Voyage et Troc

Bonjour à tous!

De tous temps les bateaux ont été utilisé pour transporter des marchandises.

Aujourd'hui encore lorsqu'on voyage à la voile on est amené à visiter des coins où il manque cruellement de ceci ou cela, ou alors il y a profusion de quelque chose recherché ailleurs.

L'idée de ce post est de recencer toutes les choses facilement stockable qu'on peut amener à bord et qu'on pourra soit donner soit échanger là où on en a besoin.

Il faut que l'objet soit peu encombrant, peu cher (une breitling contre un régime de bananes?), et surtout qu'il soit le plus utile possible à celui qui le recevra.
Enfin, il faut qu'on puisse le transporter sans risquer de se faire embêter par la douane...

L'alcool est un très bon moyen de troc par exemple, mais on s'expose si on en transporte 50 bouteilles! Et pas sur que ça rende service à l'autre...

Des stylos?
Des piles?
Des vis ou autre petite quincaillerie?
Du matos de pêche?
Des Opinel?

Je sais par exemple que dans les antilles anglo-saxonnes, les feuilles à rouler fines(type OCB) sont très appréciées.

A vos claviers 🙂

L'équipage
15 mar. 2021
15 mar. 2021
0

La probabilité en bateau de rencontrer des gens dont le besoin immédiat est un stylo ou un canif me semble faible. Je dirais plutôt:

  • des cartes mémoire,
  • des téléphones jetables,
  • des jeux vidéo,
  • des outils sans fil,
  • des routeurs wifi,
  • des montres connectées,
  • des game boy et autres,
  • des écouteurs pour smartphones

Ben oui, hein. Y a qu'en France qu'il y a des zones blanches en 4G.

PS: J'déconne !


15 mar. 2021
0

SOUVENIRS des années 80 : 60 bouteilles de champagne à bord et la certitude de faire du troc en arrivant aux Antilles ....La moindre échoppe en avait à vendre (même dans les Grenadines ) et bien moins cher que mon stock !!!
Par contre une autre fois on a fait un malheur avec des jeans délavés , pattes d'éph . Légumes , fruits , poissons et langoustes .Une autre époque .


15 mar. 2021
0

Aux Marquises, les cordages (bouts ou drisses) étaient très appréciés


15 mar. 2021
0

d'europe au bresil : des pare-battages
du venezuela colombie costa rica à l'arc antillais : du café
de colombie au panama et vice et versa : des backpakers
de partout au cap vert et à cuba : du cordage, des plombs fil et hameçons de pêche
= palme tuba masque fusil sous marin


SailorAlex:Bien vu Quizas. Continue sur ta lancé, je suis sur que tu as plus d'inspiration que ca :)·le 16 mar. 17:44
16 mar. 2021
0

des clous et de la verroterie 😁


16 mar. 2021
0

Tjrs au Marquises* (dans les 80;90) l’échange de matos de pêche pour ce qui était légal, et des fortes demandes pour « l’illégal » tjrs pareil maintenant .... un sujet dans lequel je ne m’aventurerait pas dans ce fil .
à noter ( vent debout 😜) que des pêchous Cap Verdiens ( dans leur extrême pauvreté😢) nous avaient réclamé des pointes (clous) pour leurs canots ainsi de de la peinture ... avec nos vis inoxydables, on avait l’air un peu c.. mais avec une bouteille de rhum, on a rattrapé le coup et troqué une belle godaille...
* de nos jours, avec le passage en nombre des bateaux américains les marquisiens se marrent si tu proposes de troquer des hameçons pour leurs super pamplemousses. il te faut du dollaros, point barre !!!! ( les temps changent)


ventdebout:amatec'était une boutade pour rappeler une certaines époque 😁·le 16 mar. 10:43
amate:J’avais bien compris le second degré... 👍 que j’apprécie tjrs , un peu de déconne ça fait pas de mal! ·le 16 mar. 11:33
ventdebout:c'est vrai, merci 😉·le 16 mar. 11:51
16 mar. 2021
0

Je pense que le troc doit être bien différent maintenant. Ce qui était prisé : les "rouleclopes", les robes trop petites de nos enfants, quelquefois même les bouteilles en verre vides de plus d'1 litre, bien sur les médicaments (aspirine, antiseptiques, collyres...), des vieilles lunettes.


