voile et voyage, le bon plan ?

Salut à tous,
Malgrès quelques ( trop rares) expériences plutot positives de balades et navigations sur des petits croiseurs 'amis', dont j'ai apprécié le tranquille sillage loin des villes et des foules, une question me revient souvent à l'esprit, qui sera sans doute évidente pour certains (question d'amateur averti et non de troll !) : la voile est-elle selon vous, le 'mode de transport-voyage' le plus approprié pour vivre et voyager sur la planète, dans une recherche de vie proche de la nature (sous toutes ses formes et pas que marines), dans une certaine indépendance,une certaine 'liberté', ou est-ce selon vous au contraire le plus mauvais plan ? (il y a un proverbe là dessus d'ailleurs ;))
Aux vues de certaines contraintes parfois importantes,bien sur financières, logistiques d'abord, ne serait-ce que l'achat du bateau, mais aussi de l'expérience et des connaissances, et autres, nécéssaires pour larguer les amarres, quand je regarde le mode de voyage routard, que j'ai un peu pratiqué, ou d'autres partant à vélo ou autres moyens en escapades dans divers lieux du monde, ce mode de voyage ou vie est généralement bien plus simple à organiser, à peu de frais, etc..
Je crois que la croisière au long cours, est surtout faite logiquement pour les amoureux presque qu'exclusifs de la mer et des bateaux, mais je me trompe peut-être
Si vous voulez ajouter vos réflexions-retour d'experiences aux miennes
merci d'avance

L'équipage
21 mar. 2011
21 mar. 2011
0

A mon avis...
... Le voilier peut être un bon moyen de visiter la planète (et surtout d'y rencontrer ses habitants) 1) si tu as la passion de la mer et des bateaux, 2) si tu as une compagne qui partage cette passion.
(à moins de partir en solo...)

Nous avons visiter l'Amérique du Sud sac à dos en bus, en cargo, en stop, durant 5 mois en essayant de vivre chez l'habitant. Cela me semble un moyen beaucoup plus accessible de voyager pour ceux qui « ne sont pas tombés dedans ».

A+ Sergio

21 mar. 2011
0

un bateau c'est "chiant",
sauf quand on navigue :-) :-) :-).

Dés qu'on le laisse seul, il "fait des bêtises" ou il coûte cher, ou alors "on" lui fait des misères ... (de plus en plus j'ai l'impression ...).

Il faut donc bien préciser ses choix de vie : on voyage pour voir la nature et rencontrer des gens ou on fait du bateau.

Nous sommes parti il y a 30 ans, l’accueil dans les ports (hors Europe) était facile, gratuit, sûr et on pouvait laisser le bateau pendant quelques semaines sans problème.
Mes dernières expériences m'ont prouvées que ce n'était plus le cas :-( :-( :-(

21 mar. 2011
0

Un petit bémol Nrs
"Mes dernières expériences m'ont prouvées que ce n'était plus le cas "

J'ai envie de rajouter : cela dépend des destinations. Et j'ai envie de rajouter ça par respect pour les gens qui m'ont tellement souvent accueilli à bras ouverts, où j'ai laissé mon bateau, ... Des endroits comme l'Ecosse, les Féroé, le Canada, l'Islande, les Shetland, l'Irlande...

Et je pense que le Chili, le Groenland, la Norvège... ne sont pas en reste.

Evidemment, ce ne sont pas les destinations prisées du soleil chaud!

Amicalement

21 mar. 2011
0

tu as entièrement raison
en un mot : là où il y a peu de "plaisanciers" l’accueil est (généralement) excellent. ;-)

21 mar. 2011
0

J'ai longtemps voyagé a cheval
C'est aussi une bonne solution pour voyager et faire des rencontres,l'investissement est moindre,le confort plus rustique,tout dépend ce que tu attend de ton moyen de locomotion.
Pour celui qui est épris de voyage et de rencontres, le moyen importe peu,en bateau tu découvrira la terre vu de la mer et avec d'autres moyens , le contraire . A toi de faire le point et de faire ton choix.A ton service
fj

