Voie d'eau sur First 45F5...

Voie d'eau sur First 45F5...

A mon retour de Corse par gros temps sur un First 45F5 (Fram 6) que je skippais, nous avons eu une voie d'eau que je n'ai pas trouvé... Avant que le bateau soit à quai !!!

http///

Erreur de conception, vice caché ... Une chose et sure c'est que l'eau de la baille à mouillage se déversait dans la soute qui elle, se vidait dans les fonds...
Propriétaires et locataires de ce type de bateau, vérifiez vos joints afin que cela ne vous arrive pas, et si cela arrive allez également voir par là... Pour notre part, nous avons retrouvés ces joints sous forme de baguettes au fond de la soute...
Visiblement ceci est déjà arrivé à un autre propriétaire de First 45F5... Faites circuler, l'eau peut et est montée très rapidement à l'intérieur du bateau dans certaines conditions...
Pas de victime, le bateau a bien souffert et les 5 équipiers et moi même en avons été pour de longs moments pas très agréables à vivre.
J'espère que notre expérience permettra à d'autres de ne pas vivre d'aussi mauvais moments... Faites circuler !!!
Ceci ne remet pas en cause les qualités de ce bateau, qui ce comportait merveilleusement bien comme il l'a toujours fait durant notre séjour malheureusement emputé.
Bon vent à tous
Patrice

L'équipage
23 juil. 2011
23 juil. 201123 juil. 2011
0

effectivement défaut documenté sur le site des utilisateurs bénéteau aux etats unis, je connaissais cette faiblesse mais les photos de corse matin ne me permettaient pas d’identifier le bateau, dommage !

23 juil. 2011
0

vous avez fait preuve de détermination et volonté, bravo !

25 juil. 2011
0

Tu parle de bon bateau? Quand j ai construit le mien je suis allé plusieurs fois á paris au salons nautique,j ai traquè
les liaisons coque cloison,coque pont, m'étonne pas de la baille ã mouilllage,benetau,janneau.Si j avais eu un bateau de serie je serais au fond de la mer lors de la tempête de 2003 dans la traversée minorque Port Camargue.
Pour moi un bon bateau et celui qui peut affronter la mer dans la catégorie qui lui est destiné,á force de vouloir allégèe,rèduire le poid,pour que le rafiot marche plus vite coute ã la constuction moins cher,plus spacieux,ya qua voir les coccpits sont spacieux trés conviviaux mais dans une mauvaise mer tu te cale où? En fait ils sont très beau faut le reconnaitre luxueux, ça en jette quoi.des superbes caravanes flotantes pour temps correct.
Cela me rapelle le jour ou un ami a acheté un bénéteau au cap pour le ramener force 6 un vrais saucisson il la revendu l année suivante, alors, bon bon, non beau beau oui.

Messieurs sortez l artillerie!!!! Je sens que je vais me faire fusiller.

25 juil. 2011
0

Il y a quand même des questions à se poser.
- Quel était l'importance de la "prise" d'eau?
- L'eau arrivait elle à hauteur des banquettes?
- Pourquoi avoir hélitreuiller les passagers si le bateau pouvait faire route?
- N'était il pas possible de se dérouter au portant?

J'ai déjà relaté ici que la même chose m'étais arrivé deux fois. Sur un Océanis neuf ( 600 à 1000 l en quelques heures) et sur un First Class 10.

Dans les deux cas, il s'agissait d'un défaut mineur, les dalots de la baille à mouillage étaient d'un diamètre insuffisant ou partiellement bouchés.

Irresponsable et inconscient que j'étais, il ne m'est pas venu à l'idée d'appeler au secours...

25 juil. 2011
0

j'ai un peu de mal à comprendre comment un bateau de 14 mètres de catégorie A n'a pas une cloison étanche entre la baille à mouillage et le reste du bateau ??

25 juil. 2011
0

Merci au service public
Le 18 juillet en fin de matinée...le FRAM 6, battant pavillon français avec 6 personnes à bord, a une importante voie d'eau à 45 nautiques (80 km) de Calvi.
Les moyens: un hélicoptère Dauphin de la Marine nationale hélitreuille 4 personnes.
-Un hélicoptère Puma de l'armée de l'air
-Un remorqueur Laisse Dire III .
- Les deux membres d'équipage du FRAM 6 et un équipier du remorqueur Laisse Dire III sont évacués par l'hélicoptère Dauphin
- Un avion Falcon 50 de la Marine nationale re-localise le voilier FRAM 6 au large du Cap Camarat.
- Le remorqueur Laisse Dire III procède au remorquage du voilier à la dérive jusqu'au port du Lavandou.

C'est beaucoup de moyens déployés pour un voilier qui n'était pas en danger immédiat de couler... et cela ressemble plus à une situation désagréable dont on est fier de se sortir seul qu'à un risque de naufrage réel. Une assistance à proximité en sécurité aurait surement été suffisante.

Il est intéressant de savoir que l'on comptabilise beaucoup plus de morts lors d'une évacuation que par le naufrage d'un voilier..

Il vous faut savoir que jamais un voilier de série n'a coulé à proximité des côtes francaises!

26 juil. 2011
0

"Il vous faut savoir que jamais un voilier de série n'a coulé à proximité des côtes francaises!" Mais comment peux-tu dire un truc pareil.
Habituellement je loue un Sun Odyssée 44 ex Sun Magic pour aller en Corse... Son propriétaire à un deuxième voilier qui a coulé il y a trois ans entre Porqueroles et Giens... La veille de notre sauvetage une femme a perdu son bateau qui a coulé très rapidement en baie de Toulon et a été sauvée in extrêmis... Durant les quatre jours où j'étais au Lavandou à essayer de savoir ce qui c'était passé sur Fram 6, deux bateaux ont coulés proche de la côtes...

