voilier 35a en bois moule :vieillissement entretien et reparations

Les boats en bois moule sont ils bien des boats en contreplaque en forme en quelque sorte?

Est il raisoinnable d en acquerir un de 35a?

Ou quoi et comment verifier les points nevralgiques de ce type de materiau?

Pourquoi une telle decote sur le marche,le comportement moutonnier?

L'équipage
03 mai 2006
0

C'est bien du lamellé collé
du CP donc.

Comme tous les CP, le problème vient des colles qui n'étaient pas ce qu'elles sont aujourd'hui il y a 35 ans.

Si il a été fabrique chez Clare Lallows, il n'y aura pas de problèmes, de même que pour un nombre de half tonners par exemple, construits en France entre autre.

Mais il peut avoir été construit par un chantier peu soigneux, ou par un amateur dans une grange, et là tout est à l'avenant.

si le bois est visible, tu peux déja te faire une idée tout de suite à la couleur et au son. Si c'est peint, voire stratifié extérieur, et totalement vaigré intérieur, une vraie bonne expertise demanderait un quasi déshabillage, ou la mise à nu extérieure, ou une analyse par sondage de la coque

03 mai 2006
0

chantier Aubin je crois, référence absolue ou?
Meme dans ce cas , expertise approfondie etc?

0

c'est pas Béber
qui a un bois moulé français ancien?

03 mai 2006
0

vu sur boats diffusion
En Manche vers st vaast je crois

03 mai 2006
0

bois moulé
il ne serait pas vert par hasard ??
9m pour 2.65 de large

04 mai 2006
0

Vu aussi
Il est aussi annoncé dans le Chasse-Marée. Joli canot, très belle forme de carène, et apparemment super équipé! J'ai failli aller le voir... juste par curiosité... (c'est comme ça qu'on craque, souvent)

Mais Mora m'en aurait voulu... Trahison!

0

oups
retrouvé Beber, mais son bateau est un Chabert.

cela dit, Aubin a une réputation à toute épreuve, construit soigneusement en tout acajou. Je me demande si plusieurs Berret n'ont pas été construits là. Des Cabernets, des Tequila, des 5o5 aussi je crois... donc qualité en principe. a voir si il n'y a pas eu d'avaries???

03 mai 2006
0

des plans harlé chez Aubin
c'est logique :-p

mais il me semblait que le tequila était de chez toutenplastik

sinon, ca ne fait pas avancer le schmilblick du bois moulé!

0

juste
sorry, confusion..
toutes ces bibines
:alavotre:

04 mai 2006
0

Tequila bois moulé
Il me semble qu'il y a eu quelques (deux?) Tequila en bois moulé, les premiers, mais je ne sais pas s'ils sont sortis des chantiers Aubin.

Cabernet: n'est-il pas en contreplaqué?

04 mai 2006
0

tequila
roof etaient construit par aubin ( d ailleurs j en connais un tres beau a vendre et pas cher du tout ) tout comme le scotch d ailleurs...., c est en s apercevant qu il faisaient trop costaud en bois ( cp ou classique ) et donc trop cher par rapport aux autres constructeurs de l epoque qu ils se sont mis au plastoque.

ca fait pas avancer le shilibilic

03 mai 2006
0

vérifier surtout
la jonction pont/coque, où le bois est "de bout" et peut absorber l'eau, avec délaminage, pourriture, etc...
:scie:

03 mai 2006
0

libenter à 38 ans
et j'en ai pris pour plus de deux ans , et ce n'est pas fini.

il est un peu réducteur de considérer le bois moulé comme un contre plaqué en forme.

sur une construction de cet age , les plis sont en général faits du même bois , généralement de l'acajou.
la finesse des plis donne la forme , leur nombre la solidité.

que vérifier?

tout!

en vrac : toutes les liaisons : coque pont, coque quille, coque cloisons structurelles.

le pont . le bois moulé deteste l'eau stagnante, donc si le pont fuit, la coque souffre.