21 mar. 2011
0

Il n'y a… aucune règle
chaque moyen de transport n'est qu'un moyen… si tu es capable de voyager sac au dos, tu sera sans doute capable de voyager sur un bateau !
La taille importe peu, le budget aussi… quand on veut, et que l'on s'en donne les moyens (pas forcément financiers)… en Martinique, je vois passer toutes sortes de gens qui voyagent… et les plus "gros" ne vont pas forcément le plus loin ;-)

Mais comme pour toute aventure… il faut un minimum d'organisation, de connaissances… variables selon les personnes… mais un minimum de réalisme est bienvenu pour aller au bout de l'aventure… comme à pied, comme à cheval… ou en train…

Bien sûr que l'on fait des rencontres… plus faciles dans les populations, si on est à leur niveau (social, financier, écoute)… si on débarque sur un Amel ou un gros cata dans un village où le seul bien est la barque, le filet et la case en tôle… ça ne marche pas… ou ça complique… du moins au delà du commerce de la langouste…
Mais en ce cas, il y a des marinas flambant neuves à travers le monde, remplies de rencontres à faire entre propriétaires d'Amel ou de Catana.
L'important est de trouver une monture qui te ressemble et des destinations qui te ressemblent ;-)
Bon vent

21 mar. 2011
0

à l'eau
Merci pour ces avis ou expériences de chacun,
qui me donneront peut-être des pistes supplémentaires pour continuer dans cette 'voi(l)e', ou tracer ma route d'une autre façon, mais 'Dieu' sait que j'aime la mer ;-)

21 mar. 2011
0

Un super plan...
le bateau stop !!!
C'est un des meilleur moyen de naviguer, voyager, rencontrer des gens, sans beaucoup les ennuis qui vont avec.
Le plus dur est de faire le premier pas...comme souvent, après si l'on est pas pressé, il y a toujours des personnes très heureuses d'avoir des équipiers/res en plus à bord.

21 mar. 2011
0

C'est aussi...
... mon avis

Hello Pierre, j'ai déjà lu quelques unes de tes interventions avec lesquelles je suis d'ailleurs souvent en accord, sur 'l'éloge des mini-croiseurs de voyage' et pour des gens 'modestes', cherchant à éviter un investissement risqué,et pour une vie ou des voyages seul ou en couple par exemple, des bateaux comme l'albin véga, le contessa 26 ou un peu plus ! certains bateaux d'origine nordiques entre autres, me semblent adaptés à ce choix; L'idéal serait même de mon point de vue un transportable habitable, pour éviter entre autre les frais de port ! et qui pourraient faire office de caravane... ! Je crois savoir que la largeur ou maitre bau maxi pour ceux-là est de 2,50 m, ce qui semble correspondre à certains bateaux assez longilignes de ce type, de 7-8 mètres ou un peu plus

0

si tu voyages sur un petit bateau
8 m environ ,tu evites la plupart des problemes liés a la maintenance ,c'est la moitié du budjet !
si en plus tu as un petit tirant d'eau tu peux te mettre a l'abri dans n'importe quel trou et selon les gens que tu veux rencontrer ton petit bateau te servira de passeport !small is beautiful !!(bon je me repette ,mais j'ai encore pris un an cette année)

21 mar. 201116 juin 2020
0

celui la fait 2M50 de large
;-)

21 mar. 2011
0

Oui, en premier lieu
avant même de parler de grand voyage, il faut AIMER NAVIGUER A LA VOILE, pas seulement aller d'un point à un autre sur un bateau.

C'est cette passion qui fait accepter tous les inconvénients, les galères, les mauvais choix, les contraintes.

Il faut aimer être en mer.

Moi ça m'est tout simplement indispensable pour vivre, pour respirer même. Et ça s'explique pas.

:-)

0

j'aime bien celui la aussi
www.lerouge-yachts.com[...]o_9.htm
moins de 2m55 de large

22 mar. 2011
0

un nor' sea 27
il y a meme le choix cockpit central ou arriere
une double, un carre, coin cook, et cartes, meme un chauffage et ca navigue drolement bien..
c'est un peu le heavenly twins mais sur une coque
un dessin de lyle hess
un petit 8 metres sur 2,50m
et une remorque deux essieux quand meme
eric
ps
pierre 2 doit connaitre, forcement!

