Vous attendez quoi d'un équipier?

J'ai récemment lu un post du forum écrit par une personne à la recherche d'équipiers pour l'aider à convoyer son bateau.
Les héonautes qui lui répondent le mettent en garde contre des équipiers recrutés "en ligne" qui ne seraient pas toujours à la hauteur....(c'est vrai qu'on peut mentir sur son cv, et qu'une fois en mer il est difficile de débarquer le type...)

Lorsque vous recherchez un équipier, vous attendez quoi de lui? quels savoir-faires, quel savoir-êtres, quelle expérience?
Ou, à l'inverse, qu'est ce que vous ne voulez surtout pas?

L'équipage
11 mai 2018
11 mai 201811 mai 2018
0

Qu'il soit trop bavard par exemple, je m'en passe. :heu:
Mais je te blague un poil.
Moi, je n'ai eu "que" 4 expériences d'équipiers par Internet, ça c'est très bien passé pour 3 ;
un seul était un peu fermé, mais bon équipier.
De toute façon, le feeling est primordial dans le temps qui précède l'embarquement.

11 mai 2018
0

qu'il ne soit dangereux nipour lui, ni pour les autres et qu'il amène de la bière fraîche.

11 mai 2018
1

Qu'il fasse exactement ce que je ferais si j'étais à sa place ;-)

11 mai 2018
3

Rien, vu tout ce que je lis je préfère tout seul !

12 mai 2018
0

qu'il embarque ailleurs :) ou qu'il fasse tout, aussi bien, voir mieux que moi et pense a faire chauffer de l'eau 5 minutes avant la relève de quart de nuit

12 mai 2018
0

Qu'il fasse ce dont il m'a dit qu'il était capable de faire, ni plus ni moins, qu'il soit débutant ou expert, à moi de juger si il a les compétences selon l'expérience qu'il me décrit. En gros qu'il soit honnête, ensuite je l'embarque ou non et c'est ma responsabilité de choisir la bonne personne; si je me plante c'est pour ma poire.

13 mai 201813 mai 2018
0

:réfléchi:
Il serait possible de lancer un autre fil connexe:
Équipiers, adepte des BDA, qu'attendez-vous de votre skippeur?
;-)

13 mai 2018
0

bonjour
qu' il soit meilleure que moi

13 mai 2018
0

Qu'il soit à la hauteur de son rôle ce qui n'est pas toujours le cas.

0

Mais jamais avec toi :pouce:

13 mai 2018
6

un bon équipier doit être capable de ramener seul le bato dans le port le plus proche ...
alain :jelaferme:

13 mai 2018
5

Salut à tous, voici une page qui pourrait peut-être vous intéresser : mikeno.fr[...]er.html

0

Il est sympa ce site, Mikeno !
Bravo !

13 mai 2018
2

Est ce que le "rôle" d'un équipier est toujours bien défini?

car comme le dit le dicton : "tout objectif flou, entraine inéluctablement une connerie prècise"
;-)

13 mai 201813 mai 2018
6

Ce que j'attends d'un équipier?
Qu'il soit compétent, discret, sobre, non fumeur, qu'il exécute un ordre sans discuter, qu'il connaisse la mécanique, la couture, qu'il soit bon cuistot, qu'il sache faire la vaisselle, qu'il prenne le quart de 21h à 6h, qu'il sache monter en tête de mât et en redescendre tout seul, qu'il soit capable de plonger à 25m en apnée pour dégager l'ancre, qu'il rie aux facéties de son capitaine, qu'il sache payer une tournée à l'escale, bref, l'équipier normal, quoi.
Bon, bon, je sors... :acheval: :acheval: :acheval:

13 mai 2018
1

Pas mal, ton post, Hoolof ! :)
l'air de rien sous le couvert de la plaisanterie, si on lit un peu entre les lignes, on saisit les grandes tendances de ce que peut être un "bon" équipier.
C'est clair que si le gars rechigne à prendre les quarts pourris (notamment entre 1h et 3h du mat...yuurk..), picole, fume comme un sapeur, a deux mains gauches, qu'il a les foies à la simple idée de monter au mat ou d'aller prendre un ris quand ça bouge, sait à peine nager, fait la gueule , rechigne aux corvées communes (bouffe, vaisselle, nettoyage), et discute la moindre directive du skipper...ça va pas le faire...

13 mai 2018
3

Si tu tombes sur un équipier comme ça, c'est que tu es un mauvais skipper !

Un bon équipier, ça se mérite.

13 mai 2018
0

Il existe malheureusement aussi des conneries floues (et persistantes) qui se rapportent à des objectifs précis.