26 juil. 2011
0

Je me garderai bien de participer à ton fil... Au vu de tes réactions et comment tu te comportes, je n'ai pas envie de t'aider à flatter ton égo et à déglinguer les personnes à qui il est arrivée ce genre de mésaventure...

26 juil. 201126 juil. 2011
0

Cela m'intéresse vivement car il y a un an que je recherche des cas de ce genre sur... 35 ans. Ce n'est pas faute d'avoir lancé des appels sur H& O,on ne m'en a indiqué aucun cas précis de naufrages. Toujours, des "J'ai entendu dire..."

Je précise "bateau de série à moins de 200 milles des côtes européennes". Dans le monde, j'en connais quelques uns.
Je vais lancer un fil sur ce sujet et je te remercie par avance d'y contribuer activement.

26 juil. 2011
0

C'est bien là tout le problème...
Quand on te pose des questions précises, tu te garde bien d'y répondre.

Les histoires de voiliers coulés sont nombreuses. Mais quand il s'agit de donner des précisions, c'est toujours le cousin du beau-frère qui en a entendu parler...
A ce jour, j'en suis toujours à 0 voiliers de série coulé!

Dans les 4 cas récents que tu indiques, ce serait étonnant que le CROSS Méditerranée n'ait pas été alerté... je me renseignerais.

25 juil. 2011
0

Bonjour viking, non pourquoi inconscient? Je pense que l on dèplace les secours dans les dernièrre limite.Dans leurs cas je ne suis pas bien sur qu il est recherchè la voie d eau mèthodiquement, peut être même de l affolement.quand au skipper certain on bien les diplomes mais pas l envergures. J ai connu cela en plongèe alors depuis les niveau et grade mefie

25 juil. 2011
0

Mais jean c est la cloison de la baille la cloison ètanche seulement on economise la straff

25 juil. 2011
0

patrice real parle de joints qui lâchent, il ne s'agit donc pas d'une simple cloison stratifié comme sur 90 % des bateaux et qui ne posent pas le moindre problème ?
c'est une erreur non assumée et non corrigée par bénéteau, ça n'existe pas les rappels dans la plaisance ?
en plus c'est un plan frers, archi prestigieux non ? je garde mon mauric même si il est trop petit, la baille à mouillage ne se déverse pas à l'intérieur malgré 2 mouillages ...

25 juil. 2011
0

si je comprends il y a un accès avec des joints ? pour pouvoir accéder de l'intérieur à, la baille à mouillage ? je ne comprends pas l'intérêt ? n'y a t il pas une couchette pour équipage en option sur ce bateau ? ou un espace de rangement ?
c'est donc une porte étanche non étanche quand l'eau remplit la baille à mouillage ?

25 juil. 2011
0

Tu as tout dis viking je rejoint ton analyse

25 juil. 2011
0

CAPTEN... Il est certain qu'un diplôme ne remplace l'expérience, d'où l'intérêt de ce forum s'il permet de d'éclairer les jeunes navigateurs diplômés et les autres.

En effet, une détection de voie d'eau n'est pas évident à détecter.
Dans le cas de l'OCEANIS 44 (neuf), j'ai eu du mal à croire qu'un simple suintement le long de la cloison de la baille à mouillage ait pu causer une telle entrée d'eau en si peu de temps.

Pour le FIRST Class 10, circonstance aggravante, le fait que la baille à mouillage soit remplie ( elle est petite) ) à entrainé une entrée d'eau dans le reniflard du réservoir de gas-oil dont le fuel s'est déversé dans le carré!

25 juil. 2011
0

J'ai mis ce post afin d'éviter la même mésaventure à d'autres pocesseurs de First 45F5... Je ne pensais pas me faire flinguer de la sorte !!!
Je ne désire pas polémiquer ici, j'ai juste voulu que cette expérience malheureuse puisse éviter d'être renouvelée... Je vous remercie pour votre soutien !!!
De l'eau jusqu'à mis gazinière est-ce suffisant ?

25 juil. 2011
0

Mon pot si tu avais de l eau jusqu a la gaziniere tu aurrais accepté le remorquage et de toute façon un bateau plain d eau ne peut plus naviguer tu dis cela par irronie. Juste que nous essayons d analyser un situation qui a declanchee les secour afin que cela nous servent plus tard

25 juil. 2011
0

Merci Patrice,

Ce retour d'expérience peut s'avérer fort utile et pas seulement pour les propriétaires de 45F5; Je ne manquerai pas de vérifier l'étanchéité de ma baille à mouillage....
Pour le reste bla bla habituel et toujours aussi ennuyeux!

25 juil. 2011
0

Dans ce cas, s'il y avait de l'eau jusqu'à 80 cm des fonds, cela nécessitait une assistance sérieuse.
Mais le bateau n'aurait pu naviguer au moteur comme cela est relaté et aurait été difficilement remorqué comme cela a été le cas, surtout dans les conditions de mer fortes indiquées...

Alors ou se trouve la vérité?

Je répète que, pour limiter les risques, il ne faut jamais abandonner son voilier jusqu'à ce qu'il soit VRAIMENT sur le point de couler.

25 juil. 2011
0

Merci Patrice pour ton retour d'expérience,
Malheureusement je ne suis pas sur que certaines remarques qui s'en suivent incitent beaucoup d'autres à relater leurs mésaventures.

25 juil. 2011
0

J'encourage les récits des mésaventures et je n'ai jamais omis de raconter mes propres erreurs, j'ai eu de la chance ! sur le site de l'asso des First 30 on a d'ailleurs une rubrique spéciale sur toutes les boulettes qu'on a pu faire et qui auraient pu être grave. ça s'appelle "j'ai fait ..."