22 mar. 2011
0

tout à fait d'accord avec toi :
un petit bateau de 2m50 de large (Contessa 26 ...) peut trés bien être un bateau idéal pour un grand voyage, mais ... c'est Hors Sujet !!! ;-)
Les contraintes restent les mêmes pour qui veut laisser son bateau quelques temps à un endroit pour aller à la rencontre des autochtones et des beautés du lieux (:cheri:). Phénomène très bien décrit dans Trismus (le livre...).

0

oui
mais alors la le norsea 27 est intouchable en occase ,dommage !

22 mar. 2011
0

Moustic sais tu....
que la fleur d'ibiscus est le symbole national de la Malaisie!! il y a même des lampadèresà Kuala Lumpur en forme de fleur d'Ibiscus.
C'est un petite apartée.

En ce qui concerne la voile je conseil fortement quand on débute de monter au maximum sur divers bateaux de copains ou de passer par des organismes comme le GIc, et de louer ensuite, ce qui permet en plus de voir les avantages et les inconvénients de chaque bateau et d'afiner son choix si on veut acheter

22 mar. 2011
0

Ah le Gic...
c'était le bon temps... pour moi fin des années 70 !
Je connais très mal l'Asie.
:-)

22 mar. 201116 juin 2020
0

eh oui, là bas
on a pensé à toi

22 mar. 2011
0

Tout à fait d'accord avec Moustic
IL FAUT AIMER NAVIGUER A LA VOILE. Mais pas que ça!
Je me suis acheté en 2002 un bateau en vue d'un "grand voyage". Tour du monde. ...sans n'avoir jamais navigué!
Accompagné, bien sûr, j'ai fait mes premiers pas en mer. Bretagne-Med pour apprendre. Et j'ai appris ...que je n'aimais pas être secoué en mer.
Alors, le boat attend sagement là-bas que je le rejoigne plusieurs mois par an. Et j'y trouve du plaisir mais pas comme je l'avais pensé de prime abord!

22 mar. 2011
0

C'est vraiment un questionnement actuel
très symptomatique de la disparition de la dimension aventurière dans le voyage.

22 mar. 2011
0

Ajourd'hui
le voyageur est devenu un "touriste", ... à tondre ! :-(

22 mar. 2011
0

sauf,
comme le précisait Micmarin, là où c'est difficile d'accès ...

22 mar. 2011
0

D'autant plus
que la voile/voyage s'est bobo-isée.

22 mar. 2011
0

C'est clair...
et à peine arrivé à destination, tant de "grandes navigateurs" sautent dans le premier avion pour rentrer à la maison, ... la suite du voyage au pas de course dans 6 ou 8 mois... ;-)

0

ne soyons pas pessimistes
rien que sur héo tu trouves tous les jours des liens sur des blogs de gens qui voyagent sur des bateaux modestes (cette année trois first 30 ont fait l'atlantique par exemple !)laissons les bobos de coté (ils ont le droit de consommer des maramus :mdr:)il en faut pour tous les gouts et surtout toutes les bourses ,le reste est une question de volonté !

22 mar. 2011
0

Justement
la voile /voyage/démerde, c'est de plus en plus difficile.
Et ça, ton optimisme parfois aveugle ne pourra l'effacer.

Quand le gros de a troupe, c'est de l'Ovni et autre bestioles qui affichent un pouvoir d'achat copieux, les prix grimpent.
C'est une réalité qui prend de l'ampleur avec le papyboum, et des mecs comme moi, plutôt fauchés envisagent le voyage futur avec bien plus de difficulté du coté finance.

0

pour voyager modeste
il faut changer de zone et eviter les spots habituels comme le dit si bien micmarin !

