Voilier en ferrociment

Bonjour à vous tous,

Ce sujet a certainement déjà fait l'objet de diverses discussions, mais comme je n'ai aucune connaissance sur cette technique de fabrication des coques de voiliers et si l'un d'entre vous maitrise le sujet, alors suis à l'écoute.
Un grand merci par avance à vous

Olivier

L'équipage
20 sept. 2022
20 sept. 2022
0

houla, lis d'abord les différents fils existants ...
combien de bateaux FC naviguent encore ?


Rouletaquille:Il y en a quelques uns encore mais c'est vrai que cela se fait extrêmement rare.Il reste encore deux trois exemplaires d'Endurance construit par le chantier qui les produisait à l'époque et aussi quelques bateaux chez les anglais et les américains ou au Canada.En France cela ne doit pas excéder la vingtaine de bateaux et les quelques barges ou péniches fluviales (la péniche aumonerie des mariniers sur la Seine à Conflans Sainte Honorine par exemple - bateau d'ailleurs classé)·le 20 sept. 20:15
20 sept. 2022
0

Il y en avait un à vendre à Arzal il n'a pas longtemps sur LBC.


21 sept. 2022
0

Un grand merci pour vos réponses, vais approfondir mes connaissances sur le sujet.
Merci à vous
Olivier


BenjaminT34:Bonjour OlivierJ'ai une goélette en Fero qui à 50ans , 2 tdm à son actif et 17 transat.si tu as des questions n'hésite pas. Benjamin·le 22 sept. 09:51
Olivier:Bonjour Benjamin, merci pour ton message, Pour faire simple comment reconnaître une bonne construction en ferrociment ? quel l’entretien ? Et en cas d’achat comment expertiser une coque en ferrociment ?Avec les liens et infos donnés par FredericL je prend contact avec le sujet mais j’ai encore beaucoup à apprendre. Un grand merci pour vos lumières.Olivier. ·le 22 sept. 17:44
BenjaminT34:Bonjour pour répondre aux questions , comment reconnaitre un bon d'un mauvais fero, il faut inspecter toute la coque intérieure et extérieure, (pas de trace de rouille et ferraillage non à nu) . pour l'entretien c'est idem un polyester ou epoxy . Le notre a été construit sur les bords de seine par 6 Amateurs "éclairés" plus un 50aine d'artisans venus les aider pendant 6 ans . il a eu un refit du pont en bois 1 fois et un traitement époxy de la coque après 40ans de nav autour du monde. Nous l'avons fait expertisé par un pro (ils sont peu nombreux sur ce type de construction), et aujourd'hui il est assuré en tous risques chez AXA (le patron de la division plaisance est même venu le visiter ). aujourd'hui nous avons même déposé un dossier pour le passer en BIP et nous attendons la commission en octobre pour avoir le résultat.Nous venions juste avant un ULDB Open 50 en epoxy /kevlar et tout le monde nous a déconseillé ce type de construction (lié aux constructions amateurs qui ne sont plus en navigation à ce jour). sur des grandes unités comme la notre le ratio poids/ taille est identique à du bois. (le notre 72ft, 35T, TA 23m, TE 2,80, quille longue , réplique du malabar X de John Alden) .Et Eric Tabarly l'a même skippé pour les voiles de st Trop :-)si besoin de plus d'infos ou de partager on le fait en MP et on s'appelle.·le 22 sept. 18:22
tikipat:pourtant cet ULDB a fait un tour du monde ...·le 22 sept. 19:05
BenjaminT34:oui tu as raison Pascal mais avec des enfants c'est une autre vie ;-)·le 22 sept. 19:46
BenjaminT34:et en plus tu l'as skippé dans la pacifique ... bisous à vous 2·le 22 sept. 19:48
Olivier:Bonsoir Benjamin merci pour toutes les infos on se retrouve en MP pour partager. Merci Olivier ·le 22 sept. 21:41
Sailortoun:Je pense que presque tous les ferros qui naviguent actuellement sont de bonnes constructions. Les autres ont coulés ou ont été détruits car irréparables. ·le 22 sept. 21:44
1

Je connais un ferrociment qui navigue depuis 40 ans.
Plusieurs traversée de l'atlantique et la méditerranée en long et en large (et en travers ...).
De plus il est très bien esthétiquement. Il faut vraiment regarder de près pour voir que ce n'est pas une coque polyester.
Probablement une construction pro .


BenjaminT34:je suis d'accord avec toi dgedg·le 22 sept. 19:50
0

La construction des coques en ferrociment a eu autrefois un certain succès dans le monde amateur.
Loisirs Nautiques avait traité plusieurs fois le sujet avec sans doute un Hors Série.
D'autres livres sont sortis dont le documenté "Construction des bateaux en ciment" Daniel et Dominique Berruyer Editions maritimes et d'outremer 1971. La réussite supposait de respecter impérativement les principes de ce procédé particulier de construction.
A noter qu'un intervenant sur LN avait perdu son beau voilier en ciment construit maison qui a sombré en faisant de la friture (chute de la poèle et feu propagé rapidement à tout le bateau, faisant fondre les vannes de coque)!