13 mai 201813 mai 2018
15

En lisant les premières réponses de ce fil, ce qui est sûr, c'est que je sais avec qui je n'embarquerais pas même sous la contrainte !
Prendre un équipier pour une boniche, ça peut marcher une fois mais qu'il n'essaie pas une seconde fois : un skipper qui passe à l'eau est toujours une triste nouvelle pour la communauté !

Et certains pensent qu'il suffit d'être propriétaire d'un rafiot pour se dire skipper.
Evidemment, ils sont skippers de fait.
Mais en réalité ....

L'avantage d'être équipier, c'est qu'on change sans arrêt de bateaux et de façons de faire.
C'est donc une ouverture sur la vie contrairement aux skippers propriétaires qui pensent toujours être sûrs de leur coup et qui bombent le torse même avant de se vautrer, de faire une connerie ou de se montrer minables.

Il faut s'adapter à leurs manies, à leurs défauts, à leurs obsessions, à leurs erreurs, à leurs maladresses ....

Bref, pour être équipier, il faut être souple et fin psychologue face à ces caractériels mégalomaniaques qui encombrent les ports de leurs rafiots minables qu'ils ne savent faire avancer correctement qu'accompagnés de leur équipier !!!

17 mai 2018
0

Excellent résumé ! j'abonde... Et être un bon skipper, c'est beaucoup de psychologie et de savoir-faire afin de bien connecter l'ensemble de l'équipage...

13 mai 2018
0

@Yves, en lisant ta réponse, je me dis que ton irritation vient du fait que tu embarques comme équipier, alors que tu devrais plutôt embarquer comme skipper. Non...?

D'un autre côté, mets toi à la place d'un proprio/skipper qui embarque un "équipier" qui tout à coup lui dit: "fais pas ça, tu vas te planter". La réaction logique , c'est au mieux :" pourquoi?" (et parfois, on n'a pas le temps d'expliquer, j'imagine) au pire "t'es qui, toi...?"

(ou bien toute réponse intermédiaire/similaire/indiscutable du genre "je sais, j'ai déjà fait", "je connais mon bateau", "t'inquiètes", "t'es sûr?" etc...)

13 mai 2018
4

J'aime bien la réponse dYves .
Un bon équipier c'est l'équipier d'un bon skipper , par contre être un bon équipier avec un skipper incompétent et prétentieux , c'est pas du tout évident.
J'ai gardé un bon souvenir de deux semaines de navigation avec Calypso 2 , avec un autre gars tout aussi compétent quelques années plus tard . il semble que les deux skippers en question aient eux aussi un bon souvenir puisqu'ils m'ont proposé de repartir avec eux.
Par contre un souvenir abominable d'une semaine de navigation sur un très beau bateau récent avec un gars qui se croyait une compétence à la hauteur de son bateau , et ne se gênait pas pour gueuler quand ça n'allait pas à son idée.
Le plus surprenant c'est qu'il m'a aussi proposé de revenir naviguer avec lui , n'a pas compris mon refus , et a fini par vendre son bateau.

Un mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils , un mauvais patron toujours de mauvais ouvriers , et un mauvais skipper toujours de mauvais équipiers.

Si la réciproque était vraie , ça serait trop facile.

14 mai 2018
0

merci bernard ; c'est vrai que "l'équipier" était bien ,à tout propos ,bon souvenirs ...

13 mai 201813 mai 2018
2

@skywalk
C'est du second degré !

Et puis, je n'ai ni l'envie ni la prétention ni même les compétences pour être skipper.
Quand j'embarque en loc avec ma bande je refuse toujours cette responsabilité.
Par contre, 9 fois sur 10, c'est moi qui assure la nav (route, courants, vents ...) parce que j'adore ça.

Pour le BDA, je ne me suis jamais fait débarquer et je n'ai jamais eu envie de quitter le navire.
Faut dire que, depuis le temps, maintenant, j'embarque toujours avec des skippers que je connais bien et avec qui je partage une amitié.
Et ce sont des mecs qui n'ont besoin de personne pour faire avancer le bateau.

Il peut donc m'arriver de discuter une décision mais jamais sur un ton péremptoire ou désagréable mais juste pour mettre à l'épreuve une option que j'aurais prise histoire d'apprendre un peu plus.

Ce qui est vrai dans mon post, c'est que le rôle d'équipier est très enrichissant parce qu'on change sans arrêt de façon de faire.
Il y a ceux qui se foutent d'avoir un sac de noeuds dans le fond du cockpit et ceux pour qui tout doit être nickel après chaque manoeuvre.
Il n'y a pas deux façons de faire identiques.
A moi de respecter ou de m'y plier.

