Voilier acier et rouille

Bonjour à tous,

Je compte acheter un voilier acier de 1976. Je sais que je vais avoir un peu de boulot pour le retaper mais je préfèrerais savoir exactement ce qui m'attend et avoir le moins de mauvaises surprise possible. Déjà il est à flot depuis septembre et n'a aucune voie d'eau, ce qui est un très bon premier point !

Mais plus sérieusement ce qui m'inquiète le plus c'est la quille. Elle est apparente, ouverte dans la cale et, comme le voulait la mode de cette époque, a été remplie de béton.
La deuxième chose qui m'inquiète c'est la rouille dans la cale. L'intérieur à été isolé jusqu'à 20 cm sous la ligne de flottaison et on peut voir que toute la cale est rouillé jusqu'à l'isolation. La rouille est installé mais n'a "cloqué" que à certains endroits et de seulement quelques millimètres.
À savoir que le trop plein du reservoir d'eau se vide dans la calle, ce qui fait qu'elle est très souvent humide...
Donc mes premières questions sont les suivantes:

  • Est il possible de voir, d'une manière ou d'une autre sans casser le béton, si l'intérieur de la quille est très atteinte par la rouille ? Je me demandais par exemple si il était possible de mesurer l'épaisseur de la tole de la quille par l'extérieur ?

    • Et si oui, je me demandais si, en la laissant bien sécher et en la sélant par une tole soudé étanche, celà empêcherait la rouille de se propager d'avantage ? (peut être en vidant une bonne bouteille de Rustol avant de fermer ?)
  • En suite la rouille peut elle s'être beaucoup propagée sous l'isolant et être remontée assez haut ?

Merci de votre retour et bonne journée !

L'équipage
28 jan. 2021
28 jan. 2021
0

Bonjour,

"La rouille est installé mais n'a "cloqué" que à certains endroits et de seulement quelques millimètres."

Dans les fonds, les toles doivent faire 5 ou 6 mm d'épaisseur...

Je connais assez bien l'acier pour en avoir eu un, construit à la même époque.

Quel est le modèle et sais-tu comment a été faite la protection à l'origine ?


28 jan. 2021
0

Bonjour ,

J'ai un Vulcain de 1982 des chantiers BRUMENT , la chose est de savoir dans quel acier il a été construit ainsi que les traitements fait moi le miens a été galvanisée en usine aux départ , tu peux voir tes épaisseurs de coque avec un appareil , j'avais eu Monsieur Fricaut aux téléphone du chantier Méta à Tarare il m'avais si rouille dans la quille faire un trou en bas de la quille le tarauder et faire comme un bouchon de vidange de voiture donc laissé ouvert en bas pour que l'eau s'évacue après remplis d'huile et quand sa coule en bas fermer le bouchon .
Pour les points de rouille ( j'en est très peux ) je pique après je passe la Dremel et je met un produit qui bloque la rouille et je repique et produit et quand j'ai finis je passe un monocomposant Toplac de chez International il est plus souple que le bicomposant donc travail mieux je met minimum 7 couches .
Ne passe pas la brosse métallique car elle lustre donc tu crois que c'est propre et non il faut piquer .
16 ans que je vie à bord et je n'ai jamais repeint les fonds ils sont nickels .
Voila quelques conseil qui pourront t'aider , j'ai pas mal de copains qui ont des aciers et ici en Martinique ont en vois encore pas mal .

Marc .


tikipat:j ai eue un vulcain 5 cockpit ar. vendu en Martinique ·le 28 jan. 18:57
28 jan. 2021
0

Merci de votre retour !

Alors c'est là que ça ce complique... C'est un voilier construction amateur et il a été vendu après la mort du constructeur. le propriétaire actuel n'a donc pas beaucoup d'infos sur le sujet. Je ne sais pas sur quel plan il a été construit ni avec quel acier il a été fait... La coque a été shoopée à l'extérieur mais pas à l'intérieur. À l'intérieur je ne sais pas trop comment l'acier a été protégé mais le propriétaire actuel a refait la peinture du plafond avec de la peinture anti-condensation. Il m'a dit qu'il n'y avait presque pas de rouille et qu'il l'avait traité à l'anti-rouille.

Le voilier a fait un tour de l'Atlantique l'année dernière sans aucun problème.


