voies d'eau( origines)

Je suis tombé sur ce petit article concernant les voies d'eau et je pensais que ça pouvait intéresser du monde, débutant comme moi ou non. Voilà, bonne lecture :

" Une des hantises de tout plaisancier est la voie d’eau à bord de son voilier. Mais au delà du sinistre, quelles sont les origines d’une voie d’eau?
La voie d’eau fait parti des sinistres, à bord d’un voilier, qui peut, engendrer la perte du navire. Mais sans aller jusqu’à cette situation extrême, elle peut provoquer de sacrés maux de tête, pour en trouver l’origine. Nous sommes tous passer par cette situation. On lève le plancher du fond de cale et là on découvre de l’eau dans les fonds. On met le doigt dans l’eau et on goutte. Là, c’est le verdict: l’eau est salée.
L’origine d’une voie d’eau
Il est parfois compliqué de trouver l’origine d’une voie d’eau. faisons un point sur les différentes sources de voie d’eau, à bord d’un voilier.
Les vannes et les passes coques. C’est la première chose à regarder. Le passe coque mal monté et étanchéifié ou alors l’usure peut engendrer des voies d’eau impressionnantes.  Il en est de même pour une vanne cassée.
Dans le même esprit le passe coque du loch et du sondeur. Si vous transportez votre voilier régulièrement, pour naviguer sur différents points d’eau ou pour régater, pensez à bien vérifier que tout a été remis en place avant la mise à l’eau.
Les boulons de quille, sur un quillard, sont à contrôler régulièrement, surtout sur les vieilles unités. On y pense rarement. Pensez à refaire régulièrement le joint de la jonction quille/coque.
Sur les dériveurs aussi, il peut y avoir des risques de voies d’eau. Cela peut être le cas au niveau du puits de dérive notamment. le Kelt 7.60, excellent voilier, est connu pour avoir ce soucis sur la version DL. Le pied de la table étant en acier galvanisé.
Vous avez un moteur In Board, vous avez des chances en plus d’avoir des voies d’eau. Sur les voiliers équipés d’un moteur diesel, vous avez une vanne supplémentaire, celle du refroidissement du moteur.  Autre point sensible, le presse étoupe. Alors, là, il ne faut pas confondre le petit ruissellement ( et encore…) indispensable pour lubrifier le joint du presse étoupe, et une véritable voie d’eau.
Bien-sure, il n’y a pas des voies d’eau tous les jours sur un bateau. Mais autant prévenir que guérir. Et vérifier régulièrement tous les points ci dessus permettront de prévenir les principaux risques. Sinon, il reste l’équipement de sécurité : Écope, pinoches, seau, pompe  de cale et pompe à bras ".
Capitaine Flit :pouce:

L'équipage
04 oct. 2017
04 oct. 2017
1

j'ai d'abord condamné les passes coques du sondeur et du speedo remplacés (je ne navigue pas dans des mers à marée)

par un speedo gps à affichage par aiguille dont je suis ravi et un sondeur inconnu en france, pas cher et top, wireless et dont il est prévu de coller la sonde à l’intérieur

restent les 2 vannes du wc, celle de l’évier de la cuisine, et le refroidissement du diesel

toutes les vannes en bronze fonctionnent parfaitement, je les manipule à chaque sortie, ls graisse si je sors le bateau

04 oct. 2017
0

c'est quoi se sondeur inconnu en France ?

05 oct. 2017
0

www.norcrossmarine.com[...]/

le mien

www.hawkeyeelectronics.com[...]finder/

super fiable (depuis 2003), il affiche une différence a la moindre ondulation dans un mouillage

l’intérêt est qu'avec le transpondeur collé et wireless tu peux installer un sondeur ds le cockpit, un a la table à carte un portable qui peut se porter à la ceinture, pratique qd on mouille en solo

de plus un est tombé en panne, c'est l'amerique, no question asked et quasi des excuses et renvoi d'un neuf bien après la fin de la garantie, j'habitais aux états unis, pour ça c'était génial, les prix le choix le servie

dur retour en europe sur ce plan

04 oct. 2017
1

il est important de se ménager du temps pour trouver la voie d'eau avant que le bateau coule, une solution est d'avoir à poste prête à l'emploi une pompe à gros débit (mini 10.000 L/h)

04 oct. 2017
0

Oui. Trouver l'origine d'une voie d'eau est bien moins évident qu'il ne peut paraître au premier abord. Réussir à l'aveugler est encore une autre histoire.
Donc des pompes de gros débit.