Je m'adapte à la situation, au caractère, à la personnalité qui est en face de moi et contrairement à ce que j'insinue pour le fun, je ne connais pas de skippers caractériels.
Il n'y a qu'un mec rencontré l'an dernier qui m'a fait de nouvelles propositions que j'ai déclinées poliment parce que je trouvais le mec prétentieux, voire imbuvable.
Mais ça, c'est comme dans la vie, c'est juste une question de feeling qui n'avait rien à voir avec sa façon de mener le bateau.

Monter à bord d'un bateau c'est comme entrer chez quelqu'un : si on te demande d'enlever tes chaussures en entrant tu les enlèves sans discuter sinon tu te casses.

13 mai 201813 mai 2018
0

@yves
(au temps pour moi...)

16 juil. 2018
3

Non, "au temps" est la bonne orthographe...

17 juil. 2018
1

selon l'académie française :

"Au temps pour moi
Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière au temps pour moi, issue du langage militaire, dans laquelle au temps ! se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début (au temps pour les crosses, etc.). De ce sens de C’est à reprendre, on a pu glisser à l’emploi figuré. On dit Au temps pour moi pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début.

L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie Autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie."

16 juil. 2018
0

autant

17 juil. 2018
17 juil. 2018
0

merci j'ai appris quelque chose !

17 juil. 2018
2

Dans ce contexte, c'est exact Ppf mais on peut aussi utiliser "autant pour moi" quand il s'agit de quantité, "Il en a pris quatre, j'en veux autant ou autant pour moi" !

13 mai 2018
0

Quand j'embarque un équipier (équipière, un ou une, bon, on va pas y passer la nuit), j'attends qu'il trouve ce qu'il est venu chercher. D'un point de vue voilistiquement voilitudineux, videmment, bande d'esprits mal placés... En même temps, je vous kiffe mes kopains :langue2:

13 mai 2018
0

J'attends d'un équipier qu'il respecte sa parole. S'il dit qu'il travers l'atlantique, il aille jusqu'au bout (sauf cas de force majeure). Pour le reste, c'est au captain de dire ce qu'il attend de lui, mais parfois, l'équipier attend trop.....

13 mai 2018
0

Il faut interdire aux équipiers de manger trop de frites avant un départ.... :mdr: :mdr: :mdr: :jelaferme:

13 mai 2018
0

Aaaach !!! Tu me fais mal !

14 mai 2018
0

:heu: :mdr:

13 mai 201813 mai 2018
14

D'un équipier j'attends simplement qu'il connaisse et accepte ses limites de compétences. Qu'il soit un parfait débutant ou un expert.
Je peux laisser un quart de nuit sereinement à un équipier peu expérimenté si je suis certain qu'il ne craindra pas de me réveiller si il doute sur quoi que ce soit Quitte à être réveillé souvent et pour rien ou presque..
Par contre je me méfie comme de la peste de celui qui se surestime.

4

Un équipier, pour moi, c'est le partage, l'amitié, la confiance réciproque, la connaissance de la compétence de l'autre, la participation à la décision commune, le respect de la décision commune, la sympathie, la complémentarité, l'Humanité.

15 juil. 2018
0

Alors ça me fait plaisir de te lire je me sens moins Seule ????

13 mai 2018
2

J'ai eu plus de mauvais capitaines que de mauvais équipiers, je n'ai débarqué personne mais il m'est arrivé de déserter á l'escale (et si je ne l'ai pas fait plus c'est qu'il n'y avait pas d'escale).

13 mai 2018
6

quand j'embarque une équipière ,
je lui dit :
c'est la première fois que j'ai une femme enceinte à bord ...
généralement elle me réponds ;je ne le suis pas......
et je lui retorque ; nous ne sommes pas encore arrivés
:cheri:
alain

17 juil. 2018
0

moi j'm'en fiche de l'équipier, pourvu qu'il accepte de faire sa journée dans le tonneau comme les autres :reflechi:
:-D :-D :-D

14 mai 2018
3

Quelles que soient les qualités humaines de l'un ou de l'autre (skipper versus équipier) la croisière sur un petit bateau pour des gens qui se découvrent demeure une épreuve. La promiscuité, le stress dans certaines circonstances, l'incompatibilité de certaines habitudes de vie (hygiène, alimentation ...) l'impossibilité souvent d'interrompre à son initiative une situation que l'on ne supporte plus, font monter les tensions au point que parvenu à un certain stade, le contrôle social ne fonctionne plus. Personne n'est à l'abri de ce rique de dérapage que l'on regrettera plus tard. Les skippers ont une responsabilité particulière dans la gestion des tensions. Ne pas nier qu'elles existent, qu'elles sont détectables par des signes discrets et qu'il faut les désamorcer avant qu'elles n'explosent est à mon sens aussi important que de savoir tracer une route sur une carte.

