Voilier Damien - Régulateur d'allure simple sans pale dans l'eau - qui connait ?

Bonjour,

J'étais dimanche à La Rochelle lors de la projection du film sur l'aventure du voilier Damien. J'ai constaté qu'ils ont fait le tour du monde avec un régulateur d'allure qui semble simple puisque sans pale qui va dans l'eau. J'ai recherché sur la toile mais je ne trouve rien et les images que je trouve du bateau ne sont pas assez nettes pour comprendre le système.

Je viens d'acheter un Karaté, j'ai un budget serré et une échelle sur l'arrière donc un système que je pourrais me fabriquer du type Damien me conviendrait parfaitement. Ils ont fait un tour du monde avec ça semble bien fonctionner ...

Quelqu'un peut il m'en dire plus sur ce système, un schéma serait super...

Un grand merci par avance ....

L'équipage
23 nov. 2022
23 nov. 2022
1

Bonsoir,

Côme, le régulateur de Damien était constitué d' une girouette à axe vertical, qui comendait un fletner situé dans la partie arrière du safran.
Il y avait un axe dans la mèche de safran (creuse) et entre cet axe et ledit fletner, une biellette dans la partie inférieure du safran.
La barre était laissée libre quand le système était actionné.

Il y a un shéma explicatif dans l' annexe du livre "Damien, Du Spitzberg au Cap Horn".

Gorlann


Pacotheas2:Ok je n'avais pas vu pour la partie arrière du Safran ... merci de l'info ...·le 23 nov. 20:46
23 nov. 2022
2

salut,
voila gorlann t'as tout dit, pour la doc tu devrais pouvoir la trouver sur le web,
tu as aussi d'autres solutions exposées sur cette page (régulateur d'allure fonctionnant avec écoute de genois, de GV, etc...) bref des solutions minimalistes à essayer, le lien:

bonne lecture


mocitoo:merci, je ne connaissais pas ce livre... www.ayrs.org[...]013.pdf ·le 24 nov. 07:59
23 nov. 2022
0

Bonjour

j'estime qu'un bon régulateur d'allure est un régulateur où tout est à portée de mains, navire sur l'eau. Où tout peut se réparer, se changer. Le système mis au point par Jérôme Poncet et Gérard Janichon faillit de ce point de vue.

Mon Freedom sera équipé d'un Navik renforcé. Deux pièces peuvent lâcher sur ce régulateur: la pièce en fonte d'alu qui supporte la pale immergée et l’arbre en inox qui porte cette pale. En ayant ces pièces en double (ce qui est déjà le cas) je peux espérer avoir un régulateur qui sera toujours opérationnel en circumnavigation, quelques soient les soucis.


Trimaran:Tu peux espérer, sans plus!!·le 25 nov. 11:27
23 nov. 2022
1

Salut.
Cependant, ce système de fletner est plus adapté aux safrans installés sur tableau arrière, pour des raisons évidentes d'accessibilité.
Jean


Lorenzo&Lotus:J'ai exprimé mon avis vis à vis des deux cas présentés: un karaté et le Damien , tout deux dotés d'un safran suspendu…·le 24 nov. 07:42
24 nov. 2022
0

je me pose une question,
il y a le régul classique pale immergée, le Navic avec pale fletnérisée, le safran avec fletner mais personne n'a essayé le régul classique + safran avec fletner ?
allier les 2 parait mécaniquement simple et le système devrait être hyper puissant et réactif, en plus ceinture et bretelle en cas de rupture de l'un ou de l'autre.


azzura:J ai déjà vu des pilotes avec un safran extérieur et fletner en plus de l original ..une sorte d hydrovane sans la complexité des engrenage d ou ja possibilité de le réaliser sois même ·le 24 nov. 13:06
mocitoo:attention, avec un safran extérieur les contraintes ne sont plus du tout les mêmes...·le 24 nov. 13:13
azzura:Oui mais ton safran principal est bloquer seul le safran secondaire fonctionne..regarde l hydrovane...·le 24 nov. 13:26
mocitoo:oui l'hydrovane à 6000 boules marche bien, mais la nous parlons de fabrication amateur...sur le seul bateau que j'ai fabriqué, la mèche de safran que nous croyions surdimensionnée c'est tordue lors d'un départ au lof par 30nds de vent...les contraintes sont énormes!·le 24 nov. 13:32
azzura:Je sais j ai moi même eu des soucis de palier à 900 miles des Antilles...les safran sont de plus en plus grand et suspendu..Je disais simplement de s inspirer du safran de l hydrovane etroit et profond bien compenser sûrement et d ajouter un fletner associer à une girouette...si tu le réalise je suis preneur..je ne veux pas d un pilote à Drosse sur la barre·le 24 nov. 13:43
mocitoo:ha ben moi je parlais juste d'une mèche en inox qui s'est tordue dans la baie de La Turballe... :-), non, je ne tenterais pas en amateur ce genre de système pour partir loin.·le 24 nov. 14:03
24 nov. 202224 nov. 2022
2

