Vous mettez quoi sur votre hélice ?

Bonjour, je constate une perte régulièrement de l'efficacité de l'helice de 1 à 2 nds au moteur (2ym15 + bec de canard sur sf3200). Il m'arrive de gratter mon hélice qui se couvre d'une pellicule de calcaire en 15j environ. Le gain est énorme parfois presque 2nds à vitesses nombre de tours moteur égal. Je ne met rien sur l'helice, mon anode se bouffe normalement (1,5 ans). J'ai l'impression d'un dépôt de calcaire par électrolyse très rapide à chaque fois en 15j seulement. Je voudrais essayer un vernis de carrosserie pour isoler. Je ne suis pas embêté avec les organismes seulement par ce calcaire. Qlqun à t'il le produit miracle ? Le moteur n'est déjà pas très gros pour le bateau, alors si je peux gagner 2nds dans la petole. ..Merci de vos conseils.

L'équipage
01 mar. 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
01 mar. 2020
2

Comme beaucoup je mets du Velox avec succès depuis de nombreuses années.
D autres ont moins de reussite

01 mar. 2020
0

Après de nombreux essais je mets également du Velox depuis plusieurs années. C'est avec cette protection que j'ai le meilleur résultat

0

J'ai utilisé du velox une première fois cela a tenu peu de temps
Un deuxième essai y compris l'arbre d'helice a tenu presque la saison mais la sous couche s'est ecaillee et cela a fortement corrodé helice et arbre inox

01 mar. 2020
0

En général , je met de l'antifouling sur l'hélice .
Cette année , en tant que test j'ai appliqué de l'époxy + charge graphite .
Je suis sous les tropiques , là où une hélice est super peuplée en 15 j.
Par dessus le graphite , j'ai quand même mis de l'antifouling.
Malgré la rotation de l'hélice , l'antifouling ( cargo ) est bien resté accroché.
Après 4 mois , les bords de fuite de l'hélice sont plein de choses .
Sous les tropiques , pas mal de navigateurs utilisent une substance jaune qui empêche la faune tropicale d'adhérer à l'hélice. Prop glide ???
Par contre , l'anode d'arbre est pleine de faune .

02 mar. 2020
-2

Bon je vais vous donner mon secret... :)
Vous prenez un bol, vous y mettez 5 cuillère a soupe de nutella,deux verres a ricard de coca cola (avec un peu de ricard si vous voulez...) vous melangez bien et appliquez le mélange sur votre hélice, laissez sechez et vous pouvez mettre à l'eau...

Plus sérieusement, il me semble qu'il ne faut rien mettre sur l'hélice juste bien la nettoyer (faut que ça brille) les propriétées fongiques de l'hélice (cuivre et bronze si je dit pas de bétises...) limite l'apparition de la faune et de la flore.
J'ai fait l'essai une année en mettant de l'antif sur l'hélice et en 6 mois ce fut la grosse cata, obliger de plonger pour virer tout ce petit monde!

02 mar. 202002 mar. 2020
1

il y a certainement des produits efficaces dans certaines eaux et moins efficaces dans des eaux tropicales chargées, lorsqu'on laisse son bateau plusieurs mois dans des eaux tropicales il faut absolument plonger pour vérifier l'hélice avant de sortir du port pour ne pas se trouver en difficulté dans une passe de sortie avec mer agitée et courant, récemment de ne pas l'avoir fait je me suis fait peur et ai eu du mal à retourner au port.

perso, essayé Velox sur 3 pales fixe en bronze, efficace une centaine d'heures au moteur mais je l'ai peut-être mal appliqué, antifouling idem, verni métal catastrophique, hélice enduite de lanoline, ça n'a pas tenu au moteur.
le seul truc efficace lors de longs stationnements: emballer l'hélice dans un sac poubelle noir épais.

@lolapo : je pense que le produit jaune c'est du suint de porc, saindoux ou lanoline, assezz efficace à l'arrêt mais s'en va après quelques heures moteur, avantage de pouvoir être appliqué sous l'eau bien que pas facile.

02 mar. 2020
0

Bonjour,

Ça depend de la zone de navigation ET de l' utilisation du bateau.

Avec un port d' attache a échouage en Bretagne Sud et trois à quatre mois par an dans les eaux Écossaises, mes oeuvres vives sont brutes d' alu et mon hélice brute de cupronickel, pas le moindre gramme de produit chimique et ça se passe très bien.

