Votre avis sur le Bénéteau Océanis clipper 423

Bonjour,

Quelqu'un pourrait-il m'informer sur les points forts et les points faibles de l'Océanis Clipper 423

L'équipage
16 nov. 2019
17 nov. 201917 nov. 2019
0

J'ai navigué environ 1000 milles à bord d'un exemplaire; 3 cabines, 2 toilettes.
- Confortable à 4
- Très difficile pour border plat la grand voile; je n'ai pas réussi à découvrir si c'était à cause de frottements inutiles dans le circuit de l'écoute ou à cause de la barre d'écoute très avancée. Finalement pour centrer la bôme, je mettais le chariot au vent. OC 423 me semblait mieux marcher comme cela.
- Plein de trous entre contre moule et la coque (par exemple sous le moteur, dans le placard sous le lavabo avant). Conséquence: si on laisse échapper un écrou, un levier de vanne, une clé de 10, impossible à récupérer, même avec un aimant sur tige, ... pénible.
- Des craquements en navigation au près pour cause de fixation des cloisons (vaguement un bout de stratification même pas continue en pied et coincement dans une rainure avec joint collé en tête.
- Nombreuses rainures non exploitées en plafond correspondant aux différentes versions existantes (très visible dans les cabines arrières). Je trouve cela assez moche!
- Cuve à eaux noires de 80 l sur le WC arrière. Fonctionnement simplement gravitaire. En usage normal, vanne de sortie ouverte. Si on la ferme, rétention des eaux noires et les 80 litres sont très vite remplis => débordement par la trappe de visite du réservoir :-(. Idem si colmatage dans le réseau d'évacuation. Facile à déboucher par l'extérieur :-(
[url=]
Heureusement qu'il y a le toilette avant :-).
- Les douches chaudes, y compris sur la plage arrière! C'est top surtout après la corvée de toilette ;-).
- J'ai trouvé désagréable d'avoir à éponger systématiquement l'eau de cuisine qui stagne le long du vaigrage sur le plan de travail de la cuisine, derrière les éviers et le réchaud.
- J'ai trouvé que les flèches de la commande du propulseur d'étrave étaient inversées, ou du moins contraire à ma logique (donc l'étrave partait à l'opposé de ce que je souhaitais); mais on doit s'habituer!

Sinon, j'ai apprécié de naviguer à bord.

28 déc. 2019
0

Polmar, j'admire ton optimisme, ton sens de la mesure et ton bon caractère.
Avec la moitié des trucs que tu décris, j'aurais refusé de continuer à naviguer sur ce rafiot ! ;-)

28 déc. 201928 déc. 2019
0

Ce n'est absolument pas un rafiot. Jamais je me suis senti en danger; juste des désagréments qui s'additionnent.
Partir sous délai contraint pour près de 2 000 milles juste après la mise à l'eau du bateau, en faisant confiance à un chantier mandaté pour tout remettre au carré, sans avoir pu tester in-situ l'ensemble et me semble une expérience à ne pas renouveler ;-)
J'adore bricoler (comprendre remettre en état nominal) et les challenges, donc j'ai apprécié l'aventure.

Et puis que celui qui n'a jamais été confronté à un problème sur un nouveau bateau me jette la première pierre!
Il y a le temps de l'adaptation.

0

Bonjour,
Je navigue depuis le printemps sur son grand frère ( O473) avec déjà plus de 1 800 nautiques au compteur.
Que du bonheur. Bateau sain, performance plus que correcte, confortable. Ce n’est évidemment pas un X ou un Delher mais ce n’est pas ce qu’on lui demande.
Privilégier la version grand TE.
Bon choix
Patrice

18 nov. 2019
0

Bonjour Polmar.
Merci de me téléphoner si possible au 06 72 39 27 41

Bien cordialement

19 nov. 2019
0

J’ai eu pendant 5 ans un Oc 423 d’occasion il avait 4 ans j’etais basé en Méditerranée, fait Corse Sardaigne, Majorque Minorque je naviguai Mai, juin puis septembre , j’avais des le début fait monter uneTrinquette sur un étai largable j’ai été content d’avoir pris cette décision car souvent au prêt je la mettait car je remontait mieux au prêt qu’avec le Génois.
Bateau confortable j’avais au bout de 3 ans changé les accus pour doubler la capacité. J’etais Basé à Gruissan

19 nov. 2019
0

Et avez-vous relevé des fragilités sur ce bateau?

19 nov. 2019
0

Non pas spécialement et pourtant j’ai eu quelque fois une mer et de gros coup de vent une fois en faisant la traversée Gruissan direct Sardaigne , la fin de la traversée à été très forte obligé de me mettre comme beaucoup de bateau à l’abri pendant 5 jours à Calgary la capitale répartit pour remonter la côte Est de nouveau abri à Olbia 3 jours , par gros temps j’ai apprécié ma Trinquette. J’ai bien aimé ce voilier je naviguai avec mon épouse qui malheureusement est décédé en 2012 ce qui m’a fait vendre mon 423

19 nov. 2019
0

Merci beaucoup pour toutes ces infos....
jE REVIENDRAI vous dire si j'ai acheté ce bateau ou pas . Cela se passe la semaine prochaine.

Bon vent à tous

01 déc. 2019
0

Et alors, qu'à donner la visite ?

06 déc. 2019
1

Bonjour.
Me voilà propriètaire d'un Océanis clipper 423.
Il me reste à le découvrir .....
Je vous direz ce que je pense de ce bateau à l'utilisation.

0

Bonjour,
Je pense que cet achat te satisfera. Cette série, du 323 au 473, fait parti de ces bateaux qui apporte une réponse honnête aux navigateurs lambdas que nous sommes tous dans la grande majorité des cas.
Je te souhaite beaucoup de plaisir à la barre de ton 423.
Bonne découverte,
Patrice

26 déc. 2019
-1

Le 423 ressemble beaucoup au 411, et, tenez vous bien, cela fait parti des océanis que je pourrais recommander pour un TDA: pas trop mal finit à l'intérieur, échantillonnage encore correct, et malgré un contre moule et un accastillage minimaliste, cela fait un bon bateau de croisière pour les zones habituelles de voyage, a condition de prévoir un plan B pour le safran. Seul la barre a roue dans le passage date un peu le bateau, car du coup la circulation est pas top top...

La version grand mat est juste honnête, on est loin de quelque chose de sportif. le petit mat est lui a éviter car vraiment mou. Même avec le grand mat, n'importe quel course croisière le ridiculisera, mais est ce le programme d'un Océanis? normalement le 423 clipper avait le grand mat d'origine.

Il a aussi des points faibles: Safran suspendu, et fond pas vraiment tout terrain: a la première touchette, cela pourra coûter cher (ou se revendre vite fait, car cela ne se voit pas dans la moitié des cas!). Le pont en teck, souvent présent sur les unités un peu optionnées est dans les standards de la grande série: Après 15/20 ans c'est coûteux ou moche... très moche. Le teck est assez fin et s'use vite.

26 déc. 2019
0

Mais la barre à roue peut pivoter de 90° (hors navigation) pour dégager le passage.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (64)

mars 2021