Je viens d'attaquer la réalisation de ça, enfin une adaptation à ma sauce pour mon canot histoire d'occuper mon hiver. Tout en récup bien sur puisque je suis pauvre...incroyable ce qu'on peut récupérer à la déchèterie ou dans les poubelles des marinas :-)

www.windautopilot.de[...]xpq.pdf

le site du Monsieur qui partage

www.windautopilot.de[...]/

Sinon en plus simple tu as le "nossi", j'en ai fait un mais je n'ai pas essayé, photo demain...

www.hisse-et-oh.com[...]d12.pdf


Pacotheas2:Super le dernier ... tu as une idée de la taille max du bateau pour un tel système ? le mien fait 10m et 4t ....merci·le 24 nov. 17:06
mocitoo:je ne peux pas te dire, ce genre de bricolage est à tester sur Ton bateau en fonction de Ta réalisation et de Ta manière de naviguer, désolé.·le 24 nov. 17:25
24 nov. 2022
2

Fabriquer un régulateur d'allure peut s'avérer représenter un devis horaire assez colossal, lorsque l'on se dirige vers le système à pendulum.
Rien que de modifier mon Navik m'a demandé d'y consacrer beaucoup d'heures (voir photos ci dessous).

Le système [aérien agissant sur un fletner de safran] réduit déjà notoirement le temps de fabrication.

En conclusion, je trouve qu'il est beaucoup plus simple d'acheter un Navik d'occasion. Si l'on sait être patient, on trouvera toujours une bonne occase.
Voici une annonce assez alléchante:
www.leboncoin.fr[...]892.htm


mocitoo:beau travail! ·le 24 nov. 08:18
Lorenzo&Lotus:J'ai appris à souder au TIG en autodidacte. Tout devient alors possible. C'est assez génial cette liberté donnée. Je peux dorénavant me fabriquer n'importe quel ferrure ou modifier à souhait une pièce d'accastillage. Le premier objet que je me suis fabriqué, lorsque j'ai senti ma période de formation terminée, a été une échelle de plongée.·le 24 nov. 08:29
mocitoo:je ne connais pas la soudure, c'est sur que ça ouvre pas mal l'horizon, mais je n'aime pas travailler les métaux...·le 24 nov. 08:34
Lorenzo&Lotus:Étant fils d'artisan menuisier, le travail du métal m'est apparu rapidement des plus désagréables. Mais l'inox est un métal assez "noble" et la soudure TIG s'approche d'un travail d'orfèvre. On entre dans le chirurgical. Hélas ce type de soudure a un coût: un poste à souder plus onéreux, une bouteille pas donnée et la recharge qui a atteint les 100 euros pour une 2m3·le 24 nov. 08:46
lilas blanc:Bonnes idées. Ce qui serait intéressant c est un système permettant de relever facilement la pale immergée du navik et de la remettre en fonction en mer·le 24 nov. 10:17
Lorenzo&Lotus:Une telle amélioration nécessite trop d'intervention sur le Navik. La conception du support de la pale s'y prête vraiment peu. C'est l'ensemble du support qu'il faut revoir. La somme de travail devient rédhibitoire.Je me suis contenté de renforcer l'ossature et les quelques points faibles. Le Navik n'a pas êté conçu pour des unités comme la mienne, 10m/6T. Dans le mauvais temps et une utilisation intensive, il souffre beaucoup. Il suffit de le comparer avec l'Hydrovane par exemple (tailler pour être quasi incassable) pour comprendre ses faiblesses.·le 24 nov. 10:43
Mbratac:bravo! tu a remplacé la piece en fonte d'alu du coup? j'en ais deja cassé une je me verrais bien avec une en inox ou autre.·le 24 nov. 10:53
MALWINE:Super travail bravo·le 24 nov. 12:45
Lorenzo&Lotus:La pièce en fonte d'alu: elle serait bien plus robuste en inox mais là aussi cela devient franchement compliqué à fabriquer. Ce que j'envisage de réaliser, c'est un nouveau support d’aérien qui permettrait d'orienter ou de changer ce dernier, façon Windpilot and co. De toute façon, l'axe de rotation de l'aérien est quasi indémontable. Là dessus Plastimo a fait du n’importe quoi !·le 24 nov. 19:43
Trimaran:Vouloir palier au maillon faible reviens à le deplacert.·le 25 nov. 11:33
Lorenzo&Lotus:Le genre de phase qui ne peut en aucun cas avoir une portée englobante.·le 26 nov. 00:06
Trimaran:Et pourtant tellement vrai.. c'est comme la chaîne de mouillage,, sa résistance et celle de son maillon le plus faibles (au sens, sur la ligne entre l'ancre et le taquet).·le 26 nov. 10:21
24 nov. 2022
2