Ça ne serait évidemment pas possible sous les tropiques, mais prouve qu'en Europe du Nord, beaucoup de bateaux pourraient très bien, avec un peu de bonne volonté, se passer d'antifouling!

Gorlann

02 mar. 2020
0

Question subsidiaire : Que faites-vous pour remettre votre hélice à un état de surface "qui va bien" ?
Merci d'avance

02 mar. 2020
0

Gorlann, en Bretagne Sud il y a Vannes et à Vannes il y a le ficopomatus enigmaticus. Je ne conseille à personne voulant naviguer tous les WE de se passer d'antifooling. On utilise même des plongeurs à la mi-saison. MM

02 mar. 2020
1

ça dépend pour quoi faire:
si tu la laisses sans rien, polie le plus possible,
si c'est pour mettre un primaire + AF, il faut du grain d'accroche (80 ou 120 par ex)

02 mar. 2020
0

Pour répondre à Bliss, les propriétés antifouling des cuivreux (comme l'hélice) sont annihilées quand le matériau est sous protection cathodique.

02 mar. 2020
0

Merci Bil56
Le bateau est à Arzal (eau douce)
Polie ou Velox ?
Si "polie", alors comment polit-on une hélice ?

05 mar. 2020
1

Comme à l'armée de la graisse marine
ça limite bien le temps d'une saison

05 mar. 2020
0

Pareil je met de la graisse marine.

05 mar. 2020
1

Pour polir : de l'huile de coude, de la patience et le papier abrasif qui va bien... jusqu'à obtenir un miroir !

Pour l'efficacité du Velox, attention à observer le mode d'emploi à la lettre.

05 mar. 2020
1

Mon chantier m'a conseillé de l'acide chlorhydrique dilué avant ponçage.
Votre avis ?

05 mar. 2020
0

Je n'en vois pas l'intérêt, le ponçage est suffisamment efficace.

05 mar. 202005 mar. 2020
3

Bonjour,
donne nous le nom du chantier pour que nous soyons sûrs de ne pas y aller... compatibilite-chimique.com[...]/bronze .
voir "effets limites " ou "sévères "
Jusqu'à présent, le meilleur produit pour limiter les salissures est le Velox, à condition de respecter parfaitement le process décrit dans la notice.
Avec trois impératifs:
- sur l'hélice nettoyée, rayer la surface au 60 avant d'appliquer le primaire.
- bien respecter le temps minimum de surcouchage
- appliquer le Velox par un mouvement continu toujours dans le même sens sans croiser ou revenir en arrière, ce qui a pour effet d'enlever le produit déjà appliqué.
En Med, sur hélice propre, j'applique le primaire et le Velox, l'année suivante, je ne touche à rien car c'est bien propre, juste un coup de jet, la troisième année, un coup de Kärcher léger et une couche de Velox pour réparer les petites écailles et les bords d'attaque, et la quatrième année, décapage complet de l'hélice et traitement complet.
Pour enlever le produit sur l'hélice, j'utilise de vieux ciseaux à bois pour gratter le plus gros sur les pales et finition à la brosse nylon montée sur la perceuse.
Accessoirement, quand j'ai remplacé mon hélice, France Hélices m'avait conseillé de ne rien mettre dessus la première année.
Ben j'ai passé l'été et l'automne en PMT avec un tampon Jex pour nettoyer chaque fois que je perdais 200 tours moteur.
Après, j'ai laissé tomber et j'ai sorti le bateau le printemps suivant avec une hélice qui ressemblait à un ballon et 800 tours moteur en moins.
Plus jamais ça!

05 mar. 2020
0

OK, merci, j'ai bien fait de vous demander :-)

05 mar. 2020
1

@estran, si ton bateau et/ou ta zone de nav te permettent d'échouer (contre un mur, ou sur béquilles, sur une cale...) Un bon nettoyage régulier et de la graisse marine seront tout aussi efficaces, pas compliqué et moins cher.

05 mar. 2020
1

du blanc d'oeuf
avec un peu de sucre glace quand le moteur tourne on ramasse les méringues dérrière .
alain

05 mar. 2020
0

@ juliusse :
Oui, je peux échouer contre une cale. Tu peux me conseiller une graisse particulière, ou n'importe quelle graisse marine fait l'affaire ?