Flora :):Avec les dimensions et quelques photos, on pourrait peut-être deviner ?·le 28 jan. 20:25
28 jan. 2021
0

C'est tout à fait vrai ! Je vous mets quelques photos du voilier ainsi que de la rouille.
Pour les dimensions il fait 9,35x3,20 et 1,80 de tirant d'eau


28 jan. 2021
0

Voici d'autres photos


Calypso2:mon dieu !!! ça me désole de voir que l'on puisse faire du n'importe quoi . il aurait été bien plus solide de mettre un plat dans le prolongement de la quiille soudé à la varangue et ne pas mettre les deux plat en travers qui n'apportent rien et ne tiennent rien du tout si ce n'est de former une cuvette ·le 28 jan. 21:55
28 jan. 2021
0

Pas terrible la forme , pointu devant , il doit taper et mouillé pas mal le bouchain est moche mal placé ..

dejà voir le béton c'est un signe ..une töle dessus soudée étanche aurait éviter la rouille de s'installer dans la quille par manque d'oxygene (la rouille est une combustion oxygene+carbone)
Pour voir s'il a été fait dans les regles de l'art de la construction metallique :regarde si les membrures ou lisses sont soudé continue sur les deux faces ..sinon c'est "amateur" la rouille s'installe sous l'épaisseur des raidisseurs .. si c'est soudé le reste doit etre bien ...sinon va voir ailleurs faute d'info sur la nature de l'acier employé qui doit etre de "qualité marine" qui elle rouille beaucoup moins qu'un acier courant "terrestre"


28 jan. 2021
0

Calypso, tout ceci me donne plutôt l'impression qu'il a été mal fait et mal pensé...
Une idée des plans qui auraient servis à la réalisation ?

Après si je peux avoir confiance en la coque et sa solidité ça m'ira déjà bien.
Apparemment il fait 6T chargé, ce qui m'a un peu étonné sur le coup.


Calypso2:le probleme de l'acier entre autre est sa mise en oeuvre . il est difficile de souder et de former des faible épaisseur (3,4mm) correctement alors on utilise des épaisseur plus forte (5,6 voir 7mm) seulement ces épaisseurs sont adapté aux grands bateaux 12m et plus . Ce qui fait que les petits endessous de 10m en acier sont des bateaux excesivement lourd . A mon humble avis l'acier n'est pas la bonne matiere pour des bateaux endessous de 10 /12m ils sont trop lourd . on utilise la m^me épaisseur pour un 9m que pour un 12m simplement pour une question de soudabilité ce qui ne coule pas ... sauf de tomber sur des rare chantier competent qui sont capable de bien faire avec du 3/4mm et là ce n'est pas gagné .·le 29 jan. 10:02
29 jan. 2021
0

La question à se poser est de savoir quelest ton budget, quel est son prix, et combien de temps est-tu prêt à mettre pour le retaper?

Dis-toi bien que si tu veut traiter la rouille partout il faudra démonter le mobilier, ça prendra plusieurs semaines.

Après pour les cloque on m'a dit que 10 mm de d'épaisseur de cloque représente 1mm de tôle en moins... c'est pas précis mais ça donne une idée!


Polmar:7 mm (pas 10) de rouille par mm d'acier disparu.·le 29 jan. 15:43
ourob:Ah merci de la precision :)·le 29 jan. 15:58
29 jan. 2021
0

ça n'a pas l'air si pire... si j'ose dire.
Tout n'est pas à jeter !
La coque et la carène : bien "maquillées"... faut voir de quand date cette peinture ?
C'est quoi cette espèce de "ceinture" au milieu du bordé tribord ? on dirait un morceau de tole ressoudée ? Les bouchains ont été meulés. Faudrait faire faire une analyse de soudures...
Le pont est en cours de peinture apparemment, on voit du zinc autour des manches à air ?
Aussi au niveau du passavant tribord. Pas de dossiers aux bancs de cockpit ?
Pas d'antidérapant ?

Y a bien de la rouille dans la cale, mais est-ce profond ou superficiel ?

Les hublots du roof ont l'air neufs, par rapport au panneau de descente ?

A quoi sert ce winch unique au milieu de la plage arrière ?

"traité à l'anti-rouille", ça ne veut rien dire... il faudrait connaître les produits et la méthode.