6j6j
3

Le ferro et moi... Je t'aime, moi non plus !

Jamais je n'aurais acheté un voilier en ferro, n'ayant pas assez d'argent à perdre.
Pourtant, j'ai une histoire personnelle où ce foutu ciment me colle au derche depuis l'âge de 4 ans. C'est à dire la Construction hasardeuse d'un Mowgli sur plans de Georges Auzépy Brenneur (Ketch de 13,5 m), par un proche de mes parents, eux mêmes constructeurs amateurs à la grande époque.

Bref, j'en parle à droite à gauche il y a deux ans, à un ou deux copains pas plus cons que la moyenne, surtout quand l'un des deux est un ingénieur béton de très (très) haut niveau dans une grande multinationale du béton.
Le gars sait de quoi il cause, et il sait surtout que lorsqu'il calcule la structure et fait les choix techniques pour le plus haut gratte ciel du monde bientôt en construction, faut que ça tienne debout.

Mon histoire à la con de construction ratée l'amuse, tu penses bien. Il se marre en entendant ma description primitive de la construction et des matériaux utilisés !
Il me montre comment il construit des écoles, des maternités et des maisons en trois jours sur les trois continents, fait des blocs ciments bien plus légers et solides que tous les autres, des cuves haute pression, et j'en passe.

Mais quand je lui dit que j'ai le projet d'aider les pêcheurs malgaches qui finissent proprement de ruiner les dernières forêts du pays pour construire leur goélettes et boutres hautement périssables et peu étanches, il se montre franchement intéressé...

Le projet : mouler des coques en ciment maillé (sans fer) sur les meilleures coques en bois de voiliers de charge existants dans le pays.

Ca n'a pas fait un pli. En quelques jours, il m'a sorti la liste des matériaux adaptés et le process de réalisation sur la plage, qui vont multiplier par 5 la résistance, la durabilité et l'étanchéité des coques en ferro par rapport aux constructions "traditionnelles".

Et comme l'ami à un labo pour expérimenter les techniques de pointes qu'il met au point, il teste le truc. Les parois sont fines, souples, totalement étanches à la flotte et bien d'autres choses encore.

Je vous passe les détails techniques, car c'est top secret et je me ferais engueuler. Toujours est-il que ça coûte toujours à peu près pas grand chose, surtout lorsque c'est subventionné par les organisations dont c'est la raison d'être.

Je n'ai rien inventé. Je me suis inspiré des programmes en cours ailleurs, et je ne doute pas un instant que les techniques utilisées par les spécialistes qui me ont mises au point sont à peu près le mêmes.

Bref, sans en dévoiler davantage, je pense que pour des bateaux de travail et de charge, les nouvelles techniques de ciment maillé permettront d'avoir des coques solides et durables. En tout cas, bien plus que les coques en bois qu'elles remplacent.

Maintenant, pour un voilier, l'emploi de ce matériau reste à me yeux à peu près toujours aussi discutable, hautes performances du ciment ou pas.

Si on a des surplus de matériaux, je me moulerai une coque de Joshua ou un truc du genre et j'y mettrai un gréement de Goélette local, pour voir !
Plus de détails dans... 10 ans, car Mada, c'est le pays du mora-mora !


tikipat:J ai vu en 88 au Vietnam dans la baie d Along , beaucoup de bateaux de pèche en ferro ... vieille technique , mais bateau très lourd pour un voilier ·le 22 sept. 18:54
BenjaminT34:le notre en Juin 90 convoyait un ULM Hydravion pour la série USHUIA dans les Galapagos avec NH et son équipe de tournage à bord, apres pour le poids je suis d'accord, pendant les régates de St Barth le bateau 11kts en pointe à 80deg·le 22 sept. 19:36
BenjaminT34:coucou Pascal ;-)bientôt sur l'eau ?·le 22 sept. 19:37
tikipat:c est quoi un ciment maillé ? pour moi si tvb en avril ... ·le 22 sept. 19:44
FVLS35:Mailles de formes et tailles diverses en fibres synthétiques (polyester, kevlar, etc.) Pas de métal.·le 22 sept. 19:54
tikipat:ça devient un composite , et la " résine " est du ciment , j ai hate de voire ça ... ·le 22 sept. 19:59
BenjaminT34:pareil... nous maillage metal mais ces techniques n'étaient pas au programme il y a 50 ans ·le 22 sept. 20:05
Lulu69:J'ai trouvé ça comme maillage en fibre de verre, c'est un exemple :www.batiproduits.com[...]73.html ·le 23 sept. 08:25
tikipat:avec un maillage fibre , gros grain de poids , pas de risque de rouille qui éclate le ciment ·le 23 sept. 12:36
0

Bravo à Benjamin T34


BenjaminT34:Merci Trimaran, ca ne fut pas un choix facile mais on a passer le cap et on referait le même choix aujourd'hui·le 22 sept. 19:31

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (73)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021