05 mar. 2020
0

Vélox pour moi depuis que j’ai mon bateau. Malgré un strict respect de la procédure, ça part par plaque de l’hélice bipale repliable dès les premiers jours.
Je ne désespère pas d’arriver à un résultat correct un jour..
Malgré ça le fouling reste dans des proportions raisonnables et les pots de primaires et AF font plusieurs saisons.

05 mar. 2020
2

@Saroyan,

Tu remarqueras que j'ai bien précisé que mon bateau était dans un port à échouage, donc à sec environ 50% du temps.

A 2,5M en aval de Pont-Aven, à Rosbras/Kerdruc, les bateaux se salissent à vitesse grand V.

Je suppose que quand tu parles de Vannes, c'est à flot en permanence et non à l'echouage, ce qui est très différent.

Un ami a son canote au mouillage de Conleau, donc à flot tout le temps dans le courant et il ne peut pas se passer d'antifouling.

Mais mon «expérience» prouve bien que dans certaines conditions, c'est possible de se passer de produits polluants, au moins entre Pont-Aven et l'Ecosse, ma zone de nav.

Même si tu as travaillé à l'élaboration de peintures, ne trouves-tu pas dommage, au moins pour la nature, qu'un nombre non négligeable de bateaux continu a tartiner d'antifouling des carènes par habitude et non par nécessité (comme par ex la totalité des bateaux stationnant à Pont-Aven et dans bien d'autres endroits le permettant)?

C'est sur que ce n'est pas bon pour le commerce des ships et des fabricants de peinture, mais vois-tu, pour moi, la nature passe avant les profits.

Alors oui, je suis d'accord avec toi que QUAND IL N'Y A PAS D'ALTERNATIVE on utilise des produits chimiques, mais je trouve «limite criminel» de dire que l'on ne peut pas s'en pas s'en passer alors que tous les bateaux à l'echouage en estuaire le pourraient très bien, ce qui représente un nombre non négligeable.

Gorlann

05 mar. 2020
0

Velox et uniquement Velox appliqué rigoureusement comme indique la notice.

05 mar. 2020
0

PropGlide,pas donné mais très efficace, 2 saisons aux Antilles et hélice toujours nickel.

19 mar. 2020
0

Bonjour
Sous couche VELOX en plusieurs couche , c'est surcouchable a très faible intervalle , puis antifouling VELOX . Deux TRES bons produits pour une fois .
Un an sans souci en méditerranée
Avant application si tu peux tu fais sabler ton hélice pour qu'elle soit bien rugueuse , sinon ponçage gros grain !!!
A plus

19 mar. 2020
-1

je me suis rendu compte que le primaire velox étant très efficace ,mettre après le même antifouling que la coque allait très bien ,castellano triton semi érodable ,comme je fais environ 50h de moteur par an ,il en reste toujours au carénage suivant .
alain

19 mar. 2020
0

J'ai une anode en bout d'arbre et elle est toute salie par les eaux tropicales au bout de 6 mois .
J'ai passé de l'antifouling sur l'hélice et c'est ok.
Sauf que les bord de fuite sont pleins d'herbes et bientot pire.

19 mar. 2020
0

tu l'achètes ou je suis en tunisie ?
alain

19 mar. 2020
0

Antifouling International pour hélice. Efficacité que je qualifierai de "moyenne". La colonisation commence 3 à 4 mois après l'application et à la fin de la saison j'ai l'impression que ce n'est plus efficace. Quand je compare avec les hélices des collègues passées au VELOX ça ne me semble guère meilleur lorsqu'on arrive sur l'aire de carénage après un an à flot.
J'ai essayé il y a 3 ans de ne pas en mettre en suivant certaines recommandations qui mes disaient que c'était inutile. J'ai dû plonger pas mal de fois dans la saison pour nettoyer l'hélice et le résultat était bien pire après une année à flot. Je conclue donc au final que ce n'est pas si mal et je continue d'en mettre.

19 mar. 2020
0

salut Benji
pour l'hélice je mets du primaire métal et de l'antifouling velox plus de chez Marlin c'est assez efficace sans être miraculeux.

Souvenir d'été

  • 4.5 (14)

novembre 2021