vmg

bonsoir,

une petite question "theorique"

existe t il une "formule magique" pour savoir quelle est la meilleure vmg d'un bateau :

exemple concret: si je fais des bords à 90 ° / 6 nd ou des bords à 110 ° / 6.5 nd

dans quel cas je remonte le mieux au vent ?

merci !

(ps: tout oublié depuis l'ecole, en plus j'ai perdu mon livre de maths...)

L'équipage
01 déc. 2006
01 déc. 2006
0

trigonometrie
tu projetes ta vitesse sur l'axe ...

01 déc. 2006
0

la formule
VMG = COS (a) x V

a = angle de remonté au vent réel
v = vitesse.

6 knts à 90 ° bord sur bord soit 45 ° du vent

VMG =4,26 Knts

6,5 knts à 50 ° du vent VMG = 4,18 Knts

01 déc. 2006
0

Cosinus
La VMG est le produit de la vitesse fond par le cosinus de l'angle (soit du vent, soit de la cible).

Voir la page www.voilelec.com[...]och.php
et tout sera clair.

Mais dans ton exemple, soit tu tires un bord carré (cos90 = 0 donc VMG = 0), soit tu ne remontes pas au vent (110º)...

01 déc. 2006
0

J'oubliais
Pour connaître les cosinus des angles sans ton vieux bouquin de maths :

  • soit la calculatrice de Windows (choisir la version scientifique dans le menu) : par ex. taper "50" puis la touche "cos" et ça te donne le cosinus d'un angle de 50 degrés

  • soit te faire une petite feuille de calcul sous Excel pour avoir les cosinus de tous les angles.

01 déc. 2006
0

merci à vous deux !
comme d'hab, zeph plus rapide que l'eclair ! ;-)

01 déc. 200616 juin 2020
0

viiiiiii les amis
mais comment qu'on fait pour connaitre le vent réel sans le supercalculateur (qui vous calcule aussi le VMG) ?

figure jointe :
Vt : vitesse vent réel
Va : vitesse vent apparent
Vb : vitesse bateau
beta : cap/vent apparent
gamma : cap/vent réel

on ne connait que Va, Vb et beta

ça se fait avec un calculette type collège ou graphiquement ou avec excel ou par tout autre moyen

01 déc. 2006
0

aïe ...
j'aurai pas du commencer...

02 déc. 2006
0

comme ça
c'est plus simple
alienboats.free.fr[...]VMG.xls

01 déc. 2006
0

j'oubliais
faut corriger beta en fonction de la dérive bien évidemment
:-p :-p :-p

03 déc. 2006
0

pratique mais ça marche pas
voilà avec
0° et 180° face au vent ou vent arrière ça dépend comment y compte
Dans les deux cas VMG=0

vitesse du bateau 6.0
Vitesse du vent apparent 25.0
Direction du vent apparent 0
dérive 0
VMG 0.00
vent réel 19.0
cap reel 0.0

vitesse du bateau 6.0
Vitesse du vent apparent 25.0
Direction du vent apparent 180
dérive 0
VMG 0.00
vent réel 31.0
cap reel 0.0

Bon vent quand même

03 déc. 2006
0

oui
C'est bien la toute la difficulte! Pour les fans d'electronique, il y a moyen d'avoir toutes les infos sur les cadrans devant soi, et tou tdevient beaucoup plus facile.

02 déc. 2006
0

pas mal du tout

super pratique , bravo

josé

03 déc. 2006
0

Au fait
ca veut dire quoi VMG?

03 déc. 2006
0

Au fait
petit probleme que je n'ai pas le courage d' etudier:
Comment choisir le meilleur cap pour rejoindre un but le plus vite possible sachant que la vitesse augmente en s'ecartant du but ( si le vent vient du but( si le vent vient du but)
Vaut t-il mieux abattre un peu en allant plus vite et augmenter la route. Dans quelle mesure?