14 mai 2018
0

Présenté comme ça, ça donne pas envie. Décidément, la définition du mot « plaisance » n est aussi simple qu il n y parait :-(

14 mai 2018
0

Tu nous avais habitué à des arguments plus charpentés pour exprimer tes convictions.

Comparer un aspect de la vie sociale à ce qui se passe sur un forum dont chacun sait que c'est le lieu de l'expression égocentrée libérée dans toute sa splendeur ...

14 mai 2018
0

Eh Oui, moi aussi j'aimerais que ce soit plus simple. Mais on ne comprendrait pourquoi l'ambiance serait plus cool sur les bateaux alors qu'on est les uns sur les autres que sur les forums où elle est souvent rock n' roll alors qu'on est à plusieurs centaines de Km les uns des autres.

14 mai 201814 mai 2018
2

"une épreuve ... promiscuité ... stress ... situation qu'on ne supporte plus ... monter les tensions ... contrôle social (???) ... on regrettera plus tard ... tensions qui explosent ... "

Tu as oublié les menaces de mort (réciproques), les crises de paranoïa, les tentatives (répétées ?) de sabordage du bateau, le carré transformé en salle de shoot, le binge drinking, ...

Fais-nous rêver, Gradlon !

Quand est-ce que tu m'embarques qu'on se fasse de douces violences ?

14 mai 2018
0

Tu rigoles mais je n'était pas loin de ce genre d'histoires sur une transat.

14 mai 201814 mai 2018
0

j'ai perdu un amis de 25 ans comme ça
lui un petit voilier avec lequel il fait des ronds devant son port
moi, un pogo 30 neuf à convoyer de benodet à marseille en moins d'un mois mi octobre
je lui avais demandé un coup de main
il venait en mode vacance, croyant savoir et nous mettant en danger à plusieurs reprises
il a débarqué après 3 jours et nous ne sommes plus amis
j'avais oublié que la seule fois ou je l'avais fait sortir de son jardin,
dans son role de skipper à bord de son bateau,
il nous avait mis sur les cailloux du plateau du four au large du croisic

14 mai 201814 mai 2018
0

C'est ce qu'on appelle et ''PAN sur la Calebasse'' !

:-p ;-)

14 mai 2018
5

Bonjour,
Je n'attend rien... Mon bateau est optimisé pour naviguer en solo.
Pas besoin d'équipier... Pour le côté relationnel, j'ai des amis avec qui partager de belles navigations...

18 juil. 2018
0

Tes amis se croisent les doigts à bord? Super... :tesur:

14 mai 2018
2

"vous attendez quoi d'un équipier"

Pour ma part, rien ,c'est lui qui doit attendre quelque chose de moi ,c'est a moi de faire avec et non le contraire .. c'est a moi de m'adapter suivant son savoir ,son caractére ,ses motivations...

bien souvent le skipper embarque un équipier en esperant combler ses manques et s'il ne tombe pas sur le bon ça dégénére car elles vont etre accentuées ..

j'avoue que je suis heureux lorsque j'embarque un bon cuisinier ..
:mdr:

0

Tu as déjà navigué avec Yves? :pouce:

14 mai 2018
5

C'est interressant à suivre comme fil...

Si on veut détailler, il peut être utile de savoir que la dénomination "équipier" est codifiée par la FFV et correspond au niveau 3 sur une échelle de 5, le niveau 5 correspondant à la qualification de Chef de Bord.

Ainsi un équipier est capable "d'évoluer librement dans une zone de navigation surveillée".

Conduite en surpuissance:
-Maintenir l'équilibre par une action de barre ou un réglage.

Anticipation des trajectoires:
-se représenter les trajectoires et les allures pour atteindre un point du plan d'eau
-Identifier son allure

Coordination:
-Connaitre et effectuer les tâches de chaque poste lors des manoeuvres.

Matériel:
-Gréer
-changement de voiles et prise de ris, réglages des voiles en statique

Navigation:
-Elaborer et suivre une route dans un périmètre défini

Sécurité
-Evaluer les exigences d'une situation de navigation
-Participer au choix d'un programme
-Maitriser les manoeuvres de sécurité (HàM, Quick stop)
-Surveiller l'état du bateau
-connaitre la localisation et l'utilisation du matériel de sécurité

Sens Marin:
-Connaitre les fondamentaux du matelotage en vue d'effectuer des réparations de fortune
- repérer la présence et l'orientation du courant
-connaitre les principales régles de route pour prévenir les abordages
-Connaitre les principaux réglements liés aux sites de pratiques

Cela fait déjà pas mal de choses et nécessite pour les principales écoles de croisières 4 semaines de formations

Quant aux exigences énnoncées au cours de ce fil on notera que:
-Participer aux tâches collectives fait partie du niveau 4 (chef de Quart)
-Adapter les réglages pour faciliter le pilotage fait partie du niveau 4
-Maitriser l'angle de sortie fait partie du niveau 4
-Savoir se situer en permanence sur le plan d'eau et sur la carte fait partie du niveau 4
-Maitriser les différentes techniques de navigation (GPS, estime, relèvement pilotages) de jour comme de nuit comme de nuit relève du niveau 5
-Organiser un équipage relève du niveau 5

On le voit un équipier sait faire des choses mais il ne sait pas tout faire.

