Volvo ou Yanmar ?

J'ai pour mon futur canot (13 m, 10 T) à choisir le moteur.
Au choix : Yanmar 4JH-4E ou Volvo D2-55.
Les caractéristiques sont à peu près identiques, quel serait votre choix, pour vous les spécialistes, et pourquoi ?

Merci

L'équipage
09 déc. 2006
09 déc. 2006
0

On m'a dit à plusieurs reprises
que les pièces Yanmar sont plus faciles à trouver dans le monde entier que Volvo.

09 déc. 2006
0

ni l'un ni l'autre
amicalement

09 déc. 2006
0

SAV!!!!!!!!!
Je viens juste de recevoir mes pièces de Yanmar 4JH3E commandées depuis le 20 juillet (2006.....)et ai passé tout l'été au sec......

J'espère pour tous les possesseurs de yanmar que je suis un cas exceptionnel.....

Sur mon précédent cata, j'avais 2 Lombardini dont j'étais super content, d'ailleurs c'est cette marque qui équipe la quasi intégralité des tri 60 pieds de course!

J'ai grillé un démarreur (de ma faute), j'ai reçu la pièce 48 heures après d'Italie, sav remarquable.

Et puis Lombardini est plus léger en poids et en prix....

Pour faire avancer le réflexion.....

09 déc. 2006
0

Ou
Beta Marine sur base Kubota.

09 déc. 2006
0

lombardini
J'ai eu un yanmar 2GM j'en étais content mais quelle galère pour réamorcer après changement du filtre go. Et pour les pièces coup de massue assuré...Maintenant, sur mon nouveau bateau j'ai un LOMBARDINI 3 cylindres de 25 Cv. Résultat : plus de yanmar ou volvo! Je trouve mes filtres chez tous les revendeurs de voiturettes, et la technique des injecteurs pompes est sensiblement la même que les moteurs diesel VW. Un couple excellent à 2OOO tours et 1.6 L/H ! Et quel plaisir pour changer mon filtre go : réamorçage automatique comme sur les voitures. Excellente mécanique et de plus très connue dans les moteurs industriels.

09 déc. 2006
0

de toute façon 55 cv pour 13 m, ça passe pas vraiment
l'abaque dit que pour une longueur de flottaison de 12 m, il faut 50 cv mini pour atteindre 7,3 noeuds en croisière et on prend toujours de la marge, c'est à dire qu'un tel bateau serait correct avec 70 cv environ

mais chacun fait bien comme il veut

amicalement

09 déc. 2006
0

puissance
Tout dépend ce qu'on fait de son moteur.
Si c'est pour pêcher la coquille, c'est moyen (quoique mon père à pratiqué sur un 11m pour 45 cv). Si c'est pour aller d'un point à un autre, c'est largement assez bruyant si on n'a pas l'intention de déjauger.
Pour en revenir à la question, Volvo ou Yanmar, ni l'un ni l'autre.
Volvo: les pièces sont chers mais dispo sous quelques jours partout dans le monde où des avions atterrissent.
Yanmar: les pièces sont chers et dispos partout dans le monde où un mulet cul de jatte peut ramper.
Si tu veux un moteur marin: BUKH
Si tu veux un moteur plus ou moins adapté: le reste

09 déc. 2006
0

où est la baque ?
JP, où se trouve cette abaque que tu évoques ?

Yves.

09 déc. 2006
0

page 147 nauticus moteur
c'est ancien, mais les lois de la physique ayant très peu évoluées depuis, c'est encore bon

(voir un autre fil amusant qui traitait le sujet dans la gamme des 25 cv)

amicalement

09 déc. 2006
0

ça dépend de ce que tu cherches !
il serait peut-être intéressant de parler du programme de ton canot...
- où vas-tu avec?
- combien d'heures par an?
- pour ce qui est de le monter sur le canot:
un professionnel va le faire ou toi-même,
donc besoin d'assistance technique ou pas?
- y a t'il des équipements que tu souhaites voir sur ton moteur, ou d'autres que tu penses devoir rajouter pour le confort à bord?
- comment envisages-tu la maintenance?
-le budget?
etc...

il y a encore de très nombreuses autres questions auquelles il faut pouvoir répondre pour faire un choix de moteur.

;-)

Daniel

09 déc. 2006
0

Volvo
J' ai eu ce cette intérogation
Mon ancien Yanmar 4JHE 44 cv avait besoin d'une grosse révision. Devis fait par Fenwick: changement tableau électrique, toute les durites,
silent bloc, révision inverseur etc...
5000.00 Euros minis à sous condition que les pièces soit en bonne état.???

est ce la la politique commerciale de l'importateur ?

Autant il doivent posséder des gros contrats pour la motorisation du neuf, autant il se ratrappe pour les remotorisarions.

Par principe c'est une honte. J'ai opter pour Volvo D2 55.
Je suis ravi.supper mécanique. Bonne adaptation au chassis prévu pour Yanmar (j'ai tout monté seul)

09 déc. 2006
0

D'accord avec génois
Yanmar m'a consenti un très gros geste commercial sur les pièces que j'ai attendues 4 mois, sinon je confirme que c'est hors de prix:
900 euros un carter de distribution, 700 une entretoise moteur, 600 un carter d'huile en vulgaire tôle, j'en aurais eu en tout pour la remise en état de deux 4JH3E pour près de 10 000 euros, compris la dépose des moteurs, la révision, la peinture, la repose avec l'alignement, sachant qu'un moteur neuf Lombardini de 50 CV vaut 10 000 roros.
Mais comme ils n'avaient que 1780 heures, le mécano m'a conseillé de les remettre en état. L'ancien proprio avait laisser fuir le joint spi des pompes à eau (point fragile à surveiller)ce qui avait corrodé la fonte d'alu dessous au point de manger les portées de joint. Le problème est que ce genre de pièces n'étant pas courant, il a fallu les commander au japon, avec tellement d'intermédiaires que bien entendu cela a m....grave, colis perdu j'en passe et des mailleures. Mais encore une fois, fenwick a rattrappé le coup en me faisant cadeau des 3000 roros de pièces, joli geste......

18 fév. 2007
0

moteur yanmar
Bonjour ou puis je commander les piéces pour moteur yanmar4JHE. Merci pour la reponse

19 fév. 2007
0

passe moi un mail et je pourrai faire
quelque chose pour toi

amicalement

09 déc. 2006
0

Mauvaise abaque?
Un bateau ayant 12 m à la flottaison ne nécessite pas nécessairement un moteur de 70 cv AMHA.

Deux exemples pratiques pris au hasard:

X-46: 14.0 m LHT, 12.3 m à la flottaison, 10.4 T déplacement lège = moteur 55 cv

Pogo 40 croisière: 12.2 m LHT, 12.2 à la flottaison, 5.3 T déplacement lège = moteur 30 cv

L'abaque que jp mentionne ne semble pas tenir compte du déplacement.

BAV,

Francois

09 déc. 2006
0

tout à fait
de même que les oceanis 43 sont montés en 54cv MAXI, les jeanneau 45 en 54 cv. Les abaques changent avec la technologie, heureusement.

09 déc. 2006
0

les lois de la physique
ne sont pas contestées, enfin pas par moi en tout cas...
par contre les architectes rendent les carènes de plus en plus performantes, moins de puissance est nécessaire à vitesse égale:
il n'y a pas deux bateaux d'une longeur à la flottaison donnée qui vont à la même vitesse à puissance de propulsion égale. Dans les formule de calcul, des coeff de correction sont là pour adapter la formule aux formes.
Il faut se référer à ce que dit le concepteur ou à l'architecte naval qui a conçu le bateau pour faire le choix de la puissance nécessaire.
Ne pas perdre de vue l'aspect règlementaire: homologation...

09 déc. 2006
0

Engine configurator
J'avais oublié ceci. Sur le site de Volvo Penta, il y a une aide aux choix du moteur.