Toutes ces mésaventures sont utiles à tous. sur voiles et voiliers il y a tous les mois un récit de fortune de mer avec un bilan honnête du skipper, ça j'ai bien fait la j'ai pas été bon.
dans le cas de patrice real il a tout fait bien !, 3 hélicos, un falcon, un remorqueur une évacuation avec le bib. Top, pas dangereux pour personne.
j'observe avec ce début de saison venteux des prises de risques des locataires pour ramener le bateau, on en est aussi à 2 bateaux à la cote.
on observe aussi que pousser au moteur au prés n'est pas sans risque, ou même sans toile du tout comme le cata qui a démâté (un mort)

Donc je me jette,
J'ai une fuite d'eau sérieuse mais le bateau n'est pas en train de couler. PAN PAN à la VHF, on voit les photos depuis l'hélico , le bateau est dans ses lignes. Je repars au portant en souplesse sous voilure réduite, on pompe, option à voir d'utiliser la prise d'eau du moteur pour pomper avec crépine de fortune, tous les valides sont munis de seau, gamelles, pots de chambre ou whatever, on inspecte tous les compartiments un par un.
Si l'eau commence à baisser, on est sur de trouver la fuite d'eau, c'est une question de temps.
ce n'est pas un mousquetaire club c'est un 45 pieds quand meme.
Si on repart sans avoir trouvé la fuite d'eau dans les mêmes conditions, les mêmes causes entrainent les mêmes conséquences.
Les dates de retour de loc sont une cause d'imprudence quelque part.

25 juil. 2011
0

Pour faire une analyse de la situation, il faut connaitre cette situation... Ce qui n'est pas votre cas.
Le problême c'est cette baille à mouillage pour que cela ne se reproduise pas...

27 juil. 2011
0

tu as raison patrice toutes les situations sont différentes on ne peux en parler que si on la vécu il est facile avec des SI et des SI
je suis très surpris par la réaction de certain

25 juil. 2011
0

Histoire vecu en gros car je tape depuis un tph

voie d eau 6h du mat force 6/7 suite tempête 2003
eau sur les planchers 500/1000 l ?

Pompe de cale
pompe d évier
pompe aspiration moteur
enfin étalememt de la voie d eau
recherche de la rentree d eau
mise a l eau du zodiac
réparation de fortune..ok
Sinon il y avait possibilitee calfatage par interrieur
tous ramener vers l arriere pour soulager l étrave

plus que des gouttes,acollade avec les cops c est gagner nous pouvons repartir
arrivons levage du bateau
brêche de 3x15 cm en fait l ancre a sauté

en bref l ordre d intrevention le sang froid de tous nous a permis de ne pas appeler au secour pour rien nous n étion pas en perdition juste une situation inquiétente certe

et puis des instalations de pompage diversses pévue en cas de
cas rapidement. Voila

25 juil. 2011
0

Ce "CAPTEN" Quel homme formidaaaaaaaaaaaaaaaable..
Désolé, de n'être que des vulgus petit moussusssssssss.....
Moi, le récit de Patrice, cela me parle, c'est bien plus proche de mes capacités.

25 juil. 201125 juil. 2011
0

Casanblaca ta remarque de moquerie peut importe nul ne peut ce connaitre dans une situation inquietante momn cops 4 ans de voilier par des forces 8/9au portant direction les baleares toujours la peur au ventre et bien la il s est dècouvert le top des tops les plus peureux les plus angoissès peuvent être les plus opérationels. De plus pourquoi caché sont histoire quand elle a ete vécu la seule chose c est pas glorieux partir lorsque une tempête est annoncé depuis 4 jours mais la métèo a force j y croyais plus mais bien sur j aurais du restè au mouillage.et puis les titre capitaine skipper oui des diplomes certe mais l homme lui qui est il en fait???? Lui seul peut le dire mais pas les diplome. Amen

25 juil. 2011
0

Calmos ...
arrettez un peu de vs prendre le choux comme ça ...
ce que j'en dis, c'est que je remerçie d'abord Patrice de ns avoir fait partager sa triste expérience ... qui s'est toutefois bien terminé : pas de victime, pas de blessés !
Je vais me répéter, mais on ne peut juger de la situation, on n'était pas à bord !
Qui peut dire ce qu'il s'est passé exactement ds cette chambre du Sofitel ?
Blague à part ;-)
bon, ben là, c'est pareille ...
il y en a qui sont capables d'analyser calmement une situation critique et prendre les bonnes décisions ( ce qui semble être le cas pour certains sur le forum et tant mieux pour eux !!!) et d'autres ... pas ! (et je peux en faire partie, car je sais pas comment je réagirais dans la situation qu'a vécu Patrice )
j'en connais une qui a paniqué a bloc ... parceque sa casquette était tombé par dessus bord !!!
pour dire ...
quand aux moyens déployé, ben je dis tant mieux ! parceque je préfère voir tout ces moyens déployé pour sauver un équipage qui le demande (et ne jugeons pas encore une fois le pourquoi du comment !)plutot que de voir les moyens (militaires ...) bien plus conséquent pour on ne sait quoi ...
cordialement
bon vent a tous

Frédéric

25 juil. 201125 juil. 2011
0

Tous mes remerciements, Patrice, pour ta volonté de partage d'info.
ET 1000 mercis d'avoir pris cette peine car,

Grâce à ton intervention, certains vont plonger dans leur baille à mouillage pour voir ce qu'il en est.

Thierry, sur Troll

25 juil. 2011
0

Comme on dit, il y a toujours quelqu'un, après le naufrage, pour expliquer ce qu'il aurait fallu faire pour l'éviter.
Le fils d'un de mes amis est second depuis quelques années sur des cargos et autres tankers (cela dépend de l'armateur) Même après avoir sillonné presque toutes les mers du globe, la plus terrible "branlée" qu'ils ont prise, c'était en méditerranée...
Donc, je me garde bien de critiquer telle ou telle décision prise dans ces conditions.