16 mar. 202116 mar. 2021
0

Hello,
Lors d'une escale à Blanquilla, on avait troqué avec les pêcheurs du coin du café, du lait, du sucre, du coca(!), des clopes, et du Doliprane contre des langoustes...tout ça de manière plutôt sympa.
On avait bien vu qu'ils manquaient cruellement de tout, déjà en 2018.
Je n'imagine même pas leur situation à l'heure actuelle.
Cette année, je compte également vendre ou pourquoi pas troquer le matos que j'ai en trop à bord, notamment une ou deux ancres, une bouteille de plongée, et une éolienne...


ED850:Nous à Blanquilla, (c'étaient peut être les mêmes pêcheurs, ou leurs parents), ils nous avaient troqué conte les mêmes conserves, café, confiture etc..., une tortue découpée et un sac d'oeufs de tortue😥. L'omelette avait gout de sable chaud, et la tortue de poulet. ·le 16 mar. 12:06
16 mar. 2021
0

Bonjour Orob,
Il me semble que cela dépend de la destination.
Pour ma part, en Afrique, je sais que les médicaments sont toujours appréciés : doliprane, aspirine,...
Le matériel de plongé, palmes, masques, combi, licra,... est aussi apprécié même de faible qualité.
Bonne nav' !


17 mar. 2021
0

Pierre Ribes (disparu en mer) transportait chaque année des médicaments de la Gironde au Sénégal à bord de son Biloup.


Morbleu:Je me souviens de ce personnage. Il y avait eu un article sur lui dans V&V. On sait ce qui lui est arrivé?·le 17 mar. 17:31
17 mar. 2021
0

Donc en résumé il semblerait qu'en tête des objets les plus recherchés il y aurait les médocs, suivis de loin par le matos de plongée/pêche.

L'idée des cartes mémoires peut être intéressante aussi, mais je crois qu'aujourd'hui les breloques électroniques sont plus répandues que certains biens de nécessité, ou alors il faut aller dans un coin où il n'y a pas de magasin chinois.

Je rajoute aussi les tongs de marque du Brésil vers les antilles: 3e la-bas, 20-30 euros ici.

Et pour répondre à ceux qui pensent qu'il n'y a que l'argent qui permette d'échanger, en certains endroits c'est sans foute vrais mais en d'autres on peut peut être parfois apporter bien plus avec une boite de doliprane ou une breloque utile qu'avec de l'argent.

L'idée n'est pas de se bourrer le bateau à craquer dans le but de ne vivre que de troc, c'est juste de prendre 1,2,3 unités de plus des choses qu'on embarque et dont on sait que même si on les utilises pas elles seront toujours recherchées ailleurs.

En tout cas j'ai noté qu'en passant par la colombie faudra faire le stock de café! 😊


amate:Bravo pour ton sens humaniste, et c’est tout à fait exact que les rapports humains sont bien plus vrais et égaux en échangeant qu’en sortant son pognon... il faut juste que tu réalises que la réalité n’est pas toujours aussi belle qu’une image d’Epinal... si tu voyages et escales dans des pays si pauvres qu’ils manquent de tout ou les gens troquerons un poisson contre de une boîte d’aspro, ( Venez par exemple ) pense bien qu’aux yeux de certains tu passeras pour un nanti (gringo ) même avec un petit canot et que dans ces pays l’insécurité est telle qu’il faut être maboul pour s’y pointer individuellement en bateau ... c’est bien triste mais c’est comme ça ... pas si facile de faire «  le bien » ... et quand on a la chance de pouvoir le faire , on rencontre des gens si démunis qu’on a honte de leur prendre ne serait ce que quelques fruits en échange.. donner tout simplement en échange d’un sourire , ça vaut de l’or ... tu vois, on est dans les extrêmes....·le 17 mar. 18:34

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (25)

mars 2021