le premier signe se situe au niveau de la bauquière: en général elle était en pin ou sapin d'espèces nobles certe mais plus rapidement putrescibles que l'acajou. donc si elle est attaquée , le pont prend l'eau probablement.

donc vérifier la liaison coque pont. en général elle est recouverte d'un liston .chez les gougnafiés il était pointé au galvé:rouille, donc eau qui rentre donc pourriture.

comme on peut difficilement retirer ce liston avant la vente , c'est là qu'il faut s'inquièter de la bauquière.

ensuite vérifier tout ce qui traverse le pont : fixations de chandeliers , balcons , accastillage. il est rare qu'il n'y ai pas une petite fuite quelque part, surtout si le goutte à goute ne tombe pas dans le sparties "vivables".

autre endroit intéressant : l'étrave et ses ferrures. suintements fréquents.

personnellement je me méfie des bateaux fraichement peints pour la vente: je met mon nez dans les coins : coffres de coqpit , bailles à mouillage , équipets inaccessibles .

les fonds trop propres aussi : qu'a t'on voulu masquer? parfois rien , parfois la pourriture de la liaison bordé/quille.

si la coque est plastifiée à la résine polyester , laisses tomber tout de suite : rien n'est visible avant que la coque ne soit pourrie jusqu'à l'intérieur.

le bois moulé , comme le CP se teste très bien sans le larder de coups de couteaux comme on voit parfois faire: le son d'un bois sain est clair et résonne lorsqu'on le tapotte (toc toc)

un bois moulé délaminé et pourri ne "sonne" pas , ça fait flac.

en revanche le gros intérèt , c'est qu'a peu près tout est réparable sans grande difficulté.

sauf si il est vraiment mort de l'étrave au safran.

la décote à mon avis vient des contraintes d'entretien liées au bois moulé traditionnel, identique au CP et de la mauvaise réputation que lui ont fait les plastifications mortelles des années 70/80.

pour finir , non , ce n'est pas raisonnable.
mais c'est tellement beau...

04 mai 2006
0

Bois moulé
La dernière intervention a rectifié ce qui
devait l'être. En effet, le bois moulé n'a pas grand
chose a voir avec le CP multiplis (celui que l'on emploie en CN). Le CP multiplis est fait de plis
fins (1,5 mm), colle résorcine et surtout pressé.
Le bois moulé est fait de plis plus ou moins épais suivant les formes du bâteau; ces plis se croisent à 45° et non plus à 90° comme dans le CP. Ce qui fait que c'est une abération de découper des bandes de CP pour faire une coque en bois moulé: le bordé "structurel" ne fait plus en fait que la moitié de
son épaisseur.
Sans vouloir faire trop long, le principal problême du bois moulé est qu'il est fait à froid
avec peu de pression. On amèliore un peu la chose en
moulant sous vide avec de l'époxy (il faut cependant
bien contrôler l'hygrométrie et la température).
Tout cela pour dire qu'un bâteau en bois moulé de 35 ans n'est pas une "idiotie" mais peut
réserver bien des surprises. Il faut savoir que la

04 mai 200616 juin 2020
0

Plis croisés
Je rectifie juste une petite chose, les plis sont bien croisés à 90°. Sur les coques "trois plis" il y a deux modes principaux de construction: premier pli "horizontal" façon strip-planking, deuxième pli à 45° de l'horizontal et troisième à 45° mais dans l'autre sens, soit 90° du deuxième pli.
Deuxième façon de faire: premier pli directement à 45° de l'horizontal, deuxième à 45° dans l'autre sens (donc 90° du premier) et troisième à 45°, dans le sens du premier.

Ci-jointe une photo de l'étrave de Mora à nu. Le pli
intérieur est orienté dans le même sens que l'extérieur.

Guillaume.

04 mai 2006
0

Autre façon
décrite par Bombigher :
Première couche : lisses jointives, parallèles au livet. Seconde couche, à 45°. Troisième couche, à 90° de la précédente (45° dans l'autre sens). Troisième couche, longitudinale, brochetée (comme les bordés à l'ancienne).
Vu ça ce we sur des Schpountz, avec un léger "grain d'orge" réalisé en chanfreinant à 45° chaque bordé de troisième couche brocheté : c'est tout simplement magnifique.