25 juil. 2011
0

"il y a toujours quelqu'un, après le naufrage, pour expliquer ce qu'il aurait fallu faire pour l'éviter".

Et c'est tant mieux car si c'est pertinent, cela fait progresser. Tous les accidents aériens sont analysés de la sorte et personne ne s'en plaint. Il faut cependant rester factuel.
Autre point souvent démontré, les accidents arrivent rarement d'un seul fait mais plutôt d'un faisceau d'erreurs ou de lacunes regroupée sous le vocable de "facteur humain". D'après la lecture des fils sur cet incident, on peut lire ou analyser (assez sommairement):

  • une baille à mouillage probablement défectueuse. Ce pourrait aussi bien être une autre entrée d'eau type panneau de pont mal fermé,

  • une météo défavorable dans ce contexte,

  • un équipage stressé. Tout équipage a ses limites. Elles ne sont connues que lorsqu'elles sont atteintes. Un entrainement et l'expérience repousse un peu cette limite mais ne l'efface jamais.

Lorsqu'un événement est suffisamment stressant pour atteindre la limite d'un individu, ce dernier est sidéré ou agit par le plus court chemin ("réflexe") vers la première solution, et non la meilleure. Le cerveau cherche une sortie de crise (défenestration en cas d'incendie d'immeuble).
Le reste n'est que conséquences. On peut les analyser en gardant à l'esprit le facteur humain. Cette analyse sera d'autant plus pertinente que les faits seront relatés de manière claire et exhaustive, que les questions ou remarques seront objectives et que les conclusions n'essaieront pas de juger comme au tribunal mais d'éclairer des circonstances, des événements déclencheurs, des facteurs aggravants et des recommandations autant que possible.

26 juil. 2011
0

Piep, je suis assez d'accord avec ton analyse mais entre des joints censés assurer l'étanchéité entre la baille à mouillage et la soute et un panneau de pont mal fermé il y a une différence énorme... Crois moi, j'ai fait le tour de tout se qui s'ouvrait, panneaux et hublots, de toutes les vannes, du presse-étoupe, j'ai soulevé tous les planchers et ai mis mon nez dans tous les coffres... Plutôt trois fois qu'une... Rien !!! Je n'ai jamais pensé à la baille à mouillage qui pouvait se déverser dans le bateau, elle évacuait bien vers l'extérieur et de chaque côtés (si les dalots étaient d'un diamètre plus important ce ne serait pas plus mal). Personne au port n'a pensé à la baille à mouillage, il aura fallu trois jours avec des pros pour que nous allions voir par là.
Mes connaissances et faits relatés autour de moi n'ont jamais fait cas de ce genre de voie d'eau et c'est également pour cela que j'ai ouvert ce fil, pour qu'un jour, un homme qui sera passé par là puisse se souvenir et intervenir s'il se trouve dans ma situation. Oui l'expérience de chacun peut servir et doit servir aux autres... Mais j'ai bien peur qu'à cause du comportement inquisiteur de certains, celà rebute nos amis marins de venir faire part de leurs expériences...
Je n'ai jamais été stressé sur le bateau, en tout cas pas au point de faire n'importe quoi et dire n'importe quoi, toutes les personnes qui ont participé à ce sauvetage peuvent en témoigner. C'est depuis mon retour que les choses sont difficiles et les posts de certain ne m'aident pas vraiment.
Quant à faire un rapport de mer ici, il n'y a pas lieu... J'ai pris des décisions, elles sont ce qu'elles sont... Sincèrement j'aurais préféré trouver cette voie d'eau.

25 juil. 2011
0

Merci à toi, Patrice et merdre aux grincheux de tout poil.

On en veut d'autres.

RV

25 juil. 2011
0

"Pour faire une analyse de la situation, il faut connaitre cette situation..." nous dit Patrice mais il n'a pas répondu aux questions précises et sans aucune agressivité que je posais en préambule. Je ne peut donc ensuite que souligner les incohérences dans son récit.

Aussi, je ne peux qu'approuver ce qu'écrit Jean et, tout navigateur qui a bourlingué depuis des dizaines d'années, a vécu plusieurs cas au moins aussi grave que celui à mais géré différemment.

Mais on est au siècle de l'assistanat et Patrice, comme bien d'autres, est sincère quand il n'imagine pas d'autres solutions.

Ill est instructif pour tous de rapporter ses expériences, même malheureuses, à condition de rester objectif, de savoir en tirer les leçons, et d'accepter les critiques.

25 juil. 2011
0

Merci Patrice, sur le mien j'ai pas ce soucis mais je vérifierai sur les prochains bateaux sur lesquels j'embarquerai.

"Je ne désire pas polémiquer ici, j'ai juste voulu que cette expérience malheureuse puisse éviter d'être renouvelée..."
->Impossible à éviter sur ce forum. J'ai l'impression qu'il y a vraiment une clientèle qui se délecte des fortunes de mer et des "j'aurais fait ça".

25 juil. 2011
0

Ben si on me demande de convoyer ce type de bateau sur un long trajet je vérifierai que la baille à mouillage soit bien (re)faite d'où l'utilité du post.

25 juil. 2011
0

Papat écrit " je vérifierais sur les prochains bateaux sur lesquels j'embarquerai"
Que vérifieras tu?
Les entrées d'eau sont insidieuses et pas détectables au port, ni même en navigation facile.
Tu pourras seulement vérifier que les dalots sont suffisamment gros pour évacuer l'eau qui rentre dans la baille et qu'un bout ne les obstrue pas.