03 déc. 2006
0

Oui mais
Il doit bien y avoir une solution mathematique simple

04 déc. 2006
0

Bon simplifions .....
Le VMG est utile au prés ..

il suffit de relever l'ecart de cap d'un bord a l'autre ...
puis de le diviser par 2...

Cela donne une aproximation très satifaisante de l'angle de remonté par rapport au vent réel.

C'est ce que j'avais fait dans l'exemple ..

90 ° bord sur bord donc 45 ° du vent
100 ° bord sur bord donc 50 ° du vent ..

04 déc. 2006
0

pas dure
remplace

pres par portant ...

virement par empanage...

et tu soustrait ton resultat de 180 °

Plus la valeur sera petite plus tu descendra efficacement sur l'axe du vent.

attention il y a un piege j'ai bien dit petite ... :reflechi:

04 déc. 2006
1

le vmg
est utile (mais on peut s'en passer) à toutes les allures .
Exemple : les multicoques (rapides) qui ont intérêt à tirer des bords au vent arrière .
Il suffit d'éxaminer une polaire pour se rendre compte qu'on a pas toujours intérêt à tirer des bords au plus près du vent .

03 déc. 2006
0

Du vent...
J’ai toujours compris que la VMG était la vitesse de rapprochement d’une cible, c'est-à-dire de l’endroit où on veut aller, le prochain waypoint en somme. Cette cible peut être exactement au vent (cas de la bouée en régate), ou n’importe où entre 0 et 180 º du vent, au près ou au portant.

En ce sens, considérer que la VMG est le produit de la vitesse fond par le cosinus de l’angle du vent n’est qu’un cas particulier, celui justement de la bouée au vent en régate. Il me semble donc plus juste, car plus général, de définir la VMG comme le produit de la vitesse fond par le cosinus de l’angle alpha entre le cap du bateau et la droite passant par la position du bateau et la cible : VMG = Vit. fond x cos(alpha).

Dans cette formule, la vitesse du vent réel ou apparent n’apparaît pas : sa connaissance n’est donc pas utile pour calculer la VMG. La vitesse et la direction du vent n’interviennent que pour la vitesse du voilier et son cap, mais c’est une autre histoire.

Me gourje ?

03 déc. 2006
0

tu as raison
mais c'est l'autre histoire qui m'interesse!!
Si j'abats de 10 deg je gagne un noeud par exemple mais je m,eloigne plus de la cible qu'au cap precedent( cas de la bouee au vent). Quelle est la relation entre cap et vitesse pour rejoindre la cible au plus vite sachant qu'il va falloir virer
Aie ma tete!!

03 déc. 2006
0

Je reflechis en tapant
En fait il faut je pense que la nouvelle VMG soit superieure a la precedente avant d'abattre donc:
VMG1= V1 cos a1
VMG2= (V1+ deltaV1) cos a2
VMG1&gtVMG2 soit delta V1 &gt V1 ( cosa1/cosa2 -1)
En fait il doit falloir que le gain en vitesse fond soit sup a cette valeur pour que ca vaille le coup d'abattre.
Bof ca vous cause??

03 déc. 2006
0

vmg
je vais essayer de faire passer mon tableau
si ça passe pas, faudra me donner ton mail pour te l'envoyer

03 déc. 2006
0

OK
j'ai fait une erreur de frappe . il faut lire VMG2&gtVMG1
Ceci dit il faut connaitre les polaires du bato par coeur pour prendre la decision a moins qu'un petit logiciel ... catherine??

03 déc. 2006
0

oui
j'ai pris le cas simple en exemple d'un bato faisant route a 45 deg de la cible et a une vitesse de 5 noeuds le vent venant de la cible.
Je pense qu'un tablo excel avec les polaires du bato et pour plusieurs cas de vent direction et force doit faire l'affaire pour optimiser la VMG. ceci dit pas facile a lire dans les embruns

03 déc. 2006
0

Par exemple
pour un bato faisant route a 45 deg de la cible ca vaut le coup d'abattre de 10 deg seulement si le gain de vitesse est sup a 1.15 kn
etonnant non
Ca on peut le savoir avec les polaires

03 déc. 2006
0

vmg
velocity made good.

c'est la vitesse de remontée vers une cible en fonction du cap suivi.