22 mar. 2011
0

pas d'accord
c'est pas parce qu'on a un ovni qu'on n'aime pas (ou qu'on n'est pas capable de) partir à l'aventure sac au dos et se démerder.
Comme dit depuis le début il y a le plaisir de la voile et le plaisir du voyage découverte avec ses rencontres pour lesquelles le bateau est mieux au vestiaire.
C'est plus intéressant de remonter l'Amazone en ferry qu'en rallye; dommage aussi de se cantonner aux côtes du Brésil tant qu'à y être et "faire" la Chine en bateau mériterait une mention au Guiness.
Ca pose d'ailleurs un sacré dilemne lorsqu'on aime à la fois la voile et le voyage.

0

un bateau ça peut etre:
un sac a dos
une tente
une cabanne
une maison
mais bon voyager avec sa maison c'est peut etre risqué quand on la laisse pour visiter la cordilliere des andes a pieds!

22 mar. 2011
0

Mais c'est justement là aussi que cela évolue rapidement.
Il y a bien sur pleins d'endroits où les prix sont en rapport au niveau de vie local, à savoir très bas, mais il y a bien plus de circum-navigateurs qu'il y a 40 ans.
Ceux là sont bien les premiers à en faire le constat:
On se fait de plus en plus ponctionner là ou auparavant c'était soit gratuit soit très bon marché.
Et là je parle de circuits autres que l'axe de navigation très fréquenté qu'est la boucle atlantique.

22 mar. 2011
0

Mais
je n'ai jamais dit que tous les propriétaires d'Ovni n'étaient pas des aventuriers. ce serait une caricature.
Je dis que beaucoup de propriétaires ont un pouvoir d'achat nettement supérieurs à ce qu'il était auparavant.

Et cela change la donne forcément.
Ouvrez les yeux !

0

ben oui
ils sont bien ouverts mes yeux ,je vois bien tout ce que tu dis !mais je vois a coté aussi ,on pourrait parler de voyage discount :-D

22 mar. 2011
0

bien sûr que je t'ai mis en boîte
mais tout le monde aujourd'hui a un pouvoir d'achat supérieur à ce qu'il était auparavant (si tu savais ce que je gagnais avant 68...). Voyager reste toujours une aventure humaine mais pratiquement plus technique ou financière.
Et c'est plus facile sans bateau.
Mais quel bonheur de naviguer.

22 mar. 2011
0

choix persos
C'est pourquoi je vois la voile plus comme un 'mode de vie' que comme un mode de voyage 'efficace', bien que l'on puisse aussi visiter pas mal de lieux tout autour de la terre en voilier, je crois que les gens attirés par la voile/voyage l'aiment surtout (et moi entre autre) pour l'indépendance certaine qu'il peut donner, voyager avec sa coquille et un certain 'chez soi', de continents en îles parfois isolés ou peu accessibles autrement, et aussi le fait que la source d'énergie de déplacement est 'naturelle' et presque inépuisable (sauf pétole), ce qu'aucun autre mode de transport à ma connaissance ne peut autant faire.
Peut-être aussi car ils sont parfois solitaires.(?)
On rencontre moins de monde sur l'eau que sur les routes ;-)
Les camping caristes par exemple dépendent bien plus du carburant/fuel et de son prix fluctuant, et traverser un continent en cargo, cela revient très cher aussi; quant à voyage sac au dos, vélo, ou moto, ou autres, ils permettent de découvrir souvent mieux les gens, et cultures, offrent une certaine autonomie, mais on y dépend souvent plus ou moins du logement en route, du ravitaillement fréquent, parfois des transports en communs etc
Bref tout dépend de ce que l'on cherche ou attend de son mode de vie/voyage

22 mar. 2011
0

traverser
... vers un continent en cargo,
et non un continent, ce qui en effet reviendrait très cher :-D