25 juil. 2011
0

oui, et puis, il est rassurant, quand on est un peu dans la merde et que l'on ne sait pas trop quoi faire, il est rassurant de savoir qu'il existe quelqu'un qui n'est pas là, qui ne connait rien de la situation, mais qui saurait, lui, ce qu'il faudrait faire... ces héros, toujours absents au moment où l'on a besoin d'eux, sont les vrais bienfaiteurs de l'humanité, et toujours modestes de surcroit.

25 juil. 2011
0

pas d'accord Bardal, il faut partager les conseils et les trucs, il n'y a rien de personnel, pas d'orgueil ni de modestie juste du partage entre marins et aussi les trucs appris dans les lectures.
Que monter dans un BIB c'est dangereux comme le rappelle VIking régulièrement, c'est documenté.

j'ai lancé le sujet sur la liste us et ça évitera peut être des problèmes à des proprios ou peut être que nous aurons des remontées d'info de qualité.
On s'enrichit de l'expérience des autres.
Il faut vraiment différencier aussi le pan pan et le mayday

tu fais un pan pan le cross med t'a répondu, ça y est ils ne te lâcherons plus tu n'es pas en danger, il y a une tétra chiée d'hélicos, de ferries ou autres, le mayday c'est quand le bateau coule et en principe les sauveteurs doivent t'emmener.

Un proprio américain de 45.5 m 'a tout de suite dit que les fonds de ce bateau sont tellement plats qu'on a l'impression qu'il y a beaucoup d'eau, or le bateau est dans ses lignes !!! C'est un 45 pieds, non.

Vous ne croyez pas que quelque part il y aura des tentations de réglementer tout cela compte du cout et la il y aura des râleurs.

franchement pour la corse vaut mieux louer sur place que partir contre du 8.

25 juil. 2011
0

"quand on est un peu dans la merde et que l'on ne sait pas trop quoi faire..." Il y a toujours une solution. Encore faut il avoir fait l'effort d'avoir appris, écouté et réfléchi avant aux problèmes qui pourrait se poser.
Ce forum peut servir à celà...

25 juil. 2011
0

Au fait, Patrice... Quelle décision aurais tu prise si ce voilier avait été ta propriété et que tu n'étais pas assuré?

25 juil. 2011
0

Lors de la mise a l eau de cethy au large de valreas voie d eau importante,pan pan, le cross j èxplique je souligne que je leur signale la situation ,vacation tous les1/4 d h je trouve la fuite leur signale la tentative de rèparation, presse étoupe barré du tube,rèparation effectuée, previent le cross, Vacation recontre au cap d Agde avec eux.
A vous signaler mer belle,impossible a remetre le presse etoupe car trop de préssion.plongèe avec sac de super marché mis autour de l arbre

Et et a signaler que la proposition de me remorquer était sans moto pompe j ai été dans l obligation de leur demandè d embarquer les pompes sinon je serait au fond avand d arrivée, voila signaler mais me suis dèmerder.

25 juil. 2011
0

Finalement aux yeux de certains, je suis incompétant, lache face à l'évènement et menteur... Si vous cherchiez à me discréditer vous ne vous y prendriez pas autrement et finalement une baille à mouillage qui se déverse dans la soute c'est tout ce qu'il y a de plus normal. Ces individus seraient des émissaires de Bénéteau qu'ils ne s'y prendraient pas autrement... Mais Bénéteau ne s'abaisse pas à ça !!!
Merci à tous les autres pour votre soutien et mails privés. Sachez que le Cross et les militaires qui ont suivi cette opération, m'ont félicité pour mon sang froid et pensaient que j'étais un pro... Juste un peu d'expérience, malheureusement pas assez pour penser à la baille à mouillage d'un tel bateau. Qui y a pensé à ce moment ? Je navigue depuis 1974... Des bailles à mouillage remplies j'en ai vu de nombreuses en Manche, Atlantique, mer d'Irlande et Méditerranée par gros temps, je n'avais malheureusement jamais entendu parler de ce genre d'expérience et c'est pourquoi je suis venu relater ce fait... Qu'il serve à d'autres. Quant aux autres choix possibles, j'ai fait les miens, tout le monde est sain et sauf et le bateau est finalement de retour au port... Que faut-il de plus ? Juste des bailles à mouillage qui tiennent la mer... Mais visiblement cela échappe à certain.
Viking35 et Capten, je ne vous salue pas mais vous souhaite de toujours faire face à tout comme vous le faites si bien derrière un écran le cul posé dans un fauteuil... Loin de la mer que vous prenez ou pas...

25 juil. 201125 juil. 2011
0

Ben, moi, avec ma modeste expérience..

Lors de mon passage professionnel en Martinique, j'ai été sollicité pour intégrer l'équipage de la SNS 146 "Commandant Nicol". J'ai participé de ce fait à quelques opérations de sauvetages.

Suis-je plus compétent que d'autres pour donner mon avis ? Je n'en suis pas certain. Mais sache, Patrice, que des skippers comme toi, j'en redemande parce que M.rd., à la fin ! Patrice face à une situation qu'il ne maitrisait pas complètement, ben il a mis son équipage à l'abri, avec l'aide des services dédiés, et ensuite il a ramené le bateau. Et, cerise sur le gâteau, il fait part à toutes et tous du blem, non pour se faire engueuler (ou féliciter) mais pour éviter que d'autres se trouvent dans la même situation. Alors, moi, je dis, bonnet bas, Skip, merci pour la leçon.