J'ai introdui les paramètres suivants:
* Bateau à voile
* Longueur à la flottaison: 12 m
* Vitesse maximale désirée: 8.5 nds (ce qui devrait correspondre à une vitesse de croisière de 6.5-7.0 nds je crois)
* Déplacement: 12 T (10 T lège + 2 T de charge)
* 1 moteur diesel

Moteur recommandé: D2-55 de 55cv

Pour un bateau style Pogo 40, le moteur recommandé fait 28 cv

www.volvo.com[...]urator/

BAV,

Francois

09 déc. 2006
0

et bien
voilà qui semble clair.
Euh, 7 nds en croisière, c'est pas un peu abusé pour un voilier......... ;-)

09 déc. 2006
0

Je viens de faire le test
avec les caracteristiques de mon bateau ...

Le soft donne Top speed 7,8 Knts avec le D1-20

Cela correspond parfaitement a ce que j'observe avec mon MD 2020 (puissance identique), en atteignant une Vmax proche de 8 Knts.

09 déc. 2006
0

excellent logiciel
j'ai rentré exactement les valeurs d'Aloha qui est un trawler avec 2x 86 cv perkins avec la vitesse max obtenue actuellement

Volvo me conseille deux moteurs D2 40 pour remplacer

bravo Volvo et si c'est pareil pour les voiliers, il ne faut pas hésiter, car ils sont vraiment meilleurs que tout le monde

et zéro pointé pour le sérieux du calcul fourni

on a déjà eu cette discussion sur un autre fil et j'aurai l'indulgence de ne pas le retrouver

amicalement hilare

09 déc. 2006
0

facile
In Board

10 m

displacement hull

9 kts

10.000 kg

2 moteurs

diesel

résultat 2x2d40 de 38 cv pour remplacer 2 x 4236 Perkins de 86 cv chacun qui me font 9 noeuds vérifiés au loch et au gps par temps calme et mer plate à 2500 t/mn c'est à dire avec environ 60 cv aux hélices

encore bravo pour cette remarquable performance de Volvo

09 déc. 2006
0

moteur
reve d'antilles
avant 20cv yanmar 1100 tours v max 7 n mer plate
apres 63 cv vetus 3600 tours v max 8 n mer plate

hélice quasi identique

et j'ai hésité a mettre 80 cv
je ne parle pas des précos de l'époque c'était 30 cv
quand au précos volvo c'est poilade qssurée

quand a la marque c'est comme le matériau du bateau question de chapelle et de prix.

a part certaines marques , bukh
le reste c'est du kif

09 déc. 2006
0

j'ai simplement dit que j'irai à la meme vitesse
avec des 40 cv à 75 % de charge qu'avec mes Perkins à 2000 t/mn, qui étaient vers 30 % de charge avec mes hélices de l'époque à 2000 t /mn, ce qui n'est pas la même chose que ce que tu veux me faire dire

bien sur qu'avec mes deux Perkins à fond, je vais aller plus vite qu'avec deux fois 40 cv à fond

et sur le bateau objet de la question initiale, 50 cv, ça va suffire, bien sur, mais il ne faudra pas avoir peur de monter dans les tours et c'est pas très habituel comme comportement sur un voilier et en outre, il vaudra mieux éviter certaines situations de forte charge( vent fort, vagues, courants, surcharge du bateau, coque sale, situations d'urgences de type marche arrière toute etc, mais bien sur ces conditions de navigation n'arrivent jamais, c'est bien connu)

je me demande bien pourquoi Amel ou Hallberg Rassy mettent toujours des moteurs + gros que Bavaria ou Jeanéteau à dimensions de bateau égale

il doit bien y avoir une raison, mais je ne vois absolument pas laquelle :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

amicalement

09 déc. 2006
0

voir aussi ce fil interressant qui permet de mieux comprendre celui ci
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

bye

si je fais 9 noeuds avec 2x 50 volvo, je change tout de suite :-D :-D :-D

09 déc. 2006
0

vitesse limite
sur nos voiliers de voyage
je parle pas du pogo 40 !!!
la vitesse limite est donnée par la longueur de flottaison ,
ensuite que la coque soit planante ou a déplacement c'est un autre probléme
ou alors a part un hydroplaneur je n'ai jamais vu planer un voilier au pres

le calcul du moteur c'est une question de prix ,
pourquoi des options avec moteur plus puissant chez bebateau et jeanbauneau !!!

quand aux bateaux scandinaves , ou anglais , il faut peut etre voir les conditions de navigations qu'ils peuvent avoir

pour le mien , je préfère avoir 60 cv , pour refouler du courant que 20 cv
et je ne parle pas des manoeuvres de port avec vent traversier .

pour info , avec une annexe de 6cv a couple par mer plate on avance a environ 5 n sans forcer

09 déc. 2006
0

Bien sur,
Faut embarquer beaucoup de caisses de champagne pour arroser les victoires des HR à l'ARC, pis aussi keks sacs de kleenex pour les skippers de beneneau qui sont derriere ...

Tiens, pour revenir au sujet, juste une constatation, HR qui avait toujours monté du Volvo(solidarité suedoise???) commence à livrer du Yanmar du ses nouveaux modéles (HR37)

09 déc. 2006
0

les 60 cv sont pris
sur la courbe fournie par Maucour qui a conçu et réalisé mes nouvelles hélices

amicalement

09 déc. 2006
0

Excellent JP

Volvo des cons
X-Yacht aussi
Structure pareil
Zeph j'en parle même pas !!!

c'est bien quel ouverture d'esprit !!!

:pouce:

Les caracteristiques de ma barque :
Longueur flotaison dynamique : 10,30 environ
Deplacement : 4 T

pour ceux qui voudrait verifier, et toi JP les caracteristiques ?

09 déc. 2006
1

Tu es sans egal dans la mauvaise foie
Dans ce fil

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Tu dis toi même que tu irais a la meme vitesse avec 2 x 40 Cv !!!

:bravo:

:pouce:

:mdr:

CQFD

09 déc. 2006
0

Parce qu'ils sont plus lourd .....
tout simplement ! :reflechi:

A 75 % oui oui !!! :tesur:

tu dis aussi dans ta contrib. que si tu devais changer tu mettrais 40 ou 50 Cv, :

Etrange c'est ce que preconise Volvo avec son logiciel soit disant "zero pointé". :heu:

Qui avec les caracteristiques de ton bateau donne a fond 8,7 Knts avec les 40 Cv et plus de 9 Knts avec les 50 Cv ...

Pour moi ça suffit amplement, a ce niveau de mauvaise foie la discution est sterile, chacun se fera son idée en lisant !

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

09 déc. 2006
0

Oui tres interressant
je te disais deja que tu faisais des affirmations stupides en ne te tenant pas compte du poids...dans tes calculs de motorisation..

C'est tres etonnant comme tu persistes a l'encontre même de tes propres propos dont je ne remettrais pas le lien pour la troisieme fois.

09 déc. 2006
0

disons....
....que sur un HR, rien que sur le pont, il y a quelques quintaux de plus en teck, quelques mm de plus en diamètre de haubans, un accastillage de cargo, un poteau EDF en guise de mat; je ne vous parle pas de l'échantillonnage de coque, ni celui des cloisons (étanches sur certains modèles), rajoutez la clim, le chauffage central,les fauteuils de salon, le groupe electrogène aussi gros que le moteur de propulsion de mon bateau, les caisses de champagne, et on arrive aux quelques tonnes de surchage que ne pourraient pas supporter les Bénéteau sans bouée de flottabilité. :-D :-D :-D :-D

09 déc. 2006
0

jp : c'est volvo qui se trompe ?

ou....

ce n'est pas réellement 60 cv que tes hélices absorbent comme puissance, mais probablement moins?

il serait intéressant de comparer ces résultats à ceux d'un constructeur d'hélices ....

