vivre a bord

bonsoir
recherche contact et exprience de famille vivant a bord de leur voilier en france
merci d avance

L'équipage
20 jan. 2006
20 jan. 2006
0

c'est bien sur possible, mais il faut savoir que
c'est quasiment renoncer à naviguer car gros boulot pour tout ranger avant de partir et tout remettre en place au retour

il y a des bateaux habités sur mon ponton et ce sont les + arapedes et ventouses du port qui ne sortent strictement jamais pour cette raison, les pots de fleur et de persil supportant mal la gite:-D

amicalement

21 jan. 2006
0

non, c'est possible
Salut JP,
Il me faut une demi-heure environ pour préparer mon bateau (entre le moment ou je prends la décision de naviguer et le moment où je hisse la GV) - il faut juste s'habituer à ranger tout à sa place, les verres dans le placard, le sel à sa place, le café fermé, etc... il faut garder à l'esprit que l'on a un bateau pour naviguer et non une maison flottante et ne pas s'éloigner de cette philosophie, ne pas tomber dans la routine de la marina. Cela fait 10ans que je vis sur un bateau, je sors en moyenne un week-end sur deux et je m'accroche à cette demi-heure de préparation, pas plus ! sinon tu finis comme ceux que tu as décris.
MooTEA

21 jan. 2006
0

Ben, c est la mode!!!!
Voila-t-il pas que Dagget distribue des Roles , aprés le jeu de role de (la Capucine)!!!!mort de rire!!tu cherches des acteurs???car je suppose que tu joueras les Pygmaglions pour imposer le blue lagoon comme héroine du film!!!! ;-) ;-) :-D :-D :-D

21 jan. 200616 juin 2020
0

Heu ,j ai déja ,une petite expériencedu cinoche!!!
Bon un peut violent ce role!!!mais , c est la faute des embouteillages!!!

21 jan. 200616 juin 2020
0

Mootea, tu me fait penser à un certain film...
Cela dit comme dis JP, il y a de nombreux bateaux habités à l'année qui risque pas de partir dans la demi-heure...
C'est peut-être une question de volonté et d'organisation comme tu le dis Mootea. :bravo:

21 jan. 2006
0

Banco pour blue lagoon comme héroine du film
mais, je serais le seul à pouvoir l'embrasser. Pas touche !!! :non:

Et, même si je n'aime pas trop les surfeurs ;-), il pourrait y avoir la place pour une jeune fille, et son père obsédé des hamac... :mdr:

22 jan. 200616 juin 2020
0

Moi, aussi, j'ai une petite expèrience
à la hauteur de mon talent !!!! :mdr: :mdr:

21 jan. 2006
0

certes , mais il je te parle de bateaux
avec machine à laver dans le cockpit, sechoir à linge sur le pont avant, multiples baches et tauds de protection, caisse du chat et toute la suite, les 3 vélos au pied du mat, la 750 Yam au cul du bateau, le pot de persil et celui de coriandre, la literie qui seche la matinée sur la bome, etc etc sans parler de l'amarrage qui est + court pour faciliter la montée à bord, donc renforcé en nombre et complexité pour limiter les mouvements du bateau

c'est quand meme + que la boite à café que j'ai aussi à ranger sur le trawler avant de partir

et c'est quand meme l'immense majorité( mais pas la totalité) des bateaux habitès sur le ponton des 12/16 m sur lequel je suis habituellement

mais j'ai aucun jugement là dessus me contentant de signaler qu'il est souvent illusoire de penser utiliser un bateau habité comme un bateau opérationnel inhabité ( c'est à dire pouvoir aller s'ancrer derriere la digue pour boire un apéro ou pour faire trempette et rentrer après une petite heure "en mer" après le boulot)

amicalement

21 jan. 2006
0

comme JP
La totalite - 1 des bateaux habites, ne peuvent plus naviguer tres rapidement, pour peu qu'il y ai des gosses qui soient scolarises, en 2mois c'est rapé. J'ai moi même fais une experience malheureuse en ce sens il y a 1 an de novembre 04 à fin janvier 05 pour des raisons perso obligé de vivre à bord alors que j'avais commencé des travaux, en deux mois c'est vite devenu le bordel, avec en prime la menace du divorce (ce qui dans certain cas peut etre une bonne chose) j'ai un exemple recent. Il ne faut pas confondre, vie à bord en vacances, qu'elles soient de qq semaines à comme certains d'entre nous à vie, mais en navigation avec des escales de qq jours ou deja il faut parfois un certain temps pour appareiller, et en marina plusieurs semaines ou mois, ou là le bateau s'accroche au fond avec les algues et les moules. les aciers en particulier aime beaucoup ça,

23 jan. 2006
0

là gébé, franchement..
je ne vois pas vraiment pourquoi un catamaran quitte plus vite le ponton qu'un monocoque!

il parait aussi que les pâtes cuisent plus vite sur un catamaran !(:&gt)

je suis cependant d'accord sur un point: la cafetière s'y renverse moins souvent (:&gt)

23 jan. 2006
0

pas d'accord
ou alors, vous n'avez pas de réchaud sur cardan...
version B, Vous avez 2 pouces gauche, mais dans ce cas, même le cata renverse la cafetière!