04 mai 200616 juin 2020
0

Bois moulé
Les photos montrent un intérieur peint. Ce sera plus difficile de voir d'éventuelles traces d'humidité dans la coque.
Cependant la peinture n'a pas l'air récente, chercher les coulures de rouille (pointage) qui ressortent souvent quelques temps après une peinture neuve si rien n'a été fait pour stopper la rouille.

Sur Mora la coque est imprégnée à l'epoxy, et l'intérieur n'est pas peint: il a reçu plusieurs couches de vernis mat par dessus la résine. Quelques jours après ma visite le vendeur m'a informé qu'il avait trouvé une infiltration d'eau sur babord, en dessous de la baille à mouillage: le bordé y était plus foncé. Il a donc fait les réparations nécessaires avant la vente (décollage, séchage, recollage, enduits, restratification à l'epoxy de la baille à mouillage à l'origine de la fuite).
Moi pauvre ignorant débutant je n'avais rien vu :oups:, Mais grâce à cette expérience je fais régulièrement un tour des bordés.

Pour revenir à ce voilier vert, il me fait penser à un plan Herbulot ou bien un Sergent... C'est leur style de coque ventrue.

04 mai 2006
0

bois moulé suite
Désolé, mes doigts semblent être trop gros pour le clavier!
J'écrivais que la résorcine devient cassante en vieillissant; c'est pour cela que les prix atteints par certains "muscadet" me mettent en colère. La qualité de construction du chantier n'est
nullement en cause mais personne ne peut certifier de l'état des joints de colle. J'ai eu à travailler sur un ( bien construit, bien entretenu) dont le bordé de fond était complètement pourri...parce qu'il y avait eu un défaut à la fabrication du CP; en vieillissant, la colle des joints de bouchains
ont laissé entrer l'eau au niveau d'un raccord de
pli à l'intèrieur du CP.
Pour faire plus court, donc vérifier toutes les liaisons collées; celles entre autre du pont et de la coque: le mode de montage dans un bâteau de chez Nautic Saintonge a mal vieilli - l'eau s'est
infiltrée par le haut et a gagné tout le bordé par cappillarité. "Cerise" sur le gâteau, le bordé avait été imprégné de résine polyester à
l'intèrieur; avec une laque bien étanche à l'ex-
tèrieur, tout ce qui entrait...ne ressortait pas
Je n'entrerai pas dans le détail des
constructions mixtes (CP , bois moulé) pronées
entre autres par JJ HERBULOT (maraudeur, frégate,
gouverneur, beuaforts...et j'en oublie).
Kenavo
Jef

04 mai 2006
0

Constructions mixtes CP/bois moulé
Justement ça m'intéresse ;-)

Les ponts CP sur coque bois moulé sont-ils plus problématiques que CP sur CP??

04 mai 2006
0

Merci
Je recois le mesage 5/5.

04 mai 2006
0

Bois moulé
Les problêmes éventuels d'un pont CP sur coque moulé ou coque CP sont les mêmes: cela tient à la manière dont les chants sont protégés (dans le CP
et le bois moulé,c'est le bois de bout qui est fragile).
Lorsque je parlais de construction mixte
bois moulé - CP, je faisais reférence aux bâteaux
dont une partie du bordé est en CP et dont les bouchains sont en bois moulé: le raccord se fait sur
une lisse large.
La série des Frégates, puis des Gouverneurs et autres Beaufort de J.J.HERBULOT (ces derniers
construits dans le Sud du pays) étaient fait sur ce
principe. Les Gouverneurs et autres étaient en plus recouverts d'une strat. extèrieure. J'en ai vu qui
portaient allègrement leur âge. Cependant, on voyait
que la liaison bois moulé - CP jouait un peu.
Comme sur à peu prés tous les matèriaux, je
pense que l'on peut tout réparer; c'est une histoire de "feeling" et de coup de coeur (de finance aussi...tout n'est pas parfait).
Kenavo
Jef

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (166)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021