et autres )si devoues pour leur prochain et préoccupés de notre bien être ...., Holà, la rigolade 🤪.
La seule chose de positive que pourrait apporter cette saloperie de virus, c'est que le peuple se prennent en main, et que les solutions aux problèmes ( car il y en aura tjrs) soit apportés par la base, les gens de terrain, du plus petit niveau au plus haut et non pas par des énarques complètement déconnectés de la vraie vie... ouais, ya du boulot !... kenavo et bonne vie sur ton "ilot" perso.....

0

"Apporté par la base, du plus petit niveau au plus haut"...

0

la voix du candide :

Pourquoi céder à ce catastrophisme ?

Pour prendre le contre-pied j'aurais tendance à dire que plus le monde va mal et plus les états se referment, plus on a besoin de se lancer dans des voyages aux longs cours : pour que les rencontres ne soient pas seulement celles du voisin, ou celle de l'étranger par l'intermédiaire des médias.

Quand je vous lis, c'est déprimant - lucide me dira-t-on. Quand je vous lis, j'entends la voix de gens qui ont abandonné, et qui se replient - qui ressentent instamment le besoin de sécurité.

L'utopiste, le rêveur et l'aventurier ont un rôle décisif à jouer dans ce monde à la recherche de sens. Ce n'est pas le moment, je crois, d'abandonner les voyages et les rêves. Sinon on reste derrière la TV.

Je veux bien entendre que les contraintes administratives vont être de plus en plus pesantes, que les populations en ont marre, que le système météo même va se dérégler. Autrement dit, ça va pas être une promenade de santé, mais une épreuve- ça va pas être des vacances, mais une aventure, ce qui demande une sorte d'engagement. Les voyages au long cours n'ont jamais été des aventures faciles : peut être vous autres avez seulement connu une fenêtre privilégiée avec la paix dans le monde, la vie pas chère dans les pays en développement, les fichiers grib à télécharger par satelitte, et le GPS, etc.

0

Justement j y pensais , c pas juste pour les jeunes, ne en 54 on a été lucky

Par exemple j ai connu les Maldives avant que le président décide d appliquer la charria, ça ne touche pas les resorts et le vieux est dcd je crois

0

tdm
moi je me demande quel âge tu as

0

Emmène moi sur ton bateau pour m'apprendre à naviguer et je te dirai mon âge.

0

Bravo TDM,( dit le troll)
Dans la provoc tu as de l'avenir digne élève du gars qui cramait les billets de 500 balles à la télé. Tu vois qui ? Je suis tombé dans le panneau et j'ai perdu une heure de ma douce vie.
Une réponse d'adulte destinée à un adulte. Des gus comme toi c'est amusant mais çà pourrait finir par décrédibiliser hisse et ho et c'est pas bien d'abuser des gens sympas... Vilain garnement. Maintenant tu peux enlever ton masque (on t'a reconnu) et retourner dans ton bac à sable.

0

Désolé si mes propos ont pu paraître provocateurs, ce n'était pas le but.
Cependant, il me semble que ce n'est pas parce qu'on exprime un avis divergeant qu'on doit être immédiatement traité de troll.

Il y a ceux ici qui ont beaucoup d'expérience, qui ont beaucoup navigué, au long cours, et qui peuvent constater grâce à cette expérience que les choses vont être de plus en plus difficiles. Ceux là ont beaucoup de miles derrière eux, ils sont comme Ulysse, et peuvent se résoudre, sans trop souffrir, à voir leur terrain d'exploration se réduire.

Et puis il y a les autres, dont je fais partie, ceux qui n'ont pas encore fait ces grands voyages, et qui viennent sur ce forum pour apprendre, pour comprendre. Quand on est dans cette position là, on ne veut pas entendre que c'est le début de la fin, on veut y croire encore, et trouver des raisons de résister à cette morosité, de rigueur sans doute.

Alors désolé si mon message - que j'avais explicitement placé sous le signe de la candeur - a pu sembler provocateur, mais je persiste et signe, convaincu qu'une part d'utopisme et d'enfance sommeille encore dans la plupart des projets de navigation.

0

Tu as tikipat qui construit un cata pour repartir après avoir perdu le précédent et il a quelques années de plus que toi !

0

qui a dit: " heureux les simples d'esprit, le royaume des cieux leur est ouvert"????
veinard l'avenir est devant toi!!!!
mais maintenant, je ne particioerai plus à cette coneversation débile, on est dans une guerre bactériologique et quand tu auras grandi un peu, on en reparlera...

1

L'esprit "aventure" , c'est un état d'esprit qui devrait ouvrir les relations entre les hommes , mais soyons honnètes , nous parlons d'aventures gratuites , humaniste , vers l'autre , et là , force est de constaté que le tourisme de masse + les aventuriers cherchant à monnayer le rêve font que nous payons le prix fort et le rejet . J'avais un ami médecin qui avait son bateau à Venise , il l'a vendu parce que les vénitiens en ont marre des étrangers , idem à Barcelone , et à Tahiti , pareil . Que nous reste t il ? Les contrées les plus hostiles , les plus reculées , là ou les méduses sont mortelles ?
Dans les critères qui ont guidés ma réflexion , j'en voulait énormément à Antoine dont j'avais dévoré tous les livres et qui m'avait aidé à bâtir mon rève , idem Patuelli qui montre tous les mouillages des Caraïbes mais qui cache les chausses trappes et la colère des Alizées .
Alors j'ai préféré laisser ce jardin à ceux qui avaient plus d'envie et je compense ma joie de naviguer en naviguant autrement , à la journée , en jouant avec le vent et les côtes .
A la réflexion , je crois que c'est au Cap Vert que j'ai senti cette gène , vis à vis des autochtones , tant de pauvreté , de misère et de dénuement , puis à Haïti , ou à l'Ile à vache , avec mes amis mèdecins que j'ai vu pleurer devant tant de misère et le monde tel que je n'ai pas envi de le voir . En guise d'aventure , allez voir cet orphelinat de l'Ile à Vache , avec des enfants handicapés de toutes sorte , qui vivent dans leur excréments , la pauvre sœur des pauvres qui gère ce lieu n'a comme ressource que ce que donne une association canadienne et l'aumône des gens qui passe , ma femme en a pleuré longtemps .

0

le malaise est immense puisque quand on regarde les choses en face, on ne peut plus aller nulle part, et en france, les franaçais ne sont plus chez eux..... c'est dur à vivre! mal vus parout mêmechez nous!!!! oui je sais, çà ne va pas plaire à tout le monde et pourtant...

0

Ah si! J'espère qu'il sont chez eux les français! Et bien chez eux d'ailleur! On est quand même en guerre bactériologique !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer