Vive les transportables !

Attention, je ne crache pas sur des croisières en "hauturier" comme j'en ai vécue une l'été dernier en RM1200.

Mais le transportable, c'est une autre philosophie. Si ce sujet vous intéresse, voici quelques réflexions sur l'aménagement de "Maybe", mon Kerkena 6.1 :

www.nauticaltrek.com[...]61.html

Bonne lecture...

L'équipage
17 nov. 2007
17 nov. 2007
0

Mâtage
Bonjour Roger,

J'ai lu l'article et je suis très intéressé par le mâtage car j'ai un problème pour installer mon mât facilement (rotatif sans hauban de 9m emplanté dans un tube de 1m ).
Connaissez vous des sites web ou avez-vous des solutions qui pourraient guider ma réflexion.

Merci

Cordialement

JJB

17 nov. 2007
0

peut étre là
:tesur: comme aide au matage ?:langue2:

www.compass24.fr[...]shop.pl

17 nov. 2007
0

matage
sur mon cata de 8,40 m,2 mats,un dans chaque coque,21 kg et 9,60 m le mat,a rentrer de 1,20 m,j'ai fabriqué une chévre,2 m de haut,2 colliers,D du mat + 2 cm,1 en haut et 1 en bas,et un palan (montée,descente),faisable seul,mais préférable a deux,because coque étroite 0,50 cm.
C'est clair?

0

felicitation
pour la mise au point de ce petit bateau!

17 nov. 2007
0

Pour mâter...
et pour JJB :

Ma solution de mâtage (avec chèvre) ne convient qu'à un poteau pouvant s'appuyer sur un axe. Dans le cas d'un mât à fixer dans une emplanture, peut-être en effet la solution de chez Compass, à voir...

18 nov. 2007
0

Merci
Bonjour,

Merci pour vos conseils, je vais étudier quelque chose à partir de tout cela

Cordialement

JJB

18 nov. 2007
0

Bon
si c'est pour un monocoque j'avais bricolé un portique pour un catboat,mat trés avançé,voir sur l'ex bateaubois magazine.
le portique,boulonné sur la remorque,en tube de 40,la partie haute coulissante,la sangle du treuil pour montée/descente,et,20 kg de plomb(2 lingots) en bas du mat a enlever dés que le mat était engagé de 10 cm.
C'est toujours clair?

18 nov. 2007
0

détails
pour le transport le mat est couché sous la potence(élingue) AV et sur un X a l'AR,les 20 kg de plomb servenr a compenser le poids du mat.
Le catboat:17',C.Witolzt,plan Woodenboat

20 nov. 2007
0

Bonnes idées Winnie...
Mais juste une question :

Pourquoi un moteur si gros sur ton Magnum (9.9 cv d'après la photo) ?

21 nov. 2007
0

Evidemment...
Si le moteur s'appelle "Bourriquet", on ne peut que craquer !

Bonne continuation

15 juin 2017
0

Bonsoir Phil , je suis à la recherche d'article sur les sorties au lac de Ste Croix , nautical étant agonisant , je me retrouve sans rien sur ces sorties entre copains. Peux tu me dépanner , je participe , le weekend prochain à un rassemblement Astus sur ce lac.

18 nov. 2007
0

Cat Boat
Bonjour,

C'est aussi un cat boat que j'ai donc mât très en avant, pas de haubans et plage avant étroite ...

Cordialement

JJB

20 nov. 2007
0

Super boulot d'aménagement, Roger !
Je me suis un peu inspiré de tes idées pour concevoir le ( très petit...) coin NAV' de la nouvelle cabine de mon trimaran Magnum 21 WINNIE ...

Dossier complet à paraître bientôt sur nauticaltrek , et bien sûr un article complet sur ma fiche Hisse-et-oh...( Les participants de la récente et sympathique rencontre du cap d'Agde en ont eu un petit aperçu en photos...)

Pour ce qui est du mâtage de la bête, le pied mon profil de mât ( tournant...) s'emboite sur une tige cylindrique soudée sur une patine articulée sur la poutre avant de la coque centrale ( c'est plus bas que le sommet d'un rouf...)

Le seul passage difficile , au matage comme au dématage, est le risque que le mât parte en latéral...Je le sécurise avec un bout côté babord...Il me suffit de pousser le mat légèrement sur tribord, quand je me suis mis le mât sur l'épaule, afin de bloquer toute vélléîté de basculement latéral.
Je hisse à l'aide de mon palan de GV , pris entre une cadène à l'étrave et ma drisse de spi...Quand ce palan est bien tendu et l'écoute mise au taquet, j'ai alors tout le temps de passer à l'avant pour fixer mon étai...

PHIL

20 nov. 2007
0

Bourriquet...
est un vrai tracteur !!!!!!

