Voilier et filets de pêches

Bonjour les voileux,

Bon quitte à passer pour un blaireau, je tente quand même!!

Navigant depuis peu, j'ai la phobie des filets de pêche... J'en rencontre pas mal dans mes nav' et je me démerde toujours à chercher les 2 perches afin de les contourner car j'ai peur d'accrocher ma quille dedans.

Je n'y connais rien en pêche professionnelle, donc je ne sais pas à quelle profondeur ils travailles (au fond, entre deux eaux...)

Y'a t il vraiment un risque ou ont s'en fout?

Merci de vos éclairages et bonnes nav' à tous!

L'équipage
14 sept. 2021
15 sept. 2021
0

Oui, il y a un risque mais je dirai qu'il est très modéré. Avec un Filo (biquille avec deux jolies "torpilles" accrochées au bout de voile de quille bien verticaux), j'ai accroché une fois un bout' mais en faisant un 360°, je m'en étais dégagé. Mais avec mon SF 3200 actuel (voile de quille encore vertical mais un bulbe qui ne dépasse pas à l'avant), je suis resté "amarré" en juin dernier juste devant le phare du bout du monde à LR alors que j'avais fait un "large tour" : ligne coincée le long du voile de quille mais surtout des tours autour de l'arbre d'hélice (eh oui, j'étais au moteur...). Appel à la SNSM et son plongeur (j'étais en solo et je ne me voyais pas aller faire le guignol dessous avec ensuite la pointe des minimes très proche...

Pour résumé, je dirai qu'à la voile, y a moyen de s'en dépêtrer avec la plupart des voiles de quille et avec des hélices non "hameçonnantes" mais au moteur, s'en méfier très très fort...

sur la photo prise le lendemain pour évaluer les dégâts éventuels, la coque est bien sale : le carénage était prévu pour qq jours plus tard... On voit que le bout a même poncé le coppercoat qui n'est pas terrible sur ma quille.


15 sept. 2021
0

Ces engins de pêches me font peur aussi... un copain m'a conseillé de passé toujours sous le vent des bouées, surtout à marée basse. Un autre copain m'a dit que les filets étaient profond donc peu de risque... Moi j'aime pas le "peu de risque" alors je m'en écarte un maximum...

Quand nous voyons des petits fanions, nous cherchons toujours la seconde perche, parfois en vain, parfois pas de la même couleur, bref ce n'est vraiment pas toujours simple de savoir laquelle va avec laquelle. Il nous est même arrivé de faire demi tour devant la longe de Boyard tellement nous ne savions plus où nous devions passer.

Souvenir aussi devant Port Joinville ou nous avons fait un joli slalom, il y avait de la mer et on ne voyait les bouées qu'au dernier moment : ma ligne de traine y est resté accroché !!!

@Scotland : cela a été signalé à la capitainerie a plusieurs reprises ces bouées juste au niveau du chenal d'accès aux minimes, je crois qu'elles ni sont plus désormais...


Scotland:Tout à fait, mais le filet (moins des bouées coupées une par une par la SNSM ou des plaisanciers) s'est retrouvé longtemps là. Il est peut-être même partiellement encore au fond, mais il n'y a plus rien qui le signale en surface...·le 15 sept. 12:18
15 sept. 2021
1

Il n’y a pas que les filets, il y a les casiers !
Jusqu’à présent je ne me faisais pas trop de soucis avec ça.
Mais je me suis fait piégé cet été au sud de l’Italie par nuit noire en partant de nuit par mer agitée avec 25 nds de vent sous trinquette et un ris. Je n’ai rien vu, le flotteur se confondait avec la crête des vagues.
De jour il suffit de passer loin et au vent mais de nuit on n’y voit rien. De plus en Italie ce sont des flotteurs au ras de l’eau sans aucune signalisation, ce sont parfois de grappes de bidons ou un paquet de polystyrène dans un filet.
Dans mon cas c’était les deux reliés par un bout, imparable si on passe dessus.
Donc la règle que je me fixerai dorénavant sera d’être extrêmement vigilant la nuit jusqu’à au moins 6MN des côtes. Au delà les petits pêcheurs bricolos n’y vont pas.
Je comprends bien qu’on em... les pêcheurs mais ça ne leur coûterait pas plus cher de mettre un flash ou au moins un fanion plutôt que de perdre leur matériel.


15 sept. 2021
0

il peut aussi y avoir un orin à côté du flotteur principal. dans ce cas, le bout qui relie les deux est quasiment toujours flottant.


15 sept. 2021
0

Il m'est arrivé d'attendre le lever du jour pour approcher de La Corogne, sachant que les filets y étaient signalés par des bouées au ras de l'eau (bleues si ma mémoire est bonne). J'ai toujours tenu compte de ce risque pour planifier des étapes assez longues, quitte à naviguer de nuit pour être près des côtes de jour au départ et à l'arrivée.


15 sept. 2021
0

Bonsoir les voileux!

Merci beaucoup pour vos retours. Je me sens moins seul maintenant!!

Bon bah je n'ai plus qu'à faire comme vous et être vigilant...

Bonnes nav' et bons vents!


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (160)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021