On s'en sert aussi pour calculer le gain dans le vent au prés.
lorsque la direction du vent est différente du relèvement de la cible, chaque bord n'est identique

03 déc. 2006
0

quand vous parlez cap
c'est cap vrai ou rs?

03 déc. 2006
0

c'est
l'angle entre la trace de la route du bateau sur le fond et la ligne entre bato et cible. Cap vrai?

03 déc. 2006
0

je rentre en louvoyant
......en faisant des calculs pour ameliorer ma VMG jusqu'au ponton haha

03 déc. 2006
0

D'abord
J'engueule celle qui n'a pas range cette p... de calculette, celle qui aurait pu fermer cette p... de porte, comme tout le monde dans la panique se met a brailler je fous les momes au lit.

Puis je decide que ce p.. de port est d'un nul... que c'est bien une p...d'idee de la p.... de belle mere, et je choisi un mouilage sous le vent.

Faisant route au portant, je vais faire le petit calin reconciliant, justifiant, et assurant le bon diner et une p...de soiree... :-p

03 déc. 2006
0

Rien à voir
Le débat théorique est toujours intéressant. Ensuite, si des conclusions surgissent, il faudra les confronter à la réalité.

Autrement dit, il n'y a pas de recherche appliquée possible si en amont il n'y a pas eu de recherche fondamentale.

C'est ainsi qu'on progresse.

03 déc. 2006
0

ça devrait aller mieux !
alienboats.free.fr[...]VMG.xls

faut pas :
- se fier à sa mémoire
- faire trois choses en même temps

03 déc. 2006
0

ca peut
tout de meme etre interessant parfois d'essayer de se rapprocher d'un but le plus vite possible au moins pour des raisons de securite
Le tableau d'alien donne la VMG par rapport au lit du vent, pas par rapport a un point fixe qui n'est pas forcement dans l'axe vent-bateau. Pour cela il faudra le completer
Enfin on est pas oblige de passer la nuit la dessus mais je vais tenter un tablo excel avec les polaires de mon ( futur)bateau

03 déc. 2006
0

j'ai failli douter !
25-6=19 ou si on préfère 19+6=25

03 déc. 2006
0

apparemment non
si on augmente l'angle la vmg diminue

03 déc. 200616 juin 2020
0

oublié
le croquis

03 déc. 2006
0

je viens
de refaire le test et les résultats semblent corrects .
Il peut y avoir confusion entre le 1 et le 7 du à la police "genre LCD"

03 déc. 2006
0

faut vite effacer cette version
c'est sans doute le premier jet dans lequel il y avait deux gros bugs .
La version remise en ligne est corrigée .
Pour ces valeurs on trouve
vmg : 2,25 0,72
v reel : 11,8 13,2
angle : 73,7 84,9
Elle est toujours à la même adresse :
alienboats.free.fr[...]VMG.xls

03 déc. 2006
0

perdu
car avec un vent pile de face 25+6 =31 et pas 19.

vitesse du bateau 6.0
Vitesse du vent apparent 25.0
Direction du vent apparent 0
dérive 0
VMG 6.00
vent réel 19.0
cap reel 0.0
:-(

03 déc. 2006
0

Mais
Ca ne marche toujours pas me semble-t-il!

Si on prend une vitesse(8) et un vent apparent(16) fixe, et qu'on fait varier le 'angle au vent( de 40 a 50), on a le VMG qui augmente ainsi que l'angle reel et la force reelle.
Ou me trompe-je?

03 déc. 2006
0

le principe est simple
mais faut disposer de polaires fiables .