09 déc. 2006
0

jp:
d'après la photo de ton bateau, ce n'est pas un coque à déplacement que tu as, mais une coque qu'on pourrait classer comme "semie-planante" !

Volvo mais en ligne un petit programme de calcul qui n'intègre pas bien les différents types de carènes....

:-|

Daniel

09 déc. 2006
0

la vitesse semble etre un facteur essentiel
pour le logicile Volvo :
je sais que pour l'Ovni 395 Alubat monte un D2-55
pour une flottaison de 10,30 et un poids lege de 8800 kg; J'ai testé Volvo avec 10 tonnes et vitesse 6kts : résultat preco : D1-13 ou D1-20 ; je passe la vitesse à 8kts : preco = D2-55 !

09 déc. 2006
0

Tout à fait d'accord Zeph
l'idée de mon post etait juste de montrer que pour 2 kts de difference on passait de 13 voire 20 cv à 55.
Moi j'aurai bien besoin des 55 cv : si je fais moins de 10 tonnes c'est que j'aurai oublié qqc ;-) et si je veux remonter l'Amazone avec le RIDS , il faut tenir 6kts en permanence ;-)

09 déc. 2006
0

Attention andré
le soft parle de vitesse maxi !!

Le mien marche a près de 8 Knts a fond, en croisiere je suis a un peu plus de 6 Knts.

si tu parts sur 6 Nds de vitesse maxi, pour un bateau dont la vitesse de carene doit etre entre 7,5 et 8 Knts, c'est normal d'avoir une preconisation pour un petit moteur.
Cela te donnerait une vitesse de croisiere de 4,5 Knts peut etre, ce qui evidement trop faible.

09 déc. 2006
0

erreur de base
la vitesse c'et bien
mais en voilier quand tu as a refouler du courant , et dans certains endroits tu serresles fesses , c'est limite

ou alors houle , ou remonter au vent
c'est la que tu es content d'avoir dela puissance
c'est sur qu'en restant sur nos cotes en anticipant tu peux t'en passer
par contre , vas renrer dans un atoll contre le courant ( because pleins de bonnes raisons)

ou remonter au vent quand ça brasse

la vitesse tu t'en fous
ce qui compte c'est de garder un régime raisonnable et d'avancer
avec un bateau qui escalade des montagnes russes

09 déc. 2006
0

A propos du D55
J'ai lu kek part que c'etait vraiment le moteur de bagnole marinisé, avec entre autres la courroie d'entrainement des arbres à came à changer tout les 3ans.
Quelqu'un aurait une expérience? Pis je serai curieux de connaitre les tarifs Vol(les)veaux pour cette opération?

09 déc. 2006
0

Volvo D2-55
J'ai un voilier de 13M30 et 10 T lège soit environ 12 T en charge en voyage, et j'ai trouvé que le D2-55 est bien adapté surtout avec une bonne hélice . Par mer plate on fait facilement du 6N en consommant 2,5 litres par heure. Ca me semble OK pour un voilier ... quand je peche la coryphene ou le thon je suis en général à la voile ... ou alors je peux monter à 6.5N (voir 7N) en consommant 3 litres (plus à 7N... mais en général j'utilise mon moteur dans la plage 1800 à 2200 T) . En ce qui concerne le Yanmar (sur précédent bateau) c'est aussi un très bon moteur mais tourne plus vite (environ 500 à 1000 t de plus) et de mémoire consomme un peu plus.

Par ailleurs je ne voulais pas de la version 75Ch (volvo) /(70 ch chez Yanmar ?) car c'est le même moteur avec un turbo en plus ... donc source de pbs potentiels (je crois que c'est pareil chez Yanmar) . Je n'ai pas eu de pbs. de pièces détachées , mais ai toujours eu en grand voyage un jeu de pièces classiques de rechange (filtres, courroies, turbines etc)
&ltbr&gt
leilani.chez-alice.fr[...]/
&ltbr&gt
ovni435.free.fr[...]/

10 déc. 2006
0

En fait, pas du tout :
Les turbos, si t'es un motoriste digne de ce nom, tu leur fait faire ce que tu veux : couple de mamouth à bas régime (style coup de pied au c.. des vieux turbos essence auto), puissance de ouf dans les tours (façon F1 turbo des années 90), grande plage d'utilisation, moteur très linéeaire (façon essence des 207/mini BMW turbo qui sortent juste maintenant) ou....
puissance en plus à bas régime, parce que c'est là que c'est utile. Ca se pratique sur les autorails et les avion depuis bien avant ma naissance, c'est dire si la solution est éprouvée.
En fait, ça dépend du turbo que tu installes et du réglage du reste (sac à puces qui fait l'injection). Voir le mazout Peugeot qui fait 90 ch avec un petit turbo, et qui est très vif, et le même mazout avec un plus gros turbo qui a de la patate en haut (enfin, en haut... faut pas exagérer), avec 110 ch, mais qui est lennnnnt à reprendre.

Toutefois, une alterantive intéressante dans le genre d'utilisation "marine" est le compresseur, et je ne comprends pas que les moteurs marins ne l'utilisent pas (à ma conaissance) !

10 déc. 2006
0

la géométrie variable
est utilisée en voiture depuis des années avec des résultats pas toujours terribles: blocage du mécanisme de commande des ailettes...
volvo entre autre a développé un autre procédé qui a été rodé en poids lourds et qui fonctionne sans soucis...

09 déc. 2006
0

C'est sur que l'helice
compte pour beaucoup ; Sur Mer Oceane j'avais une Maxprop ; j'en etais assez content mais je pense que son reglage n'etait pas au top (l'ancien proprietaire me l'a fait changer ). Sur le remplacant c'est une JPROP qui est prevue . Pour l'instant, le principal interet que j'ai trouvé à la Jprop par rapport à la Maxprop , c'est qu'elle est réglable à flot sans démontage.Le choix de cette helice m'a été proposé par l'agent Alubat .

09 déc. 2006
0

à propos de turbo
Quelle bonne âme rafraichira mes connaissances et croyances sur les turbo pour bateaux ?
Me trompe-je quand je pense que c'est pas vraiement adapté ou utile pour la plupart des voiliers.

Dans mon esprit, un turbo ne rend ses chevaux qu'à régime élevé, au delà du régime de croisière et n'est donc justifié que lorsqu'on souhaite une puissance de pointe élevée (chez les pratiques du raz de sein, par ex) sans pour autant s'handicaper du poids du moteur atmosphérique capable de les fournir.
En général (euh!) il y a un rapport de l'ordre de 3 (2+ ?) entre la puissance à régime de croisière et celle au régime max et j'imagine qu'un turbo augmente sensiblement ce rapport, mais de combien ?

Un turbo a plus de pêche, mais il est rare, en voilier, d'avoir a terminer un trématage in extrémis avant un haut de côte.
C'est une complexité accrue (la turbine entrainée par les gaz d'échapement), cette compexité est-elle agravée par l'atmosphère saline et un fonctionement très intermitent (hivernage prolongé)

Voilà, si ne bonne âme ...

10 déc. 2006
0

le compresseur a été utilisé...
volvo kad42 par ex,
il boustait le moteur à bas régime, entre ralenti et mis régime, ensuite un turbo classique prenait le relais....
le compresseur volumétrique était commandé par un calculateur qui prenait en compte le régime, et pilotait un accouplement électromagnétique.
la plupart des utilisateurs utilisant le moteur à mi régime, l'accouplement ne cessait d'être activé et désactivé... et cramait!
ceci dit moteur très performant!!!
il a été remplacé depuis environ 3 ans par le D4.

le problème du compresseur volumétrique est qu'il utilise de l'énergie mécanique du vilebrequin pour tourner, alors qu'un turbo utilise l'énergie qu'il y a encore dans les gaz après combustion.