Philippe

25 juil. 2011
0

c'est clair que tu as été très courageux et volontaire et que quand on a femmes et enfants à bord ç'est pas pareil

25 juil. 201125 juil. 2011
0

Je ne connais pas le First 45F5. En regardant sa documentation commerciale sur le net, il apparait qu'en arrière de la baille à mouillage se trouve une soute à voile. Peut-on imaginer que la cloison arrière de la baille à mouillage (probablement stratifiée) ait été fissurée ou même fracturée, ce qui aurait entraîné le remplissage de la soute à voile. Soute qui se serait ensuite déversée dans les fonds, car ses joints étaient vieillis et hors d'usage (retrouvés sous forme de baguettes au fond de la soute).
On peut imaginer, d'après le topo de Patrice, que la cause de la voie d'eau pourrait être une rupture de la cloison arrière de la baille à mouillage (violent choc de l'ancre ?). Je ne me souviens pas d'avoir rencontré un First (quel que soit le modèle) dont la baille à mouillage ne soit pas étanche et entièrement stratifiée.
Par contre, que la soute à voile ne soit pas impérativement étanche ne me choque pas vraiment.

25 juil. 2011
0

Steredenn @ l'ancre était à poste et solidement fixée... Pourtant nous faisions de l'eau... L'ancre a été mise dans la baille pour ne pas endommager la remorque. La baille à mouillage est un module indépendant enfiché sur la soute et pas stratifiée, juste collée (baguettes en fond de soute). Quant à la soute elle est parfaitement étanche et se déverse dans les fonds...

25 juil. 2011
0

Il y aura toujours des avis divergent !! C'est normale, cela permet un débats, qui s'élève avec les avis critiques, moi je trouve ca positif, tant que ca reste correct.

Dans le dernier voile et voilier, un mec a couler son bateau au large du brésil, l'avis de voile et voilier? Abandon du navire trop tôt, erreur humaine d'estimation... j'ai trouvé ca tellement dur pour quelqu'un qui avait perdu son bateau ! Et pourtant, c'est important pour améliorer nos comportement en mer !

25 juil. 2011
0

Lorsque j'ai signalé au "laisse dire" que l'eau gagnait et montait rapidement (jusqu'à mi gazinière) ils m'ont demandé de retirer la remorque (12 miles de la côtes c'est vraiment rageant)... Un homme du remorqueur est monté à bord... Le bateau était perdu pour tout le monde, pourtant il a continué à flotter et a été récupéré le lendemain matin par le même "laisse dire", ils ont pompé l'eau et se sont mis en route puis ont repompé un peu si j'ai bien compris.

25 juil. 2011
0

Merci Patrice, bravo et bienvenue parmi les vivants !
Ce partage d'info est tout à fait dans l'esprit des "gens de mer". On ressort grandi ou enrichi d'une telle aventure, et je te remercie de nous en faire profiter.
Pour les autres.... pfffff

25 juil. 2011
0

Merci Patrice, bravo et bienvenue parmi les vivants !
Ce partage d'info est tout à fait dans l'esprit des "gens de mer". On ressort grandi ou enrichi d'une telle aventure, et je te remercie de nous en faire profiter.
Pour les autres.... pfffff

25 juil. 2011
0

exemple pratique de l’intérêt de ces discussions après incident, l'histoire du moteur qui peut servir de pompe de secours. ça me turlupine depuis hier. sur son propre bateau yakafaukon ait une crépine qui va bien, je vais acheter ça asap et faire des tests.
sur un bateau de loc il faut bricoler, avec quoi. je pense à la passoire pour les pâtes ...
quelqu'un a une autre idée ?
un moteur de 50 chevaux ou plus ça doit debiter 1000 ou 2000 litres à l'heure , non ?
mais ça sert à rien si on avale un chiffon ...

25 juil. 2011
0

jean y a déjà eu des fils la dessus
la pompe à eau de mer c'est 100 litres à l'heure au pif, mais que dalle.
par contre j'interviens parce que, je ne comprend pas l'acharnement d'une part, et que j'ai une grosse inquiétude sur mon bateau.
Pour à force de voir des fils catastrophe, toujours imaginer le pire, et ne jamais savoir demander quelquechose à quelqu'un, ça fait des milliers d'heures que je me gratte la tete tout seul en envisageant tout ce qui peut arriver

alors voilà ce que j'ai à dire:

je pense que quand il y a de l'eau partout, il n'est plus possible de voir le petit geyser qui dit qu'on a trouvé la fuite.

ensuite quand on se fait branler et qu'on a plus qu'une main et ça depuis des heures... on est plus très frais pour envisager de continuer longtemps. et le skipper se sent quand meme grave responsable de ses passagers

encore, que les sauveteurs, sans abuser parce qu'on serait partit sans faire le plein... ou autre conn...ies dans le genre, sont là, payés... (enfin là souvent gratos), à rien foutre si y a rien, et... je vous fait grâce de la suite... en plus pour eux, c'est bandant.

enfin ce qui me gratte la tête et pourrait faire la meme chose que ce qui est arrivé ici (si quelqu'un à la réponse merci) J'ai un océanis clipper 393, une baille à mouillage à l'avant, puis une salle de bain, puis une cabine... La baille à mouillage semble ok elle ne descent pas à 50 cm au dessus du brion le capot est étanche enfin bien foutu (meme si ça prend l'eau ça pars par les évents)... on dirait meme qu'il y a une crash-box en dessous... mais voilà ensuite la salle de bain avec un propulseur d'étrave scellé derriere le chiotte aucun accès (meme les tuyaux du chiotte passent à travers la trappe scellées sans etre etanchés) des espèces de placards sur les cotés des la salle de bains pas étanches et communiquants. le seul accès commence à la moitié de la cabine avant en passant le bras sous la couchette et avec 1,85 de taille j'y arrive à peine, découvrant un vaste espace inexplorable sur les 3 à 4 premiers metres du bateau et dont je vois mal comment ça peut etre un compartiment étanche..
Je suis un danger public... enfin en cas de choc à l'avant je sais que je suis bon pour sauter à l'eau pour inspecter tout ça et tenter une réparation par l'extérieur parce que par l'intérieur LOL

Enfin moi je compatis à ce qui est arrivé, et dans mon cas je sais pas bien ce que je ferai pourtant si je peux, j'adore jouer à Mc GUIVER en plus comme notre beau pays ne me fais plus bander, si je suis tout seul, je m'en fous

25 juil. 2011
0

tu veux dire que l’échappement n’utilise que si peu d'eau ???