23 jan. 2006
0

Avocat du diable:
sur un cata,la tentation est bien plus grande d'en faire un ponton flottant avec pot de fleur, garage à vélo et gazon en polypro sur le trampoline, corde à linge ... bon, allez, on rigole ;-)

21 jan. 2006
0

plus simple et plus rapide
pas de branchements au quai

21 jan. 2006
0

............................
eau:600L,GO:460L Luciole et pompes a pied

21 jan. 2006
0

droits de ports...
A l'occasion d'une discution avec le responsable d'une capitainerie, j'ai appris qu'il leur était tout à fait possible d'augmenter les droits de place pour les « bateaux ventouses ».

CODE DES PORTS MARITIMES (Partie Réglementaire - Décrets en Conseil d'Etat)
LIVRE II ; Droits de port et de navigation
TITRE Ier ; Droits de port
Chapitre IV ; Dispositions propres aux navires de plaisance ou de sport

Article R214-4

Les navires qui stationnent dans leur port de stationnement habituel bénéficient d'une réduction dans la limite de 50 % du montant de la redevance.
Pour les navires qui n'ont effectué aucune sortie dans l'année, les taux de la redevance sont triplés à partir du 13e mois de stationnement dans le port.

Le stationnement n'est pas considéré comme interrompu par une sortie terminée par une rentrée au port le même jour, sauf en ce qui concerne les navires de moins de 2 tonneaux de jauge brute.
La redevance n'est pas due pendant le séjour des navires dans les chantiers navals pour entretien, réparation ou transformation ou lorsqu'ils sont tirés à terre pour gardiennage.

21 jan. 2006
0

très bien, mais quel est le port
qui déduit de la taxe annuelle le temps passé à terre pour travaux?

jenconépa

amicalement

0

1/2 heure
sans problème, entre le moment ou j'ai décidé de partir, et celui où je largue les amarres... puis j' dois encore passer les ponts et l'écluse, ce qui me laisse en général deux heures pour ranger.
Au premier coup de gîte, un grand "brangbadabang" m'apprend que je n'avais pas tout bien rangé, mais ça ne tombera pas plus bas.
Cela dit, si c'est facile seul ou avec une petite famille disciplinée, c'est peut-être dur autrement. Je cois que la question n'est pas tand te savoir si c'est possible, mais d'évaluer les contraintes que cela porte sur la vie familiale, et estimer honêtement si sa famille peut se discipliner dans un espace restreint

21 jan. 2006
0

Good Old Days

C'était au bon vieux temps... Début et milieu des années 80.
En tout cas avant 1990 quand l'Espagne entrant dans l'Europe a reçu
moult subventions pour créer les marinas que les Français refusaient
seulement d'envisager.

En ce temps là, avec une ancre devant et 2 bouts à terre (ou l'inverse)
à Palma de Majorque, comme à San Antonio de Ibiza, mais aussi à
Los Christianos à Ténériffe, il y avait des quais libres où on pouvait
hiverner gratos (ou moyennant une taxe symbolique que le percepteur
à vélo ou le capitan de puerto oubliait si tu sympathisais avec lui)

Appareiller était d'autant plus facile qu'il n'y avait ni prise d'eau
ni fil électrique à débrancher.
S'éclairer au pétrole ou à la bougie, et se trimballer les jerrycans
de flotte sur un bout de chemin, ça vous formait le caractère et les
biscottos! :-)

Autrement, il suffisait d'être un peu ordonné, une place pour chaque
chose et chaque chose à sa place à bord.
On était vite prêts à appareiller!
Et si on se faisait surprendre par le mauvais temps, on était sûr
de trouver une place à couple d'un chalutier dans le port de pêche
le plus proche.

Après, vers la fin des 80', Le seul rique si on partait quelques jours
était de retrouver la place prise car il y avait de plus en plus
d'amateurs pour un nombre d'emplacements limité.