Le moteur a donc un rendement meilleur avec turbo qu'avec compresseur. il existe de nouvelles générations de turbo(géométrie variable, etc ) qui promettent beaucoup !

:-)

Daniel

09 déc. 2006
0

réponse par une question
bonjour à tous les spécialistes éclairés qui ne manquent pas sur ce site !
la question que je me pose ;
existe t'il aujourd'hui un moteur (environ 60 cv) sans fourbi electronique pour un pas doué comme moi et qui a en sainte horreur tous ces trucs sophistiqués que l'on ne peut pas dépanner soi même à moins d'avoir une licence + 18 et un stock de matos pas possible ?
amitiés !

09 déc. 2006
0

pas d'accord
car on confond déplacement et poids, ce qui n'est plus lié depuis que les bateaux ne sont plus en bois ;-)

09 déc. 2006
0

euh!!
et si tu multiplies par 5 ça fait quoi comme différence de résultat ;-)

09 déc. 2006
0

meuuuhh non
trop simple ..

09 déc. 2006
0

autrement dit, il faudrait 5 cv par tonne
sauf que toutes les valeurs marchent aussi, le bateau avancera quelle que soit la puissance ( met un seagull derrière une barge de 30 t et elle avancera quand même), mais laquelle est l'optimum????

en fait il y a des intérêts contradictoires

pour le motoriste, il est préférable d'avoir une charge suffisamment élevée et un régime plutôt haut vers les 80 à 85 % du maxi, ce qui entraine un moteur plus petit mais tournant à plus haut régime en utilisation continue

pour le chantier, moins c'est cher et mieux c'est donc un petit moteur est mieux qu'un gros

pour l'utilisateur, il est souhaitable d'avoir de la réserve pour tout un tas de raisons, même si ça impose de tourner à un régime de croisière qui n'est pas top pour le motoriste, donc d'avoir un moteur normalement sous utilisé sauf au cas où, mais chacun a bien le droit de déterminer sa marge

ensuite sur un bateau à moteur comme le mien, le régime de navigation est continu pendant de très longues heures et quasiment invariable quelles que soient les circonstances, ce qui n'est pas le cas sur un voilier et ce qui fait qu'il est plus facile de s'approcher du souhait du motoriste en ayant des moteurs bien chargés, que sur un voilier

ceci a pour conséquence que la plupart des voiliers sérieux sont sur-motorisés par rapport au souhait de charge du motoriste, mais prévus pour faire face dans les quelques % du temps où la puissance excédentaire va être bien utile et où il y aura de la charge disponible

un bateau à moteur n'est pratiquement jamais sur-motorisé, sauf très rares exceptions et utilisation particulière

dans mon cas j'utilise les moteurs à 2000 t/mn ce qui n'est pas bon pour eux, mais bon pour mon porte feuille et si j'avais 2x 50 cv, ma vitesse maxi chuterait normalement, mais ma vitesse actuelle de croisière serait maintenue avec des moteurs tournant à 75/80 % du régime maxi, donc sans aucune réserve de puissance

ceci est du au fait que j'accepte de réduire ma vitesse continue par rapport aux possibilités du bateau et des moteurs en continu

si je choisissais d'aller plus vite en permanence en adoptant un autre régime de croisière un peu supérieur tout en restant dans la limite continue des moteurs, il deviendrait impossible de dire que je ferais pareil avec 2x 40 cv

en clair mon bateau est sur-motorisé pour ce que j'en fait et sous motorisé pour une utilisation plus rapide et plus normale pour ce type de bateau

c'est idem en voiture ou en avion, quand on réduit la vitesse on réduit aussi la conso

il s'en suit un pseudo paradoxe qui n'est pas compris de tout le monde;-)

amicalement

09 déc. 2006
0

c'est effectivement un moyen d'estimation simple
et souvent suffisant comme dire que pour avoir la conso d'un moteur diesel on divise la puissance par 5 et par 4 pour un essence

c'est très approximatif mais donne une idée pour un groupe relativement homogène de bateaux

si tu passes sur une pirogue,une péniche ou un pneumatique ça ne marche plus du tout

le voilier objet de nos discussions va bien avancer avec son d55 quand tout ira bien et quand ça va se gâter, il manquera de réserve, mais c'est un choix qu'assumera seul celui qui sera à la barre

amicalement

10 déc. 2006
0

formule basique et fondement de la physique
Gébé, ta formule a l'immense avantage d''être aisément mémorisable.

Mais (bien sur qu'il y en a un ;-) ) la physique aussi a son mot à dire car si tu utilise un moteur c'est bien pour t'opposer à des forces, à des rendements près.

Mettons de coté les pertes liées à la transformation de l'énergie chimique (pétrole) en force-énergie directement affectée à la propulsion.
Elles dépendent plutôt :
- de la technologie (donc constante, ici);
- du régime (rendement un peu indépendant, à une chute dans les hauts régime près;
- de la techno de transmission (mécanique directe, Z-drive, électrique ou hydraulique);
- et de la qualité de l'hélice (donc constante là aussi, car "toutes choses égales par ailleurs").

1- Parmi les forces restantes, il y a en une directement liée au poids (à la masse en fait) du bateau : c'est la force d'inertie.
Elle ne joue que lorsqu'on accélère. Une fois en régime de croisière elle ne joue plus directement. Elle intervient aussi pour compenser l'énergie cinétique communiquée au bateau par la méchante vague qui vient de t'arrêter durement (on peut y voir une composante frottement), là la force d'inertie intervient à nouveau lorsqu'il faut relancer le bateau.

Les autres sont liées à des frottements, donc liées à des facteurs de forme :
2- frottement de la coque sur l'eau, pas très liée au poids du bateau (tout de même, un bateau plus lourd a une surface mouillée plus importante).
3- au frottement du bateau sur l'air (le fardage), bien indépendant du poids ou masse.
Ces forces de frottement sont en "rho x S x V carré", S (surface) dépendant de la forme et V (vitesse, ici au carré) étant la vitesse du bateau (ou du bateau+eau)

Ce qu'il y a de miraculeux avec ces formules simplifiées c'est qu'elles paraissent faire abstraction de tout ça et ne tenir compte que :
- de la masse alors qu'elle est rarement mise en jeu au niveau inertie (intervient par le poids pour aggraver la surface mouillée)
- de la longueur alors que partout on parle de surface (une dimension au carré)

Bien sur il y 3 formules : une pour les déplacement lourd, une pour les coques "normales" et une pour les semi-planante mais tout de même, faire rentrer tant de physique dans une si petite formule ;-)

Yves.

PS : je ne dis pas que dans le domaine considérée ces formules simplifiées ne sont pas une approx suffisantes ...

09 déc. 200616 juin 2020
0

oui pour le poids
du bateau qui est évidement intégré dans le calcul !!

;-)

Daniel

10 déc. 2006
0

mon tableau ringard des années 70
fait tout aussi bien que les modernes en donnant 12 cv pour 8 m à la flottaison soit un moteur conseillé de 18 cv pour tenir compte des surcharges

amicalement

09 déc. 2006
0

Rappel en quelques mots
le different initial porte sur la puissance pour atteindre la vitesse de carene !!!

je cite JP

"pour 10 m à la flottaison - 06-11-2006 18:34 -
la puissance mini pour atteindre la vitesse de coque est de 25 cv et il est recommandé d'ajouter au moins 50 %

pour 12 m à la flottaison, c'est 50 cv qu'il faut au mini et toujours 50 % en sus

bons calculs....... "

Et bien de nouveau non !!! :non:

J'atteind la vitesse de carene avec mon bateau qui a une longueur de flotaison dynamique un peu superieur a 10 m avec un 19 CV !!

Le calcul de la puissance necessaire pour atteindre la vitesse de carene depend du poids et de la longueur de flottaison !
Après rien n'empeche de surmotoriser pour avoir de la reserve de puissance en conditions difficiles.