De mon point de vue d'équipier, un bon équipier c'est d'abord quelqu'un d'honnéte qui est capable de dire ce qu'il sait faire et ce qu'il ne sait pas faire, et c'est ensuite un équipier qui a un bon CdB c'est-à dire quelqu'un capable de dire calmement et au bon moment les consignes en s'adaptant aux compétences de son équipier.

Quand on lit les annonces sur le net, on voit que souvent les CdB cherchent des équpiers qui "savent tenir un quart", "ne sont jamais malades", "savent faire la cuisine" etc, bref un skipper, mais un skipper gratuit qui leur permettra de faire ce qu'ils ne savent faire seuls et en plus leur obéira... ce genre d'annonce aurait plutôt tendance à me faire fuir.

15 mai 201815 mai 2018
2

pfff ça ne m'étonne même pas de la FFV ....... rien sur l'apéro ! et pourtant ! ;-) :alavotre: :-D

14 mai 2018
0

lorsque je régate et je ne suis pas champion du monde, j'embarque des amis qui ont des bateaux et régatent aux memes.
c'est alors un bonheur que de pouvoir tirer sur le bateau sans avoir besoin de se parler
le reste du temps, je me méfie comme la peste des équipiers "régatiers" qui n'ont fait que du gros bateau, ne connaissent qu'un poste et n'ont pas la vue globale de ce qui se passe à bord, c'est générateur de grosses conneries et figures libres qui dégénèrent.
à ce titre, je préfère 100 fois quelqu'un qui vient du dériveur qui lui a cette vision globale du système bateau

dans les grandes lignes, nous disons tous la meme chose
à minima quelqu'un conscient de ses limites pour ne pas etre dangereux pour lui, les autres et le matos
si en plus il a le savoir etre, c'est top

14 mai 2018
1

Pour savoir ce que j'attend d'un équipier, (pour quoi d'abord? il faut préciser : régate, croisière, hauturier, cabotage ?) il faudrait déjà que je sois moi même un marin expérimenté, rompu aux manœuvres, ce qui est loin d'être le cas. J'ai embarqué des marins qui remettaient en question ce que je faisais sous prétexte d'une grande expérience (parfois relative), qui ne connaissaient que la critique, puis j'ai embarqué des profanes, qui ne connaissaient quasiment rien à la voile, mais prêts à aider, à apprendre, à assumer mes erreurs. Après une phase de tâtonnement, on se réglait sur un programme simple, et c'était que du bonheur.
Si dans certaines circonstances, l'expérience est appréciable, je favoriserai la confiance. Exemple, l'Hermione. Les 4/5 de l'équipage offraient la motivation à défaut de compétence.

16 mai 201816 mai 2018
0

Que les skippers profitent crânement de leur statut.
Leurs jours sont comptés.

Amis équipiers, relevez la tête !!!

Après les bagnoles sans chauffeur et les vélos sans cycliste,
on aura bientôt les bateaux sans skipper !

1

Psss : "relevez la tête"...attention à la bôme.... :mdr:

17 mai 2018
17 mai 2018
1

OK. J'étais très en retard.
Pour la voile, donc, c'est fait.

Trouve-moi une vidéo de vélo sans cycliste !

16 mai 2018
0

Un équipier qui embarque sur un bateau sans skipper (donc vide) est de fait le skipper s'il reste seul :)

16 mai 2018
0

Qu il me serve un café chaud

16 mai 2018
0

quand je faisais mon service militaire, y a un capitaine qui me demandait ça...
Depuis, je préfère faire mon café (chaud) moi même... :mdr:

15 juil. 201815 juil. 2018
0

Rien ! C'est comme en amour je suis heureux seul et n'attend rien et n'est qua offrir... le bateau na besoin de personne d'autre que moi pour être mené, lequipier est là pour le plaisir le sien d'abord le mien après, tant qu'il vomi pas... le pire c'est ceux qui parlent Non stop (et en plus secoutent ...) le mieux c'est jeanlittlewing qui vous ravira les papilles et réglera au plus fin :D
Après le top du top fait récemment c'est lequipier pro (cap200) pas besoin de parler, pas besoin de bouger de la barre, compréhension et lecture instantanée des manoeuvres, c'est un métier ya pas à dire ;)

16 juil. 2018
2

Ma petite expérience de "bourses aux équipiers" en tant qu'équipier (et novice) à été très bonne.