Au départ, je cherchais un 4temps d'occasion d'une puissance de 5-6 cv...
Et j'ai trouvé Bourriquet, arrivé tout juste dans le dépot-vente d'un troc nautique entre Lunel et la Grande-Motte... Et j'ai craqué pour ce Yamaha "15cv bridé", bicylindre de 320cm3, de 45kg sur la chaise...

Et je ne le regrette pas !!!

En juillet 2005 et en juillet 2006, nous sommes allés en Corse ( par le ferry!)... point de chute Sagone ,en corse du sud-ouest...
3 semaines de pétole à chaque fois !
Qu'aurions nous fait sans un moteur puissant et rapide, à part des ronds dans l'eau face à notre mouillage ???

En 2005, on est allés à Scandola, Girolata, golfe de Porto et retour dans la journée ( 50 nautiques quand même...)
En 2006, nous avons retrouvé, toujours depuis Sagone, un autre Magnumiste, aux Sanguinaires !!!
Philippe Marie, parisien, que je ne connaissais que grace à nos échanges sur le forum "dayboat-multicoque", venait, lui, de Tizzano, beaucoup plus au sud, grace également à un 9,9cv 4tps Mariner...Cette fois encore, aller et retour dans la journée.(Nous sommes devenus de grands amis depuis cette rencontre ...)

Une vitesse de 10 noeuds au moteur sur un voilier, ce n'est pas incongru...c'est même à mes yeux un sacré facteur de sécurité en cas d'avarie ou de survenue de coup de chien non annoncé ( fréquent en méditerrannée..., et comme par hazard, toujours vent dans le pif pour rentrer !!!)

Et pour mes enfants, pas forcément passionnés de voile ( sauf "Simon le moussaillon", mon petit dernier...),un intermède ludique consistant à se faire tirer à genou en équilibre sur une planche en mousse de bodyboard, c'est assez sympa, et garantit de bons fous-rires quand on se repasse les vidéos pendant les longues soirées d'hiver !

Je vais te dire un truc...: je pense même que, quitte à avoir 45 kgs sur la chaise moteur, autant que ce soit pour quelquechose !
Aussi, sous le capot moteur comportant la mention 9.9, il y aura bientôt...15CV !!! ( pas donné quand même...)

Et pour finir...Je pense que le poids de Bourriquet ne sera pas de trop pour que Winnie se retrouve de nouveau dans ses lignes, suite aux emménagements que je lui ai boulonné sur le pont ...( Sur le lac de Ste Croix, avec les potes, en juin dernier, sans ses formes arrières et surtout sans le moteur, il avançait "avec le pif dans l'eau et le cul en l'air"...Mais il marchait bougrement bien aussi...réduction de la surface mouillée ???)

PHIL

15 juin 2017
0

impossible d'ouvrir ce lien.

15 juin 2017
0

Le post a presque l'âge d'un bon whisky...

15 juin 2017
0

@ptimousse;
c'est l'occasion de faire un visu pour le partager !!!

:pouce: :bravo:

16 juin 201716 juin 2020
0

Salut triton23 !
Comme le souligne Ptimousse, ce post a presque l'âge d'un bon whisky...!!!
Mais PHIL est encore là pour lire ton post !!!
.
Nauticaltrek semble bel et bien ...mort...et par conséquent le sont aussi toutes les superbes ressources bien utiles aux randonneurs nautiques qu'il pouvait contenir...
Jean-Marc le webmaster assurait l'écriture et la mise en forme de tous les articles, vu que son site, entièrement conçu par lui, était une véritable "usine à gaz", d'un abord pas du tout évident pour un non-professionnel de l'informatique...
.
De toutes ces randonnées nautiques (et donc de celle du lac de Sainte Croix, qui eut lieu le 18-19 juin 2007), j'ai encore toutes les photos (qui ne t'apporteront pas grand chose d'exploitable...)... Mais pas les textes des articles...
.
Dans ces conditions, dis-moi si je peux néanmoins t'aider en quelque chose, mais je ne vois pas trop ce que je peux t'apporter d'utile...
.
Je me replonge à l'instant sur la carte Google Earth du lac, pour essayer de me remémorer où nous avions préparé et mis à l'eau nos trimarans, avec le risque que tous les accès aient bien changé après tout ce temps... Quoique...
C'était indubitablement sur la côte ouest, avec tous les parkings tout près, ce ne peut être que là...
Position gps de la mise à l'eau:
43°45'38''N 6°09'24""E (tout en haut à droite, sur la copie d'écran jointe ci-dessous)
.
En 2007, les moteurs thermiques étaient interdits.
Jean-Marc avait testé lors de cette rando le tout premier hors-bord électrique Torqueedo sur son trimaran Astus 20.1.
Le tirant d'air sous le pont était amplement suffisant pour le mât de l'Astus 20.1, aussi nous avions pu remonter au moteur électrique le début des gorges du Verdon !!!
.
En 2007, le bivouac était aussi interdit !
On avait attendu la tombée du soir pour nicher tous nos bateaux dans une anse en bordure de la côte est, au milieu des arbres, en veillant à rester discrets : pas de bruits, peu d'éclairage.
Bien sûr, "Charte du Randonneur" oblige, nous n'avions laissé aucune trace de notre halte nocturne en redémarrant sous voile le dimanche matin. :heu:
.
PHIL