25 juil. 2011
0

oui c'est pas son but
je crois que michel en avait parlé

25 juil. 2011
0

j'ai tout lu ........et j'en conclus que ..........
viking ne fera jamais naufrage ...........

25 juil. 2011
0

Bien sur que je ne ferais pas naufrage.
Pour une première raison, c'est qu'un voilier de série ne coule pas.
La deuxième, c'est qu j'ai déjà vécu une dizaine de situation (beaucoup de mes amis aussi) où, apparemment, la majorité d'entre vous imagine qu'appeler les secours est la meilleure des solutions.
Cela dit, la loi de l'emm... maximum existe pour tous et il ne faut jamais dire jamais...

25 juil. 2011
0

on t'aime bien quand meme mais des fois tu déco...es
il m'arrive de partir avec 4 ou 5 copains dont un qui sait ce que c'est et les autres je voudrait pas les gérer en cas de crise... en principe je les emmène que si il fait beau et pas loin, (bon en principe, mais la météo....)
là ou tu me rassures c'est de savoir que mon bateau peut pas couler

26 juil. 2011
0

Je te le souhaite mais de dire qu'un voilier de série ne coule pas, c'est à dire qu'il est insubmersible, là on atteint des sommets... Les constructeurs nous auraient cachés ça ? Je trouve tes propos dangereux pour les novices.

25 juil. 2011
0

Skipper t inquiete mon cul je l ai mouillé plusieurs fois des sorties par force 8/9 direction les baleares pas assez de doigts de la main ni des pieds.je ne suis pas skipper seulement moi et mon savoir, relis se que j ai écris sur toi ni félicitation, ni critique personelle,on peut ëtre skipper par le savoir mais en difficulté reste l homme,tu as certainement bien fait de mettre a l abris les passagers,pour le reste toi seul sais et te servira d experience. Tu n a pas encorre tout vue.moi non plus mais des situations dèlicate j ai ma dose et je suis la.Pour les Autres écrivain pour des raison qui les regardent regarde d un mauvais oeuil ce qui gere les situations pour moi pas de probleme. Et en passant confidence mais chuttttttttt j ai fait du parachute pendant des années, a 57ans je me suis mis au ski et je tire la bourre a mon fils de 37ans,et je suis motard si si un vrais et j allume si si a les grincheux sa emmerde un mev comme moi hein a oui au fait j ai 61 ans sa dérange. Allè je vous laisse . Wiking mes amitiè j aime les gars qui parle vrais sans être mèchant.

26 juil. 2011
0

"Dans leurs cas je ne suis pas bien sur qu il est recherchè la voie d eau mèthodiquement, peut être même de l affolement.quand au skipper certain on bien les diplomes mais pas l envergures. J ai connu cela en plongèe alors depuis les niveau et grade mefie"
C'est bien toi qui a écrit ça plus haut et tu me dis que tu n'as fait aucune critique personnelle !!! Quelle lucidité sur toi et tes propres propos !!! Comme tu dis n'importe quoi je n'accorderai plus aucun crédit à tes dires.
Tu es un super héros mais tu as oublié de faire orthographe. Pour ma part je n'ai fait que de l'escalade en falaise et en montagne, de la moto depuis l'age de 14 ans, du ski hors piste et de rando, du vol à voile (planeur) depuis peu (je vous suggère ça, il y a beaucoup de similitudes avec la voile) et j'ai 54 ans... Aucune gloriole la dedans, juste l'envie et je me suis toujours bien gardé de donner des leçons et encore moins à ceux qui venaient d'en chier. C'est la première fois de ma vie que je fais appel aux secours... Jamais d'accident ni quoi que ce soit... Et il m'est très difficile d'avoir fait prendre des risques à des personnes bien quelles ne m'aient rien reproché et étaient plutôt dans l'empathie durant cet événement malheureux.

26 juil. 2011
0

Si je peux me permettre... Je suis toujours étonné par la médiocrité des pompes de cale. Assez souvent on est à 15 litre minute.... Autant dire rien. Elle ne sont utilisable que pour récupérer quelques égouttures et l'on assèche plus vite avec deux sceaux et 3 équipiers.

On sait aussi qu'aucune pompe (embarquable) ne viendrait à bout d'une voie d'eau de 10 cm2 mais entre les deux, il y a une marge.

On pourrait tout de même avoir à bord 2 pompes de 15 M3/heure comme. C'est un encombrement acceptable et c'est compatible avec la production électrique du moteur.

26 juil. 2011
0

Un seau et une caisse en plastique tournaient lorsque l'eau remontait et effectivement c'est bien plus efficaces que la pompe de cale.

26 juil. 2011
0

Bonjour,
N'y connaissant pas grand chose dans le domaine des voies d'eau, il me vient quand même une idée, se serai d'adapter une pompe piscine comme j'en ai une pour ma piscine qui pompe 30 m3 heure muni d'un clapet anti retour pour qu'elle ne se désamorce pas lors de l'arrêt alimenté par un transfo 12 voltes 220 car ça doit éxister non ou avec un groupe electrogène pour le 220.
Bébin

26 juil. 201126 juil. 2011
0

encore faut-il avoir un groupe et être capable de le mettre en fonctionnement (surtout s'il n'est pas fixe) au vu de l'état de la mer, car ta pompe consomme un max de courant.

26 juil. 201126 juil. 2011
0

À votre bonne santé à tous...