0

Tous les problèmes listés ne sont pas bien importants, faciles à contrôler et à étanchéifier. La seule voie d'eau qui m’inquiète (excepté talonnage ou ofni) et la rupture du tube d'étambot ! Souvent en laiton, pris dans la résine de la coque. Avec le temps, ce tube devient rose et très friable La rupture intervient au plus mauvais moment, dans le gros temps, lorsque l'on appuis au moteur pour tenir un cap. Le choc des vagues bouscule le moteur qui bouge sur ses silent-blocs, L'arbre arrive à toucher ce tube qui se casse entre la coque et le joint Volvo. La voie d'eau est conséquente et très mal placée. A cause de l'arbre aucune pinoche ne peut boucher cet orifice. J'ai toujours du STAY AFLOAT à bord, la seule chose vraiment efficace pour ce genre de problème.
Lors de votre prochaine révision, jetez un coup d'oeil sur la couleur et l'état de votre tube d'étambot.

Ps: ne ne suis ni revendeur ou importateur du STAY AFLOAT

04 oct. 2017
2

Peut-être une solution : faire un bandage serré avec une chambre à air de vélo (en avoir toujours à bord, nombreux usages).

05 oct. 2017
0

aussi les sondeurs à main
www.hawkeyeelectronics.com[...]inders/
j'ai acheté aussi un thermomètre laser

05 oct. 2017
0

hors sujet mais moi ce qui me fait le plus peur sur un bateau c 'est le feu (cf dernier V et V)

05 oct. 2017
0

Il faut raison garder.
L'incendie sur un voilier est un risque trés faible... bien que plus important que de voir son voilier de série couler.

karibario.blogspot.fr[...]-m.html

05 oct. 2017
0

pas bien compliqué d'ouvrir un autre fil sur le feu

05 oct. 201705 oct. 2017
0

Avec le wharram je ne vois pas comment couler à part exploser le bordé de l'avant à l'arrière sous la flotaison comme le Titanic et encore il reste une coque et le bois flotte.
Le feu par contre je me méfie.
Sur le Romanée j'ai eu une voie d'eau intermittente.
Pas une petite, une grosse avec les planchers qui flottent.
J'ai cherché des mois.
C'était le rouet de pompe à eau attelée au moteur auquel manquait une ailette et qui siphonnais suivant la position du rouet, je devenais fou.

05 oct. 2017
0

Les dernières sur le Koulou-Koulou :
durite de refroidissement secondaire (eau de mer) fendue qui ne fuyait que sous pression. J'ai mis du temps à diagnostiquer, rien ne coulant moteur éteint. (Bonheur bonus, çà fuyait en jet sur la prise du faisceau électrique et les contacts des fils du compte tour et du compteur horaire sont morts).
tuyau d'échappement hors d'age devenu cassant et effectivement cassé par la caisse du mouillage de secours dans les coffres arrière => une partie de l'eau de refroidissement (toujours elle) ainsi que de retours dans la mer formée passaient de l'échappement aux coffres puis à la cale moteur pour finir dans les fonds

05 oct. 201705 oct. 2017
0

Je suis un peu surpris par vos inspections de maintenance ??

06 oct. 2017
0

J'avais toujours un peu d'eau dans les fonds, je me suis bien cassé la tête pour en trouver l'origine en disposant des feuilles d'essuie-tout un peu partout pour voir où ça mouillait : passe-coques, vannes, circuit de refroidissement RAS, finalement j'ai enfin identifié les boulons de fixation de l'échelle de bain à la base du tableau arrière dont le joint était cuit, un peu de joint silicone et c'est tout bon :pouce:

06 oct. 2017
0

Une autre expérience peu commune: lors d'une longue étape au moteur par temps calme, au niveau du système de refroidissement du moteur, rupture du joint entre le circuit d'eau de mer (haute pression) et le circuit d'eau douce (basse pression). Conséquence: haute pression dans le circuit d'eau douce, et, via le tuyau d'évacuation du trop plein du tuyau d'eau douce, passage direct de l'eau de mer dans la cale moteur. L'incident n'a été remarqué que lorsque les planchers flottaient.

06 oct. 2017
0

A moi,
Sur un bateau en bois(où cp) LES TARETS. Un peu d'eau sur les planchers, on voit d'où elle coule, il faut remonter la pente jusqu'à l'origine. Il y avait 130 trous dans mon bordé et mes fonds, dont certains prêts à traverser. Et une dizaine de 13mm de diamètre sous les "quilles"
Mais bon, les tarets, vous n'en avez pas en France, je crois?

06 oct. 2017
0

Beaucoup moins grave mais on n'y pense pas forcément :
le passage de la douchette sur la jupe arrière est parfois mal orienté, et laisse passer l'eau, qui s'écoule jusque dans les fonds.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Chardon de Belle île !

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (53)

Chardon de Belle île !

janvier 2021