Je suis "tombé" sur un jeune retraité proprio d'un F310 qui ne voulait simplement pas naviguer seul. Quelqu'un d'assez expérimenté qui n'a pris aucun risque et qui ne se la pétait pas, simple et sympa, tout ce que j'aime. Il n'a même pas fait payer la journée...

Pour sûr, je n'ai pas énormément appris avec cet homme mais cette journée était malgré tout très enrichissante parce que échanger avec ce genre de personne vaut bien plus que l'apprentissage d'une activité.

Je préfère ce genre de personne plutôt que le mec qui se la raconte moniteur et qui se prend pour un amiral qui sélectionne ses mousses aussi bon soit-il.

L'humilité est une qualité rare et sans doute la plus appréciable.

16 juil. 2018
0

si je prends un equipier c'est surtout pour dormir un peu plus , je ne lui demande rien de special , si ce n'est que de ne pas se foutre a l'eau ni de se blesser

16 juil. 2018
1

Voiles et voiliers avait fait un n°spécial : indispensable équipier.
J'y ai retenu cet phrase : si vous connaissez un équipier qui soit cuisinier certifié tout temps, gardez bien ses coordonnées...

J'aime bien faire la cuisine et je peux rester à la cambuse même quand ça secoue...

16 juil. 2018
0

C'est celui qui accepte de payer les 25/30€ par jour et qui reste discret sans nous aider.

16 juil. 2018
0

Bonjour,
moi j'ai Mme comme équipière, elle est top pour passer les écluses, top pour sauter sur le catway en arrivant, top pendant la navigation, top pour faire la cuisine (moi aussi), pas top pour la pêche mais là je la remplace, top pour garder un bon cap et régler les voiles, top pour mouiller.. l'ancre... qu'est-ce que je voudrais de plus ???
Benoît.

16 juil. 2018
0

surtout que son CV corresponde à la réalité !!!
pas mal d'expérience malheureuse
mais cela a été vrai aussi avec des skipper ( moi comme équipier ) style 30.000 kn au compteur , mais refusait de prendre les quarts de nuit parcequ'il s'endormait , il nous à proposé de scinder ses quarts : 20h 22h et 6h 8h le reste pour nous :non:

16 juil. 2018
0

Connais-toi toi-même, c'est le conseil que je donnerais à un équipier embarquant pour une longue nav (traversée d'océan...) sur un bateau et avec un équipage inconnus. Sans entrer dans les détails, si l'équation globale à bord est satisfaisante, tout ira bien; mais dans l'hypothèse inverse (quelles qu'en soient les causes), comme équipier il faut savoir "encaisser" et être résilient, en se répétant: "on arrive dans "n" jours, je veux que ça reste un bon souvenir...malgré tout". Evidemment, c'est surtout quand ça chauffe à bord qu'il faut se le rappeler...Le grand large, c'est en soi suffisamment magnifique pour que plus tard on oublie certaines manifestations de médiocrité humaine.

16 juil. 2018
0

La réalitée, est bien différente, il est vrais que certains le font en toute bonne fois, mais l'histoire d'équipier(e) est aussi une façon de ramasser un peu de fric. C'est un secret de polichinelle,

Avec ma moitié nous n'avons besoin de personnes, maintenant si nous trouvons un(e) équipier(e) qui joue le jeux, en payant la somme souhaitée nous serions disposé à l'accueillir à bord.
Inutile de s'indigner, majoritairement ceux qui embarque sont ceux qui ont l'argent.
Donc comme pour une majorité l'équipier(e) idéale, n'a rien à voire avec les connaissance en navigation, mais avec des €uros.
Désolé de cassé le mythe du marin généreux et désintéressé, la aussi le fric règne en maître

17 juil. 201817 juil. 2018
0

Tu vis dans ton monde, comme tout un chacun.
Tu devrais savoir qu'il y a d'autres mondes.
Combien ont parlé d'argent dans ce fil ?

17 juil. 2018
0

c'est vrai...personnne....et c'est étonnant d'ailleurs...doit pas y avoir de problèmes sur ce point, donc...
:pecheur:

17 juil. 2018
0

euh...Matsyl...que l'équipier paie sa quote part des "frais de fonctionnement" (fuel, bouffe, mouillage), ça me parait le mini minimum, non...??? et ça se négocie avant le départ de toute façon.

17 juil. 2018
7

Payer le gasoil et le mouillage est un minimum ?
Pas d'accord, c'est compréhensible ok mais c'est pas un "minimum", je ne comprends pas l'esprit.