Je suis curieux, et comme les interventions « bien sûr inutiles » grossissent le post, je suis venu jeter un œil…

Le sujet est comme je le pensais, sans grand intérêt, la gestion de l’incident est du ressort de celui qui l’a vécu.
Mon intervention sans prétention porte juste sur UN point, les pompes de cale sujet que certains on soulevé.

Suite à la rencontre d’un OPVF ou alors E2A, l’arrachage du presse-étoupe, la cassure d’une patte de fixation moteur, et quelques bricoles attenantes, il a bien fallu faire avec, et gérer la situation, car vous pouvez me croire sur parole, l’eau rentre vite par le tube d’étambots.
Là n’est pas le propos, mais depuis cet incident, la batterie moteur se trouve bien au-dessus de la flottaison, une pompe à moyen débit (25000 L/h) est attelée au moteur, et deux pompes automatiques électriques de débit raisonnable (7500 L/h) sont branchées en permanence dans les compartiments les plus bas.

Au moins, si de l’eau pénètre insidieusement dans la barque, j’en suis immédiatement averti et j’ai un peu plus de temps pour rechercher la source.

Aucun conseil dans mon propos, juste quelques bricoles logiques que l’on peut ou non envisager... :alavotre:

pfffzzzz

26 juil. 2011
0

Je n'oublie pas que Patrice s'est d'abord pourri la vie à cause d'une faiblesse de conception de Bénéteau sur ce modele, je commence à avoir des témoignages américains

Bruce xxxxx

Afficher le profil Traduire en Français Traduit (Afficher l'original)
Autres options 26 juil, 14:37
De : "Bruce xxxxx>
Date : Tue, 26 Jul 2011 08:37:08 -0400
Date/heure locale : Mar 26 juil 2011 14:37
Objet : Re: {Beneteau Owners} A flying armada + a tug to save a First 45.5 with water flooding from the anchor compartment
Répondre | Répondre à l'auteur | Transférer | Imprimer | Message individuel | Afficher l'original | Signaler ce message | Rechercher les messages de cet auteur

My French built OC 430 had the same problem. The chain locker has a round
openining between it and and ihe sail locker just aft. After a couple of
rough passages in which water came through to the bilge I sealed the opening
off, end of problem.
Allez OC 430

traduction auto, sorry, pas le temps

un autre confirme sur un 45.5

26 juil. 2011
0

tarduction auto, désolé !

Mon français construit OC 430 avaient le même problème. Le casier de la chaîne a une ronde
openining entre elle et soute à voile et de l'IHE, juste en arrière. Après une couple de
passages dans lesquels l'eau brute est venu par le biais de la cale j'ai scellé l'ouverture
off, fin du problème.
Allez OC 430

28 juil. 2011
0

ça permettrait d'alléger un peu le contexte aussi !!

28 juil. 2011
0

Ouarf Jean, ca c'est de la traduction !

:-D

Jacques

28 juil. 201128 juil. 2011
0

Je suis passé a hyere voir si le rafiot etait à terre j ai pas vue peut être pas necessaire de le sortir.

29 juil. 2011
0

Capten @ Fram n'est pas à Hyères... Il a été sorti à son arrivée afin de vérifier la quille et autres appendices ainsi que la coque... Rien, il a donc été remis à l'eau... Où il n'avait plus soif !!! Normal lorsque l'on sait d'où cela vient.
Il a été de nouveau sorti pour entreprendre les travaux nécessaires à son départ. Statification dessus/dessous de la baille à mouillage, changement du moteur, des faisceaux électriques, remise en état des boiseries du aux chocs des planchers (flotants), nettoyage et rinçage... Et beaucoup trop d'autres choses !!!
Un 60ch perkins est certainement à vendre d'occasion, coût des travaux estimé par le motoriste qui s'en occupe: 5 000 € pièces et main d'oeuvre.
En même temps, je ne comprends pas ta démarche, il n'y a rien à voir !!!
Oui Viking35 je me sens concerné par tout ça et suis triste pour le bateau et le propriétaire qui est un homme formidable doublé d'un véritable marin... Un gentleman au sens noble !!! Un Monsieur qui a des milliers de miles sous ses coques et n'a jamais remis en question mes choix durant ce triste évènement... Une véritable leçon d'humilité, d'humanité et certain ferait bien d'en prendre de la graine.

30 juil. 2011
0

Bonsoir patrice j ètait juste venu debarquer une parti de ma famille et reprendre des amis et je pensé voir le bateau pas plus et pourquoi pas te saluer de plus .Andrè.

12 mar. 201212 mar. 2012
0

Bonjour,
Je viens de lire votre message par hasard. Je suis sur le poin tde louer un 45F5 FRAM à St Mandrier, il se pourrait que cela soit le meme bateau aussi aprés avoir lu votre recit je souahitais avori votre avis global sur ce bateau, je pense que le pb a du etre résolu par son propriétaire. Est il possible de vous parler par tél à ce sujet ?
Hervé

12 mar. 201212 mar. 2012
0

Bonjour,
Je suis sur le point de louer un SF 45F5 FRAM à St MAndrier, fort probable que cela soit le meme bateau. Bien que la cause de cette serieuse avarie ait du etre resolue je souhaiterais avoir votre avis global sur ce bateau puisque vous avez navigué sur ce bateau ...serait il possible de se parler parler par téléphone ?
Cordialement
Herve

12 mar. 2012
0

lui il aurait du appeler le cross et il ne la pas fait et voila le résultat

hisse-et-oh.com[...]ux-port :jelaferme: :goodbye:

12 mar. 2012
0

Bonjour
Hervé, si tu ne l'as pas fait, envoie lui un message en cliquant sur son pseudo.

J'aurais fait confiance naïvement à l'étanchéité de la baille à mouillage !
Même si je crois savoir qu'une cloison avant de F51 ne resiste pas longtemps à la pression de l'eau...
Alain :-/

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (191)

Encore la pluie...

mars 2021