23 mar. 2011
0

Liberté
Bonjour wildlife,
J'ai commencé à voyager avec ma compagne en sac à dos. Du pur roots, comme dirait certains. On a fait des milliers de km. Et c'était vraiment bien. Nous n'avons quasiment jamais utilisé de camping, on trouvais le moyen pour le soir d'aller planter la tente quelque part et ça participait à notre sentiment de liberté. Les contraintes les plus fortes pour ceux qui aiment ce mode de voyage, c'est le froid et la pluie. Lorsque le ciel se met à te tomber longuement sur la tête, ça deviens assez "chiant". Tu passe beaucoup plus de temps dans la tente, dans une ambiance humide, le terrain se gorge d'eau, il faut y avoir pensé avant etc...
Mais les problèmes de sécurité son rares. Tu plante ta tente, tu attend que ça passe.
En mer c'est différent. Il y a les moments "cartes postale" avec la mer turquoise, l'eau chaude, le soleil, les soirées sympa ou tu fais griller le poisson péché juste avant dans le petite BBC du bord sur fond de rosé. Délicieux. Grand sentiment de liberté. Mais il y a aussi les moments ou ça se gate. Et là, tu es l'esclave du bateau. Si tu es au mouillage, tu es dans la crainte que quelque chose casse, que l'ancre ne tienne pas (même s'il y a toute sorte de dispositif électronique pour t'assister, tu passera un bon nombre de nuit drapée d'angoisse. Si tu es en mer (Et ça arrivera tôt ou tard) avec le mauvais temps, idem, tu restes l'esclave du bateau. Mouillé, branlé dans tous les sens, et tu risque ta vie (et peut être celle de ta compagne). Même si ce risque peut participer au sentiment de liberté, tes mouvement ne seront conditionné que par ton environnement, et plus vraiment par tes envies.
La vie sur le bateau, c'est cet équilibre à gérer entre l'extase totale et la liberté (pour ceux qui aiment) et ces moments ou ce n'est plus toi qui décide vraiment. Tu parlais des gens passionnés de bateau, évidement les premières fois ou tu va hisser tes voiles, les régler etc un grand sentiment de joie va t'envahir, mais quand ce sera la centième fois que tu relèvera l'ancre, que tu arisera ta grand voile dans des conditions sportives, si tu n'a pas la passion de la voile, tu n'aura plus de motivation. C'était le cas de ma compagne. C'est toujours moi qui navigue, qui règle les voiles etc, parce qu'au fond elle n'aime pas vraiment ça, la manutention de tout le bazard.

C'est devenu un fardeau pour elle. En revanche, la plage, l'eau bleu et le soleil pas de problèmes, on s'en doute :)
Je ne parle pas des gens, parce que peu importe le mode de voyage, c'est en fonction de ce qu'il y a l'intérieur de toi que tu rencontrera, ou nouera des amitiés. C'est sur, les gens de mer on les rencontre plus facilement en bateau, mais c'est certainement un détail. Même si parfois j'ai l'impression que ce monde est un aimant pour un certains type de personne que j'affectionne :)

En espérant avoir été clair ;p

23 mar. 2011
0

Très clair !
;-)

25 mar. 2011
0

mode de transport ????
La voile au long cours, n'est pas un "mode de transport", sauf si on reste sur la route des alizés, en encore, dans le bon sens !!!

Pour toutes les autres routes, plus au nord ou plus au sud que les alizés, routes à vents contraires et / ou météo fluctuante, il ne s'agit pas simplement de décider où on veut aller, mais de se plier à ce que la région veut bien nous laisser faire.

Ton pseudo, cher initiateur du fil, fait penser au film "into the wild", dont la leçon est: quand on sort de son "milieu initial" (disons un milieu citadin) pour aller vers un milieu "plus proche de la nature", il y a une looongue phase d'apprentissage, et on n'est encore sûr de rien.

C'est sans doute à cause de cette longue phase d'apprentissage qu'il faut beaucoup de passion pour aller vivre sur l'eau (hors des sentiers alizés). Ce n'est donc, à mon avis, pas un choix entre différents modes de voyage, après avoir pesé les avantages et inconvénients de chaque mode, mais plus un choix "tripal", comme le dit si bien Moustic !

0

comme le disait jerome poncet :
le bateau n'est qu'un outil !a chacun d'apprendre a s'en servir

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (192)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021