19 juin 2017
0

Merci Phil , j'ai tenté ma chance , je sais que tu es une vraie encyclopédie . Je me souviens des récits de belles balades sur Nautical . nous serons au lac le weekend prochain pour les essais ASTUS .
A tu repris la barre de Winnie ?
A BIENTOT
Triton

19 juin 2017
0

je descends assez souvent à Marseillan , si tu veux un coup de main pour ta sortie au Salagou , tu me le dis j'irai t'aider.

19 juin 2017
1

Bonjour Phil,

Je ne te connais pas personnellement, seulement à travers heo et tes recits (de navs, comme de constructions....) edites sur nauticaltrek, mais cette mauvaise nouvelle me navre reellement.
Je te souhaite tres sincerement un bon retablissement.
Mais, ne crois tu pas qu'une nav de temps en temps srait le meilleur des remedes?

Je te souhaite une bonne saison 2017.

Micka

20 juin 2017
1

J'ai eu un Astus 20.1 et le matage malgré les joues du pied de mat était pour moi un peu difficile. la marche sur les bancs en soulevant le pied de mat, pas facile. Sur mon Dufour duo actuel, le systéme d'origine est parfait. Un pied de mat avec 2 axes de rotation, un pour le mat, un pour la chèvre avec le palan de GV. C'est l'un dans l'autre 10 mm de plus, mais quel confort. Pour le montage du tri sur sa remorque pas trop de probléme, les patins qui servaient à supporter les flotteurs permettaient de bien reperer le centrage. Par contre pour le Dufour où l'on y voit rien, je viens de fabriquer une espece de portique à l'envers de centrage. Pas encore essayer, mais ca devrait marcher.

19 juin 2017
0

Salut,
A la fois, j'ai "très envie" de remettre Winnie (II) à l'eau, d'abord à la journée, sur le Lac du Salagou près de chez moi... et à la fois...j'ai la flemme, et je repousse constamment les derniers réglages (de gréement) à faire dessus, à la maison, avant de l'atteler...
.
C'est bizarre comme sensation... depuis mon grave accident en février 2015 (pour mémoire, je suis tombé d'un escabeau la tête la première sur le pavé de ma cour...avec des séquelles assez handicapantes), je n'ai plus le même allant pour beaucoup de choses...
Pourtant, je sais qu'une fois sur l'eau, j'y serai fabuleusement bien !
Allez comprendre...
(Vu la canicule qu'on se tape en ce moment en Languedoc...j'ai plutôt tendance à me terrer à l'intérieur, au frais...aussi...)
.
PHIL

19 juin 2017
0

Merci, c'est gentil !
Je recherche "l'autonomie totale" avec mon trimaran lors de son déploiement, son matage, et sa mise à l'eau.
J'étais déjà "globalement" autonome pour toutes ces tâches par le passé, en ne refusant toutefois pas pour autant le coup de main de quelqu'un à l'avant sur le palan levant la tête de mât par la drisse de spi pendant que je lèvais le mât par en dessous en le tenant sur l'épaule.
Cette manœuvre effectuée "dans l'élan" permet de lever et brider le mât en un seul mouvement.
Avec une chèvre de mâtage, et le palan frappé à portée de main entre l'extrémité d'un bras de liaison avant et le cockpit, grâce à de judicieux renvois de poulie, je veux absolument parvenir à gérer cette manœuvre en solo.
Il faut juste que je me décide à m'y coller.
.
J'ai déjà réglé, "à priori", le souci de la remontée en solo du trimaran sur sa remorque.
1) La manœuvre à la manivelle du treuil est parfois douloureuse au niveau de mes épaules, même à la plus grande démultiplication...
2) En présence de vent, il faut quasiment être deux: l'un au treuil, l'autre dans l'eau pour contrer l'action du vent et maintenir la remontée de la coque centrale dans l'axe des rouleaux de la remorque....
J'ai acheté un treuil électrique 12v avec télécommande sans fil. Cela va me permettre de rester continuellement dans l'eau pendant la remontée, en commandant le moteur du treuil par la télécommande, pendue autour du cou dans une pochette étanche.
.
À suivre...
.
PHIL

19 juin 2017
0

Merci Mickaël :topla:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (177)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021