6 t en charge pour un quillard coque acier de 9,35 m... j'en doute.
Poids à lège, peut-être.


gorlann29:La ceinture,? c ' est parce qu' il n' a pas de bretelles!!!s'cusez, j' ai pas pu m' en empêché, j'sors vite!·le 29 jan. 19:43
29 jan. 2021
0

Alors la peinture de coque date de septembre, la "ceinture" m'a l'air d'être un simple élément de décoration puisqu'il y en a un identique sur le bordé bâbord.
La peinture du pont est à rafraîchir, avec quelques légers points de rouille à traiter par la même occasion. La peinture de pont est antidérapante et pour l'avoir testé sous la pluie je la trouve particulièrement efficace. (Mais mieux vos quelques chose d'encore plus efficace lorsqu'un paquet de mer balaye le pont je pense).
Le gris au tour des manches à air est en fait de la peinture. Au niveau du passavant tribord il s'agit de points de rouilles traités avec une primaire antirouille, mais la rouille repointe le bout de son nez...
Dans la cale ça a l'air de dépendre des endroits... Il faudra que je gratte pour en savoir plus.
Les hublots du roof sont fatigués mais les nouveaux sont dans le bateau, il suffit de les changer.

Quant au winch, il s'agit du winch de génoa. Les écoutes des deux bords sont renvoyés à l'arrière du cockpit sur le même winch avec des poulies autobloquantes.

Et non pas de dossiers de cockpit.

Oui 6T ça me paraissait léger sinon. Sur tout qu'apparemment 9m35 c'est sur papier mais qu'il avoisine d'avantage les 10m avec la plage arrière et la jupe (à vérifier)

Merci beaucoup pour vos réponses à tous, ça m'éclaire déjà beaucoup et me donne plus de choses à vérifier !


Flora :):Non, à mon avis, la "ceinture" n'est pas un élément de déco, faut voir à l'intérieur à quoi ça correspond.Une peinture avec antidérapant incorporé est très efficace et facile à entretenir.Le "gris autour des manches à air" peut être de la peinture au zinc en effet, antirouille, par dessus laquelle on passe la peinture définitive. Mais il faut respecter un protocole.Un seul winch d'écoute de génois... c'est un coup à prendre.Pour éviter le cul mouillé trop souvent, tu auras intérêt à prévoir des hiloires/dossiers de cockpit.9m35, ce doit être la longueur de coque.Il faudrait que tu fasses des photos de profil à une hauteur telle qu'on voit le roof, la forme de la quille, le gouvernail etc... plus facile à juger.·le 29 jan. 16:57
29 jan. 2021
0

Bonjour à tous .

Le produit pour stopper la rouille que j'utilise après avoir bien piquer et passé la Dremel est le bloc rouille 954 de la société ORAPI .


Triclade:MerciEt qu'entends tu par "piquer l'acier" ? Je ne suis pas sur de la réponse.·le 29 jan. 16:03
Triclade:Super ! Merci beaucoup pour le lien !·le 29 jan. 18:59
stelboat:Piquer c'est à dire moi je le fais avec un tournevis et un petit marteau , tu fais sauter la rouille en tapant jusqu'à ce que tu arrive à ce que ça sois propre après Dremel pour affiner le travail . ·le 29 jan. 20:27
stelboat:Je viens de voir la photo ou tu vois la ferraille en milles feuilles , le conseil que je te donnerais laisse tomber tu part en galère , j'ai eu des potes qui ont achetés des aciers mal fait et après ont découpe la tôle et ont ressoude , des aciers tu en a même ici en Martinique les prix baisses attends encore un peux ou tu risque de le regretter .·le 30 jan. 11:47
stelboat:Tu a un cite sur Facebook " Voilier en aciers , propriétaire , navigateur , passionnés " .·le 30 jan. 12:27
Triclade:Super merci !·le 30 jan. 13:49
29 jan. 2021
0

Vu la position du winch de génois, je pense que l'usage depuis le cockpit nécessitera un passage chez l'ostéo pour remettre le dos en place.
pourquoi ne pas l'avoir avancé?
A genoux sur la plage arrière ??? pas la meilleure position pour pouvoir agir en force?