Compter sur un guss complétement inconnu que VOUS désirez embarquer pour participer aux frais c'est un peu crevard non ? Car après tout c'est vous le proprio, personne ne vous met le couteau sous la gorges pour faire un tour avec un inconnu...

Si vous n'avez pas les moyens de payer seul les frais de votre bateau dans ce cas faut faire de la vraie location. Compter sur des équipiers "pour ramasser un peu de pognon" c'est à mon avis pas la meilleure des idées car en plus d'être contraignant (on ne sait jamais sur qui on tombe) c'est à mon avis très peu rentable.
Ceci dit, ça dépend à combien s'élève la prestation.. heu... "participation" pardon car suivant le "tarif" ça pourrait devenir rentable effectivement...

Vous restez le "patron" et à priori c'est l'équipier qui vous suit, pas l'inverse.

La bouffe, ça oui c'est un minimum mais si partager un bateau rime avec business, c'est dommage.

17 juil. 2018
0

Bravo, tout à fait d'accord !

17 juil. 2018
1

Quand je vois ce que ça coute une location, et qu'un type me propose pour naviguer gratos sur son bateau juste de participer (j'ai pas dit "payer totalement") aux frais inhérents à la navigation, je trouve ça plutôt généreux au contraire... Perso, je me sentirais "crevard" si j'embarquais sans payer ou offrir quelque chose...

17 juil. 2018
2

Il va de soit que "quand on a besoin d'un équipier" on couvre tous ses frais y compris train et avion, ne renversons pas les rôles. ..Je n'imagine même pas qu'il soit possible de demander à quelqu'un à qui on a fait appel de payer du GO ou sa bouffe !
Pour ma part, je n'en prends jamais à part quelques amis pour une partie de pêche à la journée et un gueleton bien arrosé ou ma conjointe pour une mini croisière.
Les transits je préfère les faire seul, quand je ne pourrai plus je vendrai le bateau et me tournerai vers les engins volants qui demandent moins d'efforts et vont plus vite du point A au point B

17 juil. 2018
2

Rigil...qui a besoin de qui?
Si je veux, je navigue tout seul...En revanche, l'équipier tout seul sans bateau, il va pas naviguer loin sur son matelas de plage...ou alors, il loue un bateau avec skipper....et là, je pense que quand il va comparer avec une participation à la caisse de bord, il va revoir sa copie, j'imagine...
Pour le peu que j'ai vu sur les sites de recherche d'équipier, le minimum demandé c'était de payer ses propres frais de transport jusqu'au port, et de participer au prorata des px à l'avitaillement...ou alors, j'ai pas bien cherché....:D

23 juil. 2018
0

quand je prends un equipier je n'ai nullement besoin de lui en tant que marin, d'ailleurs je fait toujours tout seul la nuit et dans le gros temps ( pas envie d'avoir un mort "de plus" a mon actif)
si je prends quelqu'un c'est pour la compagnie et permettre a ceux qui n'ont pas de bateau de naviguer

17 juil. 2018
5

En tant que coéquipier pendant des années dans le cadre de régates, j'ai offert de participer aux frais, à minima j'apportai mon matériel... et je prenais en charge la logistique de l'avitaillement (on partageais les frais) et je faisais la cuisine...
Maintenant que j'ai mon canot, je ne demande RIEN, j'attends de voir les initiatives des équipiers. Si je suis déçu et bien je ne repartirai pas avec lui, s'il participe aux frais, ou à la logistique ou qu'il est compétent et que l'ambiance est bonne...OK
Demander un forfait quotidien, c'est se sentir obligé d'assurer un service minimum... au lieu d'avoir un esprit d'équipe où chacun(e) est capable de participer à sa façon...

17 juil. 2018
0

Vous attendez quoi d'un équipier ? qu'il participe aux manoeuvres et à la vie à bord, comme tout un chacun dans l'équipage en fonction de ses compétences et de ses appétences.

Selon le type de sorties, à la journée, croisière côtière, croisière hauturière, régates... les attentes ne seront pas les mêmes.

17 juil. 2018
0

Je suis d'accord, c'est l'esprit qui je défends.

Concernant l'initiative de chacun, moi j’appelle ça du savoir vivre et de l'éducation.
Dans un cadre privé, personne ne doit profiter de personne.

De plus en plus, j'ai un peu l'impression que tout est bon pour récupérer de la thune finalement.

A la façon BlablaCar, si ça cartonne c'est qu'il y a un intérêt financier.
"Tout le monde y trouve son compte" me direz vous, c'est possible n’empêche qu'il y en a qui roule à l’œil, le covoiturage leur paye bien plus que le gasoil et le péage, c'est juste pas normal, ce ne sont pas des taxi les mecs.