03 déc. 2006
0

Mais
Je ne parle pas du principe qui est en effet fort simple, masi de la calculette proposee

03 déc. 2006
0

???
J'ai mis : puis:
Vi: 8 8
Vapp:16 16
angle app:40 50
je trouve:
vmg: 7.39Kts 7.86
v reel: 11.1 12.5
angle: 67.5 79.4

03 déc. 2006
0

Cas pratique sur l'eau.
J'ai eu à me poser une question du même genre en mer cet été. Ce n'est pas tout à fait le même problème tel que posé sur ce fil, mais les calculs vous intéresseront.

Ayant à ma disposition le compas et le speedo, je me suis demandé s'il fallait border et aller moins vite ou abattre et perdre du cap. J'ai résolu le problème en considérant les variations relatives suivantes : perte de vitesse sous variation d'angle par rapport à gain au vent à comparer à accroissement de vitesse sous angle constant. : comparaison des valeurs -V sin(A) dA et dV cos(A)

Comme le dit très justement gébé, il n'est pas question de descendre prendre ne serait-ce que la règle à calcul (sans pile et inoxydable) que j'ai à bord. J'ai simplifié le calcul mental en supposant que l'angle était de 45° avec cosA=sinA

J'ai pu alors me rendre compte que la variation relative de vitesse -dV/V était inférieure à dA
(5,7° =1/10 ème de radian) et que j'avais tout intérêt à serrer le vent au maximum. L'écart était flagrant.

Pour les calculs complets par la trigo, il convient d'écrire une inéquation qui exprime le but recherché et la tester sur l'eau. Si elle se vérifie : alors la supposition est vraie, sinon il faut mieux faire l'inverse.

Ex : le gain au vent est-il supérieur en serrant moins et en ayant un peu plus de vitesse?

Soit A l'angle, dA la variation d'angle, V la vitesse, dV la variation de vitesse
L'inéquation s'écrit
Vcos(A) &lt (V+dv)(cos(A+dA)
Qui donneen développant
Vcos(A) &lt (V+dv)
(cos(A)cos(dA)-sin(A)sin(dA)

avec dA faible 1/10 ou 1/5 de radian le sinus est assimilable à l'angle et le cosinus assimilable à 1
On simplifie:
Vcos(A) &lt Vcos(A)+dVcos(A) – (V+dV)dAsin(A)
en faisant passer Vcos(A) et le le sinus du coté gauche il vient
(V+dV)
dAsin(A)&ltdVcos(A)
et en considérant que le produit dVdAsin(A) est négligeable (2 eme ordre) il vient

dA*tg(A)&ltdv/(V)

Si le bateau remonte à 45° du vent réel tg (A) = 1

l'inéquation devient dA&ltdV/(V)

Application pratique: Je suis à 4 noeuds à 45° du vent réel, j'abats de 5,7° la vitesse est de 4,5 noeuds
A gauche 1/10eme de radian (5,7°) à droite 0,5/4 soit 1/8
L'inéquation est vérifiée il faut mieux abattre

Je suis maintenant à 50° environ, la tg est de 1,2 et la vitesse est de 4,4 noeuds. en abatant à nouveau de 5,7° il faudra que la vitesse augmente d'au moins 1/8 en plus c'est à dire 0,55 noeuds de mieux soit 5 noeuds de vitesse. Sinon je suis au bon cap.

Bien sur, toutes considération de courant et de dérive mis à part.

Autre façon de mettre en équation
Considérons le gain au vent G=VcosA et considérons les variations par une différentielle du deuxième ordre sur les deux variables le cap et la vitesse d2G/dVdA
(d rond pour être rigoureux) soit
d2G/dVdA= d/dV(VcosA)+ d/dA(VcosA) = dvcosA-VdAsinA
Si la variation de gain au vent est nul alors 0=dVcosA-VdAsinA
Ou dV/V=dA*tgA ouf! C'est bien la même équation.

Si vous arrivez à faire 5,7° au compas à mieux que 10% près et que le speedo vous donne une vitesse rigoureusement stable également à mieux que 10% c'est que vous êtes bon !
Allez-y! Courage, à l'arrivée gébé vous attend avec les cachets d'aspirine!