Pour la ceinture sous le rail de fargue, ne serait-ce pas un renfort pour éviter que les pare-battages rentrent dans la tôle du bordé qui me semble bien déformable (voir les arrêtes proéminentes de ce qui doit être des couples)
Peut-être que la face interne du bordé (doublé?) est visible depuis l'intérieur. A moins qu'un isolant thermique non déposable masque tout.


Triclade:Je crois que c'est surtout le jeux de lumière sur la photo qui donne cette impression, car en vrai ces arrêtes m'ont beaucoup moins choquées.L'isolant que j'ai pu voir à différents endroits était malheureusement de la mousse expansé...·le 29 jan. 18:56
29 jan. 2021
0

un voilier comme unepoubelle s oxyde de l interieur et plus particulierement le long des lisses sup au point bs qui suie les hublots passe coque et derriere la glaciere isolee ou le frigo.... avoir un acier c est accepter et faire travailler l huile de coude regulierement chaque annee et jamais se faire deborder.... des fois il y a des mauvaises rencontres, aucun soucis, disqueuse et platine soudee en bord a bord dedans dehors... j ai un acier depuis 25 ans, je changerais pas et pourtant ca ma demande beaucoup beaucoup de maintenance sue l acier.... il faut avoir la dispo pour le faire


Triclade:Je suis d'accord avec ton point de vue et ayant fait mes armes sur des voiliers bois et CP j'ai une idée de ce qu'un bateau demande comme soin et entretien. Ce que j'aime sur l'acier d'ailleurs c'est que la rouille se voit, en théorie, plus facilement que la pourriture dans le bois.Merci de tes conseils, j'irais voir si ces points sont accessibles.·le 29 jan. 18:53
29 jan. 2021
5

Il va falloir casser intégralement l'intérieur, sabler, repeindre, et refaire l'intérieur.
C'est ce que j'ai du faire sur le miens. Un vrai cauchemard. Et encore, d'aspect visuel, la coque était en bon état, pas de point de rouille visibles (mais en creusant un peu... houlà). Au final ça m'a couté le prix d'un dériveur alu prêt à naviguer...

Pour le choupage, l'argument commercial est nul, sauf si c'est l'intérieur qui a été choupé (bien sûr, ça n'est jamais le cas). Dehors, quand un point de rouille s'installe, c'est très facile à voir, à réparer... alors les vendeurs et leur choupage... (impossible à vérifier pour un amateur).

Si je devais racheter un bateau acier, je le choisirais avec déjà la coque complètement nue.

Enfin, 9m30 pour un acier, c'est trop petit. Ça va tirer des bords carrés car trop lourd pour la taille. Au prix des bateaux acier, il vaut mieux prendre un peu plus grand.


29 jan. 2021
2

Bonsoir,

Que de préjugés sur les petits bateaux acier!

Un ami a un bateau de 9m dériveur lesté en acier, avec pont en cp et roux plastiques, aménagements et équipement très spartiate= 3t sous la grue!
Au louvoyage dans du médium, il fait jeu égal avec mon Brise de Mer 31.

Il y a une trentaine d'années, pour un voyage au Groenland, j'avais hésité entre un Flot 18, un 8m en acier et un Armagnac.

J'avais essayé celui en acier et l'Armagnac en rade de Cherbourg, et franchement, j'avais été agréablement surpris par les performances de cet acier au louvoyage.
J'ai finalement jeté mon dévolu sur l'Armagnac(pour ses qualités marines), mais vu comment s'est terminé mon voyage... J'aurai finalement mieux fait de choisir celui en acier!

Donc avant d'affirmer qu'un petit bateau acier n'avance pas ou se contente de tirer des bords carrés, il faudrait déjà commencer par en essayer !

Croyez-vous vraiment qui' "Esquilo" n'était pas capable de remonter au vent?

Je préfère arrêter là, mais renseignez-vous un minimum avant d'affirmer n'importe quoi sur un forum!

Gorlann


FredericL:Des bateaux de 9 m pesant 3 tonnes prêts à naviguer, il n'y en a déjà pas beaucoup. En acier, ça m'étonnerait qu'il y en ait d'autres que celui de ton ami. ·le 30 jan. 20:15
30 jan. 2021
0

Un bateau acier pont cp n'est pas l'équivalent d'un plein acier. On parle ici d'un plein acier.