En effet, ce n'est pas compris par tout le monde, surtout avec un maximum de mauvaise foie.

09 déc. 2006
0

j'ai peur de mal interpréter
mais si j'en crois ton abaque, sur un voilier de 4.4t avec 8m à la flottaison je devrais atteindre 6.8 pour 13 cv, c'est bien ça ?
Si tu trouve comme moi, ça confirme les doutes que j'avais sur l'hélice.

10 déc. 2006
0

4.4
j'ai aussi un 28 pieds de 4t4 en charge avec un md1 de 6cv.
4.5 nds de croisière, c'est sûr que c'est pas un foudre mais ça reste un voilier, qui va plus vite à la voile qu'au moteur.
La manoeuvre, c'est la barre et la poignée du bout des doigts.
Le courant dans le nez ? et ben j'attends la renverse.
Une autre philosophie, mais il est vrai que si je pouvais avoir 1/2 nds de plus, ce serait le bonheur.

10 déc. 200616 juin 2020
0

tableau perkins
prov doc installation moteur édité en 1980,
donnait les mêmes valeurs pour un bateau de 10m avec péplacement 10 tonnes, que les valeurs indiquées par volvo. tableau "coque semi-planante"
les calculs sont donnés à titre indicatif valeur à affiner par calcul.. mais quand même c'est assez juste!

09 déc. 200616 juin 2020
0

courbe puissance moteur et...
puissance hélice absorbée.
j'ai un exemple de ces courbes en %,

ça peut illustrer les propos tenus dans certaines interventions...
en plus de la puissance propulsive nécessaire, il ne faut pas oublier que le rendement d'une hélice est souvent très moyen:50%!
Il y a un sacré boulot à faire sur cette dernière pour que la puissance du moteur soit mieux restituée.
Souvent quand on change de moteur, on pense à bien les comparer entre eux, mais pour ce qui est des hélices, on se limite.... à la moins chère!!

:-(

Daniel

09 déc. 2006
0

Qui sait comment améliorer le rendement d' une hélice .......
Finalement c'est surement un point des plus importants

09 déc. 2006
0

ça dépend du marché
A titre d'exemple, Catana installe des Volvo pour ses clients européens et des Yanmar pour ses clients US et rapporte que ces derniers insistent pour avoir du Yanmar.

Yves.

09 déc. 2006
0

j'ai ce moteur sur mon boat
4jh4e sur un oceanis 393 8,5 tonnes vitesse à 2500 tours 7,5 kts sur mer calme conso 2,5 litres
recharge batteries à 1000 tours conso 1,5 litres
vitesse au ralenti 800 tours 3,5 kts, il est difficile de respecter certaines limitations
le boat à 1 an et demi le moteur 800 heures
je fais l'entretien moi-même pas de difficultés particulières
par contre cette été après 24 heures à la gite panne moteur (manque d'huile ... et le moteur pour lequel il est préconisé de rester au moins 5 minutes au ralenti avant de stopper, s'arrête seul ? pas logique. une heure de repos sans vouloir redémarrer ensuite, après avoir remis de l'huile. nota j'avais fait les niveaux en espagne 20 heures moteur avant ?
Vu plus haut dans le fil pb réamoçage go !!! il n'y en a aucun.
en revanche, je n'ai pas encore eu de pb de sav (délai coût)
par contre pour les pièces consommables on a un peu de mal à trouver partout filtres turbine de pompe à eau courroies ... j'ai du un peu tourner pour avoir un jeu de rechange de tout ça. mais je m'y suis peut-être mal pris.
Autre info : le boat avait à l'origine une hélice repliable volvo ??? que j'ai fais enlever pour remettre une tripales fixe trop d'inertie en marche arrière pour un novice comme moi.

10 déc. 2006
0

ptite question, ou idée
J'ai, sur un engin de chantier, un yanmar. Est ce que quelqu'un aurrait déjà essayé de se fournir des pièces par les revendeur de ce type d'engins? Aprés discussion avec le mien, il semblerait que les pièces correspondent entre la section marine du constructeur et celle des autres utilisations. Je n'ais malheureusement pas la possibilité de vérifier, n'ayant pas de moteur yanmar sur mon boat.

10 déc. 2006
0

Méthode
Voici une méthode pour définir la puissance du moteur d'un voilier (adaptée d'un bouquin de Nigel Calder, qui la lui-même reprise de "The propeller handbook" de Dave Gerr).

Définissons tout d'abord le speed-length ratio SLR:

v = SLR x LWL^0.5
v vitesse en nds
LWL longueur à la flotaison en pieds

Pour une LWL de 40 pieds par exemple, une vitesse de 7 nds correspond à un SLR de 1.1. Pour toutes les carènes, la vitesse maximale sans partir au planing correspond à un SLR de 1.34. Cela correspond à une vitesse de 8.5 nds pour une LWL de 40 pieds par exemple.

Il faut ensuite choisir la vitesse maximale au moteur, et ensuite la traduire en terme de SLR.

Pour un voilier, largement dépasser un SLR de 1.34 requiert une puissance très, très importante. Apparemment, beaucoup de constructeurs visent une vitesse maximale au moteur correspondant à un SLR d'environ 1.3. Exemple: 8.2 nds pour une LWL de 40 pieds.

A la vitesse maximale, la puissance fournie à l'hélice peut être estimée de la manière suivante:

cv hélice = Déplacement en charge (en kg) x SLR^3 * 2.204 / 1213

Exemple: pour une LWL de 40 pieds, un déplacement en charge de 12 T et un SLR de 1.3, il faut une puissance de 48 cv à l'hélice.

If faut ensuite ajouter:
* les pertes de transmission entre l'hélice et le moteur, disons 5%.
* La puissance absorbée par un alternateur ou un compresseur attelé par exemple. Un alternateur requiert une puissance de 5 cv lorsqu'il débite 100 A.

Dans notre exemple précédent, il faut ajouter 2 cv pour les pertes de transmission et disons 3 cv pour l'alternateur, càd 53 cv de puissance moteur.

Ces chiffres correspondent assez bien au X-46 que j'avais mentionné dans un poste précédent.

Pour le Pogo 40 croisière (LWL 40 pieds, déplacement lège de 5300 kg, disons 6000 kg en charge), ses 30 cv correspond à peu près à un SLR de 1.33 et une vitesse maximale au moteur de 8.4 nds.

Pour un Hallberg-Rassy 43 (LWL 39 pieds, déplacement lège 12.7 T, disons 14.7 T en charge), le moteur de 75 cv correspond à peu près à un SLR de 1.37 et à une vitesse maximale au moteur de 8.5 nds. Légèrement mieux motorisé que le Pogo 40, mais pas tellement que ça en fait.

Nigel Calder précise aussi que plus de 4 cv par tonnne en charge est en général une bonne approximation. Ce qui confirme la règle de Gébé donc. :-D

Bonne journée,

Francois

10 déc. 2006
0

Bravo François !!!

Ta demonstration colle impecable avec

Gebe
Le soft Volvo
La motorisation des constructeurs Structure, HR, X yachts cité dans le fil
mon boat.

mais pas certains que cela soit suffisant pour certains ... :heu:

juste une precision le coef SLR est de 2,43 pour une longueur en metre, comme deja cité dans d'autre fils.