03 déc. 2006
0

pardonnez moi
d'avoir lancé le fil...

gilus c'est pas de l'aspirine qu'il me faut mais une greffe de neurones :-)

03 déc. 2006
0

t'inquiètes
ça dépend du bateau, du vent, de l'état de la mer, de l'instinct du barreur et de l'age du capitaine .
Ce qui est sur c'est que plus ça va moins vite, moins on arrive plus tôt .

03 déc. 2006
0

Attention, gardez de l'aspirine !
Une fois que vous vous êtes écartés du cap direct en gagnant de la VMG... il vous faudra tirer un bord à un moment donné pour atteindre votre but (binouaisforçément, vu que vous allez pas où vous voulez, mais là où le vent vous porte) !
Donc, sur ce bord, re-calcul (estimation si vous voulez) de la VMG :scie:

MAIS :
Quand doit-on virer/empanner ? Quel est le trajet optimal ? :tesur:
:lijournal:

:lavache:

:policier:

:doc:

:aurevoirdame:

04 déc. 2006
0

Voila
Excellente reponse

04 déc. 2006
0

Euh!
Je m'adressais a Gilus Bleu, et parlait de son tres bon calcul

03 déc. 2006
0

tout celà c'est tres bien

Vous vous prennez la tête avec 3 elements

vent apparent
vent reel
vitesse du bateau

Mais mais deux autres tres tres importants sont negligé .

derive du bateau 5° voir plus

derive dû au courant alors là 10...20....45° m^me parfois marche arriere.

alors calcul bien inutile...il faut aller jusqu'au bout sinon...ça ne sert pas à grand chose.

josé

03 déc. 2006
0

concretement
aujourd'hui on a raté 50 % de nos virements de bord, loupé les deux envois de spi à la bouée, barré comme des saucisses...

alors la vmg... on avait d'autres soucis :-)

03 déc. 2006
0

on parle de gain au vent Calypso 2
le courant n'a pas d'importance sur la recherche de vitesse. Il s'agit d'un vecteur fixe qui ne dépend pas de la route du bateau ni de ses conditions fonctionnelles. A supposer que par petit temps on étale à peine vent contre courant, toute amélioration sera bonne à prendre

Bien sur, il faut en tenir compte pour le calcul de route quitte sauf à mouiller si on cule ou à chercher une zone de contre courant.

La dérive propre du bateau est importante. Elle n'est pas forcément la même près serré ou bon plein. C'est pourquoi ce type de mesure sur l'eau est très difficile à faire sauf à se rendre compte d'une erreur flagrante de réglage.

C'est pourquoi le fait d'abattre de 6° environ et de constater que la vitesse augmente de plus de 12% doit être considéré comme un élément favorable mais pas complet. (ou au contraire de serrer davantage et de perdre moins de 10% de vitesse.)

03 déc. 2006
0

Calypso 2
Dans ce que j'ai dit plus haut je me suis situé par rapport au vent réel en prenant la précaution d'ajouter : "Bien sur, toutes considération de courant et de dérive mis à part."

Il s'agit bien d'une notion de gain au vent indépendamment de la notion de route fond.

04 déc. 2006
0

tu peut
tout avoir en plus du gaz et de l'eau courante .
VMG, vent réel, ... sont des aides à la décision .
Si tu n'en comprend pas l'utilité, ça ne t'empêchera pas de naviguer .
Mais pour mélanger ça avec des histoires de courant, il faut demander à madame Soleil .
Dans un cas on mesure et on calcule . Dans l'autre on cherche à prévoir .

04 déc. 2006
0

Oui
Tout cela est vrai mais avoir une notion simple sur l'evolution du VMG en fonction de l'angle au vent et de la vitesse, est un element interessant aidant a la decision, et meme en croisiere!