J en sais quelque chose et je me suis renseigné avant d'écrire sur un forum... puisque j'ai un acier de 10m depuis 13 ans maintenant, et je sais parfaitement ce que ça donne au près.


Flora :):Mais le matériau de la coque ne fait pas tout... il y a des bateaux acier qui remontent normalement !·le 30 jan. 11:56
30 jan. 2021
4

Bon alors suite à vos nombreuses réactions j'ai décidé de ne pas l'acheter.
Vous confirmez tous mes doutes d'avoir un gros risque de nombreuses mauvaises surprises... Et même si ça se répart, si je dois dépenser beaucoup de temps et d'argent pour avoir au final une coque aux bouchains mal fait et potentiellement un mauvais comportement...
Je ne cherche pas un bateau parfait et je suis prêt à "gratter" de la rouille régulièrement si il faut mais là je commence à avoir l'impression que je risque d'avoir la coque et la quille à refaire (Au mieux) !
Alors je pense que je vais attendre un peu et gonfler un peu plus mon budget.

Ce forum est super actif j'adore, on y apprend plein de choses !


Sailortoun:c'est quoi ton budget ?·le 30 jan. 14:16
Triclade:Jusque là j'en avais pas vraiment défini un mais je pense le fixer entre 10/15.000 €·le 30 jan. 14:31
libenter:Le bateau , c'est celui à 4500€ à Perros?·le 30 jan. 18:53
Triclade:Oui c'est ça·le 30 jan. 19:29
30 jan. 2021
2

bonjour , je ne suis qu'un petit prof de technologie à la retraite , j'ai construit à 22 ans ,un sloop acier plan subrero , le distorsion , que j'ai rallongé depuis , en 1976 , mis à l'eau en 1977 , et que j'ai toujours , il se trouve en grece en ce moment , j'avais coupé les lisses à l'origine au point le plus bas pour l'ecoulement de l'eau (au cas ou , mais jamais eu ) et un bac inox dans la quille ou se trouve la pompe de cale auto , un bac de chaine etanche resiné avec un tuyau qui rejoint le bac precité (donc aucun point de rouille ) et je passe les fonds à la graisse epaisse au pinceau , ca durci , pas plus etanche , on entretient les machines outils comme cela car on ne pas peindre les surfaces de references , je l'avais sablé , avec traitement zinc silicaté de méta , aucun soucis depuis 44 ans ,(là je m'apercois que j'ai veilli ) j'ai tapé de nombreuses fois , me suis echoué et couché sur un haut fond de 30 cms depuis ,je ne changerai pas de bateau ,je fais au peson 6,5 tonnes pour 10m35 , et il marche pas mal pour moi , car je n'ai jamais pensé au vendée globe , en tout cas tout mon respect et admiration pour leurs exploits


Calypso2:sablé interieur aussi ? ·le 30 jan. 15:27
MissTrinquette:oui ,de 7 h à 17 h , le bas en premier , et en remontnat puis de 17 à 23 h vidage du sable au seau , que de souvenirs !!! ·le 30 jan. 15:41
Flora :):Bienvenu au club... j'ai connu ça pour le Flot 40, mon mari sablait, moi à la manutention des sacs de 50 kgs de sable (avec un diable) etc, notre fils à l'abri dans la voiture dans son couffin (il va avoir 45 ans...) ;-) Vaut mieux être jeune !·le 30 jan. 16:18
MissTrinquette:mais nous le sommes , jeune , avec des histoires vecues , que les jeunes de maintenant n'ont plus ·le 30 jan. 16:44
Flora :):Je ne partage pas la deuxième partie de ta phrase...·le 30 jan. 17:07
Calypso2:que d'argent et de temps perdu ..alors qu'il existe des toles ,sablées prepeinte ... il n'y a plus rien a faire ...mais la regle de l'art c'est decalaminée la tôle pour que la peinture tienne sur l'acier et non sur la calamine (noire) ..et si on n'a pas des toles prepeinte et bien on la sable avant mise en oeuvre et on passe une couche de peinture anti rouille , c'est bien plus simple que de sablé dans le bateau ...·le 30 jan. 20:33
Flora :):C'est ce que nous avons fait : pas sablé l'intérieur ! sablage de chaque tôle, lisse, membrure etc... soudure par un pro puis reprise de peinture à toutes les soudures etc... et sablage à blanc de tout l'extérieur seulement. Méthode META.·le 30 jan. 20:46
Calypso2:super ,mais vous auriez pu acheter directement des toles sablée et prepeinte et là c'est le top coté rouille ..et vous auriez fait des économies et pas de corvée de sablage ·le 30 jan. 20:52
Flora :):C'était dans les années 76-78, on n'avait pas trouvé cette solution intéressante, surtout que le soudeur était réticent pour souder du prépeint... ? ·le 30 jan. 22:36
Calypso2:curieux soudeur ,comment font ceux des chantiers .il faut savoir que les toles prepeinte sont aussi "détendue" par recuit ,elles se forment donc plus facilement ,elles sont plus homogéne dans leur resistance ,c'est l'une des raisons qui permettent de voir moins les "cotes" des membrures ou lisses apres soudure .·le 31 jan. 09:23
30 jan. 2021
0