10 déc. 2006
0

et pourquoi 2,43
parce que

pour convertir metre en pied division par 0,305

et 1,34 / racine carré(0,305) = 2,43

10 déc. 2006
0

j'ai pas tout lu ,ni tout compris, mais
si je me doute que c'est correct, c'est pour une coque neuve en eau plate, je ne vois nulle part prise en compte l'incidence d'une coque sale, d'une hélice pas vraiment au top, d'un fort courant, d'un bon vent de bout avec des vagues enfin tout ce qui fait qu'il est préférable pour le barreur d'en rajouter un poil, même si le motoriste est moins satisfait

pour info, ma table "antique" donne 50 cv pour 12 m de flottaison ce qui est très proche de ce que tu annonces avec un savant calcul auquel il est conseillé d'ajouter 50 % pour une longueur de flottaison inférieure à 10 m et un peu moins au dessus ce qui donne en gros 60 à 70 cv suivant la marge qu'on veut prendre

mais maintenant j'ai mieux à faire :-D

bye

amicalement

10 déc. 2006
0

oui
tout a fait d'acord avec toi jp
les calculs théoriques montrent vite leur limite surtout loin de nos cotes!!!

et ça a priori certains l'oublient

il leur suffira d'avoir a rentrer dans un lagon en refoulant du courant
on serre les fesses !!!!
et on est content d'avoir une bonne marge de puissance , au lieu de faire mouliner la bourrique

mais bon , comme 90% desbateaux restent dans le coin!!!

un exemple vécu pour ceux qui connaisent le canal de woodin , juste apres la passe de la havanah , en rentrant sur nouméa en venant de lifou.

si on est short sur la marée , on est content d'avoir une bonne mécanique , ou alors on pase sa nuit au mouillage .

10 déc. 2006
0

la seule règle :
pour un voilier normal (monocoque , pas belge , pas noir ) (oui, je sais)
18 f :18 cv
28 f :28 cv
38 f :38 cv
48 f :48 cv
ensuite : prendre du recul sur le catouet , cligner des yeux , cracher un coup sous le vent , se gratter la tète ,et le reste (alouette...)
apprécier le dodu de la bête: (l'est bouffi , l'est guaulé en brancards de pousse-pousse ,
tacher de voire le proprio ,selon qu'il est sec comme un stick de 505 ,falzars à pont couleur brique délavé vareuse du même métal , pieds nu dans des méduses années 50 , casquette en drap bleu marine-moisie; ou bien ,pantalon blanc blaser bleu boutons argent ( l'or est réservé a la Royale),chaussures de pont sébago casquette dédicacée par loic peyron
recracher sous le vent et appliquer un coef de 0.25 dans un sens ou dans l'autre
recracher encore un coup.
et regagner son bord à la godille ,bien sur,
hisser ses voiles cachous en marmonnant : s'ont vraiment nul sur h&o....

10 déc. 2006
0

Simplification
A jp et à bym,

Je crois que vous n'avez toujours pas compris que les paramètres clés dans cette méthode sont le SLR et le déplacement. La longueur à la flottaison ne joue un rôle que pour calculer la vitesse maximale que l'on peut atteindre au moteur.

Votre approche ne vous permet pas de vous rendre compte que le Pogo a une motorisation quasi-équivalente à celle de l'Hallberg-Rassy.

Le choix du SLR permet de choisir son type de motorisation:

SLR de disons 1.4 = motorisation forte
SLR de disons 1.3 = motorisation normale
SLR de disons 1.2 = motorisation faible

En prenant 5% de perte de transmission et 3 cv pour l'alternateur, on peut simplifié ma méthode de la manière suivante:
* Motorisation forte: cv moteur = (déplacement en tonnes x 5.2) + 3 cv
* Motorisation normale: cv moteur = (déplacement en tonnes x 4.2) + 3 cv
* Motorisation faible: cv moteur = (déplacement en tonnes x 3.3) + 3 cv

Les 5.2 dans la permière formule par exemple sont obtenu de la manière suivante: ( 1.4^3 x 2204 / 1213 ) / 95%

Bon, sur ce, moi aussi j'ai d'autres choses à faire.

BAV,

Francois

10 déc. 2006
0

experience
je ne conteste pas les calculs

l'experience sur bateaux legers ou lourds m'a juste appris :

qu'avec un moteur puissant et une bonne tripale
tu as une marge de manoeuvre dans les cas difficiles

qu'un bateau de déplacement léger ne necessite pas un gros moteur , sauf que tu ne bénéficies pas d'inertie
va remonter un merde face avec tes 30cv et on en reparlera

bien sur ce ne sont pas des conditions courantes

mais en polynésie avec les courants c'est plus fréquent qu'on ne le pense ...

alors le cas général ok

mainenant , mon prochain moteur pour 12 m de long et 13t en charge
ce ne sera pas 55 cv comme préconisé
ni 63 cv comme j'ai ce sera 80 cv!!!!

quand a ce que font les autres pas de soucis chacun est libre de croire ou de décider

je fais plus confiance à ce que je vis , qu'a des calculs

10 déc. 2006
0

Mais Bym
On dit juste que dans le calcul de motorisation d'un voilier afin d'atteindre la vitesse de carene, le deplacement du bateau joue pour beaucoup !!!

Le different porte sur ce point precis.

Ensuite personne n'a dit qu'il etait inutile ou idiot d'avoir une resevre de puissance.

Dans le petit temps tu iras quasi a la même vitesse avec ton 55 Cv qu'avec ton 80.
Face a 40 Knts de vent tu remonteras probablement encore correctement avec le 80 CV, mais certainement pas avec le 55.

C'est là que la notion de reserve de puissance est adaptable a chacun en fonction de son programme, ce qui n'a rien a voir avec un calcul de motorisation.

10 déc. 2006
0

j'ai pas d'approche personnelle, mais je me fie à l'expérience de gens
qui ne naviguaient pas avec des bateaux en boite d'allumettes et qui se fichaient pas mal d'ajouter 2 ou 3 cv de plus à un calcul d'école terrienne, pourvu que leur bateau puisse passer dans toutes les circonstances rencontrées

il est des moments dans la vie où les circonstances commandent aux mathématiques et suivre bêtement le résultat du calcul, c'est être bien naïf en cette matière

quand la coque de notre ami sera avant un carénage avec un état de surface pas au top, que son hélice sera un peu atteinte aussi, qu'il aura un bon vent avec un courant ou des vagues pas toujours dans le bon sens et que son moteur, comme tous les moteurs,en prenant un petit peu d'age ne délivrera plus ses fameux 55 cv promis par Volvo suite à différentes causes bien normales, il pourra toujours se consoler à la lecture des belles courbes fournies sur ce site

notre ami Pascal pourra peut être confirmer qu'un tracteur doit toujours être plus puissant que ce que demandent les engins à tirer sinon, ça passe pas et que calculer trop juste c'est prendre un risque

d'ailleurs l'expérience montre que les cons doivent être nombreux, car une remotorisation sur un voilier est quasiment toujours l'occasion d'augmenter la puissance

bien sur, ce que je viens de dire n'est pas conforme à ce que souhaite un motoriste pour des raisons sur lesquelles je ne vais pas revenir et ne s'applique pas non plus pour des ronds dans l'eau devant les Embiez ou pour un bateau à moteur

amicalement

10 déc. 2006
0

Etonnant,
j'ai juste posé une question qui me paraissait simple sur une comparaison entre deux moteurs.

Résultat :
- on veut me faire changer de moteur
- me faire changer de marque
- me faire changer d'hélice
- me faire changer de bateau ?
- me faire entrer dans un lagon
- sortir du même lagon ?
- me faire passer entre l'île Ouen et Prony
- me faire passer le raz de Sein
- ...

Il y a même début de fâcherie (provisoire je l'espère).

Cool svp, je reformule ma question :
utilisateurs de ces deux moteurs, avez-vous des critiques ou des louanges à leur endroit (et envers aussi bien sûr) ?