De la meme maniere qu'on aime avoir son bateau bien regle, bien que deux heures apres on est entrain de faire sa sieste ou autre ;-) et que le changement des elements n'est plus directement notre centre d'interet. :-)

03 déc. 2006
0

le courant est important

tu peux avec un bon plein avoir un courant moins favorable qu'au pret serré et finalement avoir une vitesse fond plus petite.

le vecteur courant change en fonction de l'angle "d'attaque" donc aura forcement son influance sur ta vitesse.

Et je ne parle m^me pas de la
renverse de marée entre deux bords.

josé

04 déc. 2006
0

Z etes trop serieux ...
Le VMG, le meilleur moyen de l'ameliorer c'est de mettre a la benne les enrouleurs ...
d'acheter de vrai voiles qui vont bien ..
de faire frotter la carene au 400 a l'eau par les gamins ...
de regler le mat ....
et barrer le bateau comme on caresserait une jeune fille et non comme on empoignerait la grosse lulu....

:acheval:

:acheval:

04 déc. 2006
0

Les laylines
c'est comme avec la grosse Lulu

quand c'est trop tôt y a qu'a recommencer

quand c'est trop tard c'est foutu tu fini tout seul ........

.......

....... sur le plan d'eau

04 déc. 2006
0

Il y a une variante

tant que tu es dedans tous va bien

dès que tu en sorts c'est fini ..

04 déc. 2006
0

Pour la maxime
il faut adopter la forme contracté

Les laylines, c'est comme la grosse lulu

Toujours envoyer avant d'en sortir.

04 déc. 2006
0

Ca aussi ca se calcule
amenez l'aspirine

04 déc. 2006
0

et si pour se detendre
on parlait des laylines, de quand je vire trop tot ou trop tard, corollaire inevitable de la VMG
Des amateurs?

04 déc. 2006
0

c'était
la maxime du mois

04 déc. 2006
0

Suis un peu pressé
mais vous aviez compris que quand je parlais de trop tôt ou trop tard il s'agissait d'envoyer

29 août 2007
0

Passionnant
Génial, merci à tous pour tous ces contributions pratiques et théoriques.
Mais pourquoi, est il si difficile de trouver les polaires théoriques des bateaus de série, en fonction de leur garde robe ?

A+

29 août 2007
0

Attention quand même
à ce qu'on entend réellement par VMG. Pour moi (et certainement pour la majorité des navigateurs pas trop suréquipés), c'est celui donné par ma centrale de navigation. Il s'agit simplement du gain sur l'eau par rapport au strict lit du vent. Cela ne tient compte ni du courant, ni du fait que l'on veuille aller dans un cap différent du lit du vent.
Admettons qu'on veuille se rendre à un point situé à 35° tribord du vent apparent, et que notre près soit à 35° aussi, le Vmg donné sur tribord sera inférieur à notre progression réelle, si nous tirons un bord sur babord, le VMG donné sera identique, alors que notre progression vers le point sera voisine du nul ! Il faut donc avoir bien présent à l'esprit que le VMG donné par les instruments est uniquement en fonction du vent et de la vitesse sur l'eau. Ceci dit, c'est une donnée très utile dans l'absolu pour optimiser son près serré.

30 août 2007
0

VMG
le vmg est utile quand on a des bord a tirée, si on peut aller en ligne droite alons en ligne droite (ou cherchons a établir notre stratégie en fonction des varition de vent et de courant)
quand on tire des bords pour remonter ou descendre (pas uniquement pour les multi) au vent
on peut se rprocher plus ou moin de l'axe du vent, quand on lofe on fait moins de route, mais on va moins vite, si on abat on fait plus de route, mais on va plus vite (cas du pres). le VMG est la représentation graphique de la vitesse de raprochement de notre cible. pour trouver le meilleur vmg il faut impérativement (ou presque) les polaires du bateaux (le courant ne doit surtout pas intervenir dans le calcul des polaires, cependant il peut étre bénéfique sur un bord et moins sur l'autre, dans ces cas la, il faut utiliser un atlas de courant).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

Souvenir d'été

  • 4.5 (179)

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

novembre 2021