Aujourd'hui tout est bon pour ramasser du fric, tout se loue, tout se paye. Il y a toujours une arrière pensée d'amortissement voir de rentabilité, enfin l'impression que ça me donne.

17 juil. 2018
1

Attention dans la question de départ il etait dit "vous recherchez un équipier..." donc notion de besoin d'aide, et pas "vous recherchez un "co-voitureur blablacar" donc notion de PAF...

17 juil. 2018
1

j'ai été souvent équipier dans les années 70, y compris du semi hauturier
J'ai détesté ça mais on apprend

j'ai pris des équipiers une seule fois pour traverser l'atlantique, c'était des copains proprios de beneteau.

sans que rien de négatif entre nous ne soit arrivé ils ont quand même préféré prendre l'avion aux acores

le huis clos sur un bateau avec des gens qu'on aime bien mais qui ne sont pas de grands amis ou de la famille, NON

17 juil. 2018
0

Un skipper DOIT savoir, donc annoncer s'il recherche un équipier pour des raisons techniques liées à SON projet de nav, OU BIEN pour diminuer le coût global de ce projet de nav., amortissement de SES frais fixes inclus.
Avoir BESOIN (techniquement) d'un équipier (ne pas confondre avec un locataire ni avec un pote, à priori), et lui demander de rejoindre le bord par exemple au Cap Vert puis de prendre son vol retour sur place aux Antilles, à ses frais évidemment (700 euros minimum) ça doit limiter sa participation supplémentaire à la caisse de bord (nourriture) au strict minimum.
Le montant de cette éventuelle participation supplémentaire est à convenir et vérifier d'un commun accord, aux frais réels.
Sinon, en effet, on est dans du RB'n'B déguisé, et ça augure mal de la qualité des relations à bord: l'autorité du skipper (ne pas confondre avec un pote, à priori) tient au fait qu'il est seul propriétaire de son bateau, unique décideur de ses nav., et principal sinon unique configurateur de la vie et de l'ambiance à bord.

17 juil. 2018
2

avant d'acheter mon bateau il y a trois ans j'ai été très souvent équipier et ou skipper .
cela m'a permis de me faire deux vrais amis et de rencontrer plein de personnes différentes et de naviguer sur des bateaux très différents du course croisière au coffre fort . grosso modo 80 % de réussite, 15 % bof et 5% ou je descendais du bord.
le plus important c'est la sincérité au départ , le savoir vivre , le respect mutuel .
quand je prends des équipiers j'essaie d'avoir de longue conversation par skype ou whatsapp avec video , si possible un petit visu avant le départ , et pour le reste je fais confiance à mon feeling

17 juil. 2018
0

1040 ? 346 ?

17 juil. 2018
0

...416? 446? :-)

17 juil. 2018
0

Qu.il se preoccupe du bateau au moins autant que moi et qu’il comprenne ce que je souhaite

17 juil. 2018
3

Qu'il m'aime, m'admire, me vénère :bravo: :cheri: :doc: :non:

17 juil. 201817 juil. 2018
0

Qu'elle m'aime, m’admire me vénère et le tout en bikini...

Oui parce que quitte a choisir au niveau et au physique autant choisir aussi le sexe, "sur un malentendu ça peut marcher..."

18 juil. 2018
0

Va falloir changer de bateau.

22 juil. 2018
0

Qu'il ait un bon bateau.

Blague a part, finalement, la question c'est quel skipper etes vous?

On se lance dans un projet avec deux amis et ma femme. On se connait tous les quatre, on a pas mal navigue ensemble. On part dans trois mois depuis le Connecticut vers la Patagonie. C'est particulier puisqu'on est tous 4 proprios du bateau. Mais je suis le plus experimente, et suis a l'initiative du projet.

Je pense qu'un bon equipier, c'est celui qui vient avec son savoir et le partage sans l'etaler, et qui fait a peu pres pareil avec son ignorance. Et finalement, c'est ce qu'on attend d'un capitaine, en plaisance.

Je pense quand meme qu'il y a des "must" et des "big no no" sur les qualites humaines:

must:
- peut entendre une critique.
- peut en emettre.
- aime la voile.

no no:
- froussard.
- nevrose.
- sale.
- deux mains gauches.
- aimerait aimer la voile.

Nico

23 juil. 2018
0

un vieux sage a dit:
"un ami, c'est celui qui peut tout deviner et savoir se taire"

23 juil. 2018
1

Un ami, c'est quelqu'un qu'on apprécie sans limites malgré tout ce que la terre entière ne cesse de lui reprocher.

23 juil. 2018
0

T'as un exemple, que je change de trottoir...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (199)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021