Merci

10 déc. 2006
0

comme toi, diesel...
je suis un peu estomaqué par tout ce qui précède, au vu de la simple question que tu posais au départ.

pour un peu, on se croirai sur un forum de tuning mag' !!

et ce coup-là, ce serait marrant de voir trier un peu toutes les contributions qui n'ont rien à voir avec la question posée.

face à ton questionnement, j'ai une façon de dissiper mes doutes qui vaut ce qu'elle vaut...
j'observe les voileux au port;
celui qui ne parle jamais de son moteur, c'est qu'il a un bon moteur.
celui qui a toujours les mains dans le camboui, méfiance !

en aparté, je voudrai préciser que je suis quand même étonné qu'on me dise "change de trottoir" seulement parce je fais part de mon manque d'intérêt pour ce qui est de toute complication mécanique inutile.
car cela ne signifie pas forcément que je n'ai rien d'interessant à dire.

jacques, :non:

10 déc. 2006
0

oui, robert...
inutile 'à mes yeux' si tu préfère, ou qui ne m'interesse pas..

je pensais plus, 'qui n'est pas indispensable au bon fonctionnement'.

ma façon de voir, c'est que tout ce qui n'est pas indispensable ne peut tôt ou tard que s'avérer être une source de panne.

mais bon comme on dit amha !

jacques

10 déc. 2006
0

jj ...
je pense que dans ce que tu dis, le mot qui peut gêner beaucoup de gens est le mot "inutile" (ta dernière phrase).

Si tu dis "qui ne m'intéresse pas" ce sera plus acceptable par tout ceux qui trouvent cela utile.

Le même phénomène de rejet se produit à propos de l'informatique à bord quand le mot "inutile" ou "gadget" apparait à la place du mot "ne m'intéresse pas" ;-)

10 déc. 2006
0

tout d'abord, moi je veux strictement rien concernant ton bateau
ensuite, quand on lance un fil sur un forum, il faut bien s'attendre à avoir plusieurs réponses et une discussion entre les différents points de vue ou alors il faut faire autrement

ma réponse à ta question: tu fais comme tu veux

11 déc. 2006
0

il vaut mieux effectivement t'arreter là car tu deviens un peu trollesque
en effet, après 95 contribs on ne sait toujours pas de quel bateau tu parles, pour quel programme envisagé, avec quel équipement embarqué sur le moteur, si c'est une option chantier avec ce choix uniquement ou alors une re-motorisation ou encore une construction amateur ou artisanale avec un choix plus ouvert

en clair tu n'a pas été capable de nous dire quel était réellement ton pb et tu veux malgré tout une réponse précise

en fait on ne sait rien et tu en as uniquement pour ce que tu nous en a dit

10 déc. 2006
0

Et hop,
encore à coté.

Dans ma réponse, je ne visais personne, c'était un commentaire général après 95 contributions que je trouvais à coté de la plaque (en dehors de 2 ou 3 qui m'intéressait).
Tu t'es senti visé jp, il ne faut pas, c'est un forum comme tu le dis si bien, mais je te répondrai quand même :
- que tu ne veuilles rien concernant mon bateau, je l'espère bien.
- puisqu'apparemment tu te targues d'être un spécialiste es mécanique j'aurais pu m'attendre à avoir un commentaire constructif et argumenté sur ton point de vue, au lieu de ça j'ai eu le droit à : "ni l'un ni l'autre" et "tu fais comme tu veux", très pédagogue tout ça (ah oui j'oubliais, c'est un forum !).
- quand à s'attendre à avoir plusieurs réponses et points de vue sur mon problème, oui j'attends toujours, mais je vais m'arrêter là et faire effectivement autrement ; pour une fois que je posais une question sur ce site, le résultat est édifiant !

D.

10 déc. 2006
0

C'est super !
Avec toutes ces contibs intéressantes sur la fin, il est bien avancé Diésel dans tout ça ! Heureusement que quelques uns ont dit autre chose que "tu fais comme tu veux" au début du fil !

PS. désolé Diésel, je fais pas avancer ton truc pour autant : j'ai ni Volvo, ni Yanmar, donc j'ai pas d'avis sur la question, sincèrement désolé. :-|

11 déc. 2006
0

Fonctionnement de HeO
Peut-être que tu obtiendras une réponse en lançant un fil sur, hmm voyons voir, la puissance de ton moteur par exemple. :jelaferme:

11 déc. 2006
0

comment peut-on
imaginer poser une question sur HeO et obtenir une réponse pertinente .
:-) :-) :-) :-)

Comme dit par ailleurs, sur 6.000 spectateurs, il y a 10 animateurs pollueurs qui découragent quasi définitivement les ceusses qui auraient quelque chose à dire de le faire .

Le fond du problème, c'est la connaissance opposée à l'opinion .

Les opinions tout le monde en a . Des connaissances, pour ne pas parler de savoir, tout le monde croit en avoir .

Et au bar du commerce et de la narine réunis chacun peut s'exprimer .

Donc faut être patient, interpréter et faire le tri dans les réponses .

Sur la question posée, je suis strictement incompétent . Cela ne m'empêchera pas de dire que j'ai une tondeuse à gazon Yanmar qui n'arrête pas de tondre le gazon depuis 30 ans sans autre réparation qu'une soudure de temps en temps ou l'achat d'une pièces hors de prix .
Yanmar pour le gazon c'est super !
J'ai aussi eu une auto Volvo dont je me suis vite débarrassé car chaque opération d'entretien coûtait 4 fois plus cher que chez Renault . J'ai aussi passé trois semaines à patauger dans le gasoil pour un malheureux joint d'injecteur Volvo (en fait c'est du Bosch) qui fuyait mais ça peut arriver à tout le monde .

A vrai dire, le bruit court sur les pontons que que Volvo/Yanmar c'est le top . C'est increvable et on trouve les pièces partout sur la planète .

Alors ?

Pile ou face .

11 déc. 2006
0

Diesel Vovlo ou Yanmar
Kidd a souligné la question d'un eventuel remplacement de la courroie de ditrsi. tous les 3 ans sur le Volvo ...

C'est un point qui peut etre important pour faire un choix, il faudrait valider cette information...

11 déc. 2006
0

courroie ?
je ne suis pas mécanicien, mais j'ai toujours lu que s'il y avait une courroie de distribution il faut la changer régulièrement ... et sur les voitures diesel aussi d'ailleurs.

La mienne a duré 10 ans avant que je ne la change (je ne savais pas !) et la seconde je l'ai "poussée" à 6 ans avant de me décider.

Mais mon moteur fait très peu d'heures.

11 déc. 2006
0

courroie
ATTENTION, ce n'est pas que l'usage qui fatigue une courroie, il y a aussi le temps, la chaleur, l'air chargé en vapeurs d'hydrocarbures.

11 déc. 2006
0

couroie de distribution
pas top, pas rustique, pas vraiement ce qu'on attend de nos antiquités respectueuses de notre temps libre.

Faut y regarder de plus près ; changer une courroie de distribution lorsque tout à été fait pour que ce soit aisément changeable, c'est vraiement pas compliqué. Je me souviens l'avoir fait lors d'un stage Volvo chez Boucher sur (de mémoire, là c'est moins sur) un TAMD ou équivalent (un truc dans les 75 CV). Tout étant accessible par la face avant, aucune poulie n'étant apocalyptique à déposer, ça se résumait à faire circuler un serpent (calme, cobra, calme !) de part et d'autre de poulies après avoir alignée ces dernières graces à des repères qu'elles portaient. Niveau "chimpanzé + 2"

Par contre s'il faut démonter la moitié du moteur et déposer l'autre moitié tout en pesant sur les silentblocs histoire de gagner les 3mm qui permettront d'y passer la main et la courroie tout en vérifiant avec le mirouir de dentiste ...

Souvenez-vous de vos voiture à l'époque ou vous répariez vous même. L'horreur n'est jamais bien loin. Prévenir les pompiers avant de commencer, conserver un GSM sur soi pour déclencher les secours si bloqué.

11 déc. 2006
0

les marques, gravées sur les poulies
Freja, ça à un coté plus que rustique tes poulies de distribution qui ne sont pas gravées du repère nécessaire. La marque à la craie au démontage, c'est les années 60 ça.
Rustique certe mais de la à retourner à l'age de pierre ...