le proto "nossi+", inclinaison à 10°, paliers roulement, poulies renvoi réa de portail, support ex pieds de table westerly, arceau inox déchèterie et quelques lambourdes bois exotique de la terrasse du voisin... :-)


24 nov. 2022
25 nov. 2022
0

Marin Marie avait utilisé un régulateur à simple aérien pour sa traversée de l'Atlantique en bateau à moteur. Avec un voilier un simple sandow et la voile permettent le même type de régulation.


Trimaran:Pour info, n'en est-il pas l'inventeur? Car avec un bateau à moteur, tu tournes.Pour la stabilité de route d'un voilier, cela dépends déjà du dessin, je connais un plan amateur de cata, qui tient barre amarré, même sous spi.·le 25 nov. 14:09
25 nov. 2022
0

j'ai une question technique...
Sur un régulateur pendulaire, qu'est ce qui limite l'angle de la pale dans l'eau? Le décrochement du flux laminaire (comme sur l'aérien)? il y a t il un blocage mécanique sur ceux du marché?


Quizas:oui c'est un blocage mécanique, aussi bien pour l'aerien que pour la pale dans l'eau, pour amortir le choc du blocage on peut toujours faire un noeud arrivant sur la drosse arrivant par exemple en butée sur une poulie, mais bon je n'en ai jamais vu la nécessité sur mon Aries même dans des conditions très musclées, c'est peut-être utile sur des régul plus fragiles ... ce qui est en fait à mon avis important c'est que ce ne soit pas la barre qui arrive en butée mais bon en général la faible amplitude de barre donnée par le régul, on va dire 1/2 tour de barre à roue maxi ou 40 à 50° sur barre franche fait que l'on arrive pas en butée de barre.·le 25 nov. 17:57
mocitoo:ok, merci :-)·le 25 nov. 20:27
26 nov. 2022
0

Beau travail sur le navick !!!!
Je navigue depuis 30 ans avec un modèle à pale longue sur mon first35 et il me pilote tout cela comme un chef!
J'ai un problème que je n'ai jamais résolu: comment relever la pale (une fois aérien bloqué) quand le gros temps est là ? En effet il y a une pression de l'eau et une fois l'axe enlevé la pale va fatalement basculer en arrière...et que faire?
Je prends toute information !
Philou


26 nov. 202226 nov. 2022
1

Le Navik n'a pas été pensé pour ce cas de figure, c'est évident.
Autant la pale se remonte assez facilement à l'arrêt, autant cela peut devenir scabreux de tenter de le faire lorsque le bateau avance à 5/6 nœuds. Déjà de retirer l'axe qui fixe le haut de la pale sur le support en fonte d'alu n'est pas si aisé que cela surtout si le régulateur est en retrait prononcé du tableau arrière. La suite est problématique et je n'entrevois de remonter la pale qu'en cas de problème important qui oblige à en arriver là. L'idéal serait d'arrêter le voilier, ce qu'on n'a guère envie de faire par mauvais temps.
L'arrivée de l'engrenage conique avec le Windpilot a été une sacrée avancée.
Le Navik est très imparfait mais bon, on pouvait/peut trouver des Naviks d'occasion à 400/600 euros alors que les Windpilots et autres modèles ultérieurs sont plus rares et bien plus chers.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Cabo Sao Vicente

Phare du monde

  • 4.5 (142)

Cabo Sao Vicente

décembre 2022