joli bateau, bravo pour le vécu ! moralité on est jamais si bien servi que par soi meme ! et etre prof de techno ça aide !


31 jan. 2021
0

Quelque part , au vu de vos posts , je m'interroge sur les bateaux de pêche ( thonniers ) construits sous licence Piriou Concarneau.
Ils étaient construit en tôles prè peintes et soudures passé à l epoxy.
Finalement , apres le temps de la defisc , ils etaient super rouillés.
J'espère que Calypso va me donner quelques indices.
Je suis assez aficionados des voiliers acier en voyage.


SDpacifique:J'ai vu les fonds de cales de quelques bateaux de peche et remorqueurs. C'est accessible la plupart du temps, et il n'y a pas des aménagements en bois collés sur l'isolant. Donc aucun problème pour découper une tôle rouillée et la ressouder.Le dans le double fond des barges de transports on verse de l'huile de vidange. Ça ralenti la rouille. Il y a des trous d'homme pour accéder au fond et ressouder si besoin.Le problème des voiliers aciers, c'est que l'on optimise la place, donc les aménagements rendent inaccessibles la coque sur une grande partie. Et en plus, quand il faut ressouder, ça brule l'isolant et ça met le feu au bateau... donc il faut tout casser avant...·le 31 jan. 01:51
Flora :):On n'est pas obligé de "coller" quoi que ce soit sur la tole... on avait utilisé de l'Armaflex en plaques de 2 cm d'épaisseur, simplement appliqué et tenu par du contreplaqué fin coincé par des tasseaux. Tout est démontable. Un gros boulot mais... ·le 31 jan. 07:40
SDpacifique:Quand je disais "collé", c'était dans le sens "qui touche".Beaucoup de bateaux de pêche et de remorqueurs (enfin ceux que je connais) sont bien plus accessibles de l'intérieur, car pas d'aménagements, ou peu. Sur un voilier, tu n'a pas un millimètre carré de coque qui ne soit occupé par un placard...·le 31 jan. 08:13
Calypso2:je ne voudrais pas dire du mal de Piriou ..mais passé de l'époxy ou lieu de souder continue induit inevitablement de la rouille ..l'époxy ne tient pas dans le temps ... et il y a un autre probleme, c'est les gaines de ventilations Piriou les integrent à la structure (moins cher ) mais aucun entretien possible ni aucune peinture possible . ·le 31 jan. 09:32
Calypso2:pour etre plus precis . Je dessinais des structures de navires (entre autres) moi soudure continue des raidisseurs sur les deux faces sous le pont principal et dans les fonds ..et a l'extremité des deux soudures un trou dans le raidisseur pour souder sur l'épaisseur ... jamais eux aucun probleme de rouille et anguiller sur les lisses ...et acier de qualité marine ..et 7 couches de peinture en mesurant l'épaisseur ... je suis malheureux de voir qu'en plaisance on ne sait pas construire les bateaux en aciers ,c'est du n'importe quoi ,sans doute faute de competence ·le 31 jan. 09:39
Calypso2:et pour repondre à lolapo , ces bateaux ne sont rouillé que sur les parties de ford ragage des chaines , cables ou filets sur ces partie aucune peinture ne tiens ...mais va voir les fonds des navires ,aucune rouille contrairement a ce que l'on voit en plaisance ·le 31 jan. 09:43

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (32)

Piégeage des gouttes

mars 2021