Ces conditions idylliques n'ont pas tout à fait disparu.
Mais pour les retrouver, il faut aller loin.
Beaucoup plus loin...

21 jan. 2006
0

Une demi heure c'était...
... Le bon vieux temps, avant l'arrivée du petit mousse !

Maintenant c'est plutôt de l'ordre d'une et demi voire Deux heures de rangement et il n'y a pas de pôts de fleur.

Par contre il est impossible AMHA de vivre à bord sur un bateau de série (qui sont conçu pour la loc et les vacances)sans transformer un paquet de choses (rangements, équipements, salle de bain, aménagements, circuit électrique, plomberie...) pour les rendre opérationnelles au quai/mouillage comme... en mer !

De plus ces quelques transformations permettent une gestion ad hoc de l'espace de vie. Il nous a fallu quelques mois pour trouver nos marques... et faire les travaux. Cela fait maintenant 3 ans que cela dure et l'arrivée du moussaillon s'est fait sans problème.

Important : Capacité en eau (700L),un bon chargeur pour le floating, et un arc de batteries conséquent...

Par contre c'est vrai que le rythme des sorties diminue avec le nombre de personnes vivant à bord et les travaux d'entretien, aménagement, préparation... On se rattrapera après.

Bont vent à tous.

22 jan. 2006
0

Tu
Rêves md, et ça fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul, plus pour les même choses, mais maintenant que je le veuille ou pas je ne pourrais jamais plus réaliser les rêves de l'époque, entre temps les années ont fait leur œuvre, ce qui ne m'empêche pas de rêver mais moins loin plus cool. Apres avoir rêve de tdm, je rêve de tour de med ce qui est déjà bien, si on veut visiter et voir autre chose qu'à l'époque, bouffer du miles que pour ça niet, je n’hésite pas à rester à Rome une petite semaine pour visites de musées et de sites, de m^me en Sicile, et c'est ce qui me fait dire cette année, que la Grèce "Ouest" les paysages ok, mais les fonds, les vieilles pierres, les villages typiques etc, je suis reste sur ma faim. Mais ça ne m'empeche pas d'etre pret à tout moment de lever l'ancre sauf pendant le repas ou la sieste surtout coquine

22 jan. 2006
0

... le rêve c'est notre moteur !
C'est la petite (grosse énergie) qui tout les jours nous pousse dans le dos et nous glisse à l'oreille : "Continue et donnes t'en les moyens car personne d'autre ne le fera pour toi !"

Par contre je suis lucide, de ma fenêtre (c'est à dire en accord avec notre mode de vie, nav...) je n'ai ni le temps (profesionnellement parlant), ni les moyens, ni pour l'instant l'aplomb d'envisager autre chose que ce qui est prévu...

Et pourquoi faire d'ailleurs ?

Le voyage doit servir les envies de chacun et tout le monde doit y trouver son compte ! J'adore le Nord (Shetlands, Irlande, Norvège, Denmark) mais pour y passer la plupart de mon temps (j'y travaille) je ne me vois pas y emmener ma petite famille car elle n'y trouvera pas spécialement ce qu'elle cherche !

Et comme toi, bouffer du NM pour faire des comparaisons de totalisateur loch n'est pas mon sport favoris ! Moi j'aime bien les apéros au mouillage entre copains/voisins, pêcher... bricoler pépère au bateau. Madame aime bien se ballader, recontrer des gens découvrir leur vie, marchander au coin d'un marché...

Comme tous ici nous adorons la mer, le vent, les vagues (pas trop grosses), et pour nous le bateau est un vecteur : Celui de nos rêves !

Qui vivra verra, alors peut être nous partirons, peut être dans 1 an peut être 2... peut être jamais ! Quelqu'un un jour m'a dit : "Les phantasmes ne sont pas tous fait pour être réalisé..." alors on verra !

Bont vent à tous !

22 jan. 2006
0

1h de préparation et sortie tous les WE !
sauf en ce début d'année vu la météo (pluie et pas de vent !). Le temps d'enlever et plier les tauds, la clim, pleins d'eau et hop c'est parti ! Mais en effet nous gardons à l'esprit que c'est un voilier et pas une maison : limitation au max de toute posession matérielle inutile et encombrante, une seule plante (une rose du désert qui s'éclate depuis qu'elle est en mer) suspendue dans un macramé et une voiture qui sert de dock quand on part, le grille pain et la bouilloire ne aprtant pas avec nous ! Sur mon ponton, 90% des voiliers sont habités et en effet nombreux sont les ventouses, mais un petit groupe résiste encore et toujours et continue de sortir !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (176)

novembre 2021