Comme toi, j'aime pas la complexité/fragilité ajoutée par les couroies. Sur la HTDi du voisin, j'm'en fout, ça lui chante de changer de voiture tous les 6 mois (euh, faut pas que ça soit mon dentiste, tout de même, j'ai pas les moyens de participer ;-) ) mais sur mon bato à moi que j'aime et cajole et dont j'attend en retour qu'il respecte mon repos, ma sieste et mon porte-monnaie.

Quand au prix des pièces Volvo, là encore 100% d'accord mais je me suis laissé dire que chez Yanmar ou Perkins ou je ne sais plus trop c'est pire. Entre charybe et scylla on est mal barré.

mes critères : simple et ancien, pour être robuste et fiable. Avec une puissance développée de 30 CV par litre, on doit pouvoir faire du simple/robuste/fiable, rien à voir avec le cahier des charges de la 205 GTi.
Le turbo, pas de problèmes, mais poché ou mayonnaise.

11 déc. 2006
0

j'ai un sentiment mitigé chez volvo
suivant la provenance de la base utilisée, le résultat n'est tout de même que la marinisation d'un truc pas fait chez eux . Ou pour faire plus court : mariniser une m.... n'en fait qu'une m.... marinisée . Donc ne pas se fier qu'à la marque, mais à des modèles (et donc des bases) précis .
Chez Yanmar, la fiabilité à l'air régulière sur la gamme : tant mieux, parce que leur politique des pièces détachées est lamentable (prix/délai)
A noter que la conso d'huile à la gîte est connue sur certains yanmar .
Que faire d'autre ? Considérer les offres faites sur des bases kubota, mitsu, man et deutz sur des plus grosses puissances . Vérifier que ce n'est pas une technologie trop avancée ...(pas trop d'électronique dans l'injection, le moins de turbo possible, cascade de pigons pour la distribution, et bien sûr la dispo des pièces !)
Bon courage, mais le jeu en vaut la chandelle .

12 déc. 2006
0

et pour contenter tous le monde
il serait pas estamplillé Perkins ? :tesur:

12 déc. 2006
0

perkins-volvo-kubota
J'ai aussi été frappé de voir cette étiquette là.

Dans le passé j'avais cru comprendre que souvent Volvo s'appuayit sur une base Perkins elle même s'appuyant souvent sur une base Kubota.

Idem pour les moteurs 5-6,5 CV équipants les groupes électrique Northern Light, c'est la même base que les volvo 2040 (38 CV), ce qui ne veut pas dire que les pièces accessoires soient compatibles.

J'en ai tiré l'impression que c'était très délicat/onéreux de metttre au point un moteur diesel et que du coup on le plaçait à toutes les sauces.
Qui aura une meilleur explication ?

Yves.

12 déc. 2006
0

Courroie (final)
J'ai retrouvé la polemique sur la courroie Volvo(chez les brittichs du HROA) en fait elle concernait l'ancetre du D2, cad le MD22:
Volvo preconisait un changement de courroie à 2000 H, et l'importateur avait ajouté: "ou tout les 3 ans", sachant qu'un moteur de plaisance fait ~200H/an et que volvo vend le caoutchouc a un cours proche de l'or, ça avait fait tousser!
D'aprés eux le MD22 est à l'origine un Perkins prima( diesel de base chez austin et rover).

Concernant le D2 55, en 2002/3 Hallberg Rassy en a monté sur les derniers HR36( à la place du MD22)et sur le nouveau HR40. En 2004 le remplaçant du 36(HR37) est équipé avec un Yanmar 4JH4E, et le 40 aussi.
Sans savoir s'il ya un lien à ce changement, on voit sur le forum du HROA, de nombreuses plaintes et retour en garantie concernant l'inverseur du D2 55.

11 déc. 2006
0

rustique... fiable?
un grand constructeur a lancé une gamme "com....".
A les regarder ces moteurs, ils ont l'air plutot "rustiques".
Par contre, il y en a un grand nombre en pièces
détachées sous les établis des concessionnaires:
il doit y avoir un problème...........

11 déc. 2006
0

Hum, Yves
Pas compliqué, certes, mais à haut risque ....

J'ai donné: je n'avais pas fait de marque sur la poulie de villebrequin, je n'ai pas vu que le villebrequin avait un chouïa bougé, et le résultat était conforme à la très grosse connerie de faite: 2 soupapes claquées, et encore je n'ai mis qu'un tout petit coup de démarreur. Ok j'en ai profité pour faire réviser culasse et injecteurs, + un joint tout neuf (alleluia, je l'avais à bord!), mais je m'en serais bien passé, le moteur marchait très bien.

Donc les courroies de distrib, j'aime pas :-(

Cela dit, je ne suis pas sur qu'un Yanmar ne soit pas à courroie non plus.

Pour répondre à Diesel avec mes très maigres connaissances mécaniques, je dirais que Volvo a une sale réputation sur le prix des pièces, et que j'ai eu l'impression à en écouter un sur le bateau de Pendruig (et à en être très très étonné) que le Yanmar était très silencieux.

Mais bon il doit bien y avoir d'autres critères plus importants, mais je ne serais pas capable d'en dire plus.

11 déc. 2006
0

En fait ....
La peste ou le cholera !
Ouarf :-D

ou bien plus poêtique:

"viens donc ô ma douleur, et tiens toi plus tranquille ....."

C'est un peu ça un moteur à bord d'un voilier ... ;-)

Mais alors, pas un avis sur plutôt l'un ou plutôt l'autre ?

11 déc. 2006
0

volvo d2
a une distrib entrainée par pignons, tout ce qu'il y a de "rustique" !
:-|

12 déc. 2006
0

Perkins-Volvo
Au salon il y a une semaine, j'ai vu que les 3/4 des moteurs Volvo exposés avaient une étiquette Perkins sur le bloc moteur.

Perkins fait des très gros moteurs industriels, jusqu'aux moteurs de locomotives.

12 déc. 2006
0

des errements étonnants,
en effet:
quand on voit ce qu'ils avaient faits pour construire par exemple le MD22 pour volvo et son jumeau chez perkins( la base de départ était perkins... enfin je n'en suis plus certains vu les difficultés de la marque depuis déjà longtemps): bloc de chez l'un, pistons de chez l'autre, vilebrequin de qui je ne sais plus plus.... un incroyable mélange !!
d'aspect extérieur le volvo et le perkins se ressemblent... mais alors à l'intérieur, suivant qu'il est vert ou bleu on n'y trouve pas les mêmes pièces

18 fév. 2007
0

et pourquoi pas...
au pire si tu es un peu bricoleur , marinise-en un par toi-même ou un ami. Sur mon canot je possède un mercedes 240 D ( absolument indestructible !!! ), c'est un des moteurs qui à fait la réputation de mercedes (pour dire le nouveau record est de + de 4 million de km sur ce moulin) ce qui me fait 55 CV pour 11,70 et 8,5 T et pour rien au monde je changerai de moulin. La conso s'établit à 2,5 à 3 l/h , quand au sujet des pièces dispo la je pense que tous les autres moulin peuvent se coucher. Tu trouveras même des pièces chez un libanais du ghana... :langue2: .c'est tres simple ces caisses là tu les vois vraiment partout, sans compter que le prix des pièces et autres éléments est vraiment dérisoire. le moteur est de 1979 et le nombre d'heure... (hou lala...). Il tourne comme une horloge et n'a pas pris une ride (compression comme neuve)

18 déc. 2013
0

si tu as un bateau peche promenade je te conseille le volvo equipé d'un inverseur hydraulique (yanmar n'a pas de transmission hydro), si voilier pas de differences notoires.
regarde ou ce trouve ton agent de marque le plus proche ,cela reste important pour le suivi pieces et entretien

18 déc. 201318 déc. 2013
0

Nounou 13 depuis 2006 il a peut être trouvé la solution!!!!!! :-p

DT...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (134)

Bientôt fini ?

mars 2021